in

J'adoreJ'adore MerciMerci J'aimeJ'aime

Sith down and smile !

 

La dernière fois qu’un RDA m’a vraiment scotché le cul, c’était avec le petit Nitrous… Ce petit gnome de 22mm est tellement cool que je l’aurais bien doublé, histoire de pouvoir en profiter aussi bien en single qu’en dual coils, sans avoir à changer de baril à chaque fois. Malheureusement, il est assez chaud à trouver aujourd’hui. Bien sûr, on peut encore se le procurer sur le site du fabricant mais perso, j’ai décidé de boycotter les achats en Chine : comme le dit si bien le Cap’s, marre qu’ils prennent notre planète pour une poubelle, avec leurs puffs de merde… Ma thune est donc allée indirectement dans la poche des anglais de Vaperz Cloud, avec le Sith RDSA (Rebuildable Dripper Single Atomizer).

Pourtant, les choses avaient plutôt mal commencé puisqu’à réception du bouzin, j’ai pu constater à quel point le contrôle qualité était efficace chez Vaperz Cloud. Voilà ce que j’ai reçu.

TSHKT, personne sur Terre ne l’a, ce dripper !!!  :yahoo:

Quel usinage de merde … :cry:

Heureusement, le SAV des bons shops FR est sans histoire et a réglé l’incident en 2 temps 3 mouvements. En vrai, le Sith ressemble à ça.

C’est un petit dripper exclusivement single coil de 24mm de diamètre, tout choupinet. J’aime bien son look.

 

Airflows

En vrai, ses airflows sont comme ça.

2 séries diamétralement opposées de 18 trous d’1mm. On pourrait croire qu’avec de telles arrivées d’air, le Sith va être ouvert aux 4 vents, mais en fait, pas tant que ça : c’est aérien, mais ça reste tout de même légèrement freiné. Selon la classification officieuse du Navire, je dirais qu’en full open, le Sith est un RDA au tirage RDL ouvert. Ce qui signifie qu’on n’est pas là pour tirer des grosses barres de porkasse à pleins poumons. Pour ça, on s’orientera plutôt vers un XIII de chez Thirteen Technology. Mais tout de même, le Sith est bien aéré et on peut quand même y aller gaiement.  :yes:

Si le tirage du Sith est agréablement freiné, c’est d’abord parce que niveau drip-tip, on est ici sur du 510 !

Diamètre interne du drip : 5mm ! (diamètre externe : 12mm)

Et c’est aussi parce qu’à l’intérieur du baril, on retrouve ce qui fait l’ADN de Vaperz Cloud : un réducteur de chambre en ultem.

Comme sur tous les autres drippers de la marque, ce réducteur se pose sur le plateau de montage, en position unique. Et comme d’habitude aussi, la partie haute du réducteur permet au baril de coulisser grâce à un mécanisme de glissière.

Aucune surprise, donc, en ce qui concerne le principe de fonctionnement de l’ato : on règle le degré d’ouverture en tournant simplement le baril.

La petite nouveauté vient du fait que sur le bas de la pièce en ultem, Vaperz Cloud a placé une sorte de plancher.

Ça a pour effet de créer 2 manches à air de taille vraiment réduite, ce qui fait que le flux d’air est à la fois important (en entrée) et condensé (en sortie). Le flux d’air est ainsi comprimé et le chemin pour aller taper le coil est court, ce qui est de très bon augure pour les saveurs.

Niveau trajectoire, ça donne à peu près ça.

Juste avant d’entrer dans la chambre d’atomisation, le flux est redirigé vers le bas. Il faudra donc en tenir compte lors du placement de la résistance. Mais avant de causer montage, un petit coup d’œil au plateau.

 

Deck

Il est très simple : le pôle négatif est taillé dans la masse du plateau, tandis que le pôle positif est amovible (en dévissant le pin positif) et isolé du reste du plateau par une pièce en peek.

Deux vis à empreinte plate de bonne facture. Et un entre-axe de 7mm : on peut installer des coils dont la largeur va de 5mm (en vert) à 9mm (en orange). Cool ça !

La cuve est pas mal pour un 24mm.

