in

Retour-flash sur un kit élégant et quelques douceurs

Green Liquides est, décidément, une bonne maison. Son souci constant est d’apporter des solutions aux personnes ayant la ferme volonté de se « désenfumer ». Solutions, à mon humble avis, toujours saines, très variées et, surtout, élégantes.

Car l’équipe ne se contente pas, depuis 2013, de créer des gammes de liquides, pratiquées avec bonheur par de nombreux vapers. Non, afin de proposer tout ce qui est nécessaire à une cure réussie, la filiale Green Technical Material a conçu du matériel pour accompagner ses liquides.

Je saisis l’occasion qui m’a été donnée par Pascal Bonnadier, vapemaker et concepteur de Green Liquides, pour envoyer un coup de projecteur — en quelques mots cette fois — sur son travail, que je continue à beaucoup apprécier.

Pascal, que je remercie sincèrement, vient de me faire parvenir deux versions de son kit GreenStart : la « Black Edition » et la « Copper Edition ». Ces deux kits étaient accompagnés de la gamme gourmande « Cust’Art ».

Quand l’efficace le dispute à l’élégant !

Le kit GreenStart est composé… d’un clearomiseur et d’une batterie !

Le clearo Green First, a été conçu en collaboration avec Pedro Carvalho, modeur célèbre du Caravela ; JayBo, ingénieur et designer américain de chez Wismec ; et Joyetech, fabricant et distributeur chinois d’envergure. Trio gagnant ! Élégance !

La batterie est constituée de deux LiPo stackées internes d’une valeur de décharge de 1500 mAh (10 h). Il existe aussi une version « Extended » de 2900 mAh (15 h).

À l’heure actuelle, outre la batterie étendue, il existe deux versions… et demi de ce kit : la « Silver » et la « Black », que vous trouverez facilement… et une édition limitée « Copper » que les plus chanceux pourront peut-être encore dénicher dans les boutiques physiques des distributeurs.

Deux valeurs de résistance : 0,5 ohm et 1 ohm. Il est bien d’alterner les deux.

Un top-cap coulissant pour la version « Silver » existe en option.

J’ai déjà tout (et trop) dit mon plaisir de vaper avec ce kit ! Je rajoute que c’est mon set-up de prédilection pour une part de mes revues liquides, tant je le trouve « transparent » pour découvrir les strates de saveurs. STOP !

Flashy et gourmand !

Je ne connaissais pas cette gamme « Cust’Art », bâtie sur un des liquides best-sellers de Green Liquides : la Green’s Custard, dont j’ai vidé nombre de fioles.

Ici, vous pourrez goûter cinq liquides dérivés, tous en 60 PG / 40 VG :

— Mild Pot. Bon accord d’un virginia bien présent et de la custard. L’équilibre est réussi. Allday possible pour moi.

— Loving Apple. Autant le liquide Pomme-Cannelle me plaisait, autant je me perds un peu dans le mix pomme et crème.

— Monkey Mix. Même si la banane a un goût bien mûr, ce liquide n’arrive pas à me réconcilier avec la vape à la banane.

— Rapsberry Breed. Le côté picotant de la framboise arrive aisément à se dégager de la custard, tout en restant compotée. Miam.

— Bloody Cream. Ce mélange, indéniablement goûteux, me semble un peu dominé par la fraise. J’aurais aimé y trouver un cassis plus présent.

Verdict assez mitigé, donc. Il faut dire que je ne suis pas fanatique des fruits en vape… Mais je conçois bien que les vrais amateurs y trouveront leur compte, car, même en 60 / 40, la vapeur est dense, gourmande et… fine !

Et c’est ainsi que la vape est grande.

Qui a parlé d’élégance, hein ?

Votez pour cet article

3 points
Grand contributeur

Ecrit par Fil

La vape m'a tiré du mauvais pas de la cigarette et j'ai appris pas mal de choses sur le Navire. Partisan du DIY et de la vape libre, je voudrais tenter d'aider les anciens fumeurs qui ont parfois un peu de difficultés à persévérer…
La preuve : je suis retombé pour un temps dans l'univers impitoyable de la clope...
Mais, une fois de plus, j'ai réussi à lâcher cette habitude mortelle.
Maintenant de nouveau sevré grâce à la vape, me voilà prêt à vous rejoindre toutes et tous ! On m’appelle « L’abominable doctor Fil », dans le milieu !

