in

Ohm, sweet ohm…

Pris d’une soudaine nostalgie des temps de la découverte, je décidais il y a quelques jours de délaisser pour un temps les drippers sub-ohmiques pour revaper ces bons vieux Russian et Taifun GT. Le temps de les sortir du tiroir à matos où ils faisaient du gras sans aucune vergogne vis à vis de leur classe plutôt “high end” et les voilà remontés respectivement sur les mods méca GUS et GP Paps X comme au bon vieux temps, pleins faits et en route pour le service.

Le problème

La vapeur était là, bien sûr moins goûteuse et moins abondante que celle d’un Magma ou d’un Darang mais finalement plutôt fine et reposante. Il n’aura cependant fallu que quelques taffes pour essoufler les montages et observer une nette diminution du volume de vapeur produit. Qu’à cela ne tienne, un petit passage sur la Alum Box et ses deux accus VTC4 chargés à bloc devait leur montrer sans équivoque qui c’est le patron. Le Taifun GT ne s’y vissant définitivement pas, c’est au Russian qu’échoua donc l’honneur de passer au barbecue.

01 - ennui

Sur ce fleuron de la box mécanique philippine, le Russian ne s’est pas montré beaucoup plus exubérant que sur le GUS, produisant une vapeur honnête et agréable, s’essoufflant au bout d’une journée d’utilisation… Comme il fallait bien réussir à vaper, j’appelais alors le Dicodes “Dani”, autre vétéran des périgrinations vaporeuses à la rescousse. Réglé sur 14 watts, il enchanta la soirée en sortant du même Russian d’abondantes et excellentes volutes de “Tiki Juice”, le fameux élixir Halo déterré lui aussi d’un tiroir où il croupissait depuis plusieurs mois. Misère ! Les mods et boxes méca seraient-ils de la daube ?

L’explication

04 - russian_simpleAvec un Russian monté en 1,2 ohm comme l’était le mien, la puissance demandée à l’accu est donnée selon la loi d’Ohm par P = U² / R où U est la tension aux bornes de cet accu exprimée en volts et R la résistance du montage exprimée en ohms. On voit alors qu’avec un accu affichant 4,0 volts, la puissance obtenue est de 4,0² / 1,2 = 13,3 watts. Il se trouve que cette puissance convient aux 10 spires en 0,2 mm de diamètre, Kanthal en 0,4 mm constituant le coil de mon Russian, produisant une vape dense et agréable. Malheureusement, la tension de l’accu baisse assez rapidement en cours de vape et donc la puissance fournie également. A 3,5 volts, elle n’est plus que de 10,2 watts et tombe à 8,5 watts pour 3,2 volts, devenant alors insuffisante pour permettre au coil de vaporiser correctement le liquide.

02 - schrodinger

La loi d’Ohm s’applique de la même façon à tous les équipements, GUS et simple AW 18350 comme Alum Box et paire de VTC4 18650 flambant neufs. La résistance du Russian étant de 1,2 ohm, le mod et la box fourniront 13,3 watts avec des accus à 4,0 volts et cette puissance sera sujette à décroissance inexorable en cours de vape, plus ou moins rapide en fonction des réserves énergétiques des accus, généralement exprimées en milliampères / heure ou mAh.

03 - fatigueEn fin d’expérience, le AW 18350 du GUS était rincé au point que j’ai craint un instant de ne plus pouvoir le recharger. Les VTC4 de la Alum Box devenus incapables de produire plus qu’un vague filet de vapeur avec le Russian n’étaient par contre pas entièrement déchargés et ont accueilli le Magma avec encore quelques beaux nuages bien denses avant de déclarer forfait. Si 3,5 volts et 10 watts n’émeuvent plus guère un Russian en 1,2 ohm, cette même tension fait encore le bonheur d’un Magma en 0,4 ohm qui se régale alors des 3,5² / 0,4 = 30,6 watts encore arrachables aux entrailles des accus…

Les solutions

Un coil a besoin de puissance pour s’échauffer et vaporiser du liquide. Celui de mon Russian étant apparemment à l’aise avec la valeur de 14 watts appliquée par le Dicodes, il ne pourra se montrer satisfaisant en vape mécanique qu’en début de décharge des accus, lorsque la tension aux bornes de ces derniers se situe autour de 4,0 volts. Autrement dit, un Russian monté en 1,2 ohm n’est pas fait pour être vapé en méca, du moins pas confortablement. Où est le problème, me direz-vous… Il suffit de baisser la résistance ! C’est bien sûr la solution théorique mais elle n’est pas toujours évidente à appliquer. Diminuer le nombre de spires du coil, twister le résistif ou en adopter un de plus fort diamètre, passer en multi-coils sont des pistes plus ou moins exploitables selon les cas.