25 à 30 gouttes en mode « dripping à l’ancienne », sachant qu’un pin BF est également fourni pour tous les fans de squonking.
En retournant l’ato, petite fausse note je trouve : le pin positif ne dépasse pas beaucoup du connecteur 510. Le peek, lui, ne dépasse pas du tout.

Du coup, je ne conseille pas l’utilisation du Sith sur méca hybride, ce qui est toujours un peu dommage.

 

Montage

Niveau mise en œuvre, c’est évidemment super simple. Il suffit de couper les pattes du coil à 7mm.

Puis de ‘planter’ la résistance dans le plateau.

À noter, et c’est loin d’être négligeable à l’heure où il devient compliqué de trouver des câbles en bobines, que grâce à cette architecture de plateau, le nettoyage de sa résistance est très facile : on peut accéder sans problème à toutes les ‘faces’ du coil. Ça personnellement, j’adore, car depuis que je builde mes coils, j’ai pris pour habitude de nettoyer mes résistances.
Bon pour l’heure, on ne peut évidemment pas laisser notre coil comme ça, il faut le rabattre vers le centre du plateau, grâce à un gabarit.

Les plus attentifs d’entre vous auront remarqué le gunk accumulé sur les pattes du coil. Ben oui, ce Sith est tellement bon que je le saigne pas mal tous les jours. Mais remarquez aussi comme le corps de la réz. est bien nettoyé… Enfin bref…
Vous vous souvenez que je vous ai dit que l’usinage du réducteur en ultem dirigeait le flux d’air vers le bas de la cuve… Sachant ça, la hauteur à laquelle on place son coil a une grande influence sur le rendu du Sith.
Chacun fera évidemment comme il veut, perso je trouve que le meilleur positionnement est celui-ci.

Je laisse un petit espace entre le bas de la réz. et le haut des flancs du plateau.
Les 5 spires de mon Alien 3*27/36 couvrent impeccablement bien l’entièreté du flux d’air.

Pour le cotonnage, RAS : on coupe les moustaches un peu plus larges que le plateau.

Comme d’hab’, on aère bien la fibre afin d’optimiser le wick du coton, et zou, on fourre tout ça dans la cuve, sans tasser. La place disponible pour les moustaches est top : la mise en place se fait en un battement de cil.

Au global, ce Sith RDA se prépare vraiment très très facilement. Et rapidement. C’est parfait. On passe donc tout de suite à la partie Ressentis !

 

La vape du Sith

Ça fait environ un mois que j’ai ce Sith RDA et vous voulez que je vous dise ? Ce petit truc est une bombe, je ne le lâche plus ! Équipé d’un Alien full Ni80 3*27/36, le Sith RDA envoie de la saveur de haut vol. Niveau Ligue des Champions, sans problème.
Sans être de type analytique, la précision de rendu est vraiment excellente. Les arômes sont très bien saturés et l’équilibre des jus est parfaitement respecté.

Sur la MVV, la vape restituée est superbement dense. Pas autant qu’avec un ato dual coil, c’est évident, mais franchement, c’est vraiment bien épais en bouche. Limite bluffant pour un single coil.  :yes:
Avec ce coil, il faut quand même envoyer un peu de patate – aux alentours de 65 watts – pour que ce soit vraiment bien. En tout cas à cette puissance, le Sith ne chauffe pas du tout. Les deux premières barres sont hyper grasses, on a l’impression de ‘boire le jus’. Magnifique ! Les lattes suivantes sont un peu plus sèches mais restent magnifiques elles aussi.

Avec le Sith, on est sur une vape plutôt anguleuse, résultat d’une chambre d’atomisation au volume réduit et, surtout, à « toit plat ».

Tous ceux qui apprécient les vapes « rondes », caractéristiques des chambres d’atomisation dômées, devront donc passer leur chemin : là on est chez Vaperz Cloud. Et chez Vaperz Cloud, on n’est pas là pour arrondir les angles : c’est viril ! B-)

Pour autant, il faut bien garder en tête que le Sith offre un rendu très différent des autres drippers de la marque anglaise : ici, on est sur un dripper vraiment orienté ‘saveurs’. OK, saveurs façon Vaperz Cloud… Mais saveurs quand même. Si je devais comparer avec un Asgard mini par exemple, je dirais que le Sith est plus saturé, plus sombre, plus intense. Et plus précis aussi.

