in

VLADDIN RE Refillable Pod System Kit.

Prologue :

À ce qu’il paraît, c’est le grand retour des pods! Jib, ici-même, nous explique qu’un pod est « un réservoir contenant une résistance non interchangeable ». « Par extension, on appelle pod le système batterie/réservoir ». Les fabricants, quant à eux, nous promettent que nous pouvons facilement trouver, aujourd’hui, des e-cig tout-en-un ultra-compactes et super faciles d’utilisation ; qui permettent, en plus, une production de vapeur tout à fait correcte et un apport de nicotine suffisant et quasi-immédiat (grâce aux sels de nicotine).

En juin 2016, j’avais cédé aux sirènes du marketing et commandé un Kit Penguin AtoPack 8.8 ml 50W 2000 mah Blanc Joyetech. Il était trop mignon et trop original ce petit set-up. Superbe idée Kanti ! Abandonné dans un coin au bout d’une matinée et revendu au bout de trois jours. Une batterie qui tient une heure et une clope qui ne fait pas de fumée… Bref, pas ma came… J’en avais un peu marre du reconstructible à ce moment-là, mais pas à ce point là, faut pas déconner !

Sinon, vous vous rappelez, je suis toujours en quête d’un remplaçant à mon Nectar Styled Genesis RTA. Je vous préviens tout de suite que ce n’est pas le propos ici. On met cette Arlésienne de côté et on se concentre un peu s’il vous plaît. On va seulement tester un pod pour essayer de voir si ce genre de matos à progressé un peu ou si c’est toujours aussi nul et inintéressant que mon Ego-T de 2013. Comparons ce qui est comparable…

Introduction :

Partons donc à la conquête d’un nouveau monde, matelots ! Je m’emballe un peu…
Je recommence. Partons à l’assaut d’un matériel inconnu de nos us et coutumes : un nouveau podmod proposé (et envoyé) par le fabricant Vladdin.
Ce tout-en-un, appelé « VLADDIN RE Refillable Pod System Kit », s’en vient tenter de percer sur le marché, maintenant plutôt bien fourni des pods.

Pas encore forcément très connu par chez nous, le fabricant chinois Vladdin vend un podmod facilement rechargeable en liquide à vaper. Le Vladdin Re est compact, discret, léger et assez design. Ce modèle est proposé en deux coloris : noir ou rainbow. Comme tout bon pod qui se respecte, il est composé de deux parties. Tout d’abord, une batterie de 350 mAh qui se recharge par une prise micro-usb. Nous trouvons une led sur la façade avant de la dite batterie qui s’illumine quand on tire une barre et qui indique le niveau de batterie restante (en clignotant tous azimuts quand il faut recharger). Ensuite, nous avons le pod à proprement parler qui, je répète, se remplit à la main, dispose d’une contenance de 1,5 ml et d’une résistance en céramique. Grâce à sa batterie de ouf, le Vladdin Re Refillable Pod System peut développer une puissance maximum de 12 watts !!! Enfin, la mise en fonction est des plus simple, puisqu’il suffit de plugger le pod sur la batterie susnommée et d’inhaler gaiement.

Fiche technique :

Dimensions : 90,32 x 19,04 x 11,4 mm
Poids : 18 grammes
Voltage délivré : 3,5 Volts
Puissance maximum : 12 Watts
Batterie intégrée de 350 mAh
Valeur de la résistance : entre 1,2 et 1,5 ohms
Contenance du Pod : 1,5 ml (450 puffs)
Courant de charge : de 0,2 à 0,4 Ampères
Temps de charge : de 1 à 2 heures
Rechargement en micro USB – USB

Test VLADDIN :

Le Vladdin Re sera-t-il le parfait substitut de mon Nectar et de mon mod méca ? Ce n’est pas ce que nous allons voir dans la suite de cet article. Nous allons plutôt nous interroger sur le public concerné par ce matériel et les progrès éventuels réalisés par les fabricants sur ce type de vaporette. Avant de répondre à nos interrogations, il faut bien entendu déballer l’engin.

