in

J'adoreJ'adore J'aimeJ'aime MerciMerci

Test du fameux Nitrous RDTA

Bienvenue dans notre test de l’Atomiseur Nitrous RDTA, un bijou de Damn Vape qui a su captiver l’attention de vapoteurs passionnés. Cette revue est inédite, écrite par le Cap’s avec les informations et les superbes photos de notre Mexicano national, pilier du Navire depuis le début, qui utilise le Nitrous RDTA en mode Bottom Feeder.

Mexicano

Salut les vapoteurs ! Mexicano est dans la place, avec une revue très attendue, sur l’atomiseur Nitrous RDTA. Comme certains d’entre vous le savent, je suis un vapoteur très exigeant, qui passe son temps à tester différents matériels de vape. Alors, comment se débrouille le Nitrous RDTA dans mon laboratoire de vape mexicain ?

Ah non ! Le Cap’s s’est trompé de photo, moi, j’aime plutôt la nature verdoyante et les lacs, que le désert du Nouveau-Mexique…

Le beau Nitrous RDTA

Tout d’abord, parlons du design et de la construction de cet atomiseur. Damn Vape a fait du bon boulot ici. Le Nitrous RDTA arbore une finition impeccable et une esthétique qui ne manque pas d’attirer les regards, avec ces belles lignes. La qualité de fabrication est indéniable, et l’atomiseur respire la durabilité. J’ai choisi la finition SS qui se marie avec tout, mais il existe avec des couleurs sympa aussi ;-)

Maintenant, passons aux performances. Je sais que vous êtes curieux de savoir comment le Nitrous RDTA se débrouille en termes de saveurs. Eh bien, laissez-moi vous dire que c’est tout simplement parfait ! Les saveurs sont riches, intenses et parfaitement restituées. Que vous optiez pour des e-liquides gourmands, fruités, cet atomiseur saura vous satisfaire. Personnellement, je préfère le Nitrous RDTA en mode gourmand, mais il se débrouille également très bien avec les e-liquides fruités. Malheureusement, je ne peux pas vous donner mon avis sur les saveurs tabac, car je n’en vape pas… Hé oui, un Mexicain qui ne vape pas de tabac, c’est pas normal, mais bon…

Parlons à présent de la contenance. Avec 2,5 ml, le Nitrous RDTA offre une capacité tout à fait respectable. C’est parfait pour moi qui suis un adepte du mode Bottom Feeder. Le remplissage est un jeu d’enfant grâce aux deux orifices dédiés. Et le montage des résistances ? Super simple également ! Le plateau postless facilite grandement le processus, que vous optiez pour un simple coil ou un dual coil. La polyvalence est au rendez-vous.

Le montage du Nitrous RDTA

En ce qui concerne le montage, j’ai opté pour un simple coil, avec une résistance de 0,3 ohm et les résultats étaient excellents. La production de vapeur était satisfaisante, et les saveurs étaient bien restituées. J’ai vraiment apprécié cette combinaison.

Dans le cas spécifique du Nitrous, il est doté d’un système de 4 câbles en mesh. Ces câbles agissent comme des mèches pour acheminer le e-liquide du réservoir vers la chambre de montage où se trouve le coil.

Les câbles en SS ont une excellente capillarité, ce qui permet une alimentation constante du liquide vers le coton. Cela offre une meilleure expérience de vape en termes de production de vapeur, de saveur et limite le risque de dry hit.

Pour le placement du coton, il suffit de le poser sur les tiges Mesh, comme le vieux Corona à câbles, pour les anciens de la vape ! À noter que le coton ne rentre pas dans la cuve, contrairement au Wasp Nano par exemple.

 

Les photos de Bruce l’Air

La vape onctueuse

En tant que vapoteur méticuleux, je tiens à souligner que le Nitrous RDTA chauffe pas mal lors d’une utilisation intensive en chaîne vape. Ça sera l’un de ses seuls défauts ! La vapeur est légèrement plus onctueuse que sur le Sith, ce qui est un plus pour moi.

