in

Des nuages pour les neuneus

Evidemment, la première question qui se pose est le pourquoi d’un titre aussi crétin. La réponse en est simple, c’est un test destiné à vérifier les dires d’une entreprise américaine spécialisée dans les medias affirmant l’autre jour sur Arte que le titre d’un article influence directement le nombre de ses consultations. Malheureusement, personne ne peut prédire dans quel sens iront les chiffres relatifs au présent essai et c’est vraiment très embêtant.

01 - cambouisMais venons en plutôt au sujet. J’ai, comme tout le monde, lu beaucoup de choses sur les résistances animant le coeur de nos atomiseurs. Les ohms, les volts et les watts n’ont en théorie plus aucun secret, je manipule tout ça avec une aisance à la limite du supportable. Et puis ? Et puis rien. Certains esprits pourtant brillants tels le mien, bardés de diplômes tous plus prestigieux les uns que les autres ne parviennent pas naturellement faire le lien entre la théorie et la pratique. Une étape couramment nommée “mettre les mains dans le cambouis” est nécessaire et les neuneus, dont je fais donc résolument partie, doivent obligatoirement se la fader pour y comprendre quelque chose.

Si mes souvenirs sont exacts, un courant électrique traversant un conducteur doté d’une certaine résistance provoque une dissipation de chaleur par effet Joule. C’est cette chaleur qui vaporise nos liquides aimablement amenés dans la fournaise créée par une spire de métal résistif via des mèches dotées d’une capillarité adaptée. Voilà pour la théorie électrique, nous autres neuneus n’avons pas besoin d’en savoir plus.

Hardi les amis, on va prendre le fil résistif de type Kanthal 0,3 mm acheté au coin des experts de notre shop préféré, on va se trouver un beau tuto sur le Navire ou ailleurs et on va se faire une belle bobine avec plein de spires pour vaporiser plein de liquide et avaler des stratocumulus de vapeur. Pas n’importe comment non plus car si on vape sur mod mécanique, on a bien compris qu’augmenter le nombre de spires augmente la résistance de la bobine et que du coup, l’accu n’aura plus assez de patate pour chauffer le fil comme il faut. Après quelques essais, on trouve que les alentours de 1,2 ohm donnent bien et on fait un truc comme ça, avec six tours de Kanthal d’un diamètre d’environ 2 mm :

02 - coil_03
Kanthal 0,3 mm

Le truc en question est bien aussi vu d’en haut :

03 - coil_03_up
Kanthal 0,3 mm up !

Et rougeaud comme il faut lorsque soumis à une puissance de 10 watts :

04 - coil_03_fired
Kanthal 0,3 mm fired !

05 - faineantCa se passe bien, on est content, on vaque à des occupations comprenant parfois la lecture de posts sur le Navire. Tiens, plus le Kanthal est épais, moins il est résistif… Ah ben du coup, en prenant du Kanthal plus épais, on peut faire des bobines avec plus de tours sans pour autant plomber la résistance… Et donc augmenter la surface de chauffe… Et obtenir plus de vapeur, hoho ! Mais bon, tu vois ça kanthal temps. Une commande de Kanthal 0,4 mm plus tard, nous autres neuneus sommes sur le point de tester dix spires de 2 mm affichant 1,1 ohm !

06 - coil_04
Kanthal 0,4 mm

Toujours top cool aussi vu d’en haut :

07 - coil_04_up
Kanthal 0,4 up !

Ah ! Un peu moins rougeaud que le 0,3 mm lorsque soumis à une puissance de 10 watts :

08 - coil_04_fired
Kanthal 0,4 mm fired !

La différence d’incandescence à puissance identique doit bien être normale, on a plus de surface à chauffer, faut envoyer plus de watts dans la spire en 0,4 mm… Hey, on vient même de comprendre comment tous ces type des forums arrivent à balancer 15 watts dans leurs atos alors qu’on a toujours eu le goût de brûlé passés 10 watts !

Dans l’euphorie de la découverte, on se demande bien comment ça se passerait avec du Kanthal 0,5 mm. Impossible à chauffer sur mod mécanique ? Encore meilleur sur mod électronique ? Et bien, en tant que digne descendant du fameux pirate Roger Néreux surnommé “Le Bon”, je serai magnanime et vous laisserai le découvrir mais tenez-moi au courant !

