in

J'adoreJ'adore J'aimeJ'aime C'est CoolC'est Cool

TVL Revenant Delta Squonk : L’innovation à tout prix ?

Pour ceux qui ont suivi mes précédents articles, et notamment celui sur la Vapexpo, vous avez sûrement pu vous rendre compte que je dépeignais un manque d’innovation dans le monde de la vape. Alors quel n’a pas été mon engouement lorsque le capitaine me proposa ce kit, plutôt haut de gamme, fruit de la collaboration entre trois marques et proposant un système de squonking innovant ! Squonk par bouton, dripper mono coil et mesh, chipset Omni Bord 4.0 de Vaporesso, remplissage par le bas sans ouvrir le mod, que de systèmes biens pensés pour vapoteurs aisés, car à près de 100 €, ce kit s’adresse plutôt à des habitués qu’à des petits nouveaux. Alors, nouvelle référence imposant un nouveau style, ou petite digression vite oubliée ? C’est ce que nous allons voir !

Le pouvoir des trois

Alors quand dans la série Charmed nous assistons aux pérégrinations de trois soeurs dont les pouvoirs pouvaient fusionner pour passer en mode GodLike, ici nous retrouvons une collaboration entre le moddeur TVL (pour The Vape Lounge) et le fabricant Revenant, les deux étant allés puiser dans les entrepôts de Vaporesso pour s’équiper du superbe chipset Omni Board dans sa version 4.0. Allons découvrir ce que renferme ce grimoire….euh cette boite :

 

La box

Dans sa livrée rainbow, ou flaque d’essence, au choix, cette box nous offre à la fois un design classique et des petites originalités dans sa conception.

 

Caractéristiques Delta Squonk Mod   :

  • Delta Squonk Mod
  • Dimensions: 92mm x 55.9mm x 29.8mm
  • Fabriqué par Vaporesso
  • Chipset OMNI Board 4.0
  • Accu: 18650/20700/21700
  • Puissance: 5-100W
  • Résistance: 0.03-5.0ohm
  • Mode Super Player
  • Châssis en alliage de zinc
  • Conception ergonomique
  • Ecran d’affichage couleur TFT 0,96 “
  • Bouton “FIRE” surdimensionné
  • Trois boutons de contrôle
  • Système de Squonk à bouton
  • Système de remplissage PTF ™
  • Insta-Fire: 0.001s
  • Port de charge et de MAJ microUSB
  • Connexion 510 à ressort

Reload RDA:

  • Dimensions: 24mm x 35mm
  • Deck de construction à clamps plaqué or rehaussé
  • Clamps de 10.5mmx 2mm
  • Montage single coil ou en Mesh
  • Profondeur de cuve: 5mm
  • Flux d’air latéral ajustable
  • Pin standard et squonk plaqué or
  • Drip tip 810 en résine

En premier lieu, ce qui saute aux yeux, c’est le nombre de boutons. Ici, point d’écran tactile tape à l’oeil ou point de mono-bouton vous imposant un nombre de click gargantuesque pour jongler entre les modes, et c’est tant mieux. Nous sommes face à une conception quasi Porchiste, avec pas moins de cinq boutons ! Oui mesdames messieurs, cinq. Dans le détail, nous retrouvons les très efficaces boutons fire et plus/moins. Auxquels s’ajoutent un bouton menu, et le fameux bouton squonk.

 

Car oui, ici c’est par un système de pompe actionnée par ce dernier que le liquide remontera dans votre dripper. Enfoncez le switch de squonking fera remonter en continu le liquide. La finition est excellente, l’assemblage aussi, on est sur du très très propre.

Le reste du corpus se compose d’un petit écran couleur très lisible, d’un connecteur 510 de très bonne facture, avec un plateau en métal, et d’une fente pour lire votre niveau de liquide. Sur le dessous nous retrouvons logiquement la trappe à accu, avec un curieux petit trou à côté. Celui ci vous permettra de remplir le réservoir de liquide sans avoir a ouvrir la box ! Vous n’avez qu’à insérer l’embout de votre flacon (info accessoires), bien au fond pour pousser la valve de remplissage, et votre liquide coulera dans le flacon. A l’usage, c’est exceptionnellement pratique.

