Introduction :

Petite présentation du Doggystyle 2K18 V2 Styled RTA au menu du jour. Dans la vraie vie, le Doggystyle 2K18 est français et conçu par le réputé modeur AniModz. Il est le successeur du très célèbre Doggystyle 2K16. C’est un atomiseur tank (RTA) simple coil, de 22 mm de diamètre et de 3,5 ml de contenance. Cette version 2018 se démarque de son ancêtre par l’arrivée du remplissage par le haut et par l’ajout d’un contrôle du débit de e-liquide. Le Doggystyle est reconnu du microcosme des vapotos pour son rendu saveur exceptionnel provenant de sa très réduite chambre d’atomisation. Je voulais en avoir le cœur net ! Même si je n’ai pu m’offrir qu’un sosie…

A réception de l’engin en question, quelle ne fut pas ma surprise en entre-apercevant ce magnifique écrin d’un plastique rutilant,! Cela change des petite boîtes tellement impersonnelles en carton ; ou encore des trop gros contenants ronds tout moches en fer ; ou encore des simples boîtes en plastique en forme de parallélépipède rectangle dont le couvercle cède au bout de quelques difficiles ouvertures… Le mec qui ne commande pas trop de clones… Bref, je fais semblant de découvrir ce nouvel emballage en fait, mais j’en avais déjà eu un avec le Flave. Force est de constater que je suis toujours autant ébahi devant l’originalité proposée par cet étui en deux parties, qui s’emboîtent à la perfection pour ne plus en former qu’une seule et unique. C’est cela l’amour non ? La Saint Valentin approche et m’inspire dirait-on !

Revenons à des considérations plus pragmatiques et laissons Fasttech nous détailler rapidement les caractéristiques techniques de notre petit Doggystyle 2K18 V2 Styled RTA (avec son Dolby Digital Laser intégré) :

  • 316 stainless steel construction
  • Random color resin drip tip 510
  • 3.5 ml juice capacity
  • Acrylic tank (20*30*20mm)
  • Dual posts design for single coil build
  • Adjustable airflow from the bottom
  • 510 threading connection
  • 22 mm overall diameter
  • Color : Silver
  • Coil rebuildable : Yes
  • Coil replaceable : No
  • Package : 1*RTA Atomizer, 3*Seal Rings, 1*Screwdriver, 1*Screw
  • Height : 46.5 mm
  • Weight : 36 g
  • Date listed : 12/18/2018

Il faut retenir que l’on a affaire ici à un atomiseur en 22 mm, d’une taille convenable et d’une contenance tout à fait confortable pour ce type de matériel. Je suis obligé de mettre en avant ce sublime drip tip et ses paillettes… Je vous laisse juger par vous-même de la beauté et de la toute puissance de cette pure œuvre d’art.

Démontage et montage :

Avant de monter notre petit Doggy, inspectons le pièce par pièce.

Nous voyons, de bas en haut (et donc de droite à gauche sur le cliché précédent), qu’il est composé :

  • d’une bague d’arrivée d’air (l’airflow) indépendante et amovible ;
  • d’un bottom cap (la base) sous lequel se trouve son pin de connexion 510 et sur lequel se situe son plateau de montage (le deck) simplement composé de deux vis sous lesquelles viendront se nicher les pattes de notre coil  ;
  • d’une chambre d’atomisation (la cloche) effectivement relativement petite et de sa colonne d’air (la cheminée) qui est très serrée et assez courte. Cette dernière ne se visse pas sur le plateau de montage mais s’insère simplement dans le haut du tank qui lui sera vissé sur la base du deck ;
  • d’un réservoir (le tank) en acrylique de 3,5 ml de contenance ;
  • d’un top cap (le couvercle) amovible très facilement (il est juste emboîté sur le tank) pour permettre un remplissage très pratique et rapide ;
  • d’un drip tip (l’embout buccal) du plus bel effet (j’insiste) et qui possède une utilité cachée fort sympathique.

Il est maintenant l’heure de sortir les outils. Nous avons du travail!

