in

J'adoreJ'adore J'aimeJ'aime C'est CoolC'est Cool

Vapor Giant V6S (Niko Vapor) : Aller-simple vers les étoiles

… Zone de confort… Repères… Certitudes… Maîtrise…. Stabilité… Contrôle…. Sérénité…

Qu’on le veuille ou non, on a tous, plus ou moins consciemment, construit notre zone de confort, cet espace plus ou moins barricadé dans lequel on évolue à l’aise, en confiance, selon nos propres règles du jeu. Cercle privé, sphère professionnelle, regardez bien : aucun domaine n’y échappe vraiment. Faible qu’on est pour la plupart d’entre nous, on a continuellement besoin de se sentir « en sécurité ». Alors on structure, on cloisonne, on réduit le risque au maximum : voilà, là comme ça, on est bien…

Mais que se passe-t-il lorsque, pour une raison extérieure sur laquelle on n’a aucune prise – hé merde, fait chier ! – les choses se passent « autrement » ? L’anxiété – même légère, les questions, les doutes, voire le stress, pointent le bout de leur nez… Vous avez déjà fait gaffe à ce qui se passe en vous lorsqu’on est pris au dépourvu, qu’il faut « changer ses plans » et partir dans l’inconnu ? C’est déstabilisant, souvent ; propice à l’énervement, parfois ; inconfortable, quasiment toujours.

Théoriquement, nos zones de confort sont là pour nous permettre d’évoluer sereinement et d’être performants dans ce que l’on entreprend. Mais là où ça devient pernicieux, c’est qu’à force de chasser l’inconnu, de jalonner, de ronronner, le risque de tomber dans la routine et de se faire royalement chier est réel, et le cocon si douillet que l’on s’était créé a vite fait de se retourner contre nous et de se transformer insidieusement, à l’insu de notre plein gré, en « prison dorée »… Intéressant, nan ? Ohhh nan mais Cland’, tu t’es cru où mec ? T’es pas sur doctissimo là, t’es sur le Danyvape, alors tes états d’âme… Vous avez raison, pardonnez-moi, c’est juste que dernièrement, j’ai eu tendance à m’emmerder un peu (beaucoup) dans ma vape, n’ayons pas peur des mots ! Kayfun Lite, Taifun GTR, Millennium, Hypersonic… tous ces matos MTL structurent habituellement ma zone de confort vapistique, sauf que……. je ne sais pas, à force, je ne les appréciais plus à leur juste valeur. Trop de repères, trop de certitudes, pas assez de surprise et de nouveauté… J’ai manqué d’air… J’ai étouffé, même… Alors ? Ben alors j’ai eu besoin, presque par instinct de survie, de m’arracher à ma zone de confort, de découvrir quelque chose de nouveau, de différent… Ah cool, et alors, t’as trouvé quoi ??  Une vraie dinguerie : le Vapor Giant V6S, de Niko Vapor !!! Version Clooney, parce que 105 boules l’expérimentation, faut quand même pas déconner. Les risques c’est bien, mais mon banquier lui, il ne voit pas forcément les choses comme ça. Allez, assez blablaté : revue !

 

Assemblage du V6S

Pas la peine de frotter l’écran de votre ordi, la photo de présentation est floue : c’est normal, c’est fait exprès ! Après tout, je ne vois pas pourquoi je serais le seul à sortir de ma zone de confort, alors pour ce billet, on va faire un peu différemment aussi : pas du vues de l’ato sous tous les angles pour commencer ; on verra ça en fin de revue, si vous avez été sages… Pour l’heure, on va faire un petit jeu : reviewer l’ato « à l’aveugle », sans savoir à quoi il ressemble. Comment ça, « trop nul » ? Mais non, c’est pas « trop bizarre », vous énervez pas ! C’est juste le cerveau qui buggue un peu dès lors qu’on le sort de sa zone de confort…. Vous inquiétez pas, c’est… normal !! Allez, jouons !

Alors voilà, le Vapor Giant V6S, c’est ça :

16 pièces – que je ne vais pas m’amuser à énumérer une par une, sinon on est encore là demain ! – lorsque l’ato est totalement démonté. Un joli petit bordel me direz-vous… Oui et non ! La quantité importante de pièces peut faire flipper de prime abord, mais en réalité, y’a vraiment pas de quoi, parce que si on est méthodique, le remontage de l’ato ne pose vraiment aucun problème particulier ! Commençons direct par le haut de l’atomiseur : le top-cap et le drip-tip 510.

