in

Trucs & astuces de vapoteurs

Vapoter c’est chiant ! Y a toujours un truc qui marche pas comme on voudrait.
A force de galères avec mes mods chinois ou mes atos récalcitrants, et à force de lire sur le sujet, j’accumule des trucs et petites astuces pour me dépêtrer de ces soucis et remettre en état mon matériel de vapotage.

Petit récapitulatif des trucs et astuces glanés ici et là ainsi que dans mon esprit malade. Récapitulatif qui, je l’espère, s’enrichira de vos propres astuces. Merci aux collègues et lecteurs du blog qui m’ont inspiré pour cette article qui je souhaite collégial !

L’adaptateur pour le pas de vis du mod Vamo. Le talon d’Achille du Vamo c’est bien son pas de vis, très fragile. Mon Vamo n’a pas supporté les va et vient de mon AGAT2 et du Taifun GS. Cet adaptateur viendra sauver votre mod de la solitude. On le trouve chez À toute vapeur pour 4€90.

P1090084

Le coup de l’ato coincé à mort dans le mod. Un grand classique de la crise de nerfs : quand mod et ato deviennent inséparables.
2 astuces :

1 La règle de base est le montage de haut en bas ! Je visse d’abord l’ato sur le mod. Je mets l’accu ensuite. Et je finis par visser le bottom cap. On évite ainsi de tout redémonter pour régler pin et switch qui ne feraient pas contact avec l’accu. Du coup moins d’usure pour tout le monde.

2 Ensuite, si jamais ça coince pour de bon à vous en faire mal aux mains, trouvez-vous une vieille chambre à air de pneu de vélo (ou un élastique épais et large) . Découpez deux bandes de caoutchouc dans la chambre à air. Après, il suffit d’entourer les éléments coincés et de jouer avec une paire de pince. Ça marche avec tout type de pièces et À TOUS LES COUPS ! Le caoutchouc protège l’élément coincé et donne une bonne adhérence à la pince.

P1090077

Le flacon de base et la seringue de base. Quand on débute le diy on ne sait pas trop comment s’y prendre pour remplir la seringue avec ces gros flacons de base et leur gros bouchon troué. Comme chez le docteur un jour de vaccin, il faut planter la seringue dans le trou du bouchon. Tourner flacon de base et seringue à la verticale. Tirer la poignée de la seringue jusqu’à la quantité voulue. Elle se remplie toute seule à condition qu’un peu d’air passe entre l’aiguille et le bouchon. Pour cela, incliner légèrement le flacon jusqu’à voir des bulles d’air remonter.

Conserver ses mods et atos nickel chrome c’est simple et pas cher. Fini les atos qui coulent parce que posés à l’horizontale. Fini les tubes rayés à cause des frottements et chutes. Je me fabrique un support de rangement à peu de frais et mes deux mains gauches ne sont pas un handicap. Le support est en fait une modeste étagère en pin achetée 3€90 chez Bricomarché. Les trous sont fait avec une scie cloche de 25mm (4€50). Scie sauteuse, perceuse, colle à bois et vernis. Totalement adapté à mes besoins, je me la pète grave.

P1090081

Le switch qui ne veut plus rentrer dans le mod, vous connaissez ? Moi oui grâce à mon Chi you qui porte bien son nom (un clone bien sûr). J’appuie sur le switch, il se bloque ! Ce nul à quitté sa base en se dévissant. L’astuce ? Un peu de graisse sur le pignon et hop, comme papa dans maman !

P1090091

Un plan de travail :Quel bricoleur n’a pas dit au moins une fois dans sa vie “mais pourquoi j’ai pas trois mains ?”. C’est idiot mais c’est vrai. Pour monter un ato correctement on a souvent besoin d’une main de libre. Avec une chute de bois, une perceuse et une batterie ego décédée je me suis fait un petit plan de travail. Le connecteur de l’ego tient l’ato et moi je peux même me gratter le nez.

P1090079

Je ne jette point mes vieilles résistances Kanger, les joints d’isolation autour du fil résistif s’adapte très bien autour du pôle positif de mon AGA t2.

P1090101

Je ne vous ferai pas l’affront de vous apprendre les techniques du micro-coil, non. Mais ces  petits tournevis offerts avec les atos (2mm de diamètre) sont juste parfait pour avoir des coils bien placés et avec des pattes de longueurs égales.

P1090087
Il est pourri ton APN ! Tu l’as eu chez Fastech ???? Comment t’as deviné ?

Enfin, ne jamais laisser vos accus se charger la nuit ou lorsque vous êtes absent. On ne sait jamais…

battery-fire_large

Voilà pour l’instant. Je suis très friand de ces petits moments de bonheur où l’homme maîtrise la matière. Alors j’espère lire vos trucs et astuces très prochainement.

Votez pour cet article

0 points

Ecrit par Pascal

Vapeur en Cotentin depuis le 30 mai 2013. Carboniseur de coils depuis 2014. Ancien gros fumeur. Adepte du D.I.Y. à ses heures. Emmerdeur à plein temps.

