Wotofo Profile Unity, après la fuite… La bonne vape !
32+ soutiens

Ce mois de mars qui s’achève n’aura pas été faste en terme de découvertes vapistiques puisque je n’y aurai que fort peu traîné sur les shops en ligne et passé aucune commande. Qui sait, peut-être que la boulimie de matériel à vaper se tasse enfin, peut-être que je deviens… Raisonnable ! Heureusement, le désert n’a tout de même pas été complet puisque notre capitaine préféré m’a confié le chouette Profile Unity de Wotofo pour revue, un beau RTA que nous allons sans plus tarder découvrir, bien dans son temps puisque motorisé par un “mesh-coil”, une résistance en toile métallique.

Découverte du Profile Unity

Le Profile Unity est donc un RTA ou atomiseur à réservoir d’une hauteur de 48,5 mm pour un diamètre de 25 mm. Il se démonte facilement en six pièces principales que nous observons avec curiosité et enthousiasme sur la photo ci-dessous.

Nous voyons ici, de gauche à droite en arrière-plan, une cheminée, une chambre de vaporisation, une base et en avant-plan, toujours de gauche à droite, un top-cap, un drip-tip 810 et un tank Pyrex. Ces différentes pièces sont parfaitement usinées et finies, ce qui n’a au fond rien de surprenant car chez Wotofo, on sait faire du matos qui vape et ce, depuis bien longtemps. La livraison du Profile Unity s’accompagne comme de coutume d’une impressionnante dotation de pièces de rechange et de consommables.

Il manque sur la photo ci-dessus les sachets de coils et de coton, il faudra donc me croire sur parole si j’affirme que le Profile Unity est livré avec deux mèches et deux résistances “nexMesh” déjà consommées à l’heure où j’écris ces lignes. Les vapotos les plus affûtés auront certainement remarqué le tank visible ici, un poil plus grand que celui montré par la photo de l’atomiseur démonté. Notre Profile Unity peut en effet être configuré en 3,5 ml ou en 5 ml avec ce tank, grâce à une extension de cheminée fournie. Wotofo nous gratifie encore d’un tournevis et d’un ustensile bien pratique pour former les résistances de mesh alors oui, forcément, on est contents.

Le Profile Unity en détails

La pièce maîtresse de notre atomiseur est bien sûr la base et son plateau de montage.

Nous retrouvons ici un principe déjà observé sur le Profile RDA, à savoir une partie centrale de plastique ou de céramique blanche montée sur ressort encadrée par des plots de type étau, acceptant aussi bien une toile métallique qu’une bobine résistive classique. La taille des logements à mèche situés de part et d’autre du plateau ne nous laisse aucun doute, il ne va pas falloir plaindre le coton lors du montage du Profile Unity. La base présente une particularité rare puisque le plateau y tourne librement, emmenant la vis de contact du pôle positif dans sa rotation.

J’ai bien sûr essayé de démonter cet étrange plateau flottant mais je n’y suis pas arrivé, laissant malheureusement quelques traces de forçage sur la gorge des vis concernées. Ah, que c’est énervant d’abîmer ainsi un beau matériel tout neuf… D’autant que l’opération doit certainement être possible puisqu’un ressort de rechange est fourni pour la partie centrale qu’il faudra bien réussir à ôter pour le remplacement. Enfin, c’est comme ça, les pas de vis se grippent parfois, c’est la vie. Mais jetons plutôt un coup d’œil à la chambre de vaporisation.

La base de la chambre comporte un filetage sur son périmètre et deux encoches diamétralement opposées. Le plateau viendra s’immobiliser dans ces encoches tandis que la base prendra le filetage comme une bague de serrage. Et bien voilà, nous venons de comprendre le pourquoi de l’étrange plateau flottant signalé plus haut ! Cette pirouette d’ingénierie permet le placement parfait de la résistance face aux arrivées d’air, on ne pourra pas se tromper. Merci Wotofo !

L’intérieur de la chambre que l’on ne peut que deviner sur la photo malgré tous mes efforts d’éclairage est usiné en un dôme marqué, promesse de belles saveurs. Limite on commencerait à avoir hâte d’en terminer avec cette description barbante pour filer direct à la dégustation… Mais non, il faut continuer, c’est un devoir.

À l’extérieur, la chambre supporte une large bague apparemment non démontable, percée de deux groupes de cinq trous diamétralement opposés. Sa rotation permet bien sûr d’occulter le nombre de trous souhaité pour obtenir un tirage plus ou moins aérien. Le système est classique, efficace et précis.

