in

J'adoreJ'adore MerciMerci

Test des tabacs organiques de Dreamods

Récemment, notre ami Kanti nous a présenté la gamme Dreamods, 5 tabacs synthétiques plutôt réalistes, et un tabac organique, le Istanbul. 

Aujourd’hui, c’est pour compléter la revue de Kanti que je vais vous présenter 6 tabacs organiques de chez Dreamods, envoyés par Vapodistri que je remercie énormément, ainsi que l’ami Clandestino qui a permis cette revue.

 

C’est une entrée en matière pour moi dans le monde des tabacs organiques. Je n’ai peut être pas encore saisi toutes les subtilités des variétés de tabac présentes dans ces Dreamods, d’autant plus que chaque arôme est un assemblage de plusieurs variétés.

On retrouvera le même mélange de tabacs pour toute la gamme des aromatisés: du Latakia, du Cavendish noir et du Virginia. Mais les différences que j’ai pu ressentir en vapant ces Dreamods, me laissent penser que les proportions ne sont pas toujours égales. On retrouve parfois un côté plus fumé, plus corsé. Parfois un côté plus doux et sucré. 

 En plus de ce mélange, 4 de ces liquides sont aromatisés, et ne contiennent donc pas que du tabac organique, mais aussi des arômes synthétiques ce qui les rend plus complexes. Je remercie d’ailleurs Céline de chez Vapodistri qui m’a laissé choisir parmi la gamme complète, disponible ici

 

 Cette revue me permettra de vous partager mon ressenti sur chacun des arômes, et n’engage donc que moi. 

 

 

Pour ce test, je vais vous présenter les 6 arômes suivants:

 

  • Dreamods N° 981: Grappa
  • Dreamods N° 984: Gin Tonic
  • Dreamods N° 989: Pistacchio
  • Dreamods N° 993: Melone
  • Dreamods N° 998: New York
  • Dreamods N° 999: Londra

 

J’ai préparé ces liquides le 23 novembre 2020. Le temps de steep conseillé est de 1 semaine, pour une dilution à 10% avec une base 50/50 (ce que j’ai choisi).

J’ai testé ces 6 liquides sur plusieurs atos, toujours en MTL: le Leto 24 MTL, le Kayfun Lite, le Nevermore MTL RTA, le Dvarw FL MTL, le Dotshell de ma DotAIO, le Bishop MTL RTA et pour tester avec un tirage un peu plus ouvert, sur mon Mirage de Vaponaute. Toutes mes résistances étaient comprises entre 0,8 ohms et 1,15 ohms, ma bonne vieille vape de papy ! :whistle:  

Dreamods n°981 : Grappa

 

Le Grappa est une eau de vie fabriquée à base de marc de raisin. N’ayant jamais goûté de Grappa, je m’attendai à une odeur de raisin lorsque j’ai fabriqué mon liquide, mais non. Même aujourd’hui, 2 mois après, on ne sent que très légèrement le raisin en reniflant le liquide, mais c’est très peu perceptible. C’est le plus discret de tous, du moins à l’odeur.

Il a demandé 2 bonnes semaines avant de révéler son véritable goût.

Imaginez vous en train de mâcher la peau du raisin, c’est à peu près ce que donne cet arôme Grappa. Rien d’étonnant, quand on sait que le marc de raisin est constitué des résidus secs, récupérés après le pressage: on y retrouve donc les peaux de raisin, les pépins, la rafle (les branches de la grappe). 

Mais ce Grappa se marie à la perfection avec un tabac doux, et légèrement sucré, ce qui vient casser l’amertume du marc. Ce tabac prend le dessus à l’inspiration, apportant en premier temps de la douceur, et un côté floral agréable, légèrement fruité. Vient ensuite le côté sucré du raisin, accompagné d’une légère amertume à l’expiration.

L’équilibre des arômes est réussie avec ce n° 981 ! 

https://www.vapodistri.com/fr/arome-dreamods-no-981-grappa-10ml.html

Dreamods n°984: Gin Tonic

 

Cette fois ci, c’est très puissant à l’odeur (le plus puissant des 6): l’arôme Gin Tonic est bluffant de réalisme, pour ceux qui en ont déjà goûté. Une odeur poivrée se dégage de mon flacon.

