in

J'adoreJ'adore MerciMerci

Mod mécanique GG4S v2, rien à redire !

Il fut un temps où les moddeurs grecs régnaient en maîtres sur le petit monde qui vape… MMV, GUS, Vapour Art, Atmomixani distillaient leurs créations mécaniques au compte-gouttes et imposaient des tarifs fort grassouillets à une poignée de vapotos toujours prêts à subir les ventes aléatoires, dépensant leur temps et leur pognon durement gagné sans compter pour vaper sur du matos un tantinet nerveux en outrepassant les lois impitoyables du « out of stock ».

Et puis l’électronique combla son retard en sortant ses boxes des affres du 20 watts maxi, les chipsets se mirent à envoyer du steak et les amateurs de sensations fortes trouvèrent dans la pléthorique offre chinoise bon marché de quoi animer dignement leurs machines à vaper sans subir les caprices de tubes mécaniques toujours prompts à se gripper, à s’oxyder, à ramasser toutes les cochonneries possibles pour perdre de la performance au fil du temps. L’alimentation directe est bien sûr irremplaçable en tant que seule et unique vape « lisse » mais à quel prix…

Du coup, les moddeurs grecs purent ranger leurs orgueilleux matériels et passer à autre chose, voire disparaître purement et simplement. Il n’y avait plus assez de neuneus disposés à lâcher 100 boules et plus dans un tube métallique pour faire vivre tous ces artisans, les pertes ont été rudes et l’atterrissage difficile. La plupart des astres se sont éteints mais il nous en reste néanmoins un toujours en activité, peut-être le meilleur de tous, Imeo Thanasis alias « The Golden Greek »…

Rien de tel qu’une petite visite de temps à autre sur son shop en ligne des fois qu’une nouvelle création y sortirait un bout de truffe, pour tomber inopinément sur par exemple le mod GG4S v2, un tube full-mech compact décliné en 18650 et 21700 fleurant bon l’innovation technique et la grosse patate sous un poli impeccable comme toujours chez notre Grec en or. Je n’ai d’ailleurs pas réfléchi très longuement avant d’en glisser un exemplaire en 21700, finition « shined » dans le panier d’emplettes sous le regard médusé du Porky (le cochon-tirelire) qui me croyait définitivement sorti de ce genre d’achat compulsif et irraisonné, le grévant direct de 130 boules, 115 pour le mod puis 15 pour les frais de port via UPS. La note aurait d’ailleurs pu s’avérer plus salée si j’avais cédé à l’édition limitée gravée d’une sorte de guerrier grec sorti de la riche mythologie du pays, proposée à 170 boules avant frais de port. 55€ pour un dessin et un numéro de série, ça fait quand même cher, non ?

Découverte du GG4S v2

Le truc sympa avec les produits du Golden Greek, c’est qu’on est rarement déçu. Prévoyant de commencer cette revue par le sempiternel mais néanmoins indispensable cliché des pièces constitutives de l’objet, je me suis fort logiquement attaché à le démonter dès réception, découvrant des pièces massives parfaitement polies, des matériaux fleurant bon la qualité et des pas de vis souples et fluides. Limite si je n’avais pas pratiqué la vape, j’aurais déjà été content de mon achat.

Comme rien n’est jamais parfait en ce bas monde, la finition exemplaire du GG4S le rend quasi impossible à photographier correctement, tout y est miroir. On ne va pas pour autant regretter une revue de chinoiserie torchée avec les pieds, tant pis pour les reflets !

Les dits reflets ne nous empêcheront d’ailleurs pas de distinguer, sur la photo ci-dessus, deux rangées de pièces. Ah non, elles ne tombent pas comme ça toutes seules lors du démontage du mod, c’est votre serviteur qui les a rangées en plaçant de gauche à droite un baril, un top-cap et un tube de laiton fileté en arrière plan puis, toujours de gauche à droite, une petite vis, une plus grosse garnie d’un joint torique, un ressort et un bouton-poussoir portant le logo du Golden Greek en avant-plan. Alors voyons… Par quoi allons-nous commencer ? Par le top-cap ?