Authors

Amiral

Ecrit par Nesquick

Nesquick, dans la vape depuis 2013.
Intéressé par la découverte de ce nouveau monde de saveurs et de techniques... Bonne vape à tous !

41 Comments

Laisser un commentaire
  1. Ah ! C’est d’ailleurs en me disant que j’étais exactement ce genre de neuneu que je suis arrivé sur le navire :mail:

    Je comprends bien comment tout ça fonctionne, physiquement, mais ça ne me disait pas combien faire de tours de Kanthal autour de tant de diamètre pour être content. Je voyais bien que c’était une question de puissance envoyée dans une surface donnée de résistif, mais en recalculant les exemples sur le net, je trouvais que ça variait entre 40 et 100W/cm^2 :wacko: Sacrée différence…

    Mais voilà, ça ne marchait pas forcément… bon, aussi : je perdais le goût avec du Genesis à mèche câble qui oxydait et dégueulassait le liquide, la silice non creuse (ie hors Ekowool) “wicke” de toute façon mal, et le coton me donne parfois un petit goût de cramé quand il me fait le coup de la minuscule fibre qui se redresse et n’est plus humectée. Les galères venait déjà pas mal de la mèche…

    Est-ce que je suis moins neuneu maintenant, après quelques mois ? N’en suis pas sûr… pas sûr du tout : je tourne à ~60W/cm^2, à peu près la moyenne de ce que j’avais vu les autres faire…

    Avec ton montage, après un petit calcul, faudrait y envoyer quelque chose dans les 20W pour avoir ces 60W/cm^2 sur celui en 0,40mm – ça tombe bien : t’as un Dani Extreme :whistle: Avec l’autre montage sur le 0,30mm, 9-10W, ça me parait bien – Un truc : tes pattes me paraissent super longues, genre vers 7mm, d’après estimation de tes résistances par le calcul : tu peux gagner en puissance utile en faisant un peu tourner le coil de quelques degrés autour de l’axe du mod, pour rapprocher ses deux extrémités des pôles (les pattes qui chauffent pour rien, ça chauffe pour rien). Et je compte un tour de Kanthal de moins que toi, sur les photos :whistle:

    Des fois, j’essaye un peu plus, un peu moins. Des fois j’aime bien, des fois moins… suis encore pas si sûr… m’enfin, j’aime quand même bien mes montages, généralement : c’est déjà pas mal. Même si, ouep… les…

    • … mains dans le cambouis :scratch:

      PS : on dirait qu’il y a un bug avec le limiteur de longueur des messages – là, il me disait que ça passait, mais a bouffé la fin de ce que j’avais écrit, une fois posté :wacko:

      • Ah bah, j’ai essayé d’être gentil en faisant l’effort de “limiter” le nombre de caractère (enfin, ce que j’appelle me limiter, quoi). Et comme ça n’a pas marché, j’ai fait le pirate :-p

      • Bah pourtant, neuneu je me sens. Je vois très bien comment ça marche, mais ça ne m’empêche pas non plus de me prendre la tête, et surtout de devoir bidouiller les trucs avec mes doigts :unsure:

  2. Je m’attendais à une ridiculisation du sub-homing. Dommage :D

    La vérité transmisse par un Chaman Indien, Maître en nuages depuis 67 générations
    OU
    Comment soigner sa vape : Lutter contre l’étranglement de son nuage !

    Le secret, c’est la lute contre la déperdition de la chauffe et l’amélioration de sa transmission.
    Aujourd’hui tout le monde est concentré sur le cœur de chauffe (la bobine pour faire simple).
    Alors que l’important est plutôt le corps de chauffe, c’est à dire la cheminée et ce qui va permettre de ramener la chaleur envoyée par le bas à nouveau dans la cheminée.

    Tout le monde a déjà ressenti que la base du tank est parfois brûlante : preuve d’une énorme perte d’énergie.

    Nuage Qui Pleure = Consommation d’énergie sans intérêt/autonomie de batterie + dénaturation accélérée du produit + surconsommation de liquide + perte de puissance potentielle)

    Pour le corps de chauffe, il faudrait qu’elle englobe quasiment la résistance, qu’elle s’y visse par le conduit du haut et qu’en dépasse uniquement le coton.
    Plus sa surface est importante et massive, plus elle va permettre la “conductivité” (c’est pas le mot exact, mais ça leur plait tant) de la chaleur et la “lissée” jusqu’à la bouche du vapoteur). Sa surface externe devrait avoir une couche réflective de chaleur vers le centre de la cheminée, renvoyant encore plus de joules tout en protégeant mieux le liquide.

    il doit bien y avoir 40% de déperdition sur une résistance, et quasi aucune cheminée n’a de vrai capacité thermique massique. (j’allais dire aucune, mais peut être qu’une marque amazonienne perdue dans la forêt avec 3 sauvageons l’utilisant, le fait).
    Une température de chauffe plus uniforme du liquide.

