Trouver sa vape…

20 Juil 2014/
-- Reflexions

Cap sur Ça-Vape-Sa-Vape, par le Gabier Nesquick

“Trouver sa vape” est une expression très répandue dans notre microcosme : “Chacun doit trouver sa vape”, “Quand tu auras trouvé ta vape”, “A toi de trouver ta vape”… Je ne crois pas utile de se lancer dans l’exploration du grenier ou de soulever méthodiquement chaque frite de son assiette au restaurant des fois que cette vape tant convoitée s’y cacherait mais n’empêche, il semble y avoir une quête à mener. Personnellement, j’ai opté pour un “mine de rien” avec air dégagé en l’attente d’une manifestation notoire de quelque chose ressemblant à une vape.

02 - attente_enfer
C’est dans cet état expectatif qu’un phénomène curieux est apparu et s’est renforcé au fil de tests de liquides assez nombreux ces derniers temps, candidat potentiel à un fragment de vape en cours de découverte. Mais avant d’aller plus loin, rappelons que ma collection d’atomiseur se compose d’un iGo-T actuellement en double coil fibre, d’un Russian et d’un Magoo en fibre, d’un Taifun GT et d’un Taifun GT “The Dripper” en micro-coil coton.

Ce n’est pas le musée de la vape mais ce modeste panel devrait quand même amener la question de quel matériel choisir pour la découverte d’un nouveau liquide or il se trouve qu’il n’en est rien. A ma grande surprise rétrospective, je m’aperçois désormais choisir un atomiseur pour un liquide sans trop y penser et sans forcément en changer par la suite jusqu’à la fin du flacon. Serait-ce une émanation de ma vape, ne serais-je pas en train de la trouver ?

Bien sûr, il y a l’exception du iGo-T. Sa contenance réduite à quelques gouttes et son excellente restitution des saveurs le rend idéal pour les tests en chaîne mais je ne l’utilise pas systématiquement.

J’ai en fait l’impression qu’au fil du temps s’est constituée une sorte de base de données inconsciente dans laquelle chacun des atomiseurs se trouve typé. Ensuite, à la découverte d’un nouveau liquide, tout se passe comme si sa description, les avis s’y rapportant et les effluves libérées à l’ouverture du flacon l’orientait vers l’atomiseur le plus adapté à sa famille gustative d’appartenance.

03 - personnaliteDe là à penser que les atos se construisent une personnalité avec le temps, il n’y a qu’un pas. Chez moi, le Russian se retrouve fréquemment en charge des custards, des menthes douces du type Holygum de Green Vapes. Le Taifun GT se charge des choses complexes comme House Blend, Grumpy’s Hooch ou Gorilla Juice. Le Taifun GT “The Dripper” accueille pour sa part avec bonheur les liquides joufflus tels Snake Oil, The Bogart, Bread Of Heaven. Le Magoo, petit dernier de la famille, semble à l’aise sur du “middle of the road” comme Tiki Juice, Hooch Gone Nuts ou Black And Black.

Sans vouloir tirer des conclusions hâtives sur un panel de test relativement réduit, je me laisserai bien aller à une sorte de classification des atomiseurs…

Russian : amplifier les saveurs

04 - russian

La vape du Russian se caractérise plus par la précision des saveurs que par les volumes de vapeur produits. Je trouve que les arômes se développent plutôt au niveau du nez après un hit musclé à l’inhalation avec une exhalaison agressive pour la gorge pouvant amener une quinte de toux. Des liquides comme Bella Luna ou Snake Oil sont pour moi difficilement vapables sur Russian, la sensation étant beaucoup trop agressive. Les saveurs douces et subtiles de Accies Ambrosia, The Original Bunny, Papantla’s Crem ou Holygum y sont par contre particulièrement à l’aise et agréables.

Taifun GT : démêler les parfums

05 - taifun

Le Taifun GT est plus doux que le Russian, la vapeur étant plus ronde et aussi plus abondante. Elle emplit la bouche et la gorge en un hit mesuré, laissant aux sens le loisir de l’analyse. Je pense que c’est la raison du succès de mixtures complexes comme House Blend, Grumpy’s Hooch et Gorilla Juice chez moi, sur cet atomiseur. J’ai trouvé par exemple House Blend chocolaté et acidulé sur Russian, chocolaté relevé d’une pointe de cerise sur Taifun GT.