Bon, je ne vais pas le répéter à chaque fois mais la finition de ce GG4S v2 est nickel, impeccable, parfaite et les petites crassouilles visibles ça et là sur les photos ne sont que de mon fait, traces de doigts, essuyages approximatifs amplifiés par les photos. « Impossible à garder propre » dira l’esprit chagrin et il n’aura pour une fois pas entièrement tort…

Mais revenons plutôt à notre top-cap. Inutile d’avoir fait Centrale Paris pour s’apercevoir d’une connexion hybride nécessitant une sélection sévère de l’atomiseur qui y sera vissé, son plot positif devant être assez long et suffisamment isolé pour entrer en contact direct avec l’accu sans danger. Il fut un temps où ce type de connexion provoquait divers glapissements aigus chez les Ministres de la vape, il s’est désormais largement répandu et peut enfin vivre en paix. Notre bon Grec doré n’a pas oublié de percer la pièce de deux orifices bien utiles en cas de dégazage accidentel et nous lui en savons gré.

Le baril entièrement et finement fileté comme un écrou géant montré par le cliché ci-dessus a certainement de quoi filer des cauchemars aux calculettes utilisées par nos amis Chinois lors des estimations de prix et de marge tant il est vrai qu’un simple clipsage sur joint torique revient bien moins cher que ce genre d’acrobatie métallurgique. Sauf que voilà, on est ici chez un des derniers moddeurs grecs, pas chez Guignol et Polichinelle.

Le tube de laiton me semble parfaitement décrit par le cliché présentant les pièces constitutives du mod et je pense pouvoir faire l’économie d’une photographie supplémentaire montrant son aspect global. Son intérieur non dénué d’intérêt mais invisible sur le cliché cité mérite quant à lui la prise de vue ci-dessus où apparaissent on ne peut plus clairement deux trous, un gros au centre et un petit sur le côté ainsi qu’un joint torique logé là comme par hasard.

Et le switch, alors ? L’élément le plus important d’un mod méca, tu vas te décider à en parler ? Ah, comme je comprends cette impatience… Et bien voilà, c’est chose faite sur la photo ci-dessous : Mesdames et messieurs, le switch !

Remontage du GG4S v2

Maintenant qu’on est là comme des glands avec notre tas de pièces, il serait de bon ton de tout remettre en place et pourquoi pas, d’en profiter pour essayer de comprendre comment fonctionne ce mod. Vous ferez bien comme vous voudrez, perso je choisis de commencer par assembler le switch mais encore une fois, chacun est absolument libre de faire comme il veut.

La bonne nouvelle, c’est que c’est facile à faire : il suffit de poser le ressort sur l’axe central du switch et de serrer la petite vis latérale. Les choses se gâtent ensuite puisqu’il va s’agir de placer le switch à l’extrémité du tube de laiton et d’y visser la grosse vis avec le joint torique à travers le grand axe du tube. Impossible me direz-vous… Et bien si, à condition de savoir se montrer malin comme un renard et d’utiliser la célèbre technique de la vis scotchée !

Une fois la vis fixée au tournevis par un petit morceau de ruban adhésif, il devient absolument enfantin de la placer et de la serrer comme il faut.

Après bien des supputations, je suis arrivé à une conclusion peut-être hâtive concernant la petite vis latérale portée par le switch et affleurant au fond du tube par l’orifice percé à son attention. Elle me paraît servir à empêcher la rotation du bouton-poussoir autour de la vis de contact centrale… Le rôle du joint torique également visible au fond du tube semble plus évident, quelque chose comme isoler l’accu du tube, son épaisseur jouant alors sur la longueur de course du switch.

Ah que c’est beau ! Je l’ai déjà dit et me répète ici, les sales traces dont je n’ai pu me débarrasser visibles sur les photos ne résisteraient pas à un coup de Mirror, celui-là même que j’aurais du passer sur les pièces avant de les photographier.

En tout cas ce switch simple paraît immédiatement agréable à l’emploi, alliant souplesse et course courte. L’impatience de le tester « en vrai » devient ici absolument insoutenable, limite au point de torcher vite fait le reste de la revue.

Heureusement, il ne nous reste que peu de choses à faire. Tout d’abord, visser le baril sur le filetage usiné sur le tube de laiton. Aucune difficulté bien sûr mais il faut quand même s’accrocher car la répétition du mouvement de rotation demandée par la longueur incroyable de ce filetage risquera de déclencher une moche de tendinite à l’avant-bras des plus fragiles d’entre-nous, genre le Cap’s.

