in

Zen Blend, le liquide double face

Il arrive parfois, en parcourant des lieux comme le Gros Forum, de lire les profils des différents intervenants citant leurs liquides préférés. Au début, on y prête guère attention et puis au fil du temps, on finit par remarquer des produits récurrents. Ces produits, lorsqu’ils sont nommés par des camarades partageant par ailleurs d’autres accointances pour des jus connus, se parent d’un intérêt notoire assaisonné d’un légitime éveil de curiosité.

01 - columbusAinsi, des noms finissent par s’installer dans l’inconscient et les découvreurs fracassants de mon espèce ne manquent pas, en véritables petits Christophe Colomb de la vape, de les commander lors de passages dans des shops les proposant pour par exemple franchir le seuil des frais de port offerts. C’est ainsi que j’ai découvert bon nombre de stars du calibre de House Blend, Boba’s Bounty, Gorilla Juice et d’autres encore dont H1N1 Virus de Nicoticket que je n’ai pas apprécié plus que cela et Zen Blend de Zen Vape dont je voudrais parler aujourd’hui.

Malheureusement, le fait d’évoquer un liquide de légende déjà ancien ne présente pas forcément un intérêt flagrant mais après une longue et parfois houleuse conférence introspective avec moi-même, j’en suis arrivé à penser que j’aurais bien aimé lire quelques lignes sur ce Zen Blend. Comme charité bien ordonnée commence par… Hum… Ouais, je sais c’est foireux.

Zen Blend, face 1

03 - citronelleA l’ouverture du flacon, Zen Blend se montre déjà surprenant. L’arôme ressenti est doux, tirant légèrement sur le caramel, saupoudré d’effluves plus acides ressemblant à celles d’un agrume hélas non identifié. Plus sec que l’orange, moins acide que le citron ou le pamplemousse, plus citronné qu’une bergamote. Quoi ? de la citronnelle ? Oui, en effet… Peut-être.

Lors de la première dégustation, c’est une belle nappe de tabac blond qui se pose aux avant-postes. Une saveur très aromatique, douce et pleine rappelant l’odeur jadis émise par les paquets de cigarettes fraîchement ouverts. Rien à voir évidemment avec une quelconque combustion, tout le monde sait désormais que c’est impossible en vape. Cette nappe de tabac me semble constituer la structure de Zen Blend c’est en tous cas la seule référence stable pour ce liquide changeant et insaisissable. Et oui, c’est là que les choses se gâtent pour le type qui essaye d’en parler.

Les effluves d’agrume perçues à l’ouverture du flacon se révèlent et s’intensifient au cours de la vape pour venir flirter autour de saveurs vertes et acidulées assez nettement végétales, limite rafraîchissantes, limite anisées. Le mélange du fond tabac vanillé et caramélisé à la RY4 avec cette pointe impertinente est des plus agréables, puisant son originalité d’une opposition de goût toute en finesse.

04 - happy

Là déjà, on est content. Le niveau du flacon de 30 ml acquis 15 euros est descendu d’un quart environ sans qu’aucune trace de lassitude ou d’écoeurement ne vienne troubler la fête. L’évier de la cuisine fait la tronche, il aurait aimé goûter lui aussi. Bon voilà, beau boulot, c’est plié.

Zen Blend, face 2

05 - amandesEt bien non, l’animal n’a pas dit son dernier mot. Au fil de la vape, sans lien direct évident avec l’atomiseur utilisé, Zen Blend change de goût. Si la base de tabac blond aromatique demeure, la composante citronnée s’estompe au profit de la vanille et du caramel allant même jusqu’à rappeler l’arôme d’une amande fraîche. Ignorant les raisons de cette évolution réversible ressentie tant en ato-tank qu’en dripper, je me tournerais volontiers vers la sorcellerie. A moins bien sûr que ce soit l’heure de la journée, l’état d’appétit, de forme ou de fatigue qui en gèrent le ressenti…

Miam miam !

