“The Dripper” pour Taifun GT

26 Avr 2014/
-- Atomiseur

Test du Dripper original allemand pour Taifun GT par Nesquick

Peu de temps après la découverte des joies du dry-smoking sur le navire de Dany via un basique mais très correct Youde iGo-T, il me prit en tant qu’heureux possesseur d’un Taifun GT, la fantaisie de commander l’accessoire dripper conçu pour cet atomiseur. Le dit accessoire se présente sous forme d’une sorte de cloche métallique adaptable à la base du Taifun et se négocie couramment autour d’une quarantaine d’euros.

the_dripper

 

Son arrivée à la maison déclancha bien évidemment une liesse à la hauteur de l’événement, je l’ai immédiatement sorti de sa vilaine boîte en plastique puis observé sous tous les angles afin de parvenir à le démonter pour atteindre au plus vite l’indispensable compréhension requise pour sa mise en service. Ne parvenant ni à le mettre en pièces, ni à en comprendre le principe, je l’ai rapidement rangé dans un coin de tiroir, m’en détournant au profit des autres merveilles accompagnant la commande reçue ce jour-là.

L’histoire pourrait s’arrêter ici si je n’avais récemment sorti l’accessoire de sa cachette à l’occasion de la réception d’une fiole de Snake Oil meritant bien l’effort d’une expérience de dry-smoking avancée. A y regarder de plus près, l’ustensile semble pouvoir se démonter en trois parties. Il aura fallu forcer un peu pour en apporter la preuve, les joints toriques étant vraisemblablement desséchés par une carence d’utilisation prolongée.

the_dripper_demonte

A partir de là, les choses s’éclairent. La pièce de gauche, dotée d’un pas de vis s’adapte sur la base du Taifun, le cylindre, au centre, s’emboîte sur cette pièce et le top-cap, à droite, vient couronner le tout. Le bas du top-cap présente trois orifices dont deux diamétralement opposés permettant, selon leur positionnement par rapport aux deux orifices pratiqués sur le haut du cylindre, une fermeture complète ou l’ouverture d’une ou deux prises d’air au niveau de la chambre de vaporisation.

the_dripper_coil

Le coil déjà monté sur mon Taifun, constitué de trois brins de silice 2 mm passe facilement par l’ouverture de la pièce de base et semble pouvoir être réutilisé sans modification. Une prise d’air unique ouverte sur le système cylindre / top-cap doit suffire pour aérer un montage en simple coil.

the_dripper_remontethe_dripper_driptip

 

 

 

 

 

 

Quelques gouttes de liquides sur et autour de la mèche plus tard, le test peut commencer. Wouhaou, quelle claque ! Enorme quantité de vapeur, goût ultra-puissant, hit monstrueux… Je tousse les yeux embués, les poumons en feu, le cerveau collé au crâne, à la limite de l’évanouissement. C’est trop ! La réduction du flux d’air par rotation du top-cap sur le cylindre civilise nettement la vape qui en devient plutôt agréable tout en restant fortement musclée. J’en étais là, occupé à admirer l’épais nuage de vapeur se formant dans la pièce lorsqu’une sensation déplaisante bien connue, causée par l’écoulement du liquide par le air-hole du Taifun sur les doigts, me ramena à la réalité…

OK, trop de liquide sur la mèche, ne pas dépasser quelques gouttes car la fuite est là, tapie dans l’ombre, encouragée par le positionnement plutôt bas de la cheminée d’arrivée d’air de l’atomiseur. L’autonomie constituant le principal frein à mon passage inconditionnel au dry, je dois donc m’avouer déçu devant cet accessoire qui ne permet que quelques tafs, du moins dans cette configuration.