Une fois le baril en butée contre le switch, nous nous demandons bien sûr si nous n’avons pas là un indice quant au mécanisme de verrouillage du mod mais écartons cette idée pour l’instant pour nous concentrer sur le top-cap et la fin du montage.

Et bien voilà le GG4S v2 dans toute sa splendeur… Il faut évidemment apprécier les tubes pour goûter pleinement toute la grâce de ce mod mais je pense que tous les vapotos s’accorderont pour reconnaître la belle ouvrage.

Vaper avec le GG4S v2

Pour vaper avec un mod mécanique comme avec d’autres types de mods d’ailleurs, il faut d’abord trouver un atomiseur. Sur le GG4S v2, il convient tout d’abord de désolidariser le top-cap par un dévissage qui s’avérerait bien malaisé si la rotation du switch n’était pas empêchée par la petite vis latérale vue plus haut. On peut, grâce à ce blocage, s’en servir de prise et tout devient de ce fait considérablement plus facile. L’atomiseur choisi peut être un Amadeus RTA pour un setup 100% Golden Greek…

Ou encore un Obelisk RDA dont la finition mate dessert quelque peu l’esthétique globale du setup mais qui vape terriblement bien. À noter ici que le GG4S v2 existe également en finition mate mais je pense qu’elle n’aurait de toute façon pas rejoint exactement le coloris du Obelisk et… Oh flûte, un produit Golden Greek se doit être « shined » et puis c’est tout.

Le top-cap étant retiré, on peut évidemment en profiter pour insérer un bon accu 21700 dans le tube béant.

Il suffit alors de revisser le top-cap sur le tube garni de son accu, fermement mais pas trop quand même et bim, notre setup est prêt à l’emploi !

Comme on peut le voir sur le cliché ci-dessus, un gap apparaît entre le baril et le switch une fois l’accu et l’atomiseur mis en place. Cet espace permet le mouvement d’enfoncement du switch qui se trouve donc ici déverrouillé. Attention, son extrême sensibilité rend la position debout de la photo dangereuse car le mod aura tendance à faire feu très facilement. Hors utilisation, mieux vaut toujours dévisser le baril jusqu’au contact du switch afin de le bloquer et éviter ainsi tout incident. Quoi, on comprend rien à ce que je raconte ? Bon, OK.

OK, je rajoute ce cliché non prévu au départ, enfin si il était prévu mais je l’ai accidentellement effacé pis je me suis dit que c’était pas la peine de le refaire parce que j’avais la flemme mais en me relisant je m’aperçois que c’est pas clair donc je refais la photo ci-dessus avec le mod en position verrouillée on voit bien que le baril est descendu et bloque le switch juste j’ai pas remis tout le merdier de fond blanc et tout le tralala.

En guise de conclusion…

Oui, on se doute bien que c’est pas ici que je vais commencer à tout critiquer, à dire que ce GG4S v2 est nul à ièch ! Nan nan, c’est de mon point de vue un très bon mod. J’ai déjà lourdement insisté sur l’usinage et la finition des différentes pièces, impeccables comme toujours chez le Golden Greek. J’espère avoir montré un système facile à vivre gérant parfaitement la flushitude avec tout type d’atomiseur et doté d’un switch verrouillable parfaitement souple et réactif mais je crois que l’argument décisif me concernant furent ses dimensions : 25 mm de diamètre et seulement 83 mm de hauteur, ce qui le place parmi les mods les plus compacts de sa catégorie. Wouahou !

Ah, j’allais oublier… Le GG4S v2 est livré avec un ressort de rechange, un joint torique épais utilisable pour augmenter légèrement la course du switch et un adaptateur 18650, toujours utile en cas de pénurie de 21700.

Bonne vape à toutes et tous, peut-être en GG4S v2 ! :bye:

Ecrit par Nesquick

Nesquick, dans la vape depuis 2013.
Intéressé par la découverte de ce nouveau monde de saveurs et de techniques... Bonne vape à tous !

