in

J'adoreJ'adore MerciMerci

Test du Hurricane 1.4 NG (E-Phoenix)

Y’en a-t-il parmi vous qui ont jadis vapé le Hurricane v1 de chez E-Phoenix ?  :unsure:
C’est vrai que c’était il y a fort longtemps, au temps de la préhistoire (et donc des dinosaures…), mais tout de même… Si jamais cet ato est passé entre vos mains, vous devriez vous en souvenir !! Car en ces temps reculés, l’offre d’atomiseurs était loin d’être aussi pléthorique qu’aujourd’hui. De même que le savoir-faire des moddeurs n’avait pas encore atteint son apogée. Du coup, de ce dont je me souviens vaguement, c’est qu’au moment où le Hurricane V1 est sorti, il a foutu de sérieuses torgnoles à (presque) tous ses concurrents, façon Chuck Norris en mode vénère. Hurricane le bien nommé, avec un ouragan de saveurs, assez dingues pour l’époque. Suite au succès planétaire de la v1 qui permit à E-Phoenix de glaner instantanément une place de choix dans le microcosme qui vape, il y eut ensuite le Hurricane v1.2, puis la v1.3… en septembre 2015 ! Comme il restait malgré tout des défauts à chaque évolution de l’atomiseur, la v1.4 était attendue dans la foulée, sauf que… Rien ! À ce moment-là, E-Phoenix décida de planter tout son monde, préférant sortir un Hurricane Junior, puis un Hurricane v2. Ensuite, ce fut un peu silence radio et traversée du désert pour nos amis suisses… jusqu’à ce jour de fin 2021 (!!) qui vit – enfin – naître la v1.4 de l’Hurricane.

6 ans d’attente : ouah, elle est venue à cloche-pied les yeux bandés, celle-là ! Même les colis perdus de Wish arrivent plus vite… Mais peu importe : celui de notre charmant partenaire Vapo-R, qui contenait une réplique du Hurricane 1.4, est arrivé dans ma boîte aux lettres à la vitesse de l’éclair. Donc maintenant, place à la revue !

 

Présentation du Hurricane 1.4 NG

E-Phoenix a baptisé son dernier atomiseur Hurricane 1.4 mais franchement, ils auraient pu tout aussi bien choisir n’importe quel autre nom car vous allez le voir, l’ato du jour n’a plus grand-chose à voir avec les versions antérieures. D’où sans doute le ‘NG’ (= New Generation) pour avertir les habitués de la première heure.
Présentement, on se retrouve avec un petit atomiseur de 24mm de diamètre, pour une hauteur de 32mm hors drip-tip et une contenance de 3ml.
C’est lourd en main, c’est absolument superbe esthétiquement parlant et c’est impeccablement usiné à tout point de vue. Matez-moi ça.

Un top-cap magnifiquement ciselé, un brossage des parties acier aux petits oignons et des ajustements parfaits : honnêtement pour une copie from Shenzhen, ça ne rigole pas là ! C’est du même niveau qu’un SvoëMesto original. Bref, ça démarre sous les meilleurs auspices : la première impression est vraiment excellente.

Niveau fonctionnement de l’atomiseur, on est sur le même principe qu’un FEV, avec une alimentation par le haut des mèches de coton et un tank simplement clipsé sur le plateau de montage, pour un accès facile et rapide à la résistance. Mais à la différence de la grande saucisse, le Hurricane 1.4 est aussi doté d’un système de remplissage par le haut, d’un mécanisme de gestion du liquide et d’une bague d’airflow située sur le bas de l’atomiseur. Voilà pour les grandes lignes. Maintenant que les présentations sont faites, je vous préviens tout de suite : on est ici en présence d’une mécanique digne de l’horlogerie suisse, et comme moi j’ai un train à prendre demain matin à la première heure, on va essayer de ne pas s’éterniser à tout démonter. Commençons donc par le plus simple :

 

Plateau et arrivées d’air

L’avantage de parler de ça en début d’article, c’est que ça va permettre à tous les gros DLeux qui sévissent sur ce rafiot de lire sans stress la suite du billet, voire même de se barrer tout de suite pour aller faire autre chose de leur vie. En effet, le Hurricane 1.4 est un ato à tirage restreint, dont la plage ira du MTL très serré au MTL très ouvert, pour ne pas dire RDL très restreint. Tout sera fonction de comment on règlera la bague d’airflow, qui est équipée de 2 séries de 5 trous.

On pourra choisir d’ouvrir simultanément 1 trou de chaque série, ou 1 seul trou d’une seule série. Ça va, vous suivez ? Bien, continuons alors. J’aurais bien aimé vous montrer l’ingénierie complète de cette bague d’airflow mais pour ça, il aurait fallu démonter tout le plateau en dévissant le pin positif et tout et tout. En effet, ce n’est pas une bague simplement retenue au plateau par un joint torique. Hé non, car chez E-Phoenix, on aime bien ne rien faire comme tout le monde : la bague d’airflow est ici « emprisonnée » dans le deck.
Quoi qu’il en soit, la seule chose à retenir, c’est que cette bague est crantée (par 1 bille simple et 1 bille montée sur ressort), que le mécanisme est souple mais ferme à la fois, et qu’au final, il fonctionne à merveille.

