in ,

J'adoreJ'adore MerciMerci C'est CoolC'est Cool

Tuto Easy Built Deck Velocity Dual Post Dual Coil

J’ai décidé, afin d’éviter la crise de nerfs à certain(e)s d’entre vous, de partager, sous forme de tuto, ma technique de montage des plateaux Velocity “Original” dual coil ( deck dual post, 1 logement de fixation de patte de coil par post ). Technique parmi tant d’autres, qui a pour but de faciliter la mise en place des coils et de réduire les manœuvres inutiles sur un deck qui peut se voir compliqué à monter si on ne possède pas un minimum de savoir faire avec ce type de plateau.

  1° Préparation des coils

Tout d’abord, lorsque les trous du plateau, comme sur celui du Creed RTA de chez Geekvape…

…que j’ai choisi pour illustrer ce tuto, se trouvent sur un même plan de joint horizontal, je ne peux que vous conseiller d’apprêter les pattes de vos coils en les positionnant sur le même axe horizontal centré par rapport au Ø du coil. Pour ce faire, il suffit d’appliquer la mise en forme représentée sur la photo suivante.

Cette mise en forme spécifique aura pour effet, lors du placement des coils dans les post’s, d’éviter que ceux-ci ne filent constamment vers l’extérieur du deck suite à la pression induite par l’asymétrie des pattes (principe du ressort). Ça permettra aussi, dans un second temps, de garder un parallélisme des coils par rapport aux post’s du deck après serrage des pattes. Et pour finir, dans un troisième temps, lors de la bonne mise à niveau des coils, d’éviter de voir l’axe du coil se positionner de travers vu qu’il ne faudra pas exercer de torsion sur les pattes pour redresser l’asymétrie conséquente à un déport de ces pattes.
Bref, cette mise en forme préalable des coils évitera de devoir défaire/repositionner plusieurs fois les coils pour arriver à un ajustement optimal.

  2° Mise en place du premier coil

Si cette étape vous parait insignifiante, je vous garantis que la bonne mise en place de ce premier coil est déterminante pour un déroulement des plus commodes lors de l’introduction du deuxième coil dans les post’s. Je vous rassure tout de suite, c’est l’opération qui demande d’avantage de temps puisqu’elle doit être effectuée avec la plus grande application voire minutie!
Avant de passer au point 3 de la photo ci-dessous et donc de serrer les vis de post’s, il est indispensable de positionner son coil le plus justement possible sur le plateau comme visible en point 2.

Vu de profil 3/4 et de profil, ça donne ceci :

Après cette première étape, je coupe les pattes du coil à +/- 2 à 3mm de distance des post’s et replie celles-ci, avec une pince à fin bec, vers le bas et les presse vigoureusement contre les post’s. Cette mise en forme aura pour effet de bloquer fermement ce premier coil dans son emplacement et d’éviter la “fuite” de celui-ci lors de la mise en place du deuxième coil.

Au final de cette étape et pour pouvoir passer au montage du deuxième coil, on doit avoir un premier coil parfaitement “incarcéré” dans les post’s et impeccablement centré / positionné sur le plateau.

  3° Mise en place du deuxième coil

Cette étape se voit la plus “facile” et la plus rapide. Pour la réaliser, dans un premier temps, il suffit de dévisser les vis de fixation et, dans un deuxième temps, d’introduire les pattes du deuxième coil dans les trous des post’s. Comme mis en évidence sur la photo ci-dessous.

Comme visible sur la photo suivante, pour me simplifier la tâche, j’ai préalablement incliné le bout des pattes du deuxième coil vers le haut afin de faciliter le passage de celles-ci au dessus de mon gabarit toujours en place dans le premier coil. Préformation dispensable si le premier coil est dégagé de son gabarit et si la largeur de cette première résistance, déjà mise en place, est moins importante que l’écartement des pattes du deuxième coil. Je signale quand même qu’au final, les pattes du deuxième coil seront repliées vers le haut.

Ensuite, comme précédemment réalisé pour le premier coil, il est indispensable d’impeccablement positionner ce deuxième coil sur le plateau avant de pouvoir fermement serrer les vis de fixation.

Malgré toutes ces manipulations, vous aurez constaté que mon premier coil n’a pas bougé d’un pet et est toujours parfaitement en place.

