Tendance électro
0

Le sujet des mods électroniques me paraît bien présent en ce moment au pays de la vape, sur le Navire comme à d’autres endroits où je passe de temps en temps. Peut-être assiste-t-on à l’émergence d’une tendance, étayée par des constructeurs proposant enfin des matériels capables de concurrencer le souverain vieillissant, le ProVari.

Soucieux de produire un avis pertinent et documenté, jai donc fait l’acquisition d’un Dicodes Dani “Extreme”, de Pipeline “Pro” et “Slim”, d’un SvoëMesto “Semovar”, d’un Taifun “The Eye” et d’un Mark Bugs “Wizard Evolved II”… Ha ha ha ! Vous auriez vu la tête du cochon-tirelire en lisant ces lignes ! Décomposé, aphone, livide ! Hey, mon pote, c’était pour rire !

01 - smiling_pig
“Ouf !”

Quoi qu’il en soit, ces modèles et bien d’autres enflamment les blogs et s’arrachent dans les boutiques malgré des tarifs approchant parfois 300 euros, boostés par une nouvelle génération de circuits “30 watts” tels le Evolv “DNA 30D”. Certains modèles n’ont d’ailleurs rien à envier aux ruptures de stock si chères à nos bons vieux mods mécaniques.

02 - dna30

J’avais rien compris

03 - FormulaWheelElectronicsDe ma vision, le mod électronique était juste une étape vers le monde mécanique, un matériel plutôt prisé par un public en adolescence de vape sortant de ses batteries à voltage variable pour aller vers plus de complexité et plus de maîtrise.

C’était peut-être vrai pour les mods électro de gamme courante mais pas pour les modèles haut de gamme évoqués ci-dessus, capables grâce à des circuits micro-contrôlés de produire un courant électrique puissant et constant sur la plage de décharge de l’accu, capables de reproduire la vape lisse des mods mécaniques sans leurs inconvénients.

Comment ? Le maître-canonier du Navire donne quelques détails techniques (sur les signaux PWM) et (sur les valeurs RMS).


De mon Dicodes Dani

Les fiches de spécifications techniques sont une chose, l’utilisation des produits en est une autre… Voici donc quelques lignes inspirées de mon propre matériel, un Dicodes Dani “Extreme”. Déjà un peu ancien, ce mod est un ancêtre proche du Pipeline “Pro” conçu sur le même design et contrôlé par un chipset de même origine.

04 - button_side05 - LED_side

Le Dani est un tube d’acier germanique d’un diamètre de 22 mm pour une hauteur de 111 mm dans sa version 18650, affichant sur la balance 145 grammes à vide et 190 grammes avec un accu. Le matériau, l’usinage et la finition sont irréprochables et donnent une saine impression de solidité à toute épreuve, y compris au niveau du connecteur 510. Après neuf mois d’utilisation et deux chutes dont une sur du dallage, le tube est toujours (presque) comme neuf, à une petite séquelle près. Le démontage est des plus simples puisqu’on ne peut dévisser que le bottom-cap, le top-cap étant serti et inamovible.

06 - top_cap
Top-cap
07 - bottom_cap_seq
Bottom cap
08 - demonte
Entièrement démonté

L’unique dispositif de commande est un bouton-poussoir affleurant à peine de la surface du tube, un afficheur LED à deux digits complétant l’équipement spartiate du mod. Une machine à vapeur stylisée enjolive le bas du tube. Et c’est tout…

On ne rigole pas

10 - compliqueAlors bien sûr, il ne faut pas s’attendre à rigoler avec un seul bouton de commande pour autant de fonctionnalités. Autant le dire, le Dani est pénible à utiliser. Il y a la pression sur le bouton d’une durée inférieure ou supérieure à 0,25 secondes, le nombre de pressions à produire pour allumer le mod, le délai d’extinction de l’afficheur, le délai d’extinction automatique… Woaw… Plutôt que de m’emmêler les pinceaux dans des paraphrases de la doc, voici comment j’utilise le Dani, paramétré sur trois pressions pour l’allumage, deux secondes de délai d’affichage et cinq minutes avant extinction automatique.

