in

J'adoreJ'adore MerciMerci

Rath RDA + Astuces montage

Petit détour chez Vandy Vape pour découvrir, en détail, un de leur dernier RDA, le Rath.

Ci-dessous, le Rath rda monté sur la dotBox 220W de chez dotMod.

  IN BOX

• Rath rda monté avec le pin positif standard
• 1 Adaptateur drip-tip 810 → 510
• 1 Embout de drip-tip propriétaire en Delrin noir
• 1 Pin positif B.F.
• 2 coils de 0,33Ω/coil (+/- 0,16Ω en dual) Ø30 Ni80 Fused Clapton 2*26/35
• 1 Clé hexagonale 2 mm
• 1 Tournevis à tête plate
• 1 Sachet de spares :
– Différents joints
– 2 clamps
• 1 Manuel d’utilisation

 Données techniques

• Type de vape : DL → RDL
• RDA dual coil
• Plateau à clamps
• Diamètre : 24 mm
• Hauteur : 23 mm hors drip tip
• Poids à vide : +/- 48 gr avec drip tip
• Entre-axe posts : 6,5 mm
• Remplissage : Squonking / Dripping
• Pin positif standard réglable
• 100% flux d’air latéral aux coils
• Débit d’air réglable par bague d’airflow (top-cap)
• Dript-tip hybride 810
• Matériaux :
– Ato : Acier Inoxydable
– Drip-tip : Acier Inoxydable / résine ou Delrin
– Clamps : Céramique
• Origine : Chine
• Budget : +/- 30€
• Couleurs disponibles :

 Fonctionnalités de haut en bas

• Drip tip 810

Le drip tip 810 est de type hybride. Son corps est en acier inoxydable tandis que l’embout est soit en résine colorée, soit en Delrin noir. Comme visible sur la photo précédente, chaque variante est proposée avec une couleur de résine qui lui est propre.

La spécificité du drip-tip permet de passer d’une finition résine colorée à une finition en Delrin noir. En effet, celui-ci est usiné de manière à recevoir l’embout buccal par pas de vis.

La hauteur du drip-tip monté avec l’embout en résine est de 7,5 mm tandis qu’il passe à 9 mm avec l’embout en Delrin noir. L’alésage central est un alésage large de 10 mm de diamètre. Cette valeur du drip-tip combinée aux caractéristiques du plateau et aux mensurations du barillet fait que l’intérieur des lèvres se trouve très proche des résistances. Avec les coils fournis qui sont sujets aux micros projections, il ne m’aura pas fallu bien longtemps pour bien me bruler l’intérieur des lèvres.

Le drip-tip du Rath RDA profitant d’un alésage 810 standard, si vous n’aimez pas son visuel ou son confort en bouche, rien ne s’oppose au remplacement de celui-ci par votre drip-tip 810 favori. Je rappelle qu’un adaptateur 510 est fourni avec ce RDA. Je ne m’attarde pas sur le sujet puisque j’y reviendrai plus tard dans la revue.

• Top-Cap

Le top-cap, en dehors d’accueillir le drip-tip, en son sommet intérieur fait office de dôme d’atomisation tandis que …

… la particularité de ses flancs lui permet de servir de bague AFC. Le crantage supérieur aide à une bonne préhension pour permettre sa rotation et donc, le déplacement des orifices d’admission d’air en regard des nids d’abeilles percés dans sur les flancs du barillet.

Comme souligné sur le cliché ci-après par les hachures colorées, l’usinage du système d’orifices d’admission d’air est réalisé sous un angle de 45° de manière à diriger le flux d’air frais vers le bas de la chambre d’atomisation et donc au niveau inférieur des coils de manière à optimiser les saveurs et l’apport du volume d’air frais introduit dans la chambre d’atomisation.

Ce système d’orifices d’admission d’air combiné au principe du nid d’abeille du barillet permet un ajustement chirurgical, par rotation du top-cap, du débit d’air à condition qu’à l’inverse de mon exemplaire, cette bague AFC coulisse facilement dans le barillet.

Ce système de contrôle du débit d’air permet le passage très progressif d’une vape très DL à une vape RDL sans, malheureusement, bénéficier d’un dispositif d’arrêt en fin de réglage.

• Baril

L’ensemble baril plus top-cap compose le corps du rda et la cloche d’atomisation.

Une lèvre a été usinée à l’intérieur du baril pour marquer la séparation entre la partie inférieure de la partie supérieure. Cette lèvre possède 2 découpes destinées au bon positionnement du baril sur le plateau. L’intérieur du baril a été calibré à un diamètre de 21,5 mm.

La partie supérieure est destinée à recevoir le top-cap et est percée de 30 trous (2 x 15) d’admission d’air de 1 mm, voir 1,1 mm de diamètre chacun.

• Le Plateau de montage

Le plateau de montage est un plateau dual coil de type à clamps. Les mords( clamps) sont réalisés en céramique. L’entre-axe des posts est de 6,5 mm, mais la largeur totale des clamps se monte à 9 mm ce qui autorise le montage de beaux gros coils.

Le démontage, mais surtout le remontage de ce plateau à clamps s’avèrera assez laborieux pour qui n’est pas doté d’un minimum de patience. Pour pouvoir démonter les clamps, il faudra au préalable démonter les « posts ». Là où ça devient compliqué, c’est pour la remise en place des clamps. La mise en place du premier mord se fera assez aisément à condition de ne pas oublier d’effectuer un mouvement anti-horlogique avec son outil pour faire prendre le filet.

