Montage en double genesis du Origen v3
1+ soutiens

Et oui, encore un Origen… Jamais sans doute un atomiseur n’aura fait couler autant de pixels sur le Navire de Dany mais il est vrai qu’il ne manque pas d’arguments. Le moindre n’est pas sa capacité à accepter plusieurs types de montages, ce qui amène forcément du grain à moudre le concernant. Aujourd’hui, il s’agira du petit dernier provisoire de la gamme, le Origen v3. Provisoire car il paraît qu’un nouveau modèle de taille réduite conçu pour le “bottom feeding” ne va pas tarder à pointer le bout de son nez pour venir compléter la famille.

Le Origen v3 est la version dripper des Origen v2 avec qui il présente plusieurs similitudes, le tank mis à part, évidemment. Niveau montage, il peut bien sûr accepter un double micro-coil horizontal tel que celui ci :

01 - dual_classic

La vape produite dans ce genre de configuration est très agréable, dense et goûteuse grâce au dôme réduit emprunté aux Origen v2, les glorieux cousins du v3. Si l’on regarde de plus près la configuration de la base du Origen v3, on remarque tout de même un pôle positif bien surélevé par rapport à deux pôles négatifs situés au ras de la cuve, ce qui laisse entrevoir une intéressante possibilité de montage vertical.

02 - genesis_ready

Il n’en faut pas plus, au vu de l’orientation très genesis de la gamme Origen, pour songer à un prometteur montage de ce dripper en double mesh…

Le montage

Dans l’optique d’une application de la méthode “pulse” pour oxyder le mesh par la simple chaleur du Kanthal, il convient de préparer deux bobines de résistif aux spires non jointives afin d’y insérer le rouleau de mesh une fois montées sur l’atomiseur. Le résistif retenu est un Kanthal 0,4 mm garantissant une certaine rigidité et un diamètre suffisant pour encaisser les “pulses” oxydantes de la méthode sans céder. Le diamètre du gabarit choisi pour guider le façonnage des bobines est de 3 mm.

03 - matos

Pas de chalumeau ni de torchage du Kanthal ici, les bobines sont obtenues par simple enroulement du résistif autour du gabarit. Il est important de bien tirer le fil durant l’opération, de manière à serrer le plus possible les spires. Un tirage vigoureux des pattes à la pince en fin d’opération est également souhaitable, les spires devant être au plus proche d’une forme cylindrique.

04 - coils

Le montage des bobines est un peu délicat, même sur cet atomiseur conçu pour la manoeuvre. Après en avoir inséré une des pattes dans l’orifice pratiqué au niveau du pôle positif, il convient de maintenir la bobine à l’aide du gabarit pendant la fixation de l’autre patte à la vis du pôle négatif, afin d’éviter toute déformation. Ici encore, un petit tirage de patte à la pince n’est pas de trop, l’idée étant qu’il doit être presque difficile de retirer le gabarit de la spire fixée.

05 - mount

Après avoir procédé de la même façon pour la deuxième bobine, il ne reste qu’à verrouiller le pôle positif par l’écrou prévu à cet effet, en essayant de placer chaque bobine à égale distance de l’axe de ce pôle et en veillant à ne pas les déformer lors du vissage.

Un contrôle de résistance vient enfin valider le montage, indiquant par une valeur cohérente l’absence de court-circuit. Le moment est idéal pour préparer une box en bon état et des accus de marque reconnue bien chargés, dotés d’une capacité de décharge instantanée égale ou supérieure à 30 ampères afin de pouvoir alimenter sans danger un montage en 0,27 ohm comme celui-ci :

06 - ohm

A ce stade du montage, il est encore possible d’opter pour une garniture de coton pour les deux spires montées. Le Origen v3 s’en accommodera parfaitement et produira certainement une excellente vape. Mais on a dit genesis, alors faut se fader la galère… Le découpage, tout d’abord. Après de savants calculs, j’ai prélevé deux bandes de 1,5 cm de large sur 10 cm de long de ma feuille de mesh 400, en espérant que cela convienne.

07 - mesh

Le roulage reste un jeu de patience ponctué d’essais d’insertion dans les bobines déjà montées. Le rouleau de mesh peut être aminci petit à petit par roulement appuyé entre les doigts, dans le sens du serrage. Et puis un jour, miracle ! Un premier petit rouleau serré et teigneux se retrouve suffisamment affiné pour entrer dans les spires sans forcer. Il ne reste alors plus qu’à recommencer l’opération avec le second.

08 - ready
Avant égalisation de la hauteur des bobines !