39 Comments

Laisser un commentaire
  1. Pour moi qui découvre les plaisirs (mais aussi certains inconvénients il faut l avouer) de la vape sur meca , ta revue pourrait me faire craquer si j étais faible. Et comme je ne le suis p……… Le banquier viens d appeler, il dit que je le suis :cry:
    Bon alors vu que j ai été très faible ce mois ci et que j ai promis d être sage non je ne craquerai pas , surtout a 130 boules le morceau, mais il fait rêver.
    Félicitations pour cette super revue, moi qui suis en train de préparer ma 1ere sur le Navire tu rajoutes un sacré lot pression :-(

      • Merci beaucoup pour la bienvenue Bruce :yahoo:
        En vérité ce ne sont pas là mes 1eres lignes, je m etais déjà laissé allé à commenter mais avec un compte dont j ai oublié les accès (et avec le nombre de boîtes mails que j ai eu dans ma longue vie très dur de retrouver la bonne). Et il me semble avoir déjà marqué de mon empreinte quelques revues avec ce profil il y a quelques mois. Mais je me faisais discret, le travail d infiltration a fonctionné, je peux désormais avancé à visage découvert :yes:

    • Ça y est, te voilà !! :bye:
      Hé ben Bienvenue sur le Navire Tisteff ! T’as du bol, y’avait une cabine libre juste à côté de la mienne. Enfin du bol… j’en sais rien en fait, car… je ronfle (très) fort, surtout après le litron de Rhum… :yahoo:
      Enfin fais pas trop gaffe à ça, y’en a des pires que moi ici… :whistle: Tu vas voir, je pense qu’on va bien se marrer ! :yes:

      • Me dérange pas que tu ronfler Cland, je pourrai plus aisément venir piller ta cahute de tous les zolis kf que tu caches dans ta malle pleine de trésor :yahoo:

    • Pas de pression, Tisteff… Chaque auteur a sa manière de faire et les années passées ici montrent qu’il n’y a pas de règle. L’article le plus lu du Navire, le fameux « Pour ceux du fond de la classe » a fait plusieurs centaines de milliers de vues avec quatre lignes et un tableau alors que des revues ultra-fouillées sont restées à la limite du flop.

      C’est comme ça, on est là pour partager un truc et je n’ai encore jamais vu quelqu’un se faire tacler à part moi-même, une fois ou deux, à cause de phrases vraiment trop tarabiscotées.

      Le mod GG4S v2 reste en effet une pièce assez chère, on trouve de bons mods méca meilleur marché également capables de gommer les petits inconvénients du genre (encrassement du 510 et du switch notamment) tels le Sui-side que j’ai beaucoup utilisé et qui doit commencer à être soldé un peu partout.
      Quoi qu’il en soit, bienvenue à bord et au plaisir de te lire ! :yes:

      • Merci pour ton accueil Nesquick :heart: si Cland et le Cap m ont déjà quelque peu rassuré et enlevé un peu de pression, je dois avouer qu a la lecture de vos revues je me sens comme un petit gamin tout juste sorti du centre de formation et que l on titulariserai avec Messi Ronaldo Mbappé Zidane et Pelé :unsure:

      • Merci Kanti, mais ne sois pas trop pressé. L attente est exhausteur d excitation et rend la déception plus amère :-( Sympa pour le conseil, il m avait proposé la cabine voisine de la sienne, si vous me cherchez je suis dans la cale du coup :whistle:

      • Hey Kant’, t’es pas obligé de déballer direct tous les dossiers, faut laisser un peu de suspens…! :yahoo:
        J’te jure, qu’est-ce qu’il faut pas lire des fois, quand même…

  2. Bon ben si y’a rien à redire alors…. ben à quoi bon perdre du temps à lire la revue, à part prendre le risque que les derniers exemplaires de ce GG4S V2 s’envolent le temps de lire le billet… :unsure: Autant le prendre direct !!
    Vite, direction le shop du GG ! C’est bon, il en reste encore. J’me créé un compte et j’en mets un dans le panier. Ca y est, c’est bon, maintenant, je peux lire la revue peinard. :yes:

    • Lire la revue et pleurer ton pognon dépensé sur un coup de tête. Pognon si durement gagné. Mais à quoi bon s’esquinter au taffe si ce n’est pas pour apprécier ces joies de vie. Quel dilemme la passion de la vape :scratch: hein mon Cland’s

