in

La ronde des liquides

01 - coffret_boisLe tiroir à liquides n’est plus, remplacé par une petite caisse de bois dotée d’un couvercle pour assurer l’obscurité à son précieux contenu. Ce ne fut pas une vaine coquetterie, l’espace venant à manquer dans le dit tiroir entre le matériel à vaper, ses consommables de toutes sortes et les différentes fioles devenues fort nombreuses.

 

Pourquoi cette multiplication des flacons ? Les achats tout d’abord, un temps compulsifs mais aussi les mixtures DIY confiées au vieillissement ainsi que leurs arômes et bases constitutifs actuellement en pleine expansion, pour atteindre au total une bonne soixantaine d’unités.

02 - e_liquides

Un soixantaine de flacons de différentes tailles, rangés par marque et par ancienneté dans la maison… Il n’y a pas à tortiller, c’est trop. Sans mise en place d’une gestion raisonnée, cette population d’objets tout de même assez coûteux va se retrouver menacée de péremption pour le plus grand bonheur de l’évier de la cuisine qui n’en demande pas tant.

Le plus étrange reste que j’en suis subrepticement arrivé là, presque sans m’en apercevoir, de lectures en avis, d’envies en essais. Il y a eu les déceptions, les liquides commandés sur leur bonne presse qui ne m’ont pas plu et restent en attente de jours meilleurs mais ce ne sont pas les plus nombreux. Il y a eu les “all-day” de quelques jours, voire de quelques semaines ou même de quelques mois qui soudain se sont retrouvés délaissés. Et il y a aussi quelques fioles non encore ouvertes destinées aux tests et aux envies futures.

Il faut dire que j’ai traversé une phase de découverte assez intensive de l’offre liquide, ponctuée de nombreux achats. Le choix de petits formats est bien sûr de mise en parail cas mais n’est pas toujours possible, par exemple chez Five Pawns ou chez Suicide Bunny. Les moins appréciés de ces échantillons restent donc à demi vides, en attente d’un retour en grâce toujours possible.

En fait, le principal pourvoyeur de restes demeure le phénomène de lassitude survenant presque immanquablement vis à vis des liquides consommés. Certains produits Halo, Green Vapes, Alien Visions ont par exemple tenu le haut de mes préférences pendant des semaines jusqu’au jour où ils se sont inexplicablement mis à “ne plus passer”. Saturation voire écoeurement m’en ont alors éloigné, depuis plusieurs mois pour certains. J’ignore à ce jour si ce rejet est irréversible, si les flacons restant finiront ou non à la poubelle. Il faut dire que les consommables de vape sont gérés de façon semi professionnelle chez moi… Une fiole entamée est immédiatement recommandée, malheur donc à la boîte aux liquides lorsque la lassitude survient. Le plus amusant, si l’on peut dire, est que j’ai également tendance à agir de même avec les arômes de DIY, d’où leur multiplication rapide.

Bien sûr que c’est idiot. La guerre n’est pas déclarée, les mesures restrictives annoncées sur la vape ne forment pour l’instant que des nuées menaçantes sur l’horizon, nos shops favoris restent trop heureux de livrer les commandes en trois jours maximum et je ne vape vraiment pas tant que cette accumulation de consommables en deviendrait incontournable.

J’aurais désormais tendance à penser qu’organiser la rotation des liquides est nécessaire pour éviter cette lassitude qui a rempli ma boîte aux potions, qu’il faut tourner sur trois ou quatre saveurs en parallèle, quitte à se priver volontairement du favori du moment. Bref, il faut éviter de se goinfrer même en cas de très grosse sympathie pour l’élixir incontournable de l’instant. En fait, le plaisir de vaper se gérerait et l’organisation d’une sorte de “ronde des liquides” pourrait à mon sens pérenniser nos goûts. Un peu de ceci aujourd’hui, un peu de cela demain pour que ceci et cela continuent à plaire au fil du temps.

Qu’en pensez-vous ?

Ecrit par Nesquick

Nesquick, dans la vape depuis 2013.
Intéressé par la découverte de ce nouveau monde de saveurs et de techniques... Bonne vape à tous !

