in

Le Reuleaux RX Machina de Wismec

Le RX machina est un mod mécanique moderne et peu coûteux, fabriqué par Wismec et destiné à recevoir les accus et les atomiseurs du moment.
Entendez par là des accus 20700 et des atomiseurs de 24 ou 25 mm de diamètre, même s’il peut aussi accueillir les matériels de la génération précédente : accus 18650 avec un adaptateur et atomiseurs en 22 mm moyennant un petit gap dont on n’a plus l’habitude.

L’engin nous arrive dans une boite transparente accompagné d’un mode d’emploi et d’une boite dont j’ai d’abord cru qu’elle contenait un accu… mais non, se sont juste des spares de deux joints toriques présents dans le mod :-)

A la prise main, on se rend compte que, s’il ne peut prétendre à un concours de beauté, son ergonomie générale est agréable, et il se mariera aussi bien avec des atomiseurs noirs ou acier.

Il tient fermement en main grâce au revêtement diamanté de la partie en plastique, et il est relativement léger : 97 gr.

Il est moins haut qu’un Caravela avec 81 mm, sans faire appel à une connexion hybride.

Il est par contre plus large : 26 mm sur les parties métalliques, et 28 sur la partie en plastique.
Le sommet est légèrement biseauté, il accueillera donc bien des atomiseurs de 22 à 25 mm.

Sur le RX, le switch est rentré dans la bague inférieure, et en général j’ai tendance à préférer ceux qui dépassent, comme sur le Caravela. Mais sur le RX, comme la course est courte (1 à 2 mm), le switch est facile à actionner… et on ne peut pas oublier de déverouiller le mod, il ne se déclenchera pas involontairement.

Il se démonte en 5 parties :
– le tube lui même, ajouré pour l’alléger,
– le switch composé d’un petit tube doré fermé et d’une bague,
– le parement en plastique,
– et le top cap sur lequel nous reviendrons.

Sur la photo, il y a aussi une pile verte, caractéristique des Sony VTC (5 en l’occurence), et l’adaptateur noir.
En effet je ne possède pas d’accus 20700, les modèles actuels ne me convainquant pas pour ma vape, qui ne demande pas des courants énormes.

Pour assembler le mod, nous commencerons par le bas, en insérant le tube doré, puis en vissant la bague : ni aimants ni ressort ici, le système est simplifié au maximum.

Notons la présence de deux joints sur le tube, qui protégeront l’accu des infiltrations sournoises des liquides, et qui assureront aussi une absence de jeu entre le tube et son parement.

Le tube doré assure une connexion permanente avec le pôle négatif de l’accu, et glisse à l’intérieur du tube principal.
Il fera donc office de switch en repoussant l’accu vers le haut.

On insérera ensuite l’accu et son adaptateur, puis le parement, ou l’inverse, c’est égal.

Il suffira ensuite de visser le top cap et le mod sera opérationnel.

Puisqu’il n’y a pas de ressort dans le bas de l’ato, et qu’il faut bien un ressort quelque part, c’est dans le top cap qu’il se situe.

C’est assez malin, et problématique.

Malin parce que toute l’affaire est simplifiée, l’intérieur du top cap étant composé de trois parties qui gèrent tous les ajustements :
– Le pin monté sur un disque central de plastique gris.
– la bague extérieure du même plastique.
– un ressort large qui relie les deux.

Lorsqu’on monte un ato, le pin et le disque central sont repoussés vers le bas, et restent plaqués au connecteur de l’atomiseur par le ressort.
La bague extérieure, poussée par le même ressort, repousse fermement l’accus vers le bas, et le laissera remonter quand on appuiera sur le switch, autorisant le contact entre le pin et le pôle positif de l’accu.

Ca marche très bien et c’est franchement astucieux.
Le ressort est un peu raide au départ, mais il se fait très vite et en deux jours il devient suffisamment souple pour faire feu sans effort.

Alors ou est le problème ?
D’abord, c’est du plastique, donc pas aussi durable que du métal, et surtout, je n’ai pas trouvé comment le démonter.
Pour l’entretien du pin, ce ne sera pas un souci, mais pour remplacer le ressort quand il sera trop relâché… et il le sera un jour… ou pour retirer le sable dans lequel le top cap sera tombé…. ce sera un souci.
Peut être qu’il y a une solution pour le démonter. Peut-être que ce n’est pas possible.
On verra bien quand le jour sera arrivé… toujours est-il que ce mod ne répond pas à une exigence de base pour un mod méca : pouvoir être démonté entièrement et facilement pour entretenir ou changer une pièce, en particulier le ressort.
Un mod méca se doit d’être éternel, que diable !