Une fois le premier mord engagé, il faudra le régler de sorte que celui-ci serve de soutien de manière à pouvoir engager le filet du deuxième.

• Pin Positif

En mode dripper, l’utilisation du Rath sur un mod hybride ne posera aucun souci étant donné que celui-ci est fourni avec un pin positif standard réglable.

En fonction des caractéristiques du mod hybride, il suffira d’ajuster la longueur du pin positif.

Je rappelle que pour les amateurs du genre, un pin positif BF est aussi fourni avec ce Rath.

 Mise en œuvre des coils

Vu les caractéristiques plateau / barillet, il est préférable de préformer les coils de la manière suivante avant leur placement sur le plateau de manière à déporter le corps des coils vers les airflows afin d’accroitre les saveurs et de minimiser au maximum les risques de projections.

 Montage : ATTENTION DANGER !!!

Une des caractéristiques très mal étudiée du plateau peut vite transformer ce Rath RDA en véritable détonateur.

En effet, le profil de l’assise positive devant accueillir le bout de la patte des coils peut amener cette dernière à entrer en contact avec la partie négative du plateau, comme mis en évidence ci-dessous.

En ouvrant démesurément le clamp pour installer le coil et en poussant un peu trop sur ce dernier, on peut même se retrouver, après serrage du clamp, face au cas de figure représenté sur la photo ci-après.

C’est pour éviter tout risque de court-circuit que j’adopte une technique différente pour positionner mes coils à la bonne hauteur. Technique que j’utilise aussi pour monter d’autres atos comme le Dead Rabbit RDA V2,… Au lieu d’utiliser la longueur des pattes du coil pour ajuster la bonne hauteur, je vais me servir d’un axe calibré que je vais positionner entre le bas des spires de mon coil et le plan de joint des posts de montage, ce qui me permet de couper les pattes des coils à une faible longueur.

En règle générale, les gabarits servant à tourner les coils suffisent à cette opération de mise à la bonne hauteur du montage. Une hauteur de 1 mm entre le post et le bas du coil étant nécessaire pour optimiser les saveurs de ce Rath RDA, il n’est pas possible d’utiliser les gabarits de mon outillage vape vu que la valeur la plus basse de ceux-ci est de 15 dixièmes de millimètre (1,5 mm). J’ai donc choisi d’utiliser, comme cale d’épaisseur, un foret (mèche) de 1 mm de diamètre. De cette manière, la patte positive du coil ne sait pas entrer en contact avec le pôle négatif du plateau puisque le bas de celle-ci ne lui sert pas d’embase et donc, ne repose sur rien.

Pour ceux qui optent pour une mise à niveau des coils par longueur de pattes, je ne saurais que leur conseiller de s’enquérir, après serrage des mors, qu’il n’y a aucun risque de court-circuit.

 Cotonnage

Pour la longueur des moustaches, rien de bien compliqué puisque nous sommes face à un RDA. Pour ceux que ça intéresse, je coupe le coton au niveau du joint inférieur.

 La vape du Rath

Avec son petit air de ne pas y toucher, cet ato chinois envoie du lourd et du vachement bon! J’en ai été sur le cul ! Il sait décortiquer les arômes les plus subtils de mes jus fruités complexes. Il envoie une vape aussi bien décortiquée que le Talo X à la seule différence qu’il est beaucoup, mais alors beaucoup plus aérien que ce dernier.

 Conclusion

Ce Rath RDA, malgré un support de patte coil positif qui demande une attention certaine pour ne pas être confronté à un court-circuit, fait partie des atos incontournables pour les amateurs de vape DL très aérienne. Faisant partie de cette catégorie de vapeurs, je ne sais plus me passer de cet ato au quotidien. Il a relégué la plupart de mes tout bons RDA au placard. Le système de clamps offre l’avantage d’effectuer un montage très rapidement. Les caractéristiques de cet RDA permettent de vaper avec des valeurs de résistance tournant aux alentours des +/- 0,12 Ohm sans que celui-ci ne surchauffe.

Cet ato a clairement été conçu pour les amateurs de grosses vapes bien DL et c’est pourquoi, je ne vois pas l’intérêt d’un adaptateur drip-tip 510 qui ne permettra pas un bon échange de calorie en réduisant le débit d’air tiré. À ma connaissance, c’est le seul ato du genre à offrir une vape aussi aérienne avec une telle qualité de restitution des saveurs. N’oublions pas qu’il ne fait que 24 mm de diamètre.

 Avantages

• Saveurs et volume de vapeur de haut vol
• Clamps : rapidité de montage
• Un design sobre
• Drip-tip modulable
• Qualité de fabrication
• AFC permettant un réglage chirurgical du débit d’air
• Permet une vape bas en Ohm
• Ne chauffe absolument pas
• Prix

 Inconvénients

• Plateau de montage demandant une attention particulière lors du montage afin d’éviter tout risque de court-circuit
• À voir dans le temps la fiabilité (solidité) des clamps en céramique
• Absence d’un gabarit de coupe (vu ma technique, je m’en fous)
• Difficulté de remonter les clamps

Ecrit par Bruce l’Air

Collectionneur de RTA, RDA, RDTA, single ou dual et de box électro, méca ou VV (ma préférence). Adepte de la vape DL et DL restrictive. Ah oui, mon pseudo vient du fait que je suis Bruxellois ;-)