Taifun GT “The Dripper” : lisser les arômes

06 - taifun_dripper

La version dripper du Taifun GT accentue encore l’élargissement des saveurs de son cousin à réservoir, jusqu’à les lisser. Il est selon moi le meilleur réceptacle pour le Snake Oil, absorbant la pointe amère pour réveler pleinement des saveurs d’agrumes, de réglisse et d’anis. L’effet produit sur les liquides fortement tabac est identique, les odeurs très puissantes et presque désagréables à l’ouverture des flacons de The Bogart ou Bread Of Heaven se trouvant gommées lors de la vape au profit de leurs composantes aromatiques.

Magoo : équilibrer les goûts

07 - magoo

Le Magoo me paraît positionné entre le Russian pour une certaine vigueur et le Taifun GT pour un très bon volume de vapeur. Je le connais moins bien que les autres atomiseurs cités mais l’ai rencontré sur quelques excellents instants de vape, notamment avec Tiki Juice et ses strates d’arômes bien équilibrées entre tabac léger, épices et menthol. Je pense également lui confier mes prochaines fioles de Longhorn, Midnight Apple et peut-être aussi Captain Jack !

08 - trouve

Les atomiseurs gagneraient donc un attribut qualitatif supplémentaire, s’ajoutant à beau/pas beau, facile/difficile à monter, étanche/nid à fuites, etc… Cet attribut participe bien à la définition d’un type de vape puisqu’il montre que la mienne, par exemple, est plutôt moyenne avec une tendance à vaper les liquides doux dans un atomiseur agressif et les liquides relevés dans des matériels plus calmes. Selon le même principe, les vapes lourdes se délecteraient d’un SubZero ou d’un DIY mentholé à décoller les rétines en Russian ou Kayfun tandis que les vapes légères se taperaient les custards en Taifun GT…

09 - concombre

Il reste encore, avant de se gargariser, d’autres domaines à explorer tels les paramètres électriques de puissance et de résistance optimaux à appliquer aux montages, mais c’est un début encourageant !

 

 

 

 

Remerciez l'auteur en lui donnant votre vote ;-) ------>
0 0
Si vous avez en tête un produit qui pourrait intéresser l'équipage, mettez le sur -->cette page
Publié par : Nesquick

Fonction sur le navire : Gabier promu Lieutenant de vaisseau - Nesquick, dans la vape depuis 2013, intéressé par la découverte de ce nouveau monde de saveurs et de techniques... Bonne vape à tous !

Comments

Cet article a 24 commentaires.

Les rangs correspondent au nombre de commentaires :Nouveau contributeur/Bronze clair-foncé/Argent clair-foncé/Or clair-foncé/Saphir/Rubis/Emeraude/Diamant.
  • Ludo - Rang : Diamant 20 juillet 2014 15 h 16 min Répondre

    Pas trop de surprise pour moi : ça a été avec un ato qui m’a donné satisfaction sur le plan technique (pas de fuite, pas d’ocydation du liquide par les mèches en métal qui chauffent, choses comme ça, pas de caprices, etc), tout en me donnant de super moments de vape.

    Quand j’ai eu mon Taifun GT, après avoir joué un peu avec, je n’ai pas senti le besoin de prendre autre chose, tellement j’en ai été content – j’ai bien senti le besoin d’en prendre un deuxième (pour alterner les saveurs), et aussi des Taifun The Dripper (pour goûter des liquides), et même de pousser un peu la puissance.