35 Comments

Laisser un commentaire
  1. 0

    Dans 9 jours je vais fêter mon 1° anniversaire d’arrêt de la cigarette et à ce jour je n’ai pas encore trouvé ce que les personnes appellent leur “all-day” !
    Pourquoi? je ne sais pas, peut être du fait que je recherche toujours ce goût “tabac” que jamais je dois le reconnaître je n’ai oublié.
    J’en ai acheté des “fioles” grâce ou à cause, comme le dit si bien Nesquick,d’articles sur les e-liquides qui essayent de nous faire partager un goût que je n’ai jamais ressenti lorsque je l’achète.
    J’ai pris, suite à 2 articles figurant ici, presque toute la série des concentrés de chez diyzndvap que le laisse bien “tremper” avant de les essayer et dans ce domaine je ne me suis jamais jeté sur un arôme dès que le mélange était réalisé. Toujours de 15 jours à 1 mois pour les tabacs et j’espère donc dans le lot en avoir 2-3 qui me plairont bien.
    J’en ai jeté des fioles dès l’ouverture que cela soit e-liquides ou concentrés que j’achetais en x exemplaire car rarement je garde si je n’aime pas.

    Chaque jour je passe mes journées avec, je viens de compter les atos remplis, 9 parfums différents dont 1 qui date depuis mon début à la vape, le Freedom de halo que j’apprécie beaucoup et que je ne vape que dans un Russian (original).

    Au delà il me reste et cela vient doucement à enlever ce geste convulsif de tout acheter.

    dessus dès l’arrivée le temps au temps.

    • 0

      Errances, recherche du “graal”… Mais tu arrives tout de même à une année sans clopes ! J’ai l’impression que la clé du problème n’est pas de retrouver un goût, celui du tabac en l’occurrence, mais de débusquer des arômes qui plaisent qu’ils soient “tabac”, fruités, gourmands ou mentholés…

      Et de les faire tourner ! ;-)

  2. 0

    Pour ma part, je trouve que le plaisir de la vape par rapport à la clope est justement cette ronde des liquides et vaper toujours le même liquide enlèverait tout l’attrait de la e-cig.
    C’est sur qu’on est souvent dégouté par un liquide vapé durant plusieurs jours, comme lorsqu’on prend une cuite avec un alcool et qu’on ne peux plus y toucher pendant longtemps, même plus le sentir…
    On se prend des cuites avec nos e-liquides, c’est du propre! :whistle:
    Le DIY a pour cela le remède pour moi, fait souvent vers minuit : je sens les fioles et mélange suivant mon humeur du jour genre vanille/banane vanille/framboise vanille/prune toujours 2 arômes max.
    Je vape ça le lendemain et préfère le liquide jeune car je trouve souvent invapable mon DIY resté plusieurs jours…Il perd tout son gout, c’est bizarre.
    Comme on dit : chacun sa vape!

    • 0

      Bah de toute façon, pas le choix, pour la ronde : si on ne la fait pas, sans même parler de la mauvaise conservation de la plupart des jus, de toute façon, le goût, en effet, on va s’en lasser…
      Et augmenter la dose d’arômes en DIY risquera même d’accélérer le phénomène…
      C’est vrai que c’est le côté cool du DIY : alterner entre plein de saveurs sans trop s’engager dans les frais.
      Et aussi trouver le pourcentage auquel telle saveur marche le mieux pour soi… parce que devant l’olfaction, nous ne sommes pas tous égaux non plus.
      Bref prendre les choses en main, par soi-même, et pour soi-même. Et en plus, c’est fun :good:

    • 0

      Faut quand même une cuite super sévère pour que la substance fautive provoque un tel dégoût !

      Mais ça peut arriver, en effet…

      Niveau liquides, j’ai des rejets que je crois définitifs. Il y a des liquides que je ne peux plus voir même en photo. Et d’autres comme le Snake Oïl que je revaperai un jour.

      Je choisis aussi la veille les deux élixirs de la journée du lendemain en essayant de ne pas toujours y coller du Grumpy’s histoire de le faire durer !

      :-)

  3. 0

    Chez moi ce sont les aromes qui se cumulent dans mes tirroirs. Mais heureusement pour nous, des gens viennent a notre secour et vont nous permettre de faire le menage en interdisant tous ces merveilleux aromes qui nous tenaient loin de la vrai clope. Fini les centaines de flacons… :(
    Merci pour ton article, on se sent moins seul. ;)

    • 0

      Je suis peut-être naïf ou inconscient mais je n’imagine pas l’interdiction de nos matos, arômes ou liquides.

