in

Mutation X v2 : Le dripper aux super-pouvoirs

Je n’avais jusqu’a présent qu’un seul dripper, l’Igo-L, c’est pas vraiment un monstre de vapeur, ni un sublimateur d’arômes… C’est plutôt du matériel de débutant qui marchait bien et qui était facile à utiliser, mais il est franchement dépassé aujourd’hui. J’ai débuté dessus : C’était mon premier reconstructible !

igo-l
De conception très simple, c’est pas foufou, aussi bien pour les performances que pour le design…

Ça faisait un bon moment que je voulais investir dans un dripper digne de ce nom et comme je me met au courant de tout ce qui sort dans la vape, je suis tombé là dessus : Le dripper Mutation X v2 ! A vrai dire, j’avais déjà vu le v1 qui m’intéressait déjà mais le temps a passé, et le v2 est sorti. C’est pas plus mal !

Pour la fiche technique on a alors :

  • – Diamètre 22mm,
  • – un airflow qui permet littéralemen tde respirer au travers (9trous de 1.8mm de chaque côté),
  • – connecteur 510 avec pin réglable en cuivre plaqué argent,
  • – 2 plots négatifs taillés dans la masse, troués, et un plot positif central avec deux trous,
  • – dissipateur de chaleur sous le top cap (ailettes),
  • – cuve 5mm de profondeur,
  • – drip-tip propriétaire 8mm POM(delrin),
  • – un numéro de série unique,
  • – décliné en 3 versions : noir, acier, cuivre.

C’est donc un matos aux caractéristiques plus qu’honnorables pour son prix plancher.

Question design, on est sur un format standard et une apparence plutôt sobre. Les trous d’airflow sont une réelle signature, et ça donne une apparence sympatique. Les ailettes de refroidissement semblent assez efficaces, ça fonctionne comme un radiateur sur un pc ! On a aussi une gravure laser “Mutation x v2” avec un logo, qui sont du plus bel effet. Quant au drip tip, on est sur un sobre “colonne” large, noir.

 

Niveau packaging, c'est pas mal du tout, compte tenu du prix.
Niveau packaging, c’est pas mal du tout, compte tenu du prix.

 

On a des vis supplémentaires, des joints, et une clé à embout triangulaire. Notre ato composé du drip-tip, du topcap, du corps(tube), et de la base.
On a des vis supplémentaires, des joints, et une clé à embout triangulaire.
Notre ato composé du drip-tip, du topcap, du corps(tube), et de la base.

La partie basse du top cap est acérée comme les griffes de Wolverine, attention à ne pas se faire mal dessus…

Parlons maintenant de la vape de ce dripper :

Nous sommes face à un dripper réservé exclusivement au power vaping, et il est particulièrement adapté au “cloud chasing”(faire les plus gros nuages possibles, si, si, il y a même des concours). Pour ce qui est des saveurs, c’est pas mal du tout, mais l’expérience n’est absolument pas comparable à un Magma, qui est l’un des meilleurs pour développer des saveurs précises et fidèles.
On respire littéralement à travers l’ato sans aucune restriction d’air grâce à l’airflow monstrueux et le drip tip large.

Le principe du “power vaping” est d’inhaler la vapeur directement dans les poumons en aspirant à travers l’atomiseur. C’est une pratique qui était principalement chez les philippins, mais depuis quelques temps, ça se démocratise…

Attention à savoir ce qu’on fait quand on fait du subohm.

