NextEra en mesh ? Oui !

2 Août 2018/
-- Atomiseur
Remerciez l'auteur en lui donnant votre vote ;-) ------>
22 0

Présentation du NextEra, un excellent RDTA grec proposé par VapeWare Mods et test en montage “genesis”, sans doute son montage de prédilection.

Le NextEra de VapeWare Mods… Jamais entendu parlé ? Mais si, dans les commentaires, dans celui signé du matelot Graphite ! Ben oui, il y fait allusion… Oh, il n’en fait pas des caisses, juste une citation et pour être honnête, j’avais complètement oublié cette intervention lors de la commande de ce RDTA sur un portail du lointain Orient. Ce qui m’a plu chez le NextEra, hormis bien sûr la recherche d’un matos supplémentaire permettant de pécho les frais de port gratos, c’est son petit air de “pas comme les autres” que nous allons examiner de plus près sans plus tarder.

NextEra, la découverte

Ah oui, ça devient franchement ringard mais d’un autre côté, comment faire autrement ? Il faut bien le montrer cet atomiseur alors tant pis pour les quolibets, j’y vais une fois de plus de la sempiternelle photo des pièces constituant le bidule.

Bon, j’ai quand même fait l’effort de placer le drip-tip en premier sur la ligne, ce qui constitue une véritable révolution vu que d’habitude, je le mets en dernier. Nous voyons ensuite le tank et le drip-top, tous deux de matière acrylique, puis la chambre de vaporisation suivie de la base. Ces pièces sont toutes parfaitement finies, exploit sans doute à relativiser puisque notre NextEra ne comporte aucun filetage, habituel talon d’Achille du fraiseur extrême-oriental. Mais insérons plutôt le drip-top acrylique dans la chambre de vaporisation :

Le drip-top s’emboîte parfaitement tout en gardant la capacité de tourner pour proposer un réglage classique de l’arrivée d’air, sûrement efficace. On peut d’ores et déjà positionner le drip-tip, court mais agréable en bouche tout en remarquant que les trois orifices d’air-flow se trouvent en face de la fenêtre pratiquée dans la chambre pour une aération maximale à laquelle je ne toucherai sans doute plus jusqu’à la fin de cette présentation.

Le tank se glisse sur la base à la mode NarBA, constituant une réserve de liquide d’environ 2 ml :

Sauf qu’ici, nul besoin de forcer comme un bourrin pour parvenir à le pousser jusqu’à sa position opérationnelle. Il y va bien cool, ne se casse pas en deux chemin faisant et garantit tout de même la parfaite étanchéité de l’ensemble. Messieurs de chez NarMods, si vous me lisez, sachez que nos amis grecs de VapeWare Mods ont deux-trois trucs à vous apprendre au sujet des RDTA… Mais fi de tout mauvais esprit, continuons donc en enquillant la chambre sur la base afin de contempler notre NextEra tout beau, tout frétillant.

A ce stade de l’exposé, on ne peut que se réjouir devant ce chouette atomiseur bien fichu, facile à démonter et totalement dépourvu de filetages. Un petit cierge offert à Saint-Plastoc suffira certainement à nous rassurer quant à la pérennité des divers joints toriques devenus de ce fait les pièces maîtresses de l’assemblage, y compris les petits silicones merdouilleux chargés du maintien du tank.

NextEra, le montage

Avant de foncer tête baissée sur un micro-coil coton traditionnel, offrons-nous une vue rapprochée de la base du NextEra.

Un RDTA ou “top-coil“, certes mais doté quand-même d’un pôle positif bien trop saillant pour être honnête. Les amateurs d’Origen ou de NextGen (le cousin de ce NextEra dans la gamme VapeWare Mods) l’auront déjà compris, nous somme ici devant un plateau de type “genesis“, un truc que l’on peut parfaitement monter en micro-coil coton vertical si on y tient vraiment mais que les puristes équiperont de mesh sans coup férir, tout en se gaussant cruellement des pauvres types qui auront opté pour le minable confort d’un tortillon cotonneux tout moisi…