Je ne connais heureusement pas tous les atos du marché, mais je n’avais jamais vu auparavant un top-cap comme celui du V6S : il est conçu selon un système de sécurité-enfant. Ça évitera à nos mioches inconscients de boire nos jus à vaper, des fois que… Donc, pour le drip, rien de plus simple : on vissera simplement la partie en ultem sur sa base. Puis on mettra le ressort dans la rondelle en métal, ainsi que la petite rondelle fentée dans le haut du top-cap, comme ceci :

On placera ensuite le top-cap sur le ressort, comme ça :

Vient ensuite l’étape la plus délicate de l’assemblage, mais rien d’insurmontable : le but du jeu sera alors de venir visser la petite rondelle centrale, soit avec une pièce de 1 centime, soit avec le manche de sa pince céramique, tout en faisant pression sur le ressort :

L’opération s’avère un poil technique, donc surtout, on restera zen en toute circonstance, d’autant que les pas de vis sont nickel. Y’a donc aucune raison de s’énerver ! Voilà, l’assemblage du top-cap est fait, on n’y touche plus, et c’est tant mieux !

La deuxième phase de montage concernera le tank :

La première chose à faire sera de visser la cloche/cheminée dans la partie haute du tank, celle où l’on versera notre liquide une fois l’ato complètement assemblé :

On retournera alors l’ensemble de façon à avoir la cloche orientée vers le ciel, et on viendra y glisser la bague gravée du logo Vapor Giant, comme ceci :

On terminera l’assemblage du tank très simplement, en vissant à l’ensemble la pièce contenant le tank en pyrex. Afin que le vissage soit optimal, on utilisera le « U » en métal fourni en spares pour donner le dernier tour de vis :

Attention, ne perdez pas ce « U » en métal, il s’avérera plus que précieux le jour où vous aurez besoin de démonter votre tank. Pour remplacer le pyrex par le tank tout en ultem fourni en spares, par exemple… Encore une fois, tous les pas de vis sont d’une smoothitude incroyable pour du clooney, un vrai bonheur ! J’imagine même pas la régalade sur l’original… Petite remarque, d’ordre purement esthétique : la bague gravée du logo VG tourne à l’infini sur son axe, tant et si bien que lorsque l’ato sera vissé sur notre box, on pourra orienter le logo comme bon nous semble pour montrer fièrement à la face du monde qu’on a la classe à Dallas en vapant sur du Vapor Giant ! Complètement futile, on est d’accord, mais faut quand même avouer que c’est super bien pensé de la part de Niko Vapor. Allez, on ne s’éternise pas, on a dit l’essentiel sur le tank, on a encore un peu de boulot avant de découvrir (peut-être) la tronche de ce V6S (hihihi), alors passons sans plus tarder au plateau.

Démonté, il ressemble à ça :

Rien de bien sorcier, on placera le pôle positif dans son logement, puis après avoir retourné le plateau de montage, on n’oubliera pas d’enfoncer – énergiquement – la petite rondelle de peek :

On vissera alors le pin 510 :

Et on terminera l’assemblage en vissant cet attelage dans la base du plateau. Petite astuce pour terminer l’opération : il faudra tirer la bague d’airflow vers le bas comme si on voulait l’enlever, jusqu’au moment où elle viendra en butée : on pourra alors effectuer les derniers tours de vissage le plus aisément du monde.

On découvre alors un plateau plutôt basique, conçu pour du simple coil. Les 9 trous d’air (1.5 mm chacun), répartis en 3 rangées de 3 trous, viendront littéralement envelopper le coil par le bas, puisque les 2 rangées extérieures sont orientées de manière oblique. A noter que les trous de ces 2 rangées extérieures sont dotés de pas de vis, destinés à accueillir des mini-vis fournies en spares pour permettre d’obstruer jusqu’à 4 trous, et ainsi réduire le flux d’air. J’ai testé : ça fonctionne très bien, mais d’une part, il faudra impérativement démonter le pôle positif du plateau pour pouvoir espérer mettre ces inserts, et d’autre part, être totalement calme et surtout pas en manque de nicotine au moment de l’opération…

La bague d’airflow, quant à elle, ne se démonte pas, et tourne à l’infini dans une douceur vraiment délicieuse. Allez, on y est presque, encore un dernier coup de rein ! Plus que le montage à mettre en place, et peut-être qu’on aura la chance d’avoir (enfin) quelques clichés de ce V6S !!