49 Comments

Laisser un commentaire
  1. Bruce alias le chirurgien, tant ses revues sont chiadés et détaillés. :mail: :good:
    Bon bein j’ai plus qu’à me mettre à la grosse vape qui poutre en double coils. :-) Sachant que je n’ai pas vapé depuis 1 semaine, ça va être compliqué :whistle: :wacko: :yes: B-)

    Bravo pour cette trouvaille et le superbe taf

    • Mes respects mon Ez :bye: notre plus assidu participant :good:
      Que lis-je, tu arrêtes la vape? Toutes mes félicitations à condition que tu ne te sois pas retourné vers la tueuse blanche.
      Ca va faire tout drôle de ne plus te lire :cry: j’adorais les conneries que tu pouvais nous pondre :yes:
      Si t’as tout arrêté, ton compte en banque ne pourra que mieux s’en porter :whistle:
      Bon courage mon gros :bye:

      • Si je devais arrêter la vape tu sais bien que je n’arrêterai jamais les conneries voyons… C’est pas ça mais la semaine dernière, dis moi pas que c’est pas vrai, je me lève avec des maux de gorges. Je me dis ça y est comme je suis le seul qui ne soit pas vacciné à la maison, ils m’ont refillé le conarovirus. Je flippes, je prends de la paracetamol 3xj les jours pendant une semaine et comme c’est sensé attaquer les voix respiratoires, bein j’ai arrêter la vape. :cry:
        T’inquiètes, je vais faire un effort, je reprends ce soir.
        B-)

    • Ah ouais mon Ez, maintenant dès qu’on choppe un rhume, c’est la grosse panique. D’ici peu, les laboratoires pharmaceutiques vont mélanger Paracétamol et anxiolytique :whistle: :whistle: :whistle: … et antitussif car maintenant si t’as le malheur de tousser en public, tu te fais lapider en place publique :yes: :yes: :yes:

  2. Encore une revue avec un travail de ouf, bravo !!! J’adore quand ça zoom comme ça au point qu’on connaisse l’ato par coeur sans même avoir besoin de l’acheter..! :good: :good:
    Donc pas mal ce petit RDA mon Bruce, mais cette fois y’a de grandes chances que ce soit un NON direct, franc et qui ne souffre d’aucun regret.

    OK les saveurs ont l’air d’être là, ce qui est tout de même le principal, mais ce deck, là alors…c’est à peu près tout ce que je n’aime pas sur un ato : chiant à nettoyer et à reconstruire, mais surtout très chiant à mettre en oeuvre ! :cry: Nan parce que très franchement, je ne me vois pas du tout descendre au garage pour aller chercher un foret de diam 1mm à chaque recoil du bouzin.. :wacko:
    Effectivement, ta technique est excellente, je suppose que tu utilises la même pour le dr2 vu que c’est le même genre de plateau… Mais pour ma part, c’est justement à cause de ça que le DR2 a une sale tendance à prendre la poussière sur mon étagère… :whistle: Ouais j’avoue, je suis exigent, mais quand je vois la facilité de montage d’un Talo…. Y’a pas match. Et comme ce dernier est juste parfait pour mes extraits de tabac en méca, aussi bien au niveau du tirage que du rendu, ben je me demande bien à quoi me servirait ce Rath… :scratch:

    Ah si, peut-être un truc qui pourrait changer la donne : comment est la vape de ce Rath? Épaisse et dense, ou au contraire plutôt légère en texture?
    Pas trop effet tuba en full open, ce Rath? Je me demande quand-même comment c’est possible d’avoir un rendu comme le Talo en étant bcp bcp plus aérien… :scratch:
    Et niveau rendu justement, OK pour le côté décortiqueur, mais est-ce qu’à l’instar d’un Talo ou d’un DR2, ce Rath a tendance à sucrer un peu les jus, ou pas ? :unsure:

  3. Mais non mon Cland’s, t’es pas exigeant. T’es juste chiant :whistle: et peut-être un peu ancré dans tes habitudes. Bref, un vieux con avant l’heure :whistle: Ne dit on pas que les habitudes sont un tue l’amour? Nan, j’déconne, t’sé bien que je t’adore jeune Padawan.
    Personnellement, ça ne me dérange pas d’adapter mes techniques de montage en fonction des exigences des plateaux. D’autant plus que comme je bricole pas mal, les mèches de petits diamètres, je les achète par dizaines. Ce qui m’a permis d’en mettre une dans chacune de mes trousses à outils vape.

    Attention, ce Rath n’est absolument pas comparable, en dehors du rendu des saveurs, au Talo X. Le Rath est vraiment un ato bien bien DL. Sa vape est bien épaisse et dense. 3 à 4 taffes suffisent à ne plus te permettre de mater ta tv. Perso, je le monte avec un bon gros Flapton tourné 5X sur 30, ça envoie du lourd :wacko:
    Vu que ses airflows sont en nid d’abeille, non tu n’as pas l’impression de tuter un tuba. Maintenant, comme son débit d’air est important, il est certain qu’il faut le monter avec un montage qui envoie. Si tu le montes avec un montage de nain, il est clair que le volume d’air sera trop important par rapport au volume de vapeur émis par les résistances, ce qui fait que là, t’auras l’impression de sucer l’embout d’un tuba.
    Par rapport au Lapin Crevé, je dirais que ce Rath restitue une vape un peu moins sucrée.