Montage micro-coil du NextEra

Ah ha… Nous chez DanyVape, on se cogne du qu’en dira-t-on comme de l’an quarante et on fait ce qu’on veut, quand on veut. D’ailleurs, c’est au total mépris de l’avis des puristes que j’ai équipé le NextEra d’un bon vieux micro-coil coton en premier montage pour un résultat absolument excellent, une vape incroyable de saveurs qui m’a immédiatement donné envie d’un test en genesis, le montage “naturel” du NextEra, le montage pensé par le moddeur… Rien à voir donc avec un quelconque avis extérieur, chez DanyVape on fait ce qu’on veut. Le problème bien sûr c’est qu’un montage genesis prend du temps mais bon, en période de vacances j’imagine que le loisir est un peu moins rare que d’habitude alors on va y aller en commençant par les trucs simples qui mettent en confiance.

Montage Genesis du NextEra

La première chose à faire pour réaliser un montage genesis c’est bien sûr de se procurer une feuille de mesh, cette espèce de toile d’acier plus ou moins fine que l’on trouve encore assez facilement sur l’étal de nos shops favoris. Mon érudition n’allant pas jusqu’à pouvoir disserter sur les avantages comparés des différentes sortes de mesh existantes, j’utilise volontiers du “500” très fin pour les montages genesis, gardant le “200” plus épais pour confectionner des pailles ou pour équiper les bizarreries genre Mesh Pro. Comme on ne va pas mettre toute la feuille de mesh dans l’atomiseur, commençons par un atelier découpage.

A première vue, une bandelette de 5 cm de long sur 2 cm de large devrait faire l’affaire, une paire de ciseaux standard suffira à la découpe. Pour un montage genesis il faut aussi du Kanthal mais inutile d’en choisir du gros. En général, les vapotos rodés au chalouf utilisent du 0,3 mm pour un tortillonnage standard tandis que les adeptes de la méthode dite “pulse” vont plutôt vers un 0,4 mm moins fragile et plus rigide. En tant qu’adeptes du “pulse” (si, si), nous allons ici opter pour du 0,4 mm.

L’enroulement du Kanthal ne pose pas de problème particulier, il s’agit de réaliser une résistance à spires espacées de quatre ou cinq tours sur un gabarit de 2,5 mm, diamètre adapté à l’orifice dédié visible entre les pôles au niveau de la base.

Le placement en vertical du solénoïde ainsi obtenu sur le plateau de l’atomiseur se passe de commentaires, on l’a tous fait au moins une fois ! D’ailleurs, je fus surpris lors de mon premier montage genesis sur le NextEra de la facilité déconcertante avec laquelle les pattes de Kanthal trouvaient leur pôle respectif. Les choses se sont inexplicablement gâtées lors du second montage où tout a foiré, me donnant énormément de fil à retordre au sens propre comme au sens figuré. A n’y rien comprendre !

Le moment est venu d’entrer dans le dur puisqu’il faut à présent enrouler la bandelette de mesh en un cylindre le plus régulier possible. On se la prend pour cela délicatement entre les doigts, on l’enroule comme on roulait naguère du tabac dans une feuille de papier fin et au bout d’un moment, bim ! On obtient un super résultat :

Il peut ici être nécessaire de reprendre le cylindre de mesh, de le rouler à nouveau entre les doigts de façon à réduire son diamètre en le serrant de plus en plus, l’idée étant de le glisser en forçant très légèrement dans le tortillon de Kanthal déjà en place sur le plateau du NextEra.

Ah ouais, c’est pas mal mais notre mesh est bien trop long, il va sortir par le drip-tip et mettre la grouille partout si on le laisse dépasser comme ça. La bonne nouvelle, c’est qu’on peut encore le couper d’un claquement de pince sec, franc et décidé.

Cool ! Vu comme ça, on se retrouve devant un nid à court-jus puisque le mesh conducteur offre une véritable autoroute aux électrons fortement friands de ce genre de situation favorable aux excès. Qu’à cela ne tienne, nous allons quand même visser notre NextEra sur une bonne box électronique capable d’envoyer un courant d’assez faible puissance, disons d’une quinzaine de watts. Ouais je sais… Normalement, on oxyde le mesh à part, au chalouf et on monte l’atomiseur sur un bon vieux mod mécanique genre Nemesis ou Caravela lorsque l’œil du maître estime l’état adéquat atteint mais nous ici, on a dit qu’on faisait la méthode “pulse” et pour ça, une box électronique c’est mieux.