Le goût du Gin Tonic est assez compliqué à décrire, car l’association du Gin et du Tonic donne un goût totalement différent de ses ingrédients consommés seuls. Le gin seul n’est pas très attirant, le Tonic fait grimacer, mais les 2 ensemble: un régal! Merci aux anglais pour cette recette ! 

Et quand Dreamods décide d’associer le Gin Tonic (déjà complexe) et le tabac, je dois avouer que c’est une belle réussite.  A l’inspiration, On retrouve ces arômes de baies genévrier, et un arrière-goût qui n’est pas sans rappeler l’odeur du pin, mais sans la fraîcheur. C’est très particulier, mais très bon. Le tabac qui lui est associé est beaucoup plus puissant, fumé, comme un tabac brun. C’est d’ailleurs le seul arôme Dreamods pour lequel on retrouve la mention “tabac à pipe”. 

Dreamods n°989: Pistacchio

 

Oubliez les pistaches salées qui sont servies à l’apéritif. Avec ce Pistacchio, on a une pistache naturelle, au goût sec mais délicieusement parfumé ! Pourtant, elle est très discrète à l’odeur.

Si habituellement, on marie les saveurs de la pistache avec du chocolat, c’est ici avec un tabac que Dreamods a associé cette pistache de Bronte ( réputée comme une des meilleures pistaches au monde). Un tabac cette fois çi un peu plus sec qu’avec le Grappa. La pistache prend rapidement le dessus, dès l’inspiration. Un liquide pourtant peu puissant à l’odeur, mais un goût qui reste longtemps en bouche sans être désagréable.

 

Dreamods N°993: Melone

 

Aucun doute à avoir à en reniflant cet arôme, le melon cantaloup répond présent! L’association melon / tabac est celle que je redoutais le plus: mélanger un fruit et du tabac, c’est étrange. Mais info intéressante… le melon n’est pas un fruit, mais un légume ! 

Encore plus étrange me direz-vous… Je m’attendais à retrouver le goût d’une chicha au melon de l’époque du lycée. Mais c’est sans compter sur le soin apporté par Dreamods pour la fidélité des arômes ! Ce melon cantaloup est bluffant, très puissant, très parfumé, et peut être même un peu trop… car je n’ai pas réussi à distinguer clairement le tabac dans cet arôme. Une légère touche de tabac sec en bouche et à l’expiration, mais trop discrète.

Le melon présent dans cet arôme est beaucoup moins sucré qu’un véritable melon. C’est certainement le mariage avec le tabac qui est à l’origine de cette légère dilution du goût. Un liquide que j’aime pourtant beaucoup, à conseiller aux fans des jus fruités en priorité. 

Pour l’anecdote, le melon cantaloup tient son nom du village de Cantalupo, près de Rome. Les melons étaient cultivés dans les jardins d’une propriété appartenant au Pape, à l’époque de la Renaissance. Le Pape Paul II, au XVeme siècle, est d’ailleurs décédé d’une crise cardiaque, certainement à cause d’une indigestion de melon d’après le rapport officiel. 60 ans plus tard, le Pape Clement VII réitère l’exploit et meurt également d’une indigestion au melon. Conclusion: pour votre santé, ne mangez pas 5 melons par jour ! 

 

Dreamods n°998 : New York

 

On passe cette fois ci aux classiques, non aromatisés. Un classic Burley Blanc Américain avec du latakia pour un effet fumé.

A l’inspiration, c’est dans un premier temps la douceur du Burley qu’on retrouve: un tabac blond classique, léger et sec qui tapisse discrètement les papilles. Puis vient ensuite le goût fumé du Latakia, donnant progressivement un peu de caractère à ce New York. On ressent un bon équilibre dans ce liquide. Ni trop puissant, ni pas assez, j’en ai fait mon all day pendant un petit moment ! La force tranquille d’un classic.

 

Dreamods n°999: Londra

 

Direction Baker Street avec ce “Londres”: un mélange anglais raffiné avec des notes dominantes de Lattaquié turque et un fond de Perique et de Virginie.

