in

Revue du Nectar (clone)

Je cherchais depuis un moment un petit atomiseur discret et simple, qui me permettrait de tester rapidement de nouveaux jus, et qui pourrait également servir lors de petites sorties.
Les drippers étant pour moi exclus (pas de réservoir), mon choix s’est arrêté sur cet atomiseur conçu par AP Group (modeur Russe).

Le Nectar est décliné en 4 versions : Nano (o.7ml), Micro (1.4ml), Micro M (1.6ml) et Tank (2.9ml), cette dernière version correspondant parfaitement à mes besoins.

photo-1-1

Le prix demandé pour l’original étant probablement justifié mais incompatible avec ma CB, j’ai choisi de prendre une version clone, 13 fois moins cher quand même…

Cependant, ce clone est loin d’être une réplique exacte. Quelques différences existent, mais nous allons voir ça un peu plus loin.

Commençons par ses caractéristiques :
– Atomiseur reconstructible simple coil
– Type de mèche possible : fibre, coton et U-wick
– Contenance : 4ml
– Ø 22mm
– 1 arrivée d’air de 2.45mm (réglable)
– Hauteur (hors drip tip et 510) : 33mm
– Poids: 32g avec le drip tip
– Matériaux : Inox et PMMA pour le réservoir (oui Sezni, tu peux continuer à lire )
La vis de connexion 510 en cuivre n’est pas réglable, contrairement à ce qui est annoncé dans certaines boutiques.

photo2-1

Comme je le disais un peu avant, il existe quelques différences avec l’original. Cependant, ne possédant cette version clone, mes observations reposent sur les informations trouvées sur Internet.

– La fixation du réservoir.
Sur l’original, le réservoir est maintenu par 2 joints toriques (en haut et en bas). Sur ce clone, il n’y a pas de joint et c’est la vis du 510 maintiens l’ensemble.
– L’original est vendu sans drip tip (pour le prix, c’est pas glop quand même). Celui qui est fourni ici est parfaitement homogène avec l’ensemble. Il ne possède qu’un simple joint mais il tient très bien. Son diamètre intérieur est de 5mm à sa base pour un diamètre extérieur de 10.5mm.
– Cette version est vendue sans le bouchon du trou de remplissage ! En voyant ça, on se dit que le liquide va ressortir par là, mais en fait, il faut vraiment que l’atomiseur reste couché un certain temps avant que cela se produise.

Déballage

Mon Nectar est arrivé dans une petite boite en fer blanc. C’est original, et nettement plus sympa que la simple pochette en tissu de l’authentique.

photo3-1

Au déballage, on trouve en plus de l’atomiseur une petite pochette de pièces de rechange contenant 1 joint de top cap, 1 joint de drip tip, 2 vis cruciformes pour les pôles et bien sûr, notre fidèle petit tournevis cruciforme bleu. Je ne sais pas qui fabrique ce dernier, mais il a dû en vendre des tonnes quand même…

En démontant l’atomiseur, je constate que ces finitions sont très bonnes, pas de trace d’huile de machine, pas de bord coupant. Je vois cependant que l’une des différences par rapport à l’original, la fixation du réservoir, va poser un petit problème.
Sur l’original, le réservoir peut s’enlever en le faisant coulisser par le haut. Rien à démonter, et c’est plutôt pratique.
Sur ce clone, c’est la vis du 510 qui maintient l’ensemble de l’atomiseur. Cela indique que le réservoir devra être en place lorsque vous devrez passer la mèche. Ce n’est pas forcément une opération très compliquée, mais ça reste peu pratique.

Le Nectar entièrement démonté : 4 pièces à part les vis et le drip tip. What else ?

photo4-1

Le remontage est tout aussi simple et l’ensemble s’ajuste parfaitement.
La mise en place de la résistance se fait sans rencontrer de problème particulier, du Kanthal 0.5 sur un axe de 3mm de diamètre passe sans problème. La base du drip tip fourni étant quand même proche de la résistance, il sera néanmoins préférable de faire un micro-coil plutôt qu’un coil à spires espacées (à cause des projections).

Le plateau

 

photo5-1

L’arrivée d’air passe donc par l’intérieur du plateau pour ressortir en son milieu par 2 trous de Ø 2mm.
Le remplissage s’effectue par un trou situé sur le plateau, le plus petit en haut sur la photo. Il suffit d’enlever le top cap maintenu par un simple joint et de remplir. C’est pratique mais malheureusement, ce n’est pas aussi rapide que ça en à l’air. Une fois la mèche en place et imbibée, elle comblera les trous ayant servis à son passage. Avec un flacon classique, l’embout de remplissage obstrue quasiment la totalité du trou de remplissage. De ce fait, l’air se trouvant dans le réservoir ne pouvant s’échapper que par la mèche, le liquide a du mal à descendre dans le réservoir et la pression fera remonter un peu de liquide par la mèche et finira sur le plateau. Il faudra donc remplir gentiment, sans se presser. Cette opération serait moins pénible avec un flacon à aiguille, mais ce dernier ne sera pas adapté pour un liquide composé de 50% de VG ou plus.

