in

J'adoreJ'adore MerciMerci J'aimeJ'aime

Tuto et astuces simples pour bien entretenir le connectique 510 d’un mod électro

Je vais vous montrer ou vous rappeler quelques petits gestes d’entretien rapides à effectuer régulièrement auprès des connectiques 510 de vos mod’s électros, de manière à éviter certaines mal fonctions désagréables.

Pour la bonne exécution de ces gestes, je vais faire abstraction de tout matériel non courant et hors de prix, genre soufflette demandant un système à air comprimé. Non j’ai choisi des produits peu onéreux dont la plupart se trouveront probablement dans une de vos armoires.

Matos nécessaire :

  • Alcool éthylique à 90% (Éthanol 96% pour la Belgique) ou éventuellement de l’alcool isopropylique ou encore de l’alcool modifié (base d’alcool éthylique à 90% + éther et ou alcool isopropylique)
  • Coton tige et ou bâtonnets démaquillant
  • Mouchoirs en boite ou essuie-tout
  • Axe rigide non blessant
  • Dégrippant de type “WD-40” (en cas de grippage du pin positif)

Je rappelle que la liste du matos énoncé ci-dessus n’est qu’à titre informatif, en dehors de l’alcool éthylique à 90% (éthanol à 96%.be) que je vous conseille vivement d’acquérir auprès d’une pharmacie, libre à vous d’adapter le matériel en fonction de vos préférences.

Avant toute chose, il est primordial de retirer la source d’énergie (accu) du mod à entretenir ! Si la source d’énergie est intégrée à la box, prendre soin de la mettre hors tension (éteindre le mod)!

Deux étapes suffiront à bien entretenir le connectique 510 de la box. Petites manipes qui ne demandent pas plus de 2 min et que je recommande d’effectuer lors de chaque remplacement de la résistance de l’ato puisque, pour cette opération, l’ato doit être démonté de la box.

1 Nettoyage du connectique

Le nettoyer à l’aide d’un coton tige à peine imbibé d’alcool éthylique à 90% (éthanol à 96%.be). Dans cette phase, l’alcool éthylique (éthanol.be) à un rôle décisif dans l’obtention d’un résultat impeccable. Ses propriétés permettront de dissoudre l’éventuel agglomérat jus/poussière amalgamé et figé dans les stries du filet mais permettra aussi de revigorer la bonne conduction du laiton du contacteur positif en désagrégeant le vert de gris qui aurait pu partiellement le recouvrir (résultat de l’oxydation du cuivre ou du laiton), sans attaquer l’éventuel joint d’étanchéité en caoutchouc.

1° Pour ce faire, rien de plus simple que d’imbiber légèrement un coton tige d’alcool éthylique à 90% (éthanol à 96%.be). J’insiste bien sur le “légèrement”, pas question de l’engorger au point de noyer le connectique de ce produit.

2° On introduit la partie cotonneuse imbibée dans l’orifice fileté du connectique en veillant, en première instance, de bien pousser le pin 510 vers le bas avec ce coton tige. On effectue ensuite des mouvements de rotation antihoraire sur tout le pourtour du filet en appliquant une légère pression vers l’extérieur pour bien faire pénétrer le coton dans les stries du pas de vis.

Pourquoi j’insiste sur “antihoraire”, simplement pour favoriser l’extraction de la crasse vers le haut et donc vers l’extérieur du connectique. En effet, à contrario, en appliquant un mouvement de rotation horaire, comme si vous vissiez, vous forcez la crasse dissoute à suivre le chemin du filet pour se retrouver dans le fin fond de la cuvette que représente ce connectique.

3° Ensuite on va essuyer l’ensemble avec un papier absorbant. Préalablement, on va “tortillonner” ce papier de manière à plus ou moins le préformer au diamètre interne du connectique. Après avoir effectué la mise en forme du papier, on introduit ce boudin dans le trou du connectique et on répète un mouvement de rotation antihoraire en appliquant une pression vers le bas pour bien combler l’entièreté de la cavité.