Après avoir saisi l’objet d’une main ferme, j’applique une pression courte d’une durée inférieure à 0,25 seconde au bouton de commande. Si l’afficheur s’allume sur l’option de menu courante, j’attends deux secondes qu’il s’éteigne avant de vaper par pressions longues d’une durée supérieure à 0,25 secondes. Si rien ne se passe, le mod est éteint et j’enchaîne alors par trois nouvelles pressions courtes pour allumer l’objet et obtenir le menu courant avant de poursuivre comme ci-dessus. En cours de vape, il faut encore veiller à ne pas produire accidentellement de pressions courtes car le Dani bascule alors vers le mode menu en loucedé et les pressions ultérieures, courtes ou longues, mettent la grouille dans les réglages au lieu d’envoyer le courant.

C’est le top

Alors pourquoi s’embêter avec une telle purge ? La réponse est dans les spécification techniques dont voici quelques concepts saillants :

  • Limitation du temps de chauffe à 20 secondes jusqu’à 15 watts, 10 secondes au-delà ;
  • Protection contre les inversions de pôles d’accus et contre les court-circuits ;
  • Protection des accus vis à vis des décharges profondes par une valeur de tension plancher paramétrable ;
  • Coupure de l’alimentation si la température autour du connecteur dépasse 55 degrés ;
  • Délivrance d’un véritable courant alternatif à 200 kHz pour une sensation de vape lisse optimale ;
  • Mesure de la résistance du montage en courant continu et de l’impédance en courant alternatif 50 ou 200 kHz ;
  • Puissance maximale garantie de 20 watts entre 1 et 3 ohms, de 15 watts entre 0,7 et 3,1 ohms ;
  • Utilisation possible en puissance dégradée en-deça et au-delà de ces plages de résistances ;
  • Mesure des résistances entre 0,3 et 9,9 ohms ;
  • Mesure de la tension de l’accu lors d’une mesure de résistance et en cours d’utilisation.

Comme on peut le constater, le Dani n’a pas grand chose à envier à un mod mécanique en termes de flexibilité et pourra accepter un vaste panel de montages sans risques majeurs mais même s’il a une place de choix dans mon petit arsenal à vaper, même si je le remplacerais certainement s’il lui arrivait une bricole, je vape essentiellement sur mod mécanique pour l’esthétique, les setups compacts en 18350 et… La vapeur méca !  :heart:

11- gp_paps_x

Epilogue

Encore un petit mot pour finir à l’attention des pirates qui seraient tentés par un Dani ou équivalent. Chez Dicodes, on ne fait pas dans la finesse, le Dani existe en “S” (18350), en “M” (18500) et en “L” (18650). J’ai donc choisi un “L”, avant de lire le témoignage d’un astucieux camarade qui, ayant acheté un “M” s’est débrouillé pour trouver un tube d’extension vers “L”. L’extension, non officielle à l’époque, s’est démocratisée et se trouve un peu partout, y compris à la maison-mère (http://www.shop.greek-mods.com/index.php?cat=c52_Dicodes-Dani-Dicodes.html). Compter deux extensions pour “S” vers “L” !

0

Nesquick

Fonction sur le navire : Gabier promu Lieutenant de vaisseau - Nesquick, dans la vape depuis 2013, intéressé par la découverte de ce nouveau monde de saveurs et de techniques... Bonne vape à tous !

Cet article a 51 commentaires

  1. Quand on dit que l’electro “n’est pas qu’une étape avant le méca”, c’en est quand même une à mon sens.

    Il est à préciser à ceux qui auraient l’idée de commencer par un méca avant l’électro que :
    – Vous devez savoir ce que vous faites, un accu, c’est potentiellement dangereux, et un circuit électronique dispose de protections que le méca n’a pas,
    – Sur un électro on peut adapter sa vape en fonction de la résistance qu’on a fait, pas sur full méca,
    – il faut potasser un peu ses cours d’électricité, on ne veut pas faire une résistance 0.3ohm sur un accu avec une décharge max de 5A, il y a des répercussions et ce n’est qu’un exemple parmis d’autres,
    – un méca demande plus d’entretient qu’un électro,
    – il faut être en mesure de tester ses résistances de manière fiable avant de les monter sur un méca, c’est encore une autre règle de sécurité.
    – pour stacker des accus, il faut soit porter une combinaison de démineur, soit être inconscient et suicidaire.
    – si on ne sait pas exactement ce qu’on fait, on n’obtient pas de bons résultats de vape,
    – il faut connaitre sa vape au poil de c.. pour savoir quand son accu va être déchargé, car un accu trop déchargé est un accu qui fatigue plus vite et qui peut devenir dangereux.