En vue de faciliter la découpe des pattes de ce dernier coil monté, je retire le gabarit de ma première résistance. Ensuite, de manière à éviter de sectionner involontairement les pattes de mon premier coil avec ma pince coupante, j’incline les pattes encore à découper de +/- 45°.

Après, je coupe ces dernières pattes en veillant de positionner les mâchoires de ma pince au plus près des post’s. Coupe qui se fera en veillant à ne pas blesser les pattes du premier coil.

Aucun ajustement demandant de repositionner les coils dans les post’s ne sera nécessaire si un minimum de minutie a été appliquée tout au long des étapes. Pour finir, il ne me reste plus qu’à mettre les coils de mon montage à niveau. Au cas où vous vous le demanderiez, après la coupe des pattes du deuxième coil, je ne me soucie absolument pas des petits bouts de résistance qui peuvent dépasser des post’s. Regardez sur la photo suivante, ceux-ci n’entravent en rien le bon fonctionnement de l’ato.

  4° Mise à niveau des résistances

Pour cette étape des plus rapides, je réintroduis mon deuxième gabarit, parce que j’ai la chance d’en posséder deux, dans le premier coil afin de faciliter la manœuvre de mise à bon niveau de mes résistances par rapport aux orifices d’arrivée d’air frais du plateau.

Etape des plus simples mais qui a son importance pour la bonne restitution des saveurs.

Et pour finir, bien évidement, il ne reste plus qu’à roder, cotonner, imbiber et VAPER ce montage tout simplement réalisé.

Ainsi s’achève ce tuto représentant ma technique de montage des plateaux Velocity. Technique que j’adapte, bien entendu, en fonction des caractéristiques du plateau, des post’s,…

Bonne vape à toutes et tous :bye:

Ecrit par Bruce l’Air

Collectionneur de RTA, RDA, RDTA, single ou dual et de box électro, méca ou VV (ma préférence). Adepte de la vape DL et DL restrictive. Ah oui, mon pseudo vient du fait que je suis Bruxellois ;-)

24 Comments

Laisser un commentaire
  1. Merci pour le tuto, Bruce ! :good:

    Je crois que je n’ai eu ce type de plateau qu’une seule fois, sur cette bouse qu’est le dripper Surric… pas moyen de roder correctement les coils, il y en avait toujours un qui chauffait plus vite que l’autre. Et pourtant je m’assurais à chaque fois que les longueurs des pattes, le positionnement du coil, etc. étaient parfait. Ca m’a pris la tête. Heureusement que ce RDA était nul, ça m’a évité de m’acharner dessus. Après 3 ou 4 montages je l’ai revendu :yahoo:

    Mes autres plateaux Velocity possèdent 4 trous, soit alignés horizontalement, voir superposés. Et superposés, ça reste le cas le plus pratique :yes:

    • Ah c’est sûr que le Velocity est sans doute le genre de deck le MOINS pratique à monter, tout matos confondu. Sauf quand, effectivement, il y a 4 emplacements superposés, comme sur le Corona par exemple.

    • Yoh, merci L’Daron. Il est certain que le Velocity Original n’est pas le plus simple à monter alors que celui à 4 trous est le plateau dual le plus facile :wacko:
      Si tu avais une différence de chauffe entre tes 2 colis sur ton RDA Surric, c’est probablement du a un problème de conductivité (mauvais contact). Maintenant, je pense que tu as résolu ce problème de la manière la plus intelligente qui soit :yes: fourguer cette daube à un autre bienheureux qui aura probablement pavané avec son beau matos High End tout aussi efficace que la box du même nom.

  2. Absolument génial ce tuto !! :yahoo: :yahoo: :yahoo:
    Merci Bruce, tu t’es surpassé sur ce coup-là. :good:
    Les photos sont splendides, et que dire des incrustations vertes/rouges/noires…. T’as dû bien te faire chier à faire tout ça, mais le résultat est juste magique. :heart:

    L’a petite astuce de replier les pattes du 1er coil vers le bas et contre les poteaux de montage est sublime et fait toute la différence. Ça coule de source, fallait y penser, mais ça ne m’avait jamais traversé l’esprit.

