in

J'adoreJ'adore

Vaper, ça coûte combien, pour de vrai ?

On adopte la vape pour sa santé, bien sûr, mais les sous, ça compte aussi, et après tout, c’est une excellente motivation. Du coup, comment savoir combien coûté la vape, alors que nous avons tous des pratiques, et des dépenses différentes ?

En suivant 3 vapoteurs(es) marseillais(e) dans leurs habitudes : Narcisse, Sauveur et Camille, qui fumaient un paquet de clopes par jour avant de passer à la vape. Leur budget clope était donc conséquent : en admettant un coût de 8,5 € par paquet, 3100 €/an.

NB : les chiffres donnés ici sont réalistes, mais ne sont pas exacts. La réalité des prix et des pratiques est plus compliquée. Mais les ordres de grandeur sont bons, à une condition : ne pas devenir geek et se mettre à acheter plein de trucs pour le plaisir !

Narcisse, Sauveur et Camille vapent

Narcisse apprécie l’inhalation indirecte et la tranquillité, il déteste avoir à entretenir du matériel et ne veut pas s’intéresser à la technique. Il a choisi un pod Juul, avec ses cartouches scellées et préremplies de liquide en 20 mg/ml au sel de nicotine. Il consomme 2 ml de liquide par jour.

Sauveur apprécie aussi l’inhalation indirecte mais il aime bien pouvoir varier sa vape selon les moments, alors il a choisi un kit CoolFire mini de Innokin, avec une box électronique à batterie intégrée et un clearomiseur Zenith 22, dont il change sa résistance tous les 10 jours. Il consomme 4 ml de liquide par jour, en 12 mg/ml.

Camille apprécie l’inhalation directe puissante, il s’est équipé d’un kit de Vaporesso, la box Luxe et le clearomiseur SKRR, dont il change les résistances tous les 10 jours. Il consomme 15 ml de liquide par jour, en 3 mg/ml.

Le coût du matériel

A départ, nos trois marseillais avait chacun un setup, mais ils en en tous acheté un deuxième, pour la sécurité. Pour simplifier, on va dire qu’ils s’achètent un setup par an, qui leur dure 2 ans, comme ça ils en ont toujours 2 sous la main. A cela, il faut ajouter le coût des résistances pour Sauveur et Camille. Pour Narcisse, c’est intégré dans le coût de ses cartouches de liquide, on verra donc après.

Narcisse : 30 €/an.

Sauveur : 60 €/an de matériel, et 66 € de résistances (1,80 € l’unité), soit 126 €/an.

Camille : 70 €/an de matériel, et 135 € de résistances (3,70 € l’unité), soit 235 €/an.

Le coût des liquides

Ici, ça se complique, parce que le coût des liquides varie énormément en fonction de la forme sous laquelle on l’achète.Narcisse n’a pas le choix, il doit acheter des cartouches Juul. Mais Sauveur et Camille peuvent acheter des fioles de 10 ml, de 50 ml ou plus, ou même faire leurs liquides eux mêmes à partir d’arômes concentrés.

Pour l’exercice, voyons ce que ça donne avec des fioles de 10 ml, en fixant leur prix à 6 €, et des cartouches Juul de 0,7 ml à 12 € les 4 (soit 43 € les 10 ml).

Narcisse : 2 ml par jour, soit 730 ml par an, soit 3139 €/an.

Sauveur : 4 ml par jour, soit 1460 ml par an, soit 876 €/an.

Camille : 15 ml par jour, soit 5475 ml par an, soit 3285 €/an.

Intéressant non ?

On essaye de faire mieux ?

Narcisse ne peut pas : il est coincé par son choix d’un pod à cartouches scellées, et, sous l’influence du marketing, il a en plus choisi le plus coûteux. S’il veut conserver la même pratique, et qu’il s’informe un peu sérieusement, il pourrait adopter le pod AlfaPod, avec des cartouches à 16 mg/ml de nicotine classique, il fera de grosses économies puisque les cartouches sont à 18 € les 10 ml au lieu de 43 !