La méthode “pulse” permet de se passer d’un chalumeau en envoyant de brèves impulsions électriques au montage, jusqu’à ce que l’oxydation du mesh sous l’effet de la chaleur le rende isolant. Au début, ça craint un peu sur les bords et au milieu mais c’est normal.

Comme le montre la photo ci-dessus, le processus commence par une hyper-activité autour du pôle positif ou ça rougeoie à fond les ballons alors que rien ne se passe ailleurs, hormis une petite étoile claire plus que suspecte juste avant le pôle négatif. Ce genre d’étoile est ce que les experts appellent un “point chaud” qui doit impérativement être éradiqué. Comment ? Hum… Personnellement, j’essaye au maximum d’égaliser les écarts entre les spires à l’aide d’un petit tournevis plat, je gratouille, je resserre le coil… Bref, je fais ce que je peux, en espérant voir l’incandescence gagner l’ensemble du coil à chaque nouvelle impulsion donnée. En général, c’est au moment précis où l’on commence sérieusement à s’en vouloir de s’être laissé embarquer dans ce merdier, juste avant de balancer le mesh, l’atomiseur et la box par la fenêtre la plus proche que le miracle a lieu.

Incroyable, non ? Le Kanthal arrête de menacer la terre entière de rupture immédiate, de chauffer n’importe comment sans aucune logique pour devenir soudainement docile comme un chaton. A ce stade de la manipulation, on peut légitimement commencer à saliver d’aise car le but est atteint, le mesh s’est oxydé et le montage genesis est opérationnel. Yeah ! :yahoo:

NextEra, la vape

Comme dit plus haut, le NextEra est déjà excellent en micro-coil coton et ne va assurément pas devenir dégueu en genesis. On peut donc lui confier un bon liquide de qualité, par exemple un jus découvert dans une superbe revue sur DanyVape et se préparer à une mémorable dégustation.

Et bien oui, il le fait ! Le NextEra, reniant ses racines grecques et un tirage traditionnellement serré, offre une vape pleine et onctueuse tout à fait praticable en inhalation directe légèrement contrainte, le tout avec un rendu des saveurs absolument exceptionnel pour un volume de vapeur produit des plus acceptables. Magie du mesh… Alors bien sûr le dit mesh chauffe un peu à l’usage, préférant les liquides tabacs ou gourmands aux fruités mais je ne me suis cependant toujours pas remis de la précision des saveurs délivrées sur un tabac aromatisé à la mûre où l’effet “compotée” ne dérangeait pas, bien au contraire, pour un résultat à mon sens nettement supérieur à celui obtenu avec un montage micro-coil traditionnel.

Ah, j’allais oublier… Le NextEra est livré avec un pin BF permettant aux accros des boxes à bouteille de pallier la faible contenance du tank. Alors les vapotos, si vous avez le temps et la patience pour bricoler une méthode “pulse”, foncez !

:bye:

Notez ce produit si vous l’avez : Mauvais produit(-1)Produit pas mal(2)Bon produit(+3)Très bon produit(+4)Excellent produit(+5) (2 votes, moyenne: 5,00 sur 5, Score 10)

Loading...

Remerciez l'auteur en lui donnant votre vote ;-) ------>
22 0
Publié par : Nesquick

Fonction sur le navire : Gabier promu Lieutenant de vaisseau - Nesquick, dans la vape depuis 2013, intéressé par la découverte de ce nouveau monde de saveurs et de techniques... Bonne vape à tous !

Comments

Cet article a 19 commentaires.

Les rangs correspondent au nombre de commentaires :Nouveau contributeur/Bronze clair-foncé/Argent clair-foncé/Or clair-foncé/Saphir/Rubis/Emeraude/Diamant.
  • Fil - Rang : Saphir 2 août 2018 9 h 42 min Répondre

    Hello, Nes ! tes revues :mail: font s’agiter ma carte bleue, en plus de me réjouir de ton style et de ta précision !
    Celui-là, d’ato, m’intéresse absolument, surtout pour le pin BF, et je vais aller faire un tour vers l’orient extrême.
    Il est probable que je fasse un coil vertical, mais avec du bon vieux coton, n’étant pas adepte des patiences infinies nécessaire au mesh, même si ces montages sont indéniablement mieux… flemmard un jour, flemmard toujours !
    C’est important également de souligner qu’il faille être tout précautionneux avec les joints, seul garantie que l’ato tienne entier…
    Merci beaucoup pour ton lien :rose: : le « Cherry Chérie » est vraiment un bon liquide, que j’apprécie fort !

