in

J'adoreJ'adore J'aimeJ'aime Trop bizarreTrop bizarre C'est CoolC'est Cool

Omni RTA par Shado Vapor, en soldes seulement !

Ah, les soldes ! On se rend innocemment sur un shop en ligne pour réassortir son stock de concentrés, on se sent bien, détendu du larfeuille, limite en sécurité car on on sait exactement ce que l’on veut et là, paf ! On se retrouve avec un atomiseur dont on ignore tout logé dans le panier, juste parce qu’il a une bonne tronche et surtout parce qu’il affiche 50% de remise. C’est ainsi que je me suis retrouvé presque malgré moi heureux possesseur d’un Omni RTA de Shado Vapor avantageusement proposé à 25€ au lieu de 50. Alors bien sûr, on le trouvera comme d’habitude nettement moins cher un peu plus à l’Est mais là, il est arrivé avec les concentrés convoités en deux jours à peine depuis le shop national où je l’ai dégoté et comme nul ne l’ignore, le temps c’est de l’argent.

Aperçu du Omni RTA

C’est donc après l’achat que je me suis un peu inquiété de savoir d’où sortait ce joli Omni RTA. Apparemment, la superstar de la vape GrimmGreen dont je n’ai pour ma part jamais entendu parler aurait trempé dans sa genèse, apportant l’idée du nom. J’ignore combien ce type a été payé pour trouver “Omni” mais ne pense pas que cela vaille une montagne de billets verts. Renseignements pris plus avant, la “team” Shado Vapor aurait conçu ce RTA en cheville avec Wotofo, ce qui n’apporte pas beaucoup plus au débat. Quoi, j’ai l’air énervé ? Meeuh non, c’est juste qu’ils me font rigoler avec leurs combines marketing, surtout quand on considère le résutat, le succès planétaire remporté comme chacun sait par le Omni RTA… À croire que tout le monde s’en tape de GrimmGreen et si j’étais lui, je serais salement vexé. Mais oublions promptement cela car la vraie grosse mandale est venue du Gros Forum où j’ai été fouiner quelques instants pour en savoir plus. Je n’y ai trouvé qu’une pauvre page solitaire datée de… 2017 ! Aïe aïe aïe, v’là pas que je me suis fait refourguer un rossignol moisissant depuis 2 ans en fond de stock ! Purée, ils auraient pu le solder plus tôt. Bon ben est-ce que ça intéresse quelqu’un qu’on continue sur le Omni RTA ? Non, personne n’en a rien à carrer ? Hum… D’un autre côté, maintenant qu’on est là autant poursuivre, ça coûtera pas plus cher et je promets de faire court.

Faire court ne veut surtout pas dire se priver de l’indispensable photo des pièces constituant l’atomiseur, la bonne nouvelle étant ici qu’elles ne sont guère nombreuses. Une sorte de combiné chambre / cheminée, une base, une bague de réglage d’air flow, un top-cap et un bout de cylindre d’Ultem que l’on ne peut décemment qualifier de drip-tip et voilà, on a fait le tour. Vu qu’on n’a pas toute la journée devant nous, j’éviterai mes idioties habituelles et irai droit au but : tout d’abord, le Omni RTA a un drip-tip propriétaire vraiment zarbi.

Le bout de cylindre d’Ultem s’enquille sur la tête du top-cap, garnie d’une paire de joints toriques et bim, ça fait un drip-tip qui ravira tout le monde jusqu’au moment de vouloir le remplacer par un 510 ou un 810 standard. J’en suis encore à me demander pourquoi les gars de Shado Vapor ont pu à ce point vouloir nous contrarier, ils doivent avoir leurs raisons. Heureusement, la base du Omni RTA est plus classique :

Plateau “postless”, arrivées d’air sous les coils, on peut passer rapidos, c’est du standard. Ah oui, y’a quand même les vis de serrage positives et négatives implantées sur des axes perpendiculaires mais je doute que cette disposition n’influe de quelque manière que ce soit sur la vape produite. On a dit qu’on allait faire vite alors on continue sans en faire des caisses :

Le combiné chambre / cheminée… Hein ? Pourquoi je l’appelle comme ça ? Un peu de patience, j’y viens. Le combiné chambre / cheminée comprenant d’ailleurs aussi le réservoir Pyrex va grandement nous aider à faire vite car il ne se démonte pas. Et oui, c’est comme ça, serti, embouti, tout d’une seule pièce ! Ah ben quelle drôle d’idée qu’ils ont eu là les gars de Shado Vapor… On voit bien que c’est pas eux qui nettoient leurs atomiseurs ou qui brisent leur tank ! Je sais, c’est bizarre, limite n’importe quoi mais c’est comme ça. Heureusement, les orifices de remplissage sont vastes, on risque pas d’en mettre partout en rechargeant le réservoir.