    Du coup sur le même principe, est-il possible, pour le 2è coil, de replier les pattes vers le haut et de les plaquer contre les poteaux de montage? Ca éviterait de se prendre la tête lors de leur découpe, car effectivement à ce moment-là, le risque d’abîmer les pattes du 1er coil est réel. :yes: :-(

    En tout cas, je vais me faire un plaisir ce soir de monter mon Valhalla Nightmare proprement !
    Merci tout plein pour cet article d’anthologie, qui va simplifier la vie, assurément. :rose:

  3. Yep mon Cland’s. Il est bien entendu que tu peux replier les pattes du 2ième coil vers le haut. Du moment que tes cornes ne touchent pas la cloche. Chacun fait comme bon lui semble. Mon tuto visait plus à partager une technique qui permet un montage sans “retouche” plutôt que de la bonne méthode d’utilisation d’une pince coupante sur des pattes de coils.
    Mais je te garantis qu’en inclinant ces pattes de 45° vers le haut, à condition que tu sois un minimum attentif à ce que tu fais, tu ne risqueras pas de blaisser les pattes du premier coil avec ta pince. Ta pince ne doit pas être plaquée contre les post’s. Si tu as donné une inclinaison de 45° à ces pattes, si tu places ta pince à 2mm du post, il est logique que l’endroit où tu vas couper se trouvera bien au-dessus des pattes du premier coil.

    Vas-y, entraîne toi. C’est en forgeant qu’on devient forgeron. Et tu verras que si tu t’appliques, ton montage se fera en 2 deux.

    Merci à toi d’avoir trouvé de l’intérêt à cette revue qui, malgré son maigre contenu, m’a effectivement demandé énormément de travail :good:

    • J’ai testé : c’est approuvé ! Montage les doigts dans le nez. :yahoo:

      Coils de 35 dans le Valhalla, juste incroyable niveau densité de vapeur.. B-)

      • Content d’apprendre que cette technique t’aura permis une meilleure maîtrise de ces plateaux Velocity :good:

        Je suis aussi passé, il y a peu, aux montages tournés sur un axe de 35mm dans mes gros bébés, dont le Ragnar que j’utilise au quotidien, et j’avoue que cette caractéristique convient mieux à mon besoin de très grosse densité de vape. Pour compenser la pseudo perte de réactivité, il suffit d’augmenter de quelques petits dixièmes la tension envoyée. Et… que du bonheur :yahoo:

      • Oui, c’est exactement ça : une meilleure maîtrise. Avant ton astuce, je m’en sortais tout de même pas trop mal, mais j’avoue que j’y réfléchissais à deux fois avant de recoil le Valhalla. Y’avait toujours le 1er coil qui bougeait, qu’il fallait réajuster…enfin tu connais la chanson…. Et là, nickel, impeccable. Le 1er coil reste plutôt bien en place. :good:

        Quant aux coils de 35, ouais faut augmenter la puissance pour compenser. Faut les driver, ces gros balourds….
        Tiens d’ailleurs à ce sujet, j’suis obligé de pousser ma Titan à 4,5V pour obtenir une vape à ma convenance. Du coup, question : sachant qu’un accu est conçu pour envoyer 4,2v max, je suppose que le chipset de la box se débrouille comme il peut pour envoyer la sauce demandée… Mais qu’en est-il au niveau des accus ? Ça ne risque pas de foutre le souk au niveau de leur chimie interne, en leur demandant d’être en sur-régime ? :unsure:

      • Pour répondre à ton post suivant, sous lequel je ne peux plus écrire, programmation oblige, je te conseillerais de revoir les caractéristiques de ta Titan et tu auras la réponse.
        Mais bon, ma générosité n’ayant pas de limite :whistle: je vais quand même répondre à cette question qui a du échapper à ton attention. La Titan est une box 4 accus montés comme ceci 2×2 paires. Ce qui fait que ta Titan développe tout naturellement 8,4 Volts. 4,2 Volts (obtenus par 2 accus en parallèles) plus 4,2 Volts (eux aussi obtenus par 2 accus en parallèles) égale 8,4 Volts obtenus par la mise en série de ces 2 paires parallèles. Je ne vais pas revenir sur la loi d’Ohm, déjà tellement déclinée, et sur la charge produite par les accus dans de telles conditions. T’avais qu’à suivre ou revoir tes copies, petit garnement. Mais ne t’inquiète pas pour tes accus, à 4,5 Volts tu n’es à peine qu’à la moitié des possibilités permises par cette configuration électrique.

