in

Secrets d’Apothicaire de “le French liquide”

La société

C’est au milieu des vignes de Muscadet à quelques minutes de la superbe ville de Nantes qu’est installé le Laboratoire Lips France, fabricant de la marque de e-liquides « Le French Liquide ».

Le laboratoire est composé de 2 salles blanches où sont formulés les e-liquides par des experts.

Tous les produits entrant dans la composition des e-liquides sont de qualité USP (United States Pharmacopeia) et PE (Pharmacopée Européenne). Ils sont accompagnés de certificats d’analyses de nos fournisseurs français garantissant leurs propriétés.

Le laboratoire Lips France fait également ses propres analyses par le biais de laboratoires indépendants comme Eurofins Scientific dont le siège est basé à Nantes depuis 1987.

Dans le cadre de la création de nos e-liquides nous avons pris le parti de ne pas utiliser de produits issus de la pétrochimie, mais uniquement des matières premières végétales de qualité pharmacopée. Le Laboratoire Lips France est donc l’un des rares acteurs français à utiliser du Propylène Glycol végétal USP/PE et de la Glycérine Végétale USP/PE (Non OGM).

Screenshot 1Screenshot 2J’ai été assez surpris en me baladant sur leur site, de voir qu’il propose une traçabilité du produit assez simplement, en effet sur les flacons, on y retrouve un QRCode, qu’on peut flasher et accéder à la traçabilité de votre flacon. J’ai essayé pour voir ce que ça donnais.

Plutôt sympa.

 

 

 

 

Leurs liquides

En me baladant sur leur site, une gamme m’a tout de suite attiré, « Secrets d’Apothicaire », même si le reste de la gamme à l’air sympa, leur fraise-basilic me donne bien envie.

J’ai envoyé un petit mail pour avoir un peu plus d’informations, et suite à une petite discussion avec Mikaël, il m’a proposé de m’envoyer cette fameuse gamme, pour m’y faire goûter et lui dire ce que j’en pense. Merci à toi  :good:

Je vais donc vous parler de leur gamme « Secrets d’Apothicaire », qui est leur gamme la plus complexe.

Notre maître parfumeur s’est inspiré des méthodes anciennes pour créer ces liquides d’exception. Complexes, élégants et raffinés, ces secrets d’apothicaire sont désormais dévoilés pour votre plus grand plaisir.

philtre-precieux (2)sirop-philosophique (2)esprit-volatilpotion-des-4-voleurs (1) souffle-du-dragon (1)

 

 

 

 

 

J’ai vraiment était agréablement surpris, par l’effort mis sur le packaging, les boites sont belles, les étiquettes sur les flacons sont sobres et recherchées et les dessins magnifique.

 

Les liquides sont en 50/50, dans des flacons en verre de 17 ml, avec pipette et dans une jolie boite ronde en carton. Ca me rappelle d’ailleurs une célèbre marque américaine.

Au niveau indication sur les bouteilles, on y retrouve tout ce qui est obligatoire, même un peu plus, comme le QRCode.

Cette gamme, se compose de 5 liquides :

  • Potion des 4 voleurs
  • Sirop Philosophique
  • Philtre Précieux
  • Esprit Volatil
  • Souffle du Dragon

Dans cet article, je vais vous parler du Philtre précieux et du Sirop philosophique, les autres seront dans un prochain article.

Philtre Précieux

philtre-precieuxUn e-liquide fruits exotiques complexe et équilibré

Ce e-liquide à la fois gourmand et fruité est composé de matières premières nobles. L’acérola et le raisin apportent à cette composition des notes sucrées délicatement acidulées ; La poire et la chair de coco, sur fond de vanille Bourbon, subliment sa générosité.

Pour moi c’est un liquide indescriptible, en effet même en lisant la description, j’ai du mal à sentir ces saveurs, je ressens un peu le gout de la coco et de la vanille, mais pas le reste.

Attention pas que c’est mal dosé ou que les arômes ne sont pas fort, mais plutôt qu’on a un liquide super complexe, où il n’y a pas un arôme qui prend le dessus sur l’autre, mais qui crée un liquide merveilleusement bon !

Alors bien sûr on ressent une note fruitée, mais vraiment très dure à déterminer lesquelles.

C’est vraiment un liquide qu’on savoure, qu’on vape par gourmandise, pour vous dire j’ai vidé 5 ml en une après-midi — soirée, quand j’ai vu ce qu’il resté, je me suis « bon faut que j’arrête, sinon je ne vais plus en avoir ».

 

Sirop Philosophique

sirop-philosophique (1)Un e-liquide tabac ambré complexe

Une base de tabac ambré, subtilement poudrée par des notes de cannelle et de fèves de cacao. Des notes légères et pétillantes sont apportées par des fruits rouges comme la cerise, la myrtille. Un e-liquide à forte personnalité, complexe et équilibré.

