in

Svapiamo, ti amo !

Le squonking est partout ces temps-ci et bien évidemment, en tant que bonne “fashion victim” de la vape, il fallait que j’y succombe. Les boxes bottom-feeder ne sont pas encore légion sur les étals de nos boutiques, du moins pas en tant que produits grand-public. Les modeurs tiennent le marché un peu comme à l’époque des tubes mécaniques tandis que les généralistes y avancent timidement. Les produits sont donc souvent rares et (très) chers, à moins d’opter pour la DripBox de Kangertech, le SquonkMod de Steam Crave ou l’un de leur camarade de gamme. Après moult recherches et hésitations, j’ai fini par arrêter mon choix sur la boutique en ligne italienne Svapiamo proposant un large choix de boxes bottom-feeder artisanales situé dans une large gamme de prix.

Svapiamo

L’Italie semble bien être le pays européen du squonk si l’on considère la diversité de l’offre et le nombre de modeurs issus de ce pays. Ainsi, Svapiamo propose plusieurs gammes de boxes taillées dans le bois ou construites à l’imprimante 3D en matière plastique dite ABS. Les “motorisations” proposées vont du full-méca au DNA en passant par le méca régulé par MOSFET, autant dire qu’il y en a pour tous les goûts et pour toutes les bourses.

01 - wood

Soucieux de ne pas infliger une rouste trop sévère à Porky (le cochon-tirelire), j’ai prudemment renoncé à l’acquisition d’une des superbes Svapiamo en bois encore disponible chez VapinArt aux USA pour me “contenter” d’une v12 full-méca en ABS à 70€, l’addition s’alourdissant immédiatement de 12€ de frais de port pour, il est vrai, une attente de livraison inférieure à trois jours ouvrés.

La Svapiamo v12

La Svapiamo v12 arrive en emballage artisanal de papier à bulle, peu esthétique mais préservant efficacement l’objet des aléas du transport. Le site italien permet un grand nombre d’assemblages de couleurs, permettant le choix d’un coloris différent pour le corps de la box, le couvercle et le switch. J’ai pour ma part opté pour le classicisme avec un corps noir, un couvercle et un switch gris.

La v12 est de dimensions assez réduites avec 85 mm de haut, 45 mm de large et 26 mm de profondeur mais frappe tout de même par sa légèreté. Le plastique ABS semble cependant parfaitement rigide et résistant même s’il faudra vraisemblablement se méfier des rayures en surface. A peine la box déballée, j’ai bien sûr immédiatement soustrait le couvercle à l’affection débordante de ses deux paires d’aimants de maintien pour observer le montage proposé…

02 - inside

Comme on peut le constater, le switch est un pur méca. Lors d’une pression, le bouton de ABS presse la lame de cuivre en “A” sur la photo contre le contacteur positif du connecteur 510 Fat Daddy v5 situé en “B”, fermant le circuit et reliant le contacteur négatif visible en “C” de ce connecteur au pôle négatif de l’accu faisant contact en “D”, son pôle positif étant en “E”, posé sur la lame de cuivre “A” pour boucler la boucle… Ouf !

Ce montage est propre mais présente à mon avis un petit inconvénient. La lame de cuivre citée ci-dessus risque en effet une oxydation locale rapide au contact de la pièce de laiton fixée au pôle positif du Fat Daddy… Un entretien scrupuleux est donc à prévoir, sinon gare aux miss-fires !

03 - top

La box ne comporte pas d’orifices de dégazage, ce qui peut poser problème en cas d’emballement de l’alimentation électrique, d’autant que nous sommes ici en full-méca. Le connecteur 510 est de bonne facture puisque c’est un Fat Daddy made in USA, il est également solidement fixé au corps de la box et présente, vu de dessus, le canal à liquide caractéristique du matériel “bottom-feed” !  :yahoo:

Les contacteurs de l’accu sont un peu serrés sur ce matériel neuf et il faut pousser ferme pour loger le 18650 de bonne qualité que l’on envisage d’utiliser avec toutes les précautions requises par une vape full-méca.

04 - accu

Aucun ruban extracteur n’étant prévu, il conviendra d’expulser le dit accu par une frappe vigoureuse contre la main ouverte afin de ne pas risquer de lui ruiner la tête en utilisant les ongles ou un quelconque outil pointu pour l’extraire.

Après l’alimentation électrique, l’heure est venue de s’occuper de l’alimentation en liquide. La box est livrée avec un flacon souple complet, pré-percé pour accueillir le tube visible au premier plan :

05 - bottle

L’idée est ici de faire passer le tube dans le capuchon visible au centre de la photo, de placer le capuchon sur le flacon rempli d’un liquide apprécié en veillant à ce que l’extrémité basse du tube aille bien jusqu’au fond du flacon puis de fixer le tout à l’aide du bouchon à vis situé à droite. Je ne parviens pas encore à mener l’opération à bien sans m’en fiche plein les doigts mais je suis sûr que cela viendra avec l’entraînement. Notre flacon équipé est ensuite inséré dans la box à côté de l’accu, l’extrémité supérieure du tube s’enquillant dans la base métallique du Fat Daddy.