En conclusion, le Nitrous RDTA de Damn Vape a réussi à conquérir mon cœur. Son design impeccable, ses performances savoureuses et sa facilité d’utilisation en mode Bottom Feeder en font un excellent choix pour les amateurs de saveurs intenses. Que vous soyez adepte des e-liquides gourmands, fruités ou tabac, cet atomiseur saura répondre à vos attentes.

C’est tout pour cette revue, les amis ! J’espère que mon expérience avec le Nitrous RDTA vous a donné un aperçu authentique et honnête de cet atomiseur. N’hésitez pas à partager vos propres impressions et à vapoter avec passion !

Vape on et restez exigeants dans vos choix de matériel de vape !

Edit du Cap’s : cette revue inédite ouvre la voie d’un nouveau mode d’article, ou vous pouvez m’envoyer vos impressions en quelques lignes et vos photos d’un matériel que vous aimez. Je me chargerai d’en faire une belle présentation. Ce système pourra remettre le Navire à flots, sans trop vous prendre de temps ;-)

Votre Avis sur le matériel présenté

Ecrit par mexicano

Vapoteur depuis 10 ans, je suis devenu passionné et suis toujours à l'affut de nouveautés que ce soit en matériel ou liquide. Je privilégie la vape DL, bien qu'il m'arrive quelques fois de me tourner vers le MTL. Je publie souvent sur Insta des photos prisent dans la nature au gré de mes balades.
Mon Instagram : mexicano c.vit.fr

61 Comments

Laisser un commentaire
  1. Super initiative mon Cap’s de demander aux lecteurs des retours à publier d’autant que celle du Mex match à mort :good: Merci mon Mex pour ce super retour sur le Nitrous RDTA. En plus, tes photos nous font voyager :good:
    Petite question, l’as-tu testé en dual?

    Pour mon retour sur l’engin, il faudra attendre encore un peu. J’ai honte de te l’avouer mais je le possède depuis plus de 3 mois et je n’ai encore pris le temps que de le déballer pour le prendre en photo. Oui, je sais, honte à moi.

    Ah ouais mon Mex, un petit retour sur ton Empire Squonk Mod serait des plus apprécié par nos lecteurs et par moi-même :whistle:

  2. Super concept ça, Cap’s, d’écrire à la place des lecteurs !! :good: J’espère que d’autres pirates t’enverront pleins de belles photos de leurs acquisitions et qu’on aura ainsi plein de revues sur le Navire !! :yes:

    Concernant ce Nitrous RDTA, ben je suis bien embêté !
    Je squatte actuellement la version RDA en dual coils, sans relâche, car il se trouve que j’ai pécho récemment une petite box BF qui fait sacrément bien le boulot sur des petits coils pas trop calorifiques. :heart:
    La seule chose que je pourrais éventuellement reprocher au Nitrous RDA, c’est son airflow un peu trop restrictif.

    Alors je m’étais dit que cette version RDTA, sachant qu’elle fait 24mm (contre 22 pour le RDA), serait sans doute un peu plus aérienne.
    Mais….. les trous d’airflow ont l’air d’être exactement les mêmes que sur le RDA.
    Et le retour du Mex’ comme quoi il chauffe en chain vape vont dans ce sens……….