D’ailleurs, je ne sais pas si vous êtes au courant, mais Vaperz Cloud a récemment sorti toute une gamme de coils, spécialement conçus pour chacun de leurs atomiseurs. On a donc des coils pour le Valkyrie RTA, pour le Asgard 30, pour le Asgard mini, pour le Valhalla RDA, pour le Valhalla mini et, bien sûr, pour le Sith RDA.

Je n’ai évidemment pas acheté ces coils vendus à prix d’or (10 boules la paire), je les ai reproduits moi-même. Pas encore parfaitement, mais pas si mal non plus.

Ce sont des Alien full Ni80 avec 3 âmes en 30Ga, enrobées avec un brin de 38Ga. Les 6 spires sur axe de 30 sont annoncées à 0.59 Ohm. Chez moi, ça sort à 0.63 Ohm. On pourrait croire qu’avec une telle valeur de coil, on va se retrouver avec une vape de papi, ben pas du tout !

Vissé sur une Dovpo Riva 200 réglée à 45 watts et équipé de sa beauty ring pour lui donner un peu plus de prestance, le Sith envoie une petite vape bien teigneuse et nerveuse comme j’aime, avec des saveurs encore meilleures qu’avec l’Alien 3*27/36 à 0.25 Ohm. Forcément, c’est un peu moins ‘feu d’artifice’, mais c’est plus précis et plus intense qu’avec le coil pré-cité. J’vous dis, on est sur un matos orienté saveurs, avec l’identité Vaperz Cloud.

Bref, moi j’me régale littéralement avec ce petit Sith pas prise de tête pour un sou et dont le rendu n’a rien à envier à un Obelisk RDA (Cartel Mods) par exemple. Du coup c’est cool, j’ai trouvé ma vape-saveur RDL sur drippers : le Nitrous en dual coils et le Sith en single.

Une seule chose à faire avec le petit dernier de chez Vaperz Cloud : s’asseoir. Et sourire.

Bonne vape à toutes et tous, en Sith RDA !!  :heart:

Ecrit par Clandestino

Passager clandestin du Navire pendant des années, les rats ont failli avoir ma peau dans les soutes, alors j'ai dû quitter ma planque. Mais maintenant que je suis à découvert, pas le choix, je vais filer un petit coup de main à l'équipage, en toute subjectivité bien-sûr. Pas envie de finir balancé aux requins... Loin d'avoir l'expérience et la roublardise des vieux loups de mer qui sévissent sur ce rafiot, je vais humblement commencer par aller frotter le pont, histoire de pas faire de vagues.

36 Comments

Laisser un commentaire
  1. Bonjour et merci pour ce chouette article, j’avoue que 45 ou 65 watts avec 1 réducteur en plastoc, pardon en ultem, ça fait un peu peur mais bon
    Niveau remontée de jus en bouche, RAS ? Parce que mon asgard mini était un peu 1 ejaculateur précoce
    Enfin disons que je vape plutôt entre 35 et 42 watt
    Me donne bien envie, mais bon faut choper à nouveau 1 box bf et la Porky est vraiment tout anémié après une grosse crise de foutu club 😊

    • Salut Ubique,
      Sois le bienvenu sur le Navire ! C’est cool que tu sois sorti de ta cachette :-)

      D’une manière très générale, ta crainte quant au réducteur de chambre ne me semble pas vraiment justifiée : l’ultem résiste très bien à la chaleur ! Bon bien sûr, si tu montes ton ato avec tes pieds et que tes résistances se retrouvent collées au réducteur, il est normal que ça fonde…. :whistle: On en a déjà vus qui ont cramé leurs pièces en ultem : petite grille d’airflow sur le Fatality M25, réducteur de chambre sur le Asgard mini etc…
      D’ailleurs concernant ce dernier, j’ai fini par lâcher l’affaire avec ce dripper, pas à cause de son rendu de saveurs, mais précisément parce que je le trouvais chiant à monter : bien faire gaffe à ce que les coils soient en face des arrivées d’air, puis pas trop proches de la chambre en ultem… Il me fallait désolidariser le réducteur du baril à chaque montage, ça m’a saoulé.
      La chose avait été améliorée sur le Valhalla micro v2, il n’y avait quasiment aucune chance que les coils se retrouvent accidentellement en contact avec la pièce en ultem.
      Là sur ce Sith, c’est encore mieux : vu où le coil est placé (au centre du deck et rabaissé en hauteur), il est absolument impossible de faire fondre le réducteur de chambre en ultem.

