in

J'adoreJ'adore J'aimeJ'aime MerciMerci

Sure RTA (BP Mods) : le bien nommé !

La première fois que j’ai entendu parler du Sure RTA, j’ai tout de suite eu envie de le tester !
Déjà, parce que le mec qui en parlait disait que les saveurs étaient vraiment excellentes. OK très bien, mais c’était qui ce gonz ? Aucune idée, jamais entendu parler ! :wacko: Pas grave, si un pur inconnu dit que c’est super, c’est sûrement que ça doit être vrai, pas vrai ? :scratch:
Ensuite, parce qu’aussi futile que ça puisse paraître, ben ce Sure RTA, je l’ai juste trouvé magnifique dès le premier regard : sobre comme j’aime, mais également atypique avec sa cloche façon bell cap. Alors oui, je sais, il ne faut pas se fier aux apparences… l’habit ne fait pas le moine… touça touça… N’empêche que la promesse de saveurs de dingue, couplée à une esthétique fort agréable, ça pèse quand même dans la balance !
Enfin, et c’est ce qui a fini par enfoncer le clou, le fabricant. BP Mods, je ne connaissais qu’au travers de ‘on dit’, n’ayant jamais eu l’occasion de tester cette marque. Il était donc grand temps de rattraper le temps perdu et que je me fasse ma propre opinion. Du coup, hop… un petit coup d’œil au catalogue de nos amis de chez Fasttech et, quelques mails échangés plus tard, voilà que l’atomiseur traversait les océans en direction de ma boîte aux lettres !

 

Présentation

Au déballage, l’impression laissée par ce petit bout d’chou de 22mm de diamètre est très bonne, avec un joli brossage des parties acier, une cloche épaisse qui, en dépit de sa matière plastoc, semble robuste, et des ajustements aux p’tits oignons. Niveau usinage, y’a pas à dire, on est bien, c’est vraiment de belle facture. Au cul de l’ato, le pin positif est protubérant, ce qui laisse augurer de bonnes choses sur méca hybride.

Juste un truc tout de même pour chipoter : l’ato est vraiment léger, peut-être un poil trop pour le placer à coup sûr dans la catégorie High End. Ben ouais, c’est peut-être idiot mais perso, tu me dis ‘high end’, je me figure tout de suite un truc lourd où le fabricant n’a pas plaint la matière… Mais bon, passons. L’ato est beau et très proprement réalisé, c’est déjà pas mal. Bon c’est sûr, ça ne fait pas tout, mais vous allez voir que niveau conception, le Sure RTA a été plutôt bien pensé.

 

Une mécanique astucieuse

Niveau principes de fonctionnement, le Sure est inspiré du FEV, avec un accès rapide au plateau de montage : il suffit de tirer le tank vers le haut pour le déclipser du deck.

Ouais j’ai flouté le plateau, on verra ça en temps voulu. Chaque chose en son temps, pour l’heure on se concentre sur la partie haute de l’ato. Celle-ci se compose de 2 pièces : un tank en PCTG de 3.8ml de contenance, ainsi qu’une base qui est en fait la chambre d’atomisation.

À l’intérieur, c’est dômé et équipé de 2 « wicks » usinés dans la masse afin de permettre au jus de descendre du tank pour aller imprégner les mèches de coton.

Alimentation des mèches par le haut, donc. Comme sur le FEV.

En s’approchant un peu, on distingue 3 petits détrompeurs gravés sur le haut de la base.

On devine alors facilement que le tank accepte 3 positions différentes. Pour accéder à ce dernier et le recharger en jus à vaper, il faut se mettre sur le détrompeur du milieu. Là il faudra avoir des yeux bioniques, pas comme moi, car un autre détrompeur est également présent sur la bague du bottom-tank.

Au départ, ce sera peut-être un peu galère à appréhender, mais on s’y fait vite.

Les orifices de remplissage sont corrects : un flacon chubby gorilla, ça passe crème. Un flacon twist aussi.
Une autre vue de l’ensemble permet de comprendre aisément le fonctionnement de l’atomiseur.

On voit bien qu’à un moment donné, il va falloir que les orifices de remplissage du tank coïncident avec l’entrée des « wicks ». D’où le système de baïonnette à 3 positions. Mais avant de voir ça dans le détail, un petit zoom sur l’intérieur du tank s’impose.