    Cette liste est bien sûr non exhaustive.

    Pour ma part, je suis bien content d’avoir commencé sur un électro, ça m’a permis un apprentissage en toute sécurité, et si j’avais commencé avec un méca, je me serais probablement mis en danger.

    Et il ne faut surtout pas croire qu’un mod électro est moins bien qu’un méca. Pour ma part, je suis à l’heure d’aujourd’hui un vapoteur plutôt confirmé et je vape sur électro comme sur méca, ce sont de très bonnes vapes l’une comme l’autre. Et si je devais conseiller un débutant, ce serait un électro et rien d’autre. (au pire méca+kick+ohmmètre&voltmètre, et là on s’embête vraiment quand on est débutants parce que cette config correspond plus où moins à un électro)

    0
    1. Je pense que Nesquick parle d’étape alors qu’il était déjà dans la vape électronique, lorgnant vers de beaux mods mécaniques. On ne passe pas des Ego au mods électroniques en se disant qu’il s’agit d’un pallier aux mods mécas.

      D’autre part, l’évolution niveau atomiseur vient après celle de leur fourniture d’énergie.

      Tes messages de précaution sont justes, mais les gens qui fréquentent ce blog sont déjà au courant. Et les autres s’en foutent, car ils n’ont aucune envie de s’emmerder avec des reconstructibles et se contentent des e-cig avec résistance à changer.

      Si les gens veulent aller plus loin, ils vont chercher à se documenter.

      Evidemment, il y aura toujours, comme dans tous les domaines, des gens pour s’improviser dans des choses qu’ils ne connaissent/maîtrisent pas. Ca fera des candidats aux Darwin Awards.

      0
    2. Ah oui oui on est d’accords !

      Je donne juste mon ressenti aux personnes qui seraient tentées de sauter l’étape.
      J’ai un ami qui veut justement passer de l’ego au mod méca, et il ne comprend pas trop que l’électro c’est pas moins bien que le méca. Il n’est ni inconscient, ni stupide, c’est juste qu’il me voit utiliser mes mécas et ça l’attire beaucoup…

      0
      1. Amusant, j’ai une cousine dans le même cas. Elle trouve que mes mods mécas sont beaux, compacts (en 18350), et apprécie beaucoup le switch en dessous, alors qu’elle est dans l’utilisation Ego/BCC. Pas évident de lui faire comprendre que le méca n’est pas sans risque.

        0
      2. Eh oui, c’est pour ça que j’ai une réaction un peu ferme vis à vis de ça…
        Parcontre l’aerotank et ses résistances toutes prêtes en 1ohm c’est vraiment cool pour ceux qui veulent un méca sans se prendre la tête. Mais personnellement je testerais quand même chaque résistance avant de les utiliser, on n’est jamais à l’abris de pattes croisées. Sinon on prend un kick. :-)

        0
      3. ‘tention quand même, avec le Kick : il va protéger pas mal de choses, mais les plus “hard” comme le court-jus, il y a de bonne chances que ça le fasse claquer (déjà qu’il n’a pas de protection contre l’inversion du sens de l’accu…).

        0
  2. Oui je pensais à l’aerotank, qui s’accorde bien avec un meca et permet une utilisation plus ou moins tranquille avec ses résistances toutes faites. Mais bon, reste quand même les autres problèmes liés au accus.

    0
    1. Et les éventuels problème d’entretient pour une bonne conductivité :wacko:

      0
  3. Bonsoir a tous !
    Je suis sur ma chaloupe en route vers le navire et souque ferme pour vous rejoindre bientôt.
    Je suis vos discussions de loin et comptais justement parler des mods mecas qui facilitent bien la vie.
    J’ai passe plusieurs jours avec mon vieux lavatude surmonte du mega aéro avec succès et plaisir de vape. Mais je reprends ce soir mon nem avec igoL et c’est vraiment pas la même chose…
    A suivre et merci a tous d’avoir maintenu le cap.
    Je vois le bateau a l’horizon. A très vite !

    0
    1. A très vite, Cap’taine !