Si, comme visible ci-dessous, le papier présente des traces de saleté, il faut réitérer les étapes du point 1° et 2° jusqu’a obtenir après le point 3°, un papier d’un blanc immaculé.

2 Contrôle de la bonne mobilité du pin positif

Si vous entretenez convenablement le connectique de votre box, il y a très peu de chance de voir le pin positif privé de sa bonne mobilité. Mais sait-on jamais, un petit contrôle vaut mieux que de gros soucis.

A l’aide d’un axe non blessant (surtout pas avec l’embout d’un tournevis), on va s’assurer de la bonne mobilité verticale du pin positif qui, à l’heure actuel, est toujours monté sur ressort. Comme il n’y a pas de normes imposées, la longueur de la course de ces pins peut être comprise entre 1 et 3mm en fonction des modèles de box.

Si ce pin positif est grippé, après l’avoir entretenu, dans la plupart des cas, quelques pressions avec un coton tige ou un outil adapté suffiront à le déloquer.

Par contre, si celui-ci est bien grippé, ce sera en général en position enfoncée. Dans ce cas de figure, il est plus que certain qu’un mauvais contact se produira entre ce pin et celui de l’ato. Et, je le rappelle, tout mauvais contact engendre une moins bonne conductivité mais pas que! Un mauvais contact engendre aussi une résistivité variable du circuit qui aura pour effet de faire moduler, voire complètement fausser la valeur de résistance et donc, perturber la bonne lecture de cette valeur par l’Ohmmètre intégré au chipset de la box.

En cas de grippage sérieux de ce pin positif, voici la petite astuce qui permettra de rapidement remédier au problème :

1° Imprégnez un coton-tige avec un dégrippant non corrosif du genre “WD-40”. Je vous conseille vivement de projeter une petite quantité de ce produit dans un petit flacon recouvert d’un essuie-tout avant d’y imbiber votre coton tige. La pression de sortie de ces bombes de WD-40 étant telle que si vous n’appliquez pas cette méthode, vous risquez d’en foutre partout. Vous voici prévenus!

2° Faites des mouvements de pompage (enfoncez, lâchez, enfoncez, lâchez) avec ce coton tige imbibé sur le pin positif jusqu’à voir celui-ci coulisser librement. Cette manipe ne devrait pas durer plus de 2min tant elle est efficace.

3° Après avoir effectué ces manipes, rien de tel qu’un petit coup de nettoyage en répétant les étapes du chapitre “1 Nettoyage du connectique“.

Ne jamais utiliser une pince pour essayer de débloquer un pin positif grippé au risque d’abimer l’ensemble du connectique et de rendre la box dangereuse ou carrément inutilisable!

Comme dernière petite astuce, avant de remonter votre ato sur votre pin 510 magnifiquement décrassé, je ne pourrais que vous conseiller de nettoyer le pas de vis du pin 510 de votre ato. Et non mon Vap’man, ça ne sert strictement à rien d’enfiler des chaussettes toutes propres alors que t’as pas lavé tes pieds depuis un bail et qu’ils sont tellement cradingues qu’une mouche à m…  en deviendrait verte de nausées si elle avait le malheur de tourner autour.

3 Nettoyage du pas de vis du pin 510 de l’ato

Pour ce faire, rien de plus simple !

1° On imbibe légèrement une petite partie d’un papier absorbant avec de l’alcool éthylique à 90% (éthanol à 96%.be).

2° On enserre le pin 510 de ‘ato avec cette partie imbibée du papier. On le presse fortement avec 2 doigts et avec l’autre main, celle qui porte l’ato, on applique un mouvement de desserrage perpétuel pendant une dizaine de tours.

Ci-dessous, la crasse récolté sur le filet du pin 510 d’un nouvel ato récuré 3 jours plutôt et monté sur une box impeccablement entretenue ! Cette crasse est une forme inévitable d’oxydation, résultante des effets de “chauffe/refroidissement” incessants des matériaux. Et non, pour cette fois pas de longues explications sur les principes de physique/chimie engendrant ce phénomène. Je vais à l’essentiel !