    Pour aller encore plus loin…
    Si la cheminée se poursuit jusqu’au 3/4 du drip tip, dépassant du “tank” et un drip tip qui s’enfoncerait dessus, on y gagnerait encore.

    Vous comprenez maintenant pourquoi vous ne verrez jamais un…

    • Si tu rends la chambre plus massive, elle ne va pas monter en température autant qu’un truc plus léger, mais ça ne l’empêchera pas de pouvoir absorber de la chaleur…

      Parce que bon, la résistance du mod lui-même est tellement faible (hors contacts, ie 510, bornier, etc) que par rapport au reste, ça va être “peanuts”…. je ne dis pas qu’il ne va pas y avoir de pertes, mais elle vont surtout avoir lieu sur les contacts – le reste, à moins d’être extrêmement bas en résistance, ça va être très faible par rapport au “coil”.

      Le souci dont tu parles, il vient essentiellement de la conductivité thermique : bien sûr que de la chaleur va se barrer dans le metal autour du “coil”. Mets un truc chaud en contact avec du métal, et le métal va très vite monter en température, vu que sa conductivité thermique est excellente. C’est même pour ça que les pattes des “coils” ne font pas de “hot spot”.

      Mais en mettant du métal plus massif, tu ne vas pas résoudre le problème, juste le cacher… L’énergie sera toujours absorbée : c’est juste qu’il faudra plus de chaleur pour faire monter une chambre plus massive à la même température, et que cette chambre plus massive va donc rester plus froide, sous une même puissance.

      Maintenant, faut pas rêver : la chaleur qui est perdue à cet endroit, elle est perdue – on ne la récupèrera pas. Faut aller à plus de 200°C sur le Kanthal en contact avec la mèche, pour vaporiser. Le métal du corps de l’ato ne sera jamais à cette température (chaud, oui, mais pas 200°C). Et la seconde loi de la thermodynamique implique que l’on n’aura pas de transfert du froid vers le chaud sans travail externe au système thermique considéré… Pareil pour l’air et la vapeur dans la chambre : plus froid que le Kanthal, donc paf, c’est mort – ça ne retournera pas chauffer le “coil” (et c’est bien lui qui compte) :unsure:

      C’est pour ça que ça psychote sur la conductivité électrique : c’est là qu’on peut éviter des pertes. Les…

      • … autres sont inhérentes et irréversibles (me suis encore fait avoir alors qu’il me restait pourtant un caractère dispo pour le message :-p)

  3. Chaman parler de W en sub-hom, car toutes ces fausses formules qui oublient la résistance de la batterie, du mod, et des déperditions, des effets de convections, pressurisation, de propagation thermique… donnent un résultat fictif de 50% en fonction du set-up.. quand lui avoir Nuage Qui (Clearo P3 Prova)Rit !

    • Gloups…
      Mon premier coil en Kanthal 0,4 mm affichait 0,8 ohm, j’ai creusé un trou dans le jardin pour l’enfouir sous 5 mètres de terre.
      Hey, va falloir voir à arrêter d’effrayer mes neuneus !
      :whistle:

  4. Trop tard c’est fait… N’est pas neuneu qui veut.
    Moi, j’fais des tours, j’débite du résistif, j’coupe, j’recoupe, j’monte, j’démonte , j’remonte et quand ça rougit! OOOh, c’est bôôô!!
    Vive la vape à neuneu! :wacko:

    • Ah ben oui ! Mais quand ça devient encore plus rouge sur plus large de spire, c’est encore mieux ! :yes:

      Tout en restant raisonnable sur les ohms et les watts, bien sûr ! S’agit pas de se faire sauter la truffe…