      Bien sûr, on est une minorité… Il suffit de se balader une heure dans un centre ville avec un Ithaka sur un GP Paps X pour ressentir le syndrome du martien déboulant de sa soucoupe devant la palette de regards essuyés.

      Mais les lois plient parfois devant la loi du bif. Matos acheté en Chine, liquides commandés aux States… C’est déjà illégal aujourd’hui et qui y peut quelque chose ?

      • 0

        De toute façon, décréter qu’on interdit une pratique, c’est une chose, mais y arriver concrètement, c’en est une toute autre.

        Admettons que les liquides aromatisés soient interdits, mais pas les liquides “nature”. Fervent DIYeur depuis presque 6 mois, comment est-ce que j’appelle ça, un liquide non aromatisé, mais nicotiné ? De la base à DIY, à laquelle il suffit de rajouter des arômes.

        Qu’est-ce qu’ils vont faire, là ? Interdire les arômes spécial vape ? Admettons. Il suffira alors de prendre des arômes alimentaires, donc certains sont complètement inadaptés (diacétyl, huiles essentielles, etc).

        Donc sous prétexte d’interdire quelque chose dont on ignore la dangerosité (que ce soit la dangerosité de la plupart des arômes, ou l’incitation des jeunes à la vape, ça reste à démontrer), le raisonnement de Dautzenberg poussé à son terme va encourager quelque chose qu’on sait dangereux, de manière certaine. Ah, ça, on a un candidat au championnat du monde…

        Le genre de gars assez balaise pour ne même pas se rendre compte que les solutions qu’il imagine sont encore pires que les problèmes qu’il pense résoudre… :wacko:

      • 0

        Ça me fait penser à HADOPI… Un simulacre de défense du bon droit masquant les inquiétudes immédiatement financières d’un lobby sciant les branches qui le soutiennent.

        On voit le resultat…

        Ce M. Dautzenberg a-t-il prévu le renforcement des services douaniers afin de leur permettre l’étrillage en règle des paquets en provenance des USA ou de Chine ?

        Parce que les quatres personnes chargées d’appliquer HADOPI galèrent un chouïa…

      • 0

        Exact…Si demain la e-cig est totalement interdite en France (ca parait quand meme impossible)…Je continuerai à commander mes aromes et bases en Pologne, mes atos et mods en Chine ou ailleurs…donc concretement, ca change rien du tout puisque les vapeurs les + avertis (et qui plus est les + gros consommateurs se procureront leur matos quand meme)….

  4. 0

    Et bien tu retranscris exactement ce qui m’arrive également. Les liquides halo et Alien Vision, il m’est arrivé pareil, et j’ai du stock, mais n’arrive plus à les vaper, écoeuré…… Je tourne avec 4 ou 5 liquides simultanés.
    Il n’y a que le Snake Oil qui arrive à me plaire depuis le début. Alors de temps à autre, je tente de vaper ces liquides qui passent plus, mais il semble que l’écoeurement soit long……..

    • 0

      Le phénomène de la cuite évoqué par le Cap’tain !

      J’ignore s’il est réversible. Les Malibu, Southern Classic, Belgian Cocoa de Halo sont archi-cuits pour moi mais des trucs comme Freedom Juice passent encore de temps en temps.

      Il y aurait peut-être une voie à explorer dans l’ajout d’arômes DIY à ces liquides dépréciés, histoire de leur filer une deuxième jeunesse mais bon… Il faut l’idée et l’évier de la cuisine s’en pourlèche déjà les babines !

  5. 0

    Par jour j’alterne avec 3 liquides différents. Des tabacs essentiellement. Un liquide du commerce de temps en temps, quand je dois laisser steEpper surtout. D’ailleurs je viens de retrouver une fiole de Tabac Fire faites… Au mois d’août ! Je l’avais oublié ! Et bien maintenant je sais ce que maturation veut dire et je vais racheter des bases en quantité pour me créer un stock conséquent. Je suis tranquille côté matos (sauf si je craque), je vais donc me concentrer sur le diy avant que les lobby du tabac et de la pharmacie ne nous coupent l’herbe sous les pattes. Le problème, effectivement, c’est la lassitude pour un liquide. Mais bon les possibilités sont infinies en diy, non ?