3° on répète ces manœuvres jusqu’a obtention d’un papier absorbant immaculé.

Après ça, plus qu’à remonter son ato sur sa box et le tour est joué. Le connectique est comme neuf, un contact franc et safe est à nouveau assuré.

La revue peut paraitre longue parce que j’ai essayé d’être le plus explicite possible mais honnêtement, les manipes de ce petit entretien ne demandent pas plus de 3 min 24sec 06dix, montre en main.

P.S. : Lors de cette revue, je vous ai présenté une méthode d’entretien du connectique 510 parmi tant d’autres. Je ne prétends pas que c’est la meilleure mais c’est la mienne. Elle est aussi rapide qu’efficace. Mes connaissances techniques m’ont permis de la développer au tout début de ma vape. Les produits utilisés ont été choisis en toute connaissance technique. Utilisés à bon escient, jamais ils n’endommageront le matériel.

Ecrit par Bruce l’Air

Collectionneur de RTA, RDA, RDTA, single ou dual et de box électro, méca ou VV (ma préférence). Adepte de la vape DL et DL restrictive. Ah oui, mon pseudo vient du fait que je suis Bruxellois ;-)

29 Comments

Laisser un commentaire
  1. J’avais tu l’imagines un tas de conneries à sortir qui allaient de la difficulté à trouver de l’éthanol dans mon placard à, faire pénétré le dit produit avec une légère pression, comme papa dans maman? Et bien non! Je te remercie pour ton travail et tes précieux conseils surtout que je ne vape qu’en electro. Et te félicite d’apporter un regard différent et complémentaire sur le navire avec ce genre de revue. Un grand merci à toi :good: et ce n’est pas une blague, allez file avant que je ne change d’avis ahahahah :rose:

  2. Dis donc Bruce, tu maitrises les flèches, les trucs qui tournent et montages photos !
    Tu peux postuler pour être rédacteur au WikiHow B-)
    Ez’ tu peux remplacer l’éthanol par ton rhum 50 °c que tu as dans ta main gauche :whistle:
    Merci pour ce tuto :good:
    On attend le prochain : Comment vaper sous la douche correctement !
    :bye:

    • Ben ouais mon Cap’s, je t’avais dit qu’au début j’avais joué au demeuré mais qu’en définitive je maîtrise parfaitement le système informatique. Le contraire aurait été catastrophique pour les possesseurs de véhicules auquel j’ai reprogrammé leur différentes centrales électroniques. J’avoue encore être un peu perturbé sous GIMP, ça me change d’Adobe pour lequel j’avais acheté la licence sous la pomme. Pomme que je n’utilise plus, alors que j’étais un véritable militant, par boycotte suite à une saloperie de leur SAV. Faut arrêter de s’en foutre plein les fouilles en vendant de la merde chinoise à prix d’or et ne pas reconnaître un défaut de fabrication courant. Trop facile de dire que ce n’est qu’un cas isolé alors que des milliers de post’s à travers le monde sont la preuve de le mauvaise foi. Facile de dire paie 800 boules plus main-d’oeuvre 2 jours après la fin de la garantie en argumentant qu’en ayant payé une fortune l’Apple Care, après avoir déjà payé plus de 2600 boule le pc, je n’aurais pas eu ce souci de SAV. J’avoue ne pas être adepte de la sodomie à sec. Voici pour mon coup de gueule du mois, ahhhh, ça soulage.

      Arrête de dire ce genre de truc à Ez, il va finir avec une paille dans le connectique de sa box et son ato dans son verre de rhum :wacko:

      Chiche pour la vape sous la douche! Si tu permets une petite revue délire sur ton navire, je la pondre avec plaisir :yes:

      • Impeccable mon Ez, logiquement l’alcool modifié comme vous l’appelez en france est ce que nous, en Belgique appelons de l’alcool dénaturé. La base est de l’alcool éthylique à 90% (en Belgique, il est concentré à 96% et s’appelle Éthanol mais c’est le même produit), il est modifié avec un pourcentage faible, +/- 4% d’alcool isopropylique pour éviter que les alcoolos se le boivent. Différence de dénomination et de réglementation mais c’est le même produit.
        Dès que j’en ai l’occasion, je modifie ma revue pour l’adapter aux normes françaises. Ça pose trop de problèmes.

