in ,

Normes AFNOR sur la e-cig et discussion avec le Pr Dautzenberg

Hé oui, j’y étais…

Une conférence de Presse s’est déroulée ce matin dans un resto à Bercy sur les nouvelles normes rédigées par l’AFNOR et le professeur Bertrand Dautzenberg pour essayer de normaliser le marché de la cigarette électronique.

Si vous êtes comme moi, qui ne connaît rien aux services de normalisation, il est bon de savoir d’abord de qui l’on parle :

AFNOR : L‘Association française de normalisation (AFNOR) est l’organisme officiel français de normalisation. Elle représente la France auprès de l’Organisation internationale de normalisation (ISO), du Comité européen de normalisation (CEN). Depuis le 1er janvier 2014, suite au rapprochement d’AFNOR et de l’UTE (Union Technique de l’Électricité), elle est membre du Comité européen de normalisation en électronique et en électrotechnique (CENELEC) au niveau européen, et de l’IEC au niveau international.(Tiré du Wiki)

Cette organisation donne donc des recommandations techniques sur divers sujets, ce qui se traduit en fin de compte par le logo NF sur les produits.

Dans notre cas, les normes pour la e-cig n’ont rien d’obligatoire, elles sont d’application volontaire et les fabricants peuvent les appliquer ou non mais auront intérêt à s’y plier pour vendre au maximum de consommateurs. Ces normes ne sont que des indications à la Loi et ne peuvent la faire changer, elles s’y ajoutent et donnent des directives.

Norme XP D90 300 1 sur le matériel

  • Risque de surchauffe : notice obligatoire sur papier et en ligne, arrêt de la batterie au bout de 10s
  • Ne doit pas couper, blesser ou exploser (dommage pour la Cloupor…)
  • Doit résister aux chocs : chute de 1,5m
  • Risques chimiques limitées

Norme XP D90 300 2 sur le e-liquide

  • Sécurité du flacon : bouchon+matériau (éviter le Bisphénole A)
  • Qualité des ingrédients
  • Notices explicatives : liste des ingrédients, informations, doses de nicotine,etc.

Toutes ces normes sont déjà appliquées, selon moi, par les laboratoires français pour les liquides, mais ceux qui importent comme les USA, doivent revoir entièrement leur copie s’ils veulent continuer à envahir le marché français.

Pour le matériel, j’ai encore du mal à comprendre si c’est juste facultatif ou si tout autre matériel sera interdit : Kayfun et autres Taifun dont la contenance est supérieure à 2ml. Ces normes sont là pour indiquer au gouvernement ce qu’il faudrait faire et transposer la TPD.

J’ai discuté un peu avec le professeur et il m’a dit en rigolant que mon matériel (SX mini+Kayfun) sera illégal dans 1 an, ce qui prouve bien qu’ils risquent d’interdire à la vente tous les clearos supérieurs à 2ml ! Pour lui, les sites d’information comme les blogs et les forums ne seront pas impactés, car ils ne font pas de pub directe (article payé par le distributeur). Je n’en suis pas sur, mais j’espère qu’il a raison.

C’est bien la 1re fois que j’assiste à une conférence de Presse, n’étant pas du tout journaliste, c’est fort quand même ! Je n’ai pas de photo, mais j’étais encore en orange… Sinon ça vapait pas des masses, je préfère les vapéros!

 

Ecrit par Cap's

Dany, fondateur du Danyvape et de Danyworld
Plus de clopes depuis le 1er jour, le 21 sept 2012...
À l'abordage !!

13 Comments

  1. Principales recommandations des deux normes volontaires :

    La norme sur les cigarettes électroniques – XP D90-300-1
    Les risques de surchauffe de la source d’énergie ou de la chambre de vaporisation. C’est un risque qui est prévenu par des dispositifs techniques de sécurité et par la notice d’information du produit.
    Elles ne doivent pas risquer de couper, blesser ou exploser.
    Les revêtements qui les composent ne doivent pas libérer de substances allergisantes ou toxiques, ni provoquer de brûlures.
    Les cigarettes électroniques doivent résister aux chocs, un protocole de test de chute de 1,50 mètre de haut est préconisé.
    Les risques chimiques doivent être limités, les métaux constituant la résistance de l’atomiseur ne doivent pas contenir de mercure.
    Deux pictogrammes sont créés pour indiquer le diamètre de l’orifice de remplissage de la cigarette électronique et le diamètre de l’embout du flacon compte-goutte d’e-liquide, afin de ne pas l’utiliser avec des cigarettes électroniques à orifice fin.