      0
  4. Merci Nesquick pour avoir alimenté le navire durant mon absence, à Ludo pour la gestion sans faille et à tous les autres pour les participations. :good: :good:
    Je reprends la barre mais le bateau reste sous petite voile avec des articles de l’équipage de temps à autres car je n’ai rien pour l’alimenter de mon coté.
    Larguer les amarres! B-)

    0
    1. Salut les pirates, salut Cap’tain !

      Mes remerciements à Ludo pour sa disponibilité et sa réactivité… Ce fut du bon boulot ! :good:

      0
      1. C’était parfait ! :-)

        J’espère que tu as passé de bonnes vacances.

        Bon retour !

        0
      2. Merci oui c’était super mais elles sont pas finies…
        C’est pour ça que le navire reste en article restreint jusqu’à la rentrée car la moitié de l’équipage est aussi parti.
        Je suis pour ma part passé des volcans aux vagues de l’atlantique et c’est pour ça que j’ai pu récupérer le navire.
        Mais le bateau passera des escales jusqu’à fin aout et remettra la grand voile dés la dernière semaine.

        0
      3. T’as fait plus de boulot que moi, Nesquick ;-) :good:

        0
  5. Pour les mécas, en dehors des propos de Lodse qui résument bien les avertissements à connaître, je pense qu’une sensibilisation continue sur les accus de qualité est à faire ou plutôt à continuer. Certains se tournent vers des accus de mauvaise facture pour des raisons économiques alors qu’importe le budget mis dans le tube à pile, c’est bien là le cœur de bataille des mods mécas à mes yeux. Conseiller des accus avec des CDM importants comme les VTC pour un débutant, qu’importe qu’il vape ou non en sub-ohm, permet de lui offrir une marge de sécurité saine.

    Pour les électros, si leur aspect peut parfois paraître fade pour certains, il faut continuer à les présenter comme des objets “pratiques” (ouais bon l’ergonomie du Dani lalalalala), des couteaux suisses de la vape. Malheureusement pour eux, certains sont facilement dénigrés et étiquetés “matériel débutant” comme les Vamo etc. D’un autre côté, les processeurs nouvelle génération, DNA30D en tête permettent une polyvalence monstre à mes yeux et un côté pratique important. Après, pour le moment, il faut aimer l’aspect box. Personnellement, je trouve la prise en main agréable avec mon MVP. Sans oublier qu’il y a les Sigelei qui sont vraiment sobres et classes pour en avoir croiser un l’autre jour.

    À défaut d’élitiser les mods, ce qui serait débile selon moi, il faut vraiment présenter l’aspect couteau-suisse des mods électro et laver leur réputation des débuts qu’ils continuent à se traîner.

    Hormis la digression, retour très intéressant sur le Dani qui m’intriguait pour son ergonomie à un bouton qui restreint pas mal d’options. N’étant pas fan du concept de senseur gravitationnel qu’on retrouve sur les SX, je me doutais bien qu’à un bouton, on ne peut pas faire des miracles.

    0
    1. Il y a d’ores et déjà des mods DNA30D en tubes (Futura, Wizard, … sans compter les versions chinoises avec circuit chinois) ;-)

      Après, le format box permet notamment un truc : deux accus en parallèle, pour réduire l’intensité demandée à chacun d’eux, et donc améliorer leur autonomie (avec deux 18500, on peut avoir 20% d’autonomie de plus qu’avec un 18650, tout en ayant le double de puissance, par exemple) :yes:

      0
  6. Comme je l’ai dit, j’ai utilisé mon Lavatube pendant une dizaine de jours et c’est vrai que c’est pratique.
    Le design du Dani me botte bien mais n’a pas l’ai bien pratique.
    Les box genre HanaMods sont à la mode et serait peut être une solution mais je ne les trouve pas super sexy contrairement à celle que mon ami David Coolvape a fabriqué en orange année 70…Je sais pas s’il les a montré mais je suis assez fan.
    Je commence à revenir des mécas niveau praticité et suis bien content de mon Lava+Aero qui ne donne rien sur Nemesis avec sa resistance de 2 ohms mais pulse sur electro.
    Je vais réfléchir à tout ça.