Bref, revenons-en à notre histoire de tirage ça va nous permettre de parler du deck : on peut également moduler la quantité d’air entrant dans l’ato via des pins d’airflow qui se vissent au centre du plateau, sous le coil.

À noter que si le Hurricane 1.4 original est doté de 3 pins d’airflow (0.8mm, 1.2mm, 2.5mm), là nous en avons un supplémentaire de 1.5mm. Sont forts, ces chinois ! Bref, niveau tirage, pour peu qu’on accepte d’avoir les joues plus ou moins creusées, il y aura de quoi faire.

Tant qu’on y est, 2 mots sur le plateau : vous avez pu constater qu’il est particulièrement spacieux, avec un espace de travail très confortable.

Sachez qu’il est également très simple dans sa conception avec : des têtes de vis très larges qui permettront de serrer tout type de câble (simple comme complexe), des petits ergots sur les plots de montage et des guides usinés en périphérie (en rouge) pour faciliter la mise en place de la résistance. Mais on causera montage plus tard. Pour l’heure, venons-en au petit chef d’œuvre d’ingénierie du Hurricane 1.4 NG.

 

La partie Haute de l’atomiseur

Bon j’annonce tout de suite : pour tout ce qui est démontage/remontage du tank, vous irez voir sur YT, il y a des vidéos suffisamment bien faites et détaillées là-bas. Ici, on va simplement voir les principes de fonctionnement de l’atomiseur, c’est déjà suffisamment prise de tête à expliquer.
Alors voilà, le Hurricane 1.4 a été pensé pour se remplir par le haut, avec un mécanisme qui permet de gérer automatiquement l’ouverture/fermeture des arrivées de jus lorsqu’on manipule le top-cap : quand on retirera ce dernier pour remplir le tank, les arrivées de liquide seront automatiquement fermées. Et inversement : elles s’ouvriront toutes seules dès lors qu’on aura finalisé le vissage du top-cap. En gros, y’a un système de juice control, mais pour l’utilisateur, c’est comme s’il n’y en avait pas !

Pour comprendre comment c’est possible, il faut commencer par dévisser le top-cap pour ouvrir le tank et là, première surprise : il faudra obligatoirement commencer par enlever le drip-tip 510 ! C’est chelou, déroutant et pas hyper user friendly, mais c’est a priori la seule façon de voir « où on en est » au niveau du top-cap (ouvert ou fermé ?). Une fois ôté le drip 510, on découvre 2 petites ailettes dans le top-cap, qui est ici en position ‘ouverte’.

La course de ce top-cap est heureusement un régal de souplesse mais attention : elle est également vraiment très courte, de l’ordre de 1/32 de tour. En outre, comme ce top-cap est vachement fin, sa préhension à deux doigts est improbable, voire impossible. Il faudra donc le soulever avec son ongle, au niveau d’une petite encoche très discrète usinée dans le top-tank.

Au premier abord, j’ai trouvé ce choix complètement foireux : impossible d’y couper, on se retrouve obligatoirement avec 2 pièces détachées en main (drip 510 + top-cap) à chaque remplissage. Pourquoi faire aussi compliqué, alors que tous les fabricants d’atos savent faire des top-caps/drip-tips d’un seul tenant et sans histoire ?… Snobisme high-end ?  :unsure: Chacun en pensera ce qu’il veut, mais à l’usage, on finit étonnamment par s’y habituer et ça devient anecdotique. Ça y est, j’en entends qui commencent déjà à médire… Allons les pirates, on ne va pas se laisser déboussoler par si peu, on en a vu d’autres ! Bref, restons concentrés pour la suite.

Lorsque le top-cap est enfin extrait, il laisse apparaître 2 petits bitoniots en plastoc (sur le Hurricane 1.4 original, ils sont en métal) qui sortent du tank.

Tiens, c’est rigolo ça… Pour le coup, comme on n’a jamais vu ça nulle part, la tentation est grande d’aller triturer ces 2 petits trucs bizarroïdes avec les doigts, chose que je déconseille fortement sauf si vous voulez vous taper le remontage complet du tank. ^^ Quoi qu’il en soit, c’est bien là que se situe la clé du schmilblick.
Pour bien capter le binz, on va enlever le tank en PSU, ça permettra de mieux voir les choses. Lorsque le tank est complètement démonté, on a notamment ceci :

D’une part la chambre d’atomisation avec les arrivées de liquide (en vert), et d’autre part une sorte de cage avec 2 petits ‘plateaux’ (en rouge) qui feront office de porte. Une fois posée la cage sur la chambre d’atomisation, c’est la rotation de cette cage qui permettra d’ouvrir ou de fermer les arrivées de liquide.

Et c’est là que les 2 bitoniots en plastoc jouent un rôle fondamental, puisque ce sont eux qui iront se loger dans les 2 petits orifices usinés sous le top-cap.

Tout le monde aura donc capté le truc : en manipulant le top-cap, on manipule également la cage qui ouvre et ferme les juice holes. Là encore, ça peut paraître un peu compliqué sur le papier, mais dans la pratique, ça marche super bien et on ne peut donc que s’incliner devant l’inventivité dont a fait preuve E-Phoenix dans cette affaire.
Voilà pour les grandes lignes sur ce Hurricane 1.4 NG ! Alors maintenant qu’on a fait le tour du propriétaire, sur quoi enchaine-t-on à votre avis ? Bingo, le montage de l’atomiseur !