    • 0

      Deux ou trois liquides par jour, goût tabac également mais j’ai encore pas mal de liquides commerciaux à écluser même si les préparations maison ont désormais leur place.

      Tranquille côté matos ? Finies les chouettes revues genre X-Pure et Pontus ?

      Pas glop !

    • 0

      Fais gaffe quand même, avec la maturation : certains trucs montent en goût presque sans s’arrêter (genre la vanille, qui compote, encore et encore, jusqu’à devenir noire comme du pétrole), mais la plupart perdent très vite (en tout cas, sans conservateur :whistle: – conservateur qui a par ailleurs le mérite d’arrêter le compotage).

      Sans inciter à utiliser quoi que ce soit, je te conseille quand même de jeter un coup d’oeil sur l’énorme sujet voué à la chose, lancé par Alekhine (qui a pourtant depuis arrêté le DIY), sur le forum A&L ;-)

      • 0

        Le DIY vanille qui est au début transparent, tourne en 48h à du rose pale, puis du rose foncé, puis perd son gout petit à petit.
        C’est déroutant, il faut vite le vaper. Tous les DIY oublié dans ma boite à liquides se retrouvent dans l’évier contrairement aux liquides tout fait.
        Je confirme Ludo qu’ils doivent ajouter un conservateur avec certains arômes.

      • 0

        je viens de lire une partie du sujet sur l’Alcool Benzylique et Sorbate de Potassium de alekhine,met ça fait flipper quand même leur test,moi perso je ne tenterais pas!
        c’est clair qu’il manque quelque chose à mes diy après 15jours,il faut est c’est très probable un conservateur je n’est rien vu autre que ça sur la toile!

      • 0

        Slt !

        Ce serait rigolo qu’une épouse ou compagne de vapeur DIYiste fasse un article du genre “ma vie depuis qu’il vape”…

        Même chose d’ailleurs pour un proche de vapeuse s’exprimant sur sa vie depuis qu’elle vape.

        Même chose encore vu des enfants dont les parents “s’y sont mis” !

      • 0

        ça y est nesquick tu as du pain sur la planche!
        un pellet spécial DIY et un frigo avec compartiment intégré spécial e-liquide!

        bonne après midi!

      • 0

        Juste pour remettre les choses en perspective, Billy : l’AFFSAPS recommande une dose journalière maximale de 90mg/kg. La densité de l’alcool benzylique est de 1,04g/cm^3=1040mg/ml, ce qui fait que la dose maximale journalière est alors de 90/1040~=0,9mL/kg.

        Je fais ~90kg, donc ça me fait une dose journalière maximale de ~81mL d’alcool benzylique. Quand je vape comme un porc, je consomme maxi 10mL de jus par jour, dans lequel je mets 0,5% d’alcool benzylique, soit 0,05mL (le volume d’une goutte métrique).

        0,05/81~=0,06% : je suis à ~0,06% de la dose maximale journalière en alcool benzylique. Pour atteindre la dose maximale rien qu’en vapant, faudrait que je vape (81*100/0,5)/1000~=16L de jus par jour… ça va, j’en suis loin : je ne consomme même pas 1500 fois moins que ça.

        Et je ne parle pas de dose mortelle : juste de dose maximale conseillée. Je suis plus près de la dose journalière à partir de laquelle l’eau devient mortelle : entre 10 et 20L par jour, les reins ne pourraient plus suivre – je suis à ~10% de ça (entre 1L et 2L par jour), à comparer aux ~0,06% pour l’alcool benzylique quand je vape comme un porc.

        Après, chacun fait comme il le sent : je n’incite personne à faire quoi que ce soit. Et quand bien même on voudrait essayer l’alcool benzylique, il est important d’en prendre de qualité pharmaceutique, pas de qualité analyse (je me fournis directement aux US, chez Perfumer’s Apprentice).