06 - mount

Et voilà, c’est prêt ! Il ne nous manque plus qu’un dripper BF pour un premier squonking !

Un dripper BF

Comme on l’aura compris, une simple pression sur le flacon souple via l’orifice découpé à cet effet dans le couvercle de la box suffira pour faire monter le liquide jusqu’au connecteur Fat Daddy, traversant ce dernier pour se retrouver à l’extérieur. L’idéal serait donc de disposer d’un dripper à plot positif percé de manière à permettre l’ascension du liquide vers la cuve et alimenter ainsi les mèches, en pur mode bottom-feeding !

A l’heure où nous causons, je ne dispose que du Velocity v1 en configuration percée, mes efforts pour équiper d’autres drippers en pin BF n’ayant pas encore abouti. Allez, on va dire que ça occupe de chercher des plots positifs percés pour les NarDA, Magma, Tsunami et consors sur toute la planète… En attendant de plus vastes succès, voici donc le bottom du Velocity :

07 - bf_pin

Le côté cuve permet normalement de comprendre absolument tout le mécanisme du squonking si l’on imagine les effets d’une pression sur le flacon contenu par la box sur l’orifice signalé par la flèche bleue. Le liquide sort par là et se répand dans la cuve, oui !

08 - bf_top

Et pour finir…

Ben voilà, j’aurai mis mon grain de sel sur le sujet du squonking… Après quelques jours de pratique, il faut bien reconnaître que l’alimentation en live du dripper est très agréable et que le système mérite que l’on s’y intéresse de près.

09 - ready

Le choix d’une box full-méca est sûrement discutable puisque ce type de dispositif nécessite plus d’entretien, plus de soin dans les montages et plus de précautions d’usage qu’un modèle électronique. La boutique Svapiamo propose cependant suffisamment d’alternatives pour laisser chacun choisir sa box en fonction de ses goûts, toujours selon un design soigné et des prix finalement raisonnables pour des produits artisanaux.

Bon squonking à toutes et tous !  :bye:

Amiral

Ecrit par Nesquick

Nesquick, dans la vape depuis 2013.
Intéressé par la découverte de ce nouveau monde de saveurs et de techniques... Bonne vape à tous !

25 Comments

Laisser un commentaire
  1. Article intéressant merci Nesquick.
    Juste une question: aucune fuite à déplorer au niveau du tube de raccord fiole /fat daddy?
    J’imagine à peine le désastre en cas d’inondation suite à des pressions régulières et successives sans que l’on y prête attention…. :/
    C’est un peu ce qui me freine avec ce type de matos pour le moment.
    J’ai mis 2 ans à trouver un RTA “goutû” et sans fuites, c’est pas pour enchaîner sur des problèmes de bouteilles et raccords !

    • Le tuyau de raccord est fait d’une espèce de silicone gommeuse voire collante et son diamètre intérieur est inférieur au diamètre extérieur du tube Fat Daddy… Ca serre et adhère assez fort, je n’ai pas observé de fuites jusqu’à présent.

      Ce genre de système est à considérer si tu as un dripper favori que tu utilises souvent… Le bottom-feed en rendra l’usage bien plus pratique mais ne changera rien au rendu de la vape.

      • Ok merci du retour.
        J’ai aussi le velocity v2 que j’utilise uniquement le soir avec ma boxer 150w tant le setup est peu nomade et contraignant (double clapton coil qui m’oblige à recharger toutes les 7/8 lattes…).
        Je me dis que j’y passerai sûrement lors de la “probable future généralisation” des RDA en 18 mm qui semblent réunir le meilleur des deux mondes (celui des mini dripper saveurs en mono coils en 14/16mm avec celui des dripper 22mm permettant des montages plus exotiques…).
        Là pour le moment mis à part le NoToy de NoName (130 boules quand même!) qui me tente un peu, je n’ai rien vu/lu de vraiment concluant.
        A+

  2. Hello Nesquick,

    Pour ôter l’accu de ta box, tu peux y glisser un ruban.
    C’est ce que j’avais fait sur une box en bambou.

    Tu y mets des accus non protégés et pas de fusible ?

    • LO Zaza,

      L’idée du ruban est bonne, va falloir que j’attende les fêtes de fin d’année pour en prélever un morceau sur un paquet-cadeau ! ;-)

      Yo, je mets des accus non protégés et pas de fusible mais je fais gaffe de n’utiliser que de la marque (AW, Sony, Efest, Vamped, MXJO) achetée dans des boutiques nationales ayant pignon sur rue, pis je passe les montages à la loi de Ohm, pis je nettoie souvent mes mods et boxes méca… A part un sale court-jus dans une box philippine artisanale (mémère la Alum-box), du à la fracture de l’axe du switch en cours de vape, je n’ai jamais eu de problème.

      Ceci dit, je ne conseille à personne de faire de même car le risque de se manger un incident en vapant full-méca existe réellement…

  3. Salut Nes

    Pour avoir des flacons pas chers de remplacement, j’ai lu quelque part que certains chopper des fioles de sauce soja vendues avec les menus nippons.
    Apparemment ça fonctionne nickel
    Sinon comment tu fais pour éviter l’oxydation , tu fais comment ?

