in ,

Mother’s Milk, un lait maternel à éviter!

Cela rejoint la conférence de presse d’hier à propos des normes volontaires sur les e-liquides qui devront être sain pour notre santé, ce que les américains ont bien du mal à comprendre et à appliquer!

Qui n’a pas entendu parler des études catastrophiques sur les liquides Halo, sur les saveurs crème vanille dit « custard » qui contiennent bien souvent un taux élevé de Diacetyl?
mothers_milk

Geoffrey de Taklope, partenaire du navire, m’a prévenu d’un résultat d’analyse alarmant, demandé par la boutique avant commercialisation : « En 2 mots, il n’y a en effet pas de problème au niveau du diacetyl, mais Suicide bunny a remplacé cela par de l’acetyl propionyl (400PPM au lieu de 25 généralement), tout aussi dangereux mais pas « interdit ». »

Bien sur, Taklope ne commercialisera pas ce produit qui présente des risques (et vous enverra surement à l’hôpital Velpeau!), avec cette histoire d’acetyl propina…d’acetyl propano…d’acide acetyl propi….

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=_dLzh-DFu4s?rel=0&showinfo=0]

Ecrit par Cap's

Dany, fondateur du Danyvape et de Danyworld
Plus de clopes depuis le 1er jour, le 21 sept 2012...
À l'abordage !!

26 Comments

  1. Le fait qu’ils aient essayé de dissimuler la première fois le problème aux consommateurs m’a fait boycotter cette marque (le souci est sur 3 des 5 liquides de la marque) et sa soeur jumelle Kings Crown.
    Ben on voit plus d’un an après qu’ils ont juste déplacé le problème.
    Deux marques à éviter… Comme Halo…

  2. Chez le buraliste on trouve du liquide avec 45% d’huile (30% huile végétale et 15% huiles essentielles) et ça se vend très bien. Vive les normes, pour le moment on trouve plein de produits qui font du mal à la vape et aux vapoteurs.

    • J’ai déjà vapé (involontairement) des arômes aux huiles essentielles en DIY : je m’en étais fait avec des LO problématiques (amande [pas la « natural »]et cerise – la plupart son OK, mais ceux-là, non).

      Et franchement, ça m’étonne vraiment que ça se vende dans le commerce pour vaper sans que personne ne s’en rende compte : quand on vape ça, d’expérience, ça pique la gorge à fond, comme si on vapait du soda…

      Vraiment, impossible de ne pas s’en rendre compte, et de ne pas se dire qu’il y a vraiment un truc trop-trop-trop bizarre :scratch:

    • Le soucis c’est que quand tu commences avec ça, tu n’as aucune comparaison, donc tu te dis que la e-cig c’est naze….Et tu aurais raison!

    • Ah oui, sûr : si c’est pour dissuader les gens de vaper, ça doit marcher à fond. Déjà que je ne suis pas vraiment sensible au « throat hit », mais là, deux-trois taffes, pour être sûr qu’on n’a pas rêvé, et c’est l’évier, les huiles essentielles. Quand je dis que ça pique, ça pique vraiment, quelque chose de brutal :wacko: Et c’était avec 7% d’arômes douteux : 45% d’huiles… ouch.

  3. Je connaissais l’histoire du Diacetyl, mais rien sur les « études catastrophiques » au sujet de Halo. QQun a un pointeur à partager ? Je n’ai pas trouvé, sauf qque FUD sur reddit.

    A ++

    • C’est ce que j’avais lu qq part mais je me souviens plus ou…
      Ca serait bien que cette marque soit aussi testée, et le mieux avec le Tiki!
      Les USA sont les rois du je mets n’importe quoi dans mes liquides, mais en France on a aussi de la publicité mensongère avec des « labos d’aromathérapie » avec des liquides pour maigrir, dormir, avoir une belle peau, etc.

  4. Les arômes à vaper sont souvent puisés parmi les arômes alimentaires et comme il a été dit à maintes reprises, nos fragiles poumons ne supportent pas les même substances que nos robustes estomacs. Il y donc un effort de tri à fournir de la part des assembleurs, sachant que certains parfums ne pourront être proposés sans cochonneries car c’est elles qui font le goût. Les custards en sont un exemple.

