in

Mod Titan (Wheels & Time) : Masterpiece sur-mesures…

Décembre 2014.

Les gouttes commencent à taper assez lourdement sur mon pare-brise. Ce matin-là, il ne fait pas particulièrement froid, mais le fond de l’air est chargé d’humidité, et y’a du vent : typiquement le genre de temps qui me fait regretter ma couette douillette ! Clairement, je n’ai pas envie de bosser. C’est donc assez peu enthousiaste que j’arrive chez mon client. Après quelques mots d’usage, je prépare mon matos, vape quelques barres sur ma Istick 20 watts acquise récemment – et dont je ne suis pas peu fier- et me mets au turbin. Chantier du jour : taille de haie de cyprès, 3 faces. Enfin quand j’dis taille…. Là c’est plutôt de l’élagage sévère, vu la jungle ambiante ! Des branches qui partent dans tous les sens, c’est abusé … Elles tombent néanmoins comme des mouches sous l’action impitoyable des lames du taille-haie, et bientôt, il est temps de passer à l’étêtage. Je sors la tronço. Seulement voilà, c’te foutue haie est tellement épaisse que je vais être obligé d’aller chez le voisin pour finir le chantier.

Ni une ni deux, nous voilà donc avec mon client à sonner chez le voisin. Un jeune brun barbu assez costaud nous ouvre, casquette à l’envers vissée sur le crâne. Il a l’air cool, c’est déjà ça ! On lui explique l’objet de notre venue, et sans la moindre objection de sa part, on est invité à lui emboîter le pas. On traverse sa maison, et là, v’la pas que le type nous sort de sa poche un engin de vape de la mort qui tue, tire une barre, et lâche un nuage que je n’ai jamais vu ça !!! Mais what ?? C’était quoi ça ? Je suis scotché ! On passe par sa cuisine, sort au jardin, puis il ouvre un petit local lourdement fermé à clé au fond du terrain et nous invite à entrer : à l’intérieur, un énorme tour à métaux qu’il nous explique avoir trouvé d’occasion. Au sol, un véritable tapis de plusieurs centimètres d’épaisseur de minuscules copeaux de ferraille. Sur l’établi, une bonne dizaine de tubes en métal proprement alignés. Forcément, en tant que noob, les questions fusent, et le mec nous explique son activité, passionnément. J’suis comme un gosse, j’en perds pas une miette ! Mais je ne peux m’empêcher de penser qu’il est vraiment barré lui, avec sa vape de l’espace là ! Je ne sais pas bien à quoi ça va me servir, mais je lui demande quand même une carte de visite, avant de terminer mon chantier tranquillou, en montant sur le toit de son atelier !

De retour à la maison, je visite évidemment Wheels and Time, et tombe en admiration devant la galerie de Steampunks. Dire que le gonz’ passe un temps de dingue à faire des brocantes pour acheter tous les réveils mécaniques qu’il peut trouver, afin d’en extraire les rouages pour les flanquer sur ses tubes métalliques… Je m’inscris sur son forum, on commence à discuter. Bon, c’est bien joli tout ça, mais moi, j’suis très bien avec mon Istick 20W et mon pauvre clearo GS Air, et puis les carto Boge, la Loi d’Ohm, touça touça, j’y pige que tchi, et je n’ai nullement envie de tout faire péter chez moi. Alors je finis par lâcher l’affaire, en me disant qu’on verra ça plus tard, un jour…

