in

Revue de 5 E-liquides de chez Flavour Power

Lancée en septembre 2014, Flavour Power est une marque d’E-liquides fabriqués en Auvergne. La marque propose une cinquantaine de saveurs et affirme se placer dans le Top 5 des E-liquides les plus vendus en France.
Peut-être avez-vous vu d’ailleurs leur spot de pub TV avec comme slogan : “ma liberté ? Vapoter des saveurs authentiques, en toute sérénité”.
Belle photo, on joue sur le mouvement hippie, la liberté, la nature, le bon liquide du terroir, pourquoi pas…

Généralités

Les gammes

Chez Flavour Power, il existe 2 gammes : la gamme FMR qui est en 80PG/20VG et la Classique en 50PG/50VG. Tous les dosages ne sont pas toujours disponibles suivant la gamme, certains liquides sont passés d’une gamme à l’autre et…
Bon, il faut que je le dise (ce n’est pas spécifique à Flavour Power) et pour cela, je vais citer John Romero ( Id Software) : “si vous voulez faire un bon produit, fuyez le marketing”. Le fait est que je ne comprends jamais rien à ces gammes, déclinaisons ou autres trucs à embrouiller. FP n’est pas le pire, mais ça m’énerve. L’utilisateur que je suis veut juste un produit avec un nom, un descriptif et basta ! Nous retiendrons donc qu’il y a d’un côté du 80/20 en grande majorité, et de l’autre, du 50/50.
Le prix : de 5.40€ à 5.90€ suivant les boutiques, quel que soit le liquide.

Les flacons

Ils comportent les pictogrammes réglementaires, la liste des ingrédients, la DLO et même le N° de lot, mais rien concernant le descriptif. Étant donné que les noms n’évoquent en rien le contenu, il faudra vous référer à leur site web pour savoir ce que c’est.
D’un point de vue pratique, les flacons demeurent assez difficiles à ouvrir, sécurité enfant oblige, et à la fermeture, vous ne pourrez jamais savoir si le flacon est bien fermé ou pas, le bouchon tournant dans le vide indéfiniment. Vous pouvez pousser ou tirer en vissant, ça ne changera rien. De plus, et uniquement avec les flacons en 0 mg de nicotine, le remplissage devient pénible : il faut vraiment les presser fort pour en extraire le liquide, alors que ceux en 6 mg ont un plastique beaucoup plus souple. Remplir un ato de 6ml vous demandera un peu d’effort.

Le matériel utilisé

Pour pouvoir goûter ces liquides, j’ai utilisé un Origen MK2, monté en simple coil vertical de 0.7Ω en spire espacée et à une puissance située entre 14w et 16w suivant l’arôme.

Les arômes testés

Orient Classics

tabac-orient-classics-fpLa promesse :

Le Tabac Orient Classics saura vous faire voyager entre sa douceur caramélisée et sa saveur épicée.
80/20 PG/VG – Testé en 0 mg

La réalité :

La description est vraiment très juste, c’est exactement ça. Le caramel est vraiment sympa, pas trop sucré et très doux. Les épices, sans vraiment savoir de quelles épices il s’agit, sont par contre un peu trop présentes et prennent le dessus sur ce bon caramel. L’ensemble reste toutefois sympa mais particulier. Pour le tabac, ne cherchez pas, il n’y en a pas la moindre trace. Je qualifierai plutôt cet arôme de gourmand.

Note : 3/5

Cuzco

cuzco-5050La promesse :

Le Cuzco est un Tabac sec sud-américain sur lequel ont été ajoutées des notes gourmandes de Cacahuètes.
50/50 PG/VG – Testé en 6 mg

La réalité :

Là, je ne sais pas quoi vous dire. C’est sec, on est d’accord. Le tabac ? oui, on pourrait dire qu’on le ressent un peu. La cacahuète quant à elle, est aux abonnés absents et a laissé sa place à je ne sais quoi, peut être de l’alcool. Mais pas un bourbon ou un vieux rhum hein, plutôt quelque chose du genre : “Il date du Mexicain, du temps des grandes heures, seulement on a dû arrêter la fabrication, Y’a des clients qui devenaient aveugles. Alors, ça faisait des histoires !”. Bref, ce n’est pas fameux et j’ai vraiment du mal à cerner ce que je vapote. Son odeur indéfinissable n’est pas non plus très agréable, elle évoque plutôt un produit d’entretien.