        Pour ce qui est de ta réflexion “Le 1er coil reste plutôt bien en place.”, avec la main et l’habitude, ce coil ne bougera plus du tout lors du placement du deuxième coil. Parfois, il suffit d’un peu moins desserrer les vis, de laisser un peu plus de longueur aux morceaux de pattes à presser contre les post’s pour avoir une plus grande portée (principe de l’équerre), d’écarter un peu les pattes,… bref, adapter ses gestes et la technique aux caractéristiques du plateau, des câbles.

  4. Il va falloir que je reprenne mes études d’ingénieur !
    Perso, un montage demandant autant de manipulations… il vape bien au moins ?

  5. Hello hervé, il est clair qu’un tuto écrit paraît beaucoup plus long que la manœuvre exposée. Le montage d’un deck Velocity Original, lorsqu’il est bien réalisé est aussi rapide que pour n’importe quel autre système.
    Pour répondre à ton interrogation du “il vape bien au moins?”, le Creed RTA était un RTA dual dans la très bonne moyenne il y a quelques années. Depuis, le marché de la vape nous a offert quelques perles qui ont relégué la vape dégagée par ce Creed à l’état de bof-bof. Le temps et les dernières innovations ont l’art de rendre obsolètes tous best of. Regarde… j’en suis un parfait exemple :whistle:

  6. Merci Bruce, c’est vrai que c’est un gros boulot, surtout pour les montages photos :good:
    Alors tu fais tout ça avec quoi? Gimp? Photoshop?
    Avec un tel? un appareil photo Nikon?
    Danyvape t’as révélé le coté artistique qui était caché en toi? :whistle:
    Le bricolage sur les voitures te manque et tu te rattrapes sur les plateaux? ;-)
    Mecano un jour, mecano toujours? :mail:

    • Salut Cap’s :bye:

      Ca fait plaisir de te lire et de te savoir toujours présent, tapis dans l’ombre :good:

      J’utilise essentiellement GIMP qui a l’avantage d’être gratuit. Quand j’étais sous la “Pomme”, j’avais payé la licence de Photoshop puisque j’en avais fortement l’utilité. Etant passé sous la “Fenêtre” après avoir travaillé plus de 15 ans avec la “Pomme”, Je n’ai plus racheté la licence Adobe puisque je n’en avait plus l’utilité. Et je dois avouer que celle-ci est un peu chère pour les quelques montages à réaliser pour le seul bénéfice des revues du navire.

      Pour le tirage des photos, j’aurais aimé te dire que j’utilise un boitier Nikon D780 avec un Zeiss 50mm mais malheureusement, faute de moyen, j’utilise toujours mon fidèle smartphone qui commence à marquer des signes de démence sénile, un peu comme moi :wacko:

      C’est clair que la vape à su titiller ma sensibilité technique et occupe une bonne partie de mes temps libre mais ceci ne remplacera jamais mon amour du métier.

      • Trop fort la Vega Missile!
        A partir de 380 km/h il trouve que c’est pas tres secure…
        Il devrait trouver des sponsors avec les trafiquants de drogue sans probleme!

      • Punaise mon Ez, m’a fallu plus de 5 min, après visionnage de cette perle, pour calmer mes pleurs avant de pouvoir t’écrire ces quelques lignes.
        Merci pour ce partage, que du bonheur :good:

  7. Quoi? Pour enfiler un coil dans des posts parallèles il faut mettre les pattes du coil en parallèle? Dit moi pas que c’est pas vrai? Ahahahah
    Tu sais que je ne peux pas m’empêcher de raconter une connerie et que je ne peux pas m’empêcher de m’en excuser aussi. Alors bravo pour le taf sur les photos et les explications, ma dérision n’a d’égale que ton altruisme :good: :heart:

    • Merci et ne change rien mon Ez’, si ce ne sont tes excuses que, pour ma part, je trouve superflues. Ça fait tellement de bien de lire tes conneries :yahoo: D’ailleurs, sans faire de la lèche, je me demande si elles ne font pas partie de la récompense pour le taf accompli lors de la rédaction des revues. Un peu comme un sucre qu’on offre en récompense à un chien qui a fait ce qu’on attendait de lui.