    Je n’ai pas encore complètement ma vape : j’aime l’électro (pour la vape constante et la sécurité) et attends donc le matos pour vaper en électro à 30W ; me faudrait aussi des pipes pour la voiture (ce pourquoi j’ai aussi pris un Taifun GS, que j’aime également beaucoup), et j’ai encore du taf pour considérer que mes DIY sont au top. Ma vape n’est pas encore complète, mais le Taifun GT et The Dripper en font dores et déjà partie, et je ne crois pas que ce soit prêt de changer :good:

    • Nesquick - Rang : Diamant 20 juillet 2014 19 h 02 min Répondre

      Peut-être que le Taifun GT sert tip-top tes goûts de vape et peut-être même que tu ne l’as pas choisi au hasard 😉

      Ceci dit, le monde des atos aurait aussi pu fournir un terrain de jeu intéressant à tes compétences techniques… Dynamique des fluides, effet Venturi…

      • Ludo - Rang : Diamant 20 juillet 2014 19 h 57 min

        Bah, le GT, je ne l’ai pas choisi complètement au hasard : principe simple, pièces détachées disponibles, disponibilité tout court, conception propre (genre pas de laiton chromé et cie sur lesquels se prendre la tête comme sur Fasttech) – ça a fait que j’en ai commandé un.

        J’avais commencé à regarder les modèles sur lesquels les utilisateurs convergeaient, et en face, c’était surtout le Kayfun… mais là, j’ai été échaudé : rupture des mois avant la sortie de leurs nouveaux modèles (d’ailleurs toujours pas sortis – paye ton montage de sauce…), chiant à remplir (d’autant plus, même si tu n’es plus complètement débutant, si tu en es encore à très souvent bricoler tes montages), dépendant d’un équilibre de pression (le truc en lequel j’ai une confiance très modérée), …

        Je voulais tester un ato haut de gamme, et n’ai tellement pas été déçu que j’y suis revenu :good:

        Après, je trouve toujours rigolo de voir comment les autres sont foutus. J’aimerais d’ailleurs bien zieuter un Kayfun avec chambre transparente (vais peut-être voir pour un clone un de ces quatre), car je pense que c’est surtout là qu’il pourrait y avoir un effet Venturi, comme j’en avais parlé. Ca doit faire quelque chose comme sur un vaporisateur à parfum : http://www.youtube.com/watch?v=Kcjos4Hj8Jc

        En aspirant, le jus remonte par les encoches, et comme elles donnent sur le plateau, le flux d’air aspiré de la chambre devant être parallèle au plateau, il doit provoquer la vaporisation de gouttes directement sur le “coil”, sans forcément passer que par la fibre. J’ai surtout l’impression que c’est ce qui peut différer, avec un Kayfun.

        Comme je l’ai déjà dit, l’effet Venturi dans la cheminée dû à une petite chambre, je n’y crois pas : pour avoir un effet Venturi, il faut une différence de section – cette différence est moins grande entre une petite chambre et la cheminée, qu’entre une grande chambre et la même cheminée : un tel effet Venturi y est donc moindre avec une petite chambre qu’avec une grande.

        L’intérêt d’une petite chambre, je pense que c’est parce qu’il faut moins de courant d’air pour la vider qu’une grande, et donc que le mélange respiré est alors moins riche en air, et plus en vapeur, d’où une accentuation des goûts.

        Mais comme tu le vois, je n’ai même pas tant besoin d’avoir la bête entre les mains pour commencer à jouer avec les idées… et pour boucler la boucle, c’est notamment ce pourquoi je suis parti sur le Taifun 😉 Moins compliqué, c’est plus mieux, à mes yeux – “Less is more”.

      • Lodse - Rang : Emeraude 20 juillet 2014 22 h 01 min

        A priori, l’effet venturi se fait via le top-cap de la chambre d’atomisation, il ne me semble pas que l’alimentation en juice soit concernée par ce principe. Je me trompe peut être mais c’est ce qui me semble le plus plausible.

        Ce que j’aime également sur les kayfun/russian, c’est justement cette alimentation en juice, qui peut wicker plus ou moins n’importe quel liquide, le dosage de coton n’important que peu dans le processus à partir du moment où on ne bouche pas les canaux d’arrivée de liquide.
        En revanche, si on part sur un jus très épais, on va probablement devoir fraiser un petit coup les canaux pour une alimentation suffisante.