        Mais chezmoiçamarche®©, pour la conservation, et comme je l’ai montré, à ces doses-ci, c’est censé être bénin sur le corps humain :unsure:

  6. 0

    C’est vrai que la quantité est très minime!
    dans l’immédiat,je n’en acheterais car je n’en aurais pas l’utilité je crée un batch,je termine l’ancien et ainsi de suite!donc quand je constate la baisse en saveur il m’en reste très peu dans la fiole!je fais des quantité maxi de 20ml.
    mais comme j’ai dit précèdemment il manque quelque chose à mon e-liquide aux delà des 15jours.
    exemple d’un batch du 11/11/14 il me reste du hypnotic myst dans la fiole il y a à peine deux remplissage de mini-protank II.
    Et puis faut pas se leurrer il y en a dans la plupart des e-liquide du commerce mais ça s’est peut-être un ingrédient secret dans la recette.il me reste des e-liquide comme exemple du red astaire,du D’lice de plus d’1 mois et pas une seule perte de saveur perceptible.

    • 0

      Si je me souviens bien, dans le sujet sur le forum d’A&L, Alekhine avait donné le lien vers une analyse d’un jus Halo qui… contenait de l’alcool benzylique :whistle: D’où l’idée d’essayer ce conservateur ;-)

    • 0

      Les liquides du commerce ont des dates de péremption en général égales ou supérieure à l’année…

      Il y a forcément un truc reproductible pour nos DIYs, celui donné par Ludo par exemple !

  7. 0

    Qu’en penser? Eh bien en premier lieu, au regard des commentaires précédents, que la vape est avant tout une expérience profondément personnelle. Certains peuvent se contenter d’un mono-arôme qui les satisfera pendant des années tandis que d’autres exploreront sans cesse de nouvelles directions.

    Pour ma part je comprends ce sentiment de lassitude, voire de rejet, à l’égard de certains liquides dont on fini par se détourner. En un peu moins d’un an de pratique, mes goûts n’ont pas cessé de varier, même si je dois reconnaître que depuis plusieurs mois ils semblent se stabiliser autour des saveurs tabac ou custard. Cette évolution est allée de pair avec la sophistication du matériel employé, au point où j’en serais presque à regretter la fraicheur de mes premiers émois vaporeux.
    Varier les liquides m’apparait comme une évidence. Tout d’abord, le choix à notre portée est pléthorique, devenu quasiment vertigineux, et incite à la découverte de sensations sans cesse renouvelées. Ensuite, le matériel employé, le style même de la vape adopté influe sur notre ressenti.
    Ces notions de “all day”, de “Graal” ou de “trouver sa vape” ne trouvent guère d’écho chez moi. Je vois plus cette pratique comme un chemin, un tao, un parcours que j’emprunte sans me soucier de sa destination mais en cherchant à en apprécier en toute conscience le déroulement.
    OHMM MAGMAA!! ;-)

  8. 0

    La conscience du déroulement d’un parcours de vape contribue à la trouver… Mais il est vrai que l’analyse n’est pas systématiquement requise.

    Quant au Magma… Woaw ! :good:

  9. 0

    En mai 2015 cela fera 4 ans que je vape. Je me satisfait souvent d’un même arôme, comme depuis quelques temps j’enchaîne la production de M-Type. Au passage merci au navire pour la découverte de cet arôme. Donc, même si pendant six mois je peux vaper exclusivement le même arôme, je suis curieux de nature et j’essaie toujours de nouveaux liquides mais de moins en moins en fait.
    Je dois reconnaître que cette stabilisation est récente, tout comme ma stabilisation au niveau du set up. Je ne dépense plus de fric dans le dernier mod ou ato à la mode.
    J’utilise soit mon provari ou pipeline ou mon Gus. Ces derniers temps je ne lâche plus le Gus. Excellent mod. Le meilleur méca que j’ai eu. Niveau ato moi aussi je suis sur magma ou j’utilise un genesis. Et c’est tout.
    Fini la course à l’armement, fini la quête du Graal niveau liquide. :yes:

  10. 0

    C’est pas forcément anormal, avec le temps…

    Au début, on essaye plein de trucs et on se fait une sorte de culture. Comme les assembleurs de liquides et les fabricants de matos se pompent les uns les autres, on finit par les voir venir.

    Red Astaire… Ah ouais, une sorte de Dragon’s Juice ! Expromizer… Mix de Kayfun et de Taifun GT !

    Après des trucs innovants genre Pontus peuvent encore interpeller et puis au bout d’un moment, plus rien.

    Enfin… Beaucoup plus rarement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-) 
 

Mélanges, potions et élixirs

Fiber Freaks – Premier contact