Malgré l’absence de joint pour le réservoir et du bouchon pour le remplissage, l’atomiseur ne fuit pas. Le réservoir étant parfaitement découpé sans bord arrondi, il se plaque parfaitement sur les plateaux du haut et du bas. Concernant le manque de bouchon, le trou étant d’un petit diamètre, le liquide ne s’écoule pas. Bien sûr, c’est relatif, je n’ai pas poussé le vice à le laisser une nuit la tête en bas, mais il peut rester couché un petit moment sans problème.

Passons maintenant au principal : la vape.

Ce Nectar porte vraiment bien son nom, les saveurs qu’il restitue sont juste extra. Mes habituels jus m’apparaissent sous une nouvelle forme, comme pour le Crunchy Morning de chez Diy & Vap. À la base, cet arôme n’est pas très fort mais dans le Nectar, il se développe et chaque ingrédient ressort vraiment.
Le Nectar n’est pas sectaire, il aime toute sorte d’arômes, mais attention : le réservoir étant en PMMA, oubliez les jus agressifs qui pourraient l’abîmer même si pour ma part je n’ai jamais rencontré ce genre de problème, sur aucun atomiseur d’ailleurs. Est-ce que ce genre d’inconvénient arrive encore de nos jours ou était-ce du à la composition des premiers réservoirs du genre ?
L’arrivée d’air avec son diamètre de 2.45mm n’étant pas dans la mouvance actuelle, le Nectar ne conviendra probablement pas aux “cloud chasers”, mais reste tout à fait honnête pour la vape directe, en permettant également la vape indirecte. Le réglage se fait simplement en tournant le top cap. Cette arrivée n’étant qu’un simple trou et non pas un cyclope, ne vous attendez pas cependant à une multitude de réglages possible, mais il demeure précis.
Monté avec une résistance d’environ 0.7ohms pour une puissance de 17w, la vape est ronde comme j’aime, plutôt tiède bien sûr, et étonnamment vis-à-vis de ses dimensions restreintes, il ne chauffe pas. Sa consommation est raisonnable mais n’oubliez pas que sa contenance est modérée et très variable suivant la quantité de coton que vous utiliserez.

Conclusions.

Le nectar est un atomiseur homogène. Chaque élément a été pensé en accord avec le reste. Plutôt que de faire un atomiseur versatile, AP Group a choisi de concevoir un atomiseur simple, dédié spécifiquement à la restitution des saveurs. J’approuve totalement ce choix, surtout que la mission est très largement réussie.

Le seul véritable petit défaut que je lui trouve est son remplissage qui fait remonter un peu de liquide sur le plateau, mais reste un détail négligeable par rapport à toutes ses qualités.

Comme dirait Hannibal : “j’aime qu’un plan se déroule sans accroc !”

Ecrit par Trob

Vapoteur depuis juin 2013, naturellement curieux, râleur et perfectionniste, j'aime également tout ce qui a deux roues et un bicylindre.

36 Comments

Laisser un commentaire
  1. Salut Trob,
    tu dis que c’est un tank à 2,9ml et dans la description tu mets 4ml :wacko:
    C’est 3 ou 4 alors car c’est pas la même chose…
    Il me tente bien car j’en ai marre des atos qui fuient ou qui sucent le liquide à fond!
    Merci pour cette chouette revue :good:

  2. LO,

    Tu dis que c’est un tank à 2,9 ml et dans la descr… Ah f*ck, le Cap’tain a déjà fait la remarque !

    Ah ben c’est pas pour rien qu’il est le Cap’tain, çui-là… 12.425 vues, pensez donc… :bye:

    Il me plaît bien aussi, ce Nectar. Il serait terrible sur le 4nine ! J’ai bien lu qu’il vape fin et délicat, qu’il n’est pas fait pour les bourrins… Ça tombe bien, on ne peut pas non plus toujours être au taquet niveau watts. Faut un peu de finesse de temps en temps dans ce monde de brutes.

    Allez, je le remonte d’une position dans la “wish list” et te remercie pour ce chouette article !