Narcisse pourrait donc réduire son budget liquide à 1314 €/an.

Pour Camille, c’est assez facile, il a d’ailleurs très vite compris que plutôt que d’acheter 10 fioles de 10 ml par semaine, il valait mieux prendre directement des fioles de 50 ou 60 ml sans nicotine et ajouter un booster en 20mg/ml pour faire son liquide en 3 mg/ml. A 20 € les 50 ml en moyenne, plus 1,5 € de booster, il arrive à 21,5 € les 60 ml, soit 3,6 € les 10 ml.

Camille peut donc réduire son budget liquide à 1970 €/an.

Pour Sauveur, c’est plus compliqué. Comme il vape des liquides en 12 mg/ml, il ne peut pas acheter de fioles de 50 ml sans nicotine et ajouter des boosters : il en faudrait  7 ! Il aurait alors 120 ml de liquide en 12 mg/ml/… mais sans aucun goût ! Non, Camille n’a pas d’autre choix que de passer au DIY, faire ses liquides lui-même, ou de rentrer dans l’illégalité en se procurant des boosters plus concentrés en nicotine, mais c’est une autre histoire. Nous allons rester ici dans la légalité !

Sauveur ne peut donc par réduire son budget liquide, il reste à 876 €/an.

Encore mieux ? Les liquides au litre et le diy !

Depuis quelque temps, à l’initiative du shop en ligne Unicorn Vape, on trouve des liquides vendus en bouteilles de 1 litre pour une cinquantaine d’euros. Ca nous fait du 5 € les 100 ml, auquel il faut ajouter les boosters, ce qui nous donne, pour du 3 mg/ml, un petit 6,5 € les 100 ml. Mais la solution ne vaut que pour Camille, puisque Narcisse est hors jeu avec son pod, et Sauveur limité par son taux de nicotine de 12 mg/ml impossible à obtenir avec ce genre de format.

Camille peut donc réduire son budget liquide à 356 €/an. Là on change la donne !

Pour Sauveur, pas d’autres solutions que de passer au vrai diy, donc d’acheter de la base, des boosters (plein !) et des arômes concentrés. En gros, avec 6 boosters de 10 ml, 15 ml de concentré et 15 ml de base neutre, Sauveur peut se faire 100 ml de liquide en 12 mg/ml pour 16 €. Camille peut faire la même chose avec 1,5 booster, 15 ml de concentré et 70 ml de base neutre pour obtenir 100 ml de liquide en 3 mg/ml pour 10 €, c’est à peine plus cher que la solution précédente pour lui, il aura plus de choix et prendra moins de risque (si on achète 1 litre de liquide et que finalement il ne nous plaît pas, on a jeté 50 € !)

Sauveur peut donc enfin réduire son budget liquide à 233 €/an. C’est cool !

Tirons-en quelques enseignements

Narcisse, ou le prix de la tranquilité.

Avec son choix d’un pod à cartouches scellées, Narcisse s’évite l’entretien nécessaire aux vapoteuses traditionnelles, mais il le paye. Il le paye d’autant plus cher qu’il se laisse embarquer par le marketing de la Juul, qui non seulement ne marche pas très bien, mais se permet une véritable arnaque sur le prix du liquide. Il est normal qu’une cartouche de liquide coûté plus cher au ml qu’une fiole, puisque c’est une contenant plus petit, et qu’une résistance est vendue avec, mais quand même : 43 € les 10 ml ??? C’est 7 fois plus cher qu’une fiole ! Le Alfapod marche mieux, il est 2,3 fois moins cher, mais ça reste cher. Un pod à cartouches remplissables, comme le Linq de UD serait encore plus économique.

Par ailleurs, il faudrait peut-être bien prendre en compte l’impact écologique des pods dont on jette les cartouches. Ca ne représente probablement pas grand chose par rapport à la masse de déchets que l’on produit, mais était-il nécessaire d’inventer un truc jetable de plus ?

Camille et Sauveur, ou le prix du plaisir.