En retournant la pièce, on voit les trous d’écoulement du jus vers la mèche, le haut de la chambre usiné en un dôme assez marqué et on devine l’ancienne frontière des différentes pièces constitutives, injustement condamnées par le moddeur à qui ni vous, ni moi n’avons pourtant fait quoi que ce soit de déplaisant. Quoi qu’il en soit, l’ensemble paraît lisse et propre, on ne peut pour l’instant absolument pas se douter des désagréments à venir.

Vaper avec le Omni RTA

Et hop, tortillons un double coil de Clapton en 3 mm de diamètre, six spires, environ 0,5 ohm, rien d’extraordinaire.

J’avais de très belles photos du cotonnage mais malheureusement, elles ont quitté mon ordinateur pour rejoindre le Grand Tout, sûrement à cause d’une évaporation d’octets due à la chaleur mais c’est pas grave, le Omni RTA se “wicke” avec de bons gros bouts de coton, faut juste en mettre assez pour que les pattes frôlent la chambre lors du remontage et normalement, ça ne fuit pas.

On a le coil, on a imaginé la pose des mèches donc on peut y aller sans perte de temps inutile. La bague de réglage d’air-flow prend place classiquement sur un système à butée et pivote souplement sur son axe. Ah, j’allais oublier un détail… Les vis de serrage du Omni RTA sont complètement nulles, elles accrochent leur pas au point de mettre en péril leur empreinte de tête BTR à chaque tour de clé et j’en ai pour ma part déjà ruiné deux, ce qui constitue une grande première pour un gars exceptionnellement soigneux de mon espèce.

Le vissage du combiné chambre / cheminée sur le plateau est une mission du même genre, ça bloque et ça couine. Finalement, je suis bien content d’être tombé là-dessus après avoir tant décrit de visseries fluides sur autant d’atomiseurs de tous poils. Au moins là, on sait que ça valait le coup de préciser à chaque fois que c’était bien foutu quitte à avoir l’air de radoter car preuve est faite ici par le Omni RTA qu’il existe réellement des atomiseurs aux pas de vis vraiment foireux. On arrive tout de même à verrouiller le tout en forçant un peu :

Fort heureusement, nous ne resterons pas sur une mauvaise impression car le top-cap relève le niveau en prenant facilement son pas de vis et en allant en butée sans problème particulier. On ne peut que s’en réjouir, c’est bien lui qu’il faudra manipuler plusieurs fois par jour pour remplir le tank ! Et voilà, nous y sommes :

24 mm  de diamètre, 47 mm de hauteur, contenance de 3 ml environ, le Omni RTA prêt à vaper est plutôt élégant, nous faisant regretter d’autant ses petits défauts de finition et son bloc de vaporisation non démontable. Les concepteurs de cet engin ont peut-être du faire des concessions pour voir leur bébé commercialisé, rogner sur les coûts, renoncer à quelques unes de leurs idées pour que leur projet passe en budget serré. Personnellement, je me suis demandé après le premier démontage pourquoi des mecs se cassaient encore la nénette à produire des machines de ce type, déjà vue ailleurs, impersonnelles et n’amenant pas grand-chose de neuf ou d’intéressant mais je l’ai quand même essayé.

Et pour finir…

Ben oui, comme on pouvait s’en douter en me voyant arriver depuis plusieurs kilomètres avec mes gros sabots, en mode ficelle grosse comme un cordage de navire, le Omni RTA vape super bien, se hissant sans problème au niveau d’un Kylin ou d’un Reload. Les saveurs sont fidèlement respectées à défaut d’être sublimées mais c’est surtout au niveau de la vapeur produite que le Omni surprend son monde. Épaisse, dense à la limite de l’état solide… Woaw, quelle claque !