      • Ben c’est sûr que si on devait acheter toutes les pièces de Vape qu’on trouve belles, on serait célib’ depuis belle lurette… :whistle:
        Mais bon, tu vois mon Bruce, à bien y réfléchir, je crois que je suis en train de virer un peu comme le Nes’ : alors qu’hier je traquais sans relâche la nouveauté et l’innovation, aujourd’hui je suis beaucoup plus enclin à claquer une belle somme (et encore, 125 boules porc compris pour une oeuvre du Golden Greek, ça reste très très raisonnable) de temps en temps pour une belle pièce, que de multiples petits montants pour des bouzins pas très racés. :scratch:
        Bon, ça reste vrai tout de même que y’a encore quelques sorties qui me font salement de l’oeil…. :yahoo:

    • Yo, c’est un peu ça…
      La bête compulsive bourreau du Porky n’est pas morte, juste endormie et il suffit d’un chouette matos pour la réveiller comme ce fut le cas avec ce GG4S.
      C’est vrai qu’après de multiples tests et d’achats, la vision du matériel à vaper devient plus étroite, il faut vraiment quelque chose sortant des références pour attirer l’attention.
      La cause des boxes électroniques est entendue me concernant, je n’en utilise plus du tout. Des ouvertures subsistent en méca où une box double 21700 ultra-compacte et bien finie pourrait encore faire péter la banque ainsi qu’en VV, sur les même critères de compacité (pour enterrer l’Hexohm) et de finition (pour damer le pion à la Invader IV).
      Niveau atomiseurs, c’est plus nébuleux. On est certes jamais à l’abri d’une bonne surprise mais j’en ai déjà tellement testé de RDA, RTA, RDTA…

  3. Ben mon gaillard, ta prime de fin d’année en a pris un coup avec ce GG4S V2 :wacko: Du coup, ton Porky doit moins déformer ta veste lorsqu’il est glissé dans ta poche revolver. C’est bien! Cet achat compulsif te rend probablement plus élégant :whistle: Bien que… si tu glisses ce GG4S V2 dans ta poche revolver, à côté de ton Porky amaigri, m’est avis que l’esthète de ton costard ne te permettra plus de rivaliser avec George C. N’empêche que c’est grâce à ce mal fagotage que nous pouvons apprécier l’élégance de cette revue :good: Comme quoi, jusqu’où peut nous amener ce sacré « effet papillon » :scratch: Jusqu’à une pépite rédactionnelle :rose:

    Bon, pour ce qui est de ce tube de chez The Golden Greek, il sobre, lisse. Peut être trop lisse, trop sombre à mon goût. Attention, j’aime ce genre de mod mais le hic, c’est que bien souvent, le manque de sobriété des atos les font dénoter sur ce genre de tube :cry:
    Jamais je ne contesterai ta parole divine mais sache qu’au vu des photos du Switch publiées, j’émets un doute quant à sa fiabilité dans le temps. Le ressort paraît de conception si légère. Sache que j’insiste bien sur le « il paraît ». T’sé bien hein! Entre avoir l’air et être, il y a un monde :whistle:

    • Ce GG4S v2 vient surtout relever le niveau d’une année 2021 bien pauvre en nouveautés par rapport aux précédentes… Lors de l’âge des découvertes, je tournais en moyenne à un nouveau matos par semaine et les 130 boules lâchées au Golden Greek sur ce coup là restent relativement digestes pour le Porky comparées aux budgets de l’époque.

      Peut-être qu’un fin technicien de ton genre doté d’une certaine vision du « comment c’est fait » tilte moins que les béotiens de mon espèce face à un tube parfaitement poli et une mécanique qui envoie du steak lorsqu’on lui presse le switch. J’ai pour ma part assez tendance à y aller sans trop réfléchir sur la bonne foi du look, de la qualité présumée des matériaux et de la réputation du moddeur. Le Golden Greek m’a déjà fourgué un Ithaka, un Tilemahos Armed, un Tilemahos Armed Eagle et un Amadeus RTA/RDA mais jamais de mod. C’est chose faite !

      Peut-être bien en effet que le switch de ce GG4S ne défiera pas le temps… J’éviterai soigneusement de répondre n’avoir que rarement poussé un matériel jusqu’à ses limites de résistance à l’usure puisque je compte utiliser ce mod jusqu’à la fin des temps (de vape) et ne plus jamais en acheter d’autre mais nous savons tous qu’en général, le matos quel qu’il soit atterrit bien souvent au musée accompagné de ses « spares » même pas sortis du sachet.