      Niveau remontée de liquide, c’est absolument RAS également. Le wick se fait super bien car il y a vraiment beaucoup de place pour mettre des mèches de coton bien aérées. Franchement, je trouve que ce Sith est le rda le mieux foutu et le plus user friendly de chez Vaperz Cloud. :yes:

      Et sache que pour ma part, je n’ai aucune box BF dans ma collection, et ça ne m’empêche aucunement de me régaler de ce petit Sith. Sachant que les produits Vaperz Cloud se retrouvent assez vite en rupture de stock, je te conseille, s’il t’intéresse vraiment, de ne pas trop tergiverser. ;-)

  2. Salut le Cland’s,
    Putain, pourquoi t’as sorti cette revue? T’sais bien que je voulais m’en prendre un autre RDA Single! Maintenant tu m’fous l’doute. Nan,nan, je te vois venir, hors de question de prendre les 2.
    Alors, pour la peine, tu vas m’aider à me décider en répondant à certaines de mes interrogations :
    – Par rapport au Nitrous RDA, le tirage de ce Sith est plus serré ou plus ouvert ?
    – Quelle est la profondeur exacte de la cuve?

    Sinon, la qualité du build de tes coils déchire sur photo. Super taff mon poto 👍👍👍

    Ah ouais, super revue où on retrouve certains codes qui ne me sont pas vraiment inconnus, hmmm 🤪

    • Yo mon Bruce,

      Merci pour les compliments, mais mes coils ne me satisfont pas encore totalement. J’ai encore un peu de travail pour arriver là où je veux. Mais peu de temps à consacrer au build. Mais je ne désespère pas : bientôt, je commercialiserai les Cland Coils ! :yahoo: (on peut rêver).

      Je sais que tu vises un ou 2 autres RDA single, ben vas-y, prends-les. Et fais-en la revue !!! :mail: :yes: Le Sith attendra bien un peu son tour (pas 6 mois non plus).
      – Pour ce qui est de la cuve du Sith, elle n’est pas très profonde : 5mm tout au plus. Mais comme on est sur un 24mm et qu’il n’y a pas de poteaux de montage au milieu du plateau comme sur un Dead Rabbit Solo par exemple, ça va, on peut y mettre un bon volume de juice (30 gouttes, ça passe crème; je n’ai pas tenté plus mais qui sait… peut-être que…)

      – Niveau tirage, tu le vapes en quelle configuration, ton Nitrous ? Single ou dual ? quel diamètre de coil ? Et avec quel baril ? Tous ces paramètres jouent un grand rôle sur l’aération du Nitrous. :yes:

      • Je voudrais savoir si le tirage est comparable en version single pour le Nitrous (soyons logiques, comparons ce qui est comparable) monté avec un coil tourné sur un axe de 30.

      • Ok, donc t’es en single axe 30, mais avec quel baril : single, ou dual ? Ca peut te paraître con comme question, mais le Nitrous utilisé en single coil avec le baril dual coil est plus aérien qu’avec le baril single coil. ;-)

  3. Bon alors voilà mon Bruce,

    Je viens de virer mon montage dual coils du Nitrous, et j’y ai mis le même Alien 3*27/36 que dans le Sith. Résultat des courses :
    – En single coil axe 30, avec le baril single coil : le Nitrous est un chouïa moins aérien que le Sith. Mais ça se joue à un poil de cul, les tirages étant quasiment similaires.
    – En single coil axe 30, avec le baril dual coils : le Nitrous est bien plus aérien que le Sith. Là, il n’y a pas photo.