    Alors du coup, si c’est pour se retrouver avec le même airflow, couplé à une chambre d’atomisation plus volumineuse, ben y’a aussi le risque de ne plus retrouver l’énormissime saturation des arômes de la version RDA.
    Je crains d’être déçu….. :scratch:

    • Ben, j’ai déjà du mal à percer un trou droit dans un mur… :-) :-)
      Alors sur un ato…. j’te raconte pas la boucherie que ça risquerait d’être. J’imagine déjà le carnage !! :wacko:

      Nan, si j’achète un bouzin, c’est pas pour me faire ièch’ à le modifier. Soit il est bien conçu d’entrée et ça peut le faire, soit c’est pas le cas et alors Au revoir. :bye:

      Mais bon, si ça trouve, les airflows du RDTA sont un chouille plus larges que ceux du RDA. :unsure: D’ailleurs, je serais surpris qu’un fabricant comme Damn Vape, qui sait quand même de quoi il cause, n’ait pas songé à adapter le flux d’air à la chambre d’atomisation.
      Ce qu’il faudrait, c’est qu’un pirate qui possède les 2 versions du Nitrous nous en dise un peu plus à ce sujet. :yes:

      Au fait, j’ai oublié de remercier le mexicain pour sa contribution…
      Merci mon Mex’ pour ce chouette retour du Nitrous RDTA ! :good: :rose:

    • Attention mon Cland’s! Si tu t’attaques à un l’alésage de diamètre supérieur pour les airflows d’un de tes atos, prévoit d’avoir des forets HSS-CO8. Forets de haute qualité pour le perçage des aciers les plus durs. HSS-CO8 = High Speed Steel Cobalt (foret composé à 8% de cobalt). Sans cette caractéristique, pour percer de acier inoxydable, il te faudra prévoir une bonne quinzaine de forets pour y arriver et ce, juste pour venir à bout de la cloche. Je ne te raconte pas pour passer à travers l’épaisseur du plateau, si besoin est. De plus, avec un foret pour acier tendre (ceux vendus dans les magasins de bricolos du dimanche) comme l’affûtage de la tête va cramer en quelques secondes, à force de pousser sur ta perceuse, tu ne vas arriver qu’à ovaliser les trous. Logique vu que la force longitudinale exercée sur ton outil cherchera indéniablement à s’évacuer (ah la physique, encore elle) et comme tu poussera avec frénésie sur ta perceuse pour parvenir à tes fins, il y a de grande chance que ton foret n’attaque plus la matière sous des angles parfaits de 90°. CQFD
      Te voili prévenu avec explications à la clé pour satisfaire ton insatiable curiosité :-)

    • Ah ouais, j’oubliais mon Cland’s! Si tu vas dans un magasin de bricolos du dimanche, les mecs, qui n’y connaissent que dalle, vont effectivement te conseiller des forets spéciaux (soit disant) pour aciers durs. Si tu regardes bien l’emballage, tu constatera qu’ils n’ont une teneur en cobalt que de 5%. Les mecs te vanteront les pseudos prouesses de leur merde. 5% de cobalt ne suffit pas pour percer de l’acier inoxydable sereinement. Non, les forets à 5% de cobalt sont en général destinés à résister pour le perçage d’aciers tendres mais un peu plus épais. Pour info, tu ne trouveras jamais un foret à moins de 8% de cobalt chez un pro de l’acier et ce, même s’il ne travaille qu’avec de l’acier tendre. Ne te laisse pas embobiner par l’incompétence de ces vendeurs de grandes surfaces.

    • Ahhh, ça m’avait manqué, ces explications techniques de l’espace, merci mon Bruce ! :heart:
      Grâce à toi, je comprends maintenant pourquoi quand je perce un mur, je me retrouve quasi systématiquement avec un trou ovale : forets de merde !!! :yahoo:

      Bon ceci dit, je n’ai jamais entrepris d’agrandir les airflows d’un ato, et c’est pas franchement qqch qui me titille. T’imagines le truc : t’achètes un ato… puis des forets… tu manques de te charcuter les doigts à 15 reprises lors du bricolo pour, au final, te retrouver avec un bouzin complètement saccagé et inutilisable… la HAINE !!
      Nan vraiment, la perspective ne m’attire pas du tout. :bye:

    • Il a l’air maousse costaud, ton mono coil sur la photo. C’est quoi ? Un tric-core ?