    Il ne faut cependant pas tomber dans la psychose… Un tank de « Mother’s Milk » n’enverra personne ad patres, en vaper 20 ml/jour pendant un mois peut-être mais il en va de même avec plein d’autres trucs : hamburgers, sodas et même… Binouze (c’est dire) !

    J’ai récemment eu l’expérience d’un liquide à mon sens beaucoup plus immédiatement nuisible que « Mother’s Milk » dont j’ai vapé deux ou trois flacons sans effets remarquables. Il s’agit de « Taco Hash » de Flavor Drops dont la consommation m’a littéralement couvert le dos de résurgences adolescentes. Même l’évier de la cuisine a généré une pustule quand je lui ai refilé le flacon !

    Voilà un vrai liquide de daube, net, sans bavures et sans appel.

    • Désolé Nes, c’est ma faute!
      Bon ben Flavor Drops est une marque à éviter d’urgence, faut dire que l’Amaretto est le pire liquide que j’ai jamais vapé mais j’espère que le bleu et le rouge sont meilleurs…
      Il va falloir que je mette au point une liste de liquides à ne pas consommer en attendant que les normes se mettent en place, liste d’utilité publique en gros.

  5. Quid des aromes Capella? J’ai une bonne réserve de la Custard 1 et 2, et dans l’article ils parlent de custard avec un taux élevé de diacétyl… :unsure:

    • Je pense que si le labo de Vincent analysait tous les liquides américains et arômes on ne vaperait plus grand chose d’importé….
      C’est pareil pour le Goose, est il impropre à la vapotation??
      Je vais demander au labo ce qu’il en pense.

    • Le diacétyl participe aux saveurs « lactées » et « crémeuses », on le trouve donc logiquement à des taux plus élevés dans les custards que dans d’autres familles de liquides.

      Le tout est de savoir si trois taffes de tels liquides mettent la grouille dans l’organisme sans coup férir ou si le risque ne s’avère qu’en cas de surconsommation .

      Pour insister sur le parallèle, l’alcool est un poison avéré et violent mais une binouze ou un verre de narpi de temps en temps n’ont jamais tué personne.

  6. Concernant les produits « halo » ça fait un bout de temps que j’ai laissé tomber, il suffit de voir la tronche de la résistance pour se faire de belles frayeurs :wacko:
    Sinon j’ai les même symptômes que Nesquick : Le dos couvert d’acné juvénile, mince alors, passé la cinquantaine, ça la fout mal ! :-( Pourtant je ne vape que du Diy, 50/50 arômes et base solubarome. Je me demande si ça ne viendrait pas du taux de VG…

    • Certains liquides encrassent terriblement les résistances et parmi eux pas mal de mes liquides favoris, Grumpy’s Hooch en tête. Dry-burn et changement de mèche jusqu’à deux fois par jour pour les montages en sub-ohm. J’espère que cela suffit, je serais bien triste de devoir éviter ces produits !

      Acné et aphtes sont apparemment liés aux bases DIY… Je ne suis pas sûr que telle ou telle marque soit « bonne » ou « mauvaise », je penserais plutôt à un problème de tolérance individuelle à telle ou telle base. J’ai pour ma part utilisé Revolute, Aromes & Liquides en 50 PG/VG et 100 VG sans « effets de bord » et suis actuellement satisfait des tarifs et de la qualité Pink Mule…

    • Les bases Inawera me filent des boutons d’acné et j’ai pas mal d’aphtes depuis que je vape…
      Qu’on vienne pas me dire que c’est le sevrage, après 2 ans et demi ça me parait un peu gros!

  7. D’un côté, on peux donc féliciter Taklope pour ce test mais pourquoi ne pas étendre ce test au halo d’ailleurs? (si auquel cas le problème toucherait cette autre gamme US mais ça on ne sait pas…)

    Alors 2 poids 2 mesures chez Taklope???

    Ps On sait que Halo avait retiré le Smooth8 et le Bella Valente et j’ai l’intime conviction que le problème n’est plus d’actualité en tout cas depuis cette éviction de ces 2 juices…

    • Je pense que les études ne sont pas gratuites non plus.
      Et Taklope n’est pas le seul à faire toutes les marques, alors charge à chaque magasin qui en a les moyens de faire tester leurs produits et on sera fixé.
      Pourquoi ce serait à Taklope de tout faire???

