in ,

MerciMerci J'aimeJ'aime J'adoreJ'adore

Un pod pas cher pour commencer la vape ? Test du VooPoo Argus Air Pod.

Mon avis sur le VooPoo Argus Air Pod…

Si on reparle un peu P.O.D., je débarque! Allez, c’est cadeau! Je m’adresse donc aujourd’hui aux débutants, aux novices de la vape, à tous ceux qui ont la volonté d’en finir avec la clope. Je leur dirais déjà que si on veut se lancer dans la clope électronique, pas besoin d’acheter un kit surpuissant qui vaut le prix d’une cartouche de clopes… Un petit pod à 30 balles fera parfaitement l’affaire pour se faire les dents et voir si ce nouvel univers qui s’ouvre à vous peut vous convenir. Dans l’affirmative, vous aurez tout le loisir de tester du vrai matos plus tard et par la même occasion de découvrir de vraies saveurs et le véritable pouvoir de la vape… Quoi qu’il en soit, il faut bien commencer par quelque chose, alors on commence par les bases : un pod. Je vais donc vous présenter l’Argus Air Pod, qui est fabriqué par VooPoo. Je profite de l’occasion pour remercier Judy de me l’avoir fait parvenir.

Le déballage de l’Argus Air :

Pas grand chose à raconter ici. J’ai une boîte devant moi. Je l’ouvre et j’ai un pod signé VooPoo, toujours accompagné de la petite notice de présentation de leur système d’airflow. La seule chose à savoir ici est que ce pod est livré avec une cartouche « normale », dans le sens où l’on doit y mettre une résistance VooPoo que l’on pourra changer quand elle sera cramée. Ce pod est compatible avec un grand nombre des résistances PnP vendues par le fabricant (toutes celles supérieures à 0,6 ohm). Cependant, l’Argus Air est également livré avec une cartouche « jetable » que l’on peut remplir et re-remplir à sa guise ; mais qu’il faudra jeter quand la résistance sera fichue. On ne peut pas changer la résistance d’une cartouche jetable. Un pod et deux cartouches, on ne va pas se plaindre, et ce même si l’une des deux n’est pas réutilisable à l’infini!

Pour récapituler, le contenu de la boîte de l’Argus Air Pod :

  • Un pod Argus Air.
  • Une cartouche de 3,8 ml de contenance.
  • Une cartouche jetable de 3,8 ml de contenance et avec une résistance à 0,8 ohm.
  • Une résistance PnP-TM1 de 0,6 ohm.
  • Un câble micro-USB – USB Type-C.
  • Un manuel de l’utilisateur.

Petit détour obligatoire par les specs de l’engin afin de le découvrir un peu plus en détail et d’en finir avec les considérations d’ordre général.

Les caractéristiques de l’Argus Air :

  • Marque : VooPoo
  • Origine : Chine
  • Dimensions : 95,3 x 31,4 x 19,3mm
  • Contenance : 3,8 ml
  • Plage de puissance : 5 – 25 W
  • Tension de sortie : 3,2 – 4,2 V
  • Type de batterie : batterie intégrée
  • Capacité de la batterie : 900 mAh
  • Matière : alliage de zinc et cuir
  • Rechargeable par USB : oui
  • Résistances acceptées : de 0,6 à 3 ohms
  • Tank : PCTG
  • Remplissage : par le côté
  • Drip tip : propriétaire
  • Connecteur : propriétaire
  • Chipset : propriétaire
  • Airflow : réglable
  • Contrôle de température : non
  • Compatible Bottom Feed : non
  • Protections : surcharge, court-circuit, basse tension, surchauffe, sur-décharge, arrêt automatique 10s, puissance maximale

L’installation de l’Argus Air :

Premièrement, j’enfile une résistance, préalablement imbibée de quelques gouttes de mon jus fruité du moment (le Pitaya Kung Fruits dans le cas présent), par le dessous de la cartouche.

Le remplissage de l’Argus Air :

Deuxièmement, je remplis la cartouche en enlevant la petite languette en silicone qui sert de bouchon de réservoir et en deux secondes, c’est chargé. Le remplissage se fait ici par le côté de la cartouche et l’opération se réalise rapidement. Et le moment de la dégustation est enfin arrivé…

La vape de l’Argus Air :

VooPoo nous offre un pod bien compact et bien stylé. Il est très léger. Sa petite taille et son poids minime sont des atouts indéniables pour ce genre de matos, et surtout pour la gente féminine 😉. Les matériaux utilisés semblent nobles et la qualité de fabrication est indéniable. La prise en main est donc douce et confortable.

En outre, je n’ai pas le choix entre mille modes de vape différents ici. La simplicité est de mise! Soit je vape simplement en aspirant, soit j’appuie sur le bouton fire (qui est l’unique bouton que comporte ce pod, vous ne pouvez pas vous tromper) et la vape sera un peu plus réactive et plus pêchue. La résistance sera automatiquement détectée et le pod enverra tout seul la puissance parfaite.

Si je ne peux pas régler moi-même la puissance de feu de l’engin, ce pod a tout de même un airflow réglable. On a le choix entre deux positions de la cartouche sur la batterie pour modifier son tirage d’air. Pour changer de vape, il suffit d’ôter la cartouche, de lui faire faire un tour complet sur elle-même et de la rebrancher. On peut ainsi passer d’une vape très serrée à une vape un peu moins serrée mais tout de même relativement serrée. Parfait pour arrêter la clope à mon sens en en gardant les sensations de tirage…

Sinon, comment ça vape? Eh bien, l’Argus Air vape comme un pod. Il y a un peu de vapeur et un peu de saveur. L’autonomie conviendra à un novice, tout comme le tirage de ce pod et les goûts qu’il procure. Je pense donc que l’Argus Air est un bon investissement, pas très onéreux, pour commencer à apprivoiser le monde merveilleux de la vape… Et surtout, ces pods peuvent quand même se révéler pratiques pour vapoter discrétos et être trimballés partout avec un encombrement bien moindre qu’une grosse double 21700 pesant 8 kilos et son Corona de 2,50 mètres de haut… Ce petit VooPoo ne déroge pas à cette règle et pourrait être un compagnon bien utile pour certains vapoteurs.

Bonne vape les pirates!!!

Ecrit par Kanti

Vapoteur assidu et passager régulier du navire depuis fort longtemps, j'ai décidé de basculer du côté obscur en écrivant et partageant mes expériences...

18

La malle aux trésors des 18 commentaires est désormais gardée par notre mascotte. Demandez la clé Log in

FOCUS Aston RDTA

FOCUS Clearomiseur Zeus Nano Tank GeekVape