        J’aimerais bien voir comment se passe le processus en détail via un cleartank et une chambre transparente. J’ai l’impression que ces deux canaux font un peucomme une paille lorsqu’on tire une taff. ça n’aspire pas le juice autant qu’on aspire d’air parce qu’on a l’airflow qui joue aussi un rôle. D’où l’importance de régler son airflow, d’autant plus quand on change souvent de viscosité de liquides.

      • Nesquick - Rang : Diamant 20 juillet 2014 23 h 20 min

        Le kit transparent pour Kayfun / Russian fait aussi partie de mes envies mais il n’est pour l’instant proposé que par Fasttech et moi… Hum… Malgré le tuto du Cap’tain, malgré les prix canons, malgré l’énorme popularité du site au niveau de la communauté… Ben… J’ai un problème avec Fasttech…
        :unsure:

      • Ludo - Rang : Diamant 21 juillet 2014 0 h 22 min

        Pour l’effet Venturi, c’est ce que tout le monde dit, mais non… physiquement, ça ne marche pas comme ça :unsure:

        Un effet Venturi, c’est l’effet d’aspiration qui est produit quand un fluide accélère. Mettons qu’un fluide s’écoule incompressiblement (ce qu’il est raisonnable de considérer à un écoulement plus lent que la célérité du son dans ce fluide) à travers une grosse section : il va lentement, et comme la pression varie à l’inverse de la vitesse du fluide, la pression y est importante.

        Mettons maintenant que la section de l’écoulement se réduise : le fluide accélère donc, et la pression en son sein diminue. Il y a donc davantage de pression en amont de la réduction de section qu’après : ça crée donc un effet de succion vers la section la plus étroite.

        C’est ça, un effet Venturi : l’illustration que quand le liquide accélère, la pression en son sein diminue, et inversement. Pour en avoir un entre la chambre d’atomisation et la cheminée, il faudrait une énorme chambre qui donnerait sur une cheminée minuscule : chambre inefficace à vider, et tirage très dur… et ce serait minime (tout ce que ça ferait serait d’aider la vapeur à sortir de la chambre, avantage qui serait anéanti par une chambre énorme).

        Ou alors, il y a vraiment quelque chose que je ne pige pas… mais m’est plutôt avis que s’il y en a vraiment un de notable, il est plutôt à chercher au niveau des goulottes de liquide (dépression dans la chambre, aspiration du liquide par les goulottes, et pulvérisation à leur sortie, comme dans un pulvérisateur à parfum).

        Sinon, Nesquick, le kit transparent, je l’ai vu sur pas mal de magasins US, si ça te bloque moins d’y acheter… bon après, ça sera du chinois aussi, ça sera plus cher, et ça mettra quand même du temps pour arriver.

      • Lodse - Rang : Emeraude 21 juillet 2014 14 h 14 min

        Après quelques recherches, effectivement l’effet venturi se ferait à partir des goulottes d’alimentation de jus. Le principe c’est que le liquide serait “projeté” dans la chambre d’atomisation, un peu comme un aerosol.

        Et c’est à priori de là que viendrait le sifflement lors de l’aspiration.

        Ce ne sont là que des hypothèses mais ça me semble plutôt plausible. Essayez de souffler (doucement hein…) au lieu d’aspirer : Pas de sifflement.(bon ça c’est une “preuve” un peu plus bancale)

        Et c’est là où on trouve la différence fondamentale entre Kayfun/russian et Aqua/fogger v4.

        Moi qui croyait que les goulottes n’étaient là que pour faire baigner les meches dans le jus en le faisant remonter… Merci Ludo de m’avoir poussé à approfondir mes recherches :heart:

      • Lodse - Rang : Emeraude 21 juillet 2014 14 h 18 min

        PS : J’ai même lu “dis toi que c’est un peu comme un turbo”… ça m’a fait sourire.