Le kit, jugé ici, est composé : d’une Batterie Vladdin, d’un Pod rechargeable, d’un câble Micro USB – USB et d’une notice d’utilisation (avec une partie traduite en « français », mais c’est pas du truefrench…).

Après ce très bref inventaire, on passe maintenant au remplissage… Hop hop hop ! On sort les fioles !

Tout d’abord, il faut enlever l’embout buccal et le petit bouchon en caoutchouc du réservoir. Après, on met tout doucement et délicatement son DIY Ze Hooch de chez THJ dans les deux petits trous situés sur les côtés. Attention, surtout pas dans le trou du milieu !

Ensuite, il suffit de remettre en place le petit bouchon en caoutchouc. Et enfin, on remet le « drip-tip » à sa place.

Dernière étape, on glisse le pod dans la batterie. On le met, bien entendu, dans le bon sens et celui-ci s’emboîte magnétiquement et magnifiquement…

Notre Vladdin Re est prêt. Nous pouvons maintenant goûter ! Et là, énorme surprise ! Pourquoi ? Eh bien, parce que ça vape pas mal, même carrément bien ! On a un volume de vapeur super correct et assez goûtu. On aspire comme à l’époque, sans bouton, et ça roule tout seul. C’est léger, c’est sympa comme format, ça consomme rien, ça ne chauffe pas, c’est pratique et assez précis. Vraiment bluffant… La batterie tient la route et se recharge en 1h10 (d’après deux mesures). On peut même vaper pendant la recharge.

Conclusion :

Il faut remettre les choses dans leur contexte. Ce Vladdin Re est destiné aux débutants, id est aux personnes désireuses d’arrêter la tueuse. Ce n’est pas pour des pirates de la vape…

Et pour le public concerné, ce pod est, à mon sens, vraiment intéressant. Si j’avais eu ce genre de matériel à mes débuts dans ce milieu, je n’aurai pas eu tant de mal à me sortir de mes 22 ans de tabagisme. La production de vapeur est vraiment surprenante et délicieuse et le hit est sympathique.

Enfin, pour illustrer mon propos, j’aimerais vous conter une petite histoire. Ma femme me demande ce que j’ai dans le bec vendredi soir, tranquille, devant la téloche. Je lui explique que c’est une nouvelle cigarette électronique : un pod Vladdin. Elle me dit : « Prête ! ». Elle est fumeuse occasionnelle. Elle tire une barre et… je n’ai jamais revu mon pod depuis… Samedi, j’ai même dû aller lui acheter un petit liquide à la menthe ; et dimanche, j’ai été obligé de faire une petite commande d’arômes pour lui préparer quelques DIY. Comme quoi, ça va vite avec du bon matos !

Alors débutants, foncez ! Ce pod est fort agréable à l’usage. J’avais, a priori, une petite réserve sur son prix de 29,90$. Mais, j’ai ressorti la facture de mon Ego-T. Elle m’avait coûté 37,90€ sur un site aujourd’hui disparu.
Au final, ce genre de petit matériel pour néophytes a fait de beaux progrès et a même sensiblement baissé de prix. Fumeurs, vous n’avez donc vraiment plus aucune excuse pour ne pas passer à la vaporette !!! De plus, je pense que ce pod, associé à un bon petit liquide des familles aux sels de nicotine, doit vraiment être un outil de sevrage idéal ; tant il est facile à mettre en route et simple d’utilisation.

Votez pour cet article

2 points
Grand contributeur

Ecrit par Kanti

Petit vapoteur anonyme depuis 2015, toujours prêt à partir à l'aventure et à découvrir de nouvelles choses. Passionné par la vape, je veux tester en permanence de nouveaux matériels et trouver de nouvelles saveurs, pour faire partager mes découvertes, raconter mes voyages et découvrir des trésors! Bonne vape les pirates!!!

29 Comments

Laisser un commentaire
    • Franchement, j’ai été bluffé. Ça me semble efficace maintenant ce genre de matos.
      Je lui ai fait du 3mg et ça l’arrache trop. J’ai donc dilué à 1,5. C’est pour le plaisir pour elle…
      Cependant, elle procure un bon petit hit quand même cette machine là.