Note : 2/5

Maverick

maverick-5050La promesse :

Laissez-vous apprivoiser par ce mélange subtil de fruit rouge et de menthe, à la fois doux et rafraîchissant.
50/50 PG/VG – Testé en 0 mg

La réalité :

Dans un esprit de pure franchise, je suis dans l’obligation de vous le dire immédiatement : c’est assurément le pire E-liquide que j’ai vapoté depuis que j’ai commencé. Carrément, le winner incontesté toutes catégories, l’oscar ayant été décerné dès la première puff. Ce n’est pas seulement le goût (je pourrais juste ne pas aimer), mais non, vous allez comprendre pourquoi…
Ça commence lorsque l’on ouvre le flacon: une bonne odeur de produits chimiques lorsque l’on pointe le bout de son nez au-dessus. Ça se vérifie lorsque l’on remplit l’ato, on commence à avoir des doutes, et c’est la catastrophe interplanétaire quand on le vape.
En premier, on se prend une énorme claque avec un truc genre Koolada, puis juste après s’être fait anesthésier les poumons, c’est le deuxième effet avec une bonne dose d’un truc qui ressemble à du mauvais réglisse et qui vient détruire le peu de papilles encore vivantes. Juste ignoble. Pas la moindre trace de fruits rouges ni de menthe, nada.
Ensuite, car oui il y a une suite, je vous avais dit que c’était le pire, l’odeur : elle persiste dans toute la maison et est absolument terrible, même 8 heures après la dernière puff. Toutes ses pièces en sont imprégnées. Du jamais vu ici, je vis un cauchemar !
Afin de m’en débarrasser, j’ai envisagé sérieusement de faire une soirée sardinade en indoor, je ne voyais plus que ça.
Et ce n’est pas fini vous pensez bien : cette merveille a complètement contaminé mon Origen. Après 2 bains ¼ heure au vinaigre blanc + bicarbonate de soude, c’est comme si je l’avais juste passé vite fait sous un filet d’eau froide.
Du coup, je regarde un peu plus attentivement sur le flacon, et je lis : “Contient du TRANS-ANETHOLE [(E) ANETHOLE] Peut provoquer une allergie cutanée.” Cette dernière phrase m’interroge, car s’il y a bien un truc que je n’aime pas, c’est vapoter un produit que je ne connais pas surtout lorsqu’il y a des mises en garde. Après une rapide recherche sur la toile, je trouve une des réponses sur le site de Pubchem
Au chapitre 11.1.2 – Human Toxicity Excerpts, il est indiqué : “APPLIED TO SKIN ANETHOLE CAUSES ERYTHEMA, SCALING & VESICULATION.”, autrement dit, des lésions de la peau. Je n’ai aucune idée de la concentration qu’il faut pour que cela se produise ou si en inhalation ce truc risque de faire la même chose avec mes poumons, je vous laisserai donc juger de la réelle dangerosité de la chose ou pas, mais pour moi c’est poubelle.
C’était quoi le slogan de la pub déjà ? Vaper en toute sérénité ?

Note : 0/5

Bells Beach

bells-beach-5050La promesse :

C’est une vague rafraîchissante qui associe la Framboise, la Pastèque et une note de Réglisse.
50/50 PG/VG – Testé en 0 mg

La réalité :

Nous y sommes presque. La petite note de réglisse s’est transformée en orchestre philharmonique, la pastèque ressemble étrangement à du melon et pour la framboise, ce n’était pas la saison. Cet arôme est frais et plutôt bien équilibré, je suis agréablement surpris, mais difficile de le vapoter plus de ½ heure sans être lassé.