    0
    1. Honnêtement le Dani est un bon mod, fiable (sauf le mauvais calcul de la résistance pour le basic V1 dont j’ai un exemplaire), solide et esthtétique. Et il est compact, ce qui ne gâche rien. Ce n’est pas un hasard si son clone marketé (oui je sais pure provocation) a tant de succès. Après, ce n’est pas pratique comme un meca, on est d’accord, mais y’a pire je pense.

      0
  7. Et oui il y a mod electro et mod électro. On ne compare pas un pipeline et un vamo. La qualité de vape n’a rien à voir. Moi qui ne jurai que par mon provari depuis que j’ai goûté à la vape made in germany , je n’utilise quasiment plus le made in usa. Tout comme Lodse je ne pense plus être un débutant et j’alterne entre méca et électro.
    Le seul défaut que je trouve aux électro c’est le design. A titre de comparaison mon pipeline ne tient pas la route face à mon gus lord.
    Le gus avec un dripper genre le zenith et on a un set up de dingue ! En mode 18350 c’est d’une élégance rare.

    0
  8. Serait-il possible pour un modder comme GUS de loger un Evolv DNA 30D dans un de ses tubes ?
    Blocage technique ou déontologique ?
    Ça pourrait donner de beaux méca-killers…

    0
    1. Rien de technique ne l’empêche : regarde le Wizard Evolved – 21mm de diamètre pour 11,4cm de long (soit moins que mon Sirius en 18800).

      Après, c’est surtout une autre philosophie que de chercher le “switch au cul” totalement mécanique avec top conductivité et facile à maintenir sur le long terme :unsure:

      0
    2. Quand on voit l’apport de l’électronique à la sécurité, son côté pratique, ses perfs et les progrès effectués sur la qualité de la vape microcontrôlée… Je ne serai pas étonné que certains modders tentent le coup avant de se faire doubler à droite par des électro diversifiant leurs designs !

      0
      1. Avant ça, ils commenceront même à se faire doubler par les circuits Chinois à grosse puissance : quand tu vois un KSD 30W à 75€…

        0
  9. Oui mais 30W est ce bien raisonnable ? Est ce bien utile ?

    0
    1. Ca, ce sont des questions auxquelles on ne peut pas répondre pour toi. Si tu ne te sens pas à l’aise à tester la chose sur méca d’abord, ce n’est en effet peut-être pas raisonnable. Si tu es à l’aise, tu peux tester, et voir si ça te semble utile :unsure:

      Perso, c’est ce que j’ai fait, et ça m’a assez plu pour que je commande deux box DNA30D en bois :whistle: J’ai testé aussi jusque 50W, pour voir, mais non : 30W, ça me va largement bien. D’autres vont vouloir aller vraiment plus haut, d’autres seront confort à 6W… c’est comme ça :unsure:

      0
    2. Je ne dépasse pour ma part que très rarement 8 watts pour 1,0 – 1,5 ohm sur mes atos sous peine de goût de brûlé, sauf sur le iGo-T qui prend 10 watts.

      Certains camarades montent beaucoup plus haut, je ne sais pas comment ils font. Même la doc du Dani dit qu’en général, le sweet-spot se situe autour de 12 watts.

      Mais je suis quand même épaté par les perfs des super-mods, juste je ne saurais pas quoi en faire !

      0
      1. Oh, le Taifun, il prend beaucoup plus (au moins 50W, de ce que j’ai testé chez moi, puisque c’est là-dessus que j’ai fait ça), mais à ce niveau, faut deux “coils” bien larges et bien longs (je les avais installés dans l’axe des deux pôles, plutôt que perpendiculairement à cet axe, chacun d’un côté ;-) ).

        Par contre, avec du cardé, bien faire gaffe à ce qu’il n’y ait pas de petit filament qui rebique en s’effilochant – là, il aurait vite tendance à s’assécher, et juste une seule fibre de coton à sec et qui chauffe, c’est suffisant pour faire un vilain “dry hit” (oui, je brosse ma mèche après l’avoir humectée, avec la pointe de l’aiguille qui m’a servi à amorcer, pour bien être sûr qu’il n’y en ai pas qui se décollent).

        Après, si 8W te vont, et bah c’est très bien comme ça :good: Ca évite de pousser au crime :whistle:

        0
      2. 8 watts me conviennent mais faudra bien tester autre chose pour savoir si plus haut ne conviendrait pas mieux !