Camille et Sauveur peuvent faire de sérieuses économies en passant au diy (ou aux grands contenants pour Camille). Il est intéressant de noter que, si le prix des résistance (66 et 135 € par an) était négligeable face au prix des liquides au départ, un fois ce budget optimisé entre 250 et 350 €/an, le coût des résistances devient, relativement, important. Alors, si Narcisse pourrait adopter à profit un kit comme celui de Sauveur, Camille est Sauveur eux, pourraient envisager de passer aux atomiseurs reconstructibles !

Adopter un atomiseur reconstructible.

Le prix d’achat de l’atomiseur est équivalent, c’est au niveau des résistances que Camille et Sauveur feraient des économies. En achetant du fil, du coton et quelques outils, la construction de ses propres résistances revient à la louche à 30 € par an.

Bref en adoptant le diy et des atomiseurs reconstructibles, le budget de vape de nos marseillais changerait du tout au tout (en comptant à la fois le matériel, les consommables et les liquides)

Narcisse :

  • 1 paquet de clopes par jour : 3100 €/an.
  • 2 ml par jour en 20 mg/ml sur un  pod Juul :  3200 €/an.
  • 2 ml par jour en 20 mg/ml de fioles en sel de nicotine sur un clearomiseur : 610 €/an

Sauveur :

  • 1 paquet de clopes par jour : 3100 €/an.
  • 4 ml par jour en 12 mg/ml en fioles sur un  clearomiseur :  1000 €/an.
  • 4 ml par jour en 12 mg/ml de diy sur un reconstructible : 330 €/an

Camille :

  • 1 paquet de clopes par jour : 3100 €/an.
  • 15 ml par jour en 3 mg/ml sur un  clearomiseur :  2200 €/an.
  • 15 ml par jour en 3mg/ml de diy sur un reconstructible : 450 €/an

Vous savez tout, faites vos choix librement !

Votez pour cet article

12 points
Référent

Ecrit par jib

Jib : nommé 1er maitre par le Capitaine. |
Vape libre et apaisée pour tous !
| carnetsdevape.wordpress.com

19 Comments

Laisser un commentaire
  1. Salut Jib !

    Belle réflexion …! Tous les “vapotos” se sont posés la question à un moment..Combien j’y met d’escudos”,je pense qu’il est peut être trop tôt pour le dire Chacun son parcours dans le “Monde de la Vape” Depuis 2012 j’ai fait comme bon nombre,j’ai acheté les trucs du moment…Nous avons la chance d’avoir un “rafiot” qui est au top au niveau “Matos” Beaucoup de trucs ont été testés Tubs meca,box,l’electronique,le “Diy”les atomiseurs,les drippers,le Bf…Bref ( :wacko: ) Il y a des spécialistes …! Il faut retenir une seule chose Nous avons banni la “Clope” & çà c’est une victoire ! :good:
    Vapoteusement

    bYlGeTe

  2. Bhein Wouais Combien.. :unsure: ARTICLE REF. à ce jour en la matière :good: Bon on doit pouvoir encore 1peu gratter pour les DYER invétérées, mais globalement cela donne déjà une Bonne Vision.

    On ne comptera pas dans ce calcul la commode entière à Matos @nesquick, ni le Bahut pour moi et d’autres Pirates ici… :whistle: Cela pourrait faire peur au nouveau venu sur le rafiot :

    UNE SEULE CHOSE compte en dehors de nos parcours respectifs, PLUS DE CLOPE …!!! Demandez aujourd’hui à un Gros Fumeur, combien il serait prêt à mettre pour arrêter le Tabac…À mon avis, pour certains, un BUS entier de Sauveur, Narcisse, Camille… B-) B-)

  3. En effet supers calculs jib! Ça ça peut motiver des fumeurs à arrêter les bêtises.
    Perso, sur les 6 premiers mois de l’année, j’en suis à un budget de 38€ par mois. J’ai un litre de macérats en steep, de la base et des arômes et de la nico pour tenir un an, des consommables pour un an, tous les outils nécessaires, et des accus et un chargeur neufs. Le problème, c’est qu’il y a toujours un nouveau macérat à goûter, un ato testé par les copains ici présents qu’il faut absolument essayer, ou encore une promo que je ne peux pas laisser passer…

