in

Test Box Armour Pro par Vaporesso.

 

Introduction :

Nous allons parler un peu de la Box Armour Pro de Vaporesso. C’est bien entendu une box électronique.
Elle est très compacte. Elle ressemble à la Colossal du Capitaine, même si elle est un poil plus grande ( 86 x 38.5 x 27 mm contre 76 x 40 x 25 mm pour l’Asmodus ).
Son design est sobre et classe, et son style est moderne.
Cette box bénéficie du chipset Omni board 4.0 de Vaporesso, l’un des chipsets les plus complets du marché, d’après l’entreprise chinoise.
Elle est capable de faire « fumer » n’importe quel atomiseur ou clearomiseur, grâce à sa puissance de 100 watts.
Elle est compatible avec les accus 18650, 20700 et 21700.
C’est une box simple accu.
L’Armour Pro est aussi ultra réactive, puisqu’elle a été flashée avec un temps d’activation de l’atomiseur de 0.002 secondes.
Pour résumer, cette petite box a un design élégant, à la fois simple et élaboré, assez ergonomique et à la toute pointe de la technologie.

Caractéristiques techniques :

  • Dimensions : 86 x 38.5 x 27 mm
  • Poids : 110 grammes ( 179 g avec un accu 21700 )
  • Matière : alliage de zinc
  • Type de matériel : box électronique
  • Type de batterie : batterie simple – 18650 / 20700 / 21700 ( non incluse )
  • Rechargeable par USB : Oui ( 2 A )
  • Puissance de sortie maximale : 100W
  • Résistances acceptées : de 0.03 ohm à 5 ohms
  • Modes : VW (S, N, H)/VV/CCW/CCV/CT (SS, Ti, Ni)/TCR (M1, M2)/SP/BP
  • Connecteur : pin 510 en laiton monté sur ressort
  • Coloris : métal ( la version présentée ici ), bleu nuit, noir, rouge et bleu
  • Protection contre l’inversion de polarité
  • Protection contre la surchauffe du Chipset
  • Protection contre le déclenchement accidentel : 10 secondes
  • Protection contre la décharge excessive des accumulateurs
  • Protection contre les courts-circuits

 

Test :

Cette box semble chouette. L’est-elle l’est vraiment ? C’est ce que nous allons vérifier.
Sortons-la de sa boîte !

La box Armour Pro est livrée avec un adaptateur pour accu 18650 ( pas de panique, vous le trouverez caché à l’intérieur de la box ), un câble micro-USB – USB et un manuel pour l’utilisateur.

Après cet inventaire furtif, nous pouvons passer à la mise en route de ce petit bijou. Tout d’abord, il suffit d’ouvrir la trappe et d’y glisser un accu 21700. Cette dernière semble solide et tient bien en place.
J’ai lu sur le net beaucoup de retours négatifs sur la trappe à accu et ses ouvertures intempestives.
Après deux mois d’utilisation quotidienne, je n’ai pas rencontré une seule fois ce souci.
Quant à nous, allumons donc l’engin.

L’écran de cette box est intégré dans le switch. C’est malin et pratique !
Cet écran est en couleur et est très agréable à lire car il nous montre une interface claire et complète, même s’il est moins « lumineux » que celui de la Revenger.
Ce switch deux-en-un est accompagné par trois autres boutons situés sur la face avant de la box, permettant de faire ses réglages facilement ( + à droite, ou – à gauche, la touche ” menu ” se situant en dessous au milieu ).
Les boutons sont réactifs et mes gros doigts peuvent les manipuler sans aucune difficulté.

Globalement, cette box a un look moderne et une forme offrant une prise en main assez sympathique.
Est-ce suffisant !? Oui, mais je préfère les parpaings que j’ai bien en main. Je la trouve trop petite et je ne la sens donc pas assez et il m’arrive donc de la lâcher. Certains ne sont pas aidés, je sais.
Pour les personnes à la recherche de compacité, elle est petite et assez légère, et donc parfaite. Mais pas pour moi…
Bref, sinon, ça vape bien …ou bien ?
Avant de répondre à cette question, revenons deux minutes sur les 13 modes de vape que nous propose cette box…

Les modes propulsés par le chipset de l’Armour Pro sont :