La dernière étape consiste à oxyder les rouleaux de mesh par la méthode “pulse” afin de les rendre électriquement isolants. Il suffit pour cela d’envoyer de brèves impulsions électriques de faible puissance au montage, 5 à 7 watts par exemple, de manière à provoquer l’oxydation par une élévation douce de la température du fil résistif. Le premier avantage de la méthode est qu’elle dispense d’utiliser un chalumeau, le second est la production d’un oxyde pas forcément divin pour les poumons limitée à la surface de Kanthal en contact avec le mesh. En début de manoeuvre, les “pulses” ne provoquent l’incandescence qu’en haut et bas des spires. Puis, au fur et à mesure de l’exposition électrique, cette incandescence gagne toute la bobine pour donner quelque chose comme ceci :

09 - fire

Il peut s’avérer nécessaire de corriger hauteur et espacement des spires à l’aide d’un petit tournevis plat en cas de stagnation de l’incandescence ou en cas de déséquilibre entre les bobines. Je l’ai fait au feeling, sans support théorique et n’ai atteint un résultat à peu près potable qu’au bout de plusieurs minutes de tâtonnements angoissés.

La vape

Chacun ses goûts, chacun sa vape… Personnellement, j’ai été littéralement scotché par le résultat issue de ce montage. Enorme vapeur dense à la limite de l’état solide, saveurs immenses révélées par tout ce que nez et gorge peuvent compter de dispositifs gustatifs… Une véritable immersion dans les arômes du liquide malgré un montage encore très perfectible. Le Origen v3 en double genesis repousse les limites de la vape, en tous cas celle que je connais et pratique, d’un cran supplémentaire vers l’excellence.

10 - excellent

Bien sûr, tout ce binz est moins aisé que d’enfiler un bout de coton dans une bobine de résistif figée par un passage au chalumeau mais franchement, avec un peu de patience et un peu de temps devant soi, l’obtention d’un double mesh de ce genre est parfaitement accessible !

Merci pour cet articleavatar

Nesquick

Fonction sur le navire : Gabier promu Lieutenant de vaisseau - Nesquick, dans la vape depuis 2013, intéressé par la découverte de ce nouveau monde de saveurs et de techniques... Bonne vape à tous !

Cet article a 20 commentaires

  1. Très intéressant, merci Nes :good:
    Faudra que tu me fasses essayer ça!

    0
    1. Pas sûr que tes liquides de prédilection passent sur ce genre de montage… :unsure:

      Un Grumpy’s en 70 VG est impérial là-dedans mais les fruités, gourmands ou anisés doivent donner une belle compote vue la température de la chambre en fin de réservoir.

      0
  2. Bonsoir Norbert , euh pardon Nesquick
    Tu devrais peut-être lui demander de t’engager comme testeur de matos chez les Magyars ? :whistle:
    Avec tout ce que tu as essayer comme montages sur ces atos , ce serait la moindre des choses .

    Sinon j’ai pu tester en boutique un autre ato d’exception qui va certainement faire exploser plusieurs Porky sur ce blog , le dripper avec tank Haze de chez Vapehead Origins , une tuerie .

    0
    1. Hey, mes montages sont des bricolos par rapport à ce que d’autres réalisent sans venir en parler chez Dany ! Et je n’imagine même pas ce que le gars Norbert doit savoir faire avec ses atos… :unsure:

      C’est vrai que les Origen ont été beaucoup vus sur le Navire, va falloir passer à autre chose. Quoi, le Haze ? Hé hé… Il a l’air très bien cet ato… Il existe en “purple” ?

      “Purple haze, all in my brain
      Lately things they don’t seem the same
      Actin’ funny, but I don’t know why
      Excuse me while I kiss the sky”

      0
      1. Hello !

        Super article, très intéressant ! Je vois que tu te prend au jeu avec le genesis :-)

        Après tout, c’est en s’amusant à faire des bricolages de ce genre qu’on acquiert de la maîtrise :good:

        0
      2. Le genesis produit une vape qui me plaît bien, grosse vapeur et magnifiques saveurs en tous cas sur les Origen car je n’ai jamais essayé ce type de montage sur autre chose. :unsure:

        J’espère avoir un peu démystifié le sujet en montrant que l’on peut vaper en genesis sans être docteur ès montages, sachant bien sûr et comme tu le dis que la vraie maîtrise nécessitera encore un peu de boulot. :-)

        0
      3. bah moi j’ai fais cet aprem mon premier double coils
        … après deux ans deux ans de vap …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….
        et il me plait bien , en revanche l’origen se vide en dix minutes

        0
      4. Si t’es content de ton double coil, félicitations ! :good:

        Parce que l’important, c’est d’être content… Certains vont tricoter le Kanthal après une semaine de clearo, d’autres au bout d’un mois, d’un an, deux ans ou… Jamais.

        Le truc, c’est quand on est seulement à moitié content parce qu’on a l’impression que c’est bien mais que ça pourrait être mieux. D’où la fréquentation de blogs et de forums où l’on ne manque pas de trouver matière à expériences.

        Jusqu’au jour où on ne trouve plus rien ou qu’on a plus envie de passer trois plombes à se faire ch*er pour pas grand-chose. Mais ça, c’est une autre histoire…

        0
  3. Dans mes souvenirs, il y a déjà un kit BF pour l’origen dripper

    0
    1. Oui, c’est exact. :yes:

      Plutôt que de me lancer dans la paraphrase vaine, l’origine de l’information se trouve ici.