On prépare un beau petit coil de 0,9 ohm environ (8,5 tours et 2,5 mm de diamètre, spires serrées). Je dois tenter de monter un coil avec spires espacées, mais avant il faut que j’aille chercher une vis dans un magasin de bricolage… Quoi qu’il en soit, il n’y a pas beaucoup de place ici, vraiment pas beaucoup, donc il faut rester calme et réfléchi.

On vérifie ensuite que cela chauffe bien en partant du centre et en s’étalant sur les bords. Une fois bien resserré, le coil s’illumine comme un sapin de Noël!

Il ne nous reste plus qu’à installer un mini bout de coton dans le coil et à l’insérer dans les gouttières prévues à cet effet jusqu’en bas de ces dernières.

On amorce notre coil en imbibant doucement, délicatement et très méticuleusement le coton avant de viser le tank sur notre montage.

Une fois l’atomiseur remonté, nous pouvons remettre la bague d’airflow à sa place. Il faut en effet l’ôter pour être en mesure de dévisser ou de revisser le tank. À la manière du top cap, cette bague s’emboîte simplement sur la base mais par en dessous dans le cas présent.

Une fois cette opération effectuée, on peut remplir le tank en ayant au préalable fermé l’arrivée de e-liquide. Le remplissage s’effectue par le haut, le plus simplement du monde en enfilant sa fiole dans un des deux trous de remplissage situés sur la partie supérieure du tank. Ensuite, ne pas oublier de retourner l’ato, une fois le top cap remis en place, bien sûr, pour chasser les bulles d’air. Enfin, il suffit de rouvrir les arrivées de liquide.

Revenons une seconde sur cette histoire de contrôle du débit d’e-liquide. Il suffit de tourner le drip tip dans le sens que l’on veut et nous verrons la chambre pivoter tranquillement pour se fermer progressivement totalement. Cette manipulation permet un remplissage sans fuite et également le transport de l’atomiseur sans risque de coulure intempestive.

Conclusion :

J’ai payé cet ato 9,12 euros sur Fasttech fin décembre 2018 en profitant d’une promo. Il coûte 11,49 dollars sinon. Comme la Vaporesso Armour Pro, à ce prix là, ça vaut le jus.

Les saveurs sont bel et bien au rendez-vous avec ce Doggystyle. Ce n’est pas exceptionnel non plus, il ne faut pas exagérer, mais c’est déjà très bon. Par exemple, je trouve qu’il y a une sacrée différence de goûts et de sensations par rapport au Kayfun 5 clone.

La vapeur est tiède et, je répète, bien chargée en arômes. Elle est également un peu sèche, mais sans être agressive. Elle reste relativement douce quand même. La vape est certes serrée mais je m’attendais à pire. C’est moins serré que le Vapefly Galaxies MTL RDTA si vous voulez un point de comparaison. Et quand on commence à vaper avec cet engin, on ne peut plus s’arrêter…

Ce RTA est vraiment très sympathique et rapide à coiler, à condition de se limiter à de petits montages et des fils d’un diamètre raisonnable. Une fois le bon cotonnage bien maîtrisé, il tourne comme une horloge et les coils tiennent dans le temps, même avec des macérats bien foncés et costauds…

Le remplissage est très simple et pratique. Le système de contrôle du débit de e-liquide est vraiment bien fichu, très ingénieux et vraiment anti-fuite lors du remplissage ou du transport dans un sac ou une poche.

Au final, cet ato est très commode. Il ne fuit pas. Il ne consomme pas, que ce soit concernant le liquide ou les watts nécessaires à sa mise en vapeur. En plus, il vape très bien!

Si vous cherchez une bonne vape bien agréable, assez pépère et impeccablement sèche, ce Doggy est fait pour vous!

Bonne vape les pirates et à bientôt j’espère!

PS : Ce drip tip “paillettes” est une horreur absolue !!! Malheureusement, son diamètre assez restreint se marie très bien à la vape produite par cet ato et participe à sa bonne qualité. Je n’ai rien de semblable dans mon tiroir et je suis donc condamné à utiliser cette mocheté infinie… Ça fait vachement pirate hein ???