Le remontage du Profile Unity

Pour remonter notre Profile Unity, nous pouvons par exemple visser la chambre sur la base en prenant soin, comme vu plus haut, de faire coïncider les encoches avec les ergots du plateau.

Le réservoir vient s’enquiller sur le joint torique de la cheminée prévu à cet effet.

 

On peut ici opter pour le réservoir en 5 ml, à condition de visser le prolongateur sur le filetage idoine.

La cheminée et le réservoir se vissent ensuite sur le haut de la chambre.

À ce stade du remontage, j’aurais volontiers placé un petit avertissement à l’attention des brise-fers, leur conseillant d’y aller mollo lors du vissage sous peine de casser le tank… Hélas, la remarque ne concernera pas que les dits brise-fers car moi-même, généralement considéré comme l’un des types les plus soigneux de la région, je n’ai pu éviter d’en ruiner un lors d’une manipulation de routine. La pièce de rechange se trouve facilement aujourd’hui puisque l’atomiseur est récent mais l’obsolescence arrive vite sur le matos qui vape, il ne sera donc pas forcément idiot de rajouter un tank de la contenance qui va bien lors de la commande..

Le placement du top-cap révèle une autre astuce sympa imaginée par Wotofo. Bien que l’on procède classiquement par rotation, la pièce ne se visse pas vraiment mais se verrouille en butée après moins d’un tour. Ce détail peut paraître mineur mais s’avère bien agréable à l’usage, après moult remplissages.

Et bien je crois qu’on a fait le tour… Il ne nous reste plus qu’à pousser le joli drip-tip rouge et voilà notre Profile Unity remonté, prêt pour l’aventure. Personnellement, j’aime bien le look de cet atomiseur en version noire, je n’aurais certainement pas froncé le groin si le Cap’s me l’avait passé en “rainbow” comme c’est souvent le cas avec le matos gratos mais franchement, en noir c’est beaucoup mieux. Outre ces considérations esthétiques, nous avons là un chouette atomiseur bien conçu, bien réalisé et doté de surcroît de quelques astuces techniques fort appréciables. Inutile donc de préciser que l’impatience de le mettre en œuvre est à son comble !

La mise en œuvre du Profile Unity

Si nous reprenons le plateau du Profile Unity, nous comprenons immédiatement ce que nous devons faire. Si, si.

Voilà, les plots dévissés sur la photo ci-dessus montrent les espaces où il faut insérer la bandelette de mesh afin de former une sorte d’arche que nous n’aurons plus qu’à bourrer de coton. Le cintrage du mesh est rendu on ne peut plus aisé grâce à l’outil dédié fourni par Wotofo.

J’ai choisi de fixer d’abord une extrémité de la toile.

Puis d’utiliser l’outil miracle pour conserver le cintrage lors de la fixation de la seconde extrémité.

Le résultat ne semble pas trop moche, on devrait pouvoir s’en tirer comme ça.

Comme on commence à le savoir, les montages mesh nécessitent énormément de coton pour fonctionner. La fibre doit en effet remplir l’intégralité de l’espace délimité par le résistif et s’y plaquer sans défaut pour éviter les dry-hits et les points chauds. C’est donc une belle quantité de Puff qui s’apprête à passer à la casserole.

Personnellement, j’ai l’habitude de défaire les pads de coton afin de les aérer au maximum puis de les rouler en cylindre. N’ayant pas l’impression d’une contre-indication nette à cette façon de procéder…

Outre les “goodies” et les pièces de rechange, le Profile Unity est accompagné d’une notice multi-langues dont la traduction mérite son coup de cidre. On y voit entre autres un schéma de montage basé sur les énormes mèches de coton Wotofo, insérées dans l’espace disponible par l’opération du Saint-Esprit et taillées ensuite en biseau d’un habile coup de ciseaux. Comme je n’aime pas les tailles en biseau et que j’ai quand même utilisé moins de coton qu’il est montré sur le schéma, je me suis contenté de bien lisser la mèche et de passer un temps incroyable à la faire entrer dans ses logements d’extrémités sans que le moindre brin ne dépasse.

Afin de ne pas passer pour un charlot, je me permets d’insister lourdement sur le soin pris pour ce montage frôlant la perfection avec une seconde vue montrant le positionnement sans reproche possible du coton dans les rigoles d’alimentation.

L’amorçage fut bien sûr du même tonneau, minutieux, précis, patient, en un mot parfait.

