in ,

Pontus par Ehpro

Qui n’a pas rêvé d’un ato qualité dripper qui ait l’autonomie d’un rba avec tank ? C’est définitivement l’intérêt de cet ato, le Pontus d’ehpro, qui allie la simplicité des montages avec un réservoir de 3,8ml. Ajoutez y un système d’alimentation en liquide pour le moins original, et vous avez peut être en main l’atomiseur de la prochaine génération. Innovation ou déception ? Petit compte rendu.

EekqIAILa bête est vendue à peine 40€ dans un bunddle classique. De quoi faire un dual coil, un sachet de joints assez bien garni. Et, et ça c’est cool pour les maladroits, un réservoir pyrex supplémentaire.

J’ai dû voir plusieurs vidéos avant de me lancer dans le premier démontage tant les pièces étaient serrées à fond. C’est du neuf. Il n’y a que la cheminée qui se dévisse et faut le savoir. Après avoir vu quelques photos, je m’y mets. Pour accéder au plateau de travail, pas d’autre choix que de visser la base de l’ato à mon mod et de tirer un coup sec pour dégager la cuve des deux joints toriques. Impossible de tenir l’ato par le connecteur, trop petit. J’aime pas du tout. Ça me laisse une mauvaise impression. La difficulté à désolidariser le bottom cap de la cuve s’estompe des que le dripper est imbibé de Juice mais là, le problème est inversé, la cuve peut se dévisser trop facilement ! Imaginez que l’ato se démonte sans prévenir dans la poche ! Bon, à ce jour pas de soucis mais c’est pas hyper rassurant. C’est toujours la même question du « vissage ou joints toriques » pour maintenir les éléments d’un ato, quel système est mieux que l’autre ?
L’intérieur de l’ato passé à la loupe montre une qualité d’usinage satisfaisante même si j’ai trouvé un minuscule morceau de fer au milieu de la cuve. Un reste d’ébarbage je pense. Rien de méchant.

P1090033Côté montage là c’est du gâteau au chocolat tant l’ensemble est bien pensé. Le système chas + vis est particulièrement pratico pratique et le plateau est assez vaste pour y monter tout ce que vous voulez comme vous le voulez. Très agréable. De plus le plateau est profond ce qui annonce une bonne autonomie pour le dripper. Une fois n’est pas coutume j’ai fait un montage avec le matos livré dans la boîte. J’aurais pas dû. J’ai failli vomir mon Peregryn.

Passons au top cap qui enferme la pièce la plus importante du bidule : la pompe, qui est en fait un piston. Quand on appuie sur le drip tip c’est la pièce supérieure du top cap qui descend et pousse le liquide vers les deux minuscules trous au fond du tank, direction la partie dripper. J’ai fait l’essai de remplir le tank et de le retourner, rien ne coule ! Les lois de la physique sont ce qu’elles sont et l’innovation elle est là. Bien pensé.

P1090034
Les deux pailles et la vis pour le remplissage

L’air Flow se règle le plus simplement du monde, en tournant la cuve à la main et couvrir où pas les 4 fenêtres qui sont très larges. Il y en a pour tous les goûts en la matière. Mais, attention à ne pas trop imbiber les coils au départ. Les évents sont à quelques millimètre au dessus des coils. Si le coton est placé en hauteur, c’est la fuite assurée. Le coton reste au même niveau que l’évent. Pour y remédier je rajoute du coton au fond du plateau, sous les coils pour imbiber au maximum le Juice. C’est beaucoup mieux même si le liquide perle encore par les évents de temps à autre. Il faut être assez soigneux dans la confection des coils pour éviter le problème des fuites.

P1090035
L’air flow ouvert au maximum
P1090037
Les coils doivent être le plus bas possible. Pas si facile…

Le système de pompe maintenant. Je rappelle qu’il ne s’agit pas de tirer le liquide en haut mais de le pousser vers le bas en direction de petits tubes qui vont vers le dripper. Il suffit d’appuyer une fois sur le drip tip pour que les mèches soient alimentées.

Mon liquide est en 50/50,je n’ai pas essayé en 100% VG mais il paraît que ça marche bien. Il n’y a pas de fuite entre le tank et le dripper.
J’ai vérifié, çà ne coule pas, rien à craindre. Le liquide passe donc bien et la pompe fait son travail. Pour s’en assurer il suffit de voir la petite bulle d’air qui remonte dans le tank. C’est que le liquide est bien passé. Des que le goût de la vapeur change, il faut alimenter. Un coup sur le drip et c’est reparti.

 

Capture
Pour le remplissage, y a pas large de place. La vis qui ferme le tank est minuscule mais se remet sans difficulté. Les flacons aiguilles sont préférables aux grosses pipettes des flacons du commerce une fois de plus et malheureusement. L’objectif est d’avoir un ato nomade ce que n’est pas un flacon aiguille qui fuit au moindre heurt. Tant pis.

C’est une vapeur froide. Vu la distance entre coils et drip tip, c’est normal. Pour le goût on a tous les avantages du dripper c’est indéniable. Et que c’est cool de pouvoir changer ses coils sans avoir à vider le tank !