5 ans ont passé, la graine a mis du temps à germer – faut pas m’brusquer – mais ce jour a fini par arriver ! Cependant, l’eau a coulé sous les ponts et depuis le temps, ça fait un bail que les Steampunks – les vrais – ont gagné leurs galons de Collector. Mais c’est pas grave, parce que désormais, Sébastien Lavergne propose exactement ce que je recherche actuellement : des mods méca personnalisables ! Bah oui, j’arrête pas d’me plaindre sur les articles du Navire que cette box-là, elle est trop comme ci, que ce mod-là, il est pas assez comme ça… Quand je vois c’qui sort sur le marché en ce moment, y’a rien qui m’plaît vraiment à fond, y’a toujours un truc qui va pas… Qui a dit « le chieur » ?? Alors comme il paraît qu’on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même, et comme on était cloitré chez nous, j’ai dégainé la CB… Et sorti les crayons ! Ben quoi ? Faut bien passer l’temps… C’est ainsi qu’après des jours et des jours de dur labeur (j’dessine comme une patate), j’ai enfin réussi à pondre un truc pour décorer mon Titan :

Oui parce que le concept, c’est qu’après avoir acheté son mod, on s’inscrit sur un fofo dédié pour fournir à Sébastien l’image de notre choix et pour lui expliquer comment on veut décorer notre mod, afin d’en faire une pièce unique. Elle est pas belle, la Vie ? La seule limite est de fournir un visuel suffisamment grand et parfaitement contrasté. Pour le reste, c’est open bar ! Les échanges sont sympas – j’ai l’impression de parler à un pote, fluides et hyper rapides : à chaque message, on affine le projet, jusqu’à ce que tout soit parfait et que l’acheteur donne son GO ! Vraiment top, la démarche !! Je ne doute pas un seul instant que vous trépignez tous d’impatience de découvrir le résultat final, mais halte-là !! Ne mettons pas la charrue avant les bœufs, et savourons simplement le Titan à sa juste valeur.

 

Préambule

Le Titan nous arrive dans une espèce de petit panier en bois de cagette, joliment décoré du logo « Wheels &Time » et d’une image de Seb’ à l’époque où il confectionnait ses mods au chalumeau. A l’intérieur : le mod, une carte d’authenticité, 2 wraps pour accu, et une petite boîte de spares, le tout posé sur un coussin de lamelles de magazines publicitaires passés au destructeur de documents ! On est à 1000 lieues des emballages cartonnés industriels aux couleurs flashy, ici le packaging annonce la couleur : on est dans l’Artisanal ! Personnellement, ça matche à 100% !

C’est donc dans les meilleures dispositions psychologiques que je découvre le Titan, un mod mécanique de 24mm de diamètre pour une hauteur totale de 94.5mm, conçu pour être alimenté par un accu de type 18650. Comme son nom l’indique, son corps est un cylindre de titane. Plusieurs finitions sont possibles, et bien que la « flambée » soit de toute beauté, j’opte pour la « titane poli ».

 

Le corps

Une fois en main, le mod dégage instantanément une impression de robustesse ultime, qui n’est pas uniquement due aux plus de 2mm d’épaisseur du cylindre : bien que léger (sa masse volumique étant inférieure de 40% à celle de l’acier), le titane est un matériau résistant et extrêmement dur. Cependant, il est également mauvais conducteur, ce qui dans notre cas, n’est évidemment pas franchement de matière à nous réjouir. Heureusement, Sébastien Lavergne sait de quoi il cause, et a donc astucieusement remédié au problème en insérant dans le corps du mod un deuxième tube, tout en laiton.

C’est probablement inséré en force, mais l’ajustement des 2 tubes est tout ce qu’il y a de plus parfait ! Rien à redire à ce niveau-là, c’est de la très haute précision !! C’est donc dans ce tube en laiton que sont usinés des pas de vis énormes, qui accueilleront le top-cap d’un côté, et le switch de l’autre.

 

Le Top-cap

Niveau top-cap, pas grand-chose à signaler : il est tout en laiton, et supporte un pin flottant qui lui, est en cuivre. Côté pile, ça donne ça :

Côté face, on découvre une rondelle isolante noire, elle aussi impeccablement insérée en force dans le top-cap en laiton, ainsi qu’une petite vis en laiton qui servira à assurer un contact parfait avec l’accu une fois que tout sera en place :

Un petit mot tout de même sur le pin en cuivre : il est également inséré en force dans la rondelle isolante noire, et comme indiqué précédemment, il est flottant, ce qui signifie qu’il est mobile et qu’on pourra donc visser sur le Titan absolument n’importe quel ato, quelle que soit la longueur de son connecteur 510. La flushitude top-cap/ato sera ainsi toujours au rendez-vous, car à mesure que l’on vissera l’ato, le pin en cuivre coulissera en hauteur dans l’axe de la bague isolante noire. C’est très ingénieux et surtout parfaitement réalisé, mais ce n’est encore rien comparé au switch du mod, la pièce maîtresse du Titan !