    • 13.325 stp…pour le moment! ;-)
      Je le prends demain chez FT car j’ai des coupons vu qu’ils font semblant de ne pas comprendre un remboursement demandé 3 fois :whistle:
      Je l’aurais peut etre avant l’été avec un peu de chance :scratch:

      • Meuh non ! Avec un score pareil, ils vont payer l’avion à une de leurs Anita qui te le remettra chez toi, en mains propres, demain soir.

  3. Bonsoir Trob

    Justement je pensais , non pas au Nectar mais au Haze ( qui lui ressemble fortement ) pour remplacer mes origens . Quasiment le même ato , avec la possibilité de faire du double coil , un air flow plus important et un système de remplissage qui me semble plus simple .

    La question est ; quelle sera sa durée de vie une fois qu’il sera passer dans mes mains ? :whistle:

    • Hello Sezni, le Haze me fait de l’œil également. Cependant, il me semble (mais à vérifier), qu’il n’a qu’une seule arrivée sur le côté ce qui pourrait ne pas être optimum dans le cas d’un montage en double coil. Ar-H à fait une review il n’y a pas longtemps, a voir ;)
      Par contre, c’est du costaud :good:

  4. Merci à vous.
    Le véritable est annoncé à 2.9ml et le clone à 4ml. Ce n’est pas très clair, j’en conviens. Partez de toute façon sur une contenance d’environ pas beaucoup mais quand même un peu plus que moins, car une fois la mèche de coton dans le tank, ça va encore un peu descendre mais pas trop :wacko:

    J’ajoute une petite précision : depuis mon changement de mèche, il y a 4 jours, je n’ai plus de remontée de liquide lorsque je le remplis. Je devais surement faire une mèche trop grosse et là, en diminuant un peu son diamètre, l’air semble passer plus facilement sans emmener de liquide sur le plateau. Plus de problème :yahoo:

  5. Ça c’est ma came depuis 6 mois. Par contre il ne me dure que deux mois car la visse qui tient tout finit par lâcher au bout de quelques nettoyages. Je suis pourtant très soigneux. À 9$ le dripper tank en même temps… J’en ai reçu deux justement ce matin. Parfait sur la route et au boulot sur ma reuleaux… Par contre je reste sur mon derringer à 5$ à la maison. Comme ça, ça drip tout le temps avec ou sans réservoir, la vie quoi…

    • La visse… La vis pardon… Bravo à moi-même pour un premier commentaire!
      Sinon, le nectar est au top niveau saveur et contenance (les Chinois disent 4 ml). Le montage est super simple et rapide à réaliser. J’avais lu une review sur Le Vapelier qui conseillait une résistance à 1,2V. Je n’ai jamais trouvé mieux niveau goût. Par rapport à un Lemo 2 ou un Subtank par exemple, il n’y a pas photo… Seul point négatif pour moi, la résistance s’encrasse super vite : changement de coton au bout de trois jours pour nettoyer et nouvelle résistance trois jours plus tard. Je vape à 17,5W. J’ai essayé de baisser la valeur de la résistance, la puissance de vape, le type de coton, la quantité de coton, rien n’y fait. Je suis à 3 mg de nicotine donc ça pompe énormément mais quand même… Sinon c’est de la bombe de balle de boulet de canon ce nectar!!!

    • Hello Kant1, je m’étais fait la réflexion sur la longévité de cette vis justement. Ne possédant cet ato que depuis 2 mois, je n’ai pour l’instant pas rencontré ce problème, mais j’en prends bonne note. Ça lâche à quel niveau exactement ? C’est le pas de vis ou la vis qui foire ?

      • J’ai foiré deux pas de vis déjà : un au bout de pas mal de démontages/nettoyages et un au bout de deux demontages. Pour mon troisième nectar, je ne le démonte pas. Je l’aime tellement que j’en ai 3 d’avance de toute façon… A 9$ le dripper tank, j’aurais peut-être pu m’offrir un original au bout du compte…

  6. Salut Trob, :bye:
    Ca fait un petit temps que je lorgne la version micro, mais sans me décider. Comme dirais Nesquick, tu fais remonter le Nectar d’un cran ou deux dans ma wish list…

    D’autre part, je viens de répondre à ton post sur les câbles mais je me suis planté. J’ai répondu en “commentaire au lieu d’en “réponse” :-(
    Je te dis ça car je ne sais pas comment tu es abonné.

  7. Avec moins d’un an de vape sous le bachi et la récente acquisition d’un origen mkll,ce type d’ato est une révélation pour moi!J’avais cet ato en vue malheureusement j’ai jeté mon dévolu sur un autre modèle juste avant la parution de ta revue!En tout cas,merci pour celle-ci,tu m’as convaincu pour un prochain achat!