    • C’est exa Nes! Avec toi, elle serait déjà devenue noire, rouge, or, bleue et enfin silver… ;-)
      Je vais me contenter de démantibuler un pod quand il sera cramé pour voir la tête de cette résistance céramique qui m’intrigue pas mal… J’avais été tellement déçu par celle du dolphin.

      • Le Dolphin n’était pas un ato mtl, c’est ça le gros problème, notamment pour l’autonomie.
        Et puis sur le fond, il est plus facile de faire un truc mtl cheap en plastique, mais bon, qu’un truc plus ouvert et puissant, qui va chauffer, qui a besoinde plus de place etc…

      • Ce Dolphin de Gigue restituait très moyennement les saveurs et il fallait le monté à 70W pour qu’il démarre… Donc oui l’autonomie… Moi qui ne vape jamais à plus de 20W, j’étais choqué! En plus, avec mes gros doigts en bois, je n’ai jamais réussi à changer le coton de ces résistances céramiques qui étaient censées durer des plombes et être super simples à entretenir…

  1. C’est marrant, je n’ai aucun doute sur l’efficacité de ces pods. Il y en a même qui sont plutôt chicos…
    Pour le moment, je ne sais pas pourquoi, je n’arrive pas à passer le pas.
    Je crois que c’est la faible autonomie et le peu de liquide qui me dérangent.
    Il me semble qu’on se dirige de nouveau vers la clope et ses habitudes alors que ça fait des années qu’on cherche à bricoler de gros objets pour s’en éloigner.
    Alors, la clope et ses habitudes avec un bout de plastoc au bec…moyen… mais, paradoxe, je sais que j’essaierai à un moment donné… surtout après avoir lu ta revue, Kanti !

    • Merci Fil.
      Je dois dire que j’avais des a priori. Ils se sont envolés depuis.
      Pour l’autonomie, ça craint oui. Pour le liquide, ça ne consomme rien donc ce n’est pas vraiment un problème.
      Après, on est vraiment proche des habitudes de la clope oui. C’est pour cela que c’est impeccable pour les débutants. Mais je pense également que les pods peuvent concerner des catégories de personnes bien spéciales comme des artisans ou des “vrais” travailleurs. Pour les gens comme moi qui bossent seul dans un bureau et qui peuvent squonker sans difficulté, ce n’est pas intéressant et ça sent même la régression…

  2. Le souci comme toujours avec des marques inconnues c’est la disponibilité et le prix des résistances.
    En ce moment il sort 10 pods par mois au minimum tous avec des résistances propriétaires différentes, combien seront trouvables même chez FT dans 6 mois ???

  3. Je viens de tester ce pod aussi.
    Je partage le point de vue de Kanti : c’est un bon pod, bien dessiné de surcroît.
    Il est un peu moins intense que le Lynq, et beaucoup moins que le EQ, mais ce n’est pas un défaut : il conviendra bien à ceux qui n’apprécient pas un hit puissant.

    Concernant l’autonomie de ces engins, j’invite à changer de point de vue : il ne faut pas comparer les pods aux vapoteuses, mais à la clope.
    Un pod n’est pas fait pour vaper tout le temps, mais comme pour les clopes, pour vaper de temps en temps.
    Et donc il faut avoir un bon pod et le vaper avec des liquides en 18 mg ou 20 mg (nicotine base ou sel). Avec ça, en 5 ou 6 barres pendant une courte pause, on a l’équivalent d’une clope. C’est ça le but. Et c’est le besoin de 80 % des vapoteurs… dans lesquels nous ne sommes pas :-)

    Du coup, un fumeur moyen peut tenir une journée avec un pod (120 à 140 bouffées, 10 à 15 clopes).
    Un gros fumeurs devra en avoir deux ou recharger.

    • OK avec ta logique, jib.