 

Mise en œuvre du Hurricane 1.4

Bon, je sais bien que la plupart d’entre vous se contrefout royalement de cette partie de la revue et aura la tentation de scroller directement à la partie ‘Ressentis’, mais on va quand même laisser une trace du montage quelque part, car figurez-vous que ce Hurricane 1.4 m’aura quand même donné pas mal de fil à retordre pour en tirer la quintessence. :wacko:

Pas au niveau de la mise en place du coil, qui s’avère absolument enfantine grâce à un deck spacieux et bien foutu (guides usinés en périphérie de plateau).

Une fois le coil installé, on constate toutefois que la bobine touche quasiment l’insert d’airflow en métal, donc il faudra obligatoirement le rehausser un petit peu, comme ceci.

Jusque-là, c’est roule ma poule, aucune difficulté. :heart:

Pour le cotonnage en revanche, là j’avoue que j’ai un peu galéré ! On pourrait se dire qu’au vu de la place disponible dans le plateau, il suffit de fourrer du coton à l’emporte-pièce dans le bouzin, mais pas du tout ! Enfin si, c’est possible, on n’aura jamais de dry-hit, mais il ne faudra alors pas s’étonner de trouver le rendu vraiment bof. Non, comme je vous l’ai dit, ce Hurricane 1.4 est une mécanique de précision donc il va falloir faire preuve de… précision (!!) lors du cotonnage si on veut tirer le maximum de l’ato : comme on est sur un système d’alimentation des mèches par le haut façon FEV, le placement du coton va s’avérer capital. En effet, un rapide coup d’œil à l’intérieur de la chambre d’atomisation nous prévient d’emblée qu’il ne va pas falloir faire n’importe quoi.

Outre un superbe dôme, on distingue surtout 2 arrivées de liquide usinées en relief dans le corps de la chambre, dont on se doute bien qu’elles pourraient facilement venir écraser notre coton et ainsi rendre le wicking compliqué. C’est du vécu, vous pouvez me faire confiance. Pour éviter tout ça et avoir une alimentation optimale du coton, voilà donc comment je procède.
On commence par couper les mèches vraiment court, en s’aidant des rebords extérieurs du plateau…

… de façon à obtenir ça :

À ce moment-là, il est vivement conseillé de bien aérer les fibres de coton, par exemple avec une pince brucelle coudée. Et là, on va venir recouper les mèches en biseau, à peu près comme ceci.

Ça n’a l’air de rien comme ça, mais sachez que ces 2 coups de ciseaux vont faire toute la différence !  :yes: Il ne reste plus qu’à pousser délicatement le bas des mèches au sein du plateau, sans toucher à la partie supérieure des fibres.

On imbibe alors le coton, on clipse le tank sur le deck, on remplit par le haut, et c’est tout bon. Si l’ato est correctement cotonné, voilà ce qu’il faudrait obtenir :

Grâce à la découpe des mèches en biseau, on ne déplore aucune trace d’écrasement du coton, c’est impeccable. Allez, il est grand temps de conclure maintenant !

 

Mais avant…

Quelques mots supplémentaires sur ce Hurricane 1.4 NG : la première chose à souligner est qu’en dépit d’une conception qui peut paraître compliquée au premier abord, cet ato est en fait vraiment super facile à vivre au quotidien ! L’accès au deck est immédiat : comme sur un FEV, il suffit de tirer le tank vers le haut, et hop, le plateau se dévoile. La rétention des 2 joints du plateau étant parfaite, la manœuvre s’effectue comme un charme.
Et lorsqu’on souhaite remettre le tank en place, il n’y a qu’à aligner les 2 petits détrompeurs du tank et du deck, et c’est marre.

D’ailleurs, ces 2 détrompeurs jouent également un autre rôle : ils servent aussi de repère pour savoir si les juice holes sont ouverts ou fermés.

Lorsque l’axe de la cage (en orange) est aligné avec les détrompeurs, les arrivées de liquide sont fermées et le top-cap prêt à être soulevé pour remplir le tank. Inversement, lorsque l’axe de la cage est décalé par rapport aux détrompeurs, le top-cap est verrouillé et les juice holes sont ouverts : on est alors prêt à vaper !

 

Alors ce Hurricane 1.4 NG : un ouragan de saveurs ?

Pour être honnête, mon histoire avec le Hurricane 1.4 a démarré de manière plutôt chaotique ! D’une part, il y a cette histoire de cotonnage, que j’ai mis du temps à maîtriser complètement et qui a une grande incidence sur le rendu. Et d’autre part, en voyant arriver le bouzin, équipé d’inserts d’airflow pour le moins serrés (0.8mm, 1.2mm et 1.5mm), je l’ai en effet pris pour ce qu’il n’est PAS : un ato purement MTL. Hé oui, j’ai eu beau enchainer différents montages, tester différents câbles dont mes 2 supers coils MTL, rien n’y faisait : l’ato chauffait à mort, même à des puissances de vape raisonnables de l’ordre de 17-18 watts. Et je ne parle pas ici d’une petite chaufferette de rien du tout : au bout de 3 barres, l’ato devenait brûlant, insaisissable en main. J’ai donc longtemps cru que cette revue allait être le théâtre d’une véritable boucherie, jusqu’à ce que je me décide à tester, en désespoir de cause, l’insert d’airflow 2.5mm. Et là…