    • C’est justement parce que cet article évoque Halo en parallèle justement et que Taklope distribue du Halo aussi.. une étude basée que sur un eliquide ne veut rien dire car il faut des comparaisons…

      Attention le test est louable et j’entends bien qu’ils ne peuvent pas tout analyser mais quand on jette un pavé dans la marre capitaine, on doit aller jusqu’au bout..voilà ce qui me chagrine perso…

    • Ok mais c’est moi qui évoque les Halo, Taklope n’en a jamais parlé.
      Tout ça pour dire qu’il faut se méfier des liquides importés, qu’ils soient américains ou philippins (berk d’ailleurs).
      Comme dirait Dautzenberg, si vous voulez être sur de votre santé, ne fumez pas, ne vapotez pas non plus…

  8. Le cas de Suicide Bunny n’est pas nouveau, loin de la, il a déjà été dénoncé l’année dernière par Russ Wishtart aux US, qui a d’ailleur vu par la suite naitre le groupe Diacetyl and Acetyl Propionyl Free Juice Vendors sur FB.
    Bref dans tous les cas, avant toute mise sur le marché chaque marque de liquide devrait mettre a disposition une étude, commandité par leur soin et faite un labo independant.
    Quel que soit l’origine de ces marques US,UK, et même française ca devrait être obligatoire et disponible au consommateur !!! Point.
    En tant que consommateur, pour moi ca me semble une évidence !!!! Pourtant pas besoin de traverser l’atlantique pour faire grincer des dents quand on parle d’étude de liquide.

  9. Comme quoi, un encadrement officiel des liquides pourrait avoir du bon. Là, on a l’impression de revivre les plus belles heures du tabac, lorsque celui-ci était vendu comme le produit miracle, sans que l’on fasse allusion à tous ces additifs qui nuisent tant à sa mauvaise réputation.

    La transparence sur la nature de nos liquides serait un argument de plus en leur faveur…mais quelque chose me dit qu’il ne faudra pas compter sur les industriels pour être enfin fixé :whistle:

  10. Le problème, c’est qu’il n’y a pas tant d’ingrédients qui donnent le goût crémeux. De ce que j’avais trouvé :
    – diacétyl (connu comme dangereux)
    – acétyl propionyl et acétoine (il me semblait que pour ces deux derniers, le danger n’était pas encore avéré – par contre, il est connu qu’ils peuvent se transformer en une infime quantité de diacétyl au cours de leur fabrication… m’enfin, la différence entre un poison et un remède, ce n’est que la dose)
    – acide butyrique (mais il parait que quand on en met trop, c’est vraiment dégueulasse)

    C’est d’ailleurs la première fois que je lis que l’acétyl propionyl serait connu comme particulièrement dangereux à inhaler (sans même aller jusqu’à « tout aussi dangereux » que le diacétyl) :scratch: – hors les infimes proportions de diacétyl qui peuvent se former lors de sa synthèse…

    Mais du coup, on va avoir le problème avec tous les arômes crémeux… mais comme le dit Nesquick, tout va dépendre de combien on va en absorber, et combien va être problèmatique.

  11. Le souci c’est que 90% des jus étrangers ne sont pas aux normes. Je ne parle pas des normes dont on se fout éperdument (sauf la DGCCRF): étiquettes, pictogrammes, bouchons, volume…..

    Non, il est très dur pour la majorité des jus US par exemple d’avoir les MSDS (leurs fiches sanitaires qui vous dit si c’est propre ou pas puisque ça analyse de manière indépendante le jus), extrêmement rares sont les importateurs à les faire traduire par un laboratoire français pour en obtenir les FDS (Fiches de Données Sanitaire) et il ne doit pas y avoir plus de deux ou trois importateurs à les faire enregistrer par l’INRS qui va se charger de les consigner.

    Si vous voulez vaper « safe », réclamez ces FDS à votre revendeur, il doit pouvoir vous les fournir sur simple demande. Vous pouvez aussi lui demander le numéro d’enregistrement INRS pour savoir si ce jus est « homologué ».

    J’ai aussi une totale confiance chez les ricains en GLV dont le patron m’a confirmé pouvoir me donner les éléments et qui communique depuis que ce lièvre a été levé sur sa transparence: plus de colorants, ni parabène, ni ambrox, ni diacétyl. ;-)