 

Montage du V6S

L’idée avec ce plateau, c’est d’avoir un coil suffisamment long pour couvrir les 3 trous d’airflow. L’écart total étant de 7mm, on pourrait tout à fait utiliser un micro-coil de Stainless Steel 22 Ga, 10 tours sur un axe de 2.5 mm, pour une réz. à 0.25 ohm. Mais n’étant pas particulièrement fan de l’inox, qui procure une vape un tantinet trop douce pour moi, j’ai opté pour un Kanthal triple twisted bien rustre, bobiné en parallel-coil. 3×28 Ga, 5 tours sur un axe de 3mm, réz. finale à 0.27 ohm.

 

La mise en place du coil se fait très bien grâce aux petits « rebords » qui empêchent le fil de fuguer lors du vissage.

Les 2 vis, dont l’empreinte « fente » est profonde, semblent de très bonne facture : on a évité les BTR foireuses, on est content ! Quant au cotonnage, c’est un vrai jeu d’enfant : en coupant les mèches un chouille plus large que le plateau, on a une quantité de coton suffisante pour obturer les arrivées de liquide généreuses du V6S.

On visse alors le tank sur le plateau, on ferme les arrivées de liquide par ¼ de tour du tank en sens anti-horaire en saisissant la partie pyrex, et on remplit, par le haut. Ici, ce sera de l’extrait de Kentucky de La Tabaccheria. On visse ensuite le top-cap, mais attention, on se souvient qu’il est équipé d’un mécanisme de sécurité enfant, donc à un moment donné, il va tourner dans le vide : il faudra alors appuyer sur le top-cap pour pressionner le ressort, et continuer à visser, jusqu’à arriver en butée : là ça y est, on est (enfin) prêt à vaper ! (mais on n’a toujours pas vu à quoi il ressemble, ce V6S, hihihi). Bon alors, tu nous le montres enfin, Cland’, cet ato ? Hey, minute, papillon !!!!! Avant ça, faut qu’on cause vape.

 

La vape du V6S

Je connaissais Vapor Giant avec le « Mini V3 » – que j’avais adoré à l’époque mais délaissé à cause de son remplissage vraiment galère et de sa légère tendance aux dry-hits – et le « M5 », que j’avais trouvé vraiment trop serré. Avec le V6S, on change radicalement de registre : on est sur de la pure vape aérienne ! Hein, quoi ? Cland’, de la vape DL ?? T’es malade mec, mais qu’es-ce qui t’arrive ? Ben ouais les amis, comme dit en intro, j’en ai eu plein le cul de ma zone de confort, et puis… y’a eu la revue du Rebirth, puis celle du Blotto, et d’un coup, comme dans la chanson de Dutronc fils, « je sens qu’j’étouffe, je manque de souffle, je suis tout pâle, sur un p’tit pouf… ». Alors comme accessoirement – mais ce n’est pas la question – « j’aime plus Paris », j’ai eu besoin de changer de braquet.

Et ?

Hé ben j’ai bien fait !! C’est une bombe atomique ce V6S !! Une authentique tuerie !!! Mon Dieu, mais quelles saveurs pour un ato aérien !! Ahahah, va mourir sale arnaque de Dvarw DL ! Et toi là, crapule de Fatality M25, tu peux aller te rhabiller aussi, t’es aux fraises mon pote ! Allez, déguerpis sur le champ vieille canaille, hors de ma vue !!!

Viens mon chéri de V6S, viens voir papa, je t’offre la marche la plus haute de mon podium DL !! Comment ça, y’a personne à côté de toi ? Mais on s’en tape de ça, pour l’instant, t’es seul au monde tu comprends, tu es… mon Préééécieux !!! Allez, promis, je te chercherai des camarades bientôt, parait que y’a un Amadeus et un Juggerknot mini qu’ont l’air sympa… En attendant, je me délecterai sans partage de tes énoooormes volutes aériennes, si denses, si goûteuses, mais si douces à la fois… Juré mollardé, peu importe si j’y vois plus rien à 3 mètres à la ronde. Mon Kentucky est bien là, précis et sans fausse note… 60 watts ? C’est rien pour toi, tu les encaisses sans broncher… ¡¡ Madre mia, estoy soñando !! Mais comment tu fais ça, V6S adoré ? Nan, me dis pas, j’veux pas savoir, t’façon j’m’en fous… Continue, t’arrête pas, c’est trop bon !! Trop bon d’explorer de nouvelles contrées en ta compagnie, trop bon d’envoyer au Diable repères, certitudes et autres carcans qui me donnaient jadis l’illusion d’avoir « trouvé ma vape ». Là ça y est, c’est sûr, c’est tout un monde qui vient de s’ouvrir à moi. Grâce à toi.