      • Sûrement! J’en suis encore au stade du balbutiement avec les reconstructibles. Mes coils sont pas au top, ça a quand même tendance à s’améliorer, et ma praxis reste des plus empiriques. La technique pure ne me fascine pas, heureusement il y a des gens bien plus compétents en la matière sur le navire pour nous éclairer (j’ai bien du relire une demi-douzaine de fois de fois les articles de Ludo sur les accus). Par contre, les montages avec leur côté bidouille m’ont tout de suite branché, et oui, je reste béat quand ça fonctionne à peu près correctement.
        Les pistes que tu indiques sont intéressantes et je suis content de pouvoir mettre des mots sur ce que commençais à pressentir: résistif plus épais, plus de surface de chauffe pour une montée en température plus harmonieuse.
        Je vais donc continuer à marcher dans les pas de mes aînés avant d’en tirer mes propres conclusions. Merci à tous les contributeurs d’ouvrir le chemin.

      • La théorie donne les grands axes, après on est face au matos pour l’appliquer et c’est pas toujours évident. Il y a du Ludo et des formules derrière mon histoire d’augmentation de la surface de chauffe…

        Il m’a semblé que les photos pouvaient illustrer le truc et permettre de visualiser la théorie.

        Les montages sont moins d’être parfaits, je renverrai les pirates intéressés vers les articles de Michel, Kessen et plus récemment Vincent s’ils veulent voir du boulot plus “carré”. Ils fonctionnent néanmoins et la spire en 0,4 donne vraiment de plus beaux nuages que celle en 0,3 ! :yahoo:

  5. C’est quoi ton ato, un A7? Petit apparté: y’a un truc qui me gave chez les fabricants, c’est que c’est devenu quasiment impossible de trouver du matos dédié simple coil aujourd’hui. C’est au minimum dual coil et souvent l’arrivée d’air ne convient pas pour du simple.
    Relou je trouve…

    • Sur les photos, c’est une base de Taifun GT.

      On peut monter un tank ou un dripper sur cette base. Comme tous les atos, le Taifun GT a ses petites susceptibilités telle le placement de la mèche au niveau des encoches figurant au niveau du haut de la chambre de vaporisation mais quand il marche, il ne fait pas semblant !

      Il n’est pas franchement donné en version originale mais on trouve facilement des produits lui ressemblant étrangement à bien meilleur prix, notamment sur FT.

      Je possède un dripper iGo-T “dual coil” je je n’utilise qu’en cas de tests de liquides intensifs pour les raisons que tu soulignes. Il m’est arrivé d’avoir vidé le truc avant d’avoir trouvé la bonne position des trous d’arrivée d’air, qu’il soit monté en single ou en dual, d’ailleurs.

      • Ok, merci pour le retour, je vais investiguer.
        Ouais je sais, je suis tout le temps en train de ronchonner!
        Je dois être français… ;-)

  6. Namaste
    Pour faire bouillir ses nouilles au plus vite il est préférable d’avoir un feu puissant….
    Mais il y a le subtil plaisir de l’attente(pas celui de l’oncle)
    Ou alors pour espanter la copine faire une chambre en amiante et alimenter direct sur un poste à souder ; certes cela semble risquer.
    ou alors la jouer classe: contact en or fin, accus avec peu de résistance interne .Quand on aime on ne compte pas.
    J’ai essayé de faire mes résistance avec du kanthal plat :grosse galère.
    Finalement je me contente de monter mes résistance avec du kanthal o.2 ou 0.3 et j’en suis satisfait.
    mais l’appétit viendrait en mangeant pour passer a un autre niveau je vous lis et j’apprends

    • Belles variations sur l’axiome “chacun sa vape” !

      Je n’ai jamais essayé le Kanthal plat, ne voyant pas trop comment on s’en sert.

      Le 0,4 mm permet d’augmenter le nombre de spires en gardant une résistance faible, l’appréciation du rendu dépend des goûts. Vapeur plus importante, peut-être un poil moins de saveur.

      À toi de voir ! :-)

    • Le plat, c’est trop galère si on fait des spires jointives de “microcoil”. Et c’est aussi plus chiant à attacher aux borniers. Ca se pince tout de même assez facilement, mais le remettre droit (si on a fait sauter sa réserve de la bobine :whistle: ), c’est autre chose…

      Par contre, niveau inertie thermique, c’est vraiment bien : ça monte et redescend très vite en température :good:

  7. Tiens je profite du thread parce que moi aussi j’ai une question B-)
    Qu’en est il des coil twisted ? Qu’apporte concrètement cette technique ? A part une résistivité plus élevée je pense.