Quant au remplissage, je n’en parlerai même pas. Œil clair, truffe fraîche, verbe haut, main ferme, geste chirurgical. Quoi le Sopalin ? Pourquoi donc l’atomiseur est-il posé sur une feuille de Sopalin, voire plusieurs feuilles vu comment ça a l’air épais ?

Et bim ! Voici la réponse, dure, cruelle et froide comme une pluie de novembre.

Le cauchemar du vapoto. La fuite, l’inondation, la Bérézina, les chutes du Niagara. Direct de la fiole à liquide au Solapin via les air-holes. La catastrophe. La chute fut d’autant plus sévère que comme je l’ai subtilement suggéré à demi-mots ci-dessus, je m’étais appliqué lors de la réalisation du montage, j’avais tout donné, j’avais rien lâché, j’étais prêt pour la mythique épreuve des poteaux, c’était mon dernier mot Jean-Pierre.

Je me suis alors rabattu sur la documentation Wotofo, suivant à la lettre les schémas explicatifs, utilisant leurs monstrueuses mèches de coton, ceci expliquant d’ailleurs pourquoi je n’ai pu les montrer avec les consommables et les pièces détachées, les taillant en biseau comme préconisé mais rien à faire. La fuite au remplissage fut moindre mais fut tout de même. J’ai multiplié les tests, brisant au passage une des deux lamelles de mesh, ceci expliquant pourquoi je n’ai pu les m… etc, mais rien à faire. Inondation au remplissage à chaque fois. La tentation fut alors forte de flanquer le Profile Unity à la poubelle en expliquant au Cap’s que je n’arrivais à rien avec cette grosse merde d’atomiseur moisi mais le sel du doute ne tarda pas à venir aviver la plaie béante de mon échec, haussant le débat au niveau de l’orgueil. Que diantre, plus de cinq années de vape au compteur ! Des centaines d’atomiseurs testés ! Et de plus, Wotofo sait faire du matos… Et de plus, passée la cataracte du remplissage, le Profile Unity vape superbement bien ! Je vais, je dois y arriver.

Alors voilà… J’ai repris le type de montage présenté plus haut en laissant des pattes de coton un peu plus longues et les ai juste laissées remontées comme visible sur la photo ci-dessus. Le coton a légèrement frotté sur les parois de la chambre lors de l’insertion de la base mais il est passé et là, ça a marché. Plus aucune fuite, plus une goutte dehors, rien. J’ai refait deux ou trois fois ce montage avec le même résultat, ça marche vraiment. À défaut d’y comprendre quelque chose, j’offre une pinte à qui fournira une explication tangible du succès de ce cotonnage au pub O’Paris à Versailles, sur le compte du Cap’s !

Et pour finir…

La bonne vape des systèmes à mesh n’est plus à démontrer, nous en avons d’ailleurs quelques chouettes exemples dans les cales du Navire. La large surface de chauffe garantit une vapeur abondante au prix il est vrai de grosses quantités de coton et d’une belle dépense de watts, ce type de résistance restant tout de même relativement bas.

Le Profile Unity se distingue cependant par d’excellentes saveurs, peut-être dues à son dôme concentrateur. Il sait aussi se montrer facile et pratique au quotidien, dès lors que le problème de fuite rencontré se trouve solutionné. J’ai aussi été très agréablement surpris par la longévité des mèches. Les quelques montages de ce type que j’ai pu tester, Taifun BT, MeshPro RDA, Profile RDA ne m’ont en effet pas paru briller en ce domaine, bien au contraire du Profile Unity où je ne change le coton que tous les trois ou quatre jours au lieu de quotidiennement sur la majorité de mes machines à vaper.

Le “setup” ci-dessus a donc la très grosse cote en ce moment, alliant la superbe vape du Profile Unity et la longévité de ses montages à la remarquable autonomie de la box Wolverine… Deux stars, deux cadeaux du Cap’s… :rose:

Bonne vape à toutes et tous, en Wotofo Profile Unity ! :bye:

Merci pour cet articleavataravataravataravatar
Notez ce produit si vous l'avez
Mauvais produit(-1)Produit pas mal(2)Bon produit(+3)Très bon produit(+4)Excellent produit(+5) (1,50/5, 2 votes)
Loading...

Nesquick

Fonction sur le navire : Gabier promu Lieutenant de vaisseau - Nesquick, dans la vape depuis 2013, intéressé par la découverte de ce nouveau monde de saveurs et de techniques... Bonne vape à tous !