Bon, cette revue est en train de verser dans le grand n’importe quoi, alors concluons-la vite fait avant que mon cœur ne me lâche ! Le V6S, 23mm de diamètre pour 68mm de haut drip-tip compris, tout en acier et en pyrex – me parlez pas du tank en ultem, il est horrif – est un DL pur et dur, et rien d’autre. C’est une merveille d’ingénierie à tout niveau, il est (trop) beau, robuste, étanche, fonctionnel, fiable en toute circonstance, et procure une vape stratos-féérique. Un seul mot : Référence !

 

Vapor Giant V6S : en route vers les étoiles !

 

Mais………

……………..

……………

Vous êtes encore là ?!!??

…………..

Faut pas rester là, faut y aller, maintenant….

Pardon ?

Ah oui, c’est vrai…..

Allez, vous l’avez bien mérité, alors voilà :

 

 

Ecrit par Clandestino

Passager clandestin du Navire pendant des années, les rats ont failli avoir ma peau dans les soutes, alors j'ai dû quitter ma planque. Mais maintenant que je suis à découvert, pas le choix, je vais filer un petit coup de main à l'équipage, en toute subjectivité bien-sûr. Pas envie de finir balancé aux requins... Loin d'avoir l'expérience et la roublardise des vieux loups de mer qui sévissent sur ce rafiot, je vais humblement commencer par aller frotter le pont, histoire de pas faire de vagues.

22 Comments

Laisser un commentaire
  1. 0

    Il arrive encore à nous surprendre l’homme Clandestin. Bravo l’ami pour une revue pleine d’audace comme celle dont tu as fait preuve pour t’orienter sur du DL. Merci :good:

    • 0

      Merci Ez’,
      En fait, je n’ai pas eu besoin de trop me forcer pour tester celui-ci, car les Vapor Giant ne m’étaient pas totalement inconnus. Quelque part, je suis donc resté dans une certaine zone de confort ! ;-)

  2. 0

    Une revue d’exception pour un ato super moche! Il me fait penser au Corona V8 dans le genre en métal et fin et long… Enfin bon, s’il envoie du lourd, c’est tout ce dont on a besoin… Dit le mecton qui n’a pas des masses de set up coordonnés et plutôt même des set up qui ressemblent à rien… On veut du goût!!! Et là, il semblerait que tu sois bien tombé.

    • 0

      Hey, comment ça, super moche ?? :-( Tu sais c’qui t’dit, mon V6S ? :-)
      Nan tu as raison, il est quand même bien massif en fin de compte ce bouzin, et c’est sûr que comparé aux standards actuels du marché, où les atos se veulent plutôt trapus, celui-ci dénote un peu. Mais du coup, c’est aussi pour ça que perso, je l’adore : un peu à contre courant… Il n’est pas forcément évident de le marier avec une box (presque 7cm de haut), ni même avec un méca (23mm)… Je vais attendre un peu, mais je l’adore tellement ce V6S, que je vais peut-être lorgner sur “la flûte enchantée” de Niko Vapor.

      En tout cas, niveau vape et saveurs, c’est une tuerie ! La palette de DL est large, car ajustable grâce à la bague d’airflow. C’est aérien, ça oui, mais pas hyper aérien non plus : il y a, même en full open, une très légère restriction qui me convient parfaitement bien.
      Pour le goût, je confirme, avec lui t’es plus que bien servi : non seulement t’en as à foison, mais t’as surtout une vape hyper équilibrée, fidèle, et d’une douceur incroyable : on n’est pas sur du DL qui te remplit les poumons d’un gros nuage dense à te faire t’étouffer.
      Vu la configuration du plateau, à mon avis, on est un peu dans le même type de vape qu’un Blotto. Maintenant c’est sûr, ce dernier ralliera prochainement la maison ! :yes:

  3. 0

    Magnifique revue! :yahoo:

    C’est un vrai ato d’ingénieur ce Vapor Giant! Le nombre de pièces est hallucinante, il faudra faire 2 fois plus attention en le nettoyant celui là :whistle:

    • 0

      Merci Daron !
      Exact, Niko Vapor fait partie de ces moddeurs qui aiment assembler une multitude de pièces ! Mais ce mec est tellement intelligent que finalement, le nombre importe peu. Tout est d’une logique implacable, il n’y a rien de superflu, et c’est toujours pensé pour être fonctionnel. En ça, ça me rappelle l’ingénierie du FEV, toujours orienté Utilisateur. J’ai toujours adoré la vape germanique, que ce soit au niveau vape ou au niveau conception : elle me correspond bien ! :-)
      Après, c’est sûr que vu le nombre de pièces, faut pas se louper lors du nettoyage. Mais je fais toujours comme les animateurs de centres aérés avec les gosses : je compte le nombre de pièces avant de les mettre au bac ultrason, puis le nombre après rinçage. Et seulement si ça correspond, là j’ouvre le bouchon de l’évier. :whistle: :whistle: :whistle:

  4. 0

    Hey Cland’ !! Si c’est pas une pure revue ça. Mec, t’es vraiment un cadre! T’as pensé à une reconversion ? Quel plaisir à lire, tellement merci :heart:
    Donc pour cette zone de confort, moi c’est pour le moment le contraire. J’ai beaucoup de mal à aller voir ailleurs, une fois trouvé ce que j’aime, je bouge plus. En revanche pour les liquides c’est le contraire, je me lasse trop vite. Heureusement qu’il y a les barjots du rafiot pour élargir l’horizon et donner des idées hein !
    A propos d’espace :
    En ce qui concerne l’ato, je dirai que c’est une fusée pour permettre une vape stratosphérique ! Totalement en phase avec cette revue qui est un ovni ! Et vu sa taille, t’as pas l’air d’être un extra terrestre ? :yahoo:
    Voilà, tu as fait ma soirée, je me délecterai à nouveau demain :bye:

    • 0

      Ahhh la zone de confort… Tout un programme !… D’ordinaire, je suis plutôt comme toi, j’aime les choses stables, et pareil, quand j’ai trouvé ce qui me va, je ne bouge plus trop. Mais toujours, il y a un moment où je finis par avoir l’impression “d’avoir fait le tour de la question”, et alors là, il faut que je bouge, obligé ! C’est ce qui m’est arrivé dernièrement. J’avais bien tenté quelques incursions par-ci par-là dans la vape DL, mais rien de concluant. Soit à cause du matos choisi, soit plus simplement parce que le timing n’était pas bon et que je n’étais pas prêt. Le plus important est d’être en phase avec soi-même, tant que l’on se sent bien dans ce qu’on a ou dans ce qu’on fait, il n’y a aucune raison de changer ! :yes:
      Pour ce qui est de l’ato, rien à battre de passer pour un ovni, ça me fait même plutôt marrer ! Quand je vois les gens dans mon blède vaper avec leurs petites boxes eleaf et leurs clearos, c’est sûr que je dénote un peu. Mais j’y fais pas gaffe. Tiens je testerai pour voir : sortir le V6s et balancer un bon gros cloud à la sortie des classes, quand tous les darons attendent fébrilement que les portes s’ouvrent pour récupérer leurs mioches !! B-)

  5. 0

    On dirait bien une fusée Russe à étages :whistle:
    C’est pas qu’il est moche, c’est plutot qu’il est Giant…
    Suis pas fan des grandes gigasses, comme on dit plus c’est petit plus c’est mignon ;-)
    Ce qui est bien avec mon concept, c’est que personne n’aurait vu ce genre de produit si j’étais resté tout seul comme un c.. à rédiger mon carnet de bord du Capitaine Kurk en l’an 2052 :mail:
    Donc, bravo l’artiste comme disait Petitguillaume :good:

    • 0

      Ah ça c’est sûr qu’on fait plus discret que ce V6s aujourd’hui… Mais on est quand même très loin du “gros moche qui vape”. En fait je me rends compte que j’ai foiré qqch au niveau des photos, et qu’elles ne rendent pas fidèlement compte de l’ato : c’est vrai qu’on dirait une fusée, alors que dans la vraie vie, pas tant que ça finalement… :wacko: Mais tant mieux, ça colle avec la thématique des étoiles !
      En effet, tu as bien fait de partager ton journal de bord, ça ne fait pas un pli ! :yahoo: Perso, j’me marre bien à :mail: des trucs sortis de nulle part ! :whistle: :good:

  6. 0

    Encore un grand moment de lecture, merci Clandestino !
    Le Vapor Giant Extreme dort paisiblement au fond de ma boîte à matos mais à part ses dimensions et son allure générale, il n’a pas grand-chose à voir avec ce v6s.
    C’est un top-coil à câbles dans la pure tradition d’outre-Rhin et ma surprise fut grande de voir ce nouveau venu revenir dans le classique !
    Te voir verser dans le DL avec tant d’enthousiasme m’a également laissé coi.
    Bon… En temps normal, cet ato serait déjà en commande mais voilà, le Porky est encore bien faible et je me demande si au fond, je ne préfère pas les double-coils…
    :scratch:

    • 0

      Merci Nes’,
      Ouais, quand la revue de Jib sur le VG Extreme était sortie, ça correspondait à peu près au moment où j’étais sur le Mini V3 et le M5, et accessoirement sur le Corona. Le gros tank jaune du Extreme et l’absence de tank alternatif avait fait que j’avais passé mon tour. Assurément, le Extreme et le v6s n’ont rien à voir. Ce dernier me semble largement inspiré du Taifun GT4, avec son airflow bottom coil.
      C’est du classique, c’est vrai, mais c’est tellement bien fait…. :yes:

      Forcément, ce v6s aura pour moi un statut spécial advitam eternam, vu que c’est le premier RTA qui m’aura fait vraiment apprécier la vape DL, hors dripper.. De là à verser dans le DL, c’est encore trop tôt pour le dire, d’autant que depuis que j’ai cet ato en stock, mes petits MTL chéris ont repris des couleurs. J’alterne en fonction des envies/besoins du jour, et c’est vraiment génial d’être équipé pour faire face à tout type de situations. :yahoo: Besoin d’une vape musclée ? hop, v6s. C’est bon, t’es calmé? reprends ton KF Lite…. B-)

      Quoi qu’il en soit, j’assume, mais je maintiens qu’il n’y a pas forcément besoin de claquer 100 boules ou plus dans un ato pour avoir une super vape. Le Clooney testé ici m’aura coûté moins de 30 balles FdPi, pas non plus la mer à boire pour une découverte… Dans mon cas, c’est une telle réussite que je me pencherai sans hésiter sur un original dès que le Riton (acolyte de Porky, version hérisson) aura repris du poil de la bête. :yes:
      En attendant, monté en parallel-coil, ce v6s descend sans sourciller à 0.25 ohm, et peut sans doute aller encore plus bas sans perdre en qualité, faudra que je teste. A ton avis, y’aurait-il une différence avec un double coil affichant la même valeur de réz ? :unsure:

      • 0

        Ben… Depuis que le Amadeus s’est pointé et que Reload est revenu en force suite à l’acquisition d’un original soldé mais gommant les petits défauts du george (blocages sévères et fréquents des pas de vis), je ne vape plus que ces deux-là.
        J’ai ressorti le Leto suite au buzz déclenché par l’article du Cap’s, histoire de me remémorer de quoi il s’agissait et je me suis aperçu que non, ce n’était plus ça.
        Pourtant, je l’ai utilisé pendant des mois en quasi all-day et j’en étais très content mais là, face aux RTA bicylindres, il ne fait plus le poids….
        Des atos comme le Reload ou le Amadeus parviennent à mon avis à concilier saveurs supérieures et très grosse production de vapeur et ça… Glop glop !
        Mais cela reste évidemment une pure question de goût et la descente ultra-rapide du niveau de mes flacons de liquides commence à m’inquiéter quelque peu. :unsure:

      • 0

        Arf, même quand tu fais pas de revue, t’as pas ton pareil pour aiguiser la curiosité ! Reload ? Depuis le temps que je n’entends que des éloges à son sujet, à celui-là… Il se pourrait bien que…. non, non, c’est pas raisonnable en ce moment !!! :cry: Peut-être qu’aux soles de janvier….. :yes:
        Saveurs de dingue, j’te crois volontiers, cela dit, tu soulèves un point auquel en temps que MTLeux averti, je n’avais j’avais vraiment été confronté : la conso !
        J’avais été (désagréablement) surpris par celle du Gata dernièrement, pourtant estampillé MTL…. Particularité qui a fait que cet ato a fait une carrière plus qu’express chez moi : il dort au cimetière après moins de 5 tanks vidés.. :wacko:
        Je note que sur le v6s, les 4.5ml partent également très vite, en l’espace de même pas une soirée. Alors pour lui, je lui pardonne volontiers, tant ses saveurs sont géniales, mais quand même, ça mérite qu’on s’y attarde, à cette question de conso…
        Je suppose que c’est encore pire sur les double-coils….
        On a beau Diyer nos jus à vaper, tout ceci finit par faire un sacré petit budget Juices, mine de rien…… :scratch:

  7. 0

    quelle revue clande bravo c’est vrai que cette ato est super bon il va falloir que j’essaye d’en choper un d’occaz pour essayer enfin pas de suite😉

    • 0

      Hey Mex’, tu l’as déjà goûté ce v6s ? Chez moi, depuis la revue, il grignote chaque jour du temps de vape. Si ça continue, il va devenir titulaire indiscutable ! J’en suis pas encore à l’attraper dès le réveil, mais pas loin ! :yes:

  8. 0

    Et dis donc le Clande, va falloir cesser les séances de tentations ! Cet article devrait être affublé du logo ‘verboten unter achtzehn’ !
    Commencer un article avec Porcupine, se mettre à poil dès le début de la rencontre et finir en beauté vêtu de son habit de gala…Je ne pouvais qu’être touché…chapeau bas l’artiste ! tu parles d’une zone de confort ! Une mise à nu oui, et dans les règles. J’aime cette mise en abime, ce courage d’oser l’exploration de nouvelles contrées.
    On croirait découvrir une strip-teaseuse de haut vol, capable de manier aussi bien l’art de l’effeuillage que l’art oratoire… :yahoo:
    Une écriture qui oscille entre le ‘rythmé palpitant’, les ralentis languissants pour s’envoler…dans des râlements jouissifs ! Je dis oui, oui, oui, encooooooooore !
    Mais je t’arrête tout de suite, je ne vais pas me contenter de ceci. Que nenni, ce serait trop facile.
    Comme le disait mon papounet ‘Le talent n’a pas droit au repos’… :yes:

    • 0

      Allez Pok’, détend-toi, lâche prise, laisse-toi tenter…. aies confianccccccce !! :-) :-) :-) J’avoue que je serais curieux d’avoir le ressenti d’un des matelots sur ce v6s, histoire de voir si c’est moi qui me suis emballé comme un jeune puceau à la vue de sa première chatte, mais pour ma part, il m’a littéralement électrisé cet ato. Dès la première barre, ça a été mandale dans la tronche, genre crochet du droit dans le dentier : j’ai buggué. :wacko:
      Alors, il fallait absolument que je partage ça ici ! :heart: :heart: :heart:

      • 0

        Quant à Porcupine, ben euh là….. y’a pas grand chose à dire… Juste à écouter, et s’incliner humblement devant un tel génie musical….. :yes:
        Encore merci pour cette magnifique découverte ! :good: :rose: :rose: :rose:

  9. 0

    Il est arrivé !
    Les clooneys des shops nationaux sont un peu plus chers que ceux de l’Empire du Milieu mais se font moins attendre.
    Premier montage en Kanthal 0,6 mm, 3 mm de diamètre, 10 spires, 0,4 ohm.
    Le V6S me paraît avoir une vraie couleur, une vraie “personnalité” ce qui est un très bon point. Il est en effet bien équilibré entre saveur et vapeur, il ne sucre pas excessivement les liquides.
    Je l’ai testé avec un “XO” de Don Cristo, ce n’est pas le genre de jus (café crème gourmand) qui semble lui aller le mieux. Le prochain essai sera sur un macérat mono de la Tabaccheria et là, ça devrait être superbe.

    • 0

      Ah cool !!
      0.4 ohm, tu as dû tester d’autres montages depuis ce com’, mais je crois que c’est un peu haut encore.
      De mon coté, à 0.25 ohm, soit avec un tri core fused ni80, soit en parallel-coil twisted comme dans l’article, c’est là que j’obtiens les meilleurs résultats.
      Tellement cool que je viens de me procurer le méca assorti : VG 2.5 mini. Le setup est magique pour moi, et la vape dessus…. pfiouuuu …. :yahoo: :yahoo: :yahoo:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-) 
 

VLS RDA par Oumier, le dripper à malice

Test du délicieux Pyro V3 RDTA par Vandy Vape.