Plus puissant que le New York, sans hésitation. Je l’ai trouvé moins sec, même un peu sucré à vrai dire! C’est cette fois le Latakia qui attaque directement à l’inspiration, un goût fumé plus présent encore, mais qui est vite accompagné de notes épicées et grâce au Perique. Même si le Latakia est l’ingrédient n°1 de ce Londra, l’ajout de ce Perique donne du corps, de la profondeur à l’ensemble. La présence du Virginia vient édulcorer cet assemblage, pour calmer les notes fumées et épicées.Un véritable ascenseur gustatif !

Conclusion

Aucun regret d’avoir fait la découverte des tabacs organiques avec cette gamme Dreamods! Les assemblages, parfois curieux sur le papier, sont pourtant réalisés à merveille.

Cette gamme microfiltrée permet de tester les arômes organiques sans encrasser vos coils et cotons trop vite. On peut vaper plusieurs tanks sans soucis. Cependant, les aromatiques encrassent légèrement plus vite que le New York ou le London. 

Une semaine de steep est vraiment le minimum. Je pense au Grappa qui a commencé à se dévoiler après un minimum de 15 jours. Mais en ce qui concerne les aromatisés, le tabac est très présent en début de steep, mais les arômes synthétiques prennent malheureusement un peu trop vite le dessus sur le tabac. Mais comme les arômes synthétiques sont très fidèles, ils restent excellents et surprenants ! 

Cette entrée dans le monde des véritables tabacs à vaper m’a fait tester d’autres gammes rapidement. J’ai commandé rapidement chez Vapodistri 4 nouveaux arômes / extraits: La Tabaccheria (Harmonium), Clamour Vape (Black),  Angolo Della Guancia (9 Di Picche) et Officine Svapo (Old Time Latino). Ils sont certes plus puissants, mais encrassent beaucoup plus vite (sauf peut être le 9 Di Picche qui est un microfiltré). Les Dreamods sont beaucoup plus discrets en goût du fait de la microfiltration, mais les rendent moins écoeurants, et parfait pour des All Days ! Ou comme dans ma situation, pour découvrir le monde merveilleux et complexe des tabacs organiques. 

Ecrit par Le Daron

Je suis entré dans le monde de la vape en 2014. Mon premier essai a échoué, ainsi que le deuxième quelques mois plus tard. J'ai décidé de retenter l'expérience en 2018, et cette fois ci avec succès! Toujours prêt à essayer les nouveautés, et même du matériel "oldschool" lorsque ma curiosité est piquée au vif.

22 Comments

Laisser un commentaire
  1. Merci Daron, assurément dans mon panier dans quelques mois :heart:
    Étant habitué aux macerats qui tapent fort, penses-tu que je devrais doser à 12% pour être sûr d’avoir du goût ?

    • Merci Kif :good:

      Pour les aromatisés, 10% en 50/50 sont suffisants. Mais pour les classiques comme Londra ou New York, si j’en reprend je conseillerai effectivement de doser à 12-13%, ils seraient encore meilleurs :yes:

  2. Le Daron is back :good: superbe exercice de style.

    C’est l’apéro-vape… à toi la gym, à moi l’tonic…

    Pas ma vape ces jus mais ce fût un régal de te lire :yes:

    • Merci Bruce ! :good:

      Ma première revue liquide sur le Navire, et je dois avouer que j’ai trouvé ça plus complexe à rédiger qu’une revue matos!

      Mais vu que les Dreamods m’ont fait découvrir tout un monde de liquides que je n’osais pas essayer, je ne suis pas déçu :yahoo:

      • En tous cas, t’as inauguré avec brio!
        C’est vrai qu’écrire sur des jus et le ressenti en bouche est loin d’être évident.