Celui-là partait mal au vu de la description, tabac, eh oui même si j’ai déjà eu de bonnes surprises avec certains liquides « tabac », quand je sais qu’il y a du tabac, j’y goûte toujours à reculons, et avec des aprioris.

Encore une fois une agréable surprise, liquide complexe, type américain, on sent qu’il y a du tabac, mais il ne domine pas, surement adoucit par la note de cacao. On sent bien une note de cannelle, mais elle est légère, elle apporte juste une touche de gourmandise.

La note fruitée par contre, je ne la sens pas trop, elle est là, mais pas tout le temps, j’ai une impression de cerise, mais plutôt une cerise confite, comme celle qu’on retrouve dans les cakes.

Il me plait moins que le Philtre Précieux (que j’adore), mais il est quand même bon, je le vape avec plaisir, ce qui est très surprenant pour un tabac gourmand.

D’ailleurs un jour je vais finir par essayer les liquides de Nesquick  ;-)

Voilà c’est fini pour aujourd’hui, la suite au prochain épisode.

Votez pour cet article

0 points

Ecrit par Kessen

Ancien gros fumeur depuis 15 ans, j'ai arrêté depuis le 6 décembre 2013 à 7h00 et depuis je vapote plus que je ne fumais :-) Mais quel plaisir ! J'ai re-fumé 1 fois pour voir, berkkk, j'ai même pas fumé la moitié et je ne comprend pas comment j'ai pu fumer toutes ces années !!!

22 Comments

Laisser un commentaire
  1. La suite!! La suite!!! La suite!!!
    Des liquides innovants qui ont l’air bien sympas, il va falloir que je trouve un shop où les goûter. :good:
    En tout cas rien à voir avec ces dégueulasseries de Nova dont le sujet est fermé à cause d’un blaireau qui n’a rien compris au principe d’un blog participatif. Si on n’est pas d’accord avec un sujet (et souvent je le suis), on peut le dire sans censure et j’en remercie Dany car il a le mérite d’avoir ouvert son carnet de bord à tous; même si des fois il doit grincer des dents. Alors ceux qui crachent dans la soupe feraient mieux d’avoir le courage d’ouvrir leur propre blog (et participatif si possible, mais j’en doute). Désolé Kessen, il fallait que ça sorte. :-(

    • Sans durée de validité ça m’arrangerait : j’ai énormément de liquides à vaper (profité des promos de fin d’année pour faire le plein)…
      En fait c’est ça : la vape, tu fais des économies au départ. Après, tu découvres les jus et les atos reconductible et les mods. Et t’arrêtes de faire des économies. ^_^

  2. Héhé, amusant que cette revue tombe maintenant. (Enfin j’avais vu que tu avais mis les photo dans la bibliothèque media avant puis que tu étais en train d’écrire un article, je fais le semi surpris !)

    En réalité, suite à un essai en magasin, j’avais été enthousiasmé par ces liquides pour finalement acheter quatre d’entre eux : Sirop Philosophique, Philtre Précieux ,Esprit Volatil et Souffle du Dragon.

    J’étais vraiment déterminé à en faire un article par la suite tellement ils m’avaient plu dans le Shop.

    Je n’ai pas pu commander de version à fort taux de nicotine et j’ai du me contenter d’un 12mg pour les flacons achetés.

    Et là … En essai sur recontructible cette fois … J’ai été bien déçu

    Entendons-nous, ce n’est pas mauvais (encore que l’odeur des produits …), mais c’est bien fadasse en 12mg en tout cas. Et vu le positionnement tarifaire haut de gamme, en pompant le style de Five Pawns au passage …

    Bref ne voulant pas descendre en flèche encore une fois un fabricant français, je me suis abstenu d’en parler.

    • Interessant ce retour Vincent.
      On est d’accord que les liquides c’est pas un resto gastronomique ou on peut mettre 3 étoiles avec un excellent avis pour tout le monde.
      Là ça dépend d’une multitude de facteurs : atomiseurs, clearomiseurs, coton, fibre, dripper, puissance, taux de nicotine, etc.
      Pour être honnête, une revue sur les e-liquides n’a pas trop d’intérêt, mais il faut bien avoir une idée de ce que l’on va acheter sur le net.
      Le pire, c’est que même en testant dans un magasin, on peut se gourer et ne plus le trouver bon du tout avec notre matériel et ça m’est déja arrivé plusieurs fois!
      Avec quoi tu l’as testé dans ton mag?

    • C’est marrant car un de tes premiers posts sur le Navire relatait justement ce problème de liquides appréciés en shop sur du matos genre clearo puis décevant ensuite sur tes reconstructibles. C’était vers avril dernier et Il s’agissait de Halo, ici !

      Pour revenir à ces liquides, je suis aussi un peu gêné par leur côté Five Pawns, tant au niveau du packaging qu’au niveau des prix (14,90 les 17 ml = 26,30€ les 30 ml). D’autre part, le “Fraise-Basilic” évoqué en début d’article rappelle le “Red Velvet” de Flavor Hit, amené sur le Navire par Pascal .