        Ce qui fait bizarre, c’est de voir sur des forums des camarades balancer 15 watts dans un Russian monté “Navy” que je pratique me semble-t-il correctement et de me taper le goût de brûlé dès 9 watts. Raterais-je quelque chose ?

        Mais l’heure viendra, quand les informations récoltées à droite et à gauche seront compilées. Je suis pas un rapide !

        0
      3. En fibre de silice, du coup, le “navy”, je suppose – comme dans ton article sur tes galères de Russian ? Bon, avec ça, j’ai moi aussi des problèmes : la silice, je trouve que ça “wicke” beaucoup trop mal (l’Ekowool, moins mal, mais on est toujours loin du cardé) – comprends pas non plus comment les gens arrivent à utiliser ça comme mèche avec un peu de puissance :scratch:

        0
      4. Voilà qui est rassurant !

        La silice donne vraiment sur des atos genre Magoo ou Ithaka, niveau vapeur et la possibilité de redonner un coup de neuf à la mèche par dry-burn est sympa aussi. Après, je ne discute pas sur ses capacités de “wicking”, tu as évidemment raison.

        Lors de mon premier MCC sur Taifun GT, j’ai pris un bon goût de crâmé puis plus rien. Après démontage, j’ai tiré légèrement sur chaque extrémité de la mèche pour voir les dégâts et elle s’est coupée en deux. Il n’y avait plus rien dans la spire de Kanthal ! Ca va bien mieux depuis…

        On ne peut pas fréquenter le Navire sans prendre des envies de matos, de liquides et… de montages ! Je pense assimiler ce que je lis, faut le temps que ça compile, que ça se mette en place et encore une fois, je ne suis pas rapide. Mais quand ça va y aller, ça va déchirer !

        :wacko:

        0
    3. Moi j’ai l’habitude de vaper à 11W, ça m’arrive d’aller jusqu’a 15 quand j’ai besoin de quelque chose de plus costaud, mais parcontre je descend jamais sous les 11W…

      0
      1. Tu es plutôt MCC, je crois.
        Quand tu mets 15 watts dans tes Russian / Kayfun, tu es sur quel diamètre de Kanthal, sur combien de spires pour quelle résistance, en gros ?

        0
      2. Je tourne en ce moment sur des coils Ø2mm avec du kanthal 0.3 sur environ 8-9tours max. Et j’utilise du coton cardé, du coton chirurgical, et du fonty. J’suis aux environs de 1.3Ohm.

        0
      3. OK, merci !
        Je suis resté en fibre sur le Russian, 4 tours de Kanthal 0,2 mm pour une résistance à peu près identique aux tiennes.
        Comme dit Ludo, le coton doit jouer un rôle majeur dans cette affaire.
        S’pourrait bien que je fasse un p’tit test !

        0
      4. Le coton doit jouer la dedans, oui, on peut se permettre de chauffer beaucoup plus car le coton peut contenir beaucoup plus de liquide. Il est plus expensé et donc y’a plus de place pour le liquide :) A côté, il est nettement plus sensible quand il y a peu de liquide dessus…

        0
      5. A mon avis, là, c’est surtout une question de surface de coil. Mettons que tu utilises de la fibre df=2mm doublée, comme dans ton article. Le périmètre à entourer vaut alors p=pi*df+2*df.

        Mettons que tu fasses n=4 tours de e=0,2mm : la surface de Kanthal en contact avec ta fibre peut être estimée par S=n*e*p (bon, en pratique, avec des spires non jointives, la surface est plus grande, m’enfin, c’est pour se faire une idée).

        Enfin, tu envoies P=8W là dedans. Tu obtiens alors la puissance surfacique Ps=P/S=8*100/(4*0.2*(pi*2+2*2))~=97W/cm^2 (en négligeant la longueur des pattes et les pertes du mod)… Perso, même avec du coton, je tourne plutôt vers 50-60W/cm^2 (je peux aller vers les 100W/cm^2 sans rien crâmer, mais ça se “gunke” à une vitesse folle, et c’est moins efficace : preuve en est que j’arrive à vaper beaucoup moins de liquide ainsi qu’en augmentant la surface, pour un accu donné).