Et quel gâchis, me direz-vous… Quel paradoxe de rencontrer une superbe vape produite par un atomiseur dont on hésite à changer le coil de peur de voir la dernière vis des spares fournis rendre l’âme en cours d’opération. Mais bon, en soldes à 25 boules sur un bon shop FR ou mieux vu la qualité balbutiante de l’objet, à $10 sur un portail de l’Empire du Milieu, ça peut valoir le coup d’essayer cette super machine à brouillard, d’autant que j’ai peut-être eu la malchance de tomber sur le seul exemplaire bâclé, celui sorti des chaînes de montage durant la pause casse-croûte du responsable qualité de chez Shenzhen (深圳市).

Et un p’tit chef-d’oeuvre pour finir : 

Bonne vape à toutes et tous, en Omni RTA soldé !

Amiral

Ecrit par Nesquick

Fonction sur le navire : Gabier promu Lieutenant de vaisseau - Nesquick, dans la vape depuis 2013, intéressé par la découverte de ce nouveau monde de saveurs et de techniques... Bonne vape à tous !

24 Comments

Laisser un commentaire
  1. Un comble un original mais de qualité clone. Heureusement que sa vape le rattrape. Mais ma petite nature en vape MTL ne succombera pas à la machine à fumer de disco night. Ahahah Belle revue néanmoins Nes :good:

    • Yo, le Omni n’est pas le plus aérien des RTA mais il est nettement DL et fabrique de quoi dissimuler Travolta sur le dancefloor de Saturday Night Fever !
      Un original façon clone, c’est exactement ça… Reste quand même le mystère de cette super-vape. J’aimerais bien savoir si les moddeurs l’on faite par hasard ou s’ils ont bossé pour. :scratch:

    • Alors là, j’t’arrête tout de suite Ezek’ ! :-)
      Clone ne rime pas nécessairement avec qualité médiocre. J’aurais bien des exemples pour le prouver !
      Après, bien sûr, il faut savoir bien choisir le fabricant, mais certains d’entre eux proposent souvent des articles d’excellent qualité. :yes:

  2. Je déteste les vis BTR… J’ai eu le même soucis sur mon B2K caviar RDA, vis BTR à l’horizontale foirées en moins d’un mois (celles sur l’ato, et celles fournies en plus). Heureusement j’avais un ato au placard avec des vis cruciformes du même diamètre, j’ai pu le sauver et c’est tellement plus pratique !

    Merci pour la revue :good:

    • Les vis BTR peuvent marcher si leur empreinte est exactement aux cotes de la clé, s’il n’y a aucun jeu.
      Alors évidemment sur de toutes petites vis comme celles du Omni, l’usinage tient de l’orfèvrerie et comme la finition n’a pas l’air d’avoir été la préoccupation N°1 du fabricant…
      Pis y’a le matériau aussi ! Un bon acier 316 à la SvoëMesto tiendra sans doute mieux qu’un inox de base. :unsure:
      Tu as raison, quand la qualité n’est pas garantie, vaut mieux de bonnes vieilles vis cruciformes !

      • Et encore, même pas sûr !! :scratch:
        J’avais à l’époque acheté le sachet de spares officiel sur le site du fabricant pour équipe mon KF Prime, me disant que les vis seraient durables… Ben toutes estampillées SvoëMesto qu’elles étaient, les cruci n’ont pas fait long feu non plus. :-(
        Heureusement, et certainement conscient du problème, le constructeur avait eu la bonne idée d’insérer également des vis à tête plates qui, si elles s’avèrent moins pratiques à l’usage, présentent l’énorme avantage d’être durables dans le temps. :yes:
        J’ai équipé mon George Lite de ces vis à têtes plates, et j’en suis ravi !

    • Salut Max :bye:
      Tout pareil, les vis à tête BTR, c’est une vraie plaie. Y’a pas pire en terme de durée de vie.
      Je crois que les modeurs seraient bien inspirés d’aller lorgner du coté du Pyrogeyser RDTA, et de ses splendides vis à empreinte Torx. Là au moins, on peut serrer les fils comme des bourrins sans craindre quoi que ce soit ! ;-)

    • Tout le problème est dans le prix ! Cet Omni était à 50 boules avant les soldes et j’ai trouvé, vu de mon exemplaire à -50%, que c’était un peu beaucoup, d’où quelques remarques au sujet de ses petits défauts.
      À 25€ et à plus forte raison à $10, ce n’est plus la même chanson, on devient forcément moins regardant… Le rapport qualité/prix devient attractif et l’énorme production de vapeur de ce RTA, un argument des plus plaisants !