    • Résistivité plus élevée, oui : “n” câbles “twistés” équivalent à avoir “n” résistances mises en parallèle, et donc à diviser la résistance par “n” (en pratique, un peu moins que “n”, car le “twist” rajoute de la longueur de câble, et donc de résistance).

      Au début, je pensais que ça ne servait qu’à se fabriquer du câble moins résistif quand on n’en a pas sous la main, mais c’est vrai qu’il y a un autre aspect : ça fait quelques interstices dans le câble (comme s’il était poreux), et ça permet à la vapeur de sortir plus facilement du “coil” ;-)

      Par contre, c’est chiant à fabriquer :wacko:

      • :bye:

        Ouaip, 40cm de longueur initiale ne font pas 20cm de twisted : Comme lorsqu’on se fait une tresse, on raccourci la longueur étant donné que c’est pas aligné de façon parallèle.

        On a la résistivité de 2x20cm, mais c’est plus court en longueur. On va perdre plus ou moins 5cm. Plus ou moins suivant “combien” on va le “twister”

        Ceci étant dit, je vais m’acheter du 0.4 dans les prochains jours !

  8. Merci pour cette explication (avec les photos).
    Cela m’aide à comprendre certaines choses (soucis) avec mes récents montages … :scratch:
    et l’utilité du “heating coefficient” sur le calculateur de microcoil !!!

  9. Bonjour,
    Pour faire du twisted, rien de plus facile, j’ai réussi du premier coup (j’ai pas inventé l’astuce, je l’ai trouvée sur YouTube). prendre une bonne longueur de kanthal, le plier en 2 parties égales? Prendre une visseuse ou perceuse mettre un fer rond replié dans le mandrin. Glisser le boucle de kanthal dedans. L’autre côté, torsader les 2 fils pour commencer, tenir ce début de tresse avec une pince, tendre correctement, et mettre la visseuse en route, pas trop vite. Quand la boucle côté visseuse casse, c’est fini. Toujours bien effectuer une tension entre la pince et la visseuse. Allez voir sur YouTube, il y a un petit film qui explique impeccable

    • Moi je le fais avec un stylo, un trou dans mon bureau, et un tournevis !

      Je rentre les deux extrémités du fil dans le petit trou du bouchon, je referme le bouchon sur les fils pour bloquer le tout. Je plante mon petit tournevis dans le trou de mon bureau(qui est sur la tranche du plateau), je passe la grande boucle de fil autour du tournevis, et je tourne mon stylo à deux mains pour être le plus régulier et stable possible.

      Ca m’évite de m’embêter avec une perceuse, mes fils sont parfaitement réguliers, et j’ai une meilleur idée de la tension excercée dans le fil pendant que je tourne. C’est vraiment pas compliqué, pas besoin de matos, et ça donne de très bons résultats !

      Et sinon, avant de tout décrocher, je garde le fil bien tendu et je passe une flamme de briquet le long du fil pour que ça ne bouge plus du tout. On se retrouve avec du kanthal twisté très malléable, qui ne perd pas sa régularité quand on fait notre microcoil.

  10. Test du Kanthal 0.5 mm effectué : 12 tours de 2 mm de diamètre environ pour une résistance de 0.7 ohm. Ça marche mais faut monter dans les watts, 12 minimum pour émouvoir la big spire.
    À l’issue de ce premier test, le 0.4 paraît mieux convenir à ma vape méca non kickée ! À moins qu’avec seulement 8 tours…
    :scratch:

    • Ah oui, j’ai testé avec du 0,5 mm aussi mais ça descend trop bas pour moi. J’hallucine quand je vois des gars descendre en dessous de 0,1 Ohm! Pour moi, en dessous de 0,8 ça m’arrache déjà bien la tronche… :wacko:

      Alors oui, le 0,4 est super pour mon montage simple coil sur Magma (je ne jure plus que par celui-ci, aux oubliettes le Storm A!). 12 tours sur un diamètre de 1,8 mm et j’obtiens 1 Ohm, ce que je trouve idéal actuellement, et comme les pôles du dripper sont espacés, ça couvre juste l’espace nécessaire avec des pattes très courtes.

      Et puis ces fils épais ont un autre gros avantage: ils sont beaucoup plus résistants aux changements de mèches également et plus facile à travailler je trouve. Pas besoin de les torcher, un simple serrage à la pince après chauffe et ça tient nickel!