  • VW-N, VW-S et VW-H : c’est le mode « normal ». C’est quand nous faisons varier la puissance délivrée par la box à chaque bouffée en Watts, avec des vitesses de chauffe différentes ( Soft/Normal/Hard ). Nous avons donc trois possibilités de réglages pour « booster » la résistance dès l’appui sur le bouton fire.
  • VV : ici, nous faisons varier la tension délivrée par l’accu à chaque taffe en Volts, comme sur nos premières boxes, pour les anciens de la vape.
  • CCW : c’est le mode « Curve » avec les watts. Nous donnons la puissance que nous voulons à notre résistance sur quelques secondes. Ce réglage affiche un histogramme sur l’écran. En fait, en mode courbe, nous pouvons régler jusqu’à 10 points. Nous sommes donc en mesure de sélectionner le réglage de puissance pour chaque 1/2 seconde durant les 5 premières secondes, surtout pour en raccourcir le délai de chauffe.
  • CCV : sur le même principe que le mode précédent, nous faisons ici varier la tension délivrée par l’accu, pendant la durée désirée, en jouant sur les Volts selon une courbe personnalisée. Comme avec le mode CCW, les boutons de réglages + et – sont inactifs pendant la vape, car c’est notre propre courbe qui définit la gouache à envoyer.
  • VT-SS, VT-Ni et VT-Ti : c’est le mode contrôle de température de chauffe des résistances en Stainless Steel, Ni200 et Titane.
  • TCR-M1 et TCR-M2 : c’est un autre mode de contrôle de température qui permet d’utiliser d’autres fils résistifs tels que le NiFe, le SS303, le SS304, le SS316 et le SS317, en en paramétrant le coefficient de chauffe.
  • SP : le mode « Super Player » étend la plage de résistance utilisable de 0,03 ohm à 5 ohms.
  • BP : le mode « ByPass » simule la vape en mode mécanique, sans les inconvénients du méca. La puissance délivrée n’est plus régulée et dépendra uniquement de la tension que l’accu est capable d’envoyer, en fonction de la valeur de la résistance.

Je voulais vous présenter tout cela en essayant d’être clair et concis. Si vous avez mal à la tête, sachez que j’utilise simplement le mode normal en soft (VW-S) car cette box a vraiment la patate avec sa fonction insta-fire.
Ça chauffe vite, fort et bien !
La navigation dans le menu est bien fichue et on peut jouer avec les modes assez simplement.
C’est intuitif et c’est marrant cinq minutes, surtout quand il y a un crâne…

Je reviens deux secondes sur le mode «Super Player» qui, selon le constructeur, est un mode adapté aux drippers. Je veux bien, même si je pensais que l’on pouvait dripper sur d’autres box… Par contre, je suis d’accord sur le fait qu’il envoie encore plus le steak qu’en mode normal et qu’il nous affiche une belle tête de mort qui a les yeux qui clignotent quand on vapote.

Conclusion :

J’ai payé cette box 27,13 euros sur AliExpress début novembre 2018. On l’y trouve encore aujourd’hui à 25,75 euros. A ce prix là, c’est une très bonne box !

Elle est compacte, pas trop lourde et bien solide. Elle fait du bruit quand elle tombe mais elle est ultra-résistante aux chocs ! Aucune marque, ni rayure après quelques chutes…

La gachette-écran est super sympa à l’usage et la box est très réactive, peut-être même un peu trop.
J’ai commencé à vaper en mode normal ( VW-N ).
Je suis vite passé au soft ( VW-S ) car le mode précédent cramait trop de coton.

Une dernière chose à ajouter ?
Oui : sa consommation est tout à fait raisonnable.
Je me suis procuré cette box pour que mon matos gagne en autonomie en passant au 21700. Au final, l’accu 21700 tient la route et dure bien longtemps.
On peut même le recharger dans la box avec une capacité de 2 A. Je n’avais jamais chargé un accu de cette manière, mais l’apparente solidité de la bête m’a fait tenter le coup.
Et, ça marche bien. C’est très rapide et ça peut dépanner parfois !
Même si l’accu ne doit pas trop aimer se faire recharger aussi vite, cela reste occasionnel…

Bonne vape les pirates et en route vers de nouvelles aventures !

Votez pour cet article

3 points
Grand contributeur

Ecrit par Kanti

Petit vapoteur anonyme depuis 2015, toujours prêt à partir à l'aventure et à découvrir de nouvelles choses. Passionné par la vape, je veux tester en permanence de nouveaux matériels et trouver de nouvelles saveurs, pour faire partager mes découvertes, raconter mes voyages et découvrir des trésors! Bonne vape les pirates!!!

