Visite du laboratoire de VDLV à Pessac

17 Mai 2013/
-- Materiel
vdlv-labo

Je suis passé à Pessac visiter les labos de notre cher ami Vincent et discuter un peu avec lui.

Les locaux de VDLV sont situés dans la zone industrielle de Pessac, me demandez pas ou c’est, le GPS m’y a amené c’est tout ce que je sais!…

J’ai étais accueilli par Vincent lui-même qui est bien sympathique et m’a tout de suite fait visiter ses bureaux avec tout le petit monde qui bossait ce matin-là.

Il y a plusieurs salles pour la gestion des commandes, l’étiquetage des flacons et le labo en lui-même qui m’a rappelé la salle de chimie que je fréquentais au collège avec des sondes, des grosses fioles remplis de PG/VG des doseurs et des flacons VDLV bien sûr !
Des énormes futs de PG et de VG dans un coin et une salle spéciale avec une grosse machine qui sert je ne sais plus à quoi vu que j’aurais du noter ce qu’il me disait avec ma mémoire de poisson rouge!…

Bref, ça sent le sérieux, nous sommes bien dans un laboratoire de chimie avec des employés en blouse blanche, masque, gant,etc.
Ça rigole pas, c’est pas du Boba’s bounty fabriqué dans la cave d’un geek en buvant son whisky en short et tong.

La visite m’est réservée, les acheteurs n’ont presque jamais droit à se promener dans le labo, dixit Vincent.
Nous avons discuté un bout après sur la fabrication de ses e-liquides : c’est loin de mes tests en DIY, les arômes sont complètement naturels avec des fournisseurs français triés sur le volet qui bossent avec d’autres entreprises comme le parfum ou l’alimentaire, je crois.
Le fournisseur en arôme de pistache n’est pas le même que celui de la noix de coco, etc.

Vincent a les moyens d’analyser un e-liquide avec son matériel assez pointu avec tous ses composants, mais pas de savoir le dosage d’arôme qu’il contient.
Si par exemple je lui donne du Alice il connaitra sa composition exacte, mais ne saura pas forcément les arômes qu’il contient, donc pas possible de la copier par cette méthode.

Ce que je veux dire c’est que c’est vraiment un labo de chimie avec une nicotine pure et du PG/VG français et des arômes de véritables fruits. On est loin des arômes Inawera et de la base nicotinée que j’ai achetée en Pologne. Si vous voulez une comparaison, je pourrais dire un Coca Leader price VS Coca Cola ou du Banga VS orange pressée !

Bon, je ne suis pas revendeur VDLV, mais il m’a donné quelques flacons comme la pistache, la mangue, la poire et des tabacs pas encore en vente. J’ai redécouvert ses parfums fruits et c’est vraiment délicieux !

Je l’ai avais boudé avec les Alice, Pola et Halo Tiki, mais il faut absolument les essayer. 
Je vous conseille : Pistache, Mangue, Poire, Fleur d’oranger. 
Les tabacs c’est pas mon truc, et il parait que la fraise et la banane sont bof, mais chacun ses gouts !
De toute façon, hein, tout ce que je vous raconte de positif sur lui, vous l’avez déjà entendu dès le début de ce blog, ce qui prouve que je n’ai aucun intérêt dans son affaire.

Remerciez l'auteur en lui donnant votre vote ;-) ------>
0 0
Si vous avez en tête un produit qui pourrait intéresser l'équipage, mettez le sur -->cette page
Publié par : Le Capitaine

Dany, fondateur du Danyvape. Plus de clopes depuis le 1er jour, le 21 sept 2012... A l'abordage !!

Cet article a aucun commentaire.

Les rangs correspondent au nombre de commentaires :Nouveau contributeur/Bronze clair-foncé/Argent clair-foncé/Or clair-foncé/Saphir/Rubis/Emeraude/Diamant.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-)