      • Ludo - Rang : Diamant 21 juillet 2014 15 h 23 min

        Marrant, l’analogie du turbo : ouep, quelque part, ça fait un peu suralimentation du “coil”. En plus, ça se sert même de l’aspiration, et donc de l’échappement au “drip-tip” pour faire fonctionner la chose 😉

        Pour le sifflement, par contre, je pense que ça vient vraiment du trou d’air. Ce qui me fait dire ça (hors que je vois la même chose, mais en très minime, sur le Taifun), c’est que les concepteurs ont même du mettre un petit caoutchouc derrière la vis de flux d’air, pour tenter d’amortir la résonance – laquelle doit dépendre de l’ouverture de la vis, de la distance du “coil” qui est juste au-dessus de l’arrivée d’air dans la chambre, de l’espace entre le “coil” et les pôles, de si une goutelette s’est faufilée dans ce conduit, de la force avec laquelle on aspire, etc…

        Et amortir un truc qui dépend de tellement de variables, c’est tout sauf évident… un silencieux qui marche bien sur toute une bande de fréquence, ça prend de la place :unsure: Ou alors, faudrait qu’ils fournissent différents caoutchoucs amortisseurs, plus ou moins rigides, et plus ou moins gros, pour s’adapter aux différents vapeurs 😉

      • Lodse - Rang : Emeraude 21 juillet 2014 15 h 46 min

        Ouais… pour ce qui est du sifflement, je suis tout aussi sceptique.

        Etrangement (et là vous allez me trouver bizarre), j’ai un liquide que je préfère vaper avec un atomiseur qui est à la limite de l’inondation : Le snake oil.

        Le fait qu’il fasse un léger glouglou doit projeter des fines gouttelettes sur le coil, ce qui a pour effet (pour ma part) d’une explosion de saveurs…

        C’est dans cette configuration que j’ai eu les meilleures vapes de snake oil, et c’est vraiment dommage que je ne puisse pas en faire de vape “stable”.

      • Ludo - Rang : Diamant 21 juillet 2014 15 h 54 min

        Ah, je ne trouve pas ça bizarre, justement parce que j’ai eu des expériences similaire.

        J’avais notamment commencé par vaper du HOL macéré, parce que, même si c’est un peu con à dire, je ne me voyais pas du tout alors vaper quelque chose qui ne soit pas du tout issu du tabac. J’avais notamment commencé par le Chivalry, que j’ai fini par réaliser n’aimer que quand il était super oxydé par les mèches câbles sur RSST, ce qui changeait complètement son goût.

        Au début, ça ne me choquait pas, parce que mon sens du goût faisait complètement le yoyo, après l’arrêt du crâmage de clopes, mais au fond, au naturel, je ne l’aimais pas, ce liquide : fallait vraiment qu’il soit cradé par les mèches qui chauffent et le “gunk” monstrueux des macérats qui “backwashait” dans le réservoir…

        Des fois… :unsure:

    • Patvis - Rang : Argent foncé 29 août 2014 20 h 09 min Répondre

      Ce mois d’août 2014, il s’est produit qqch de remarquable pour moi : après neuf mois de vape(dec 2013), je me rends compte que je vais arriver à la fin du mois en ayant seulement dépensé 36 euros. Ca n’était jamais arrivé. Je crois bien que c’est ça “trouver sa vape” En terme de matériel, j’ai trouvé la combinaison qui me satisfait complètement et je ne veux vraiment rien d’autre ; donc je crois bien que les 120, 150,170 euros par mois, et même une crise à 264euros 😥 appartiennent au passé. Par exemple, en septembre, à part des aromes je vois pas trop de quoi j’aurais besoin, (ni envie, surtout) pourvu qu’ça dure!

      • Nesquick - Rang : Diamant 29 août 2014 21 h 27 min

        Pas mal !
        Je crois vraiment que le phénomène “trouver sa vape” existe et que l’aspect compulsif se calme avec le temps.
        Le cochon-tirelire a vraiment hâte… 😉

  • Lodse - Rang : Emeraude 20 juillet 2014 15 h 44 min Répondre

    Je trouve que cet article reflète étonnamment la situation, et quand je dis “étonnamment”, c’est parce qu’on n’y a pas forcément déjà pensé avant de l’avoir lu.

    Pour ma part, j’aime bien ma vape avec des “types” de liquides associés à certains atos. Comme tu le soulignes à juste titre :

    Je réserve les fruités principalement au Russian, qui me donne l’impression de boire mes liquides grâce à son effet venturi assez prononcé.