 

Le Switch

Vu de haut, le switch ressemble à n’importe quel autre, avec une bague isolante en plastique blanc, et une grosse vis en cuivre qui viendra faire contact avec l’accu quand on exercera une pression sur le bouton poussoir :

On notera tout de même la présence de 2 imposants orifices de dégazage, ce qui laisse à penser que l’accu devra être inséré pôle positif vers le bas. Personnellement, j’ai l’habitude de faire l’inverse, et vous les pirates ? Quoi qu’il en soit, l’intérêt du switch n’est pas là ! Mais là :

Vous voyez les 2 petits ergots situés entre les 2 bagues ? Ils jouent un rôle essentiel dans le système de verrouillage du switch ! Oui car le Titan, et c’est là un de ses atouts majeurs, est équipé d’un système de verrouillage « ¼ de tour » : la bague du bas, qui est crantée,  tourne sur son axe et autorisera, ou pas, le contact avec l’accu. Pour mieux comprendre, allons voir les entrailles de la bête. Hop, démontage du switch ! Attention, pour ceux que ça intéresse, concentrez-vous, c’est pas forcément simple à expliquer !! Pour les autres, rendez-vous directement au paragraphe suivant !

De gauche à droite, on retrouve : une vis en cuivre (c’est elle qui fait contact avec l’accu), la partie haute du switch (c’est elle qui se visse dans le corps du mod, et qui comporte les 2 petits ergots), la fameuse bague crantée, et 2 aimants.

Commençons par observer la partie haute du switch. Lorsqu’on la retourne, ça donne ça :

On y retrouve les 2 petits ergots et les 2 orifices de dégazage précédemment mentionnés. Lorsque l’on s’attarde sur le trou central, on remarque également que sont usinées 4 « rigoles » (marquées d’un point rouge sur la photo précédente).

Jetons à présent un coup d’œil à la bague du bas du switch :

Les 2 trous situés de part et d’autre de l’axe central servent à recevoir les 2 ergots de la partie haute du switch : dans cette position, le mod fera « fire » lorsqu’on fera pression sur le switch. Si au contraire, les 2 ergots ne sont pas alignés avec ces 2 trous, alors le  mod sera verrouillé lorsqu’on tentera une mise à feu. L’idée est simplissime, encore fallait-il l’avoir… et la mettre en œuvre !

Mais ça ne s’arrête pas là : lorsque l’on observe attentivement la photo précédente, on remarque la présence d’une bille sur l’axe central, et d’un ressort à l’intérieur de ce dernier. Je ne démonte pas tout (la flemme), mais dans le principe, le ressort est inséré en premier, puis la bille est rentrée en force dans l’axe ; c’est cette nouvelle idée de génie qui permettra à la bague du bas du switch d’être crantée, lorsque la bille viendra s’installer dans une des « rigoles » de la partie haute du switch !

Terminons par les aimants : ils remplacent le ressort qu’on trouve traditionnellement dans la majorité des switches de mods méca, et servent donc à éloigner les 2 pièces en laiton l’une de l’autre. C’est ce qu’on appelle communément un switch « à répulsion magnétique ». On placera donc un des aimants dans son logement dédié, autour de l’axe de la bague crantée, comme ceci :

Puis on placera le 2è aimant également autour de l’axe, en prenant soin de le positionner de telle sorte que les 2 aimants se repoussent !