05 - russian_doubleOutre une diminution de la surface de vaporisation et donc de la quantité de vapeur produite, diminuer le nombre de spires du coil augmente la puissance surfacique ou nombre de watts appliqués par unités de surface résistive. Le risque de l’opération est donc d’obtenir une vapeur très chaude et peu abondante, voire des dry-hits. Diminuer la résistance du coil par twist ou augmentation de diamètre du fil résistif est généralement une bonne idée puisque la surface de vaporisation est conservée voire augmentée tandis que la résistance baisse mais tous les plots positifs et négatifs d’atomiseurs ne présentent pas de dispositifs de serrage adaptés ni d’espace suffisant pour accueillir ce genre de bobines. Le multi-coil présente aussi des avantages en termes d’augmentation de la surface de chauffe et de diminution de la résistance mais peut générer un effet diesel important et n’est pas forcément trivial à réaliser, en particulier sur des atomiseurs tels que le Russian.

06 - serie

En fait, la solution la plus simple consisterait à adopter une box méca double 18650 en montage série puisque dans cette configuration, la tension résultante serait la somme des tensions respectives de chaque accu. Ainsi, ce sont (2 x 4,0)² / 1,2 = 53,3 watts qui seraient expédiés au Russian… Ah oui, c’est un peu beaucoup quand même…

La conclusion

Finalement, on dirait bien que pour ne pas se prendre la tête avec les spires de Kanthal, le surplus d’ohms et le manque de watts, il suffit de vaper les Russian, Kayfun 3.x, Ithaka et consors sur mod ou box électro !

07 - dos_equis

Soutenez cet article

2 points
Upvote Downvote
Grand contributeur

Ecrit par Nesquick

Fonction sur le navire : Gabier promu Lieutenant de vaisseau - Nesquick, dans la vape depuis 2013, intéressé par la découverte de ce nouveau monde de saveurs et de techniques... Bonne vape à tous !

59 Comments

Laisser un commentaire
  1. Oui enfin, c’est bien les mod électro (j’en suis un fervent défenseur et propriétaire satisfait) mais cela n’enlève pas la nécessité de bien calculer la surface de chauffe qu’il conviendra d’harmoniser avec la puissance (watts) qu’on va lui envoyer.

    Un coil en 1.2 sur Russian, c’est bien! Mais si le vaper veut envoyer 25W, la surface ne sera pas suffisante et boum dry hit!

    Les utilitaires de calcul de résistance disponibles sur le net sont extrêmement utiles et ne sont pas à réserver à une élite ultra sub-ohmique de la vape…

    • Ben moi, je préfère la vape méca même si elle me pose le genre de problème évoqué ici avec les atomiseur-tanks un peu datés, ceux qui ont des plateaux étroits et des air-flow serrés…

      L’occasion aussi de causer résistance et puissance surfacique, facteurs de bonne vape et clés importantes (me semble-t-il) pour la compréhension des tableaux que tu cites !

      • Je vape tous les jours en méca(ou electro) avec des ato-tanks(russian, kayfun 4, et le taifun GT mais je ne m’en sers plus…). On peut aisément faire de gros coils efficaces en méca, faut juste adapter le truc.
        Les drippers ne me servent qu’à gouter mes liquides. C’est pas trop ma vape en fait… :scratch:

  2. Hello ! :bye:

    Une solution beaucoup plus efficace serait de faire un parallel coil !
    Avec ça on peut multiplier les spires tout en restant dans des résistances basses et en échappant à l’effet diesel, sans pour autant prendre du fil plus épais qu’on ne le voudrait.

    Il n’est pas très commode de maintenir les deux coils bien parallèles pendant l’installation, et c’est pour ça que je twiste les pates. De cette façon, rien ne bouge et aucune pate ne risque de s’échapper de la fixation !

    • J’ai essayé l’inox pour baisser la résistance des montages NR/R/NR de type Magoo / Ithaka…

      Je pratiquais généralement 4 tours de Kanthal 0,2 mm autour d’une fibre silice de 2,5 mm et obtenais autour de 1,4 ohm. Il me semble être descendu entre 1 et 1,2 ohm avec un fil d’acier de même diamètre. :yes:

  3. Essayerais tu depuis quelques temps à nous prouver que tu souhaites trouver un motif pour passer à la box électro??
    Ceci bien entendu pour te justifier que!!!!!!!!
    Par contre il est vrai que je n’ai pas tout suivi avec les formules mais la démonstration semble imparable.
    Quant à toi mon cher Lodse qu’appelles tu ” je twiste les pattes”?

    • J’ai un mod électro qui fut un must en son temps, c’est à dire l’année dernière. Il m’a coûté un bras, est largement en voie d’obsolescence aujourd’hui mais sous garantie pendant encore près d’un an…

      Je rechigne un peu à acheter autre chose, même si l’électro d’aujourd’hui n’a rien à voir avec l’électro d’hier.

      Du coup, je me prends la tête à faire fonctionner tout mon matos en méca, parce que ce type de vape est celui que je préfère et parce que… Hum… J’aime bien me prendre (un peu) la tête.

      Bon, bien sûr, faudrait peut-être pas que j’essaye une SX Mini M Class ou une VaporShark rDNA 40 alliant la vape de type méca avec une super-souplesse d’utilisation ! :unsure:

      • “Je rechigne un peu à acheter autre chose, même si l’électro d’aujourd’hui n’a rien à voir avec l’électro d’hier.”