L’avantage du made in Germany, outre les saignées anti-congestion qu’il inflige aux comptes bancaires, est qu’on ne pense pas tout de suite au défaut de conception ou de fabrication lorsque quelque chose va de travers.
Quelques recherches sur le Net et l’écoute attentive des conseils d’un éminent God Of Vape suffisent bien souvent à éclaircir la situation ! Le kit de maintenance du Taifun GT contient un double de la vis destinée au pôle positif de l’appareil… Il se trouve que cette vis obstrue parfaitement la cheminée de la bête en autorisant de ce fait un chargement plus lourd en liquide, sans altération dramatique d’une sensation de vape restant suffisamment aérée par les orifices dédiés.

Mais la préconisation officielle reste tout de même l’élaboration d’un micro-coil avec du coton cardé, ce dernier permettant de conserver une quantité de liquide satisfaisante, sans fuite. La confection d’un micro-coil étant justement mon prochain objectif, la commande de Kanthal 0,3 mm et de quelques sachets de coton cardé n’a pas traîné, la turbulence du Snake Oil étant soumise à l’épreuve du steeping en attendant.

Ah, quelle galère que la réception de cette commande de coton et de Kanthal… N’étant pas à la maison lors du passage du facteur, figurez-vous que… Hein, quoi ? Ca ne vous intéresse pas ? Pffft… Revenons au micro-coil.

the_dripper_micro_coil

Les pinces, le briquet-chalumeau, la bobine de Kanthal 0,3 mm, le coton cardé écru et les tournevis sont sur le bureau. L’élaboration de mon premier micro-coil peut commencer, l’oeil rivé sur le tuto du maître-coq officiant sur le navire. La spire part un peu en cacahuète lors du serrage et du chauffage au chalumeau, mais le truc à l’air globalement correct. Deux ohms à l’ohmmètre, j’aurai préféré moins mais tant pis, roule bouboule ! Pas de problème notoire pour passer la mèche de coton, j’en rajoute jusqu’à à ne plus distinguer l’acier AISI 304L de la base du Taifun de manière à obtenir une autonomie optimale. Le Snake Oil vient compléter dignement la fête, le Efest du GP Paps X est à bloc, l’expérience peut commencer.

the_dripper_gp_paps

C’est absolument excellent… Meilleur que tout ce que j’ai pu goûter jusqu’ici. Le Snake Oil est littéralement sublimé, j’en viens à regretter tous les millilitres déjà vapés dans des clearomiseurs ou sur de la fibre silice.

La vapeur est douce, très abondante et procure un hit parfait. Le petit arrière-goût de la fibre silice n’est plus, je crains de me coller migraine, tachycardie et saignements de nez à vouloir descendre aussi du 555, du Grumpy’s Hooch, du Longhorn, de l’Orient Express, du … etc.. pour voir ce que ça donne car l’autonomie du dripper ainsi monté est énorme et il faut arsouiller ferme pour en voir le bout.

Heureux ? Yo !

Remerciez l'auteur en lui donnant votre vote ;-) ------>
0 0
Si vous avez en tête un produit qui pourrait intéresser l'équipage, mettez le sur -->cette page
Publié par : Nesquick

Fonction sur le navire : Gabier promu Lieutenant de vaisseau - Nesquick, dans la vape depuis 2013, intéressé par la découverte de ce nouveau monde de saveurs et de techniques... Bonne vape à tous !

Comments

Cet article a 16 commentaires.

Les rangs correspondent au nombre de commentaires :Nouveau contributeur/Bronze clair-foncé/Argent clair-foncé/Or clair-foncé/Saphir/Rubis/Emeraude/Diamant.
  • Ric__2001 - Rang : Or foncé 26 avril 2014 20 h 05 min Répondre

    Bonne revue!
    Merci et vive les drippers!

  • Le Capitaine - Rang : Diamant 26 avril 2014 20 h 09 min Répondre

    Superbe revue comme d’habitude mon cher gabier!
    Si je comprend bien, c’est plus du tout un Taifun à l’arrivée mais un dripper, non?
    Enfin, il ne reste plus que la base du TF…
    Tu dois avoir une sacrée réserve de juice dedans.
    Je vois quand même beaucoup de coton dedans, c’est pas trop? :scratch:
    Et ça coute combien cette petite merveille? B-)
    Bon dry!!