Pas besoin de faire un roman, la photo parle d’elle-même : le haut de la cheminée va se visser directement dans le haut du tank. Hum…… On sait depuis des lustres qu’avec un mâle en métal vissé dans une femelle en plastoc, il n’est pas garanti sur facture qu’on puisse défier les siècles, mais c’est pourtant le choix qu’a fait BP Mods. Bien que les filetages soient excellents, il faudra quand même faire gaffe de ne pas visser le bottom tank trop fort… :whistle:

Bien ! Ceci étant dit, revenons-en à nos moutons, à savoir le mécanisme de gestion de liquide. Car oui, à la différence du FEV, il est possible sur ce Sure RTA  d’ouvrir ou de fermer les arrivées de liquide.

– On a vu que le détrompeur du milieu servait à accéder au tank pour le remplir.
– Celui de droite, c’est pour fermer les juices holes.

Lorsqu’on souhaitera déclipser le tank pour accéder au plateau de montage, il faudra donc penser à tourner le tank en sens anti-horaire afin d’éviter la piscine. Ça fonctionne très bien, c’est parfaitement étanche. Rien à redire.
– Pour vaper, il faudra bien évidemment ouvrir les juice holes et pour ça, on utilisera le détrompeur de gauche en tournant le tank en sens horaire.

À noter qu’il existe également une quatrième position, intermédiaire, pour n’avoir les juice holes qu’à moitié ouverts. Ce qui est très utile si l’on vape des jus fortement dosés en PG.

La position se trouvera en tournant le tank en sens horaire, entre le détrompeur du milieu et celui de gauche. Cette position est invisible, mais comme elle est également légèrement crantée, on sentira facilement dans les doigts à quel moment il faut arrêter de tourner le tank.

Voilà pour la partie haute de l’ato ! Intéressons-nous à présent au plateau de montage.

 

Le deck du Sure RTA

Il est plutôt bien fichu ! :good:

Des posts de montage avec ergots pour éviter que le câble se barre lors du serrage… Des vis à tête large pour emprisonner tout type de câble… Des guides pour poser son gabarit et que le coil soit tout de suite positionné là où il faut sans se prendre la tête… En termes de praticité, on ne peut pas faire mieux, tout est là pour faciliter la vie du vapoto.

Au centre du plateau, tout le monde aura remarqué l’énorme orifice (4mm de diamètre !), qui laisse à penser que le Sure RTA est un ato à tirage très aérien, d’autant que les cyclopes latéraux d’admission d’air (4mm x 1mm) sont au nombre de 3 !

En dévissant le pin positif puis en ôtant le plot de montage positif, on découvre 3 canaux d’air indépendants.

On remarquera également que la partie haute du pin positif est usinée en forme de cône, afin de rediriger l’air vers le haut de manière uniforme. À en croire BP Mods, ce pin positif côné a un rôle essentiel dans la manière dont est ventilé le Sure RTA. OK, on les croit sur parole pour le moment, on verra tout à l’heure ce que ça donne dans la pratique.
« Ah chouette », se dit-on, « voilà un petit ato de 22 qui va être bien aérien ! Ça ne court pas les rues, ce genre de bestioles ». Hé bien détrompez-vous, en réalité, ce Sure RTA est un ato qui a été pensé pour être polyvalent, et qui fait même la part belle… au tirage MTL !

En effet, l’ato est livré avec pas moins de 11 inserts d’airflow à placer au centre du plateau, dont 8 exclusivement dédiés aux tirages serrés (0.8 , 0.9 , 1.0 , 1.1 , 1.2 , 1.3 , 1.4 et 1.5 mm). Les DLeux devront eux se contenter des 3 inserts restant, d’un diamètre interne de 2 , 2.5, et 3 mm.
Petit détail fort bienvenu, la taille de chaque insert d’airflow est gravée, ce qui permet de s’y retrouver facilement.

 

Montage

Côté mise en œuvre, c’est RAS en ce qui concerne le placement du coil.