    Maintenant, je ne te force pas la main. T’sé bien que quand je fais une revue, mon but premier est de coucher mes constatations avec un max de détails histoire que nos amis les vape-potos soient avertis au mieux sur le matos présenté. Mon but n’étant pas d’améliorer le chiffre d’affaire de l’industrie de la vape.

    • Chiant : ouais, je revendique !! :yes: :yahoo:
      En revanche, je ne te permets pas de me traiter de vieux… De nous deux, c’est toi l’ancêtre ;-) :whistle:

      Fondamentalement, moi non plus ça ne me dérange pas tant que ça d’adapter les techniques de montage, c’est même au contraire ce qui fait le sel du schmilblick.
      C’est juste qu’à chaud, juste après la lecture de ta revue, j’me suis pas dit « celui-là il me le faut ».

      Après évidemment, on en parle, et tu sais très bien trouver les mots pour faire pencher la balance, vu que tu connais un peu mes goûts…
      Alors c’est bien simple : je me le note qqpart ce Rath :mail: , car tous les retours que j’ai lus sont unanimes et ce RDA pourrait très bien compléter avantageusement ma collec’, mais je ne vais pas me jeter dessus comme un chacal pour autant. Le black friday arrive, puis les soldes. Si jamais y’a une occase, il y passera. :yes:

      Tiens juste encore un truc : quand tu dis « Le Rath est vraiment un ato bien bien DL », OK, mais DL comme qui par exemple ?

  4. Reçu et testé !

    Premier essai avec les coils fournis, les fused 26*2/35 qui me paraissaient corrects. Je ne sais pas si j’ai foiré le montage ou si ces coils sont vraiment moisis mais ça n’allait pas du tout. 0,12 ohm, grosse vapeur, certes mais saveurs faiblardes et chauffe très importante, au-delà du supportable.

    Deuxième essai à base de fused 28*2/36, 6 tours de 3mm de diamètre, 0,28 ohm. Le rendu est bien meilleur, la vapeur toujours très abondante et plus aucune surchauffe.

    Je ne pense cependant pas avoir topé le meilleur de ce RDA prometteur, il va falloir que j’y retourne pour lui trouver quelque chose autour de 0,18 ohm et là, ça devrait causer sérieusement.

    Le système de clamps ne m’a pas posé de problème particulier, il suffit de couper les pattes des coils suffisamment court, les mords permettant ensuite un ajustement de la hauteur plutôt aisé. J’ai par contre un peu tâtonné pour trouver la bonne distance entre les bobines et le baril, la principale difficulté de montage se situant selon moi à ce niveau.

    À ce stade de la découverte, je dois avouer préférer le ratio saveur/vapeur du « RDA For Vaping » de Coilturd, un peu moins productif mais à mon avis supérieur niveau rendu… L’avis n’est pas définitif, j’ai encore des ajustements à effectuer !

    • Yoh mon Nes, je suis désolé de lire que ce Rath ne t’apporte pas satisfaction dans son rendu. Perso, les coils fournis n’ont vraiment pas fait long feu. Après, je me rappelle l’avoir monté avec du TriCore qui me convenait très bien dans le rendu des saveurs mais qui n’envoyait pas suffisamment de vapeur pat rapport au débit d’air permis par les airflows. Je souligne que je voulais le vaper airflows ouverts pleine balle. Je l’ai ensuite monté avec le Flapton Ni80 22/38 de chez Flatwire qui m’a direct envoyé ce que je souhaitais, du bon, du lourd.

  5. Bon ben me v’la bien, tiens…
    Après 2 jours de réflexion, j’envisageais une hypothétique acquisition.
    Mais entre les impressions mitigées du Nes’ et le tirage DR2 full open du Bruce, j’ai bien l’impression que ce Rath ne va pas me correspondre.
    J’imagine très bien : d’un côté, un tirage bien aérien mais bien smooth égaelement grâce au nid d’abeille. Et d’un autre côté, des saveurs qui se volatilisent si le câble utilisé n’est pas hyper calorique… Un peu comme un Mongrel RDA ou un Reload S RTA…. 2 atos prometteurs, mais à qui il manque toujours un chouïa. Le genre de truc hyper frustrant quoi. C’est bon, j’ai déjà donné dans ce registre.

    Comme indiqué par le Bruce, le dilemme peut être contourné avec du gros câble qui envoie, mais là, la réaction épidermique du vieux con est immédiate : il est absolument hors de question que j’achète un câble bien précis spécialement pour un seul ato !! Nan mais épikoi encore ?? Ça va les chevilles ?? Nan nan, un ato qui se la raconte en exigent un seul câble et rien d’autre, ben il va s’faire mettre. Surtout quand le dit câble sort à 10 boules la bobine de 3m…. :wacko: :wacko: :wacko:

    • Wowww wowww wowww,… Halte, alt, halt, alto, stop, presto, stans, parada, oprire, zastavit,… je me dois de remettre les pendules à l’heure! Ce Rath n’est absolument pas exigeant dans le choix du câble. Juste, comme je l’ai dit précédemment, il va de soi de le monter avec un câble qui dégage des calories si on veut le vaper airflows full open, c’est tout. Les coils fournis, comme l’a dit le Nes, sont pourraves. Avec mon montage en TriCore, il envoyait de supers saveurs mais ce n’était pas ce que je recherchais vu que j’étais obligé de fermer un peu la bague AFC pour équilibrer volume vapeur/air. Ensuite, je suis passé à une valeur de câble un cran plus calorique et paf, je suis directement tombé sur ce que j’attendais dans le ratio vapeur/air/température pour vaper airflows full open.
      Maintenant, ceux pour qui aiment vaper sur ce Rath RDA en ne fermant que d’un peu la bague AFC, un simple TriCore suffira à les satisfaire.
      Je ne l’ai pas encore testé avec un QuadCore mais ça ne saurait tarder.
      Tout ça pour dire que ce Rath n’a pas d’exigences particulières pour le choix du câble, comme le Cland’s a pu le présumer.