14 Comments

Laisser un commentaire
  1. Moi j’en ai une autre qui m’a servie quand j’ai reçu mon Nemesis :
    lorsque le pas de vis d’un mod méca est coincé : top cap ou tubes entre eux, éviter la pince pour dévisser…
    Mettre tout ça au congélateur 5mn et dévisser!
    Le métal se rétracte et ça marche à tous les coups. ;-)
    Merci pour les astuces Pascal, ça peut servir. :good:

  2. Bravo pour l’article et merci pour le partage !

    J’ai eu des tubes de mods coincés de chez coincés… Déblocage au WD40, nettoyage des filetages en “vissant” avec une pointe d’aiguille ou avec l’ongle du pouce jusqu’à ce que plus rien de crasseux ne sorte, un coup de WD40 et un coup de chiffon pour enlever l’excédent de lubrifiant.

    Le WD40 est un solvant gras hydrofuge en bombe aérosol utilisé dans un tas de domaines pour nettoyer et lubrifier, en vente un peu partout ! Comme il a une légère odeur, vaut mieux le tenir à distance des atos…

    Je passe mes mods au Mirror de temps en temps, le résultat est bluffant après frottage énergique.

    Après enroulement du Kanthal autour du tournevis-gabarit, je saisis ce dernier comme un tire-bouchons dans une main, j’attrape les pattes du coil avec une pince dans l’autre main et je tire comme un ouf. Ceci permet de resserrer les spires, notamment celles des extrémités. Ensuite, passage au chalumeau.

    J’ai aussi tendance a amener les coils près des plots plutôt maintenus par une pince qu’enroulés sur le tournevis de façon à ce que les spires ne se décollent pas lors de l’insertion des pattes dans les plots.

    Sinon, nettoyage régulier des tops et bottoms caps de mods au… Devinez quoi ? WD40 ! :heart:

    • En fonction du type d’ato : si le plot positif est sur une tige à vis : dévisser légèrement pour faire descendre la tige ou la vis de connexion . Sinon c’est au niveau du mod qu’il faut jouer en remonter le pin de connexion.

      • Ajouter un mini oring sur la vis des kayfuns russians etc…permet de rallonger légèrement le pin. Possible sur la plupart des atos (sauf ceux dont la connection est fixé, par exemple : igo s, W, L…).
        Fouillez dans vos sachets de o rings ou récupérez ceux des résistances Protank et autres clearos

  3. Petite combine pour ceux qui ce prennent la tête en DIY avec les aiguilles, les remplacer avec des tubes de coton tiges, retirer les embouts en coton bien nettoyer mettez en place sur la seringue au besoin vous aidez de la pointe d’un ciseau et roule ma poule le liquide s’écoule plus facilement et plus de risque de ce piquer

    • Juste un truc sur les aiguilles de seringues : si le bout pique, c’est qu’il est biseauté (et donc justement fait pour percer la peau). Il y a plein de sortes d’embouts, et dans ce cas, il faut plutôt en utiliser un qui soit droit, que biseauté.

      Bon, après, les aiguilles, 99% du temps, je n’en mets pas. Je n’en ai que pour prélever dans dans le fond des grandes bouteilles (PG/VG), pour rallonger mes seringues quand je concocte du DIY (mais je songe à choper des canulles, car même les aiguilles très larges que j’ai sont trop fines pour la VG), et pour amorcer les mèches quand je les change (pour être plus précis).

      D’ailleurs, une petit astuce, pour amorcer plus efficacement, et se rendre plus facilement compte du dosage de coton : une fois qu’on a passé sa mèche dans le “coil”, la faire ressortir un peu, amorcer à cet endroit là, puis la faire re-rentrer : ça amorce plus rapidement.

      Pour le dosage : si on a alors du mal à rentrer la mèche (genre ça force un peu, et ça fait même un bourrelet de liquide qui reflue à l’entrée du “coil”), c’est qu’on en a trop mis (et la vapeur sera étouffée ; elle aura trop de mal à sortir).

      Si, au contraire, le coton ne touche pas parfaitement au “coil” sur tout son pourtour une fois inséré et amorcé (genre, en le bougeant un peu, il y a du jeu sur son pourtour), c’est qu’on n’en a pas mis assez (et là, des gouttes de liquide combleront cet interstice, à l’intérieur du “coil”, et feront des gros pops en se vaporisant : en “explosant” brutalement, elles seront projetées trop fort en dehors du “coil”, et risqueront de déformer le coton à nu à l’extérieur, où une fibre pourra se décoller de la mèche, et être responsable d’un mini “dry-hit”).

  4. Un petit truc pour bien nettoyer son micro-coil après avoir enlevé son coton, dry brun puis passage encore rouge sous la flotte, répéter l’opération plusieurs fois jusqu’à que ça soit clean. Variante avec un bain rapide dans un bouchon de vodka, (ça doit le faire avec du rhum, mais j’ai tout bu mon capitaine) Ouch ! Ça décrasse.

Laisser un commentaire

GearBest, un clone de FastTech?

100% VG, le test gluant