      Apparemment de ce que je comprends, oui, ce Nitrous est comme son grand frère RDA : destiné à une vape RDL plutôt tranquille.

  3. Hello à tous, :bye: merci à Mexicano pour cette belle revue, je possède les deux versions et je doit dire que c’est kifkif au niveau tirage, la capillarité est juste parfaite sur le rdta, les saveurs identiques sur les deux c’est dire excellentes :good:
    Bonnes vapes à tous :-)

    Kallas ;-)

    • Salut Kallas,
      Merci pour ton retour ! :good:

      Kif kif niveau tirage mais saveurs identiques ? Alors que la chambre d’atomisation est plus volumineuse sur le RDTA.. Comment est-ce possible..? :unsure:

      Et tiens, petites questions :
      – tu l’as monté en single ou en dual ?
      – et à quelle valeur de coil ?

    • Ah, le RDA chauffe et pas le RDTA, à montage identique ?
      Y’aurait donc une meilleure ventilation sur le RDTA.
      Bon c’est un peu intriguant cette histoire.

      Et autre point dont on n’a pas causé : qu’en est-il de la conso ? Pas trop gourmand ? (les RDTA étant à mon avis les champions du monde de la gourmandise)

    • En fait après re test ce soir des deux, le rda effectivement est un 22 et le rdta un 24 comme l’a précisé @bruce donc meilleur ventilation sur le rdta, personnellement je n’enchaîne pas les bouffées donc ça ne me gêne pas, et oui le rdta consomme bien, :yes: j’utilise plus le rda sur une topside dual :good:

    • Merci pour les précisions!! :good:

      Donc en fait, airflow similaire, mais mieux ventilé sur le rdta du fait que la chambre soit plus volumineuse (logique moustique), c’est bien ça ? :unsure:

  4. Toutes ces questions montrent tout de même qu’il y a un tas de points à vérifier lors d’un test ato. D’ailleurs, on ne pense jamais à tout, car même avec des revues très complètes, comme les vôtres, il reste encore des points flous. Tant mieux d’ailleurs pour les commentaires ;-)

    • Ben moi jtrouve ça très cool d’obtenir via les commentaires les réponses aux zones d’ombre de la revue.
      L’échange c’est la vie. :-)

      Du coup je pense que pour ma part, je vais faire pareil pr mes prochaines revues. 😁

  5. Très bonne idée de mettre ainsi en valeur l’expertise de notre Mex’ ! :rose:
    Cap’s, si tu as d’autres notes + photos à mettre en forme comme ça, je pense que je pourrai filer un coup de main ! :yes:
    Niveau Nitrous RDTA, je partage un peu les interrogations du Cland’… J’apprécie grandement le rendu du RDA mais le trouve un peu serré et prompt à la chauffe. Il excelle cependant sur les jus corsés genre NETs que je vape plus cool que les high-VG de la Licorne. Si le RDTA est mieux ventilé tout en gardant le rendu de son petit cousin, pourquoi, pas ?
    Par contre, j’ai pas 100% capté s’il tourne sur câble ou sur paille de mesh (ou les deux) ? Et niveau transportabilité, il donne quoi ? Parce qu’en général, les RDTA fuient assez facilement dès qu’ils quittent la position verticale… :scratch:

    • OK merci Nes je penserai à toi pour les futurs.
      D’après les photos que je vois sur d’autres sites, c’est de la feuille de Mesh enroulée :scratch:

    • Oui, apparemment c’est des tubes composés de mesh, spécialement conçus par Damn Vape pour ce Nitrous RDTA. Limite ils en font un argument de vente, en vantant la capillarité.

      Donc nouvelle question pour le Mex’ et pr Kallas : vous avez des jus avec quel taux de PG/VG?
      Je demande car les cables en inox traditionnels, style ceux du Corona, montraient certaines limites d’irrigation avec des jus à fort taux de VG.