      • Sorry mon Bruce, j’me suis peut-être un peu enflammé, j’suis fatigué… Et quand je suis claqué, je suis très… spontané !
        J’ai fait quelques elipses dans mon propos : on sait tous que quand tu dis qu’c’est bon, c’est qu’c’est bon ! ;-) Et si j’ai envisagé de prendre ce Rath, c’est bien parce qu’il y a la promesse d’une vape très aérienne couplée à un gros rendu de saveurs. Chose qui est tout de même peu courante. Et chose que je n’ai pas dans ma collec’. Donc moi aussi, si je prends ce Rath, c’est pour le vaper full open. Si c’est pour devoir restreindre le flux d’air en fermant un peu la bague, aucun intérêt pour moi, j’ai déjà largement de quoi faire en stock. Mon idée directrice n’est plus de tester tous azimuts en dépensant à tout va, mais au contraire d’essayer de bien cibler mes achats pour éviter tout doublon avec ce que je possède déjà.

        Donc OK pour la permissivité du Rath, à condition de jouer de la bague d’airflow (en relisant mon post, c’est d’ailleurs exactement ce que je me suis dit). Mais comme je veux du full open, j’en reviens malheureusement au choix du « câble unique » et là, par principe (c’est con, un principe, hein ??!!!!), c’est pas possible.

        Tant pis, peut-être que je vais passer à côté d’une tuerie, mais là tout de suite, je me couche, je ne paye pas pour voir. Après, comme dit plus haut, je reste aux aguets et si une bonne grosse promo passe par là, alors sans doute que la donne sera différente et que la curiosité l’emportera. :unsure:
        En tout cas, c’est vraiment chouette de pouvoir échanger sur tous ces matos, on a tous des goûts et des références différents, mais la passion commune du matos qui vape bien. :yes: :rose:

  6. Yoh mon Cland’s,
    T’as mis le doigt dessus. Ce Rath vient combler un manque à ma collection. C’est le premier bien DL qui satisfait mes papilles gustatives tout en ayant une vape relativement smooth.
    Je comprends parfaitement que tu attendes une bonne promo pour ce Rath. C’est vrai que pour un made in China, je le trouve un poil cher. Si il tournait aux alentours des 25 balles, ça aurait été plus que bien. Je comprendrais même que tu ne le prennes pas vu que les avis divergent un peu. En remettant les pendules à l’heure, mon but n’était pas de t’influencer.

  7. Niveau promo, LPF (le clone cheap de LPV) fait 15%… C’est là où j’ai pris mon exemplaire.

    Plus les réglages progressent, plus le Rath me paraît digne d’intérêt. Mes coils fused 28*2/36 marchent désormais plutôt bien mais paraissent quand même manquer de patate pour l’important flux d’air provoqué par l’aspiration en mode ouvert à donf. L’aventure continue… :yes:

    Cela faisait bien longtemps que je ne m’étais pris la tête avec un ato et j’apprécie assez de revenir aux fondamentaux, aux tests, réflexions et expérimentations divers. Personne n’est à ‘abri de tomber direct sur le montage idéal, ça n’a pas été mon cas avec le Rath mais l’avis positif de notre Bruce motive pour aller chercher le résultat.

    Merci pour ça ! :rose:

  8. Bon ben cette fois, je crois qu’on y est : Multi-strands fused 28*2/38*9/36 en 3 mm sur 5 tours, 0,18 ohm. Là ça vape du tonnerre, rien à redire.

    Mis de bonne humeur par cette réussite, j’ai été regarder le Valkyrie de Vaperz Cloud cité ci-dessus. Il est beau ce RTA et sa cloche ULTEM interne paraît de bon aloi. Seulement voilà, il est cher l’animal et là, aujourd’hui à l’heure où nous parlons (maintenant) je n’ai pas envie de mettre 65 boules dans un ato. :scratch:

    Silence, Porky ! Inutile de glousser de la sorte, tu as peut-être gagné une bataille mais tu n’as assurément pas gagné la guerre. :unsure:

    • Si le Porky se montre sarcastique à ce point, tu peux toujours lui mettre un petit taquet bien mérité et pas bien méchant dans le groin en te prenant un fat rabbit… Enfin je dis ça…. Je dis rien…. :whistle:

      Sûr que 65 boules l’ato, même pour un vaperz cloud, y’a spontanément un petit blocage psycho ! On pèse le pour et le contre….
      Perso, comme pour ce Rath que je n’ai pas envie d’acheter au delà de 25 balles.
      -15% sur 35 balles chez LPF, c’est de la fausse promo ça, car ça te descend le truc à un chouïa moins que les 29€90. Tu dois donc rajouter les frais de porc, ce qui revient exactement au même que de payer l’ato au prix fort en bénéficiant de l’envoi gratuit. :whistle: Nous prennent vraiment pour des billes, tous ces vendeurs…

    • Ben mon Nes, je suis content que tu profites des saveurs de ce Rath avec ton Multi Strands Fused. Moi, j’en suis toujours ravi avec le Flapton.