30 Comments

Laisser un commentaire
  1. Bonsoir ,
    Bon rien a voir avec votre revue mais je tente , on peux demander des avis d’utilisateurs ,( et non des boutiques, qui ne sont pas de mauvais conseils mais qui forcément vendent le meilleur matos ) , sur du matériel de vape ?
    Cordialement

  2. C’est marrant, “Armour Pro” m’évoquait un mod méca… J’ai du confondre.
    La surprise n’en est pas pour autant mauvaise, je trouve cette box très réussie, portée de surcroît par une revue bien ficelée. Pour une fois, Vaporesso nous a épargné le 510 central et les boutons hexagonaux, ce qui est plutôt cool.
    Le chipset a l’air d’enfer avec son tas de modes, de quoi réjouir le geek qui sommeille en chacun de nous.
    Comme on le disait sur la dernière box reviewée par le Cap’s, il devient vraiment difficile de distinguer un produit parmi les wagons qui sortent à peu près quotidiennement. En y réfléchissant (rapidement), on voit que certaines boxes marquent les esprits et d’autres moins. Les Reuleaux, Hexohm, VTC mini, Pico, Minikin pour en citer quelques unes évoquent quelque chose, l’immense majorité des sorties de matos ne laisse rien derrière elle.
    Doit y avoir une question de personnalité chez ces objets… :scratch:
    On verra comment s’en sort cette Armour Pro !

    • Merci pour ton commentaire.
      Il existe un mod armor prime de ehpro.
      C’est définitivement une box de geek et même de geek qui dripe!
      Je suis complètement paumé devant le nombre de boxes qui existent… Par contre, quand on cherche une box méca double 21700, là, il y a beaucoup moins de monde!

  3. Question:
    Est ce qu’elle fonctionne dans 1 Ohm ? Je m’explique, j’ai acheté récemment une SMOK AL85. Petite compacte, super avec l’atos du kit mais impossible à utiliser en dessous de 35w (soit des coils dans les 0.5 ohm). En dessous, cela ne chauffe pas..

    De plus en fin d’accu, la box a vraiment du mal, la eleaf pico fait bcp mieux.

  4. Avec une résistance de 0.4Ω, il faut vaper entre 35, 45 voire 50 watts sur ce type de matériel. A cette puissance, il est normal que ça chauffe et que l’accu ne dure pas très longtemps. Avec une résistance en 0.8Ω ou 0.9Ω, cela chauffe moins et on peut vapoter plus longtemps car on va vaper à 20-25W dans ces conditions.

  5. La puissance annoncée d’une box, 60, 80, 100 watts ne veut pas dire grand chose… Il faudrait que nos chers fabricants founissent un diagramme watts vs ohms pour qu’on voit vraiment ce que savent faire leurs boxes.
    Avec un coil à 1 ohm et un accus à 4 volts, on obtient 16 watts selon la loi d’Ohm. Si on en veut 48, le chipset devra tripler la puissance du signal, ils ne sont pas tous capables de le faire correctement. Les boxes honnêtes affichent dans ce cas la puissance max qu’elles peuvent fournir, les autres affichent les 48 watts demandés mais envoient ce qu’elles peuvent.
    Avec un coil à 0,5 ohm, le même accu à 4 volts envoie 32 watts. La box atteint alors les 48 watts en multipliant cette puissance par un facteur 1,5 plus abordable et on peut alors espérer avoir ce que l’on a demandé.
    Plus la box est de bonne qualité, plus elle saura multiplier la puissance “mécanique” en gardant un signal lisse mais faut pas rêver, c’est pas pour rien que les chipset haut de gamme affreusement chers genre Dicodes restent à 60 watts max avec un 18650 tandis que quasiment toutes les boxes chinoises annoncent 80 watts et plus. Ils sont honnêtes, les autres jouent de la flûte.
    Le problème est le même avec les résistances basses… À 0,1 ohm, notre accu en 4 volts va essayer d’envoyer 160 watts. Il n’y arrivera vraisemblablement pas mais la box devra quand même diviser la puissance fournie si le vapoto a réglé 20 watts et là encore, la qualité du chipset sera déterminante.
    Mais bon… Finalement, on a juste besoin que ça chauffe plus quand on appuie sur “+” et que ça chauffe moins quand on appuie sur “-“. Si c’est le cas, peu importe si les watts affichés sont pipeautés un peu, beaucoup ou pas du tout.

  6. Kanti, bravo ! Je reconnais bien en toi un amoureux de Vaporesso ! (Je le suis aussi, mais je ne me suis payé que la Revenger.)
    Cette « petite » box (21700 quand même…) m’a l’air tout ce qu’il y a de bien pour assurer une vape péchue ET tranquille…
    ce qui ne devrait pas déplaire à un fumeur en quête de désintox ; en lui associant un ato reconstructible ad hoc…
    À propos, quel ato ad hoc et simple conseillerais-tu à ce virtuel et vertueux fumeur pour le set-up de ses rêves ?