Je l’ai reçu absolument nickel, pas de bavures d’acier, pas d’huile d’usinage, aucun défaut de fabrication, ce qui est très plaisant. Avec un produit à ce prix, on était en droit d’attendre au moins de l’huile d’usinage, je me suis fait voler !  :wacko:

Après le nettoyage habituel (peu importe qu’il soit nickel, je nettoie systématiquement), je commence mon montage avec deux microcoils de 2.5mm, kanthal 0.4, pour une résistance de 0.3ohm.
Je met du coton puff, j’imbibe, et je vape avec mon Stingray X (accu MNKE 1500mAh pour une sécurité maximale).
20150124_001527 20150124_002901

C’est de loin les plus gros nuages que je peux faire comparé à mes autres atos.
La vapeur est d’une très grosse densité, je ne voyais même plus ce qu’il y avait devant moi. De quoi faire un aquarium dans une voiture en une taff…

cloudchasing
Par la suite, j’ai essayé le monocoil, il a suffit d’en virer un, et de fermer l’airflow d’un côté. Les saveurs sont déjà plus précises et la vapeur moins abondante bien évidement. C’était déjà un peu plus pèpère comme vape !

Je trouve le rendu très sympatoche avec mon stingray x et son kit hybride...
Je trouve le rendu très sympatoche avec mon stingray x et son kit hybride…

Des accessoires sont disponibles pour ce dripper, c’est vraiment cool je trouve quand on voit la gamme de prix dans laquelle il se positionne !

  •  Une cloche en pyrex, et pour l’avoir essayé, c’est vachement sympa, c’est comme un Bell topcap kayfun, sauf que c’est en pyrex et sur un dripper.

906

  •  Un tube pour les configs 26650, il est épais et permet donc de conserver la taille d’origine de la chambre
  •  “Extra wide bore top-cap”, un topcap avec le driptip intégré qui permet de faire passer des quantités d’air absolument folles sans aucune restriction.

Bien sûr, tout n’est pas rose…
Déjà, on est sur des vis avec des têtes triangulaires, ce qui oblige à utiliser un outil de plus.
Le driptip est propriétaire, et il est très gros ! On peut mettre son drip-tip format 510 sur celui d’origine pour palier à ce défaut…
Et le plus embêtant, ce qui rend l’atomiseur pas très polyvalent : On ne peut pas vaper “mouth to lung” (de la bouche aux poumons), même en fermant l’airflow, trop d’air passe encore. Seule solution : mettre du ruban adhésif.

Globalement je suis plutôt content de cet achat. La vape n’est pas du tout la même qu’avec mes autres atos, et c’est franchement pas déplaisant.
Ce bon dripper n’est qu’a une trentaine d’euros(et même moins que ça, maintenant que la v3 est sortie, encore un bon point), ce qui permet de gouter à ce type de vape sans forcément passer par un clone, tout en ayant un produit de très bonne facture sans jouer à la roulette russe avec les défauts d’usinages potentiels des clones.
Un petit écosystème d’accessoires a été développé autour de cet ato, et ils sont compatibles avec les versions précédentes, et les prochaines (le v3 est sorti il y a peu).

Votez pour cet article

0 points

Ecrit par Lodse

Féru de reconstructibles et de montages, je suis très curieux et j'aime partager mon savoir.

21 Comments

Laisser un commentaire
  1. C’est marrant, j’ai le même parcours avec l’IgoL!
    Je pense que c’est le même style de dripper que le Dark Horse, avec une perte des saveurs par rapport à l’iGo et le Phoenix qui restent le top pour le rendu mais avec un débit de vapeur bien faible et tirage vraiment serré.
    On n’a plus l’habitude d’avoir de faible tirant d’air, j’ai réessayé 2mn le Kayfun clone 1 que j’ai et avec son tout petit trou non réglable c’est galère de tirer dessus! :wacko:

  2. chouette article,lodse!
    pas adepte du cloud chasing,ce dripper n’est pas pour moi!cependant un point important à relevé niveau budget il est très compétitive!
    je suis à la recherche du dripper qui aura le tarif compétitive du Mutation X v2 et les qualités gustatives du magma sans ces inconvénients.

    • A vrai dire, y’a pas plus simple pour un néophyte que de commencer les reconstructibles par un dripper !