    La norme sur les e-liquides XP D90-300-2, avec ou sans nicotine

    Les exigences décrites par la norme sont très fortes sur les ingrédients utilisés et à ne pas utiliser.

    La sécurité du flacon :
    Fournir un bouchon de sécurité plus un bouchon compte-goutte (ou bouchon pipette)
    Interdiction de tous les matériaux pouvant libérer des molécules susceptibles de représenter un risque pour la santé humaine, de type bisphénol A par exemple.
    Les qualités des ingrédients utilisés :
    Qualité pharmaceutique ou plus quand ces qualités existent, pour le propylène glycol, le glycérol, la nicotine, l’eau (> 90% du e-liquide)
    Qualité alimentaire pour l’alcool et les mélanges aromatisants.
    La liste des ingrédients interdits :
    Les substances cancérogènes, mutagènes, toxiques pour la reproduction 1 et 2 ou STOT 1 respiratoire; les huiles végétales ou minérales ; les sucres et édulcorants ; les conservateurs susceptibles de libérer du formaldéhyde, des substances énergisantes et médicamenteuses, etc.
    Etiquette et notice d’information:
    La composition, la date limite d’utilisation optimale, les consignes de sécurité, la population à risque, etc.
    Les doses de nicotine : une information fiable
    Les taux affichés ne peuvent varier de plus ou moins 5%. (Ex Nicotine 20 mg/ml).
    Le rapport VG/PG (glycérol/propylène glycol) est indiqué en ratio masse/masse, (ex VG/PG: 25/75).
    La norme délivre des exemples de méthodes de dosage de la nicotine et de certains composés indésirables.
    Une information claire sur les ingrédients
    Les ingrédients sont annoncés, en ordre décroissant.
    Signal de la présence d’alcool > 1,2° et des allergènes alimentaires.
    Une notice d’information exhaustive
    Consignes d’utilisation, de manipulation, de conservation, d’action en cas d’ingestion ou de contact cutané, information pour les groupes à risques spécifiques.
    Option : accessible en 2 clics sur Internet depuis l’adresse indiquée sur le flacon.

    [1] L’Institut national de la consommation (INC) a mené une étude comparative sur les cigarettes électroniques, publiée dans le magazine « 60 millions de consommateurs » (septembre 2013). Les résultats de cette étude ont montré que ces produits ne sont pas sans danger pour les consommateurs.
    [2] Le professeur Bertrand Dautzenberg préside l’Office Français de Prévention du Tabagisme (OFT) et enseigne la pneumologie à l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC).

    source
    http://www.infodsi.com/articles/155042/cigarettes-electroniques-afnor-publie-premieres-normes-monde.html

  2. Je n’ai pas l’habitude de lire ce genre de prose et d’imaginer les conséquences lapidaires de formules apparemment anodines, il me semble néanmoins que :

    – XP D90-300-1 interdit la vape mécanique et les atomiseurs à tank plexi ou pyrex qui ne résistent en général pas à une chute de 1,5m.

    – XP D90-300-2 met la pression sur les fabricants de liquides, je ne crois pas que ce soit nuisible pour les consommateurs que nous sommes.

    Mais comme dit le Cap’tain, ces normes ne sont que techniques et leur existence n’influera pas forcément les lois à venir.

    • Oui, enfin une chute de 1,5m sur quoi??
      Sur du parquet ou sur du beton c’est pas la même chose….
      De toute façon je pense que tout sur quoi l’on vape actuellement sera interdit et Dautzenberg ne voit pas d’un bon oeil nos mods qu’il appelle « Tour Eiffel ».
      Ceci dit, il est contre aussi la « JAI » qui « sert juste à continuer à fumer » et il l’a dit pendant la conf.
      Big Tobacco était présent dans la salle, faut le savoir.