Un chouette liquide en tous cas, que chacun restera bien sûr libre d’apprécier ou non. Les mauvaises langues disent que ce Zen Blend n’est qu’une copie fidèle du Redwood Blend britannique. Je me garderai bien de me prononcer à ce sujet, nourrissant d’extrêmes suspicions de gruge sur la fiole de Redwood, tant insipide qu’incolore que j’ai pu goûter il y a maintenant plusieurs mois. Zen Blend existe en version 100% VG que je ne manquerai pas de me procurer dès qu’elle sera de nouveau disponible à la vente. Sa version 50 PG/VG se trouve assez facilement, notamment chez les partenaires du Navire.

06 - zen_vape

Bonne zen-vape à toutes et tous !

Ecrit par Nesquick

Nesquick, dans la vape depuis 2013.
Intéressé par la découverte de ce nouveau monde de saveurs et de techniques... Bonne vape à tous !

15 Comments

Laisser un commentaire
  1. 0

    Ce liquide a l’air très sympa! ;-)
    Belle revue qui donne envie de le tester.
    Peut être que si tu n’as pas tout vapé je pourrais le tester à notre prochain vapéro B-)

    • 0

      Le Gold Ducat… Je l’ai goûté, apprécié et m’en suis lassé très vite. Comme beaucoup, j’ai eu une période très “tabac” dont ne subsiste plus aujourd’hui que quelques exceptions…

      Les S & S Mods, bien sûr mais aussi les Manabush présentés sur le Navire par Fil, le Breizh Rider du quartier-maître et quelques autres dont ce Zen Blend qui a d’autres facettes que le pur tabac.

  2. 0

    Incontournable, une vraie réussite gourmande ce mélange tabac, caramel praline… (par contre pour la composante citronnée, j’ai du passer à côté). Petit bémol quand même, la gamme ZenBlend ne sera bientôt disponible qu’en 100% VG.

    • 0

      De mon ressenti, Zen Blend passe d’un goût beurré à un goût presque anisé en passant par le caramel et la vanille sans lien avec l’utilisation d’un atomiseur particulier… là est le mystère !

      Je ne pense pas cependant qu’il y ait une vérité sur le sujet, à l’exception bien sûr de celle du concepteur qui sait ce qu’il a mis dans l’éprouvette… Les nuances sont subtiles et doivent dépendre du moment de la journée ainsi que du matériel utilisé même si cela ne m’est pas apparu évident.

  3. 0

    Bonsoir Nes

    En effet , j’ai toujours lu de bons retours sur ce liquide . Ton descriptif me fait un peu penser au Royal Bastard , un juice hors de prix , que j’avais testé , et beaucoup aimé il y a un an .

    Bonne année à toi et au navire :good:

    • 0

      LO Sezni,

      Le Zen Blend est, si je ne me trompe pas, issu des travaux d’un shop en ligne… C’est vrai qu’il ressemble sur le papier au Royal Bastard que je ne connaissais pas du tout avant que tu ne le cites. C’est vrai qu’il n’est pas donné, il auraient du l’appeler le Royal Blindard.

      Bonne année à toi également ainsi qu’à tous les pirates qui nous rendent visite sur le Navire de Dany !

  4. 0

    Salut Nes !

    J’ai acheté ce liquide il y a un mois, et c’est vrai qu’il est surprenant.
    Je l’ai fait goûter à plusieurs personnes lors d’un vapéro, et personne ne trouvait les mêmes choses.

    C’est un liquide qui a été développé par Zenvape, une boutique en ligne, il y a longtemps. Avant, quand on recherchait du français complexe et travaillé, on n’avait que quelques liquides dispo, dont celui ci fait partie.

    Récemment ils ont dû prendre l’exemple d’espacevap, et agrandir leur réseau de distribution en le proposant aux autres boutiques, se privant de l’exclusivité, mais vendant beaucoup plus.

    • 0

      Slt, Lodse !

      C’est bien d’agrandir son réseau de distribution mais faut aussi pouvoir adapter l’outil de production sinon c’est la rupture de stock…

      Comme ça été le cas jusque très récemment chez ZenVape, notamment sur la gamme 100% VG…

  5. 0

    C’est sans doute avec ce liquide extraordinaire que j’ai abandonné la tueuse définitivement. A vapoter pendant les longues soirées d’hiver mais pas uniquement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-) 
 

Cash Investigation ” industrie du tabac, la grande manipulation “

Origen V2 MKII-Alimentation par câble