        Fais comme moi Nesquick perd ton Mod electro high end dans la poudreuse, c’est un bon prétexte pour acheter une belle box electro comme le Capitaine.

        Pour en revenir à ma Sx mini, j’ai reçu mon bon de retour il y a une semaine. Mais j’ai eu du mal à m’en séparer, je vape avec là.. Car, déjà j’attendais une modeste batterie vision v2 pour pallier au manque que va engendrer l’envoi de ma box au SAV. Et puis après j’en ai eu besoin pour calculer des résistances correctes à monter sur la Spinner ( j’ai pas de ohmmètre) et je suis déçu de mon rendu même sur mes vieux Protank 2 ressortis pour l’occasion, avec des résistances Kanger. Pour rappel c’est l’accéléromètre qui débloque . Aller, c’est promis je l’envoi demain.

      • Ben je peux perdre mon Dicodes quelque part mais c’est pas sûr que je reprenne de l’électro à la place… :unsure:

        Je suis tombé récemment sur un classement des métaux par conductivité. Argent, cuivre, or, aluminium tiennent la tête… Les aciers 316 et 304 de nos mods sont très loin derrière.

        Le Caravela en argent massif est en rupture partout mais il y a pléthore de modèles en cuivre beaucoup plus abordables… Du coup, des images de mods méca taillés dans ce métal me trottent dans la tête et ça, c’est pas bon pour l’électro ! :wacko:

    • En fait Alain, quand on fait un dual coil (ou un parallel coil) dans un ato pas prévu pour ça(russian, taifun gt, et consorts), il arrive que lors du serrage des plots, un des deux fils s’échappe du montage et ça devient un peu galère… Il arrive aussi qu’une fois tout serré, une pate se barre lorsqu’on enfile notre coton…

      Pour éviter ça, et garder un parallelisme parfait du coil, je met mon coil sur la tige que j’ai utilisé pour l’enrouler, et je tortille les deux pates de chaque côté du coil avec une pince, sur un ou deux centimètres, de façon à ce que les 4 pates n’en fassent que deux.

      Comme ça : (s’cusez j’viens de faire le coil à l’arrache pour montrer)
      http://img15.hostingpics.net/pics/79283120150428192917.jpg

      • Purée je ne connaissais pas ce type de montage!
        C’est un véritable blindage que tu montes enfin de compte.
        C’est assez surprenant et je dois dire que je n’aurai pas penser à faire un montage de cette façon.
        Je retiens la leçon pour un prochain montage.
        Cependant petite question en doublant le fil de ton coil tu arrives à combien en puissance.
        Par exemple si tu fais un seul fil en arrivant à 1.2 le fait de le doubler fait que tu descends à 0.6?

      • Pas con le coup du parallèle coil ! Si j’ai bien compris, c’est comme du twisted, mais à plat et bien reparti. Vivement demain que j’essaye ça. :good:

      • Oui Alain, la valeur de la résistance est divisée par deux(à très peu de choses près, si on considère que le twist des pates augmente la résistance d’un petit poil).

  4. “Autrement dit, un Russian monté en 1,2 ohm n’est pas fait pour être vapé en méca”
    Marrant je ne vape plus que sur russian ou KFL entre 1 et 1.2 Ohms…
    Et je trouve que c’est le mieux dans ce que j’ai en matos
    Comme quoi, les dégoûts et les couleurs

    • Bien sûr que chacun vape à son goût !

      Un coil à 1,2 ohm constitué d’une bonne surface de chauffe va fournir une bonne vape, je ne le conteste pas. Aucun souci d’utilisation en électro. Je trouve par contre que 1,2 ohm est un peu haut en méca et préfère vaper entre 0,5 et 0,8 ohm…

      Et j’ai parfois du mal à fabriquer des coils de surface suffisante pour la puissance fournie sur des ato de type Russian ou Taifun GT. Le KF4 ne pose aucun problème grâce à son plateau aux pôles doublés et à son kit sub-ohm ! :heart:

  5. Merci Nesquick. C’est un article qui fait avancer le bateau.
    La vie d’un vapeur est faite de tâtonnements. On cherche, on essaye, ça marche ou ça rate. On a des intuitions confirmées ou non par les pirates et leurs discutions… Bref, on avance.

    Ceci dit, quand je m’enfumais les bronches, mon tabagisme était multiple. Je crois que la vape peut être pareille.
    Il y avait la clope à longueur de journée. Il y a l’ato tranquille sur le Dani ou le Pipeline.
    Il y avait le cigare ou le cigarillos du soir. Il y a le Magma en single sur le Gus.
    Il y avait le Havane du “dimanche”. Il y a le Dovpo genre GX 200 avec un dripper monté en Quad coils “façon Nesquick”.
    Continuez les gars, je ne suis pas prêt de me lasser… :rose:

  6. Comme j’ai affaire à des spécialistes , et que je n’ai fait que des simples coils pour l’instant , j’ai une question qui va certainement vous paraître débile .
    Quel est l’intérêt de faire un double coil sur un montage ? Et surtout pour un montage ayant la même résistance , quelle différence cela va apporter ?
    Par exemple sur un montage en khantal 0.5 avec 3 mm de diamètre et 6 tours , j’aurai un résistance d’environ 0.6 ohm , soit grosso merdo , la même chose que deux coils en 0.3 avec 3mm de diamètre et 5 tours .
    Est ce que ça va faire varier le rendu des saveurs , le volume de vapeur , autre chose de subliminal ?
    Merci de vos réponses

    • Tout d’abord, faire un dual coil divise la valeur de la résistance par 2.
      On se sert de ce montage pour décupler la production de vapeur (et de saveurs) sans en augmenter la température(allez si, un poil, parce que la chambre d’atomisation aura deux “radiateurs” au lieu d’un).