  3. Sinon, pour la vente des ato reconstructibles, il suffit de vendre uniquement les pièces détachées avec une belle notice de montage sur un site, et HOP plus de problème…. « En Avant Toute »!

  4. Ce n’est pas parce que une norme existe que tout le reste des produits qui n’ont pas cette norme sont interdit. C’est juste une indication pour le consomateur sur la qualité de fabrication. Heureusement les rank pyrex et mods meca seront tjs la.

  5. « il m’a dit en rigolant que mon matériel (SX mini+Kayfun) sera illégal dans 1 an, »
    Un coup sur deux, il fout la merde ce Dautzenberg. Il peut pas fermer sa gueule complètement ce brave monsieur???

    • S’il était pas là ça serait bien pire.
      Il est médecin pneumologue, il exerce, voit tous les jours ses patients mourir du tabac et essaie de trouver une solution pour arrêter le massacre.
      C’est pas lui qui a voté la TPD qu’il trouve absurde.
      Donc je vois pas pourquoi on lui taperait dessus surtout qu’on est loin d’avoir son niveau de compétence.

    • Il y a un truc qui me dérange avec lui c’est qu’une déclaration sur deux est contre la vape.
      En gros, pour lui c’est moins pire que le tabac. Moi je dis que c’est mieux. La seule chose sur laquelle je suis d’accord avec lui c’est que l’idéal est de ne rien faire.
      L’idéal c’est de boire de l’eau. Cela dit, un bon verre de vin ou un coca c’est sympa. Pourquoi faudrait il donc brider le vin ou le coca ?
      Le simple fait de prouver et dire que leur abus est dangereux pour la santé suffit. Tous les abus sont dangereux d’une manière générale d’ailleurs.

      Je vois la vape comme une nouvelle expérience gustative qui nous sort du tabac au départ. Mais les goûts expérimentés avec la vape, je n’ai jamais fait de telles expériences gustatives avec la nourriture ou l’alcool, c’est une autre dimension du goût. Il y avait le liquide, le solide, il y a maintenant l’aérosol.

    • C’est le souci avec la déontologie médicale : ils jurent de défendre la santé, pas de nous faciliter la vie. Du point de vue d’un médecin, même moins de nicotine, même dans de meilleures conditions, c’est toujours de la nicotine, et l’inspiration de trucs dont on pourrait se passer.

      Mais la plupart des médecins font la part des choses : s’ils ne peuvent pas, déontologiquement, nous encourager, quand ils ne nous découragent pas, ça en dit déjà long – d’autant plus quand ils se montrent contents d’avantages comme la réduction de la dépendance ou l’absence de combustion ;-)

      Hippocrate implique toujours un peu d’hypocrisie : si on est capable de lire entre les lignes, ce n’est pas un problème. Par contre, quand on utilise ça pour ses petits agendas viciées et vicieux, comme MST, là, c’en est une toute autre :whistle:

  6. Il est pas contre la vape, c’est sur il dit que le mieux est de rien prendre et d’arreter avec la seule volonté.
    C’est d’ailleurs possible car j’ai plein de copains qui ont stoppé net la clope sans rien prendre pour de multiples raisons : age, gosses, etc.
    Une expérience gustative faut quand même pas pousser…. C’est sympa la vape, mais j’aimais bien la chicha aussi et celle à la pomme avait plus de gout que n’importe quel e-liquide et je préfère manger un super plat que de vaper du Goose Juice, si bon soit il.
    Moi je dis que c’est l’invention du siècle pour remplacer la clope mais pas pour remplacer les autres plaisirs. ;-)

    • Non, ça remplace pas. C’est autre chose. Je vape plus par gourmandise qu’autre chose. C’est sans doute pour ça que je passe mon temps à changer de jus, tester d’autres marques, d’autres types de saveurs…. :-D