      Comme on le voit, le nouveau venu est un dripper en 16 mm de diamètre, prévu pour le “bottom feed”, certes inspiré du Origen v3 mais repensé par le très fameux Norbert pour un résultat encore plus… Plus ! ;-)

      0
  4. Norbert, le modeur hongrois des Origen est-il un gaz, un concept immatériel ?

    Rien ne sort de notre ami le moteur de recherche… Pas de site, pas de photo, pas d’histoire. C’est quand même fort d’atteindre une telle notoriété sans laisser la moindre trace numérique.

    Il n’est tout de même pas une créature fictive de Tobeco..

    0
    1. Sans rire, je me suis déjà posé la question :scratch: .
      Surtout lorsqu’on observe les similitudes (pour ne pas dire plus) entre les originaux et certains “clones”…

      0
      1. L’approvisionnement sans faille des boutiques en modèles originaux me paraît également suspect… Les Origen sont vendus dans le monde entier sans connaître de ruptures de stock notoires ce qui implique un outil de production efficace, genre chinois.

        L’adresse “origenmods.com” existe mais ne présente qu’une page blanche.

        Et puis je trouve vraiment que ces atomiseurs n’ont pas des tronches artisanales…

        0
  5. Quel est ton budget mensuel réservé à la vape??

    Question saugrenue que je retire!

    0
    1. Avant, j’achetais en moyenne 2,5 cartouches de cigarettes au cow-boy par mois… La vape ne me coûte pas plus cher ! B-)

      0
      1. Ah ouais
        J’en étais à une cartouche par semaine , ce que me coûte la vape en trois mois

        0
  6. Bonjour les pirates!
    J’aime bien vos articles et surtout les articles sur les atos genesis! La vape sur genesis est pas simple au tout début mais ensuite c’est simple soit on accroche, soit on passe à autre chose …
    Ça va faire 2 ans que je vape uniquement sur du genesis. D’ailleurs si par “malheur” (bah oui porky est maigre) un autre ato genesis venait à venir faites pas de test merci :p.

    0
  7. Enfer et damnation ! J’ai oublié mon V3 chez un ami.
    En te lisant, je crois qu’il va me manquer (le V3, pas l’ami…) :cry: .

    Plus sérieusement, il y a un petit truc qui m’arrête dans ton montage. Personnellement, dans le genre délire, j’avais envisagé de monter le V3 en câbles et gaines. Ce qui m’a arrêté c’est d’une part la difficulté de couper des câbles si petit sans les détoronner et surtout d’autre part, l’idée de cantonner mon V3 dans un usage domestique et très prudent. Sa capacité (1ml, 1,5ml ?) condamne, selon moi, ce genre de montage à une vape quasi verticale sous peine d’inondations. Le V2 4ml serait probablement mieux adapté mais moins pratique pour les changements de juices.
    En tout cas, chapeau pour l’exercice de style. :good:

    0
    1. Oublier un Origen v3… Comment est-ce possible… :cry:

      Pas évident en effet de couper du câble en portions de 1,5 cm sans qu’il ne se défasse. Peut-être avec un disque à découper Dremel ?

      Le montage mesh du Origen v3 n’a comme tu le dis rien de “tout terrain”. La vape verticale est de rigueur et je mentirais en disant que je n’ai jamais pris un filet de liquide issu des air-holes sur la main en cours de vape.

      Comme tu le dis également, ce même type de montage sur le Origen v2 rend les changements de liquide un peu pénibles, mon exemplaire 4 ml est d’ailleurs dédié au Grumpy’s / Banana’s depuis le premier jour de fonctionnement.

      La solution parfaite n’existe pas mais son cahier des charges se précise au fil du temps. Un jour sortira le Orifun v5 de chez NorMesto et nous ferons alors du gras dans nos charentaises.

      0
  8. Les Origen sont décidément atypiques.
    Le v2 est boudé par les aficionados du génésis. Probablement qu’ils le trouvent trop bonne fille et n’aiment pas ses infidélités au génésis pur et dur.
    Je ne serais pas étonné de voir les inconditionnels des drippers faire la moue devant le v3.
    Avec sa grande capacité, il est à cheval entre deux mondes. Ton montage génésis en est la preuve.
    Ne serait-ce pas précisément en raison de cet “atypisme” que le mystérieux Norbert à trouver son public et mérité son succès ?

    C’est vrai qu’un jour, il faudra bien parler d’autre chose mais ça fait quelques temps maintenant que je suis accro à ces atos. Je viens de vivre une longue saga quotidienne avec des montages câble sur le 6ml et si Lodse ne s’en charge pas (comme il l’a promis, me semble-t-il), j’y reviendrai peut-être.
    Pour info, je coupe le câble avec une tenaille en prenant soin de le ligaturer préalablement avec un bout de kantal 0.3, juste en dessous du point de coupe. Souvent, je laisse cette ligature en place et ça ne bouge plus. :good:

    Je récupère mon v3 la semaine prochaine… :yahoo:

    0

Laisser un commentaire

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-) 
 
Fermer le menu