… la lumière fût ! Avec cet insert de 2.5mm, la ventilation du Hurricane 1.4 devient parfaitement adaptée aux proportions de l’atomiseur, l’ato s’exprime enfin de manière intelligible et la vape se révèle !! Contrairement à ce qu’on pourrait penser, le tirage n’est pas si aérien que ça : en full open, on est sur un MTL ouvert, voire un RDL très restreint, et grâce aux 10 réglages possibles de la bague d’airflow, toute la palette MTL est couverte. En gros, les 3 inserts d’airflow pré-cités ne servent absolument à rien, si ce n’est à induire le vapoto en erreur.
Mais avec l’insert de 2.5mm…. Mamma mia, la vape du Hurricane 1.4 est sublime ! Monté avec un coil de Clapton de Ni80 26/36, 6 spires sur axe de 25 pour une réz. stabilisée à 0.60 ohm, l’ato restitue aux alentours des 20-23 watts une vape hyper généreuse, bien grasse et très ronde en bouche. Perso, ça me change beaucoup de la vape analytique allemande que j’affectionne tant, mais il faut le dire : ce n’est pas moins bon pour autant ! C’est même vraiment extra, avec une précision de rendu assez incroyable pour une vape aussi ronde, et un équilibre vraiment superbe dans la restitution des différents ingrédients de jus complexes.

Là où le Hurricane 1.4 NG s’exprime le mieux, c’est à mon avis sur des jus gourmands ou gourmands fruités, où il fait des merveilles avec une excellente saturation des arômes. À tel point que chez moi, il a directement intégré mon top 3 d’atos saveurs MTL. Ouais, très belle perf’, car la concurrence est dense.

Mais que voulez-vous ? Même en vapant calme aux alentours de 20 watts, on en prend litérallement plein la truffe avec une vape racée et vraiment classieuse. Ce Hurricane 1.4 NG est un véritable petit bijou, tant au niveau de sa conception que de son rendu de saveurs de très haut niveau. Et en plus il est absolument magnifique d’un point de vue esthétique. What else ? :unsure:

De quoi largement justifier les 130 francs suisses réclamés pour la version originale de l’ato. Mais vous pourrez aussi, comme moi, vous faire tout autant plaisir avec la réplique du Hurricane 1.4 NG disponible chez notre partenaire Vapo-R. :yes: ;-) Et pensez à utiliser le code promo permanent (« juin » si vous faîtes votre commande en juin, « juillet » si vous la faîtes en juillet etc…) : 10% sur la commande, c’est toujours bon à prendre ! :good:

Allez, bonne vape à toutes et tous, en Hurricane 1.4 NG ! :bye:

Ecrit par Clandestino

Passager clandestin du Navire pendant des années, les rats ont failli avoir ma peau dans les soutes, alors j'ai dû quitter ma planque. Mais maintenant que je suis à découvert, pas le choix, je vais filer un petit coup de main à l'équipage, en toute subjectivité bien-sûr. Pas envie de finir balancé aux requins... Loin d'avoir l'expérience et la roublardise des vieux loups de mer qui sévissent sur ce rafiot, je vais humblement commencer par aller frotter le pont, histoire de pas faire de vagues.

50 Comments

Laisser un commentaire
  1. Chuck Norris approuve cette revue et les vis plates du plateau de montage. :good:
    Comment compares tu le tirage du Hurricane Carter air fllow en full open avec un KFL 19 full open également STP?

    Merci pour le taf :heart:

    • Sans aucune hésitation, le Hurricane est plus ouvert que le KF19. Mais en fermant un peu la bague d’airflow (genre au 3è trou), tu peux obtenir le même genre de tirage que sur le KF.
      Cette histoire de tirage est délicate à décrire, moi je considère que ce Hurricane est un MTL ouvert, tandis que d’autres l’inscriront sans hésiter comme un RDL.
      Quoi qu’il en soit, ce n’est pas du tout la même vape qu’un KF, là c’est beaucoup plus généreux en texture, beaucoup plus rond. Je ne l’ai pas dit dans l’article, mais la cheminée est très courte sur ce Hurricane, ce qui fait qu’on est quasiment sur une vape de dripper single coil niveau densité. Après évidemment, il faut y avoir installé un montage cohérent avec l’insert d’airflow choisi.
      Pour moi, les 2 atos sont très complémentaires. Leur point commun : l’excellence du rendu de saveurs. :yes:

      • Merci pour ces précisions amigo. :good:
        En plus j’aime bien ce genre de look. :heart:
        Si on doit enlever le drip tip pour ouvrir le top cap qui va immanquablement fermer le juice control, n’est ce pas à l’inverse pour permettre de fermer ces même juices control en gardant le top cap fermer en laissant le drip tip dans le but de le rendre étanche en transport?
        Et est ce que quand les deux détrompeurs ne sont pas alignés y a t il un verrouillage entre la base et le tank? :scratch:

      • En lisant ton com’ tout à l’heure au boulot, j’me suis dit que t’avais pas bien capté le fonctionnement du bouzin. Mais en fait si, t’as tout à fait raison mon Ez’ ! :good:
        Effectivement, la base du drip-tip maintient les 2 petites ailettes du top-cap lorsque celui-ci est en position ouverte (et donc que les juice holes sont fermés). Donc oui, en théorie, ça permet en effet de fermer les juice holes lors d’un transport tout en assurant que le top cap ne se barre pas tout seul. Encore que perso, je n’essaierais pas, car les 2 joints du drip-tip sont quand même assez souples naturellement. Pour le coup, il faudrait faire prendre un bain prolongé au drip-tip pour que ses joints gonflent un peu. Et là oui, on serait bien pour la configuration ‘transport secure’.

