Ayant commencé à vapoter il y a finalement pas si longtemps que ça, le 15 novembre 2013, j’ai un peu brûlé les étapes de la cigarette électronique qu’ont du connaître bon nombre de vous.

En effet, après une première semaine à utiliser mon kit Stardust+Ego-C sur du Liqua, je me suis rendu dans une boutique près de chez moi pour goûter autre chose déjà, et discuter avec les sympathiques vendeurs passionnés qui utilisaient par ailleurs des mods et atomiseurs avancés. Finalement, après avoir regardé pas mal de vidéos et de sites, acheté une quantité monstrueuse d’atomiseurs réparables, j’ai commandé mon premier atomiseur reconstructible : un clone Russian sur FT (suite à une vidéo sur Nukevapes montrant le montage en micro coil coton) et mon premier mod : un eVic (oui je sais …). Par la suite, j’ai continué d’accumuler les atomiseurs utilisables en microcoil coton, clones pour la plupart ou sinon coûtant moins de 30€. Je suis également monté en gamme niveau mods électroniques avec un Zmax Mini, deux Dicodes Dani Basic et Extreme.

Toutefois, j’avais fait l’impasse sur deux choses : les atomiseurs type Genesis et les mods mécaniques. J’avais évité les premiers ne voulant pas m’embêter avec tout le bazar du mesh, câble, etc. J’avais fui les deuxièmes pour le côté “rigide” de l’utilisation et pas forcément sans risques.

Finalement, ma curiosité m’a poussé à commander un clone du Kraken chez FT il y a quelques temps ainsi qu’un clone du Stingray provenant de Vapor Break, que j’ai reçu il y a une semaine.

Alors que dire ?

Ben que j’ai pas beaucoup usé les accus de mes mods électroniques ces temps-ci …

Mais commençons les présentations.

Tout d’abord le Stingray, acheté 28 dollars chez Vapor Break. Commandé le 30 avril, expédié le 4 mai (sachant qu’il y avait le 1 mai), je l’ai reçu le 20 mai pour ceux qui voudraient comparer avec FT. Les frais de ports ne sont pas gratuits toutefois, mais les stocks sont clairement présentés.

DSC_0001

Le coffret, en carton rigide, contient les trois longueurs de tubes pour les différentes tailles d’accus (c’est que je recherchais précisément) ainsi qu’un drip tip qui semble être du cuivre peint en noir comme les tubes.

DSC_0004

Une vue hors de la boite de l’ensemble :

DSC_0006

Le mod démonté en version 18350 :

DSC_0007

Le switch est magnétique, la bague de verrouillage est en inox et le top cap est un mix de cuivre et d’inox me semble-t-il avec un contact ajustable en laiton recouvert d’argent d’après le site :

DSC_0009

 

Étant donné que c’est mon premier mod mécanique, je n’ai pas de comparaison et du reste je n’y connais pas grand chose.

A l’usage, c’est très sympa par rapport à un mod électronique : pas d’appui qui ouvre une fonctionnalité au lieu d’envoyer le jus, le format 18350 rend le setup très compact et peut être posé déverrouillé sans déclencher le courant. Bref pas de chichis, ça allume la résistance et c’est tout ce qu’on lui demande !

Évidemment, je n’ai pas de testeur pour vérifier ce qui en sort et s’il présente des pertes importantes, mais j’en suis ravi niveau utilisation, il ne me donne pas l’impression de manquer de patate. Le switch ne reste pas coincé, la bague est parfois un peu pénible à visser/dévisser, mais cela reste anodin.

Pour conclure, c’est un achat dont je suis très content, étant donné le prix que je l’ai payé.