    • Il ne sait pas trompé de photos au moins? Ouf non c’est bon. Bein c’est du mesh alors. Bel article coopératif au final. La coopération c’est la vie. (C’est vrai, ça avec le pouce préhenseur et le cortex pré frontal). ;-)

    • Merci à notre Bruce international pour avoir fourni le détail du deck et des pailles de mesh. :good:
      MDR d’ailleurs les pailles : rien d’exceptionnel en fait, contrairement à ce que je pensais. Juste des vieilles feuilles de mesh roulées à l’arrache ! :yahoo:

  6. Oui du Mesh, mais moi ce que j’aimerais savoir c’est si le Mesh est mieux que le cable SS et pourquoi pas mettre directement le coton dans la cuve comme la Wasp Nano sans ces tiges? Ca marchait bien, jamais de dry hit… :scratch:

    • Oui, je suis d’accord avec Kallas, y’a pas de raison pour que ça ne marche pas en mettant directement les mèches dans le tank, pour peu qu’elles soient au bon diamètre, à la bonne longueur, et correctement éfilochées. Ce qui n’est pas si simple.

      Je ne suis pas dans la vape depuis très longtemps, mais à ma connaissance, un des 1ers atos à câbles était le Corona. La présence des câbles se justifiait à mon avis par la hauteur du tank : le corona est une fusée spatiale !
      Donc paye ta galère pour insérer des mèches jusqu’au fond du tank….
      Je me souviens de mon tout 1er RDTA, le Origen MK2 V2 : c’était une vraie galère à cotonner, car pas de paille de mesh, ni de câble SS… :cry:
      Moralité mon Cap’s : les câbles ou les pailles sont là pour faciliter la vie du vapoto, rien de plus à mon avis.

    • d’accord avec toi cland cela doit être possible avec un rouleau dd cable a découper faut’il encore trouver le bon diamètre je pense que ca ne vaut pas le cout pour le coton dans la cuve cela doit marcher juste a voir si il y a dew fuites je montait mon origen que j’ai encore de cette façon

    • L’Origen V2, mon premier RDTA aussi… Celui qui m’a fait tant aimer ce genre de matos que j’ai abandonné depuis à cause des fuites quand tu couches l’engin.
      Merci au Mex et au Cap’s pour cette fabuleuse revue!
      Ça m’intéresse ce genre de bouzin mais faut une bonne box pour squonker. On en saura peut-être un jour plus sur cette mystérieuse box orange…

    • LOL, ça nous rajeunit pas ça, mon Kant’….
      C’est vrai qu’en général, les RDTA n’aiment pas trop la poosition couchée. Pas comme le Ez’…. :whistle: :wacko: :yahoo:

      Outre ce désagrément, je n’ai jamais accroché à ce format d’ato, à cause de leur conso que je trouve vraiment excessive par rapport au peu de différence de rendu d’un bon RDA.
      J’ai toujours été extrêmement surpris de voir à quelle vitesse les tanks descendent sur ce genre de bouzins…. 5 barres, hop c’est vide…. :wacko:

    • Cland’, j’ai regardé le prix de la box, c’est bon, elle ne m’intéresse plus.
      J’ai toujours pensé que les RDTA sont les meilleurs atos du monde car ce sont des drippers avec un réservoir et donc les meilleurs niveau saveurs. Par contre, squonk indispensable vu ce qu’ils tutent oui…

    • Ce choix d’irrigation est un choix propre au concepteur de l’ato. Y a aussi une question de culture, les allemands sont friands d’atos alimentés par câbles.
      Une irrigation par Mesh est tout aussi fiable qu’une alimentation par mèches de coton. Pour les câbles, c’est une autre histoire.
      Dans le cas de ce Nitrous RDTA, les concepteurs ont choisi des Mesh pour leur capillarité et aussi pour faciliter le nettoyage des coils. Tous les adeptes de RDTA savent qu’un tel type d’ato alimenté par mèches de coton demande un démontage complet et donc une vidange de la cuve pour nettoyer son coil ou juste pour change les dites mèches de coton.