Lorsque nous ouvrons la trappe à accu, nous nous retrouvons face à un emplacement pour accu 20700/21700 et 18650 avec adaptateur, et face au fameux flacon en PVC rigide.

 

 

Enfin, l’électronique n’est pas en reste. Équipée avec le chipset Omni V4 de Vaporesso, cette box se targue d’être parmi les plus réactives du marché, et offre des possibilités d’upgrade pour les amateurs de bidouilles. Cela nous promet des volutes aussi vive que le guépard, avec un menu aussi fourni que la forêt amazonienne.

 

Voila les informations de base livrées par le chipset sur l’écran. On y retrouve l’état de la batterie (le mod n’est ni économe, ni vorace en batterie, dans la moyenne). Ensuite on retrouve l’indication de mode VW-N pour normal, la puissance actuelle, et les compteurs habituels en bas.

 

Trois clics sur le bouton central, qui se trouve entre le + et -, vous permettent d’accéder au menu. On y retrouvera les options courantes, temps d’allumage de l’écran, couleurs du thème, heure, etc…

Et là, la photo des modes d’utilisations de la box….en fait non. Pourquoi ?

La Grande désillusion

À présent,  mes chers lecteurs, je vais enfiler mes gants de box et commencer à distribuer les pains, comme un boulanger.

Commençons par la plus grosse arnaque de l’histoire de la création, le chipset. Largement mis en avant sur le site du constructeur, ce qui devait être une force est la plus grosse faiblesse de ce mod. Avec autant de bouton et un Omni V4, on se serait attendu à une avalanche de mode de fonctionnement, mais il n’en est rien ! Ne cherchez pas de contrôle de température ou de mode bypass, vous n’aurez qu’un pauvre mode VW. Même le mod le plus basique du monde offre un mod VW et un mode bypass. Même le pacemaker de ma grand mère offre plus que ce chipset. A ce prix, c’est une honte. D’autant que les ingénieurs ont poussé le troll au point d’afficher un VW sur l’écran comme si il y avait autre chose ! Le seul “mode” que l’on trouvera c’est le mode Super Player, qui permet juste d’étendre la compatibilité de résistance de 0.01 Ohm à 5 Ohms. 0.01 Ohm…. sur un seul accu…. ils essayent de battre un record de la plus faible durée de vie d’accu chez Revenant ? Et 5 Ohm, qui vape à 5 ohm ?

 

Mais ce n’est pas tout, non, on va se régaler. La réactivité d’un mod est un paramètre important, surtout avec nos fils de plus en plus complexe. Et ce mode est très, très réactif, c’est un régal. Mais non d’un cul de jatte marathonien, vous n’aviez pas le temps d’ajouter une fonction de coupure de feu au delà de deux clics sur le bouton power ? Il est si sensible qu’à chaque fois qu’on éteint la box, cela fait feu pour chacun des cinq clics et du coup vous fume votre coton comme un vulgaire hareng.

 

Ça y est, je suis chaud là, uppercut suivant. Est ce qu’il y a des possesseurs de sharingan parmi vous ? Oui vous savez cet œil de Ninja permettant de voir au delà de l’espace et du temps dans la manga Naruto. Non parce que sans ça, c’est simple, nous ne pourrez PAS voir votre niveau de liquide. La fenêtre est tellement petite, enfoncée et sombre qu’elle est illisible. Alors qu’une simple led à coté du réservoir aurait suffit !

 

Allez, une petite dernière pour la route. N’essayez pas de monter sur ce mod un ato de petite taille comme le Wasp Nano ou le Dotmod DotRDA . Pourquoi ? La forme du mod avec cette remontée, où se trouve le bouton squonk, vient taper dans le menton à chaque fois que vous posez vos lèvres sur votre dripper. Et retourner le mod pour éviter vous imposera tellement de gymnastique avec votre index pour toucher le bouton fire que vous deviendrez des pros du préliminaire au lit.