      • Je le torche quand même, le Kanthal plus épais (suis au 40mm, au courant), mais c’est vraiment le gros avantage, la résistance aux changements de mèche :yes:

        L’inconvénient, c’est la latence : faut chauffer l’épaisseur en plus, donc ça met plus de temps, à puissance identique :unsure: On peut pas tout avoir…

      • Pour le kanthal épais qui fait un effet diesel, j’ai vu Rip Trippers utiliser du Kanthal plat 0.3*0.5. L’inertie termique était donc moins élevée que sur du 0.5(cylindrique), la surface est plus régulière et plus large.
        Par contre on trouve pas ça facilement et ça avait l’air de couter la peau des fesses :whistle:

      • Ah bah oui, le “ribbon”, ça marche nickel contre l’inertie. Mais va faire des “microcoils” avec ça (sans même parler de “microcoils” qui durent)… surtout du 0,05mm d’épaisseur (j’imagine que c’est ce dont tu parles, sinon, à 0,5mm ou 0,3mm d’épaisseur, ce n’est plus du “ribbon”).

        Il y a d’ailleurs du 1mmx0,05mm chez Liquides-ecig (pas plus cher que le reste). J’en ai. Ca marche bien, mais même sans “micro-coil”, c’est un enfer à enrouler : tellement fin que ça se plie pour un rien. Faut quand même se dire que 0,05mm, c’est fin comme du papier bas de gamme (le papier crado au travers duquel on voit quand on écrit, et qui se troue à la simple vue d’une gomme). Et encore : le mien fait 1mm de large : je n’ose pas imaginer avec 0,3mm de large (trois fois plus de tours à faire ! ) :wacko:

        On était d’ailleurs à vanter le gros Kanthal parce que c’est pratique, et que ça résiste bien aux changements de mèche (pour ma part, en électro, je m’en fous pas mal de la basse résistance que ça apporte).

        Et c’est bien le propos : soit on a une faible inertie, mais c’est fragile et chiant à manipuler ; soit c’est solide, mais il y a de l’inertie… Comme je le disais, on ne peut pas tout avoir (et perso, je préfère le pratique et durable, quitte à me taper de l’inertie) :unsure:

    • Je suis resté en 0.5 sur le Taifun GT “The Dripper”… 8 tours de 2 mm, environ 0.6 ohm. La spire est en effet bien trapue, aucun problème pour passer les mèches. Le liquide crépite comme j’aime bien, sans cramer mais il y a pas mal de condensation dans la chambre. Méthode “Ludo” (continuer l’aspiration après relâchement du switch) quasi obligatoire.

      Le Taifun GT est repassé en 0.4 mm, ça vape pépère avec le Puff qui s’avère de surcroît très pratique pour tailler de bonnes mèches d’épaisseur constante qui obstruent parfaitement les encoches à misère du Taifun.

      La période est stable, pas d’achat de nouvel ato en vue pour l’instant ! B-)

  11. TOUT UNE ÉPOQUE …. Mais instructive aussi !
    Que Dire: Démarrant la VApe il y a un an passé , 15w semblait correct pour du MTL, puis même dans cette Forme de VAPE, les nouveaux Atos permettaient d’être au delà des 20w avec un Rendu meilleur et une production de Vapeur plus conséquente…
    Je Crois définitivement qu’il y a un effet d’être RASSASIÉ Par une Bonne Taff, soit par sa teneur en Nicotine, soit par son Volume ou les 2..
    Et le Vapoteur quittant la Tueuse se retrouve d’abord principalement sur le Tirage serré..
    Puis , le Clapton et autres douceurs, ont pour moi 1 véritable intérêt GUSTATIF, mais demande des W, sans parler de l’Axe des Coils qui avoisinent désormais allègrement les 3.5mm..

    J’ai donc eu la CHANCE en une année de Bénéficier des tâtonnements de la Préhistoire que certains ont vécus Ici …
    Mais la donne est la même au Final , ce fameux Coefficient de Chauffe , est -Il un Graal Absolu , qui a fixé ses limites hautes & Basses ..!!??

    Comme quoi une Paléolithique peut soulever des Questions en 2018, même en vapant souvent plus proche des 40w actuellement, quelle Évolution ..!!

    Et si ce n’est encore que le Début …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-) 
 

Coton organique japonais en carrés : premier contact

Le Roi des grincheux