  3. Belle revue, retranscrire les goût par des mots n’est guère évident et tu t’en sors avec sobriété et précision.
    À mon avis, les tabacs aromatisés sont une passerelle vers le monde des macérats. L’adjonction de saveurs connues, griotte, menthe ou melon, grappa, pistache et gin tonic comme ici rassure le chaland et fonctionne, indubitablement.
    Il me semble cependant que passées quelques fioles aromatisées, le vapoto moyen se dirigera vers la quintessence, izmir, virginia, latakia en version “solo” ou artistiquement mélangée.
    Enfin… C’est ce qui m’est arrivé… ;-)

    • Merci Nes ! :good:

      Certains tabacs en version solo sont quand même assez durs à vaper. Depuis les Dreamods, j’ai repassé une commande de 4 liquides, 4 marques différentes, mais toujours mélangés. Je suis tombé amoureux du Harmonium de La Tabaccheria d’ailleurs :heart: .

      En tout cas, je ne vape plus que des macérats ou extraits en MTL aujourd’hui. Je pense aller voir du côté des italiens, malgré les frais de port assez chers, il y a des trucs à tester :yahoo:

  4. Super revue Daron ! C’est vrai que décrire des sensations gustatives est un tout autre exercice que de décortiquer un atomiseur ou une box, mais tu t’en es très bien sorti. C’est du beau boulot, qui demande en outre beaucoup de travail invisible (préparation des mixtures, montage des atomiseurs, comparaison d’un même jus en fonction des différents atos…) :good:

    Avec quels câbles as-tu monté tes différents atomiseurs, pour arriver à du 0.8 voire 1.15 ohm ?
    Y’a du beau matériel de test également. C’est quoi, le Nevermore ? Et le Bishop, j’espère qu’on aura le plaisir d’en lire un petit quelque chose. :yes: Tu l’as, le FEV, toi ? Parce que ces deux atos sont vraiment très très proches au niveau conception. Ce serait intéressant de savoir si ils vapent pareil ou pas du tout.. :scratch:

    Concernant les jus, j’avoue ne pas être attiré plus que ça par les aromatisés, car comme tu le soulignes bien, les arômes synthétiques de fruit ont souvent tendance à étouffer les senteurs de tabac, ce qui je trouve est quand même un peu du gâchis. Mais il en faut pour tous les goûts, alors…

    Par contre, les 2 “classiques” m’interpellent beaucoup plus, notamment le Londra. Ok pour le fumé apporté par le Latakia, et le sucré par le Virginia. Mais j’ignorais que le Périque apportait des notes épicées… Le seul que j’ai goûté, c’est un extrait de La Tabaccheria, et comment dire ? Hum, un goût hyper particulier de chaussettes sales après 10 heures de course à pied… :wacko:
    Bref, je serais quand même curieux de goûter à ce Londra, et ce même si apparemment, il faut surdoser un peu pour obtenir un semblant de puissance. :unsure:

    • Merci Cland ! C’est aussi grâce à toi cette revue :good:

      Pour les montages, j’ai utilisé plusieurs fils: Kanthal (26Ga et 28Ga), Ni80 (28Ga), et du Clapton MTL de chez Vandy Vape :good:

      Le Nevermore est un RTA MTL top airflow, de chez Unicorn Vapes. Découverte surprise en passant en boutique, j’en avais jamais entendu parler, et il est sorti il n’y a pas longtemps. J’en ferai peut être un billet aussi :yes: . Mais il a vite été détrôné par le Bishop que j’ai reçu quelques semaines plus tard ! Ce Bishop est très similaire au FEV en effet (que je n’ai pas), et encore considéré comme un des meilleurs atos pour les tabacs justement. Je suis même allé relire ta revue, j’essaye de résister à la tentation, puisque après tout, mon Bishop s’en sort très bien :whistle: . Lui par contre aura son billet, c’est sur !

      Le Perique est assez particulier. En fonction des assemblages, il va apporter soit de la douceur, soit du caractère. Sur 2 liquides différents contenant du Perique, il n’apportera pas les même sensations en fonction de l’assemblage ! LT vend un concentré pur Perique, il paraît que c’est spécial :whistle:

      • Le Perique, comme le Cavendish d’ailleurs, n’est pas un tabac “simple”, séché ou fumé comme les Burley, Virginia, Latakia, etc…

        Le feuilles sont fermentées sous pression dans des fûts à whisky pendant une année et le résultat de ce traitement de choc est forcément un peu étrange.

