Le Serial Dual Coil avec le Advken Ohm ega Nano

9 Mar 2016/
-- Atomiseur
Remerciez l'auteur en lui donnant votre vote ;-) ------>
1 0

Le principe est de concevoir 2 bobines avec un seul fil sans rupture.

Il m’arrive parfois de lire un article ou de voir une revue sur un atomiseur absolument fabuleux qui correspondrait à mon envie du moment, mais malheureusement, cette irrésistible envie de le posséder et parfois atténuée par un petit détail : il n’est prévu que pour du double coil, et moi j’aime bien la vape du simple coil.
Je me suis donc mis en tête de trouver une solution à cette problématique et j’ai commencé à cogiter sur des solutions empiriques et farfelues, jusqu’au jour où j’ai pensé à un truc : le double coil en série.
Bien entendu, d’autres avant moi avaient pensé à cette solution, mais après plusieurs recherches sur la toile, j’ai pu constater que ce type de montage n’était pas très usuel. Peu importe, il fallait que j’essaye, mais commençons par le début…

L’atomiseur Ohm ega Nano

Advken-avec Bel

Profitant de points de fidélités et d’une bonne promo, j’ai acquis un atomiseur de chez ADVKEN : le Ohm ega Nano. Une bonne bouille, pas cher (11.45 € en ce moment chez Gearbest), 4ml de contenance et surtout, un plateau double coil avec 2 plots.

Excellent rapport qualité-prix, le package est complet. Il existe en doré, noir et inox, il mesure 5.3cm de haut de la base du 510 jusqu’au haut du drip tip, pour un diamètre de 22mm. Il est fabriqué en inox 304, son usinage est très correct et les filetages n’accrochent pas. Le 510 en bronze est réglable et le pôle positif est en plaqué or. Le réservoir est en verre, mais comme les gens de chez Advken sont sympas, ils ont pensé à Sezni et un Bell Cap en PMMA est gracieusement fourni. On trouvera également une pochette de joints supplémentaires en différents coloris (cyan, rouge et noir), des vis, le fabuleux petit tournevis bleu et une petite chiffonnette en microfibre pour faire l’ato tout beau les soirs de gala. J’ai connu des atomiseurs qui étaient vendus 4 fois son prix et qui ne possédaient pas tout ça.

Advken-couché

Son remplissage se fera par le dessous comme sur un Kayfun. A noter que contrairement à d’autres atomiseurs possédant ce type de remplissage, pour une fois, le diamètre du trou est suffisamment large pour insérer correctement un flacon possédant un embout effilé. Cependant, comme je suis joueur, j’ai essayé le remplissage par le haut en retirant le top cap et curieusement, tout c’est bien passé, pas une fuite. C’est donc un excellent point, et bien sûr, dans sa configuration avec Bell Cap, vous ne pourrez le remplir que par le bas.
Les 2 grandes arrivées d’air en forme de cyclope sont réglables et conviendront aussi bien pour ceux qui préfèrent l’inhalation directe, qu’indirecte.

Advken-plateau

Pour conclure sur le Ohm ega Nano, c’est un très bon atomiseur qui remplit parfaitement sa fonction. Je n’aurais qu’un point négatif et qui concerne le serrage de la résistance : les vis descendant plus bas que les trous servant au passage du fil, auront tendance à le couper. Un montage avec un fil inférieur à un Ø de 0.40 nécessitera un serrage minutieux sans trop serrer sous peine de le couper.

Je ne peux donc que conseiller cet atomiseur : complet, peu cher, une bonne contenance, modulable avec son Bell Cap et qui fait parfaitement le job.

Le Serial Dual Coil

Passons au sujet principal, et afin de mieux comprendre le pourquoi de ma recherche, j’ai listé quelques différences que j’ai pu constater entre un simple et double coil :