Cet article a 19 commentaires

  1. Je connais pas encore les mèches’je suis encore au coil qui me satisfait pour l’instant car la vape avance tellement vite c’est dernier année’.mais quand j’aurai besoin d’un mouveau atomiseur peu être a moin que d’ici la ?????. bonne vape

    3+
    1. Tant que t’es content de ton matos, il n’y a aucune raison de passer à autre chose ! Les rez en mesh n’apportent pas de révolution, juste une vape un peu différente que l’on peut apprécier ou non.
      Après, c’est vrai que tout est fait pour nous faire passer à la caisse et qu’il n’est pas désagréable de tester des trucs qui vapent !
      :unsure:

      0
  2. Du calme, doucement! Alors déjà merci pour ce texte grandiose. C’est toujours aussi bien écrit et j’ai bien rigolé.
    Ensuite, j’ai bien envie de découvrir ce genre de vape et de montage, depuis ta première revue sur le Profile RDA. Mais comme je suis un peu à la traîne, je viens seulement de goûter et de tester les cables d’acier. Je viens seulement de trouver un RTA que j’arrive à faire marcher sans dry-hit aucun et sans fuite et avec des saveurs au top. Alors je suis très intéressé, mais je m’y mettrai probablement dans trois ans… Nan sans dec, je vais essayer de ne pas attendre aussi longtemps cette fois, il paraît vraiment cool ce Wotofo! Merci pour la découverte et le tuto et les magnifiques photos!

    2+
    1. Comme dit à Didier ci-dessus, les coils de mesh ne sont pas une obligation vitale… Ils marchent bien, certes mais rien ne prouve qu’un bon vieux tortillon de Kanthal ne fait pas aussi bien. C’est encore et toujours une question de goût.
      J’imagine que le constructeur qui placera un produit nous obligeant à lui acheter les résistances aura décroché la queue du mickey. Le Profile Unity est livré avec deux toiles qui ont tendance à se briser assez vite, je serais déjà en panne si le Cap’s ne m’avait pas filé un lot de 10 rez en plus de l’ato. Après, qu’adviendra-t-il ? Soit je continuerai à l’utiliser avec du mesh standard, soit avec du fil résistif, soit je le rangerai au fond du tiroir.
      Après, on peut vouloir tester juste pour voir, je suis assez mal placé pour condamner la curiosité compulsive en matière de vape !

      1+
      1. Ça va, j’ai la curiosité mais elle n’est pas compulsive… Ça attendra, d’autant que je n’aime pas monter dans les watts! Enfin, je ne pouvais pas encadrer les RTA il y a encore 15 jours… :scratch:

        0
  3. belle revue Nesquick il ta rendu fou ce profil moi je l’ai prix en dripper et effectivement la vape est goutu

    2+
    1. Oui, il m’a fait tourner en bourrique ! Souvent, quand un ato refuse ainsi de fonctionner, je m’obstine jusqu’à réussir quelque chose et je n’utilise plus l’ato ensuite, comme si je lui en voulais de m’avoir gavé.
      Comme le Profile Unity vape vraiment très bien une fois le problème résolu, il tourne quand même pas mal en ce moment.
      Le profile RDA et sans doute les autres drippers à mesh arrivent à améliorer un peu le ratio saveur/vapeur des montages aériens. Le Profile Unity fait de même, il allie le goût et les nuages avec pas mal de talent, il lui faut juste des watts et du coton…
      Ce genre de caractéristique n’intéressera que les adeptes du DL, les MTLeux continueront à se délecter de leur Berserker !

      0
  4. Ah que c’est bon de voir Nesquick, le maître des ato, galérer comme un damné !
    Il était beau ce montage pourtant !
    Vous avez vu, il y a un glissement technique du “mesh” véritable (un toilesmétallique) au “mesh plaque de métal ajourée”. Ca semble marcher mieux. C’est bien ce qui est proposé par Wotofo sur ce Profile non ?
    Et puis je suis curieux de voir qui va le premier proposer des atomiseurs moins puissants en mesh. Ils arrivent bien à faire des résistances en mesh pour vaper à 12 watts sur des pods (qui sont d’ailleurs bon, il va falloir s’y faire Capitaine ^^). A quand une version reconstructible ?