        En revanche, pour ce qui est des détrompeurs, tu n’as pas le choix : t’es obligé de les aligner si tu veux pouvoir clipser ton tank sur le plateau. Et ces détrompeurs resteront toujours alignés, quoi que tu fasses. La chambre d’atomisation, compte tenu de son architecture intérieure avec les canaux à jus, n’accepte qu’une seule position sur le plateau (c’est logique). Du coup, une fois le tank en place sur le deck, tu peux saisir l’ato par le tank pour dévisser l’ato de la box, c’est verrouillé et ça ne tourne pas dans le vide. Comme le FEV grâce à la petite butée située à la base du deck.
        Si ton inquiétude vient du fait que le tank est simplement retenu au plateau par des joints (comme sur le FEV), tu peux être serein : les 2 joints à la base du plateau maintiennent parfaitement bien les 2 éléments ensemble. :yes:

      • Ok ca y est tu as levé le flou sur la seconde partie effectivement. J’ai cru un instant avec la photo « juice holes ouvert/juices holes fermé » que la base avec le détrompeur bougeait indépendamment du reste du tank. Mais il s’agit toujours de la petite piéce interne et décorative mentionné en amont. Ce qui tombe sous le sens vu le fonctionnement des arrivés de liquide comme tu le précises. Merci :good:

  2. toujours un plaisir tes revues je me souviens avoir galères aussi avec l’hurricane premier du nom pour le cottonage une bien belle pièce cette ato

    • Ouais, si je me souviens bien, le Hurricane V1 il fallait le cotonner « en nid d’oiseau » pour ne pas que ça pisse. Là en voyant l’énorme place disponible dans le deck, je me suis d’abord dit qu’il fallait mettre une bonne dose également, d’autant plus que le juice vient par le haut. Hé ben au final, pas du tout. Faut couper court, puis en biais. C’est logique quand on regarde comment sont foutus les canaux de juice, mais j’ai mis un peu de temps à trouver. Mais avec ce cotonnage, l’ato wick de ouf, même avec des jus en 30/70. C’est sans doute d’ailleurs pour ça que les saveurs sont aussi intenses. :heart:

  3. Belle revue d’un bel ato farci d’astuces mises au point par un vrai moddeur qui se creuse le ciboulot pour améliorer ses produits sans se contenter de pécho des trucs à droite et à gauche pour proposer un soi-disant nouveau produit dans la grande tradition sino-vapistique.

    Ce Hurricane sera trop serré à mon goût, je le sais mais il me plaît bien quand même. Peut-être pourrait-il rejoindre les autres erreurs de casting de grosse qualité ayant trouvé un créneau sur les jus puissants genre NET, comme le Doggystyle ou le Taifun GX avant lui ?

    À voir mais sûrement pas en original car les tarifs pratiqués par ePhœnix restent rédhibitoires pour une simple fantaisie. Chez Vapo-r, je pense que l’équipe sélectionne soigneusement ses george pour en proposer des beaux qui marchent, loin de certaines bouses inutilisables parfois vendues par FT et consors.

    C’est rigolo, j’avais reviewé le Hurricane v1.2 le 27/06/2016, il y a 6 ans jour pour jour et dans les commentaires figurait déjà celui d’un certain… Mexicano ! :yes:

    • Incroyable ça mon Nes’ !
      6 ans jour pour jour… Les planètes sont alignées ! Je n’ai même pas eu l’idée de regarder si une revue des « vieux » Hurricane ne trainait pas dans les cales du Navire, hé bien voilà, c’est chose faite et je viens de (re)lire ta revue. :good: (j’avais dû la lire en mode clandos avant de foncer aller acheter l’ato… :whistle: )
      Ce qui est assez dingue, c’est qu’au-delà des différences techniques entre le 1.2 et le 1.4, on retrouve des termes communs entre nos 2 revues : excellence, vape ronde, dense et gouteuse pas très éloignée d’un bon dripper. Comme quoi, E-Phoenix a semble-t-il vraiment réussi à conserver l’identité vapistique du Hurricane 1.2 sur sa v1.4. Ce qui n’est pas rien, étant donné que les 2 atos ont une conception très différente !

      Maintenant, de là à dire qu’il t’intéresse… Là tu m’en bouches en coin ! :yes: J’aurais jamais misé une pièce là-dessus en rédigeant l’article ! Y’a que toi qui pourras dire si c’est une erreur de casting ou pas si jamais tu le prends, mais tu as quand même posé les bons termes dans ta réflexion : ce Hurricane 1.4 est un ato MTL ouvert, voire un RDL tout rikiki quand ouvert pleine balle. Je n’ai pas le GX pour comparer le tirage, mais de mémoire, il me semble quand même bien plus ouvert qu’un doggystyle.