      On peut aussi préférer utiliser un kanthal 0.3mm au lieu d’un 0.5mm, et quand on vape sur méca et qu’on veut une forte puissance, on va devoir trouver une solution. Le dual coil en est une.

      Enfin, y’a plein de raisons de vouloir un dual coil… C’est pas pour autant que le simple coil est moins bien.

      Attention au taux de nicotine quand on passe sur un dual coil, notre gorge risque de se prendre une petite raclée ! Sur le papier, c’est pas différent que de vaper avec deux ecig dans la bouche.

      • Merci bien
        Je vais aller essayer tout ça … dans quelques temps .Je vais d’abord me contenter des simples coils que je ne maitrise pas totalement .
        bonne journée

    • Outre les considérations techniques, un autre élément de réponse est donné par MadZMax… L’utilisation de tel ou tel ato / montage est liée à l’envie de vape du moment. Pépère, moyenne ou teigneuse…

      Et puis les liquides jouent aussi un rôle majeur. Il ne me paraît pas raisonnable de confier un fruité délicat à un Mutation X en quad-coil tandis qu’un bon gros Grumpy’s Hooch se délectera des afflux de watts.

      Choisir le matos le plus adapté au liquide dont on a envie à une heure donnée de la journée, en fonction du jour de la semaine… Ca commence à ressembler à de la bonne prise de tête !

      B-)

  7. De la bonne prise de tête, comme dit Nesquick.
    Alors, j’ai une petite pensée à l’intention des aspirants ou nouveaux vapoteurs, qui feraient un tour sur le pont en quête d’informations et qui doivent se dire que ce n’est pas la peine d’insister, que ce truc est beaucoup trop compliqué et que ce n’est pas pour eux…
    Attendez, ne partez pas tout de suite !
    Oui, on aime se prendre la tête. Non, ce n’est pas obligatoire.
    On a tous commencer avec du matos très simples et on a tous connu la joie immense du sevrage sans prises de têtes, lui.
    Et puis, on s’est pris au jeu et on a découvert un nouveau hobby. On échange des trucs et des astuces en utilisant des mots bizarres.
    Mais je le répète, ce n’est ni obligatoire, ni inéluctable ! Plein de gens continuent à connaitre les plaisirs de la vie libérée du tabac, sans toucher à un reconstructible, sans savoir ce qu’est un dripper, sans imaginer ce qu’est un mod full meca et en se fichant comme d’une guigne de la loi d’Ohm.
    Ils sont libérés. Point barre.
    Ma femme, par exemple, vape depuis environs un an et demi sur un Pipeline Pro, un Aspires Nautilus à 1,8 ohms et le même et unique liquide maison à base de pêche et d’abricot… Elle ne veut pas entendre parler d’autre chose et se marre doucement en me voyant bricoler et amasser à grand frais du matériel d’origines diverses. Et elle se marre doucement en lisant ce blog par-dessus mon épaule.
    Mais finalement, son sourire et le mien ont la même origine : ces quelques paquets de clopes oubliés au fond d’un tiroir et qui se dessèchent depuis bientôt deux ans sans même nous faire envie.
    Vive les vapoteurs, pirates et marins d’eau douce ! :yahoo:

    • T’as raison mais nous autres qui nous prenons le chou avec les trucs de la vape depuis 1 ou 2 ans voire plus encore ne reviendrons pas en arrière.

      Le Navire n’est pas pour autant fermé aux aspirants et nouveaux vapoteurs, je ne pense pas qu’évoquer ses premières taffes sur Stardust v3 ne mène direct à la planche du Cap’taine !

  8. Pour le parrallele coil je recommande le ” kuro coiler” sa rend la chose .. vraiment très très très simple a condition de maîtrisé l’objet x)

    Simple question vous sur vos russian kayfun etc quel sont vos montage généralement ?
    résistance , fil utilisé , diamètre du fil , et diamètre du coil ?

    car j’ai enormement de mal a trouvé ma vape sur juste sur mon kayfun et cela pourrais m’aiguillé niveau test ^^

  9. Pour info je viens de test paralell coil 7 tour khantal 0.30 diamètre 2 mm montageà la diagonal sur kayfun v4 avec fiber freaks 2 .. de la pure folie ahah je tombe a 0.85 c’est juste impressionnant je redécouvre totalement mon red vap .. (je ne l’avais jamais testé en dual coil ce liquide) et la … ma mamia la claque .. j’aime enfin mon KF4!