      Je n’ai pas encore testé un pod, mais je vais faire une revue sur un pod H Cigar pour des liquides ((absolu))ment chouettes : “qui est remplissable par le haut, qui est doté du système de fermeture et d’étanchéité U-TYPE à remplissage et usage UNIQUE. :scratch: :scratch:
      (Attention à ne pas clipser le Drip-Tip avant d’avoir rempli le réservoir)”.
      UNIQUE ????? Ça veut dire que tu vapes 1,5 ml et que tu jettes la cartouche ???? J’y crois pas ????!!!! Tu ne peux pas recharger en liquide ???
      Please, détrompez-moi !!! :wacko: :wacko: :wacko:

      • Tu parles du Akso ?
        Si oui, je viens d’en faire la revue, avec les pods scellés (je n’ai pas eu le pod remplissable).
        Mais je ne dis rien, on ne spoile pas ^^

      • Alors là, on est vraiment trop prêt de la clope! Il nous font des pods jetables pré remplis comme les paquets de tiges. Maintenant, ils font aussi les pods en mode tubes… Tu remplis mais une seule et unique fois si j’ai bien compris… J’ai envie de dire : à quand les pods en mode roulemiches??? :wacko:

    • C’est ça jib! Pour réussir enfin à arrêter, j’avais tout calculé. Une clope s’était, pour moi, 21 bouffées en 3 minutes et 30 secondes. J’ai vapé comme ça pendant quelques jours (40 fois dans la journée). Je maintiens qu’un pod est idéal pour ce type de vape de début. Après, il faut évoluer si on persiste et là, la vapote reste un peu plus dans la main, jusqu’à rester coller pour ma part et il faut de plus en plus de vapeur et de batterie.
      Pour le hit, la Vladdin était impec pour une petite fumeuse. Elle s’étouffe avec mes kits… Pour une autre grosse fumeuse cette fois, il était en effet un poil trop léger. Un taux de nic plus élevé ne passait pas dans les deux cas. Faut tester quoi…
      De plus, le design et le poids de l’engin rendent la transition plus simple ici.

      • Je ne sais pas si “il faut évoluer”.
        Nous, nous sommes des vapoteurs : on vape et on n’a pas l’intention d’arrêter.
        Mais beaucoup de défumeurs utilisent la vape pour arrêter tout. Après quelques mois ils baissent leur taux, vapent de moins en moins, et en terminent.
        Du coup un ou deux pods, c’est 45 balles d’investissement, plus les liquides et basta, en un an c’est réglé.

      • En réalité, Kanti, la vape est « vendue » aujourd’hui à peu près comme le tabac, autrement dit, tout part en fumée et puis on jette et on rachète !
        On ne dit pas merci aux trusts du tabac, qui ravagent un champ qui a été expérimental et où les vapers pouvaient développer une pensée critique !
        C’est de plus en plus compliqué d’expliquer le plaisir que les vapers prennent avec leurs box, tubes et atos…

  4. J’attends avec impatience ta revue, jib !
    Je sais que c’est un H-Cigar, mais aux couleurs d’une marque, et ils disent bien :
    “qui est remplissable par le haut, qui est doté du système de fermeture et d’étanchéité U-TYPE à remplissage et usage UNIQUE. (Attention à ne pas clipser le Drip-Tip avant d’avoir rempli le réservoir)”.

  5. Moi je pense que tous ces pods viennent directement renforcer Big Tobacco qui en est l’initiateur.
    En faisant l’apologie de ce système, il reussira à en prendre le contrôle et le monopole vu qu’il produit des produits jetables comme les clopes.
    Les chinois poussent à en parler : pour 10 produits proposés par les distributeurs 8 sont des pods!
    La Blue, de Tobacco fait même de la pub sur les blogs français soi disant “indépendants”.
    BT entre par la fenêtre :whistle:
    En proposant ces produits, les shops de vape vont finir par perdre leurs clients qui en trouveront de toute façon dans tous les tabacs du coin.
    Ce n’est que mon avis, on verra comment tout ça évolue :whistle:

    • Oh la, tu anachronises sévère là :wacko:

      Les e-cig jetables existaient bien avant les pods et n’avaient rien à voir avec l’industrie du tabac, souvenez vous de ces machins qui avait un faux filtre et un bout qui s’illuminait en rouge !
      Un pod n’est ni plus ni moins jetable qu’une eGo d’il y a 5 ou 6 ans, marche beaucoup mieux, et coûte 4 fois moins cher.