      Tu fais bien de souligner que Vapo-R choisit scrupuleusement ses modèles de george, car c’est tout à fait vrai. D’ailleurs sur ce Hurricane, la fiche produit du site indique que c’est un SXK, mais je crois que celui que j’ai reçu est le modèle d’un autre cloneur (il n’y a que 3 pins d’airflow sur le SXK, alors qu’il y en a 4 sur mon exemplaire). Il faudra que je demande à l’occasion. Quoi qu’il en soit, le niveau d’usinage est franchement bluffant ici, et l’ato fonctionne vraiment comme un charme. Depuis que je l’ai, je passe toutes mes soirées dessus avec des gourmands. En termes de rendu pur et dur, nos RDA dual coils DL font pâle figure à côté. :whistle:

    • Hello Nes, Je dois aussi être un dino… j’avais aussi noté des commentaires à ta revue du Hurricane. J’étais à fond sur cet ato ( ainsi que le TF GT2 ) à l’époque !
      Mais je ne sais pourquoi mes comms y sont maintenant estampillés avec ton avatar ? :unsure:

      • Hello Zaza,
        c’est à l’époque où j’ai basculé le site! Entre privé, la TPD, l’arrêt temporaire, etc.
        Du coup y a eu pas mal de bugs ;-)

      • Yo Zaza, on est des vaposaures !
        J’ai vu que c’est un peu le bronx au niveau des avatars sur les vieux articles, c’est le Cap’s qui a mis la grouille… :cry:

  4. Très très bien cette revue. Au premier abord tu te dis que non, j’ai pas fait polytechnique alors passe ton chemin. Pis finalement si le matelot Clandestino y arrive tout le monde devrait aussi B-) :yahoo:
    Nan mais pas sûr que j’aime trop le restrictif. Je pense que ma limite est celle de l’hyper complètement ouvert. Si je le ferme ça va plus. Mais peut-être pour mon ex, ce qui me permettrai de le tester :heart:
    En tout cas merci Clandé pour la précision de ta revue, ça svoit y en a qui souquent ici :heart:

    • LOL mon Kif ! Tu as raison, si j’y suis arrivé, c’est que tout le monde y arrivera aussi. :yes:
      Normal, j’ai filé toutes les astuces dans l’article ! B-) Enfin nan, pas toutes en vérité ! :yahoo: Si tu es amené à démonter le tank pour le nettoyer, alors tu t’offriras à n’en pas douter une petite session casse-tête chinois pour le remonter… :whistle: Mais il y a une ou 2 vidéos sur YT qui explique(nt) très bien comment le remonter correctement. :good: Passé cette étape, en suivant la revue, t’as tout ce qu’il faut pour te payer de la régalade facile. ;-)

      Niveau tirage, t’as du bol : je viens d’aller exhumer le Hypersonic pour comparer. Hé bien figure-toi qu’en full open, les 2 sont très similaires. (je pense que la hauteur à laquelle on positionne le coil sur le Hurricane joue également un rôle).

  5. Revue au top encore cette fois :rose: , sur un ato, que tu me fais découvrir , et qui m’interpelle carrément :yes:

    Pour la petite histoire, il y a aussi eu le Fire Bird d’e-Phoenix, version « luxe » et kitschou du Hurricane.

    J’ai pdt longtemps ( au moins 3 ans, sans le lâcher ! ) vapé sur le Hurricane, je l’ai a-do-ré !
    D’ailleurs je ne sais pas vraiment pourquoi je l’ai mis de côté. Pas de vraie raison à cela, disons qu’un (bon) ato a tendance à chasser l’autre. Ça me donne envie de le ressortir du tiroir ( j’y ai déjà pensé à plusieurs reprises sans le faire ).
    Mais j’ai, en vape, tendance à ne pas me compliquer la vie outre mesure ( déjà, le côté craouette des macérats, que je vape à 95 %, est déjà une sacrée maintenance, mais un choix, assumé de bon gré ! ).
    Je me répète, mais je me dis que quand on a pléthore de bons atos, l’essentiel est alors d’avoir les bons jus à y coller !

    Ta revue avisée me donne aussi envie de tester le Hurricane 1.4 NG, qui a beaucoup d’atouts ! Je le note en grand et gras sur ma whislist ! Craquage – imminent – possible ! Je trouve néanmoins dommage qu’ e-Phoenix ne l’ai pas cette fois, doté d’un tank en verre. Il aurait alors pu, à mes yeux, faire carton plein, qualité suisse !

    • Exact Zaza, le Firebird ! Je l’avais zappé celui-là (je ne l’ai jamais eu). Aussi chroniqué sur le Navire, par Jib.
      C’est vrai que des fois, de très bon atos finissent au cimetière sans pour autant qu’on ait de raisons vraiment valables… Enfin si, en fait.
      Comme tu le dis, quand on est un vapoto de macérats, la praticité d’un ato, c’est à dire sa facilité de montage, de cotonnage, mais également la facilité à « nettoyer » le coil, est un argument suffisant pour zapper un ato (pour ça par exemple que j’ai zappé le… GTR ;-) –> à cause de la forme des plots de montage, impossible d’aller nettoyer sous le coil). Alors le Hurricane V1, avec sa chambre+capuchon façon Taifun GT, c’est pas ce qu’il y a de plus simple je trouve.
      A ce niveau-là, le 1.4 est vraiment super je trouve : plateau accessible sans avoir à dévisser quoi que ce soit (comme le fev), hyper spacieux pour travailler, possibilité de nettoyer dans les moindres recoins ses réz. cramoisies… Sur ce point-là, c’est difficile de faire mieux.