    Montage fais à l’arrache sans kurocoil en 10 minute je posterais une photo.
    Je vous tiendrais au jus demain niveau liquide si il pompe à mort .
    J’hésite déja a agrandir diamètre car honnêtement 7 tour .. j’ai un monstre de résistance !!!

    Pour info à la base sur ce genre d’ato je tourne a genre … 5 tours de khantal 0.30 … autant dire que ma rés habituel comparé a celle là .. c’est David contre Golliath ! ahah

    • Merci pour ton retour de test !

      Russian : 10 spires de 2 mm, Kanthal 0,4 mm pour 1,2 ohm. Kayfun 4 : 6 spires de 2 mm, trois brins de Kanthal 0,2 mm twistés pour 0,6 ohm.

      Le Russian vape super autour de 15 watts, le KF4 est parfait sur méca, du moins à mon goût ! :heart:

      Je vais essayer aussi le “parallel coil” dès que possible, merci encore à Lodse pour avoir introduit le concept sur le Navire. :rose:

  10. Bonjour à tous,
    POur répondre à MadZMax , je suis d’accord avec toi sur ta réflexion concernant les nouveaux vapoteurs et je te remercie d’avoir écris ce petit mot!
    Hier en allant me ravitailler en liquides et résistances pour mon nautilus, devant moi se trouvaient des personnes nouveaux dans la vape qui achetaient un pack de démarrage basique, avec la recherche du gout “tabac” comme liquide.
    Avec de grand yeux ils regardaient le matos du vendeur, cloupor mini et atlantis, et le mien, cloupor mini et nautilus, avec cette petite phrase: “bin dit donc ce sont des sacrés trucs!”
    Ça m’a fait revenir un an en arrière , avec mon pack de base et la recherche absolue de liquide gout tabac a bloc de nicotine pour etre sur de pas avoir envie de fumer!!!!
    Ca m’a pris 3 mois pour ne plus toucher une clope et en être dégouté. Trouver le bon liquide, les bonnes mèches, la bonne batterie, ça m’a pris un peu plus de temps.
    Tout ca pour dire que j’aime ce site parce que les articles sont bien fait, j’apprends des choses, mais en aucun cas je vais me prendre la tête a faire des coils, à dripper a calculer les ohm’s ;-)
    Moi je m’amuse à gouter des jus maintenant et j’y trouve beaucoup de plaisir.
    Après c’est le choix de chacun, les gouts et les couleurs…… mais j’ai le plus grand plaisir a voir ce que certains peuvent faire comme LOdse! C’est du grand art!
    Merci a vous tous pour ces articles, et n’oublions pas que nous sommes tous dans le navire de la vape libératrice!!

    • En effet Lethal… Le choix de chacun.
      Tu illustres bien le “chacun sa vape” qu’on lit ou écrit si souvent. Il semble bien que pour toi, ce qui te tient loin du tabac ce sont les juices. D’autres, comme moi, sont fascinés par le matos et moins regardant sur les arômes. Mais attention, rien n’est définitif ni figé. La fréquentation du bateau donne parfois de drôles d’idées d’aventures et de découvertes… J’en sais quelque chose… ;-)
      Bonne vape à toi.

      • Y aurait-il les cuistots et les bricolos ?

        Pour ma part, après avoir goûté un tas de liquides, je tourne depuis plusieurs mois sur des DIY simples, mono ou bi arômes… Par contre, ça bave gravement devant les atos tanks ou drippers, les boxes méca ou électro et ça tortille ferme le Kanthal dans la chaumière.

        Plutôt bricolo, on dirait. :yes:

      • Pareil pour moi Nesquick. Des DIY assez basiques, mais les mains qui tremblent devant un bel ato ou ou beau mod meca… :-)

      • “ça tortille ferme le Kanthal dans la chaumière”
        Merci Nes j’ai bien rigolé ! :yahoo:

        Pour ma part, et je pense que tout le monde l’a bien remarqué, je suis clairement dans la catégorie “bricolo”.
        Je suis nettement plus compulsif sur les achats de matériel, et je dérape franchement dans le haut de gamme ces temps ci…
        Pour ce qui est du tortillage de Kanthal, je trouve passionnant qu’en tortillant de façon différente on puisse avoir un rendu complètement différent et découvrir les multiples facettes qu’un seul liquide peut avoir à nous offrir… Puis ça m’amuse bien aussi ! :mail:

        Le DIY chez moi se résume à utiliser des concentrés, rater mes recettes multi arômes, et apprécier moyennement la non-complexité de mes mono/bi arômes…
        Le fait de savoir ce que je met dans mon liquide, à la goutte près, c’est ça qui m’empêche d’apprécier mon liquide… Ou sinon je suis vraiment pas doué ! :wacko:

    • Le souci d’une résistance élevée genre 4ohm, c’est que ça va mettre du temps à chauffer, c’est ce qu’on appelle l’effet diesel.
      Pour contrer cet effet, il faudra alors monter la puissance(en électro), et on n’y gagnera rien.