    • Nesquick - Rang : Diamant 27 avril 2014 0 h 04 min Répondre

      Ouais, c’est un dripper à l’arrivée !

      Je manque de points de comparaison pour répondre sur la quantité de coton… Il va bien comme ça, peut-être qu’il irait mieux autrement, faut voir.

      Le truc est vendu 40€, il faut rajouter 57€ pour une base de Taifun si on l’a pas déjà. C’est rush, pour le prix vaut sans doute mieux dévaliser FT ou se prendre un Fatty v3 original si on a pas déjà un Taifun GT ou un de ses clones…

      Je sais pas ce que donnent les autres drippers un peu touchy mais là, selon mes modestes expériences, c’est une tuerie…

  • Kessen - Rang : Emeraude 26 avril 2014 20 h 12 min Répondre

    Ah ça donne envie mais non, je viens déjà de commander deux atos à l’instants :yahoo:

    • Nesquick - Rang : Diamant 27 avril 2014 0 h 09 min Répondre

      Pense à venir en parler sur le navire !
      :mail:

      • Kessen - Rang : Emeraude 27 avril 2014 8 h 30 min

        Bien sur, c’est un rocket et un russian 91%

  • Michel Argouet - Rang : Or foncé 27 avril 2014 0 h 00 min Répondre

    Coucou les pirates,
    Comme j’ai du wifi sur cette escale j’en profite pour voir ce qui ce passe sur le navire, ça tient bon la barre, sacré bon équipage !

    Et bien voila je suis toujours à terre, terre Suisse en l’occurrence, la mer est loin mais les montagne sont belles et le chocolat bien bon !

    De passage à Berne j’ai trouvé des trésors chez Zürcher-Stalder, la Mecque de la fibre.

    Accrochez-vous: De la fibre de bambou, du fil de bambou travaillé comme du Fonty, des fleurs de coton, du coton cardé de…chaipluzou, de la fibre de banane…
    y a même de la laine de chameau et de lama du pérou… Mais ça j’ai pas pris, juste pris des photos des rayons… Reportage et multi montage pour le retour.

    Pour en revenir au sujet de Nesquick…
    Revue hautement intéressante et détaillé qui fait que ce kit dripper me laisse un peu sur ma faim, l’arrivée d’air sous le coil me semblait être le gros plus pour une version dry.
    Je suis un peu lassé des fuites de jus par les Airholes de la plupart des drippers (c’est sans doute pour ça que j’apprécie le A7 et le Fatty qui apportent l’air directement sous les coils).

    Bref, je suis toujours en quête du dripper de la mort qui tue, celui qui te donne tout, sauf du jus sur les mains 😉

    Alors, le pire c’est que ce fameux dripper m’attend dans la boite au lettres, c’est le Magma de Paradigm… ça fait un paquet de semaine que je l’attend… Et moi je suis looooinnnn !

    Bon… la vape c’est vraiment une école de patience entre Fasttech et les pré-commandes.

    Bon et ben kenavo les petits loups de mer, retour au port dans une bonne semaine si tout va bien. :bye:

    • Le Capitaine - Rang : Diamant 27 avril 2014 0 h 09 min Répondre

      Hello quartier maitre, content d’avoir de tes nouvelles!
      Pour ma part l’ato que tu décris c’est pour moi l’IgoW qui coute 10 balles, ne fuit pas même couché, tout en Inox, super rendu en mono MC coton, montage enfantin même avec 2 mains gauches et bonne autonomie… :good:
      Peut être que je vais me payer l’IgoT qui est tout en titane que j’ai essayé dans un shop qui ne le vend pas!
      En tout cas on viendra te prendre au port, pas de soucis! B-)
      Bonne escale et profite bien. :bye:

    • Nesquick - Rang : Diamant 27 avril 2014 0 h 33 min Répondre

      Ah , mince… Pas de fibre de yack albinos ? Tu vas quand au Tibet ?