    • Je me posais la question figure-toi! Je vais faire quelques recherches parce que je ne sais pas s’il y existe encore aujourd’hui un espèce de truc hybrique et tellement polyvalent comme le subtank ou le toptank des anciens temps. Un truc qui coûtait pas cher, qui avait des résistances qui duraient très longtemps et qui ne coûtaient rien sur Fasttech, et qui offrait la possibilité de s’initier au reconstructible tranquillement avant de passer aux choses sérieuses (même sans outil avec leurs sachets de résistances déjà tortillées). En plus, il vapait bien ce toptank mini! Perso, j’ai arrêté de cloper quand j’ai découvert le nectar. Mais, le toptank m’a évité de replonger quelques mois plus tard, avant d’être prêt à retourner sur mes nectar ensuite. Je vais fouiller la question mais là, à brule-pourpoint, on y met un nautilus 2 ou un des trucs jetables dont a parlé le Cap’s tantôt peut-être… Cependant, on ne peut point bricoler avec ça mais on aura au moins un bonne autonomie pour peu de poids avec la box… Je vais regarder à ça, je ne suis plus à jour… C’est utile en plus d’être au courant car on me demande parfois des conseils. Je me barre de plus en plus loin en ce moment et je m’éloigne de la base… Faut remédier à ça! J’ai plus looké les revues de Nes que le matos de débutant ces derniers temps!

    • Moi je conseillerais le clearo que vaporesso vend avec cette box en kit. Le cascade baby. Avec les résistances céramique en 0.5 ou 0.3 ça marche impec pour un débutant et même un confirmé. Et les resistance céramique durent très long.
      (oui, je sais, je me répète, j’ai déja dit ça dans au moins 3 posts… Mais comme c’est vrai, autant en remettre une couche!!) Après, les mesch et autres résistances à 0.2, elles consomment trop je trouve.

      • C’est noté, merci. Ils sont pas mal les clearo vaporesso je trouve. J’ai testé le Veco et le NRG et ils sont simples et adaptés pour les débutants. Je ne connais pas le Cascade mais si tu dis que ses résistances durent longtemps, c’est un très bon point pour lui. Ma seule expérience positive avec des rés toutes faites était avec les SSOCC de Kanger qui me duraient 6 semaines malgré ma vape acharnée (mais à 20-25W seulement).

  7. Après une très brève investigation, je lui conseillerais le Clearomiseur Hellbeast par Hellvap. C’est celui que je voudrais essayer si j’arrêtais aujourd’hui pour son look et sa comptabilité avec plusieurs modèles de résistances. Après si il persiste, il ira se faire les dents sur un faux Doggystyle 2K18 V2 à 11 balles! Je creuse un peu plus quand même. ;-)

  8. Si le vapoto débutant est prêt à lâcher 70 boules pour se faire les dents sur du reconstructible, y’a le Leto…
    J’ai pour ma part jamais eu un ato aussi facile à monter, les lamelles sur ressort sont super !
    Son rendu est excellent et la version 22 mm MTL devrait convenir pour un sevrage mais bon… 70 boules… :cry:

      • Pour info je lui associé un melo 4 d25 qui traînais au fond d un tiroir resitance 0.3 réglé à 40.w W soft très bon hit saveur au top nuage correcte conso 4.5 ml jour donc plus que correct…

  9. Belle revue Kanti !
    Et belles photos près d’une fenêtre ;-)
    Elle me plait bien cette box, son design est réussi, je trouve.
    Et puis le chipset Vaporesso marche bien maintenant, il est complet (presque trop) et fiable.
    Concernant le HellVape, l’idée qu’il puisse accueillir aussi bien des résistance subohm de Smok, Vaporesso ou Nautilus, c’est génial. Mais il n’est pas polyvalent au quotidien pour autant : il faut changer de résistance pour passer du DL au MTL ou vice versa. En fait c’est plusieurs atos en un, mais il faut faire un choix. Je suis toujours partagé sur ces solutions : vaut-il mieux ça ou 2 atos différents ?

    • Arrête, j’ai honte! Tu as vu les belles ombres! Le prochain test est encore pire niveau photographique… Je me cache et je vais relire de suite ton tuto!
      La question du doc n’est pas évidente, il y a tellement de chose en ce moment… J’ai même vu que l’on trouvait encore le toptank mais toujours à 35€, quatre ans après!? Il faut peut-être mieux acheter un Leto à ce prix là en effet…

      • Tu peux juste faire un truc : mettre un panneau blanc, ou un bout de carton avec du film alu dessus, de l’autre côté pour refléter la lumière principale et éliminer ou atténuer les ombres :-)

  10. Pour revenir sur la question de l’ato polyvalent, le Vapefly Fantasy Mini accepte aussi un nombre impressionnant de résistances différentes.
    C’est un super ato, je ne comprends pas pourquoi il n’a pas eu plus de succès.
    Mais le Toptank reste un “must” pour la polyvalence…quel dommage que Kanger n’ait pas su le faire évoluer.

Laisser un commentaire

Un bon liquide gourmand? Le Lion’s Roar!

Test de la box Eleaf iStick Pico X 75W