  4. Heu… Me concernant, je me refuse à faire le calcul :wacko:
    Je me réfugie derrière le fait que j’ai arrêté la clope et que je me fait plaisir B-)
    Le budget matos est comment dire, conséquent?…
    J’ai vu Cochonnet partir avec sa casquette et son sac à dos, en me disant qu’il allais chercher son cousin nommé Porki pour aller se perdre dans la montagne et vivre en ermites :cry:

  5. Oulàà Jib !!
    C’est déjà l’heure des devoirs de vacances ?!?? :wacko:

    De mon coté, je ne fais pas non plus les calculs, car je connais déjà le résultat : je dépense énormément plus de thunes en vape que ce que je claquais en tabac sur ma fin de carrière de clopeur : j’achetais un pot de tabac à rouler Camel, 1 paquet de petites feuilles OCB (et parfois un paquet de slim avec), 1 paquet de filtres, et zou, j’étais bon pour facile un mois. Bon ok, j’étais un relativement petit fumeur, mais quand même.

    Depuis la vape, entre le matos, les consommables, les bases, les arômes, j’te dis pas… :scratch:
    Sans compter que la grosse différence avec le tabac, c’est que la vape… c’est BON !! Du coup, je ne sais pas pour vous les amis, mais moi, je suis quasiment certain que j’absorbe désormais plus de nicotine également ! Je ne veux pas faire le calcul, là non plus… :whistle:

    Je fais également mon autruche et me réfugie derrière le fait que j’ai désormais retrouvé du souffle et du goût. Mais surtout, et c’est là qu’est ma vraie victoire, derrière le constat que le fait d’avoir arrêté de rouler des clopes m’a permis également d’arrêter de rouler des cônes. Et ça, à un moment donné dans ma vie, c’était juste… inconcevable… B-)

  6. Ouaip, mon seul but avec cet article est de donner une occasion d’objectiver un peu les choses.
    Ca dit plein de choses en fait : que le prix du matos n’impacte que peu le budget, que les pods scellés sont de véritables arnaques aux liquides (sans compter l’impact des déchets), qu’acheter en boutique n’est pas insensé si on est bien informés etc…
    Et il y a autre choses, je ne suis pas tellement anti-tabac, je suis pour que chacun fasse selon ses idées en fait, et je suis assez outré par la stratégie d’augmentation du prix des clopes, parce qu’elle impacte plus les “pauvres” que les “riches”.
    Bref, quand on est au salaire minimum, on peut retrouver 2500 € par an, et c’est pas mal, ça permet d’acheter plus de légumes et moins de coquilletes pour les gamins ;-)
    Alors, il est certains qu’ici, les lecteurs sont plutôt des passionnés, qui dépensent pour le plaisir, et pas uniquement pour le besoin, et c’est parfait : chacun fait bien ce qu’il veut ;-)

  7. On est bien d’accord sur la finalité de l’article, il amène à réfléchir et à mettre les points sur les I.
    Ainsi qu’à mettre en évidence certaines “arnaques” (pour rester dans la bien séance).
    J’ai également fait le choix d’acheter 80% en shop local (je veux qu’ils survivent), il est vrai que c’est plus facile quand on habite Lyon plutôt que trifouilli les oies, et je n’ai rien contre Trifouilli les oies ;-)

    • Perso, c’est 100% d’achats sur le net. :whistle: Et le petit artisanat alors?? Ouais, je sais…
      Seulement voilà, j’habite un genre de Trifouilli les Bains, un seul shop de vape. Quand j’y allais pour refaire les réserves de liquide, fallait compter 1 heure si j’avais de la chance, tellement il y avait de monde. Parce que la nana du shop, sa plus grosse clientèle, c’est des gens qui ne connaissent pas la vape, donc logique, elle passe des plombes à expliquer à chaque noob le fonctionnement de la e-cig…. Ça n’en finit plus…