  • Le Capitaine - Rang : Diamant 27 avril 2014 10 h 39 min Répondre

    C’est marrant, ta 1ère photo avec l’ato et sa boite en plastique me fait penser à mes oculaires de ma lunette astronomique
    halley
    oculaire
    J’ai ressorti avec plaisir ce vieux réfracteur sur l’île et observé Jupiter, ça m’a rappelé de bons souvenirs!

    • Nesquick - Rang : Diamant 27 avril 2014 17 h 29 min Répondre

      Une lunette astronomique… 😥
      En voyant la photo, je m’étais dit woaw, enfin un mod avec un accu digne de ce nom, enfin un ato avec de la réserve… 😥

      • Le Capitaine - Rang : Diamant 27 avril 2014 19 h 29 min

        Une Perl Vixen 70/400 fabriquée à l’occasion du passage de la comète de Halley…Pas tout jeune tout ça! Un collector!
        C’est vrai que les oculaires font aussi 20mm de diamètre, un peu comme nos chers atos…
        L’astronomie est aussi un super hobby, un peu comme la e-cig, mais bien plus couteux car je ne connais pas de Fasttech sur l’astronomie.
        Mais à l’époque internet n’existait pas et le seul magasin ou j’allais c’était la maison de l’astronomie à Paris rue de Rivoli.
        Ces 2 passe-temps sont aussi complexes.
        Pour en revenir à ton article, j’aimerais bien savoir si ce dry est mieux qu’un Igo T ou W ou L mais tu ne peux pas encore comparer.
        En tout cas c’est une belle bête!

      • Ludo - Rang : Diamant 27 avril 2014 21 h 27 min

        J’ai de l’Igo L et un Dripper pour Taifun, et je préfère largement le second : bien plus large (l’Igo L rentre largement sur le pont de chauffe du Dripper, avec de la marge autour), ce qui lui donne une bonne grosse autonomie, je préfère le pôle positif décentré (ça réduit les risques de “dry hit” le temps que le coton qui est à l’autre bout de la chambre “wicke” jusqu’à la bobine), et le trou d’air central (je ne me sers que de celui-là, et ferme ceux du haut, qui me semblent beaucoup moins efficaces pour faire sortir la vapeur de la chambre).

        D’un autre côté, je ne “drippe” que par nécessité, chez moi, pour goûter de nouveaux liquides sans devoir remplir du réservoir, et en enlevant le “top cap” quand d’aventure je veux remettre une lampée d’un que je découvre bien aimer, donc je n’attends sûrement pas autant qu’un “dripper” au long cours comme toi 😉

  • costello143 - Rang : Nouveau contributeur 27 avril 2014 10 h 40 min Répondre

    pour garder le air hole sous le coil sans fuite, vous mettez le tubes de 1.5 mm en place 2 alimentation en air…logique non ?

    • Le Capitaine - Rang : Diamant 27 avril 2014 10 h 46 min Répondre

      Salut Elvis,
      tu veux dire quoi par là?

  • Nesquick - Rang : Diamant 27 avril 2014 21 h 40 min Répondre

    @Dany
    Le Taifun a une arrivée d’air sous le coil et deux orifices au niveau du top-cap. Il ventile dur et aura je pense plus de pêche qu’un iGo-T par exemple qui n’a que deux air-holes au niveau de la chambre. Mais il est plus doux en MC coton que le iGo-T monté en silice…
    Ainsi, niveau saveur, le Snake Oïl est magnifique sur le MC coton du Taifun mais je préfère le iGo-T en Ekowool pour vaper du Grumpy’s Hooch dont la saveur est moins explosive.
    P’têt bien qu’il faut avoIr plusieurs atos pour éviter de changer de montage à chaque liquide !
    :wacko:

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-)