    Par contre niveau rendu, les 2 atos sont très différents. Au moins tu peux être sûr d’une chose, c’est que si tu prends le Sith, tu n’auras pas de doublon avec le Nitrous. Ce dernier étant, de toute façon et à mon humble avis, hors compétition. ;-)

    Voilà voilà, j’espère que ça t’aidera dans ton choix cornélien. :unsure:

  4. Toi qui ne voulais pas donner tes brousoufes aux noiches je crois que c’est raté avec un usinage pareil :)
    L’idée de vendre les coils spécifique à l’ato est bonne, c’est dommage le tarif… Ils en ont mis 1 dans le package?
    Bonne vape, beco.

    • Boarf, les erreurs d’usinage peuvent arriver à tout le monde, même aux meilleurs mon Ez’. Par contre, et là ça semble assez clair, personne chez VC n’a pris soin de vérifier le contenu de la boîte avant commercialisation. Pourtant, le packaging étant composé d’un petit écrin en carton à tiroir, il est très facile à ouvrir et à refermer…. En plus, on peut pas dire qu’il y ait mille choses à vérifier dans la boîte du Sith : juste le dripper et un sachet de spares… On n’est pas chez Wotofo ou chez Steam Crave, avec tout ce qu’il faut pour vaper dès l’unboxing :whistle:

      Donc tu te doutes bien que les coils ‘spécial Sith’ ne sont pas fournis avec le bouzin… Ce qui est un peu dommage d’ailleurs, et surtout pas très bien joué d’un point de vue stratégie : c’était l’occasion rêvée de faire découvrir leurs nouveaux coils.
      De plus, il est toujours intéressant d’avoir « le point de vue l’auteur », car dans le cas du Sith, j’avoue que personnellement je n’aurais jamais pensé à installer un 3*30/38 à 0,60 ohm. J’aurais probablement fait comme les mecs du Vaping Post qui en ont aussi fait la revue : je lui aurais collé toutes sortes de coils tournant entre 0,15 et 0,30 ohm. Et je serais donc passé à côté de l’ADN du Sith : il est déjà super entre 0,15 et 0,30 ohm, mais il n’a pas été spécifiquement conçu pour être vapé comme ça… Faudrait même que je tente un tri core à 0,20 vapé à 13 watts, en fermant les airflows quasiment à donf… ;-) :yahoo:

      • Les IA ne savent pas encore faire du contrôle qualité 😁
        Merci pour la dédicace du tri core à 15w👍
        Sinon tout pareil, ils ont chier le marketing en ne mettant pas leurs coils, ce qui met aussi l’ato en valeur :yes:

  5. Bonjour.
    Je lorgne dessus depuis son lancement. Je pense même que je vais me mettre au dripper. J’ai un valkyrie mini et ce sith est un peu comme sa version dripper avec un deck moins profond avec les bornes sur un côté et résistance à courber. Perso j’aurai aimé avoir les bornes au milieux type postless pour avoir une résistance plus rigide au cotonnage. Pour le reste c’est tout bon ce dripper avec son drip tip 510. Merci pour ce test bien détaillé et bonne vape à tous.

    • Salut Harth,
      C’est vrai que ce Sith est foutu à peu près pareil que le Valkyrie mini. Sauf que là, on est sur du 24mm. Chambre d’atomisation plus petite, donc. Et surtout, pas de cheminée : tu te prends les saveurs direct dans la tronche! :yahoo:

      Moins aérien que le Valkyrie mini, qui a une troisième rangée d’airflows. D’où sans doute le 510. En tout cas, tout est très bien proportionné sur ce Sith, et ça se ressent à la vape.

      Pour ce qui est du coil à rabattre, perso je n’ai pas noté de problème de manque de rigidité du coil lors de la phase de cotonnage, même avec le « petit » alien 3*30/38 qui est vraiment fin. D’ailleurs niveau cotonnage, j’ai rarement vu un ato aussi bien conçu et aussi facile à préparer : nan vraiment, c’est du tout bon ce petit truc. Parfait pour un baptême du feu sur RDA. ;-) :yes:

  6. Petit retour sur ce rda, il est bluffant pour un single coil, je lui ai mis un alien Ohm my build 0.2, ça rend bien ! :good:
    Je suis exclusivement sur double coils 0.10 mais là avec ce petit Sith je suis agréablement surpris, les saveurs sont terriblement bien détaillées, mon prochain sera le Nitrious rda, j’ai déjà le rdta qui est tout aussi excellent !