    • Nesquick - Rang : Diamant 2 août 2018 21 h 19 min Répondre

      Franchement, les liquides du laboratoire Sense méritent leur “pulse” ! Bon, si vraiment y’a blocage, un MC coton leur ira aussi sur le NextEra.
      Tiens, je l’ai pas dit dans l’article mais un NextEra original va chercher dans les 180 boules… Franchement, c’est trop, c’est déconnant alors je le dis en commentaire sous mon entière responsabilité, cap sur le clone ! :yes:

  • Le Capitaine - Rang : Diamant 2 août 2018 9 h 55 min Répondre

    EXCELLENTE revue, à laquelle j’ai donné à Google une recommandation pour être un article phare du navire!
    Après plus de 1000 articles, nous sommes encore capable de donner des tutos de montage, plus précis, plus élaborés avec notre expérience qui s’enrichit d’année en année :heart:
    En lisant tous les commentaires, on se rend compte que beaucoup de pirates ont encore bien des choses à dire et peut être que tes articles leur donneront envie de partager leur expérience en allant plus loin qu’un commentaire :whistle:
    Pour info, nous avons dépassé les 5M de vues depuis la construction du navire, c’est chouette! :yahoo:
    Merci à tous et bon vent

    • Fil - Rang : Saphir 2 août 2018 10 h 34 min Répondre

      Chapeau bas, Cap’tain !!
      Carrément plus que chouette… !!!
      Cette notoriété n’est due qu’à ton idée de base : un blog coopératif de bonne tenue, où personne ne fait le malin (ce qui n’empêche pas l’humour…) et où les expériences de chacun s’entrecroisent.
      Oui, après plus de mille articles et 5M de vues, on peut encore donner envie de lâcher la clope et d’entrer avec le plus de sérieux possible dans les arcanes de la vape (du kit le plus simple où on appuie sur un bouton jusqu’aux montages les plus chiadés pour les aficionados).
      Alors, ce serait bien que des nouvelles revues et revuistes continuent à apparaître !
      Longue vie au Navire et un grand BRAVO !!!
      Merci à tous et bonne vape !

    • Nesquick - Rang : Diamant 2 août 2018 21 h 32 min Répondre

      Au fil des commentaires, on s’aperçoit que certains pirates (Graphite, si tu me lis…) ont un tas de trucs à dire sur des matos ou des liquides. Des fois même, on est à deux doigts de se dire que s’ils prenaient la plume, ils seraient meilleurs qu’un sociétaire de mon espèce (Carnby, si tu me lis…).
      Alors allez-y les vapotos, n’hésitez pas à proposer votre revue, avec The Cap’s vous serez entre de bonnes mains. B-)

      • Graphite - Rang : Or foncé 5 août 2018 21 h 54 min

        Je te lis avec attention Nes’…
        Mais je suis pris entre des travaux dans la maison et le boulot en ce moment.
        J’aimerais pourtant vous présenter deux “pods” que j’ai adopté pour éviter de bousiller le “beau matos” durant les dits travaux et d’un dripper qui permet un vrai tirage indirect à l’ancienne bien serré et truffé de petits détails de conception qui le rendent au moins à la hauteur de mes mètres étalons !