      Pour obtenir une résistance aussi élevée, il faudra utiliser du fil très fin(0.15) si on veut que ça chauffe correctement sans effet diesel, et ça sera un vrai calvaire à entretenir ou à mettre en place, d’autant plus qu’il ne tiendra pas bien longtemps.
      Lorsqu’on va utiliser un fil plus épais (0.30), il va falloir augmenter le nombre de spirales et le diamètre de la résistance pour obtenir une valeur de résistance aussi haute, et là on va très vite se frotter à l’effet diesel. La résistance va mettre très longtemps à obtenir une chaleur suffisante, et on n’aura pas une vape satisfaisante.

      Après le problème de chauffe, viendront les soucis d’électricité : sur un mod électronique, on va pousser la puissance pour contrer l’effet diesel, sauf qu’a à un moment donné, ça ne suffira pas.
      Imaginons qu’on a un coil à 4ohm, et une box qui monte à 60watts(ce qui est au moins necessaire à la chauffe d’un tel coil).
      Pour envoyer 60 watts dans un coil à 4ohm, il faudra environ 15.5volts. C’est vraiment énorme et les mods n’arriveront pas à te donner cette tension(en général ça ne dépassera jamais 9v).
      Tandis que si tu as un coil à 1ohm, il suffira d’environ 7.7v pour alimenter efficacement ton coil à 60w.

      C’est la limite de l’électronique, il y a des limites de tension, de puissance, et d’intensité.
      Pour répondre à une plus grosse demande de tension, il faudrait “stacker” des accus, c’est à dire les mettre en série. C’est une pratique qui peut se révéler très dangereuse, et la limite d’ampérage(intensité) n’en serait pas augmentée.
      (lorsqu’on met des accus en série, on multiplie la tension, et lorsqu’on met des accus en parallele, on multiplie l’intensité maximale)
      Je parle d’intensité maximale car pour chaque accu, il y a une limite qu’il ne faut pas dépasser si on ne veut pas qu’il nous explose à la figure.

      http://www.rapidtables.com/calc/electric/watt-volt-amp-calculator.htm
      J’utilise cet outil pour calculer tout ça. C’est la loi d’ohm.

      Si tu tiens à faire un énorme coil, il faut plutôt regarder du côté des parallel-coils ou des multi-coils, c’est évoqué sur le navire. :good:

    • Pas forcément d’accord avec toi, Lodse quant à l’effet diesel : une grosse valeur de résistance, ça va impliquer l’utilisation de résistif très fin (là, OK). Mais du coup, comme il y a moins de section sur ce résistif, pour une taille équivalente de “coil”, à puissance égale, il va justement chauffer plus vite. Enfin, tout ça est valable en électro : en méca, oui, l’utilisation d’une résistance de forte valeur va automatiquement diminuer la puissance en jeu, et ainsi augmenter l’effet diesel, à tension et à diamètre de résistif constants. M’enfin, 4ohms en méca, avec un accu plein, on est à peine au-dessus de 4W…

      Par contre, sur le reste, on est d’accord : le gros problème, ça va être la limite en tension du mod. J’ajouterais aussi un autre souci : avec du Kanthal très fin, pour obtenir de grosses valeurs de résistance, le “coil” va être fragile, et va se déformer facilement lors des changements de résistance. Or déjà que je trouve qu’en-dessous du 0,40mm, voire du 0,50mm, ça se déforme trop facilement…

      Et c’est pour moi l’un des paradigmes essentiels de l’électro : tant qu’on est dans les plages de tension/intensité/résistance supportées par le mod électro, c’est surtout une question de compromis entre effet diesel et solidité du “coil”. Plus on prendra du résistif épais, plus le “coil” sera solide, mais plus il mettra de temps à chauffer, et inversement.

      Un autre point basique de l’électro est que tant qu’on est dans les plages supportées par le circuit, la valeur de la résistance, on s’en fout pas mal : ce qui importe, c’est d’avoir une surface de résistif (la surface de l’intérieur du cylindre formé par le “coil”) assez grande pour encaisser la puissance sans provoquer de “dry-hit”, sans pour autant avoir tellement de surface que ça va mettre des plombes à chauffer (c’est le paradigme de la puissance surfacique ou du coefficient de chauffe, ie la puissance qu’on envoie divisée par la surface du “coil” en contact avec la mèche).

      Enfin, dernier point : sur électro, la valeur de la résistance, on s’en fout, quant à l’intensité maximale de décharge des accus. Sur ce point, c’est uniquement une question de puissance : P=U*I. Ici, U est la tension restante dans les accus, et I, l’intensité qu’on leur demande de sortir, pour atteindre la puissance P. Mettons que le mod a un cut-off de 3,2V, et qu’on utilise un accu à 20A max de décharge, en mono-accu, on peut tirer jusque P=3.2*20=64W (le double avec deux accus, qu’on soit en série ou en parallèle). Contrairement au méca, ici, la valeur de la résistance n’a pas d’importance (tant qu’elle est dans la plage supportée par le mod, bien sûr).

