in

Revue Wotofo Faris RDTA.

Introduction :

Nous allons discuter ici du Faris RDTA de chez Wotofo, entreprise dont j’ai déjà eu l’occasion de parler…

Faris Wotofo emballage
Le Faris de Wotofo en promo le 11/11

Les caractéristiques (Source : https://www.wotofo.com/collections/rdta/products/wotofo-faris-rdta) :

  • RDTA Size: Φ24*44mm,
  • RDA Size: Φ24*36mm,
  • Materials: S.S. + Pyrex,
  • Drip Tip: Colored resin, 810 sized,
  • Threading: 510 thread,
  • E-liquid Capacity: 3ml,
  • Filling Method: Side Filling & Squonk BF Method,
  • Airflow Type: Adjustable side airflow,
  • Insulator Material: PEEK,
  • Extra Accessory: 2ml Frosted PC Tank Tube.

Alerte spoiler : c’est plus une « première réaction concernant le Faris RDTA » qu’une vraie revue…

Le déballage :

On ouvre la belle boîte noire et verte et on sort les mille sachets et accessoires, comme d’habitude avec Wotofo.

Faris Wotofo contenu de la boîte
Le contenu de la boîte

Nous trouvons dans ce coffret :

  • un Faris RDTA équipé en pin BF ;
  • un « cul » de rechange, on dit peut-être plutôt un fond de cuve ou un dessous de plateau ;
  • un drip tip 810 supplémentaire ;
  • un réservoir de rechange en polycarbonate non transparent ;
  • un paquet de 3 résistances en Framed Staple Clapton (à 0.33ohm) ;
  • un paquet de deux mèches de coton japonais ;
  • un sachet comprenant des joints, des vis, des pin (non BF), un bouchon de secours pour le réservoir, des petits blocs pour rétrécir les encoches à coton (si simple coil) et le petit outil pour pouvoir couper les pattes des résistances à la taille optimale ;
  • un tournevis cruciforme et une clé Allen ;
  • un manuel de l’utilisateur.

 

Le test :

Ce Faris RDTA est prometteur sur le papier car il est BF ou non, et encore plus fort, il est RDTA de 3 ml de capacité ou simple RDA… On prend le RDTA, on tire sur le pin 510, on dévisse le réservoir, on visse le cul de rechange et on obtient un RDA. Le secret : il y a en fait deux pin 510 ou deux pin BF qui font contact dans cet engin (en configuration RDTA). Le bouzin sera testé ici en mode RDTA et non Bottom Feeder. Je m’en excuse mais, par manque de temps, je compléterai cette revue avec les différentes possibilités qu’il nous offre dans les commentaires. Il peut également être monté en simple coil ou en double coil.

Faris Wotofo vue éclatée
Une vue éclatée du Faris

En mode RDTA, le Faris est composé d’un tank en pyrex, d’un plateau de montage, d’une chambre d’atomisation (avec airflow en haut), d’un top cap (qui tourne pour permettre le réglage de l’airflow) et d’un énorme drip tip… Je ne comprends pas comment l’on peut vaper avec cela car on doit trop ouvrir la bouche à mon goût et on a la truffe collée sur l’ato (et vous verrez par la suite que ça craint ici)… Enfin bref, chacun ses goûts et ses problèmes… Par contre, ce produit est toujours aussi qualitatif (comme toute la collection actuelle Wotofo que l’on a vu traverser le pont ces temps-ci). Passons au montage.

Faris Wotofo résistances montées
Les résistances montées

Nous installons les résistances fournies et cela ne pose pas de problème particulier. La possibilité de le monter en simple coil s’offre également à nous, en ajoutant des petits blocs en plastique pour rétrécir un peu les cavités dans lesquelles prend place le coton.

Faris Wotofo résistances en cours de cotonnage
Les résistances en cours de cotonnage

La mise en place du coton est d’ailleurs encore plus simple, et même en y mettant une bonne dose, il rentre et glisse tout seul.

Faris Wotofo Les résistances cotonnées
Les résistances cotonnées

Tout est prêt, il ne reste plus qu’à imbiber.

Faris Wotofo Les résistances imbibées
Les résistances imbibées

Une fois les cotons et résistances bien humidifiés, nous pouvons mettre le top cap en place et régler l’airflow selon le flux désiré.

Faris Wotofo sur Mod
Prêt à tester

Il ne nous reste plus qu’à goûter tout cela!

 

Conclusion :

Je rappelle que j’ai testé cet engin dans sa configuration RDTA. Je l’ai vissé sur ma box Armour pro de Vaporesso, et donc pas en mode Bottom Feeder, mais en double coil par contre. Et, le résultat est pour le moins décevant.

Avec les résistances fournies, il faut monter très haut dans les watts, ce qui n’est pas dans mes habitudes. Du coup, il chauffe le bestiau… C’est une machine à vapeur, c’est certain mais ceci au détriment des saveurs à mon humble avis. En revanche, j’aime bien le hit qu’il apporte en gorge.

C’est un diesel, mais un vrai et un vieux en plus! Il lui faut du temps pour monter en température et commencer à fonctionner correctement, avant de très vite surchauffer. Je pense que si je le monte avec mon traditionnel petit kanthal, les choses s’arrangeront d’elle même et les saveurs seront plus subtiles. Je vous tiens au jus.

Enfin, il y a un petit bouchon qu’il faut retirer avant de faire le plein du tank. Premièrement, il faut réussir à l’enlever. Après une lutte acharnée, j’ai réussi à le déloger mais en le broyant. Tout va bien, il y en a un de secours. Deuxièmement, bon courage pour le remettre! J’ai quant à moi abandonné cette partie.

Au final, il y a du bon et des innovations avec ce RDTA et du moins bon. Il faut que j’essaie d’autres montages et d’autres configurations mais pour l’instant, je pense avoir jeté 16,47 euros par la fenêtre… C’est dommage, il avait du potentiel et j’espère changer d’avis bientôt, mais dans l’urgence, je vous livre une première impression sans concession.

Faris Wotofo noir
Bonne vape quand même les pirates!

J’ai finalement pu le monter en simple coil (0,60 ohm). Il roule à 20 Watts et il démarre mieux et ne chauffe plus. Néanmoins, il est toujours aussi fade niveau saveur. De plus, il semble s’embêter à cette vitesse là, au moins autant qu’il m’ennuie… Je vais lui laisser une dernière chance en configuration RDA mais cela m’étonnerait qu’il fasse mieux que le Recurve RDA!

Ecrit par Kanti

Vapoteur assidu et passager régulier du navire depuis fort longtemps, j'ai décidé de basculer du côté obscur en écrivant et partageant mes expériences...

19

La malle aux trésors des 19 commentaires est désormais gardée par notre mascotte. Demandez la clé Log in

Box Dovpo Topside, le squonking retrouvé

Quelques bases pour la photographie technique du matos de vape