    Bonne vape au matelots ! :bye:

    • Hey cool, merci pour le retour! :good: Content de savoir qu’il te plaît.
      C’est vrai qu’il est bluffant ce petit truc : il fonctionne aussi bien aux alentours des 0.20-0.25 que sur des plages plus élevées (0.60).

      Le Nitrous, attends-toi à du très lourd également, mais dans un autre registre. ;-)

      Et sinon, tu vapes sur quels matos à 0.10 en dual?

      • Je suis depuis sa sortie sur le juggerknot v2 en tank, et en rda le valhalla v2 micro et asgard mini, j’ai aussi le ripsaw rda (pas encore vraiment testé) :-)

      • Hé bien voilà du bien beau matos, mon cher! :good:
        Mais du coup, je ne suis pas vraiment surpris que tu trouves le Sith « incroyablement détaillé ».😉 D’autres bouzins (comme le nitrous par exemple) offrent un rendu plus détaillé encore, même si bien sûr, on doit monter un petit peu dans les Ohm pour ça.

  7. Ah ben encore une chouette revue, merci Cland’ ! :rose:
    Le contexte vaporeux n’est pas hyper garni en ce moment, ça fait du bien de relire de la vraie vape. :yahoo:
    Du coup, je vais peut-être me laisser tenter par ce Sith même s’il n’est pas 100% dans mon créneau. Je suis pas le plus grand fan du monde des inserts ultem mais le deck et l’aspect général du truc me plaît bien. Bon y’a aussi une part de nostalgie vis à vis de l’époque compulsive où je sautais sur tout ce qui vape… :cry:
    Le Arcane XIII continue d’occuper les avant-postes chez moi en compagnie de son petit camarade Screamer, le Nitrous un moment délaissé a repris du poil de la bête grâce à une arrivée de macérâts particulièrement bien rendus par son airflow relativement serré et son talent intrinsèque.
    Mais là, on ne parle que de double coils et justement, je trouve le Nitrous limite avec la chauffe dans cette config.
    Il y aurait donc un créneau pour un simple coil de bonne facture prêt à faire péter les latakias sans trop me chatouiller le gosier.
    Je vais voir ça, j’espère me rappeler comment on fait pour commander un matos de vape sur un shop en ligne ! ;-)

    • Hey, ça fait plaisir de revoir ta bouille sur le pont mon Nes! :bye:

      C’est vrai que depuis la dernière loi vape en Chine, on a tendance à s’ennuyer un peu sur le créneau du reconstructible. Paradoxalement, le manque d’offre du marché me rappelle un peu les tout débuts de l’âge d’or de la Vape, quand les atos reconstructibles ne sortaient qu’au compte goutte et que du coup, tout le monde vapait plus ou moins sur les mêmes atos.
      Perso, j’ai beau avoir des caisses entières de matos inutilisés, je dois bien admettre que ma soif de nouveautés n’est jamais rassasiée complètement. Bon bien sûr, je pense pouvoir dire de manière quasi certaine que la phase compulsive est définitivement derrière moi, mais tout de même : je reste là à guetter les sorties matos! Là par exemple, je n’ai plus rien de nouveau à tester, et j’en viendrais presque à prendre un truc, juste pour prendre un truc. :wacko:

      Je ne sais pas si c’est le contexte qui fait ça, mais de mon côté, je suis actuellement sur une vape quasi 100% single coil : kfx en MTL, atemporal en rta RDL, et sith en rda RDL. Seul le nitrous perdure en dual (je dois d’ailleurs tester un nouveau build dedans qui pourrait être pas mal). Le XIII n’est pas loin, mais en ce moment, j’ai pas envie de m’emmerder à monter des dual coils. Il faut dire aussi qu’avec les températures actuelles, particulièrement basses pour la saison, je ne ressens pas le besoin d’avoir une vape plus aérienne. Mais quand l’été sera vraiment là, je serai content de ressortir le Arcane. :yes:

      Toujours est-il que chez moi, le Sith est effectivement 100% dédié aux Nets, qu’il rend de fort belle manière : c’est moins saturé qu’avec le Nitrous, mais c’est aussi un peu plus dense et un peu plus aérien. Son positionnement est très particulier je trouve : en termes d’épaisseur de vape, on est sur un gros single coil, voire un petit dual coil. Et ça dans ma collec’, je n’avais pas. En tout cas comme dit dans l’article, je ne lâche plus ce petit bouzin. Je crois que sa grande facilité de mise en oeuvre joue aussi un rôle là-dedans…

    • Mais what???
      T’as trouvé un fou qui s’est séparé de son Sith? 😮
      Bien joué mon Mex’, t’as fait une super affaire! :yes:
      Je sais déjà c’que tu vas me dire au sujet de la pièce en ultem… Mais j’ai hâte de lire tes impressions quant au rendu du bouzin. :bye:

      • reçu aujourd’hui montage et cottonage facile
        j’ai même pas enlever la cloche en ultem franchement saveurs au top j’ai juste changer le drip tip pour un un peu plus ouvert je le vape tout ouvert il chauffe pas trop pas d’over squonk suis a 40w j’essayerai plus haut mais je pense pas qu’il est fait pour ça bref ravi

      • Cool mon Mex’, content qu’il te plaise !
        De mon côté, je ne le lâche toujours pas.

        Tu as mis quoi comme coil dedans ?
        40 watts, ça doit être un « petit » montage, car avec un coil aux alentours des 0.20/0.25, tu peux monter facile à 60/65 watts. :yes:

  8. Commandé, reçu et testé ! :yes:

    Évidemment, je me suis jeté de ouf sur le paquet dès réception pour vérifier qu’il ne contenait pas la version toute pourrie du Sith mais non, les gravures sont à l’endroit et les air-holes pas moisis.

    N’étant pas adepte des soirées coiling DIY de l’ambassadeur, je me suis contenté d’un montage de gueux basé sur un fused 2-26/36 affichant 0,25 ohm mais même dans la misère, on retrouve bien les éléments de ta revue dans la vraie vie, face au matos. Merci pour ça !

    La mise en route est en effet des plus simples, au point de constituer une solution possiblement adaptée aux vapotos reconstructibles débutant, s’il en reste encore. Attention cependant au positionnement de la bobine face aux air-holes de l’insert, elle doit vraiment être centrée aux petits oignons sous peine d’une perte de volume vaporeux bien sensible. Je me suis demandé s’il ne fallait pas opter pour un coil à pattes plus longues que 7mm de façon à pouvoir le ramener plus au centre du plateau, à équidistance des prises d’air. L’as-tu essayé ?

    Conformément à mon intention, je l’ai alimenté direct par un bon vieux Sigaro Italiano et comme tu le dis, ce genre de mixture lui va comme un gant. Pas de sensation sucrée excessive, le jus révèle toute sa quintessence. Le rendu est sec mais moelleux et plutôt précis. Les détails de cuir et de foin du Sigaro cohabitent en équilibre et bonne intelligence avec le petit fond fruité qui fait (à mon avis) le charme de ce jus.

    Alors oui, bien sûr, on a pas le coup de bombe des XIII, Screamer et même, dans une moindre mesure, du Nitrous mais le flux d’air s’avère suffisamment ouvert pour se faire oublier, le baril ne chauffe pas de façon excessive et les NETs supportent à mon avis fort bien un petit étouffement de vigueur, du moment qu’il ne nuit pas à une restitution équilibrée du liquide.

    Voilà ce que je peux en dire après (seulement) trois ou quatre drippin’s (bottom-feed -> :negative: ), je pense le début de carrière du Sith assuré, me concernant. Encore merci ! :rose:

    • Un vrai plaisir de lire ton retour, mon Nes’ !

      Tu complètes à merveille la revue. Rendu sec mais moelleux, c’est exactement ça ! :good:
      Ça fait longtemps, mais cool, on va pouvoir parler un peu « montages ».

      Suite à ton com’, j’ai essayé un coil avec des pattes à 8mm.
      En fait, la longueur des pattes a une double influence sur le placement du coil :
      – bien sûr, en premier lieu, elle permet de centrer plus ou moins le coil par rapport aux air holes.
      – mais elle détermine aussi, et c’est à mon avis le plus important, le positionnement en ‘hauteur’ du coil.