Ici, un 5 spires de Fused clapton Ni80 2*28/36 tourné sur axe de 25, pour une réz. rodée à 0.5 ohm.
La particularité du Sure RTA se situe au niveau du cotonnage, qui va devoir être précis ! D’ailleurs, et c’est assez rare pour être signalé, BP Mods nous fournit le mode d’emploi via une plaquette imprimée en couleur. (c’est en bas que ça s’passe) ;-)

Allons bon, il va falloir couper les mèches en hauteur… Première fois que j’vois ça et, franchement, je suis un peu dubitatif et commence à me poser des questions quant au côté « bien foutu » du bouzin. En effet, devoir couper le coton en fonction de si on vape MTL ou DL, perso ça m’envoie le mauvais message que l’ato va potentiellement souffrir d’un manque d’irrigation des mèches si la manip’ est mal faite en amont…. Mais bon, si ça se trouve ça va marcher du tonnerre, alors je mets mon scepticisme de côté et comme je compte vaper ce Sure RTA en DL, je m’exécute sans poser de questions.

Hop, un premier coup de ciseaux sur la mèche de gauche. Reste à faire pareil de l’autre côté.

C’est un peu particulier, mais quand on voit ce que ça donne en vrai, cette étape se justifie pleinement : comme les wicks usinés dans la masse de la chambre d’atomisation sont assez longs, ils viennent un peu (beaucoup ?) écraser le coton.

D’où l’intérêt de bien suivre le mode d’emploi fourni par le fabricant. Ce faisant, on constate que l’alimentation des mèches est impeccable ! Donc si vous avez des dry hits, c’est que c’est mal cotonné, tout simplement. :-)
Un dernier petit truc avant de conclure : compte tenu de l’architecture interne particulière de l’ato, le tank a évidemment une position unique une fois qu’il est clipsé sur le deck. Pour réussir la manœuvre à tous les coups, il conviendra d’aligner le logo de l’ato sur le petit poinçon gravé sur la tranche du deck.

 

Et maintenant, comment y vape, le bouzin ?

Que ce soit en tirage serré ou plus ouvert, l’identité vapistique du Sure RTA est d’offrir une vape vraiment très douce, avec peu de hit, et vraiment très ronde également. D’ailleurs, c’est un ato avec lequel il faut vaper calme : 25 à 35 watts maximums en (R)DL !
La précision du rendu des saveurs, sans être au top, est plus que correcte. J’entends par là qu’on reconnaît sans souci ses mélanges préférés, mais que sur certains types de jus à vaper, l’ato ne fait malheureusement pas le boulot comme je l’aimerais. Par exemple, avec des macérats et/ou des extraits de tabac, le Sure RTA a tendance à piétiner les nuances les plus subtiles, ce qui est rédhibitoire pour moi.  :cry:

Pour autant, ne me faîtes pas dire ce que je n’ai pas dit : il serait totalement injuste de déglinguer le machin car sur des gourmands relativement peu complexes type Tallak ou Projet Lenny, le Sure RTA s’en sort très bien, qu’il s’agisse du rendu global ou de la saturation des arômes.

Pour ma part, je ne me reconnais pas dans les nombreux avis positifs qui évoquent de manière assez unanime « d’excellentes saveurs », mais c’est juste parce que la « couleur » de vape  de cet ato ne me correspond pas. Les goûts et les couleurs… Voilà, tant pis pour moi ! :bye:

Pour le reste, on a affaire à un ato facile à vivre et totalement étanche si le cotonnage est bien réalisé (dans le cas contraire, par contre…). En toute subjectivité, certaines choses – comme le fait de devoir décoiler l’ato pour changer d’insert d’airflow – m’empêchent de le placer dans mes tops mais ça, ça ne regarde que moi. Car le plus objectivement possible, le Sure RTA est un atomiseur agréable qui ne manquera pas de séduire bon nombre de vapotos. Le mot de la fin, un peu facile : le Sure RTA porte bien son nom, c’est une valeur sûre.  :yes:

Bonne vape les loulous, et Allez Paris !
Nan j’déconne !!!! :yahoo:

Ecrit par Clandestino

Passager clandestin du Navire pendant des années, les rats ont failli avoir ma peau dans les soutes, alors j'ai dû quitter ma planque. Mais maintenant que je suis à découvert, pas le choix, je vais filer un petit coup de main à l'équipage, en toute subjectivité bien-sûr. Pas envie de finir balancé aux requins... Loin d'avoir l'expérience et la roublardise des vieux loups de mer qui sévissent sur ce rafiot, je vais humblement commencer par aller frotter le pont, histoire de pas faire de vagues.