    Les menthols assez forts vont principalement dans mon Taifun GS, sa chambre d’atomisation étant réduite à son strict minimum, les vapeurs sont concentrées et donnent une vape très intense.

    Le Taifun GT a quant à lui, tendance à accueuillir les saveurs gourmandes, car comme tu le dis si bien, il “démêle les parfums”, et je ne me l’explique par aucune donnée scientifique… Même si ça m’arrive de caller un peu de snake oil dedans de temps en temps.

    Ce sont mes 3 atomiseurs “de prédilection”. Je ne porte qu’un amour plus que modéré vis à vis des drippers, ils me servent principalement à goûter des liquides ou assouvir des envies soudaines. J’ai un Igo-l, mon premier reconstructible, et un Aga-TD, qui n’est pas réellement un dripper, mais qui me sert en tant que tel. Les possibilités de montages dans cet atomiseurs sont énormes… Je le réserve aux montages de gogoles et je l’ai plus pris parce que je voulais m’amuser avec à vrai dire. Quant aux foggers, ce ne sont qu’une flopée de cochonneries et j’ai plein de raisons de penser ça, bien que ça n’engage que moi. J’ai le 2.1 et le 4. Et sinon j’ai un RSST Pyrex qui m’a permis de m’initier au genesis et à l’utilisation du mesh.

    Je reçois bientôt The Dripper de chez pastèque, je me ferais mon avis en temps voulu.

    • Nesquick - Rang : Diamant 20 juillet 2014 19 h 14 min Répondre

      Il faut imaginer le newby devant une page de eShop, cherchant son reconstructible… J’y étais il n’y a pas si longtemps et ai pris un Taifun GT… Parce qu’il n’était pas “out of stock !

      Les ato ont à mon sens une “personnalité”, l’usage que tu en fais selon tes goûts sera différent du mien et de celui d’autres vapoteurs. Bon… On va pas non plus dicter les tables de la loi sur le sujet mais c’est cool d’en parler et c’est pas plus mal si ça peut aider… 🙂

      • Lodse - Rang : Emeraude 20 juillet 2014 21 h 53 min

        Exactement, les atos ont la “personnalité” que l’utilisateur leur définit.

        Pour ce qui est des choix dans mes atos, j’ai tendance à lire beaucoup d’avis, regarder/lire des reviews, et j’aime les atos dont le fonctionnement m’intéresse.

      • Nesquick - Rang : Diamant 20 juillet 2014 23 h 14 min

        Niveau fonctionnement et à bien y regarder, Kayfun et Taifun font l’essentiel des technos d’atomiseurs fibre / coton… Je surveille SvoëMesto et son renouvellement de gamme annoncé pour cet été mais rien pour l’instant.

        On a peut-être des choses à attendre du côté de nouvelles matières à mèche : coton japonais, bambou… Ludo en a parlé dans différents threads, ça paraît intéressant.

      • Lodse - Rang : Emeraude 20 juillet 2014 23 h 48 min

        Ouais… il y a quelques mois, on m’a dit “tu devrais attendre avant de te payer un Russian, Svöemesto va sortir un porchain atomiseur dans très peu de temps qui doit être super cool” mais c’était en fait… ça fait plus de 3 mois que j’ai mon russian, et j’en suis très content ! :heart:

      • Nesquick - Rang : Diamant 21 juillet 2014 0 h 18 min

        De mon côté et en ce moment, le Magoo grignote de l’intérieur comme un rat dans un fromage… Saveurs à la Russian, vapeur à la Taifun GT même monté en silice, il a de plus en plus la cote. Contrairement au Russian, les réglages d’air-flow et d’alimentation des mèches sont dissociés et ça, c’est bien cool.

        Je ne l’avais pas encore lors du test de Mother’s Milk dont tu es je crois assez friand, il m’a fait nettement changer d’avis sur ce liquide !