Toujours est-il qu’en l’état, il fonctionne parfaitement et accueille volontiers un dripper Recoil pour faire un set up très compact et léger.

Il accueille aussi bien un Merlin…

En fait j’ai vapé presque tous mes atos avec, le set up est toujours pertinent.
C’est aussi dû au fait que j’ai une petite manie : alors que je vape le plus souvent sur des mods électroniques, je calcule mes résistances comme si elles allaient être utilisées sur des mods mécaniques et je me retrouve à vaper entre 3,7 et 4 volts sur tous mes atos, qu’ils soient aériens ou MTL.


Ici nous avons un atomiseur en acier, c’est peut être moins joli, mais une fois en main c’est transparent, le parement noir étant en grande partie caché.

Ici avec le Berserker en version 2 ml.

Le principal usage que j’ai d’un mod méca, c’est paradoxalement pour vaper en indirect à 10 ou 12 watts.

C’est paradoxal, puisque les premiers mods mécaniques ont été conçus justement pour dépasser enfin des 8 watts maximum des premières cigarettes électroniques affublées de batteries n’acceptant pas de fonctionner avec des résistance de moins de 2 ohms !

C’est pourtant d’une rare pertinence : beaucoup de goût, peu de vapeur, pas de bruit, pas de lumière, et une autonomie record… le summum du set up discret et tout terrain.

Au final, c’est un mod qui n’est ni particulièrement joli, ni particulièrement moche,  qui fonctionne très bien avec toute sortes d’atomiseurs.
La potentielle obsolescence rapide du top cap est compensée par la faible somme à débourser, moins de 20 €.
Notons aussi que j’ai acheté ce mod chez Hotecig, supermarché chinois de la vape qui possède des entrepôts en Allemagne, ce qui réduit considérablement les délais de livraison (4 jours).

Votez pour cet article

0 points

Ecrit par jib

Jib : nommé 1er maitre par le Capitaine. |
Vape libre et apaisée pour tous !
| carnetsdevape.wordpress.com

9 Comments

Laisser un commentaire
  1. Etonnant de voir sortir ce genre de matériel… La vape mécanique survit ! :yahoo:
    En tous cas, ce mod a une bonne tête et sa compatibilité avec le format 20700 est plutôt une bonne chose. Je n’ai pas non plus d’accus de ce type en stock pour l’instant, ni de 21700 d’ailleurs mais j’imagine que la généralisation des diamètres en 24 et 25 mm pour les atos va appeler de plus en plus de tubes et de boxes compatibles, créant un appel de fonds du Porky vers la gent mercantile…
    Un de plus ! :cry:

  2. Bhein woais ma fois 20Balles’ l’occas de Test du 20700, G quelques Méca désormais en 26650 ( Qui sont ma Cam au quotidien sur Electro) mais. la patrouille me rattrape souvent au Feu Rouge en version Méca .. :unsure: Alors Why not ce Joujou PassPartout …
    Ce paradoxe d’une Vape à 10/12W est pertinent mais si Ce n’est plus ma vaape, l’autonomie et la discrétion sont aussi des valeurs sûres, intéressant . :good:

  3. Merci pour ce retour Jib ! Il attisait pas mal ma curiosité mais je n’en trouvais pas de retour aussi exhaustif et détaillé jusqu’ici… Du coup j’ai craqué pour le AV en édition acier de nos amis des antipodes pour accompagner un imposant Aromamizer…
    Le Tauren est une belle pièce mais… Je résiste !
    Ces fameux 2×700 ne m’emballent pas davantage non plus. Pas comme les Aspire 18350 en 1300mAh ont rendu vie aux minis setups ! (4nine, Le Petit Gros,…)
    Et enfin je partage ton goût pour la vape indirecte sur méca’ ! Mais ça, c’est pour la dégustation à la maison loin des maladresses extérieures ;)

Laisser un commentaire

Aeronaut v2, le retour du gentleman

Le S4 Smart charger de Golisi