      • En fait si, on est parfaitement d’accords, c’est pour ça que j’ai pas mentionné l’effet diesel en parlant de fil très fin et, au contraire mentionné en fil épais. J’aurais juste pas dû parler d’effet diesel avant ce paragraphe, ça peut porter à confusion :3

        Le fait est qu’on a pas pour habitude de faire des coils avec du fil aussi fin (sauf en genesis), d’où le fait que je me suis empressé de parler de cette inertie thermique.

        J’aimais bien fut un temps, faire des parallel coils avec du 0.20, ça chauffe vite et fort. Parcontre quelle horreur de monter ça proprement sans le défoncer au passage du coton. C’est un peu à usage unique qui plus est.

        En revanche, ce que tu dis concernant la valeur de résistance, si j’ai bien compris :
        Si on fait un coil à 6ohm et que le mod refuse pas de faire fire(compatible donc), tu peux atteindre tes 60w ? Les mods récents ont une limite max de 8.4V majoritairement. J’ai du mal à comprendre comment ce serait possible, mis à part une magie mystérieuse de l’électronique… Sinon le hachage(si le mod régule comme ça) doit être très espacé, et le résultat au final, pas terrible. :scratch:

      • 8.4V en sortie, c’est ce que sortent deux accus mis en série : et dès que tu commences à les utiliser, leur tension baisse, et on a déjà moins que ça aux bornes de la batterie d’accus. C’est juste que pour pouvoir continuer à les sortir, l’électro va devoir “booster” la tension disponible aux bornes de la batterie, ce qui se fait bien – c’est juste qu’on va tirer plus d’intensité pour compenser, et pouvoir “booster” la tension.

        En gros, tu peux bien considérer le circuit électro comme une boîte noire qui fait de la magie mystérieuse. En entrée de la boîte noire, tu as les accus : on leur demande de sortir une puissance donnée (ie de fournir tant d’énergie, à telle vitesse). En sortie, tu as l’ato : on lui fournit la même puissance (aux pertes de conversion et cie près), mais pas forcément de la même manière (tension et intensité différentes : sinon, autant utiliser un mod méca).

        Du point de vue des accus, l’ato n’existe pas : il est caché par la boîte noire. Et de même, du point de vue de l’ato, les accus n’existent pas : ils sont cachés par la boîte noire. Tout ce qui importe pour les accus, c’est leur tension propre, et la puissance qu’on leur demande de sortir : c’est ça qui va déterminer l’intensité qu’ils crachent, et pas la résistance du “coil” qu’ils ne voient même pas ;-)

        Evidemment, tout ça fonctionne dans les limites fixées par le circuit de transformation… et de l’intensite que peuvent cracher les accus sans partir en flammes :whistle:

      • Donc pour résumer grossièrement (et outre toute considération d’intensité “safe” de l’accu bien entendu), l’électronique demande à l’accu une intensité, et non une tension fixe.
        Comme s’il y avait un circuit résistif dans l’électronique, qui va pousser l’accu à sortir une intensité donnée, sans se soucier de l’atomiseur(qui est alors alimenté par l’électronique et non l’accu).
        En sortie, l’électronique va distribuer à l’ato ce qu’on lui demande, puis le courant non consommé qui est passé dans l’ato, passe dans l’électronique et non l’accu(???).

        C’est à peu près ça ?

        La partie électronique des mods est une chose qui ne m’a jamais apparu comme logique, surement dû à quelques connaissances manquantes pour comprendre ça correctement par moi même.

      • “Comme s’il y avait un circuit résistif dans l’électronique, qui va pousser l’accu à sortir une intensité donnée, sans se soucier de l’atomiseur(qui est alors alimenté par l’électronique et non l’accu)”

        Voilà : c’est tout à fait ça :good:

        “En sortie, l’électronique va distribuer à l’ato ce qu’on lui demande, puis le courant non consommé qui est passé dans l’ato, passe dans l’électronique et non l’accu(???)”

        L’électronique va distribuer à l’ato ce qu’on lui a demandé de distribuer (commande en puissance ou en tension). Par contre, il n’y a pas de courant pas consommé : P_sortie=P_entrée-P_pertes, où P_sortie est la puissance que le circuit envoie à l’ato, P_entrée la puissance que le circuit extrait des accus, et P_pertes la faible puissance perdue lors de la conversion.

        Donc à ces petites pertes de conversion près (tous les transfos ont un rendement, cf les alims de PC et leur classe d’efficacité, par exemple), la puissance de chaque côté de la boîte noire par laquelle on modélise le circuit électro est la même. Pas grand chose ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ;-)

  11. D accord!

    Un tout grand merci pour les explications!

    Malheureusement j’ai pris du kanthal 0,12 et 0,16.. J avoue ne pas avoir fait attention spécialement au diamètre.

    Si je fais un coil en 0,16 avec fil doublé? J arriverais en théorie à rabaisser la résistance?

    C’est dingue à chaque fois que j entreprend un truc, je me frotte à qqch ou j’ai tjs été nul.. La physique et les maths. XD

    • Aaah c’est pas trop grave, ça se rattrape facilement quand on a pris du fil trop fin. En revanche l’inverse est plus génant !