      Ah bon, tu craquerais pour un top-airflows???

  9. Aaaahhhh !
    Multistrands, j’ai ça en stock, ça devient intéressant là… :-)

    Nes’, tu le vapes open à donf’ ce Rath ?
    Bruce, je suppose que tu as testé ce câble, t’en as pensé quoi ?

    • Je dois t’avouer que je ne me rappelle plus mon Cland’s si je l’ai monté avec du Multi Strands Fused. Je suis un peu surmené ces derniers temps ce qui fait que je n’ai plus trop la tête sur les épaules.

  10. Sûr que -15% ne fait pas l’affaire du siècle, j’ai rajouté un petit consommable pour justement rester dans les FDP gratos malgré la promo. J’ai passé commande un mardi matin, reçu le paquet le lendemain après-midi, les Noiches auraient pu le faire à 5€ de moins je n’aurais pas commandé chez eux.

    Cland’, il me semble avoir pris le mult-strands suite à une de tes revues… Je le trouve très bien sur le Rath, 5 spires de 3 mm pour 0,18 ohm saturent correctement le flux d’air ouvert à donf et ça bombarde joyeusement. De moyen avec les coils fourni, correct avec le fused 2*28/36, le Rath devient top-moumoute avec ce câble. D’autres feront sûrement le taf, je pense que l’important est de garnir les plots proprement avec des coils d’environ 0,6 cm de long et de rester dans la bonne zone 0,16 – 0,2 ohm (0,18 !) :yes:

    • Effectivement Nes, je suis à 0,16 Ohm en ce moment sur le Rath et je le tute avec grand plaisir comme un goret :yes:
      Je ne sais pas ce que tu en penses, mais je ne le trouve pas si gourmand en jus que ça.

  11. Bon ben c’est malin, le Nes m’a rappelé hier aux bons souvenirs de ce rath, et voilà, c’est commandé. 1 an après la revue, au prix fort… :yahoo:

    Je viens de relire cette excellente revue, la bobine de flapton 22/38 est dans les starting blocks… :yes:

  12. T’es quand même un indécrottable compulsif mon Cland’s :yes: D’après ce qui ressortait de ta revue sur le Valhalla Micro, on pouvait penser que t’avais trouvé ton Graal en matière de RDA. Et paf, suite à la référence du Nes envers un vieil ato, tu te rues dessus. Si ça c’est pas de compulsivité, faudra m’expliquer.
    Sinon, pour le câble, j’espère que t’as bien pris le Flapton en Ni80. Si tel est le cas, tu verras comme tu vas redécouvrir t’es jus. Pour moi, un des meilleurs câble du marché. Tout y est, longévité, facile à roder, super rendu et valeurs qui conviennent impeccablement à ma vape : +/- 0,12 en dual et +/- 0,19 Ohm en single :yahoo:

    • Hé ben attends, j’vais t’expliquer mon poulet.
      Déjà, j’ai jamais dit que j’étais guéri hein ! ;-) Mais j’ai fait des progrès indéniables. :yes:

      Vu de loin, c’est complètement vrai que ça ressemble comme 2 gouttes d’eau à un méchant achat compulsif : le Nes se pointe, déterre une antiquité au détour d’un com’ qui n’a rien à voir avec la choucroute du jour, et nom, achat instantané…
      Mais tu vois, la vraie compulsivité aurait consisté à prendre ce Rath l’an dernier, au moment de ta revue. Au moment où j’en avais pas besoin.
      Là me concernant, les choses sont un peu différentes : je tiens mes 3 rda DL « références » pour chaque type de jus; le XIII pour les extraits de tabac, le Talo pour les fruités, et le Valhalla micro pour les gourmands.
      Maintenant, ces 3 là, je les vape entre 0.15 et 0.18, ça me va très bien comme ça…. sauf que j’me dis parfois que j’aimerais aussi avoir un bouzin qui soit aussi bon qu’eux mais qui envoie encore plus fort.
      J’ai longtemps cru que des gros atos (28mm et au delà) pourraient satisfaire ce désir, sauf que j’ai fini par capter que ce n’était pas le cas. C’est sympa la grosse vape de bourrin, les gros clouds ça fait marrer mes gosses… mais gustativement parlant, c’est pas ça que je recherche.
      Du coup, bien que je craigne un peu l’effet tuba comme toi et le Nes craigniez que le Valhalla micro soit trop serré (alors que c’est loin d’être un ato de bébé, on peut quand envoyer du paté avec hein), ben j’me suis dit que le Rath pouvait peut-être remplir le cahier des charges actuel…

      On verra bien. Le flapton que j’ai est bien le 22/38 en ni80, je confirme tout le bien que tu penses de ce câble absolument merveilleux. :heart: Seul hic, il semblerait que le produit soit en fin de vie car les shops FR le sortent progressivement de leur catalogue…. :-( :-( :-(

      • Ton justificatif ( synonyme : baratin) concernant l’achat du Rath, vend le à ta femme, qui pourrait avoir un mot à dire concernant tes dépenses, mais pas à moi, le vieux singe du Navire. A t’entendre t’aurais mûri la réflexion de cet achat « compulsif » pendant 1 ans, mdr.
        Trêve de taquineries. Tu as bien fait de le prendre tant qu’il est encore sur le marché. Même si il ne devient pas ton all-days, il fera partie de tes rotations quotidiennes tant il offre vape DL de caractère.
        Pour ce qui est du Flapton, il a toujours été difficile à chopper. Les réappros se sont toujours fait au compte goutte et souvent avec de longs délais entre chaque réapprovisio. Il faut aussi savoir que la crise des matières premières est toujours bien d’actualité. Ceci pouvant peut-être expliquer ta remarque.