Comme pour tout matériel il y a un temps de prise en main, de compréhension du système pour trouver le montage juste. Sinon ce serait trop facile et pas amusant.
Le choix du tank tout pyrex sans bague de protection autour est je pense pour surveiller la mécanique de la pompe et la bonne descente du liquide. Toute l’originalité du système doit rester visible. Ce qui se comprend, quand on innove, on le montre.

En conclusion, malgré quelques petits défauts, l’ato me satisfait beaucoup. A voir si le système de pompe va faire référence dans les prochains mois.

P1090046

Avatar photo

Ecrit par Cap's

Dany, fondateur du Danyvape et de Danyworld
Plus de clopes depuis le 1er jour, le 21 sept 2012...
À l'abordage !!

20 Comments

Laisser un commentaire
    • BONJOUR
      cela n ‘a rien de comparable avec les kayfun .ce sont deux atos différents
      même à .0.5 ohm c’est tjrs une vapeur froide le rendu est bon parcontre ce système consomme plus en liquide
      sinon c’est un très bon rapport qualité prix

  1. Kaifun lite je connais pas. La grosse différence avec un dripper, selon moi, c’est la vapeur froide. Au niveau du rendu, j’y trouve mon compte, c’est vraiment bien.

  2. Belle revue ! :good:

    Je trouve vraiment positif que des boîtes comme Ehpro innovent et proposent des produits originaux à des prix abordables. Un moussaillon a évoqué le HC de Hcigar dans un autre post, cet ato s’inscrit dans une démarche comparable. Personnellement, je préfère voir ces fabricants chinois exhiber fièrement leur logo plutôt que celui des autres.

    L’idée d’un dripper alimenté par un tank via un mécanisme de pompe est séduisante. Pascal, peux-tu donner à peu près l’autonomie entre deux pompages ? 5/6 tafs, plutôt 10 ? Ce sont juste quelques gouttes de liquide qui tombent lors de l’action sur le drip-tip ?

  3. Merci Nesquick
    les 2 « pailles » sont à peine plus grosses qu’une aiguille. Il y a donc peu de liquide qui descend et heureusement. Evidemment il vaut mieux amorcer en imbibant les coils de juice avant de pomper et de vaper.sinon je crains le dry burn ! Sinon difficile de répondre à ta question sur l’autonomie du dripper car ça dépend beaucoup de la quantité de coton que tu mets dedans. Franchement depuis que je l’ai, j’ai pas l’impression de pomper comme un shadok all the time et c’est plutôt bien.

  4. Très chouette revue bien détaillée pour un ato séduisant, autant par son look et ses innovations que par son prix abordable. La nouvelle vague chinoise s’abat sur le marché des originaux!

  5. Yo…

    Faudrait revendre une ou deux pièces de la collec’ d’atos sur les sites d’occaz pour faire de la place pour un éventuel p’tit nouveau sinon le bureau va se mettre à ressembler au musée de la vape.

    Mais lequel fourguer ? Y’a de l’affect !

    Pfft…

    :wacko:

  6. J’ai reconsidéré la façon de monter les coils. Je les mets à l’horizontale. au plus prêt des plots. Ma foi, plus de problèmes de fuites ! Cet ato est vraiment génial.

  7. Ce jour sur excellent site et en pré-commande:

    Revel Par Ehpro Original – Atomiseur Dripper Tank
    Atomiseur Revel Modèle Original de la marque Ehpro
    Nouvelle Version du Pontus

    Les améliorations :

    – Système de vis pour l’écoulement du liquide vers les résistances. On peut donc utiliser 1 ou 2 trous.
    – La base se visse
    – Nouveau Look
    – 8 Air Holes
    – Moins de risque de casser le tank lors de montages et démontage.
    Nouveau système la base est une base de Dripper, mais au lieu de devoir mettre votre liquide sur le coton, remplissez le tank pyrex : par le top Cap (en enlevant une vis).

    Ensuite il vous suffira de presser le drip tip vers le bas, cela aura pour effet de faire descendre le liquide du tank vers le coton.

  8. La je ne suis pas bon!
    J’ai acheté à l’origine le Pontus en pré-commande. Je l’ai utilisé une fois et au placard pas trop pour moi.
    Depuis 2-3 mois environ je vape sur le big buddha ato de rêve et souvent j’ai pensé faire une review surtout sur le principe de comment éviter les éventuelles fuites.

    A ce jour je n’ai pas trouvé un ato qui lui arrive à la cheville du rêve.
    Mais bon je pars bientôt en vacances et oui je n’ai pas pris un jour de congé depuis le début de l’année.
    Je pars en Inde du sud 10 jours.

    • Ah ouais, ça a l’air d’être du sérieux ce Big Buddha… 29,5 mm de diamètre, contenance de 10 ml…

      On dirait qu’il y a une tendance sur ce type d’atos et sur les mods qui vont avec. Pas mon truc à priori mais j’en ai lu une ou deux revues plutôt enthousiastes.

      :yes:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-)