  8. J’approuve et confirme, cet atomiseur est vraiment très bon, et malgré tout, reste assez peu connu si on compare à l’origen (que je trouve surcoté. Pas taper siouplait !).
    Je l’ai chopé il y a un mois et demi, et dès les premières taffs, on sent tout de suite que c’est bien chaud, et le coil se trouvant pile sous le drip-tip, les saveurs sont très intenses et précises.

    Le montage est tout ce qu’il y a de plus enfantin : On monte le coil entre les deux plots, on fourre du coton au milieu du coil, puis il ne reste qu’à bourriner les deux extrémités dans les deux mégas-trous de 4mm.

    Pour remplir, on a un trou de 3mm, ce qui convient à tous les droppers et aiguilles, et presque toutes les pipettes.
    J’ai rajouté un plug en plastoque que j’ai récup sur un vieux genesis pour boucher le fill-hole(trou de remplissage), et je n’ai ni souci de wicking, ni souci de fuites(même trimballé dans ma poche avec l’ato retourné).

    En revanche, cet ato chauffe ! Je vape à 22w, et je vous assure qu’à cette puissance, ça chauffe ! J’ai mis un drip-tip en teflon et j’suis pas ennuyé.

    Quant au tank, ben c’est du plastoque, et ça m’ennuie beaucoup, surtout que j’ai été zieuter le prix exorbitant du tank en pyrex. Je l’ai donc refilé à un pote qui vape du gourmand et qui est une buse en montages. Au vu de la conception de l’ato, il est impossible de mettre un tank en acier sous peine de cours-jus.

    Je présenterais un ato de ce genre très bientôt ! :good:

    PS: Les top-coils c’est vraiment de supers atos. :heart:

    • Hello Lodse
      Ça chauffe tant que ça en 22w ? Comme je dépasse rarement les 17w ou 18w, pour moi in reste tiède. Il faudra que j’essaye.
      Tu parles d’un tank en pyrex, cela veut dire que tu avais l’authentique, pas le clone ?

      • Salut Trob !

        Ben au bout d’une douzaine de taffs, ouais ça commence à bien chauffer, et le driptip fourni(avec le clone) ne suffit vraiment pas à dissiper la chaleur. Bien sûr, plus le fil résistif utilisé sera épais, plus on va se confronter à la chauffe de l’atomiseur par simple thermoconduction. (lorsqu’on va prendre du 0.20 par exemple, les plots savent dissiper la chaleur efficacement, mais lorsqu’on passe sur du 0.4, on commence à sentir ce phénomène.)

        Sinon j’avais bien un clone, pour l’essayer, mais j’envisageais un original. Le coût du tank pyrex m’a stoppé net : 25€.

        Quand je sais qu’un atomiseur me plait et que je vais l’utiliser sur une base journalière, j’aime bien prendre un original. Les clones ne me servent qu’à essayer le matériel en général…

        Comme je l’espérais, les topcoils se démocratisent peu à peu, et on en trouve de plus en plus, et, certains finissent par faire des modèles pas chers.
        Avant, on n’avait guère que le Change et le Unyon en ato fibre topcoil. Les autres n’étant qu’un détournement du genesis.

      • Embetant cette histoire de chauffe car j’aime pas du tout les atos qui chauffent…
        Bon je vais essayer quand même vu les bons retours et pour 9€ je vais pas pleurer, on verra bien ce que donne la bête!

      • J’ai monté l’ato avec un fil de 0.5 et je n’ai pas cette chauffe. Cela dit, je vape pépère vers les 17w sans enchaîner plus de 2 puffs, c’est peut-être la raison…

  9. Bon, je l’ai depuis une semaine et c’est que du bonheur!
    Rendu des saveurs top, montage enfantin et assez bonne contenance.

    Il chauffe c’est clair, même à 15w en 0,9 ohm kanthal 0,4 mais je l’adore :heart:
    Sinon le top cap est super galère à enlever et surtout remettre et j’ai déja bousillé le joint, heureusement qu’il y en a un autre qui semble un peu moins gros mais c’est vraiment très serré.
    Il est impossible à emporter car tout coule dans un sac, j’ai pas de plot pour boucher le trou de remplissage et de toute façon ça coulerait surement par les trous des meches. Donc juste à la maison, dommage!

    Dernière chose, quand je tire une taffe j’ai la vapeur qui remplit le tank…C’est joli mais ça a étonné Nesquick et Ludo l’autre jour…C’est normal? Ca vous le fait aussi?
    Pour une fois que j’ai un bon produit FT!