  • La conception: on pourra réaliser un simple coil (SC) de façon rapide et même s’il ne ressemble pas à grand-chose, il fonctionnera. Dans le cas d’un double coil (DC), ils devront être parfaitement identiques ce qui demande un peu plus d’attention. Bien sûr, une petite tolérance est possible, mais elle devra rester minime.
  • Un SC consomme moins de liquide.
  • Un SC demandera moins de puissance, de l’ordre de 10 à 30%. Si l’on recherche l’autonomie, ce point peut-être important.
  • La densité de vapeur est généralement moins importante avec un SC, mais cela peut dépendre également de l’atomiseur utilisé.
  • La température de la vapeur sera plus importante avec un DC. Pour les fruités il est préférable de choisir un SC, mais pour les gourmands, c’est le contraire.
  • Certains liquides demandent également d’êtres vapés à forte puissance pour s’éclater et dans ce cas, le DC est obligatoire.
  • Suivant la valeur de résistance, un SC (lorsqu’il est froid), demande un peu plus de temps pour atteindre la température demandée. Même si cette latence est souvent minime, certains la ressentiront.
  • Un SC sera vite limité dans les watts. Augmenter la puissance pour avoir plus de vapeur est une erreur et se traduira le plus souvent par un Dry Hit.
  • Le Hit sera plus prononcé sur un DC. Certains le recherche, moi pas. Pour éviter cela, on peut descendre son taux de nicotine, mais cela oblige à gérer ses liquides en fonction de l’atomiseur.

Comme nous pouvons le constater, c’est loin d’être simple. Et quand en plus on ajoute le fait que chaque atomiseur à ses propres caractéristiques qui jouent sur l’ensemble des points précédemment cités, c’est encore moins simple.

En quoi le Serial Dual Coil est-il différent ?

Voyons tout de suite à quoi ressemble cette chose étrange

Advken-montageAdvken-montage P

Le principe est de concevoir 2 bobines avec un seul fil sans rupture. Pour cela, je vous conseille d’utiliser un fil d’un diamètre 0.5 ou 0.4 au minimum, car il n’y a que deux points de fixation pour l’ensemble. Ici j’ai utilisé un Kanthal Ø0.5 et 5 spires par bobine pour une valeur de 0.92Ω.

A l’utilisation, il se situe logiquement entre le SC et le DC:

  • Sa conception : oubliez les coileurs type Coil Master, tout se fait à la mano. C’est assurément le point faible de ce montage : non seulement il faut gérer les bobines, mais ici, il faudra également prévoir la bonne longueur entre les deux bobines, le tout dans un espace réduit. Question pratique, on a vu mieux, mais d’un autre côté, où serait le challenge ?
  • Le Hit : il est similaire à un SC.
  • Autonomie : sa conception permet de pouvoir rester dans les valeurs résistives qui ne sont pas celles d’un Sub Ohm. Cela permet donc en théorie de préserver l’autonomie, mais comme ce montage permet également de pouvoir monter un peu plus dans les watts, dans ce cas environ 25w contre 16w ou 17w en SC, finalement on ne gagne rien (mais on n’en perd pas non plus).
  • La vapeur : étant donné que l’on peut monter un peu plus en puissance, on obtient plus de vapeur par rapport à un SC, qui est également plus chaude. Rien à voir cependant avec vrai DC on est d’accord, mais la différence avec un SC de mêmes valeurs est très significative.
  • La consommation : plus de puissance, plus de vapeur, donc consommation un peu plus importante, on n’y coupe pas. Cependant, on ne vapera pas à 50w avec ce montage, cela reste donc contenu.
  • La latence : oui, il y a un peu de latence à froid. Ce n’est pas non plus catastrophique, mais elle existe.
  • La synchronisation : tout comme le Sleeper Coil présenté dernièrement par Nesquick, les bobines rougiront ensemble dans une parfaite synchronisation. Ce point est vraiment appréciable.

Conclusions

Cela fait maintenant plusieurs semaines que j’utilise ce montage et je suis très satisfait du résultat. Si l’on aime que le simple coil, il est donc possible avec ce montage d’utiliser des atomiseurs conçus exclusivement pour du double coil, à condition que le plateau soit dépourvu de plot central ce qui serait un peu risqué étant donné que le fil qui relie les deux bobines passe au milieu.
Sa réalisation n’est pas très aisée, mais ça vaut le coup d’essayer.

Votez pour ce produit si vous l’avez : Mauvais produit(-1)Produit pas mal(2)Bon produit(+3)Très bon produit(+4)Excellent produit(+5) (Pas encore de vote)

Loading...
Remerciez l'auteur en lui donnant votre vote ;-) ------>
1 0
Publié par : Trob

Vapoteur depuis juin 2013, naturellement curieux, râleur et perfectionniste, j'aime également tout ce qui a deux roues et un bicylindre.