S’ils se collent l’un à l’autre, ce n’est pas bon, il faudra recommencer. Il ne reste alors plus qu’à réassembler notre switch en associant les 2 pièces en laiton :

Puis à finaliser l’opération en vissant la petite vis de cuivre :

Ouf, voilà, c’est (enfin) fini pour la partie technique !!! Ça va, j’ai noyé personne ? Allez, pour fêter ça, musique

 

Mise en œuvre du Titan

Vaper avec un Titan, y’a pas plus simple : on dévisse le top cap-cap, on fourre son accu dans le tube, on visse (bien à fond, ne surtout pas hésiter à forcer si besoin, c’est du costaud et c’est prévu pour !) son ato sur le top-cap , on revisse le top-cap sur le mod, et zou, en avant les nuages !! Bon alors voyons… 24mm… Qu’est-ce que je pourrais bien visser sur mon mod ?? KF Lite ? Nan. Leto 24 MTL ? Non plus… Hum, mais qu’est-ce que j’vois là-bas, qui traine sur le coin du bureau ? Mais oui, bonne idée !! Voilà, on va se mettre un petit… Reload !

Chui chaud là, j’expire tout l’air de mes poumons pour prendre une barre la plus grosse possible, je déverrouille le switch, fais fire, et……… Rien !!!! Il ne se passe… rien !! Nan mais WTF ! Qu’est-ce qui s’passe ??!?? J’vérifie le switch, il est bien en position open. Qu’est-ce que c’est qu’ce délire là ? Je recommence, toujours rien… Allons-bon… J’inspecte le mod, je ne vois rien d’anormal. Je le secoue : clong, clong clong…. Eureka ! Mais quel abruti !! J’ai oublié d’ajuster l’accu…. (Gêne)… Bon, je dévisse le top-cap, j’ajuste la petite vis qui s’y trouve en dessous et je revisse : trop long, je n’arrive plus à visser à fond mon top-cap. Je re dévisse le top-cap, réduis un peu la petite vis, et je ré assemble le mod, que je secoue pour vérifier : cette fois, c’est bon, plus de clong clong de noob. Au passage, j’en profite pour dire que les pas de vis du Titan, c’est vraiment de la balle !! La crème de la crème. C’est ultra-costaud, et surtout ajusté au micron : j’ai jamais vu des pas de vis aussi parfaits ! Du coup, c’est même avec plaisir qu’on dévisse et re visse son top-cap pour ajuster la petite vis de l’accu. Nan, j’vous jure, j’exagère pas, c’est le kif !

Bon cette fois, tout est ok, alors vapons (il serait temps…) : Woooooow !!!!! Ça fracasse !!! Accu sorti de chargeur, le Titan envoie une vape du tonnerre ! Ça hit fort, c’est hyper réactif, franchement je ne m’attendais pas à ça. Attends, je vais comparer vite fait avec un mod tout en laiton à connexion hybride : hé bien vous savez quoi ? The winner is… Titan ! Si si, promis. J’ignore comment c’est possible, mais les faits sont là : la conductivité du Titan est exceptionnelle, bien meilleure que sur mon Rogue (clooney) hybride tout laiton. Faut croire qu’il y a laiton et laiton, ben celui choisi par Seb’ est de première qualité, y’a pas à dire.

A l’utilisation, idem : on est en 1ère classe. Le mod est un pur régal : ses 153 grammes hors accu en font un mod massif mais pas lourd pour autant, dont le corps en titane procure un grip naturel qui fait qu’une fois en main, on ne le lâche plus ! Et le switch…. Pfff… Sa course est souple et courte juste-ce-qu’il-faut, les aimants assurent impeccablement bien la répulsion magnétique, et le système de verrouillage, que dire ??? Il est tellement cool que j’me sers de mon mod comme d’un objet anti-stress : clic, je verrouille, clic, je déverrouille, clic je re verrouille. Clic…clic…clic… Tiens, j’suis passé sans m’en rendre compte sur un autre ato…

Cerise sur le gâteau, mon Titan me plaît autant fonctionnellement qu’esthétiquement parlant. Normal, vu que j’y ai fait graver le dessin de mon choix !!