      Mais voilà, Kessen sait y faire et je dois reconnaître avoir tout de même bien envie de goûter cette gamme…

      • Encore une fois, il s’agit d’essai sur des clearos puis achat en ligne pour utiliser sur reconstructible. La nuance, c’est que j’ai pas trouvé le goût sur reconstructible mauvais, juste fade. Mais j’aimerai bien essayer en 16 ou 18mg, il me semblait avoir lu que c’était sur commande.

      • Moi je me demande en quoi la nicotine changerait le gout d’un liquide…
        Un chimiste dans l’assemblée?
        La nicotine aurait un gout?
        Trop de questions, j’ai mal à la tête!

      • Il y a une boutique ou je vais et où on peut goutter les liquides, mais je n’y goute plus, elle utilise des ce4 avec une ego, ou une spinner, mais le soucis c’est que sur ce4 ect … je ne sens quasiment plus de saveurs, c’est grave Docteur ? :wacko: :wacko:

      • Nonnnnnnnnnnnnnn !!!!!!!!!!!

        Vraiment plus envie de retomber dedans, je suis deja tombé dans la potion d’Obélix

        C’est vrai que c’est bizarre, je ne pense pas que la nicotine ait un gout, mais qu’elle sert plutôt d’exhausteur de gout, je la compare un peu au sel dans la cuisine.
        Je fait justement un essai sur un liquide que j’ai reçu pour test en zéro, j’ai gardé du liquide à zero et j’ai rajouté un peu de pg/vg en 18 dedans, juste un peu pour pas trop diluer les saveurs mais apporter un peu de nico pour voir.

        Je vous dirais la réponse, lors de la revue de ce liquide :whistle: :yes:

      • Moi je vois plusieurs trucs: la nicotine, quand elle est trop forte, tu ne ressens plus que le hit et les arômes ne passent pas. Quand elle est trop faible (genre du 6 quand tu es au 18), ton cerveau qui attend un hit et n’en a pas doit masquer aussi le reste.
        Après, il y a des nicotine qui changent les arômes. Pour en avoir discuté avec Pascal de Green Vapes, il a cherché un fournisseur dont la nicotine ne modifie pas les arômes. Pour en être sûr, il a testé ses bases avec et sans nicotine, pareil pour ses recettes. D’ailleurs il m’avait fait tester son Lemon Crush juste avant qu’il sorte. En 12mg et j’étais en 6 à l’époque. Ben rien. Pas trop été défoncé par le 12mg. Bref, la nicotine c’est un truc complexe, plus que ce qu’on croit en tant que novices.
        Quant aux clearos en boutique, je comprends. Moi j’avais une centaine de parfums en boutique. Donc une centaine d’atos achetés et invendables en plus d’une centaine de flacons de jus achetés en invendable. Bref, c’est un budget pour un petit magasin. C’est chiant, mais je comprends.

      • VDLV avait inventé un concept de table de test avec vaporisation du parfum, il ne l’a pas commercialisé?
        Ca serait pas mal pour éviter trop de pertes.
        Je suis sur qu’il y a des trucs à inventer, ce marché est encore un bébé.

      • Je rejoins Kessen, sur la nicotine : elle a un goût, mais à moins que le flacon soit assez vieux pour qu’elle soit oxydée, on ne le sent pas vraiment. Tant que l’ingrédient est frais, je décrirais ça comme un effet poivré, qui relève en effet les jus, plus qu’un goût clair et net.

        Par contre, au bout d’un moment, la nicotine s’oxyde, et là, le poivré devient du chien mouillé bien cradingue (je prends ma nicotine en PG pur à 54mg/mL, que je dilue pour faire ma base, et je ne prends plus de flacon plus gros que 100mL : les 250mL, ils tournent mal quand j’arrive vers la fin ; d’ailleurs, même frais, le flacon de 100mL de 54mg/mL, il a cette odeur, en bien fort, quand on met le nez juste au-dessus).

    • C’est bizarre, et en même temps je comprends, le tout premier que j’ai goutté, je l’avais essayer sur l’atlantis, et bof bof et d’autres liquides me font ça aussi, j’ai un diy, que je trouve super bon en dripper et quand je le vape sur mon russian, je le trouve limite pas bon et pourtant c’est le même kanthal et coton.

      Ahhhhhhhhhhhhhh la vape, c’est quand même bien compliqué des fois :wacko:

  3. Je dois avouer que ces liquides font envie, mais je n’investirais jamais là dedans. Le prix est bien trop élevé, et quand j’aime un liquide, j’en vape beaucoup. Je ne voudrais pas me ruiner dans l’achat des liquides. Tout ça me coute déjà bien assez d’argent… Je goute, mais je n’achète pas.

Laisser un commentaire

Les faux Halo

Secrets d’Apothicaire de “le French liquide” (la suite)