      Du coup, à 8mm, effectivement on est peut-être un peu mieux « centré » par rapport aux air holes, mais je trouve que du coup, le coil est aussi positionné trop haut (le bas du coil est alors affleurant par rapport aux plots de montage). Le coil n’est ainsi pas bien positionné par rapport au flux d’air « descendant » imposé par l’usinage « en biais » des air holes de la chambre en ultem.
      En bref, je trouve qu’avec des pattes à 8 mm, il y a une énorme perte de saveurs.
      J’ai testé à 7,5mm, c’est un peu mieux qu’à 8mm, mais perso, je suis vite revenu à 7mm, et tant pis si mon coil n’est pas parfaitement à équi distance des 2 air holes : la saturation des arômes est bien plus marquée à 7mm. :yes:

      Tu as testé, toi, à 8 mm ? Je serais curieux d’avoir ton avis.
      Comme indiqué dans l’article, chacun fera comme bon lui semble concernant le placement en hauteur du coil. Perso, comme j’aime particulièrement quand les saveurs sont bien saturées, 7mm c’est impeccable.

      Ceci étant dit, y’a quand même autre chose : je ne l’ai pas dit dans la revue, mais avant d’adopter définitivement mon Alien 3*27/36, j’ai évidemment testé ce Sith avec du Fused 2*26/36 de Coilology, avec du Framed Staple de la même marque, ainsi qu’avec du Flapton 22/38, et je dois dire que malheureusement, j’avais été un peu déçu par le rendu du bouzin. :-(
      Ce n’est pas du tout pour faire le malin avec mes coils DIY, mais AMHA, le Sith mérite de meilleurs coils que des Coilology. Vu que désormais, les atos reconstructibles ne sortent plus qu’au compte-goutte, je consacre la plupart de mon temps-libre et de mon budget vape aux coils, et très honnêtement, je peux te dire que ça vaut vraiment le coup : on monte encore d’un cran dans le rendu de saveurs !
      Assurément, le ton de la revue aurait été tout autre si je n’avais pas testé ce fameux Alien 3*27/36, ainsi que le 3*30/36 (dans un autre registre de vape, cependant).
      Ce n’est pas pour pousser à la conso ni faire de la pub, mais si tu as qq deniers à dépenser, ça vaudrait sûrement le coup de tester des Kosmo Coils. ;-) Tu verrais que le rendu du Sith serait tout autre par rapport aux coils Coilo. :yes:

      PS : check tes mails. ;-)

      • Yo j’ai testé un coil avec des pattes de 8 mm et en effet, ce n’est pas 100% convainquant.

        Bizarre tout de même ce positionnement excentré du coil… À se demander le rôle tenu par la série d’air-holes opposés !

      • T’exagères, à 7mm, le coil n’est certes pas parfaitement centré, mais c’est pas si asymmétrique que ça non plus.

        Mais bon, la morale de tout ça, c’est que l’aspect esthétique d’un montage n’a pas forcément une si grande influence que ça sur le rendu d’un ato. Nous on se fait ièch’ à tortillonner un coil le plus parfait possible, à le centrer au poil de cul, mais plus ça va, plus j’me dis que ce qui compte vraiment, c’est surtout le cotonnage.
        Tu te rappelles de l’ato sur lequel Mike Vape faisait un montage tout pourri dans sa vidéo et faisait des nuages de ouf’, alors que toi tu passais 3 plombes à faire un joli truc pour au final avoir un rendu famélique?? :whistle: :bye:

        Dans le même genre que le Sith avec son coil pas centré parfaitement, il y a le… GT4 ! Bon dans le cas du teuton, faut vraiment avoir le nez dessus, mais si tu regardes bien, quand ton coil est parfaitement centré dans le plateau, les airholes ne sont pas tout à fait à équi distance du coil. Et pourtant, ça n’empêche pas le GT4 de procurer un rendu de ouf. :scratch:

Laisser un commentaire

Les meilleurs vape shops du Maroc

Meson RTA : un apôtre du Foutu Club !