      Pour ce qui est du tank, pareil, j’aurais préféré un pyrex (what else ?). D’ailleurs, il est indiqué « PSU » dans l’article car j’ai repris les données de la fiche produit Vapo-R, mais en vrai, le tank n’a pas une tronche de PSU. On dirait plutôt du PCTG (comme sur l’original), qui offre l’énorme avantage d’être quasi incassable (pas comme le PC « tout court ») et qui, une fois rempli de juice, est totalement transparent, comme du verre. :yes: C’est la même chose sur mon tant adoré KFL+. Je pense que ce choix de la part d’E-Phoenix vient du fait que la « cage » acier est située à l’intérieur du tank (et non à l’extérieur) et que de ce fait, elle ne protège en rien le tank contre les chutes.

      Après, en ce qui concerne le choix des jus, je te rejoins : certains atos sont meilleurs sur les tabacs, d’autres sur les gourmands ou les fruités.. C’est rigolo mais ce Hurricane, j’ai commencé – comme d’habitude – par lui confier des NETs, mais je l’ai largement préféré avec des jus gourmands, gourmands-fruités. Pas qu’il soit mauvais avec des tabacs, mais perso, je trouve que la vape ronde convient moins bien aux tabacs. Mais c’est surtout que depuis toujours, les macérats chez moi, c’est en KF et rien d’autre. :whistle: Après, les goûts et les couleurs hein… ;-)

      • Il est facile le KF pour une quiche qui veut pas s’en occuper plus que ça ? Mon ex est en train d’abandonner la vape car rien ne lui va. Tu me diras c’est pas plus mal mais j’aimerai bien qu’elle essaye un mtl.

      • Je laisse les autres répondre, car je ne suis pas objectif quand on cause KF…. :whistle:
        Perso, je le trouve incroyable de facilité et de fiabilité. Par contre, il faut être précis lors du montage (mais y’a les tutos dans les revues), et certains trouveront que le plateau est rikiki et pas user friendly. Perso je ne trouve pas, mais c’est parce que j’ai dû monter cet ato au moins 500 fois… :heart:

      • Si c’est juste le montage ça va. Ses colis font 3 mois sans problème. Ses cotons 2-3 semaines oklm. Elle vape pas énormément.
        Tu as un lien pour un bon george ?

      • en KFL19, je m’étais fourni à l’époque chez 2fdeal, version ulton. Mais tu l’as sur vapo-r, version yftk. Au moins, t’attendras pas 6 mois qu’il arrive.
        en KFL [plus], j’ai pris un original.

  6. Moarf, j’ai eu le premier du nom. Ça date d’un temps tellement lointain que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître.
    N’empêche, je trouve que E-Phoenix ont toujours l’art de créer de atos hors du commun et classieux.
    Merci pour cette revue qui me rend nostalgique :good:

    • Bah fais un effort mon Bruce : ressors ton Hurricane v1 et vape serré. Tu serais surpris de voir qu’en rendu pur, bon nombre de RTAs foutent une véritable race à nos meilleurs RDAs dual coil. :whistle: :yes:

  7. Ah moi aussi j’ai bien envie de ressortir le Hurricane v1.2 du stock pour voir ce qu’il donne aujourd’hui mais c’est hélas impossible car je suis malheusement en vacances au bord de la mer, loin de mon matos ! :whistle:

  8. Oui, à défaut d’un tank en pyrex, le tank transparent est clairement plus chouette qu’un un tank couleur « urines chargées ».
    La contenance de 3 ml : l’autonomie est plus que correcte pour ce style d’ato, pas hyper  » liquidivore » !

    Les 2 petits bitoniaux en plastique situés sous le top-cap du clone SKX sont en acier sur l’original …Plastoque cheap, mais il n’y a hélas pas de petites économies pour les cloneurs !…

    Sur le site d’e-phoenix, il est indiqué que l’ato est livré avec 3 air pin de 0.8 , 1.2, et 2.5mm.

    J’ai donc quelques questions plus pointues :

    Sur le site de Vapo-R, il est indiqué  que l’ato ( SXK pour SKX  ), est livré avec 3 réducteurs d’airflow : 0.8mm, 1.2mm et 1.5mm ( ou est-ce une erreur : pin de 2,5 au lieu de 1,5 mm ? ).

    Tu me confirmes que l’ato de Vapo-R est livré avec 4 air pin ( 0.8mm, 1.2mm, 1.5mm et 2.5mm ), ou est-ce que le shop t’a fait une fleur, car ce n’est pas ce qui est noté sur leur site ( il y est noté qu’il y en a 3 ) ? ( peut-être que je devrais poser la question à Vapo-R, qui peut probablement poster la réponse sur DV ? ).

    J’ai fait un rapide comparo du clone SKX : Ali le vend plus de 38€, Fasttech 21€, donc bravo Vapo-R pour le tarif ( 32€ ) pratiqué !