Note : 3/5

Tampa

tampa-5050La promesse :

Mélange naviguant entre des notes fruitées de Mandarine et une Crème Chantilly crémeuse. L’ensemble est sublimé par la présence d’une pointe de Vanille Bourbon et d’Amandes grillées.
50/50 PG/VG – Testé en 6 mg

La réalité :

Et bien pour ce dernier liquide, ce ne sera pas non plus la révélation. La mandarine prend largement le dessus à l’inhalation pour laisser une petite place à l’amande à la fin. L’association de ces 2 arômes, car je n’ai pas détecté de vanille Bourbon ou peut être juste une pointe, n’est pas très flatteuse. Cependant, il s’agit là d’une appréciation personnelle, peut-être que d’autres aimeront ce mélange. Là encore, l’impression d’arômes synthétiques est flagrante.

Note : 2/5

Conclusions

Je suis évidemment très déçu de ces arômes. Nous sommes 2 à avoir essayé ces
E-liquides, et à chaque fois, nous étions d’accord. Flavour Power se revendique comme étant un des leaders en France, et là, je n’ai sûrement pas envie de vapoter de nouveau ceux que je possède. Depuis plus d’1 an, j’ai constaté une réelle amélioration de la qualité des E-liquides, que ce soit en DIY ou pas. Plusieurs boutiques françaises proposent maintenant des jus qui n’ont pas à rougir de leurs concurrents américains ou anglais, privilégiant la complexité et l’originalité des recettes, tout en utilisant le meilleur des arômes qui existent sur le marché.

Les arômes testés ici ne font absolument pas naturels, et je ne parle pas de l’ignoble Maverick. Pour être franc, ces E-liquides me font plutôt penser à ceux que je faisais chez moi en DIY il y 1 an : basiques, et sans réel intérêt.

Avatar photo

Ecrit par Cap's

Dany, fondateur du Danyvape et de Danyworld
Plus de clopes depuis le 1er jour, le 21 sept 2012...
À l'abordage !!

17 Comments

Laisser un commentaire
  1. Désolé de t’avoir mis sur ce coup l’ami :whistle:
    Il faut se méfier des juices qui te disent qu’ils sont parmi le top, en général c’est dans les bureaux de tabac et centres commerciaux…
    Dire que j’ai lu ailleurs une « revue » qui en faisait la pub :whistle:
    Bon, au moins on sait ce qu’il faut en penser.
    On se fait pas avoir sur Danyvape, envoyé pour revue ou non! ;-)

  2. Bon, je suis Auvergnat et je défend ma région surtout en cette période d’annexion par Rhône-Alpes……..
    Mais la, je suis battu :cry:
    J’ai goûté, j’ai pô aimé :negative:
    Par contre nous avons d’excellents fromages :-)

    • Hello Rocket, ce sera avec plaisir que je testerai un petit panel de fromages. Étant dans le Bordelais, je suis certain qu’on va bien s’entendre :yahoo:

  3. Et ben… C’est jamais facile de « reviewer » des liquides mais ça va quand même mieux quand on les apprécie.

    Nous voilà prévenus, dépéchons-nous de stocker le « Maverick » avant qu’il n’y en ait plus !

  4. Bonsoir, cette marque aurait été crée suite à la séparation des associés de la marque D’lices (source Taklope clermont) En fait, les arômes standard sont les mêmes.
    Là il s’agit de création, il semblerait qu’il aient encore besoin de recherche…
    Je comprends pas pourquoi, ils s’obstinent à vouloir vendre des saveurs si complexes. Rien qu’aux description ça me donne pas envie.
    Thé aux cornichons recouvert d’une chantilly d’estragon. hummmm le rêve.

  5. jus de corps d’ohms. XD. :good:
    C’est quand même dommage, autant des marques se foulent pas, autant d’autres imagines des trucs.. ça doit être comique en labo.
    J’ai testé les flavors power en boutique…j’étais gêné de dire au vendeur qu’aucun ne m’intéressé. La gamme 80/20 pique un peu quand même. Et la série limitée j’ai pas osé. :scratch:
    Je confirme la mauvaise qualité des bouchons.. J’aime pas descendre une marque française, je m’arrête donc ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-)