  13. Oh moi je ne dis rien sur l’achat du Cland’, ce n’est pas avec une grosse boîte bourrée d’atos inutilisés posée sur une étagère qu’on peut discuter compulsion, même tardive.
    Me concernant, le Rath fait partie d’une rafale de RDA achetée en peu de temps, comprenant aussi le Talo, le DR v3, le Sqy et le XIII et reste à ce jour un « all-day » avec le XIII.
    Chacun ses goûts, chacun ses couleurs mais je crois que ces deux-là sont d’excellents drippers tant au niveau du rendu que de la praticité d’usage.

    • Moi, ça fait au moins 100 fois que je me dis que je vais me débarrasser du matos que je n’utilise plus. Il y a peu, j’ai remonté et revapé sur toutes mes vieilleries pour vraiment me convaincre. Ben, elles traînent toujours dans mes pattes :cry: alors que maintenant, je suis convaincu de ne plus retourner dessus. Faut que j’me pousse au cul si je veux rafraîchir tout ça.

      • La nostalgie ça, mon Bruce…. ? :unsure:
        Tu verras, quand ils seront rangés, tu n’y penseras même plus à tes vieilleries. :yes:

    • Ben pour le coup mon Nes’, c’est vraiment vrai que ce Rath pourrait venir combler un vrai besoin me concernant. Le Bruce ne veut pas me croire, mais j’m’en tape, c’est la vérité.
      Je cherche actuellement un RDA au profil nerveux pour descendre vers les 0.12 ohm sans me cramer la tronche. :yes:

      • Nan pas la nostalgie, la flemme de vider toutes mes armoires vape pour mettre la main sur les boîtes. Puis, la galère de retrouver les drip-tips propriétaires me prend la tête avant de commencer :cry:

  14. bien venu au club je suis en plein déménagement j’ai plusieurs caisses pleine de matos et certains jamais utilisé quand j’emménage je vais faire le tri chaque fois je me dit j’achète plus rien mais non faut que je teste la je viens d’acheter le blaze rta et promis on ce calme après

    • Ahahah, le « demain j’arrête ! »
      Ouais c’est ça !!!! On y croit tous !!! :yahoo:

      Bon courage pour le déménagement, et fais gaffe de bien rassembler tout ton matos au même endroit ! Qu’est-ce que j’ai pu galérer l’an dernier lors de mon emménagement pour tout rassembler…… :wacko:

    • Hmmm les bonnes résolutions du Mex avant l’heure. Tu nous tiendras au jus quant à l’évolution de ton nettoyage de printemps :yes:
      Bon courage pour tes mises en boîte. Je trouve qu’il n’y a rien de plus chiant qu’un déménagement :wacko:

  15. Ben moi, j’ai anticipé de 24h le jour des morts et ai profité de ce jour férié pour passer à l’action. Résultat : 17 atos décoilés, nettoyés, séchés et… envoyés au musée ! B-) J’en avais marre de me dire « nan ceui-là il est quand même vraiment bien, j’vais le garder pour ma rotation » et de constater que qu’en vrai, ma rotation ben en fait y’en a aucune !! :whistle: :whistle: :whistle:
    D’un stand d’atos de 33 places, je suis passé à 16 et encore, c’est histoire de dire… En vrai, ma rotation tourne autour de 3 RTA MTL et 3 RDA DL, c’est tout. Le reste, c’est atos « au cas où », mais je sais très bien qu’ils vont continuer à prendre la poussière ! :yes:
    À y réfléchir 2 secondes, ma situation ressemble quand même méchamment à celle d’un type qui a trouvé sa vape…. :scratch:

  16. Rath RDA reçu et testé !
    Alors déjà, joli dripper, belles finitions, baril et top-cap lourds et épais, ça fait plaisir. :good:

    Pour l’instant, je ne l’ai testé qu’avec du Framed Staple, à 0.15 ohm. Donc ce ne sont que des premières impressions.
    1er jus testé, celui que je connais le mieux : le Oriental de LT. Bonne claque, rendu fidèle quoi que peut-être un peu « clair ». Mais dès la 2è barre, j’me suis mis à tousser sa mère. Forcément, un 70PG/30VG à forte puissance, fallait pas s’attendre à autre chose….

    J’ai donc enchainé direct sur du gourmand, et là, OK, je capte direct qu’on a effectivement affaire à un excellent RDA ! Un rendu cristallin qui me rappelle fortement celui du SRPNT de Wotofo, Donc excellent. Mais surtout, une saturation des arômes énooorme, wow !!
    Vraiment très bon, rien à redire.

    Maintenant, comment dire…?
    C’est très personnel, mais si je le compare au XIII, et même au Valhalla micro, je lui trouve un je ne sais quoi de manque de personnalité. Je ne lui ai pas encore confié de jus fruités mais à mon avis, ce sera sur ce type de jus qu’il donnera son meilleur. À voir.