    • Zaza, je confirme que l’ato est livré avec 4 pins d’airflow au total : 0.8mm, 1.2mm, 1.5mm en spares, tandis que celui de 2.5mm est monté par défaut sur l’atomiseur. :good:

      Par contre, contrairement à ce qui est indiqué sur la fiche produit de vapo-r, j’ai un gros doute sur le fait qu’il s’agisse présentement d’un SXK. Je crois qu’ils étaient partis initialement sur le SXK, d’où la fiche produit qui est en ligne, mais qu’au vu de la piètre qualité du lot reçu, ils ont changé de fournisseur ensuite.
      Les avis sur fasttech et sur vapo-r disent que les 2 joints du plateau sont lâches et ne tiennent pas bien le tank, ce qui n’est pas du tout le cas sur mon exemplaire.
      1 des avis sur fasttech dit aussi qu’il manquait le pin d’airflow 2.5mm, ce qui là encore n’est pas le cas chez moi.

      Voilà une illustration parfaite que si la qualité des george n’est pas au rendez-vous, vapo-r n’hésite pas à changer de fournisseur. Il faudrait juste qu’ils mettent à jour les fiches produit quand c’est le cas… :whistle:

  9. Je sais pas si j’ai bien compris le sens de la confusion ni d’ailleurs s’il y en a réellement une mais il s’agit de la Shenzhen Shenxingkang Technology Co., couramment abrégée en SXK !

  10. Dans sa revue du FireBird, la version luxe du Hurricane, que je viens de relire, Jib teste le même jus sur trois atos montés pareils et motorisés à même puissance : Taifun GT, Kayfun 5 et FireBird, objet de la revue.
    Je trouve que c’est une excellente idée que nos jeunes reviewers fougueux pourraient reprendre pour leurs articles !
    Sûr que si je n’avais pas pécho mon diplôme de vaposaure un peu lâché, un peu has-been (voire laid-back) je l’aurai fait entre par exemple le Taifun GX, le Titan v2 et le XIII…
    Quoi ? J’ai rien rien capté à la finalité du test de Jib ?
    Ben ouais, quand je dis « has-been » ! :unsure:

    • Apparemment, l’air du grand large te fait le plus grand bien mon Nes’ ! :good: :yahoo:

      L’idée est bonne de comparer les atos entre eux. Le truc c’est qu’à l’époque, y’avait 5 atos sur le marché, donc tout le monde vapait sur les mêmes engins et ça avait du sens. Mais aujourd’hui…? :scratch: :unsure:
      Ouais, moi aussi j’ai besoin de vacances, marre de bosser là ! :yes:

      • Le jeune reviewer fougueux aurait pensé à des trucs genre XIII vs Sqy vs DR v3, tu vois ?
        Le vaposaure ou le vapoto engagé tête et épaules sur le chemin qui y mène aurait dit « Ah nan, on peut pas », « y’en a trop », « j’ai piscine » ou encore « je suis ballonné »…
        😆

      • Hum…, que dois-je comprendre ?!!??… 😅
        C’est normal, cette chape de plomb que je sens d’un coup sur mes épaules ? :unsure: 🦕🦖

  11. Eh ouais mon Cland, suis enfin de retour. Et si j ai félicité Bruce pour m avoir donné envie de poursuivre mes économies, tu ne recevras toi en revanche de félicitations que pour ta sublime revue.
    Heureusement, je suis dans une période où la tentation n est pas présente et je ne compte pas me laisser tenter.
    Sans quoi ce petit bouzin serait une priorité tant il a tout ce qu il faut pour me plaire. Le jour où je me déciderai a racheter un peu de matos il figurera a coup sur dans le haut de ma liste.
    En tout cas encore du très beau taf de ta part, bravo :good:

    • Mais qui voilà… ?!!?? :yahoo: :yahoo: :yahoo:
      Content de te revoir parmi nous ! :good:
      Bon, tu l’as sans doute remarqué, c’est pas la folie sur le pont en ce moment, comme tous les ans à cette période.

      Pour ce qui est de l’ato, il est bien cool une fois dompté, même si je dois reconnaître que je ne vape déjà plus avec ! Même mon Bb KFL+ est remisé en ce moment : trop chaud dehors, j’ai besoin d’air, alors mon all day en ce moment, c’est un vieux GT4S revenu de l’enfer mais qui envoie une vape vraiment démoniaque !

      Quant aux envies d’achat, moi aussi c’est très cyclique, rien d’anormal là-dedans. Par contre, le fait de vaper sur pod, ce n’est ni normal pour un pirate, ni acceptable : ça mérite une bonne corvée de patates ça. :yes:

  12. Comme il est tentant…
    Sur les conseils d’un ami, j’ai pris un clone du Dvarw DL… J’ai presque abandonné ma vape de bourrin avec les Fat Rabbit et autre Diesel… Un nouveau monde de saveurs (et d’autonomie) s’est ouvert à moi, a tel point que ma prochaine commande sera du MTL, ce Hurricane ou un autre (je lorgne sur le Dvarw en version MTL). Je n’arrive même plus à vaper sur mes gros bourrins tant j’ai redécouvert de nouvelles sensations avec mes liquides habituels. Et je vais tenter les macérats qui me semblent être un Saint Graal.
    Bye bye la vape qui enfume, bonjour la vape fine et goûteuse !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-) 
 

RDA Ripsaw, le RDA Viking en focus!

Les meilleurs vape shops en Italie