  3. Bien l’merci mon Ez et ce malgré que je n’ai pas compris la moitié de ta première phrase. Ca fait du bien de lire des appréciations positives après s’être cassé l’cul à pondre un article utile et plus ou moins intéressant en cette période de crise de nouveauté matos. Surtout, qu’à cette heure, 40% des visiteurs ayant voté ne partagent pas ton avis. Mais bon, le respect du travail d’autrui n’est pas le sujet. Encore merci min Ez :good: :heart:

    • Cest pas vrai, y a une tonne de matos qui sort!
      Aegis Boost Pro, Hyper pod Pro Plus, Voopoo Pod Plus Plus, MechTech Pod hyper, Dot Pod Sex et j’en passe des savonnettes!
      Donc arrête de pleurnicher et boucle-moi cette cantine !
      Tu sais bien que s’il y a une chose dans la vie que je déteste c’est une cantine pas cadenassée!!

      • Sorry mon Cap’s, je n’appelle pas ça du matos vape. Jamais je n’investirais le moindre Copeck dans un vape-pen pour dire de présenter du matos tout prix. Je ne suis pas le petit-neveu Rothtschild et quand bien même, faut pas déconner. Je laisse ce plaisir aux adeptes de cette vape.
        Heu si tu fais référence à mon claque m… en matière de cantine, depuis le temps, tu sais bien que ce n’est pas mon genre de la verrouiller.

  4. Super tuto Bruce, merci! :good:

    C’est vrai que je pense toujours à mettre un coup d’essuie-tout sur le pin de la box et de l’ato quand j’en ai l’occasion, mais je n’ai jamais mis d’éthanol. Je testerai la prochaine fois :yes:

    Je pensais que tu aurais fini ton tuto en conseillant de mettre une ou 2 gouttes de Loctite rouge sur le pas de vis, histoire d’être tranquille un bon moment avant de devoir nettoyer de nouveau :whistle:

    • Hmmm mon Daron et ses méthodes expéditives. T’as du abuser du rhume depuis le temps que tu traînes dans la cale du navire, pour en arriver à ce stade de technique. Efficace la Loctite rouge si tu comptes te créer un setup jetable. Mais bon, je te conseillerais plutôt une cure de sevrage :whistle:

  5. Ben tu vois mon Bruce, moi j’suis un peu comme Vap’man, je ne me lave les panards qu’une fois par an, mais par contre, je mets une paire de chaussettes neuves tous les jours ! :yahoo: L’avantage, c’est que le jus de chaussette, tu peux en faire plein de trucs ensuite : le boire, le vaper….. :wacko:

    Bon ben… j’avais soirée revue ce soir, mais je crois bien que grâce à ton superbe tuto, je vais plutôt aller récurer le connectique de mes 15 boxes et le 510 de mes 28 atos en service… :cry: :cry: :cry:

    On a vraiment de la chance de t’avoir sur le pont, parce que tu vois, ce genre d’infos, on ne le trouve nulle part sur le net; tu sais, toutes ces petites techniques pas forcément compliquées à mettre en oeuvre, mais qui font toute la différence entre le pro et le sagouin… :whistle:
    Merci beaucoup pour ce gros boulot, et surtout pour ta grande bonté de partager ce genre de petits secrets. :good: Ça n’a pas de prix, et je te le dis, c’est apprécié à sa juste valeur. :yes:
    Vivement les prochains !! :yahoo: (le “sous la douche, même pas cap’ !! )

    • Yoh mon Cland’s, merci à toi d’avoir dévoilé ces petits secrets de fabrication qui te sont propre (façon de parler) à l’élaboration de tes macérats. Si je comprends bien, avec cette technique de jus de chaussettes, plus besoin de nico-boost ni même de d’extraits de THC pour te défoncer le ciboulot :scratch:

      Et arrête de trouver n’importe quel justificatif à ton manque de rédaction! Elles ont bon dos mes astuces. Si ce ne sont pas elles qui t’empêchent d’écrire, ce sont tes soit disant longues séances de tchat imposées par ton ami étranger,… un jour tu vas nous sortir que t’as pas su écrire tellement t’as été perturbé par la vision des rondeurs fessierres de ta voisine :yahoo:

      Nan, j’déconne mon Clandinou, t’sé que j’tadore :rose: Et encore merci pour tes encouragements qui me sont vachement utiles en ce moment ou ma cadence d’écriture est des plus rudes :yes:

  6. :good: Merci ! Tuto exemplaire ! Quand je pense que je pensais même pas à enlever les accus pour nettoyer le pin.. et je vais m’intéresser de plus près aux filetages de mes boxes dont j’avais pas capté qu’ils participent au contact électrique. C’est bien ces articles sur les bases du vapotage, personne en parle mais quoi de plus important que les bases ? Le diable est dans les détails ! Si çà se tombe c’est de là que viennent les missfires de ma Poker..

  7. Hello Alien la marie, merci bien pour ton sympathique petit com :rose:

    Il est clair que sans bonnes bases, les bâtiments les plus solides sont susceptibles de s’écrouler au moindre petit coup de vent :wacko:

    J’aimerais pouvoir te dire que cette astuce pourrait résoudre tes soucis de misfires rencontrés avec ta Poker mais malheureusement, ça m’étonnerait. Avant d’en arriver à des misfires, les mauvais contacts au niveau de ce connectique t’auraient alerté de manière différente : “variation intempestive de la valeur de la résistance, sensation de perte de punch ou inversement beaucoup trop de punch par rapport à la puissance demandée, non reconnaissance de l’ato par la box,…” je verrais plus un problème lié au switch ou carrément venant d’un chipset deffect vu que Tesla ne prévoit pas de maj des softwares équipant leurs box. Mais, malgré ça, je peux me planter. C’est pourquoi je t’invite à bien entretenir le connectique de ta box. Ça serait sympa si tu pouvais me tenir au jus de l’évolution du Schmilblic.

  8. Salut Kanti, tu vas chercher ton “cachet”! Ta p’tite pilule bleue ou, c’est jour de raquette et en tant que bon mafioso, ta part du gâteau du mois :wacko:

    Ben dis donc, jamais nettoyé tes box. T’as pas honte? Sale garnement!

    Nan, je déconne. Je suis content de t’avoir été utile. N’hésite pas à nous faire part de l’état de qualité du cérumen extrait avec ton coton tige :wacko:

    • Arrête, j’ai oublié en plus, j’y passe demain soir. Je verrai comme ça si ma pharmacie a encore de l’alcool à 90°.
      Sinon, si j’ai bien compris, en Belgique, on peut encore faire de la gnôle comme ça et nous, pauvre français, on boit de l’alcool à brûler ou bien???

      • C’est bon, je suis allé chercher mon traitement. J’ai chopé en même temps de l’alcool modifiée et c’est bien marqué Ethanol 96 pour cent. Mes boxes n’étaient pas si sales que ça mais ça en a reboosté certaines! Merci pour l’astuce encore une fois Bruce!

  9. Assez chatouilleux sur l’entretien de mon matos, je me suis dit en voyant le titre de cet article “Wesh, c’est pas pour toi, bro”.
    Ben en fait, si.
    Parce que je joue fréquemment du tortillon alcoolisé dans les 510 mais toujours dans le sens du pas, sans jamais avoir pensé à inverser pour extraire les résidus au lieu de les enfoncer.
    Et ben voilà, c’est réparé… Merci, Bruce !

  10. Bon alors y’a quand même des choses à expliciter là.

    J’me suis pointé dans 3 pharmacies différentes aujourd’hui, tout à fait confiant sur le fait que j’allais facilement me procurer de l’éthanol 96. Hé ben que nenni les amis ! C’est simple : ce truc est introuvable en pharmacie. :cry: T’aurais vu les grands yeux de merlans fris qu’ils m’ont sortis quand j’ai effectué ma requête….