    • Bonjour Capitaine. Pouvez vous me donner le n°SKU du Nectar que vous avez commandé, svp?
      Habitué à SXK et Coppervape, il n’y a aucun Nectar de proposé par ces fabricants.
      Du coup, puisque vous êtes (le Capitaine et tout les autres) satisfait de celui-ci, inutile que je tombe sur un autre qui pourrait être décevant…
      Merci par avance

      • Bonjour Capitaine,
        J’ai reçu ce jour mes 3 Nectar. Les 3 chacun dans sa boîte (logique ?) métallique identique. Sauf que j’ai reçu 2 versions différentes.
        Un où il est inscrit sous la base “ap” avec un numéro. Les vis sont de type cruciforme (sauf la vis du pin qui est”plat” et en cuivre), les orifices pour le passage de la mèche sont plus gros, le tank est différent…
        Les 2 autres n’ont aucune inscription sous la base, vis de type Allen, orifices plus étroit, tank avec un petit décroché en haut et en bas, fourni avec un bouchon de remplissage, hauteur du”tout” différente…
        Pourrais tu me dire quelle est la version que tu as (si ça correspond…) et si tu as eu l’occasion de tester l’autre, me dire ce que tu en penses…
        Je pensais pouvoir utiliser des pièces d’un qui viendrait à être défectueux pour les autres…
        Merci

      • Salut. Moi j’ai toujours reçu le ap avec numéro de série qui n’est pas du tout un clone du nectar original car très différent du petit dripper original.
        Tes 2 autres ont l’air plus de clones car ils ressemblent vraiment au vrai.
        Faudra nous dire s’ils sont aussi bien.
        À mon avis la production du mien est arrêtée et remplacée par l’autre sans numéro.
        À suivre.
        Si tu veux faire une revue ou un retour sur ces nouveaux atos tu seras le bienvenue. ?

      • Bonjour, merci pour ta réponse.
        Oui je vais essayer de les tester dans des conditions similaires (mêmes valeurs de résistance, puissance, jus) et voir si il y a des différences notables.
        Pour la revue, je ne suis pas contre l’idée, c’est plus que je suis assez “novice” dans la vape, et aussi et surtout que je n’ai aucune idée de comment procéder pour écrire une revue.
        Je commence déjà par faire mes petits tests, et si il y a matière, j’aviserais.
        Encore merci et bonne journée.

  10. Bon, bah, j’ai reçu le mien aujourd’hui, et je suis déçu déçu déçu.
    Alors certes, je m’attendais à de superbes saveurs, la faute au captain et aux différents tests vus sur la toile, mais même en oubliant mes attentes folles, je crois qu’il va pas rester longtemps vissé sur ma box. J’ai testé plusieurs montages de 0.5 à 0.8, Inox, Nichrome, Kanthal, et, sans parler de l’airflow qui est vraiment serré pour moi mais auquel je pourrais m’habituer, je n’ai quasiment AUCUNE saveur. Je me suis même brûlé la langue avec. A croire que je n’ai pas reçu le même que vous… Ou alors je me suis habitué à autre chose de complètement différent ? A cause de mes liquides tabac ?

    Je ne comprends vraiment pas…

    • Ooops…

      Pour avoir essayé celui du Cap’tain, j’ai quand même l’impression que c’est un bon ato situé dans la lignée des Haze et Avocado…

      Bon… Je n’ai pas l’impression que le Nectar soit une machine complexe, un U-wick passant dans un simple coil avant de plonger dans la cuve.

      Donc, il doit y avoir un truc… Une mèche trop épaisse, peut-être ?

      :wacko:

  11. STUNNING FACT

    Pour toi, Capitaine.

    Je m’étais acheté des tank en verre chez FT, et je vous avais dit qu’ils fuyaient. Bon, ça, ça n’a pas changé. Mais il m’est venu l’idée saugrenue d’essayer d’y mettre un joint. Pas n’importe lequel, notez bien. Celui qui est livré, en deux exemplaires, dans le Melo 3 ou le melo 3 mini (un blanc, un fuschia). Ils ont une forme particulière (en L, je dirais) pour s’accrocher au verre du tank, et c’est ce qui rend cet ato fuite-proof.

    Et ça marche ! Le joint s’adapte parfaitement au verre du tank, mais un peu moins à la base du Nectar. Cependant, ça se joue à un petit mm, et l’étanchéité est là. Cela produit un petit mm de différence de hauteur sur le plot positif, mais ça ne gène pas.

    Peut-être la solution à tes tanks qui fendillent ?

One Ping

  1. Pingback:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-) 
 

L’alimentation par câble – Préparation et coupe

Caudalie, quand tu nous tiens…