 

Toutes ces erreurs montrent clairement un manque de réflexion à la conception du produit. On a l’impression d’avoir un truc pas fini, une version alpha. Le chipset en est la preuve la plus flagrante, car malgré mon envolée à ce sujet, je me doute bien que les modes manquants seront ajoutés via upgrade de firmware plus tard. Et si cela eut été en partie excusable sur un mod à 20 € comme le N1 Pro, ne l’est pas pour un mod à à 100 €.

Le Reload RDA

Bon, alors maintenant parlons un peu du RDA fourni avec. Je l’ai gardé pour la fin car il va me permettre de terminer sur une note positive, c’est important pour mes nerfs.

 

Je l’ai trouvé super. Déjà son plateau est d’une simplicité enfantine à monter (même si, vu l’écartement des plots, il vous faudra des gros coils), et est compatible mesh (que je n’ai pas pu tester car je n’en avais pas sur moi). Il est très bien assemblé, et respire la solidité.

 

Pour monter son coil, on dévisse les petites vis plates sur les côtés, cela libère les plaques de verrouillage, on enfile, et c’est fait. On aurait tout de même apprécié un gabarit pour faire les coupes des coils à la juste longueur, mais uniquement par pure flemmardise. Le petit trou central est l’arrivée de liquide, qui vient remplir la petite cuve en dessous. Arrivée à qui je reproche de couvrir le plateau de liquide, augmentant le risque de fuite par les airflows.

 

Le cotonnage se fait aisément, en laissant une bonne longueur pour que les pattes redescendent dans la petite cuve du RDA. Sa contenance n’est pas incroyable, mais permet de vaper tranquillou sans avoir à squonker en permanence. Les airflows tomberont en face de part et d’autre du dripper. Et pour être sûr qu’ils sont là où ils doivent être,  Revenant a eut l’excellente idée de mettre un petit détrompeur afin de placer la cloche du RDA au bon endroit.

 

Un petit ergot dans la cloche vient se caler entre les deux butées présentes ici, et hop, on est sûr que c’est dans l’axe. Une fois assemblé, le top cap vient boucher par progression les airflows latéraux, et permet d’arroser de jus le coil si nous n’êtes pas en mod squonk. Pratique pour tester un jus sans vider son réservoir.

 

Avec le coil fourni par le constructeur, qui tourne autour des 0,25 Ohm une fois monté, la restitution des saveurs est très bonne, surtout pour un dripper de cette taille, que l’on attend plutôt comme machine à vapeur. Ne vous attendez pas à une finesse de goût sans précédent, mais plutôt à des détails un peu bruts. En revanche niveau consommation, il est bien égal à sa taille, ça pompe du jus comme un diable, et la fiole de 6,5 ml ne suffit pas pour une journée entière.

Conclusion

Difficile pour moi de défendre ce kit. Si vous cherchez une façon de squonker différente (pas meilleure, différente), et que vous êtes sensible à son design, pourquoi pas. Maintenant à près de 100 €, avec un chipset non fini, des erreurs de conception comme la lunette pour voir le niveau de liquide et une ergonomie discutable, pour moi ce sera un non.

Même si des mises à jours permettront peut être de corriger les défauts du mod, je trouve que c’est trop cher payé pour un produit non abouti. C’est d’autant plus dommage que cela nous oblige presque à jeter le bébé avec l’eau du bain, ce pauvre RDA plutôt qualitatif étant condamné par là même…

Soutenez cet article

Officier 3ème Classe

Ecrit par CharlySheep

Le CharlySheep Cumulus Vapotus ou Charly, est une espèce commune de vapoteur. Il s'adonne à cette activité depuis 2014 environ, avec une certaine attirance coupable vers les gros nuages.