      Quand on fait une erreur on s’embête pas à drainer le liquide, on fait son montage, et au pire ça sera quand même bon.
      Quand on a un RTA comme premier reconstructible, on s’expose à de nombreux problèmes…

      Sinon les principaux avantages des drippers, c’est le rendu des saveurs, la facilité de montage, la taille… Pour gouter les liquides c’est nettement plus pratique aussi car on a pas à en remplir tout un tank, démonter tout, etc.

      Et vu que maintenant on a de gros drippers avec des cuves de jus bien profondes, on ne passe plus son temps à mettre 10goutes par 10 goutes… On cale 1ml dans la cuve et on vape pendant une heure !
      :bye:

  3. Bel article, m’sieur Lodse !

    D’autant apprécié que ce genre de machine est bien d’actualité en ce moment me concernant.

    Le choix du modèle n’est pas encore arrêté, ce Mutation X ne manque pas d’atouts.

    Je ne sais pas trop ce qui motive l’envie d’expérimenter le cloud-chasing. Sans doute que le fait de réussir à faire fonctionner correctement un de ces drippers mesure une certaine maîtrise de la vape, intervenant après moult tests souvent ratés, parfois concluants.

    Oh, il ne s’agit pas d’aller faire le kéké dans les concours de nuages à l’issue ! Il s’agit juste de curiosité… Et de (petit) challenge. :yes:

    • Merci :heart:

      Je voulais un bon dripper au départ, quelque chose de pas cher avec un bon rendu et capable d’être utilisé en powervaping. Cependant, je voulais aussi avoir la possibilité de vaper pèpère sans aspiration directe, et visiblement avec cet ato, c’est pas du tout fait pour…

      Malgré cette petite déconvenue, je ne regrette pas l’achat, l’expérience est plaisante, le rendu des saveurs très bien pour un ato de cloud chasing, design assez chouette, et polyvalent dans son domaine !

      Super qualité et très fonctionnel pour qui veut chasser du nuage sans se ruiner ou passer par la case clones foireux ! :rose:
      (bon y’a moins de chances de tomber sur un clone foireux quand on prend un dripper quand même… mais ça m’est arrivé sur un trident qu’était inutilisable !)

      Pour le dripper de vape pèpère et précise j’investirais dans un magma quand j’aurais ma vaporshark :heart:

      • Je n’avais pas percuté l’antagonisme entre grosse saveur et grosse vapeur. C’est vrai que ça paraît logique a posteriori…

        Un atout supplémentaire pour ce dripper s’il se sort honorablement du compromis !

        J’aime beaucoup la cloche pyrex, ça doit être trop cool de pouvoir observer ce qui se passe dans le “four” pendant la vape ! :-)

      • Ouais j’ai essayé la cloche pyrex en boutique, on voit la vapeur tourbillonner dedans, c’est très chouette :yes:

        Pour les saveurs on est quand même pas sur un magma mais il s’en sort pas mal quand même.

      • Antagonisme, après, c’est peut-être un grand mot. A puissance et taux de VG constants, oui, plus on fait rentrer d’air, plus le mélange dans la chambre est riche en air, et moins il est riche en arômes.

        Mais plus on va augmenter la puissance, plus la quantité d’arômes vaporisée sera importante, et en inspirant pareillement qu’au dessus, on va avoir et volume de vapeur, et goût.

        En augmentant le taux de VG, on va aussi augmenter le volume de vapeur, mais ici aussi au détriment du goût. Faudra alors d’autant plus augmenter la puissance pour en retrouver, mais c’est faisable aussi.

        D’où le triptyque du “cloud chasing” : gros “airholes”, grosse puissance, 100% VG :unsure: Tout ça va ensemble, mais en effet, on sort de la vape pépère…

  4. Ben moi, avec tout ça, vous le croirez ou non, j’ai repris mon Phoenix dripper!!
    J’avais oublié le liquide dedans avec la mèche montée….Noir pétrole…
    Tout nettoyé et fait un MC 0,4 en Bacon and eggs, 2mn à feu doux pour 0,73 ohm!
    Ben ça envoie du bois, rendu comparable au Russian et même un peu mieux, dix fois meilleurs que le Dark. ;-)
    Moralité, faut pas hesiter à ressortir de temps à autres ses vieux atos et voir si on peut les améliorer.