    • Ni caisse à savon, avion et tout les objets de complément direct placé avant le COD. Au prétérit et ses usufruits avec toutes allitérations assimilées en cours ou en passe de l’être. Si et seulement si. Exemple: « La mère Michel a perdu son chat. » ou encore « où est ce que j’ai foutu ma pince céramique? Tu l’as pas vue chérie? » :bye:
      Toutes proportions gardées, on remarquera alors ici un vortex semblant aspirer veaux, vaches, cochons, chat et pince céramiques. Que seul peut expliquer les gourous jetlagués de la physique quantique ou autre bon scenarii Hollywoodien du metavers comme il se respect. B-)
      Ceci n’est pas un message à caractère informatif. Ne reproduisez pas cela chez vous. La direction ne saurait être tenu pour responsable. :scratch:

    • Tout bien considéré, comme l’affirmait un illustre philosophe du siècle dernier, je ne suis ni pour ni contre, bien au contraire. 😅 :bye:

    • Ah non, pas comme un dripper… Mon Nitrous RDA ne fuit pas, lui… Et pourtant, c’est pas faute de le trimballer partout à l’arrache dans mon sac..
      Nitrous RDA en BF sur Pulse v3, très pratique pour dripper pépère (et au sec) sur la plage.. B-) :yes:

  7. Salutations et merci pour cette revue Mexicano !
    Suite à la lecture de cette belle revue il y a quelques semaines, je me suis dit : pourquoi ne pas tester ce fameux RDTA ? Car je n’en ai pas, et finalement ça pourrait être sympa ! Puis l’idée est restée dans ma tête, jusqu’à hier. Je discutais avec un vapoto et j’ai appris qu’il possédais ce RDTA, qui m’a revendu. Impeccable ! Cependant, je ne sais quel coil choisir. J’ai en ma possession une paire de fused clapton ni90 sur un axe de 2,5mm à 0.12 ohm, une paire de Fralien ni90 sur un avec de 3 mm à 0,12 ohm également (crazy fab coils), et une paire d’aliens ni80 stabilisée à 0.10 ohms, sur un axe de 3.
    Quel choix faire pour mon montage ? Single ou dual ?
    Par avance, merci pour vos lumières, et je vous souhaite à tous une belle teuf de Noël !

    • C’est ça qui est chiant avec les coils de builder : t’as pas intérêt à te planter dans le choix des coils car une fois les pattes coupées, ben si ça va pas tu te retrouves potentiellement marron pour les mettre sur un autre ato.

      Taz, si tu as des bobines de cables en ta possession, je te conseille de commencer par tester comme ça. Une fois que tu auras déterminer si tu préfères le bouzin en single axe 30 ou dual axe 25, t’auras moins de pression à installer t’es coils à 20 boules la paire. 😅

    • Salut Clandestino, oui, même si ce sont de bons coils, c’est pas toujours évident de les utiliser sur un autre ato.
      Quant aux bobines, j’y réfléchis sérieusement. Pour le montage du Nitrous, je vais mettre un coil de coil connection en diagonale. Normalement je serai à 0.20, il est sur un axe de 3mm. Comme ça, au pire, les pattes resteront assez longues pour aller sur un autre bouzin !
      Merci à tous pour vos tuyaux l’équipe, et un bon réveillon à vous tous !

  8. Salut à tous les membres du navire, et un joyeux Noël à vous !
    Petit retour sur le Nitrous rdta : j’y ai finalement collé une paire de fused clapton ni90, 4 tours, stabilisée à 0.9 ohm, sur un mod méca parallèle. Comme jus, la chose, et franchement, je pense avoir trouvé la bonne formule ! Un mélange subtil de café aux notes de caramel et un léger goût d’amandes. Les notes sont décortiquées, pour donner une vapeur intense et onctueuse !
    Bonne vape à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-)