Il aime vapoter au studio entre deux shooting, ou au bureau, entre deux déploiement. En effet, son temps se partage entre la photographie et la direction informatique. Son régime alimentaire est varié, mais reste très souvent composé d’éthanol, qu'il consomme avec plaisir et modération !

Mais l'une de ses caractéristiques majeures est qu'il adore aider les gens autour de lui, et considère que la connaissance doit circuler entre tous. Aussi il n'hésite pas à partager ses humbles petites découvertes, et aime les joutes verbales d'un débat même à deux balles

16 Comments

Laisser un commentaire
  1. Merci pour cette revue!

    Pour le fire trop sensible même au moment d’éteindre la box, c’est le même soucis sur la box de madame (une SnowWolf Mfeng). En plus c’est une gâchette pas très précise, qui prend quasiment toute la tranche. Pour éteindre, on a le droit à un ” pssh pssh pssh pssh pssh GOOD BYE” :wacko:

    • Tu as bien fait. Cette Vaporesso m’a vraiment retournée la tête, car j’ai mis du temps a comprendre que je n’aurai pas mon mod bypass adoré. Au début je ne voulais simplement pas y croire !

      Et le coup de la taille du dripper….tout le monde ne veux pas un mastodonte en bouche…

      • @ezekiel Ce n’est pas ce que j’appellerai un squonk auto. C’est un bouton qui fait appel d’air, mais l’action reste manuelle de squonk, contrairement à ce qui arrive sur le marché avec un vrai squonk automatique.
        Après, si ce système est très intéressant à l’usage, je trouve qu’il n’efface pas les faiblesses que j’ai mise en lumière dans l’article.

        De ce qui est du remplissage, là aussi, c’est pratique et bien pensé, sans fuites, tout ce qu’il faut. Mais encore une fois, les défauts de cette box sont quand même nombreux…

      • J’ai le vague souvenir qu’ils l’avaient commercialisé sous une autre marque, une filiale. Cela explique qu’on ne la trouve pas sur le site officiel (z’ont pas osé ahahah). Sinon une maj du shipset vers Arcticfox si compatibilité il y a ça se tente.

  2. Super papier Charly, j’adore quand ça dézingue à tout va ! :yes: :yes: :yes:
    Et sur une revue sponsorisée en plus…. Respect ! :good:

    Je ne connaissais pas le matos, mais pour 100 boules, on aurait dû approcher la perfection il me semble, ce qui est apparemment loin d’être le cas… :whistle:
    Je ne sais pas si c’est moi, mais j’ai l’impression que beaucoup de matos moyens se positionnent beaucoup trop haut sur l’échelle de prix.

    J’ai cliqué sur le lien du sponsor, et chez Vaporesso, ils doivent bien savoir que cette box est merdique, car elle ne figure même pas sur leur page officielle… :whistle: MDR !

      • Ben qu’est-ce que ça va être le jour où tu vas dézinguer alors !!! :whistle:
        La box, elle est KO debout, et celui qui va l’acheter a sacrément la foi, s’il a lu ton billet ! Cela dit, c’est pas ta faute, si le matos est bidon, il est de notre devoir de le faire savoir. C’est ça, faire une revue ! :yes:

  3. Très chouette article clair et précis où l’on comprend assez vite que la langue de bois n’est pas de mise !
    Le squonking commence à me poser un vrai problème dans la mesure où les fabricants de drippers intègrent de plus en plus cette technique au point d’équiper leur matos du pin percé par défaut alors que je n’ai pour ma part pas encore trouvé comment ne pas en mettre partout en appuyant à l’aveugle sur le flacon pour remplir une cuve où on ne voit rien.
    Après avoir ramé pour trouver des vis percée quand les vendeurs n’en fournissaient pas, va falloir galérer pour trouver des vis pleines quand drippers n’en auront plus en standard… :cry:

Laisser un commentaire

Le Dripper (La Box Française) : Cocorico ?

Test du Mirage par Vaponaute