Le niveau de gravure est à l’image du reste du mod : sensationnel ! Bien sûr, tous les détails de mon dessin ne ressortent pas, mais faut dire que j’l’ai bien cherché : je voulais quelque chose de sobre et épuré, et j’avais donc demandé un logo qui ne dépasse pas 3 cm de hauteur, et dont la largeur soit visible sur la face du mod sans qu’on ait à tourner ce dernier ! C’était challenge, mais au final, Seb’ a réussi la prouesse de me sortir un ensemble ‘logo + écriture’ de 2.6 cm de haut sur 1.5 cm de large ! Juste bluffant…

 

Alors voilà, j’en rêvais, j’ai résisté (longtemps), j’ai craqué… Et j’ai bien fait !! Parce que ce Titan, il est tout simplement formidable. Des matières de 1er choix, un usinage exceptionnel, pour une vape du feu de (nom de) Dieu. Fiable, indestructible, hyper fonctionnel, somptueux, personnalisé et… artisanal ! Bref, un chef d’œuvre intemporel… et qui a une âme !

Mod Titan : Puisqu’il n’y a pas que des huîtres à BOUZIGUES…

Amiral

Ecrit par Clandestino

Passager clandestin du Navire pendant des années, les rats ont failli avoir ma peau dans les soutes, alors j'ai dû quitter ma planque. Mais maintenant que je suis à découvert, pas le choix, je vais filer un petit coup de main à l'équipage, en toute subjectivité bien-sûr. Pas envie de finir balancé aux requins... Loin d'avoir l'expérience et la roublardise des vieux loups de mer qui sévissent sur ce rafiot, je vais humblement commencer par aller frotter le pont, histoire de pas faire de vagues.

39 Comments

  1. Mais HEEeeuuuu…
    Quoi, il veux la mort de mon banquier ?
    Des semaines que je lorgne sur ce mod et voila que clandestino viens nous faire une revue qui va finir par me rendre fou !
    Je sent déjà une goutte de bave glisser sur le coin de mes lèvres 🤪.
    Alors promis je vais pas craquer tout de suite. 🥴
    Mais peut être faire des beaux dessins et de doux rêves…

      • En fait, le rapport qualité/prix est très bon pour un mod fait a la main et personnalisé.
        Quand on vois le prix de certaines box industrielles ce mod est même pas cher 😀.
        houlla je suis sur une pente savonneuse 😬.

    • Ah ça c’est sûr que pour me régaler… Je n’ai pas encore rangé mes autres mods, mais depuis que le Titan est arrivé, ils sont au chômage technique !

  2. Qui qu’c’est qui va frimer sur la galerie photo maintenant hein? ahahah Je ne te demanderai pas le coût de ce bijou ce serai déplacé, mais je vais donc aller voir de moi même le site du créateur. Merci pour ce billet. :heart:

    • Je ne dirai rien (avant l’arrivé de mon avocat) mais après une visite du site pro-ms et c’est abordable, pas touts les 4 matins mais c’est honnête.

      • Ouais c’est aussi mon avis. Une somme, oui, mais tout à fait correcte au regard de la qualité du mod, et du boulot réalisé sur le visuel. Perso, je suis arrivé avec mon visuel, mais il y a plein de mecs qui se pointent sans savoir vraiment ce qu’ils veulent. Seb’ passe beaucoup de temps à imaginer des visuels, propose plusieurs projets, parfois à partir de rien ou presque.

  3. Magnifique texte, à la lecture haletante pour un superbe mod !
    Ton dessin gravé est une réussite également !
    C’est de la belle ouvrage, assurément ! :good:

    • Merci Zaza ! :-)
      Ouais, j’ai été plus qu’agréablement surpris par la qualité de la gravure, tant l’image que j’avais demandée est petite. Sur d’autres projets qui prennent tout le mod, c’est époustouflant !