      Enfin… On verra bien !

  4. Je ne sais pas ce qu’en pense ton Porky depuis qu’il a vu ce GG4S v2 en vrai, mais si jamais il t’a chié une pendule, c’est vraiment qu’il a un problème ! Œuvre d’un véritable artiste de la Vape dans les matières les plus nobles qui soient, et en tirage limité en plus : what else ? :unsure:
    Devant ce genre de pièces, il ne peut y avoir qu’une seule réaction (2, en fait) : l’admiration et le respect.
    Bravo mon Nes’ pour t’être laissé aller à la pulsion de l’achat reptilien, ça fait tellement du bien de lâcher les chevaux de temps à autre ! On n’a qu’une vie bordel !! :yahoo: D’ailleurs, j’aurais sans aucun doute fait exactement la même chose avec ce GG4S, si je ne venais pas de saigner le mien, de Porky, hier au soir… Tout comme toi, pour une pièce de Vape que j’ai trouvée tellement belle que mes garde-fous – pourtant devenus solides – ont tous explosé en vol en moins de 3 minutes….
    Que veux-tu, quand on est sensible à l’Art, la Raison n’a plus sa place. :yes:

    Merci BEAUCOUP pour cette superbe revue illustrée par de magnifiques photos (celle des pièces détachées avec l’effet miroir : :heart: :heart: :heart: ), qui met parfaitement en valeur le travail d’orfèvre d’un dino de la Vape. :good: Ça fait un bien fou, au milieu de toutes les chinoiseries… !! :rose:
    Ce GG4S a l’air aussi fonctionnel qu’il est beau, ça pue la bonne pioche ça ! Pour ma part, je fonds littéralement devant la sobriété du bouzin et le parfum de classicisme qui s’en dégage. Superbe, tout simplement ! :yes:

    D’ailleurs, je te souhaite de gagner très vite à l’euro million afin que tu puisses continuer à nous gratifier de tels articles régulièrement !! :yahoo:
    Reste maintenant à attendre sagement le RDA ‘Shined’ en 25 qui vape aussi bien que le Obelisk, pour obtenir le setup ultime. Hé oui mon Nes’, ça n’en finit jamais ! ;-)

    • Le Porky est une bestiole fourbe… Facilement geignard voire pleurnichard, prompt à brandir le spectre de la misère d’un air atterré mais en fait, il se tape comme de l’an 40 de ce qui est acquis. Seuls le pognon et la rentabilité comptent !
      Disons que la pilule est moins amère lorsque l’objet acheté fait carrière, lorsque je l’utilise quelques semaines ou quelques mois avant de le pousser vers le musée.
      Tu as cependant raison, ça ne finit jamais vraiment et si d’aventure un RDA « shined » en 25 mm croise ma route…

  5. Même si non remisée en période de solde et te sachant talonné par un Cochonou certes « raisonnable », mais quand même un peu acariâtre et rabat-joie ( Porky est une espèce de conscience, de Jiminy Cricket, un pare-folie ? ), je comprends tout à fait que tu ( qu’on ) puisse craquer pour une telle pièce !
    Ce mod est très beau. Epuré, sobre ( et certainement bcp plus esthétique sans gravure de guerrier, qui peut être lassante à moyen et long terme… ).
    Je le trouve quand même un peu trop flashy en version shined , mais au moins, en cas de besoin, tes empreintes figurent sur la 3ème photo !
    Le méca n’est pas ma vape, j’apprécie trop de pouvoir booster le courant quand la charge de l’accu baisse en charge et ça permet aussi une petite marge de manoeuvre quant à la valeur du coil :-) . Je trouve que c’est bien confortable ( et je n’ai jamais été – peut-être à tort, mes connaissances en électricité étant très basiques – très rassurée par l’aspect sécurit de la vape sur méca ) !
    Je te souhaite ( ainsi qu’à Cland’ ) une bonne vape et beaucoup de plaisir sur le GG4S v2 !

    • Oh je n’ai jamais versé dans l’irraisonnable même au temps des compulsions… Les achats de vape sont restés, restent et resteront dans leur budget sans empiéter ni gréver les autres dépenses personnelles ou ménagères et cette sorte de chance me pose nécessairement un problème lorsque je décris un matos à 130 boules peut-être vu par des vapotos à qui cette somme manque justement pour boucler la fin de mois.