        Après, le souci, c’est que ce genre de choses est encore plus ennuyeuse à calculer en méca (l’épaisseur du câble est liée à la puissance). D’un autre côté, avec un Dani, tu n’as pas à t’embêter : l’électro, c’est notamment fait pour décorréler ces deux grandeurs :whistle:

        0
      6. Yo…
        Mais la surface de chauffe du montage de Lodse en 8 spires de 2 mm ne doit pas beaucoup différer de celle de mon montage en deux brins de 2 mm entourés de 4 spires… Sa puissance surfacique sous 15 watts doit donc rester plus importante que la mienne en 8 watts… Je vérifierai avec la formule.

        Purée… On ne parle que de watts, les mods électro gagnent du terrain sur les méca (non kickés)… La tendance électro se confirme !

        0
      7. Oui, si Lodse est bien à 15W, après calcul vous seriez tous les deux vers 100W/cm^2. Bon, sur méca, à 1,3 ohms, en comptant 0,1V de chute de tension, et en arrêtant de vaper quand l’accu est descendu à 3,7V à vide, on est plutôt entre 10 et 13W, ce qui donnerait entre 66 et 86W/cm^2.

        Après, avec du coton, 100W/cm^2 (et même plus), c’est carrément faisable, aux deux bémols dont je parlais. D’une, faire très gaffe aux petits brins qui rebiquent (il en suffit d’un seul pour faire un “dry hit”). De deux, plus on monte, plus ça s’encrasse vite et moins on a d’autonomie (ie avec un accu donné, on va d’autant moins vaper de liquide qu’on réduira la surface du “coil”, ce qui prouve que monter en puissance surfacique n’est pas très efficace), sans vraiment d’autre gain que la montée en température (qui change le goût, certes).

        Avec de la fibre de silice, là c’est une autre histoire. Cette mèche m’avait tellement déçu que je ne me souviens même plus où il fallait abandonner, avec elle, mais ce n’était pas bien haut…

        0
      8. Tiens, là je me refais un petit essai à 90W/cm^2 (7 tours de 0,36mm sur 2,5mm de diamètre, avec des pattes de 5mm, 1,05ohm… à 22,5W, ayant reçu mes box DNA30D ce matin :yahoo: et n’ayant pas encore refait mon “coil”, juste changé la mèche – à 25W, ie 100W/cm^2, j’ai du mal à “wicker).

        Ca faisait un petit moment que je n’étais pas monté comme ça, et c’est vrai que c’est bien (un peu chaud, par rapport à mon habitude ; notamment l’ato qui chauffe bien : pas grave, le bois ne chauffe pas, et j’ai un “drip-tip” long avec “bender”). Bon, par contre, je suis en 50/50 (DIY poire duchesse de Baker Flavors), donc je crains l’encrassement rapide.

        Va falloir faire plein de tests (mais ça n’est pas une surprise : j’aime ça aussi :yahoo: ), et sûrement descendre en nicotine : je ne suis toujours pas sensible au “throat hit”, même en 20mg/mL (ce qui est accentué par la correction du pH : la nicotine est d’autant moins directement assimilée par les muqueuses des voix respiratoires supérieures que le pH est bas ; ce qui “in fine” est bien plus agréable à vaper, la gorge et le nez étant à un pH très légèrement acide), mais là, je suis quand même sensiblement “shooté” :-) :wacko: :-)

        Ah oui, encore un peu pour la route : :yahoo: :yahoo: :yahoo:

        0
      9. ‘tention à la fermentation alcoolique suivie d’une distillation sous l’effet de la chaleur, faudrait pas que tu te retrouves à vaper de la gnôle !
        :wacko:

        0
      10. Ah bah, non, ça l’alcool, je n’ai pas encore testé (enfin, l’éthylique – le benzylique, si et c’est bien). Mais c’est sur ma liste : apparemment, ça améliore la dilution des arômes de rajouter un peu de vodka au mix (bah, oui, c’t un super solvant, l’alcool) :wacko: :whistle:

        J’en ai vu en rajouter dans les 1-2%, mais calcul fait, ça me reviendrait en dose d’alcool à vaper 2 à 3 gouttes de (bonne) bière dans la journée… ça va : c’est plus la nicotine (genre, là, maintenant), qui va me “shooter” :yes:

        0
  10. Et oui à chacun sa vape B-) Moi je suis toujours en 12W voir je vape à 99.99 % en dry et le 0.01 qui reste en genesis. Toujours en mono coil.