  • Zaza - Rang : Emeraude 3 août 2018 17 h 04 min Répondre

    C’est vrai que c’est toujours un plaisir de te lire ! :rose:
    Je me demande quelle valeur a ton coil ?
    Même airflow ouvert à fond, ça doit bien chauffer avec la mèche en mesh, la bouche n’est pas loin du coil sur cet ato :unsure:

    • Nesquick - Rang : Diamant 3 août 2018 22 h 31 min Répondre

      Merci ! :rose:
      Le coil en état de marche se situe autour de 0,6 ohm. C’est vrai qu’il chauffe un peu malgré son drip-top acrylique, comme la plupart des genesis. Heureusement, il rend super même en dessous de 20 watts et sans consommation excessive.
      Ceci étant, j’hésiterai à te le conseiller même s’il rend superbement les goûts “tabac”… Il doit massacrer les jus “verts” à la Absinthe BB ! :scratch:

  • Graphite - Rang : Or foncé 5 août 2018 17 h 55 min Répondre

    Yeah ! Ravi qu’il ait retenu ton attention et que tu lui consacre pareille revue et élogieuse qui plus est !

    C’est ici la version LE (Limited Edition) que tu présentes. La version “standard” ayant un top cap un peu différent. Le LE a l’avantage de ne pas partir en court circuit dans ses versions chinoises : les positifs et négatifs ne sont en contact qu’avec l’intérieur du top cap faites d’un matériau “plastique” contrairement au modèle standard en pièces métalliques et qui, si mal positionnées, … Et un CC ou un dry hit en mesh, on implore pardon pour les pêchers de nos vies précédentes !

    Ce que j’ai adoré sur ce NextEra, contrairement aux autres production de l’équipe VWM, c’est ce mesh en position centrale mais sans axe (cfr. les In’Ax de Athea ou les autres ato’s de VWM : NextGen, Nextiny, Nextasis et dernièrement le ReGen)

    Et félicitations pour le montage mesh ! Bien net ! Ni trop lâche, ni à “saucissoner” le mesh.
    Et pour la science, c’est en montage petark que tu l’as équipé : placer le résistif en premier et y insérer le mesh enroulé. Un “puriste” enroulera son résistif sur le mesh déjà en place. C’est un peu plus périlleux, mais ça a l’avantage de pouvoir bien faire coller le résistif au mesh. Les points chauds apparaissant aux endroits où le résistif est plus lâche : il chauffe davantage car sans contact avec le mesh. Mais comme dit, on fait c’qu’on veut d’abord ! Nah ! :good:
    C’est un coup de main à prendre. Au final ça ne prend pas plus de temps qu’un montage coton mais ça tient 3 mois avec de LEGERS dry burn et un nettoyage à la brossette du “caramel” qui encrasse la résistance, le mesh ne se salissant que peu.
    Et le mesh fonctionne très bien avec les liquides fruités aussi : en ajustant son montage (fil plus fin, résistance plus haute, “mesh in mesh”, … et un tas d’autres facteurs) pour limiter la chauffe, ça passe très très bien aussi ! Disons que les saveurs dégagées sont différentes. Ce serait comme comparer un clearo’ avec un dripper. Les deux peuvent avoir d’excellents rendus, mais le rendu général sera différent.

    Bonne vape en mesh ou en coton et merci pour cette agréable lecture qui confirme mon ressenti et exposée, comme à l’accoutumée, de bien belle manière !

    • Graphite - Rang : Or foncé 5 août 2018 18 h 01 min Répondre

      Deux autres petites précisions :
      – Pour éviter la spire du bas ou du haut qui rougissent trop fort/vite il faut veiller à équilibrer les longueurs de fil aux attaches du positifs et du négatif.
      – Pour pulser, si la box électro présente la facilité de régler son wattage (perso, ! à 9 W suffisent amplement), un méca avec un vieil accu à mi-charge fait super bien le boulot aussi ! Avec les éléctro, quand on pulse un peu trop vite, on en arrive souvent à effectuer 5 clics rapides … qui éteignent la boîte à piles :yahoo: :unsure:

    • Nesquick - Rang : Diamant 5 août 2018 22 h 21 min Répondre

      Merci pour ce commentaire éclairé et éclairant, je ne m’étendrais pas sur la sous-exploitation de ta capacité à pondre de bonnes revues vu que tu reconnais toi-même ci-dessus avoir des choses à écrire sur DV ! 😉
      Des pods, donc…
      Je n’y ai même pas pensé, étant pourtant aussi en plein travaux à la maison en ce moment… Richelieu sur Minikin, NextEra sur MegaVolt et @#!$@ (ce sera la prochaine revue) sur Luxotic, je me nettoie soigneusement les mains avant les pauses vape !
      Les montages genesis me bottent bien, d’une part parce que le Grumpy’s est divin sur le mesh, d’autre part parce qu’ils me donnent l’impression de frôler la légende. Il y a me semble-t-il une véritable culture (culte ?) autour de ces montages et ça donne forcément envie de s’y frotter de temps en temps.
      On t’attend sur l’art et la manière de déguster “Absinthe BB” sur un saucisson de toile d’acier sans faire tisane vomitive ! :yes:

      • Le Capitaine - Rang : Diamant 6 août 2018 0 h 34 min

        J ai l’impression que nous sommes comme les Z Boys de l’époque qui découvraient de nouveaux horizons!

        Pourvu que ça dure!

      • Nesquick - Rang : Diamant 6 août 2018 21 h 26 min

        Ah,ce sera plus jamais pareil !
        Tu te rappelles quand Sezni a découvert qu’il fallait aspirer la vapeur et non souffler dans le drip-tip, après deux ans et demi de vape ?
        L’ère des Christophe Colomb de la vape est révolue, plus personne aujourd’hui ne souffle dans sa eCig… 😥

  • Petit scarabé - Rang : Bronze clair 8 août 2018 16 h 17 min Répondre

    Chapeau, cet article m’a subjugué, je n’avais aucune idée de ce qu’était un montage Génésis et là je suis sur le cul, je viens de découvrir une méthode de sioux pour faire des nuages de haut vol.
    :good: Je sens qu’il me reste plein de choses à apprendre.

    • Nesquick - Rang : Diamant 8 août 2018 21 h 19 min Répondre

      Hey, ce genre de commentaire fait plaisir ! :rose:
      Tant mieux si ces quelques lignes t’ont inspiré mais la meilleure vape restera quand même celle que tu préfères et pour la trouver, faut tester… Les montages genesis ont leurs fans, certains vont très loin dans l’expertise. Personnellement, c’est de temps en temps, lorsqu’un ato ou un liquide semble le “mériter”. À toi de voir ce que tu vas en penser ! 😉

      • petit scarabé - Rang : Bronze clair 8 août 2018 22 h 30 min

        Je sais pas si je vais m’aventurer dans le montage genesis mais j’aimerais bien au moins essayer une fois pour enrichir mon experience de vapote. A tester quand le jour et l’envie se présenteront…les bons liquides ne manquent pas mais ca ne doit pas être une excuse (temps et argent reveneeeeeezzzzz)! Enfin je reviendrais avec joie sur cette page butiner de précieuses informations. 😉

      • Nesquick - Rang : Diamant 9 août 2018 23 h 49 min

        Et bien voilà, mon montage genesis du NextEra est parti en sucette ce matin…
        Je sais pas trop ce qui s’est passé, le Kanthal s’est soudé au mesh et s’est mis à produire un bon vieux goût de cramé.
        Je l’ai remonté en micro-coil coton vertical, super vape très différente de celle produite par le mesh mais la question reste ouverte quant à la meilleure option… 😉

      • petit scarabé - Rang : Bronze clair 10 août 2018 1 h 55 min

        Ha ! mais je viens juste de comprendre, c’est le mesh qui absorbe le liquide, le metal qui absorbe comme dans le taifun bf (que je ne connais que de nom) avec ces espèces de tiges…j’imaginais encore une tige de coton a l’interieur…ou alors quelque part je l’avais pas conscientiser pleinement le 100% ferraille !…du coup je suis encore plus intrigué…je vais en parler a mes shop voir ce qu’ils en pensent…mais…encore faut-il qu’ils en pensent quelque chose 😉 . soit dit en passant 6 jours avec le meme coil c’est quand même pas mal, ça me parait pas trop déconnant !

      • Nesquick - Rang : Diamant 10 août 2018 18 h 57 min

        Mais oui, 100% ferraille ! C’est pour ça qu’il faut former une couche d’oxyde isolant à la surface du mesh, sinon c’est le court-jus assuré.
        Le mesh a une capillarité incroyable, d’où son succès chez les vapotos.
        Sur le Taifun BF, c’est un peu différent… Le mesh sert de résistance autour d’une mèche de coton. En genesis, y’a que du métal !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-)