  5. Je possède aussi le Mutation X V2 et l’Igo L…. Complètement d’accord avec ton article. Le Mutation n’est pas trop dur à monter mais il ne s’utilise qu’en subhom et en inhalation directe ! Pour le reste, on oublie, l’igo L s’en tire beaucoup mieux pour le rendu des saveurs. Mais c’est pas l’objectif quand on vape sur le Mutation. J’ai aussi le Magma qui est très bien mais j’avoue que le remplissage m’ennuie un peu. Il faut le dévisser à chaque fois sinon, ça coule et c’est pas bien pratique. Du coup, mon préféré et de très loin reste l’Origen V2. La rendu des saveurs reste incomparable, bien meilleure que sur le magma (j’ai testé le Wave de chez Fuel sur le Magma puis sur l’Origen, c’est le jour et la nuit), il est facile à monter et à remplir. Le pied ! Du coup, je viens de me commander la version Genesis V2.

  6. Chouette présentation du Mutation X V2, c’est en effet un dripper qui pourrait être le compagnon idéal de M’sieur Nes. Il est customisable à souhait que ce soit en pièces originales ou clonées, un petit plus par rapport à l’Odéon de JW, par contre ce dernier s’en sort mieux sur un vape plus pépère.
    Les deux sont dans des prix raisonnables pour des originaux.

  7. Commande effectuée !

    Le Mutation X v3 se trouve facilement autour de 26€, la cloche pyrex autour de 16€.

    La v3 amène des vis à empreintes cruciformes plus pratiques que celles à empreintes triangulaires de la v2 et un adaptateur pour drip-tip 510. Le motif formé par les trous d’arrivée d’air est également un peu différent.

    J’ai souvent vu le Mutation X cité en référence lors d’essais de drippers philippins artisanaux. Pourquoi acheter moins bien pour deux à trois fois plus cher ?

    • Ouaip, la v3 apporte quelques corrections !
      J’espère qu’ils vendront des pieces détachés histoire d’upgrader le mien :yes:

      Les trous d’airflow du v3 sont un peu plus écartés et ils ont limé le bout des lames acérés du réglage d’airflow aussi.

      Attention à la cloche pyrex, elle élargit l’ato. Mais c’est quand même super classe de voir ces volutes de vapeur tourbillonner :-)

      • Ben ça y est, j’ai trouvé l’adaptateur drip-tip et le kit de maintenance avec les vis du v3 !
        Je suis tombé dessus sans même les chercher. Le tout pour environ 5 boules !

        ça fait pas trop cher l’upgrade… :whistle:

      • Cool ! Je ne vois pas trop l’usage de l’adaptateur drip-tip vue l’orientation power-vaping du Mutation X mais les vis cruciformes seront assurément plus pratiques que celles à empreinte triangulaire.

        Mon exemplaire qui ne devrait plus tarder à arriver. En attendant, j’ai essayé l’inhalation directe sur le Magma et sur le KF4 kité sub-ohm. Les nuages de vapeur obtenus sont tellement énormes qu’ils en deviennent gênants dans des lieux tels que le coin fumeurs du boulot.

        Avec le Mutation X, spécialiste reconnu du genre, ça va carrément plus être possible, il va falloir aller se planquer pour vaper.

  8. Reçu et testé !

    Ce ne sont encore que quelques tafs mais je suis conquis. La vapeur est absolument gigantesque, moins chaude que je ne le craignais. Les saveurs ne sont certes pas au niveau de celles rendues par le Magma mais elles sont quand même bien présentes à l’exhalaison.

    Je ne vaperai pas en “power” toute la journée mais un tank ou deux de temps en temps, certainement !

    Lodse, merci encore pour cet article “déclencheur” ! :good:

Laisser un commentaire

Billow par EHPRO / Eciggity

Bryce’s Vanilla Creme Custard