    • Salut Sezni,

      P’têt que les petits flacons de sauce dont tu parles peuvent convenir, en effet. J’en ai eu mais ils sont partis à la benne vu qu’à l’époque je ne voyais pas bien quoi en faire. :cry:

      J’ai pris deux flacons et 30 cm de tube en plus de la box chez Svapiamo, ça fera le job en attendant !

      L’oxydation n’est pas évitable, malheureusement… Quand ça va commencer à bégayer sur le switch, le passage d’un bout de chiffon imprégné de Mirror entre la lame de cuivre et le Fat Daddy devrait faire l’affaire.

  4. UN risque en full méca même pas vrai accu non protégé rez 0.02 ohm ça pète le feu voilà ce qu’a à peu près dit un crétin sur YouTube pour la noisy cricket en méca fait faire attention les gens !! J ai une dribox et lorgne pas mal sur les svapiamo mais j ai eu vent d une box geekvape électro squonk alors je sais pas en tout cas belle revue nesquick comme d habitude sauf que celle ci a du tuer porky

    • 0,02 ohm sur une Noisy Cricket, c’est du suicide… Faut rester autour de l’ohm et encore, avec de grosses bobines pour faire de la surface !

      Niveau box BF, il y a aussi une COV qui a de l’allure. J’ai longtemps hésité et puis le côté artisanal de la Svapiamo a fini par l’emporter. Normalement, elle ne devrait pas partir en sucette au bout de deux mois d’utilisation et même si c’était le cas, elle est facilement réparable. D’autre part, la vape méca reste mon truc même si je la pratique de moins en moins pour cause de contraintes annexes multiples.

      Quant à Porky et bien… Va falloir lui accorder des vacances ! ;-)

    • À l’usage, elle est vraiment sympa, cette v12… Légère et apparemment robuste. De plus, le 510 Fat Daddy permet d’y visser plusieurs diamètres de drippers, ce qui n’est pas forcément le cas des autres boxes Svapiamo dont le connecteur présente un rebord.

      Reste le prix, un peu élevé tout de même par rapport à la DripBox Kangertech et le côté full-méca qui peuvent rebuter.

      Il me semble que Svapiamo bricole aussi des boxes comme la VTC Mini ou la iStick 100 en BF mais ces modèles “custom” ne sont pas donnés non plus.

  5. le côté meca peu certes rebuter, mais est surtout bien en dessous question tarif qu’une box bf electro. Il y a geekvape qui a sortis une box electro bf pas dispo en France encore il me semble pour un tarif correcte a voir.

    • Oui, la Gbox S100… Elle est en précommande chez 3Fvape au prix de 63,60€, ETA au 25 août. Une 100 watts double 18650, je suppose que tu le sais déjà ! ;-)

      Elle est plutôt réussie esthétiquement et ses 100 watts garantissent une large plage d’utilisation. Par contre, elle semble assez mastoc… Normal, il faut bien loger les deux accus et le flacon de liquide !

      L’idéal consisterait encore une fois à dérouiller Porky (le pauvre) en prenant une Svapiamo méca poids-plume pour sortir et cette belle Gbox pour faire des nuages d’enfer à la maison. Mais l’idéal n’est pas de ce monde ! :cry:

  6. En box méca “low cost”, est sortie la petite Eleaf Pico Squeeze 50W.
    Je pense et j’espère que l’offre devrait s’étoffer d’ici quelques temps, aussi bien pour les box, que des drippers ou de leurs pins percés ?

    • Si eLeaf répond ainsi à Kangertech, c’est qu’il y a des bénefs à faire sur le créneau…

      Je pense comme toi, le BF devrait être le “next big thing” de la rentrée. Ça va squonker ferme dans les chaumières. La Pico est déjà très populaire, cette version “Squeeze” tend littéralement la main à ses fans pour les emmener vers les drippers percés ! :yes:

  7. Merci pour cette revue ! Cette box m’intéresse beaucoup ! On trouve pas mal de box similaires chez des modeurs français pour le double du prix et des mois d’attente… Autre avantage pour la V12, ils ont visiblement rajouté récemment un lock pour le switch !

  8. La v13 est pas mal du tout, en effet ! En plus de la forme arrondie, la fenêtre ouverte sur le flacon passe vers la tranche de la box, ce qui est plus pratique pour squonker.

    Mais ce n’est plus une full-meca comme la v12 !

  9. @zaza Yo, elle est top la Freehand S Box… Le marché des boxes BF artisanales fait un peu penser à celui des mods méca d’il y a deux ou trois ans. Les moddeurs sortaient des trucs top-love mais hors de prix. Caravela, Chi-you, Nemesis… :heart:

    Le souci avec ces trucs-là est qu’il faut vraiment être sûr de sa vape pour lâcher les sous… À ces prix-là, le caprice est proscrit. :cry:

    Un jour, peut-être…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-) 
 

Des pins bottom-feed en DIY !

Myrtille Nsqck… La quiche se rebelle !