      • Ludo - Rang : Diamant 21 juillet 2014 0 h 35 min

        Coton japonais, pas essayé : ceux qui l’ont utilisé ont l’air contents, m’enfin, j’imagine que ça reste du coton : “wicke” bien, dur à amorcer, crâme dès que c’est sec, tendance à s’effilocher et à faire des “dry hits” de folie à la moindre petite effiloche à sec :scratch: Il y a sans aucun doute de meilleurs cotons que d’autres, mais je suis déjà pas mal content de mon cardé.

        Bambou, mouais : ultra-cher, “wicke” très bien (sûrement parce que celui que j’ai est creux, exactement comme de l’Ekowool), petit goût parasite. Pas fan, au final.

        Là, les Américains ont l’air très fan de lyocell (fibre faite à partir de fibre végétale, bambou ou hêtre) : apparemment, c’est déjà tressé, ça “wickerait” de folie, ça résisterait mieux au chaud (sans aller jusqu’au “dry burn” pour autant), ça réduirait l’encrassement des “coils”.

        Mahood, sur le gros forum, en développe à partir de hêtre (variante appelée Tencel), et devrait le commercialiser d’ici fin août/début septembre – il a l’air très sérieux sur l’élaboration de la chose :good: Et je dois m’avouer très-très curieux de tester la chose (l’effilochage du cardé me saoule, parfois… mais alors, me saoule ! C’est rare, mais agaçant au possible… et encore, j’ai un Taifun facile à ouvrir :wacko: ).

      • Nesquick - Rang : Diamant 21 juillet 2014 19 h 18 min

        LO,

        J’ai été jeter un œil rapide sur les travaux de Mahood sur le Tencel. On en est quand même aux balbutiements du concept… Remarque, il suffirait qu’un Joyetech ou Kangertech y injecte des subsides pour que tout s’emballe…

        Apparemment, un groupe de e-smokers bosse pas mal sur les matériaux… J’espère qu’ils font super gaffe car personne ne sait aujourd’hui ce que ça fait de vaper sur des mèches plus ou moins synthétiques pas vraiment prévues à l’origine pour cet usage.

        🙁

      • Ludo - Rang : Diamant 21 juillet 2014 19 h 53 min

        Ah oui, c’est le tout début : les Américains sont partis sur le Lyocell bambou, et Mahood sur le Tencel (lyocell hêtre). Ce qui me rend curieux est que tout ceux qui testent (des deux côtés de l’Atlantique) semblent s’enthousiasmer de cette fibre :unsure: Du coup, bah, j’ai tout simplement hâte d’en tester, quoi que ça donne au final :yes:

        Ma petite remarque, sur le sérieux apparent de Mahood, concernait d’ailleurs justement l’aspect “propreté” de son Tencel : il semble regarder comment tient sa fibre à la combustion (ça, en particulier m’interpelle : si ça “gunke” moins que le coton, c’est bien que dans le “gunk”, il y a du coton qui carbonise), travaille sur un emballage stérile, écarte le bambou à cause de produits apparemment pas glops intervenant dans sa transformation, veut un produit traçable (faudra pas trop compter là-dessus avec les *tech), … et ça ne fait qu’aiguiser ma curiosité 😉

        Il y a d’ailleurs d’autres choses très intéressantes, dans ce “thread”, qui a à la base pour but de parler des mèches en long, en large, et en travers – notamment une méthode donnée par Mahood pour nettoyer le coton proprement (sic).

      • Nesquick - Rang : Diamant 21 juillet 2014 20 h 46 min

        T’as vu, Mahood file le Tensel à la main… Je suis bien d’accord sur les avantages multiples qu’il y aurait à éviter l’artillerie économique chinoise mais si c’est le même binz pour avoir un mètre de Tensel qu’un mod grec…
        :unsure:

      • Ludo - Rang : Diamant 21 juillet 2014 21 h 24 min

        Ca, c’est pour les prototypes 😉

        Il explique plus loin dans le “thread” ses démarches pour industrialiser sa production. Après, c’est sûr que si c’est le même bazar pour en obtenir que du Fonty (et si la différence était aussi ténue qu’entre le cardé et ce dernier), mon intérêt retomberait vite.

        A ce stade, “wait and see”. Ca n’empêche pas d’être curieux 🙂

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-)