      • Je crois que si un jour j’arrête la vape, je continuerai à venir raconter mes conneries, comme une thérapie. :wacko:

  8. Excellent! Merci Bruce pour ce beau boulot! De quoi réconcilier n’importe quel vapotiste énervé avec ce genre de plateau. Si j’avais eu vent de cet astuce magique du repliement des pattes du premier coil avant, mes plateaux de ce genre auraient connu moins de vols planés…

    • Salut Kanti :bye:
      Ce qui maintient le premier coil en place est la combinaison de 2 facteurs. En serrant les pattes de ce premier coil, avant decoupe et pliage, celles-ci vont s’écraser et se former aux courbes de leurs logements dans les post’s. Cette “empreinte” plus la pliure permettront une très bonne stabilité de ce coil, facilitant grandement la mise en place du second coil. Maintenant, il faut exécuter cette dernière manœuvre avec une certaine délicatesse. Pas question d’introduire les pattes du deuxième coil comme on introduit un clou dans un mur en béton :wacko:

      C’est justement pour éviter aux badauds de se ramasser un Velocity volant que j’ai décidé de faire cette revue. Nan, je déconne… ou pas, la réalité surpassant souvent la fiction! Non, je me suis rendu compte que pas mal de vape-potos évitaient l’acquisition d’ato au deck Velocity Original par manque de maîtrise du montage. Je me suis dit que ce petit tuto pouvait peut-être remédier à ce problème et de ce fait, permettre à certains acheteurs compulsifs de ne pas succomber à une forme de frustration engendrée par la contrainte de ne pouvoir acquérir l’objet tant convoité :whistle:

  9. Super, ce tuto… Merci Bruce ! :rose:

    La documentation écrite et filmée n’aborde jamais cet aspect des montages avec précision, les constipés qui se filment sur YT avec leur matos sponsorisé torchent des coils tout pourris qui font toujours des mega-nuages sur le plan large suivant, le détail des manips et les précautions à prendre ne sont jamais montrés.

    Il y a pourtant toujours quelque chose à pécho dans ce genre de présentation, même après plusieurs années de pratique. L’alignement des pattes de bobines par exemple… Je m’en occupais pour ma part une fois les deux coils fixés, à l’aide d’une pince et/ou d’un tournevis alors qu’il est certainement plus facile et efficace de le réaliser avant la mise en place.

    Cland avait déjà évoqué ce point particulier lors d’une de ses revues, il sera désormais impossible de passer à côté. Un montage visuellement propre et équilibré est toujours de bon augure pour la bonne vape !
    :yes:

  10. Hello Nes,
    Il est vrai que ces Entubés sont plus préoccupés de présenter le dernier matos sorti histoire de s’assurer une certaine notoriété par rapport à leurs collègues que de réellement se soucier du partage des bonnes infos. Puis, ils ne cessent de montrer le résultat fumistique pendant 5 min en veillant bien à avoir leur face de pet en gros plan. Franchement, qu’est-ce qu’on en a foutre de leur tronche de cake. On est là pour s’enquérir de la bonne qualité du matos. YouTube aurait dû s’appeler NarcisseChannel, j’te jure.

    C’est parce que tout vape-poto n’est pas né avec la science infuse que j’ai décidé de consacrer un max de revues à la présentation de petites astuces. Il suffit parfois d’un rien pour profiter au mieux du matos chèrement acquis. Car la plupart des gens qui suivent les reviewers achètent leur matos. Ce qu’oublient souvent les Entubeurs qui, dans les 98% des cas se les font offrir.
    Je trouve qu’il est de notre devoir de partager un max d’infos histoire que les intéressés au produit présenté sachent vraiment à quoi s’attendre avant de craquer Porky et, le cas échéant, puissent profiter pleinement de leur acquisition. Mais avant, ça il faut aussi qu’ils sachent maitriser un minimum de techniques pour profiter au mieux de leur matos vape. Je me demande combien d’atos ont terminé dans le placard par manque de maîtrise de leur possesseur.

    Bah, je suis certain, vu ton expérience, que malgré que tu ne mets pas en forme les pattes de tes coils comme décrit dans cette revue, que tu montes un Velocity Orginal sans te prendre la tête. L’expérience fait toute la différence.

    Boarf, je dois t’avouer que je ne pourrais pas vaper sur un ato où mon montage n’est pas nickel de chez nickel à tous points de vue. J’aurais la sensation, à chaque taffe, qu’il y a qqch qui ne va pas. Je ne tiendrais pas 3 taffes que l’ato serait en cours de remontage. Ont a chacun ses tocs :wacko:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-) 
 

Test du Titan V2 RDTA.

Test du BP MODS Pioneer RTA.