    1+
    1. Hum… (une toile métallique) :cry:

      1+
    2. Ouais… Ça le fait de galérer comme un rat avec un atomiseur de moddeur genre Heron, Phenomenon ou même Corona. Quand on rencontre un vapoto qui vape avec ça, on échange le regard lourd de sous-entendus douloureux des mecs qui savent par quoi ils sont passés.
      Wotofo est le champion de la vulgarisation, multipliant les détrompeurs, les outils spécifiques et les consommables sur mesures alors ramer avec un Wotofo c’est un peu la misère.
      Ceci étant, je n’ai pas d’avis vraiment arrêté sur les avantages respectifs du mesh et de la plaque de métal ajourée. Concrètement, une plaque de mesh permettant de faire plusieurs dizaines de coils coûte 2 ou 3 euros tandis que le tube de 10 spares Wotofo est vendu 7 boules.
      La vape du mesh ou de la plaque ajourée est bonne, voire très bonne. Elle ne pourra cependant pas plaire à tout le monde, comme d’habitude. Personnellement, je suis très content du Profile Unity, je l’utilise au quotidien ces jours-ci mais je n’ai pas décidé de passer au “full mesh”, loin s’en faut. D’autres vapotos définitivement séduits me contrediront peut-être…

      0
      1. Le fil garde des atouts, c’est simple, et très facile à dimensionner pour adapter la résistance résultante à une puissance donnée, en méca particulièrement.
        Les plaques ajourées ont au moins un avantage pratique : le coton ne se prend pas dans les bords, alors qu’avec de la toile, ça peut devenir infernal.
        Innokin a sorti plusieurs résistances interchangeables en… 3D mesh. Ce sont des plaques, ajourées, dans lesquelles ils creusent en plus des sillons, pour augmenter encore la surface, c’est la surenchère ! Mais, ça marche, sur un clearo subohm, il y a une différence de rendu des saveurs.
        Il y a encore de quoi inventer des trucs, c’est cool :-)

        1+
  5. Sympa cette revue Nesquick! Merci de te salir les doigts (ainsi que la table et la moquette si tu n’avais pas t’as tout prévu) pour éviter à d’autres de pester autant.
    Faudra bien que j’essaye un jour le mesh vu les retours qui sont faits dessus. Mais plutôt pour de l’occasionnel. C’est comme les V8 américains des ’70, on les sort le dimanche parce qu’avec ce que ça boit, on irait pas au boulot avec.
    Il est joliment réalisé cet ato en plus, Wotofo sait y faire et susciter l’envie.
    Je me demandais si y aurait moyen de couper le mesh et réduire la largeur pour augmenter la résistance? On y perdrait en surface de chauffe mais ça serait peut-être plus économique non? (les mesh plaque de metal peut-être pas par contre)

    0
    1. En fait, je n’ai pas eu de fuite sur le tout premier montage réalisé mais j’avais tellement tassé le coton que ce pauvre Profile Unity flirtait en permanence avec le dry-hit. C’est quand j’ai voulu optimiser que les problèmes ont commencé.
      Ton idée de tailler les toiles pour monter en résistance paraît bonne, il faudra juste faire attention à garder assez de place pour une quantité de coton suffisante car les arrivées de jus sont énormes !

      0
  6. Bel article et content que tu ai réussi à le dompter :good:

    0
    1. À vaincre sans galère, on triomphe sans gloire !
      Pour être totalement franc, je ne déteste pas complètement me prendre la tête avec un matos… Merci Cap’s pour ce Profile Unity !
      ;-)

      0
  7. Et dire que pdt ce tps là , je monte un 2x Coil sur 1 MAGMA TANK , version Gun Metal débusqué en quasi Sold Out à 6€.. B-) et que C pas mal du tout … :unsure: 3ans au moins sépare ces 2 Atos, un Trou Noir, une Galaxie, .. :whistle: LA VAPE est vraiment GENIAL :yahoo:
    Difficile en effet de qualifier la Vape en Full Mesh, j’ai accroché un moment, mais les plus values se sont tassées comme… le coton.
    Toujours le Style qui va Bien Nes.. :good:

    0
  8. ben moi ca fait 2 jours que je me bat avec le cotonnage du profile et ca fuit toujours :wacko: :-(

    0
    1. D’un côté, c’est cool de ne pas être le seul à rencontrer des problèmes avec un ato, ça valide le fait qu’il y a bien une difficulté quelque part. D’un autre côté, c’est moche de galérer !
      D’après ce que j’ai expérimenté, il faut vraiment mettre pas mal de coton et surtout laisser les pattes relevées par rapport à la cuve. Elles doivent toucher les parois de la chambre lorsqu’on la met en place.
      Avec le deuxième montage pris en photo pour l’article, les fuites se sont arrêtées comme par magie. Plus une goutte dehors, ni au remplissage, ni en utilisation. C’est possible, courage ! ;-)

      0
      1. oui j ai lu l article et je vais réessayer demain MERCI :good:

        0

Laisser un commentaire

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-) 
 
Fermer le menu