  4. Alors là, chapeau Cland! Une excellente revue pour un matos magnifique :heart:

    C’est pour ce genre de matos qu’on peut se permettre d’exploser la tirelire, clairement. Fait à la main, les finitions sont excellentes, et quand on voit le temps passé et le savoir-faire pour fabriquer un steampunk, on sait que c’est pas un rigolo de la vape, le gars!

    Ça fait 1 semaine que je vais mater son site pour choisir mon futur modèle, mais actuellement il est ouvert seulement pour les précommandes du nouveau 21700. Tu m’as achevé là :cry:

    Si je m’en prend un, il sera personnalisé également ! Et pour moi ce sera un carbo mat :yahoo:

  5. Ah c’est sûr, quand on se prend un Pro-MS, c’est pour se faire plaiz’, clairement. Ça faisait longtemps que j’en rêvais, le temps libre offert par confinement a fait le reste !
    J’ai vu ça oui, pour les suspensions de commandes… J’ai eu du bol de tomber au bon moment ! Mais ça va revenir dans pas si longtemps que ça je pense.
    Les carbo mat, j’ai longtemps hésité avant de prendre le titane, car en effet, le rendu est à tomber par terre. :yes: Faut juste avoir des atos pour aller avec, ce qui n’est pas mon cas. Mais c’est vrai qu’ils sont magnifiques !

  6. Du super matos les mods de Sébastien. Et juste une précision en passant, le switch génial n’est pas de lui mais de meka mod (en accord avec meka mod)

  7. Là il n’y a pas grand-chose à dire, me semble-t-il…
    La revue est superbe, le mod Titan est somptueux et la démarche de personnalisation dénote une vraie passion pour la chose qui vape, quelque chose qui ne se discute même pas…
    Chapeau bas ! :rose:

  8. Quelle merveille !! Je suis choqué !!! Et t’as fait une revue à la hauteur du machin, vraiment respect, t’es un bonhomme toi :yes:
    Après oui c’est sûr ça donne grave envie, mais bon… pas facile de trouver un ato pour aller dessus. J’aurais l’air de quoi avec l’hyper dessus ? Oui ok on vape pas pour se la péter mais quand même !!
    Bref, j’ai ça dans un coin de ma tête :heart:
    Et donc merci hein ! :good:

    • Exact, on ne peut pas vraiment tout installer sur un mod 24mm.
      C’était dans l’idée de posséder ce Titan que je me suis longtemps cherché un dripper en 24 tout stainless. J’ai choppé le dead rabbit grâce à Kanti et à l’appui de Nes’, et une fois le dripper en main, je me suis lancé dans l’achat du mod. Il y avait aussi le reload qui est passé par là entre temps, mais sans ces 2 atos, pas sûr que j’aurais franchi le pas, la vape MTL sur méca ne présentant aucun intérêt à mes yeux.

  9. C’est moi qui ai mal regardé ou les drippers Saturn ne sont plus proposés chez Wheels & Time ?
    Parce qu’un Saturn titane aurait tout pété sur le Titan… Pour l’anecdote, ce dripper apparemment tout simple est (était ?) une pure machine à vapeur, un des rares de ma collec’ à encaisser un double Kanthal 20 Ga à 0,12 ohm sans chauffe excessive… Avec un bon 18650 tout neuf, bien sûr.

    • Coup bas, là Nes’ ! ;-)
      Ouais, ça aurait tout claqué, mais ça ne sera jamais possible. Il a existé en version titane, le Saturn, ou seulement en laiton ?

      0.12 ohm sur méca 18650 ?? Avec quel accu ?

  10. Il y a tout… Photos, description, explications et les set up bravo. Du bien beau matos. Je te rejoins sur les pas de vis de qualité. Sur mon dreamer les pas de vis c’est du beurre, autre chose que les clooney. Bravo pour la revue. Ça donne envie de mettre porky au régime forcé.

Petit retour sur le JuggerKnot RTA.

Double retour sur le Reload 26 RTA