    0
    1. Ouais, mais t’as peut-être aussi testé plein de trucs avant de stabiliser ta vape… Que moi, je pense devenir une référence mondiale du coiling mais dans assez longtemps.

      0
  11. Je ne suis pas sûr qu’on ait une puissance générale, plutôt par liquide.
    Sur les trucs mentholés/anisés bref frais, je préfère rester dans les 8/9W, pour les tabac, voir certains “gourmands”, je rechigne pas à tourner entre 12 et 16.

    Après, il y a des liquides qui tolèrent mieux que d’autres des puissances supérieures, certains révèlent d’avantage certaines saveurs à différentes puissances.

    Là, par exemple, je voulais vapoter du Red Astaire. J’avais un Genesis avec du liquide qui me disait plus trop, j’ai vidé celui-ci, refait les mèches et mis le Red Astaire dedans. Je ne me souvenais plus que le montage était à 0.7 ohms en double coil, je l’ai mis sur un meca muni d’une batterie pleine. Le liquide supporte très bien la puissance, mais c’est trop chaud pour ce liquide à mon goût, on dirait une tarte aux fruits rouges qui sort du four.

    0
    1. Ca, c’est vrai aussi – et ça se complique encore quand on fait ses liquides, puisqu’on peut donner un goût plus chauffé (sans la sensation), avec des trucs genre acétyl pyrazine, eugenol, etc :scratch:

      0
      1. Oui surtout que j’imagine qu’en faisant soi-même ses liquides, le résultat doit sans doute pas être constant.

        0
      2. Hmm, ça peut l’être, constant :

        – si on est rigoureux sur la manière de doser (quitte à diluer des trucs utilisés en très faible quantité, pour réduire les incertitudes quand on les prélève – faut juste prévoir du PG0 en rab)

        – si on utilise une pointe d’alcool benzylique (conservateur – j’en mets à raison d’environ 10% du volume d’arômes, qui ne dépasse lui même pas 5% du total en mono-arôme : ça permet notamment de maîtriser le “steeping”, particulièrement le “speed steeping” au bain-marie – ie ça évite qu’on fasse maturer le jus au-delà du stade où il était bon)

        – si on maîtrise le pH (ce qui fait disparaître le goût bizarre dont tu parlais dans ton avant-dernier article [je suis maintenant à peu près sûr que c’est dû à la nicotine en base libre, ie quand elle est présente en milieu alcalin – faut la combinaison des deux, d’après mes derniers tests, et c’est vraiment phénoménal quand c’est bien géré, d’autant pour les gars vers les 20mg/mL comme nous], ainsi que les sensations d’irritation ou de bouche pâteuse : le tout faisant que les sens font le yoyo le moins possible)

        là, on peut faire du DIY qui donne la même chose d’un “batch” à l’autre :yes: Maintenant, ça ne dit pas non plus comment réussir des recettes… ça, c’est autre chose :wacko:

        0
    2. C’est le chapitre 2 qu’on aborde après avoir réussi à envoyer différentes puissances dans les atos et avoir ainsi le choix !

      Mais de ce que j’en ai vu lors d’un test sur Grumpy’s Hooch qui semble assez bien tenir en température, le goût évolue pas mal, en effet. Et le plus chaud n’est pas celui que je préfère non plus.

      0
      1. Oui, plus chaud, ça dénature pas mal. Certains arômes vont compoter, voire “gunker” de folie (genre macérés : un pote à qui j’avais filé du HOL Virginia Prime en 12mg/mL n’avait même pas fini ses 2,5mL sur Protank que je sentais l’odeur de crâmé dans la pièce où il avait vapé – on ouvre le bouzin, et paf : plusieurs millimètres de charbon autour du “coil”, qui n’avait pourtant chauffé qu’à 7-8W…).

        Ca va en rendre certains encore mieux (j’aimais bien le HOL Cigare de Paris un peu trop chaud – ça donnait un goût de galette aux amandes croustillante), mais au final, on peut avoir la même chose avec des additifs, sans devoir monter la patate (et donc sans les inconvénients qui vont avec).

        0
  12. Je lorgne sur les box IPV, apparement ce sont de bons mods box pour un prix très abordable ! Avec chipsets Yihiecigar, comme dans les sigelei dernière génération. Vous en avez eu des retours ?

    0

Laisser un commentaire

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-) 
 
Fermer le menu