Comments

Cet article a 18 commentaires.

Les rangs correspondent au nombre de commentaires :Nouveau contributeur/Bronze clair-foncé/Argent clair-foncé/Or clair-foncé/Saphir/Rubis/Emeraude/Diamant.
  • Nesquick - Rang : Diamant 9 mars 2016 17 h 28 min Répondre

    L’atomiseur a l’air sympa mais le montage en serial-dual ne doit pas être évident à réussir aussi proprement que le tien ! :good:

    A mon avis, un sleeper-coil où le fil résistif passe par un plot positif central est plus simple à réaliser… Il n’y a pas à façonner l’espèce de “S” entre les deux bobines qui doit être un plaisir à mettre en place comme il faut. :scratch:

    Mais il faut savoir souffrir pour garder un rendu de simple coil avec deux bobines ! 😉

    • Trob - Rang : Saphir 9 mars 2016 19 h 02 min Répondre

      Oui, le montage est la partie pénible. Le Sleeper Coil est plus simple à réaliser, encore faut-il que le plateau s’y prête. Là c’était mon premier, j’ai bien pris mon temps et il en faut un peu… :whistle:

      Je sais maintenant pourquoi on ne trouve pas beaucoup de références sur le net : faut être un peu barré pour vouloir monter ses atos comme ça. Mais une fois fait, on peut en être fier, car ça marche plutôt bien ! :yahoo:

      • Sezni - Rang : Emeraude 10 mars 2016 0 h 10 min

        Bonsoir Trob

        Depuis quelques temps , je ne me fais plus chier avec le matos . Certes je continue à scruter ce qui sort , mais j’ai l’impression que tout se ressemble .
        des atos sub ohms , des boxs TC 60W , il en sort plusieurs chaque semaine . Ils se ressemblent tous plus ou moins .
        J’ai l’impression que la vraie différence se fait non pas sur les montages mais sur les liquides .
        C’est pourquoi , j’ai opté pour le plus simple ; un dripper simple coil ( j’ai essayé le double mais pas vu de franche différence si ce n’est que c’est plus chiant à monter ) en Clapton et une Hexohm (tout en clone ) .
        Paradoxalement je consomme beaucoup moins de liquide qu’avec mon Origen .
        Peut-être que dans trois moi je vais revenir à ma Ego :unsure:

  • fred - Rang : Argent foncé 9 mars 2016 18 h 00 min Répondre

    merci Trob :good:

  • Le Capitaine - Rang : Diamant 10 mars 2016 7 h 27 min Répondre

    C’est marrant, à chaque fois on croit qu’on a atteint la limite des possibilités en coils et non, on peut encore faire des trucs nouveaux!
    Le montage unique n’existe pas et c’est tant mieux pour les bricoileurs. 😉
    Merci pour ce tuto Trob et je rappelle à tous les auteurs et visiteurs que vous pouvez mettre vos plus beaux montages sur la galerie des coils pour une vision d’ensemble :
    https://danyvape.com/outils/nos-coils/

    • Trob - Rang : Saphir 10 mars 2016 8 h 18 min Répondre

      Ah oui, j’avais zappé la photo dans la rubrique qui va bien :whistle:

  • Filo - Rang : Argent foncé 10 mars 2016 11 h 20 min Répondre

    Comme Nesquick le sleeper coil me semble plus simple quand tu as un plot central.
    J’ai prévu de faire le test sur mon Richelieu, j’essaierai de mettre mon retour sur le post.
    Nukevapes en dit du bien de ce type de coil.

    Pour l’effet de latence, ou diesel, certaines mods proposent un mode PowebBoost (Dicodes notamment) qui commence à chauffer plus fort quand tu appuies sur le switch, c’est top pour ce genre de montage. (ex : 40w pdt 1 seconde, puis tu redescend sur les 20w que tu demandes)

  • Graphite - Rang : Or foncé 10 mars 2016 13 h 35 min Répondre

    Soyons un peu maso, tentons l’expérience sur un Magma … v.1 :whistle:

  • Raszardyr - Rang : Or foncé 10 mars 2016 22 h 47 min Répondre

    Je vais tester sur mon Aromamizer RDTA tiens…

  • MadZMax - Rang : Rubis 11 mars 2016 14 h 37 min Répondre

    Salut Trob, :bye:
    Décidément, j’adore ce bateau. Toujours quelque chose de neuf à essayer.
    Je suis comme toi, plus single que dual et il fallait que je teste ça.
    J’ai d’abord monté mon Flash e Vapor dont le coil était vieillissant. Avec son plateau hyper dégagé, on à toute la place. Bon ça marche, mais le FEV est fait pour le single. Point barre.
    Dans la foulée, je me suis attaqué au Fodi et là, le résultat est convainquant.
    Pas eu de difficulté pour le montage qui est plus simple qu’il en à l’air. Pas d’effet diesel et vapeur abondante.
    Conclusion : comme toi, vive le single mais pour les atos dédiés dual, ton truc est parfait. Je tenterai la manip avec un Origen.
    Merci Trob pour cet article. :good:

    • Trob - Rang : Saphir 11 mars 2016 14 h 47 min Répondre

      Yessss :yahoo: Content de voir que ce montage peut servir à d’autres explorateurs :good:

      • MadZMax - Rang : Rubis 11 mars 2016 18 h 56 min

        J’ai posté dans la foulée juste après ma scéance de bricolage. Quelques heures plus tard, je confirme. Même le FEV aime beaucoup… :heart:

    • Jonathan - Rang : Rubis 11 mars 2016 19 h 42 min Répondre

      avec l’origen cest “assez simple” vu que la vis est entre les 2 coils. Sinon je suis comme toi je préfère le simple coils et de loin (plus réactifs, consommation moindre tant liquides qu’accus)

  • Nesquick - Rang : Diamant 12 mars 2016 0 h 12 min Répondre

    L’arrivée massive des boxes électro a sans doute poussé les multi-coils vers la sortie puisqu’elles permettent d’envoyer le steak dans de gros montages mono-coil offrant une surface de chauffe suffisante pour faire de chouettes nuages sans trop se préoccuper de leur résistance.

    En méca, il fallait veiller à garder la résistance assez basse tout en recherchant de la surface. Une des solution à l’équation était donc l’élaboration d’un multi-coil.

    La contrainte technique s’est allégée, il reste une question de goût. Personnellement, je préfère le multi au mono comme je continue à préférer la vape mécanique à la vape électronique même si le côté pratique de cette dernière l’emporte de plus en plus souvent.

    Tous mes drippers sont au moins en double ou en parallel coil, sauf le Aeronaut récemment paré d’un monstrueux single de Kanthal 0,8 mm.

    Voilà, il fallait bien une dissonance dans ce consensus de mono-coilers ! 😉

  • MadZMax - Rang : Rubis 12 mars 2016 9 h 47 min Répondre

    Nous évoquions récemment la « multi culturalité » qui régnait à bord et en voici un nouvel exemple avec l’article de Trob qui a logiquement rassemblé un bon nombre d’amateur de single.
    Je note au passage que le bateau est un des rares endroit où l’on ose avouer ne pas être friand des quad à 0,1 ohm sur 170 watts sans passer pour un petit zizi… :good:
    A mes débuts, j’étais convaincu que le multi-coils s’apparentait à de la masturbation intellectuelle. La fréquentation du Danyvape m’a fait comprendre que le dual répondait au style de vape de certain et j’ai même appris à l’utiliser. A présent, j’ai toujours au moins un ato monté de la sorte. Même un quad (dans un tiroir…). Ceci dit je reste très SG pour les raisons exposées par Trob.
    Vive le bateau ! :yahoo:

    • Jonathan - Rang : Rubis 12 mars 2016 21 h 26 min Répondre

      Il y a du vrai dans ce que tu dit malheureusement. J’ai pour ma part jamais dépassé les 80w, la vapeur est trop chaude et on flingue une parti du rendu saveur je trouve, ce n’est que mon modeste avis chacun sa vape après tout tant que sa nous a débarrassé des tueuses c’est ce qui compte.

      • MadZMax - Rang : Rubis 12 mars 2016 23 h 25 min

        Tu l’as dit, chacun sa vape et pourvu que ça dure.

  • Alexis - Rang : Nouveau contributeur 22 mars 2016 9 h 30 min Répondre

    Salut! Bon review!
    En combien de temps a tu reçu la bête? J’ai passé commande ?

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-)