4 Comments

Laisser un commentaire
  1. Super article court !
    Esthétiquement, ce kit me plait bien, faudra un jour qu je l’essaye !
    Une précision : la capacité d’une batterie n’est utile à connaître que si on connait aussi la tension nominale de celle-ci.
    Par exemple, une batterie Lipo de 1500 mAh peut contenir plus d”énergie qu’un accu VTC6 de 3000 mAh.
    Le VTC6 on connait, ça donne 3,7 volt. Mais si la batterie LiPo donne 10 volts ?
    Alors la VTC6 peut fournir 11,1 Wh (3 Ah x 3,7 v)… alors que la Lipo peut fournir 15 Wh (1,5 Ah x 10 v).
    Donc, Docteur, il nous faut les tensions des batteries des tubes :yahoo:
    Sont-ce des 3,7 volts ? Il y a des chances, mais ça se regarde :good:

  2. Oui, sympa et classe comme kit. Si en plus, il y a du goût, c’est tout bénèf!
    Par contre, les liquides, si c’est custard, je cours! Le seul truc que je déteste dans la vape… Je peux boire des litres de crème anglaise, mais je n’arrive pas à en vaper…

    • JayBo, Pedro Carvalho… Mazette !
      Bon après, je vois pas bien pourquoi il faut des pointures pareilles pour sortir un clearo sur un tube mais il est vrai que je ne connais pas ce matos et que le Doctor sait de quoi il parle.
      Le choix des jus paraît pertinent, saveurs classiques et associations qui fonctionnent.
      Décidément, les néo-vapotos sont soignés et c’est plutôt bien !

      • Oui, ce set-up est (à mes yeux) une chouette machine à vaper. :yes:

        Et je suis persuadé que les personnes en « défumage » (qui ont les moyens) prêtes à investir sur un tel matos, ne devraient pas le regretter.
        À mon sens, cet investissement initial peut éviter d’acheter plusieurs kits ou pods avec nombre d’essais et erreurs.

        Ce set-up est, au départ, plus cher que bien d’autres (la signature desdites pointures, hélas, se paye, et cette logique, qui ne me plaît que moyennement, est à la fois économique et technique). Mais il est costaud sur la longueur.
        Renseignements pris, il n’y a heureusement qu’un nombre négligeable de retours, car, quand même, les pointures en question ont bien bossé.

        En plus, indéniablement, il est d’une esthétique classe et épurée. Les matériaux sont d’excellente qualité et sa prise en main agréable. Il procure une bonne vape et ne chauffe pas et ne fuit pas… et… euuuh…le coton peut se changer relativement facilement.

        Tout ce laïus pour dire que je connais bien ses réponses, à ce petit set-up-là, et qu’elles me satisfont depuis plus d’une grosse année.

        Pour vérifier la tension aux bornes de la batterie, je n’ai pas le matos, mais c’est une question à poser. Je sais que les descriptions par oral que j’ai pu avoir tendent vers la comparaison avec une 18650… donc autour des 3,7 volts, mais sans aucune certitude. (Pascal Bonnadier, si tu nous lis…) En tout cas, elles n’ont pas l’air d’envoyer 10 volts, vu les résistances qu’elles ont au bout… et la vapeur tranquille que ça génère. :scratch: :scratch:

        Sinon, ce set-up me sert de « mètre-étalon » pour tester les liquides. En général, je lui adjoins un autre set-up qui poutre un peu plus… genre dripper monocoil « saveurs ». Et la résultante des deux me donne un avis clair sur le test. :good:

        La troisième raison est purement sentimentale : c’est avec ce set-up que j’ai recommencé la vape après avoir refumé et que je lui prête des vertus que d’autres ne comprendraient pas forcément, c’est logique.
        Et Pascal Bonnadier, le boss, a été de très bon conseil à ce moment-là, par l’intermédiaire de Daze Vapor House. :rose:

        La collec Cust’Art, gourmande en effet, se laisse vaper (bon, ce n’est pas ma tasse de… jus), mais je ne la conseillerais qu’à une personne qui ne veut résolument pas de goût tabac pour réussir son défumage, et qui sait que la glycérine est déjà sucrée et qui aime le sucre. B-)

        Retour à l’éternelle question-calculette : qu’est-ce que ça coûte par rapport à un budget clope ? ;-)

Laisser un commentaire

Test Aegis Mini de Geekvape dans l’eau!!

Le Red Astaire, la star des jus toujours dans la course!!