      Je ne te conseille pas de réaliser un “parallel-coil” avec du fil aussi fin, mais tu peux très facilement le “twister” !
      https://danyvape.com/montage-dun-kayfunrussian-en-triple-twisted-microcoil/
      Dans le début du tuto, Vincent explique comment faire. Dans ton cas, je te conseille au moins 3 fils de 0.16. Ça donnera un résultat approchant de 3 résistances en parallèle(donc une valeur divisée par 3). 4 fils devraient aussi faire l’affaire.

      Personnellement pour twister, j’utilise un stylo : Je glisse l’extrémité de mes fils dans le trou du bouchon, je rebouche le stylo. j’attache l’autre extrémité à un tournevis que je coince dans un petit trou de mon bureau. Ensuite je tourne mon stylo de façon régulière avec mes deux mains. C’est simple, ça requiert du matériel que tout le monde a sous la main, et le résultat est aussi bien qu’avec une perceuse.

      Oh sinon t’en fais pas, on apprend tout sur le tas, et quand on trouve ça intéressant, il n’y a aucune douleur… :whistle:
      Le tout, c’est d’être sûr de ce qu’on fait. Quand on l’est pas, il suffit de demander conseil, on est là pour ça !

  12. Bon voilà!

    J’ai fait mes premiers pas :)!

    Premières impressions.. Ha oui c’est petit! C’est minutieux.

    Globalement ça été.. Tressage des trois fils difficiles (en 0,16) suite à une erreur du choix de kanthal.
    Mais réussi, je suis arrivé à 1,41 ohms.

    Comment choisir le wattage optimal vis à vis d une résistance donnée?

    Ha! J’ai remarqué une chose, ma résistance à la conception était de 1,41.. Après usage dans la.soirée je suis tombé à 0,96ohms. Je dois m’inquiéter?

    Pour faire plus simple, surtout que je débute, j’ai passé commande pour du 0,30. Ça sera déjà une bonne chose :p

    • La résistance qui fait le yoyo, c’est généralement signe d’un faux contact quelque part. En tout cas, dans ces proportions (ça peut varier un peu, si le “coil” est très encrassé, et qu’une gangue de charbon, le “gunk”, se forme dessus, mais ça change normalement de moins que 0,1ohms, et de toute façon, une telle quantité de de “gunk” donne un goût de cramé bien dégueulasse).

      Regarde déjà si c’est bien serré aux pôles, et resserre aussi bien les spires du “coil” entre elles avec une pince en le “dry-burnant”, ie en le faisant tourner à sec, sans liquide et sans mèche. Idéalement, teste-le avec un ohm-mètre (il y en a spécial vape, avec le connecteur 510, à pas cher du tout) : une fois branché tapote un peu partout sur l’ato : la valeur de la résistance n’est pas censée bouger.

      Mais il est plus probable que ça vienne du serrage aux pôles : avec les pôles non percés (ie les pôles où le câble est tenu entre une vis et le tube logeant le pas de la vis), plus le Kanthal est épais, plus c’est délicat de le serrer sans qu’il bouge.

      Regarde aussi si le “coil” n’est pas à un poil de cul de toucher l’ato ailleurs qu’aux pôles : dans ce cas, il y peut y avoir court-jus à ce point de contact, et une autre partie du “coil” qu’une de ses extrémités est alors mise à la masse : du coup, la partie de la résistance entre ce point de court-jus et la partie attaché à l’un des pôles ne compte pas, et la valeur de la résistance baisse alors.

      Sinon, sur la puissance à appliquer, en électro, ce n’est pas une question de valeur de la résistance : c’est une question de dimensions physiques de la résistance. Pour une puissance donnée, plus le “coil” est physiquement petit, plus la chaleur qu’on y envoie sera concentrée, et donc plus la température sera importante. Et inversement. Cf cet article de notre Gabier : https://danyvape.com/nuages-les-neuneus/

      Du coup s’il n’y a pas assez de puissance, ça va mettre des plombes à chauffer, et ça ne produira pas beaucoup de vapeur. S’il y a trop de puissance, ça va tellement chauffer que la mèche ne va pas suivre, et s’assèchera, donnant un goût de cramé (car c’est bien ce qu’il se passera : la mèche cramera, au moins un peu – dans ce cas, change là).

      Si tu te rends compte qu’à la puissance max où tu n’as pas de goût de cramé, tu n’as pas encore assez de vapeur à ton goût, refais un “coil”, mais physiquement plus grand (ie plus de tours, et/ou plus gros diamètre), augmente la puissance, et ça devrait aller mieux ;-)

      • C’est vrai que des fois, c’est encore plus bête. Ca peut aussi venir de la box. D’où l’intérêt d’un petit ohm-mètre pour traquer le problème :whistle:

      • Ça peut aussi yoyoter quand le contact entre le plot positif de l’ato et celui du mod ou de la box ne se fait pas correctement via le 510…

        On peut alors intervenir à l’aide d’un tournevis sur l’ato et/ou sur la box si l’un et/ou l’autre dispose(nt) d’un plot réglable.

        Mais la résistance me semble plutôt augmenter dans ces cas-là… :unsure:

Laisser un commentaire

Power-vaping, le test en quad-coils!

Le Parallel-coil : Présentation et construction