      Et puis, c’est elle aussi, depuis le jour où elle m’a vendu ma première bouteille de base et d’arômes, alors que je venais juste pour acheter des fioles toutes faites, elle ne m’a plus jamais revu ! S’est tiré une balle dans le pied en mettant le mien à l’étrier du DIY… :-)

  8. Capitaine !
    Tu as été marqué au début de la vape lorsque tu commençais à vaper je pense … :scratch:
    Cela mettait des “Plombes” Nous étions tellement pressé d’avoir notre “Matos” je m’en souviens Alors que maintenant avec Amazone Prime où d’autres, cela va relativement vite :good:

    Vapoteusement

    bYlGeTe

  9. Alors, le coût de la vape… Hum… Oui, c’est une bonne question…
    Personnellement, je pense avoir claqué autant d’€ sinon plus en matériel qui vape que je n’en claquais naguère en clopes mais bon… Pas loin de six années sans le moindre brin de tabac calciné, ça valait bien quelques mandales dans le groin du Porky !
    La vape est devenue assez rapidement un hobby, comme si je m’étais mis au modélisme ou à la pêche à la ligne. Il me fallait le dernier atomiseur dont on parle, la nouvelle box qui envoie du steak, le nouveau fil résistif mais pas trop et le coton qui wicke sa race, sans parler des liquides que j’ai abondamment testés et dont je me suis en général abondamment lassé.
    Une bonne centaine d’atomiseurs et plusieurs dizaines de mods & boxes plus tard, je crois m’être enfin calmé, je vis sur le stock de consommable constitué, la vape me coûte désormais moins cher que ne me coûtait la clope. Comme rien n’est jamais simple en ce bas monde, me voilà furetant en d’autres lieux à la recherche de filaments PET-G, ABS, hybrides, etc pour imprimer en 3D des tanks, des pièces modifiées, des boxes et aussi d’autres trucs sans rapport avec la vape !
    Faut bien occuper les quelques heures de loisir récupérées à grand-peine de-ci de-là… :yes:

  10. Perso, je suis un peu au milieu du gué. Je commence a avoir pas mal de matos, mais pas encore une armoire pleine… avec quand même environ 30 set-up pour une grande part échangés contre mon écriture et le temps que ça prend.
    En faisant des revues, je ne dépense, en ce moment, plus grand chose, ni en liquides, ni en matos (un petit Dripper FEV, par exemple…)
    Si je compte à la louche les liquides de ma femme, des accus, quelques résistances, des fioles vides pour les steeps, je dois dépenser autour de 15 euros max par mois, donc 200 euros max par an.
    Quand j’étais clopeur, j’en étais à 2,5 ou 3 paquets plus le papier, plus les zippos (collectionnite aigüe…), plus les cigarillos, plus…, plus… plus… ce qui faisait environ 20 fois plus, donc, à la louche 4000 euros.
    Je rêve encore du matos (deux set-up et des liquides ultimes) qui me feraient arrêter de chercher, mais j’aime fouiller, découvrir et écrire.

  11. Bonjour à tous, sujet très intéressant ! J’ai fait mes comptes à mes 2 ans de vape vu que je garde mes factures : dans les 40e/mois soit environ autant que la clope en tabac à rouler, mais oui l’avantage c’est le plaisir et le souffle retrouvés. Sachant que j’en suis à 3 setup et en DIY, dans les 2 litres de base/an çà me fait dans les 7 ml/jour avec les boosters et les arômes. Tiens il me semblait que je vapais beaucoup plus, je me suis peut-être planté quelque part…

      • Que du DL. Mais bon avec les calculs à la louche difficile d’obtenir une estimation fiable. D’ailleurs il me semble que les valeurs de contenance des tanks sont donnés sans tenir compte de la place occupée par la résistance, donc quand j’ai rempli 3 x mon tank dit 5 mls je n’aurai pas vapé 15 mls mais bien moins avec mes grosses QF, et la cheminée ils en tiennent compte ? Tiens-tiens va falloir que je vérifie çà…

Laisser un commentaire

Test du surprenant Ring Lord Mesh RTA par HugsVape.

San Francisco, Bye bye Vape!