    Venons-en à présent au point essentiel : le tirage.
    Bon, comme je l’ai expliqué plus haut, je cherchais un RDA saveurs plus aérien que ce que j’ai déjà, pour envoyer grave le paté. Et puis, il y a aussi autre chose… Je voulais quand même voir ce que le Bruce appelle un RDA très aérien. Histoire qu’on cause la même langue.
    Alors évidemment, c’est compliqué ces histoires de tirage, mais…. moi qui me considérais comme un DLeux raisonnable, ben j’ai bien peur d’être en fait un furieux… Parce que ce Rath en full open, ben je ne le trouve pas si aérien que ça ! :wacko: J’espérais un truc un peu moins smooth. Peut-être qu’en réhaussant les coils un peu plus hautque 1mm comme dans la revue..? :unsure:

    Quoi qu’il en soit, le Bruce, le Nes’, je peux vous dire que le Valhalla micro est plus aérien que ce Rath. :yes: Et donc, dans mes desidératas actuels, il me convient mieux. Ceci dit, ça n’enlève évidemment rien à l’excellente vape que procure ce Rath. Je lui mettrai un autre câble lors du prochain montage, mais j’ai quand même des doutes sur un flapton 22/38 à 0.12 ….. :scratch: M’enfin dans l’immédiat, je vais surtout mettre le Talo en concurrence directe avec ce Rath, et je pense que le GeekVape va partir au musée.

    À suivre…

    • Me revoiloù mon Loulou Clandestinou :bye:
      Ben mon gros, je ne sais pas comment tu montes le bouzin mais franchement, il est vachement plus DL que le Asgard mini. T’es certain d’avoir ouvert l’airflow à fond??? Nan, je déconne :whistle: mais quand même, arrête de remplir la cuve de Rath avec ton coton au point de boucher le nid d’abeille :yahoo:
      Sans déc, tu prépares tes coils comme je le propose dans la revue? Et tu places bien les spires vers l’extérieur du plateau? Si oui, le seul truc qui me ferait croire à une différence de tirage entre ton exemplaire et le mien serait que j’utilise un de mes drip-tips et non ceux fournis dans la boîte. J’utilise un drip-tip un chouia plus haut et très ouvert en son centre. Sorry, je n’ai pas mon pied à coulisse sous la main.
      Pour sa restitution, vu son prix de vente et sa provenance, il n’a pas à rougir face au XIII.
      Voili, voilou, voilà mon poulet :bye:

      • Nan mais moi, j’aspire pas par le drip, je souffle dedans mon Bruce !! C’est p’t’être pour ça que je ne le trouve pas assez aérien, nan, qu’est-ce que t’en penses ? :unsure:
        Sans déc’, je l’ai préparé exactement comme dans la revue.
        Pour mon 2è montage (dual de flapton 22/38), j’ai réhaussé les coils avec un gabarit d’axe 15, et j’ai effectivement changé le 810 d’origine, dont la base en métal faisait que j’me brulais le groin !! J’y ai mis le 810 du VLS d’Oumier (je crois) tout en plastoc frosted, dont l’alésage (j’ai bon ?) est plus large.
        Résultat : un RDA bien DL comme il faut. B-) Mieux que lors de mon 1er montage.

        Le tirage est smooth, je l’aurais aimé un peu moins freiné, un peu plus direct, mais on est quand même très bien. :yes:
        Pour le rendu, j’ai dit que ce Rath était un excellent RDA, c’était pas des politesses d’usage, je le pense vraiment. Juste que j’ai capté récemment que tous les atos dômés procurent une vape un peu trop ronde à mon goût. Je préfère nettement le rendu plus « brut » des chambres d’atomisation à toit plat. Comme celle du XIII par exemple. :good:

  17. Ahhh ouais, tu le trouves moins aérien que le Micro mon Cland’s. Je vais ressortir le Rath car j’avoue que son tirage flotte dans la brume de ma mémoire. J’avoue qu’il y a longtemps que je n’ai plus vapé dessus. Pas par manque d’intérêt mais plutôt par manque de jus steepés. Avec mes travaux, j’ai un peu délaissé l’achat de jus et du coup, ça fait un bail que je ne tourne qu’avec 2 jus au quotidien. Pas assez pour alimenter mes habituels 4 setups quotidien. Si à ça j’ajoute le temps de vape pour la découverte et les testes du nouveau matos acheté plus un trop grand choix de bons atos ben le Rath a un peu pris la poussière.
    Je le retrouve dans mon bordel, je le remonte et reviens donner mon ressenti. Faut pas oublié que ce Rath est sorti et que je l’ai acquis bien avant la mise en vente du XIII et du The Sqy qui ont su s’imposer comme références en matière de gros DL savoureux. Faut donc tenir compte de ce fait lors des réflexions émises à l’encontre de ma superbe revue :whistle: T’as compris ou faut que je vienne te l’expliquer à ma façon :wacko: ?

  18. J’ai tiré qq barres sur ce Rath ce matin avant de partir au boulot, et l’ai comparé vite fait au Val. micro.

    Ben en fait, la hauteur de placement des coils a une incidence énorme sur le tirage !
    – Avec des bobines surélevées de 1mm comme dans la revue, le Rath est moins aérien que le micro.
    – Mais avec des coils surélevés de 1,5mm, c’est l’inverse !

    Je ne pensais pas que 0,5 mm de différence pouvaient avoir une telle incidence… Hé ben si, carrément !
    Et c’est vrai qu’avec son rendu particulièrement fin (quasi analytique), le Rath est vraiment excellent sur jus fruités. :yes: C’est pas vraiment un fruit, mais le Cactus de chez Dictator y est vraiment… succulent ! :yahoo: B-)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-) 
 

Test du GeekVape Z RDA BF.

Mongrel RDA, c’est vous qui voyez !