18 Comments

Laisser un commentaire
    • Ouaip mon Ez’, j’ai testé les 11 inserts, j’te raconte pas le boulot !! Parce qu’à chaque fois, faut enlever le coil, en remettre un autre, le rôder de nouveau, le cotonner… 🥴🥵🥵🥵 Honnêtement, ça m’a gonflé…
      De 0.8 à 1.1mm, franchement c’est Invapable. Bcp trop serré pour sentir quoi que ce soit de potable.
      À 1.2 et 1.3mm, là on commence à causer vape.
      À 1.4 et 1.5, on est typiquement sur le genre de tirage que je ne supporte pas : ni mtl, ni Rdl.

      Mais pour moi, cet ato n’est pas bien conçu pour obtenir du mtl d’élite, contrairement à ce que le nombre de pins mtl pourraient laisser croire.. Le flux d’air entrant dans l’ato (3 cyclopes) est bcp trop important, et il ne suffit pas de réduire le flux en toute fin de course avec un insert d’airflow pour avoir un super résultat.. La dynamique des flux, c’est un peu plus complexe que ça.. Là c’est comme si tu prenais un énorme entonnoir avec une toute petite sortie : y’a un déséquilibre qui empêche ton entonnoir d’être vraiment efficace.

      Non, là où le Sure fait bien le job, c’est en DL avec le plus gros insert. Vu comment l’ato est conçu, c’est juste logique… ;-)

      • Sinon j’ai ressorti le Haku Riviera de sa retraite, et quelle claque :wacko: :heart: Du coup j’ai regardé sur FT et il est toujours en vente pour une dizaines d’euros. Un rapport qualité prix imbattable. Et pour un système d »AF innovant et toujours une vape quali, le Hellfire Mav-T sur 2F :good: A bon entendeurs :yes:

  1. toujours un plaisir tes revues cland joli ato il me fait penser au bastard d’atmizo c’est le remplaçant du pioneer que j’avais tester et qui était pas mal après le look ne fait pas tout👍

    • Merci mon Mex’,
      C’est vrai qu’il a un air de bastard… Jamais vapé sur ce dernier, tout comme le Pioneer d’ailleurs..
      Je ne sais pas si on peut parler de « remplaçant ».. Il fait aussi du DL le Pioneer ?

      Là on est vraiment sur un ato polyvalent.

      • au faite cland tu n’as pas craqué sur le dernier kayfun le kayfun x. oui c’est vrai le pioneer fait aussi du dl et bp mod vient de sortir le lighsaber c’est un pod mais façon mod meca avec sleeve en bois

      • Si si mon Mex’, le KFX est arrivé récemment à la maison. On aura sans doute l’occasion d’en parler sur le Navire un de ces 4… :mail: :mail: :-) Pour l’heure, je lui fais subir toute une batterie de tests en conditions réelles.
        Tu l’as essayé toi ?

        Je viens de matter le lighsaber… Je le trouve magnifique avec son look de méca en bois ! Ça donnerait presque envie de tester ce pod…. :wacko: :yes: :scratch:

      • Ouais, 60 watts, orienté RDL / DL avec des rez. à 0.5 et 0.3 ohm.
        5ml de contenance, pas mal !
        Et apparemment la possibilité d’utiliser le mod comme une box normale, grâce à un adaptateur vendu séparément (sont malins….).

        En tant que matos de secours dans la boîte à gants (au lieu de ces puffs de merde), je dis ‘pourquoi pas’ !

  2. Ah que oui, oui! Ça est une belle revue, une fois :good:
    C’est sur que ce Sure m’avait tapé dans l’oeil mais c’est sur que j’attendais le retour d’un pro, « amateur’ du genre avant de me décider. Ben voili, c’est fait grâce à notre aimable Clandestin :whistle: Super revue poto :yes: Concernant le Sur, c’est sur que ton chapitre « comment y vape » a un tantinet refroidit mes ardeurs. Comme toi, je trouve qu’il est primordiale que l’ato envoie une restitution des saveurs à la hauteur de mes attentes car dans le cas contraire, son espérance de vie entre mes paluches se verra très, très éphémère. Certains n’ont pas vécu plus d’une heure, le temps de tester 3 à 4 montages. Bref. Je te remercie mon Cland’s pour m’avoir fait économiser de la tune en ces temps de crise :heart:

    • Merci mon Bruce, c’est vrai qu’avec le nombre de (très) bons atos qu’on a accumulés depuis le temps, si le petit nouveau est « juste bon », il a de grandes chances de passer aux oubliettes vite fait bien fait…

      A mon avis, ce Sure est bien pour qui débute dans la Vape ou qui ne possède pas une collection d’atos trop fournie. Mais que ce soit sur le créneau MTL ou DL, je trouve qu’il y a mieux. Le gros avantage du Sure, c’est sa polyvalence. Mais le souci avec un bouzin polyvalent, c’est que si on commence à le comparer avec des atos spécialisés (mtl ou DL), il n’y a pas photo. J’ai toujours dit qu’à vouloir tout faire, on ne peut pas atteindre l’excellence partout… Ce Sure en est l’illustration parfaite.

      Tu fais bien de garder ton blé sur ce coup-là, car
      même en full open, tu t’étoufferais avec ce Sure. :yes: Et puis… dès la semaine prochaine, il y a quelque chose qui arrive qui pourrait te correspondre bien mieux…Stay tuned….

  3. Décidément, l’alimentation à la FEV semble avoir le vent en poupe… Après celle du Atemporal RTA, voici celle du Sure RTA !

    Le système est plutôt plaisant dès lors qu’on a capté comment couper et placer le coton mais il vaut mieux s’y faire assez vite car les fuites sont impressionnantes en cas de loupé.

    Je trouve pour ma part ce Sure RTA assez moche, ce qui ne lui enlève certainement pas grand-chose vu qu’il semble avoir d’autres arguments à faire valoir si on en croit cette très chouette revue. Flux d’air maîtrisé, plateau pensé pour un montage facile, système original d’alimentation en jus… :good:

    La volonté mercantile de ratisser large avec 11 réducteurs de flux paraît cependant suspecte car comme le dit Cland’ plus haut, on fait rarement bien quand on fait polyvalent, à part encombrer la poubelle ou les tiroirs si on ne veut pas jeter les 10 réducteurs qui ne serviront à rien, sauf peut-être comme également dit plus haut, à faire quelques essais si on cherche encore sa vape.

    Vu que Bruce fait bien de garder son blé sur ce coup-là de l’avis même du rédacteur de la revue, je crois que je vais faire pareil ! :yes:

    • Ouais mon Nes’, t’as raison, laisse Porky tranquille pour le moment, il y a des chances qu’il se mette à couiner d’ici peu ! Enfin j’dis ça… P’têtre pas en fait… On verra !

      C’est vrai que depuis quelque temps, on voit fleurir une floppé d’atos plus ou moins pompés sur le FEV. Peut-être que les mecs de Flash-e-Vapor avaient déposé un brevet sur leur système d’alimentation si particulier, et qu’ils ont ainsi été peinards pendant si longtemps..? :unsure:
      En tout cas, je crois que t’as bien résumé le truc pour le Sure : ils ont voulu toucher un max de vapotos avec tous ces réducteurs d’air. Sur le papier, c’est toujours alléchant de se dire qu’avec un seul ato, on va pouvoir tout faire.
      Ça me rappelle un peu mon tout tout tout premier reconstructible : j’étais alors sur clearo et je cherchais un RTA, sans savoir du tout ce que ça allait donner et si ça allait me convenir ou pas. Alors comme je n’avais pas envie de balancer mon flouze par les fenêtres, j’avais jeté mon dévolu sur un ato ‘hybride’, qui avait la particularité d’être soit clearo, soit deck reconstructible. Super, que j’m’étais dit !! Je prends ça, comme ça si le reconstructible ne me va pas, je l’utiliserai en clearo !! Ahh la belle affaire !! Tu parles… Au final, l’ato pissait à 100%, quel que soit le cotonnage effectué en mode RTA, mais aussi en mode clearo !! :yes: Résultat, la benne direct, et du blé dépensé pour rien ! :yahoo: :cry: :-(
      Moralité, la polyvalence est toujours louche. Même si dans le cas du Sure, le boulot est fait correctement sur les 2 créneaux de tirage proposés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-) 
 

Putain, 10 ans!

Valhalla v2 micro (Vaperz Cloud) : Asgard killer ?