        Le Perique de House of Liquid était assez affreux, très fort avec un goût d’herbe très marqué, genre quand on nettoie le vieux résidu collé sous la tondeuse à gazon, agrémenté d’anchois et de sardine à l’huile. Tout ceci s’arrondissait au steep mais le jus restait quand même bien brutal.
        La proposition de Il Vaporificio, appelée “Barrique” était beaucoup plus fine et très agréable bien qu’assez musclée elle aussi.

        Tout ça pour dire que le Perique reste quand même plutôt un tabac de mélange, souvent utilisé pour donner du corps (du gras ?) et relever le degré de nicotine des “blends”. Méfiance donc vis à vis du pur concentré, il sera peut-être très bon mais il pourrait bien aussi dissoudre la tuyauterie de l’évier lorsque tu l’y verseras après avoir gomi ton quatre-heures par sa faute, une dernière fois… ;-)

      • Ouais, alors le Périque de La Tabacch’, c’est sensiblement la même chose que celui de House of Liquid : un truc qui te ferait passer la cuillère d’huile de foie de morue du matin pour une agréable sucrerie.
        Effectivement, après 16 mois de steep, les choses sont légèrement plus douces, mais tout de même : j’en garde un tel mauvais souvenir que même pas je n’oserais l’utiliser dans la constitution d’un blend maison.

  5. Merci mon Daron, :yahoo: je ne vape pas de macérat ou tabacs et pourtant tu m’as donné envie dis donc :wacko: mais j’ai surtout retenu que tu avais un bIshop… :mail: :yes: Hate de te lire à propos de ce bouzin :good:

  6. Je comprends pas. Ces jus ont la vocation d’être des tabacs réalistes, c’est fait pour les gens qui aiment le goût du tabac. Alors pourquoi les mélanger avec des trucs qui n’ont rien à voir?
    Que le melon soit un fruit ou un légume je m’en tamponne, tout ce que je sais c’est que c’est sucré et que ça n’a rien à faire dans un tabac :negative:

    Je suis pas prêt de goûter cette gamme, je préfère encore m’allumer un robusto et me servir un rhum planteur, désolé.

    • Chacun ses goûts. Moi j’ai bien. Comme j’aimais la chicha quand je voyageais. Et très envie de goûter au melon puis qu’apparemment il n’est pas sucré :heart:

    • Il en faut pour tout le monde, en effet. Et Dreamods ne sont pas les seuls à faire des aromatisés. On en retrouve dans d’autres gammes de liquides à base d’extraits naturels de tabac.

      Pour ceux qui n’aiment pas les aromatisés mais qui veulent quand même tester cette marque, il reste quand même du choix :good: New York, Londra, Saraqusa, Istanbul et Damas ne sont pas aromatisés :yes:

  7. Merci Daron pour cette revue. La douceur de l’organique que j’avais testé m’avait aussi marqué. C’est bon mais c’est doux. Après, les coils nous disent merci et durent plus longtemps. Y a des avantages et des inconvénients. Du coup, comme je préfère les gros macérats qui tachent, je vais regarder les non filtrati. Cependant, comme j’aime bien un tabac fruité de temps en temps pour réveiller les papilles, je suis bien tenté par le melon et le pistache. Aussi, Vapodistri a rentré pas mal de marques que je n’ai pas encore essayées… La recherche de bons jus est infinie…

    • Merci Kanti ! :good:

      C’est vrai que cette gamme Dreamods est douce :yes: pour commencer avec les macérats, ou pour vaper un jus pas trop entêtant, ils sont top !

      Sinon en tabac aromatisés, j’en ai reçu quelques uns en cadeau avec mon tube Lavergne, de la gamme Exaliquid: un tabac / fruits rouge, un tabac / menthe et un tabac / café. Pas mauvais, mais j’ai préféré les Dreamods pour leur goût plus “authentique”. Les associations sont plus équilibrées je trouve.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-) 
 

Foxy One Mod (Augvape) : petit mais costaud !

Siegfried, un pote à Papa Schultz? Nan un RTA Mesh!