    Donc hop, petite recherche vite fait sur internet en rentrant. Il y a bien des bidons d’1L ou de 5L de bio-ethanol 96 vendus sur amazon ou autre, mais est-ce bien de cela qu’on parle ? C’est pareil, ethanol 96 et bio-ethanol 96 ? :unsure: Ce dernier étant vendu en tant que combustible pour cheminées, poëlles, ou braseros…. :scratch:

    Je suis aussi tombé sur de l’ethanol 642, dénaturé à 99%, censé être le top pour le nettoyage, le dégraissage et la décoloration. Quelqu’un connait-il ce produit ?

  11. L’éthanol à 96° est ce qu’on appel communément l’alcool pure on l’appelle aussi alcool dénaturé! Lorsqu’il est dénaturé, il l’est soit à l’éther soit à l’alcool isopropylique de manière à ce que les gens ne le consomment pas. L’alcool pure (éthanol à 96°), quant à lui est l’ingrédient principal pour fabriquer l’alcool à boire genre Poire Williame, Advocaat,…
    Le bio éthanol est de l’éthanol transformé et n’a absolument pas les mêmes caractéristiques que l’éthanol. Le bio éthanol est un carburant.

    Si vous ne savez pas vous le procurer en pharmacie, il est possible qu’en France vous le trouviez soit dans des boutiques de spiritueux, soit en droguerie.
    Désolé de vous avoir mal orienté vers les pharmacies mais chez nous, en Belgique, c’est la qu’on se fournit de l’éthanol à 96°.

    Merci mon Cland d’avoir souligné ton souci qui permettra aux autres vapotos français de trouver ce produit.

  12. Je ne sais pas si c’est toujours le cas mais en France, le max autorisé à la vente était l’alcool à 90°, en pharmacie. L’alcool ménager dit “à brûler” est dénaturé au méthanol, d’où son odeur caractéristique, pour le rendre impropre à la consommation.
    Pour les nettoyages de matos, j’utilisais l’alcool à 70° vendu en parapharmacie et depuis récemment, le bioéthanol qu’on trouve facilement en bidon de 1L, beaucoup moins odorant que son collègue “à brûler”.
    On est bien d’accord que les pièces nettoyées avec ça n’entrent pas en contact avec les muqueuses, allez pas désinfecter vos drip-tips à l’alcool ménager…

    • Je confirme que l’alcool à 90° devient de plus en plus difficile à trouver en pharmacie ! :yes:
      J’ai dû m’y reprendre à 3 fois hier avant d’en trouver.

      L’alcool à 90° est composé de :
      – Alcool éthylique 90%
      – Alcool isopropylique 2.5%
      – Alcool butylique 4%

      Les 2 premiers composants sont a priori totalement inoffensifs pour la jointerie en caoutchouc, mais on ne sait pas pour l’alcool butylique. Toujours a priori, j’aurais tendance à penser qu’il est lui aussi inoffensif, étant donné qu’il entre dans la fabrication de nombreux produits comme les produits pharmaceutiques, les dégraissants, les cuirs artificiels, les vêtements imperméables. (source : https://www.csst.qc.ca/prevention/reptox/Pages/fiche-complete.aspx?no_produit=711)

  13. Suite à cet article, j’ai eu une pulsion de nettoyage de tout mon matos à vaper, et parce que je n’avais que ça sous la main, j’ai utilisé de l’Essence F. L’essence F possède un formidable pouvoir nettoyant, et tous mes connectiques sont redevenus nickel, comme neufs.
    MAIS le problème, et il est de taille, c’est que l’essence F a aussi la faculté à attaquer les joints en caoutchouc !!! :cry:

    Donc ATTENTION les amis : NE PAS utiliser de l’essence F pour nettoyer le connectique de vos boxes ! Ce serait con de les rendre non étanches…. :whistle:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-) 
 

Le RDA Wasp nano S, le reflet ou l’ombre de son petit frère?

Accus, les bons gestes pour les préserver, vous préserver