      Par contre oui, BigTobacco arrive à pas de géant, va racheter la moitié des marques ou les couler, et va imposer un standard du genre pod. Exactement comme les cigarettes ont supplanté les cigares et la pipe : les fumeurs veulent des trucs pratiques, sans entretien, sans problème, et les autorités veulent des trucs rassurants. Qu’est-ce qui est plus rassurant pour les autorités, et pour les fumeurs ? Un pod ou un dripper ?

      Les vapoteurs comme nous sont dans la logique de la pipe : en avoir plusieurs, avoir son matériel d’entretien, suivre des rituels de nettoyage et d’amélioration, choisir des tabacs ou des liquides originaux… etc…
      Cette vape là n’a aucune chance auprès des fumeurs, pas plus que la pipe !

      Bref, je vais être un tantinet provocateur, les grosses boites qui font du clearo de l’AOI ou des pods, comme Joyetech, Innokin, Aspire etc… peuvent s’en sortir face à big tobacco (ou leur vendre le business), et elles font bien plus pour la vape que AllianceTech, Taifun ou Squape. La vape, depuis des années, c’est les clearo et les AIO, les pods ne sont que des AIO simplifiés.
      Si tu ouvres un magasin de vape dans une petite vile de province, tu peux gagner ta vie en ne vendant que des AIO et des liquides en 80/20, tu ne peux pas en vendant des reconstructibles, des concentrés, et des liquides tabac macérés italiens ;-)

      • En tout cas, si on en arrive à ne parler que des Pods et des produits de BT, ça fera sans moi :whistle:
        Je laisserais l’affaire aux sites “indépendants” qui sont devenus de veritables entreprises commerciales :bye:

      • Oui, jib, ta logique est imparable et tu as un point de vue global.

        Je ne désespère pas de la bonne vape. Il faudrait essayer de trouver le juste milieu et tenter d’expliquer toutes les variétés de vape. Ce que ne font pas l’écrasante majorité des boutiques physiques. Je reconnais que ce n’est pas facile et c’est pour ça que je crois à des blogs comme Danyvape, qui, lui, explique sans tabou.

        Là, dans ce commentaire, j’annonce une revue que je vais écrire avec « pod inside » ET liquides d’exception… on va bien voir…

        Là, dans ce commentaire, je lance aussi un appel aux lectrices et lecteurs de Danyvape pour avoir des retours et aussi des revues (même courtes) sur leurs ressentis, leurs choix, leurs plaisirs ou leurs nécessités de vape.

        C’est par l’échange qu’on avance… allons-y, Alonzo !

        PS : comme dit le Cap’tain, les sites (et les boutiques) qui promeuvent la Blu et, sans la moindre honte, plastronnent sur la même page ou sur le même comptoir qu’ils sont contre Big Tobacco sont des gros bouffons, qui scient la branche fragile sur laquelle ils sont assis.

      • Cat’tain, je ne sais pas pourquoi tu fais une fixette sur les pods.
        BigTobacco fait aussi des eGo ou des AIO :yahoo:
        Et pour aller dans ton sens, il y a aussi Von Erl, qui était avant Erlkönigin, boite autrichienne qui faisait des atos reconstructibles originaux. La boite à été acheté par big tobacco il y a 2 ou 3 ans, discrètement (http://www.vonerl.com/en/ueber-uns/). Ils font maintenant des pod scellés, les VonErl et.. les Blu (c’est la même chose).
        Von Erl qui a été choisi par… Pipeline comme une excellente vapoteuse à promouvoir !
        Pipeline, le chantre de la vape, toujours prêt à donner une leçon d’éthique, vend les produits de big tobacco :good:
        7 € les deux pods de 1,6 ml de Blu et VonErl (22 euros les 10 ml), c’est pas mal :whistle:
        Contre 9 euros les trois pods de 2 ml chez Kodopod, qui est bien meilleur (15 € les 10 ml).
        Mais curieusement Pipeline ne vend pas le Kodopod, pourtant de bonne qualité, français, et non affilié au tabac.
        Y aurait-il un rapport avec le fait que la marge commerciale soit double ? :whistle:

      • On n’est pas sur podyvape.com non plus Cap’s…
        Je veux croire que les pods sont une porte d’entrée très accessible pour le monde de la vape. Et que même si beaucoup vont rester bloquer dans l’entrée, quelques uns vont quand même avancer dans le couloir et venir nous rejoindre, creuser avec nous, et explorer un peu plus ce monde de bricolages et de plaisirs multiples et infinis…

  6. Bien sûr que les boîtes de Big Tobacco sont sur les rangs, elles ne vont pas se vautrer en ignorant le marché de la vape telles Kodak snobant l’arrivée massive de la photo numérique… J’imagine que les salariés de Phillip Morris sont super-contents de voir leur boîte magouiller au Parlement Européen, de distribuer des pots de vin et de racheter des fabriques de pods, ils n’ont pas plus envie que d’autres de se retrouver au chomedu.
    Il ne faut à mon avis pas diaboliser, toute entreprise menacée tend à prendre le vent pour survivre quitte à se salir les mains, à recheter des brevets pour les enterrer. On va dire que c’est “humain”. Parfois crade, parfois dangereux pour la santé, pour l’environnement mais juste “humain”.
    Le succès des pods ne me choque pas, on a déjà vu beaucoup de “démocratisations” de produits suivre la même voie. Avec le temps et le succès, tout se simplifie. Voitures, motos mais aussi ordis, téléphones portables, électroménager, etc… Tout.
    Les premiers utilisateurs de bagnoles étaient aussi mécanos. Fallait savoir bricoler pour être sûr d’arriver à destination. Aujourd’hui, les voitures sont fiables mais aseptisées, dépassionnée et proposées en location-vente avec un contrat d’entretien sans même savoir combien de chevaux elles ont sous le capot. Il reste cependant des passionnés qui connaissent leur affaire et ne roulent dans rien de moins de 20 ans d’âge.
    Nous autres vapotos reconstructibles sommes comme eux, les as du tournevis, du chalouf et de la pince coupante. Cela n’empêchera pas 90% des eCigs de devenir des pods comme la super Renault 16 TX de Grand-Papa n’a pas empêché l’éclosion des Scenic en leasing même si elle roule toujours nickel.

  7. Visiblement Ce POD fait le Buzzzzzz, donc y’a du Bizzzzzz à venir, c’est indéniable .. :scratch:
    J’ai vu passé des histoires de scellés, du moins rendre hermetique ( pas définitivement sinon NO WAY pour moi) , je constate en effet que le/la VIE suinte parfoit légèrement par l’embout.
    C’est évidemment intolérable pour des Primos, sûrement une des Questions que se pose les fabricants :
    « Bon les Gars, on verrouille complètement le Bouzin, comme ça d’une y’a aucune possibilité de fuite ET en plus, ils nous rachètent des Res. à Gogo… Oui mais Chef, les Gens aiment bien aussi pouvoir changer d’arômes, de Tx de Nico, du coup si on scelle tout, ils seront réduits dans leurs choix, dans ce cas , il faut bosser sur le système de remplissage et le rendre parfaitement hermétique;

    RESTE le Pb de cette batterie, 350mah…., Bhein ça dit le Chef, C’est pas nous, c’est ces puta*ns d’INGÉs, faudrait qu’ils se bougent le C*l aussi, mais je suis pas inquiet la-dessus, les 500mah approchent en restant ds le même format :yahoo:  »
    PURÉE les Gars , ça va être la GAVADE …!!! B-) B-) REUNION terminée, au Boulot maintenant ….. :bye:

Répondre à Le Capitaine Annuler la réponse

101-Pro par Ehpro, le retour du tube

Kayfun 5², un Kayfun sous stéroïdes !