    • Charly, ben moi je trouve qu’au contraire, y’a dans le cas présent largement matière à dézinguer à tout va. :-)
      En faisant abstraction du fait que l’Omni soit actuellement en soldes, 50 boules pour un truc qui grince, dont tu ne peux pas changer le tank s’il se brise, et dont les vis de serrage ont une durée de vie proche de celle d’un papillon de nuit, il me semble qu’on est plus proche de l’arnaque que du bon plan. :unsure:

    • Attention, Kanti ! Après un Armadillo RDA monté sur un Mage stacked, une usine à vapeur telle que cet Omni pourrait bien te rapprocher du DL !
      À condition bien sûr de le trouver bien soldé, histoire d’oublier ses deux ou trois petits défauts…
      En attendant que Oumier nous sorte une machine à nuages bien foutue à prix ultra-serré, bien sûr ! ;-)

  3. J’adooore ta revue Nes’ !! :yahoo:
    Précise, comme toujours… :good:
    Rythmée, comme un bon Jive au bout duquel on finit essouflé mais content !
    Drôle aussi, j’me suis tapé de bonnes barres de rire, merci pour le (très) bon moment de lecture ! :yes:
    Mais surtout, ce coté sniper où ça déglingue dans tous les sens ! Juste génial :good: :good: :good:

    Bon pour en revenir au Omni, comme tu t’en doutes, aucune chance qu’il devienne mien, même en soldes.
    Les pas de vis de la chambre qui couinent un peu ne sont pas réellement un problème en soit, on en a vu d’autres. :-)
    Par contre, un bouzin avec un tank en pyrex – donc par définition : cassable – qu’on ne peut changer qu’en rachetant un RTA complet, alors là c’est une grande première !! :scratch:

    Un ato donc, qui de mon point de vue, n’avait aucune raison de voir le jour, et c’est pas les promesses d’une vape goûteuse et dense à souhait qui me feront changer d’avis.

    Dans cette histoire, j’ai l’impression que tout le monde y perd : Wotofo, qui voit sa réputation quelque peu écornée en apposant son nom sur ce bidule, Grimm-machin truc qui se traînera dorénavant l’image d’un mec qui ne sait pas assembler un ato correctement – et peu importe si il a dû faire ou non des concessions, si c’est le cas, il passe pour un crève-la-dalle prêt à se renier, et en bout de chaîne le vapoto qui nique ses vis de serrage au bout de 5 tanks vidés. :whistle:

    • Le vapoto qui se prend un de ces Omni à $10 sur un portail oriental gagne tout de même un matos pas cher, non dépourvu de quelques menus défauts mais qui marche vraiment bien…
      Ce qu’on ne saura par contre jamais, c’est si la “team” Shado Vapor a créé cette machine au pif ou avec une vraie inspiration, pourquoi le projet a été mené jusqu’au produit fini et finalement qui paye les pots cassés de ce que je suppose être un échec commercial.

      • Voilà Nes’, 10$, compte tenu de la qualité de finition du bouzin, me semble le prix correct. Là oui, on discute. :yes:
        À 50 boules, et même à 25, là ce n’est plus la même histoire. :-)

    • Sûr que cet Omni n’a pas forcément ce qu’il faut pour inquiéter un Hurricane, encore qu’il ne manque pas d’arguments pour qui apprécie la grosse vape !
      Si tu continues quelques temps à fréquenter le Navire, tu devrais normalement tomber un jour ou l’autre sur une machine apte à te faire changer de George… ;-)

  4. Hon hon, quand les Shadoks se lance dans la vape avec une théorie du tout, on peut s’attendre à ce que ça grince :whistle:

    Nes, ta revue est une preuve que la qualité d’une revue ne dépend pas de celle du matériel ;-)

    • Merci, Jib !
      Ce genre de revue n’est pas forcément très utile vu le peu de visibilité du matériel traité mais bon… En cas de rencontre fortuite sur un site en pleines soldes, je crois qu’il vaut quand même ses $10 !

  5. Hello Nesquick !
    J’ai reçu mon exemplaire avec grand plaisir et je dois dire qu’il en ressort
    beaucoup d’avantage Il me parait bien solide et de bonne qualité Un plateau au top….Parfait, de la trempe du Petri rta ou du Dotmod RTA pour orienter un peu …!
    Merci
    Vapoteusement
    bYlGeTe :bye:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-) 
 

Merci à tous les pirates!

Focus XTar PB2S : Enfin un chargeur qui se charge de tout!