      Sans chercher particulièrement à me justifier, je pense que la naissance du Porky est survenue justement pour désenfler la situation, amener un peu de dérision et de conscience à tout ça. J’aurais pu aussi choisir de passer sous silence certaines acquisitions classées « onéreuses », il me semble tout de même qu’une revue et le temps passé à l’écrire demeure une forme de partage, à condition de ne pas tomber dans le kéké ostentatoire, ce que j’espère bien humblement avoir su éviter.

      Pour en revenir au GG4S v2, c’est vrai qu’il est brillant et mécanique… L’adhésion à son look et à son mode de fonctionnement ne s’argumente pas vraiment, on aime ou on n’aime pas. Personnellement, je fus très tôt attiré par ce type d’engin, avant même d’y avoir goûté, sans doute inconsciemment influencé par les posts du DV de l’époque et par la prose enthousiaste des vapotos du Gros Forum. Lorsque Ric_2001 nous a fait part de la découverte de mods full-mech de bonne facture à 40€ chez GUS (les prix ont bien décollé depuis), j’ai foncé sans hésitation et ai adhéré au concept dès la première taffe. Vape lisse, contact direct de l’atomiseur avec l’accu, pas de chipset intermédiaire parasite, je pourrais repasser tous les arguments habituels sans te convaincre le moins du monde, la vape méca restant une affaire d’usage car peu pratique et de goût puisque le concept de vape « lisse » n’a jamais été clairement prouvé.

      Comme on disait dans’l’temps, « à chacun sa vape » !
      :yes:

  6. Le comble de l’élegance, la sobriété , la simplicité, l’efficacité. C’est beau, c’est pas pour moi mais c’est beau. Je comprends le craquage.
    Belle intro également avec un petit historique de la vape meca en Gréce. :mail:
    Beau matos, beau billet, bravo et merci Nes :good:

    • Le terme de « dinosaure » apparaît de plus en plus souvent par ici, merci de ne pas l’avoir utilisé ! ;-)

      Le petit monde qui vape traîne ses polémiques depuis fort longtemps genre clone vs original, méca vs électro, etc… Nous parlons ici d’un original méca, sûrement pas la formule magique pour un consensus.

      À ces gros débats éculés, j’ajouterais une classification moins polémique entre « cuistots » et « metallos », les premiers recherchant le goût sur peu de matériels, les seconds vapant (presque) n’importe quoi du moment que le mod est beau et qu’ils en ont bien bavé pour monter l’atomiseur aux petits oignons.

      Tu me sembles au travers de tes participations plutôt de la première espèce, je m’inscris clairement dans la seconde. Je n’ai plus que quelques gros flacons de jus en stock, toujours les mêmes renouvelés depuis plusieurs mois, tandis que les caisses à matos débordent joyeusement, tu parlais récemment d’une armoire à liquides et d’une bonne cinquantaine de jus en steep…

      Sûr qu’il faut être très « matos » pour aller traîner sur le GG Store et en ressortir sous un nouveau concert de jérémiades stridentes du Porky ! ;-)

      • Ce qui me frappe (aïe) chez toi Nes, c’est que tu ne manques pas de discernement ni de mettre de la perspective dans ta réflexion, allié à un vocabulaire agréable et soutenu qui agrémentent ton discours et tes revus. :heart:
        Tout cela me fait penser aux profils d’acheteurs qui sont enseignés en techniques de vente. Je sais ça fait marchand de tapis, mais sociologiquement et psychologiquement c’est intéressant. On distingue donc 5 profils psychologiques de personnes, celles qui cherchent un prix, celui qui veut du beau, les techos c.a.d. le dernier truc technique sorti ou encore ceux qui veulent du solide et enfin l’aspect pratique.
        Et tu as complètement raison pour le cuistot que je représente, car même l’achat d’un atos sera toujours en critère numero uno le gout, ensuite l’aspect technique puis pratique et esthétique. Mais avant tout je suis cuistot. :yes:
        J’ai moi même ma petite théorie qui va bien aux cuistots, il y a selon moi les gourmands et les gourmets. Le gourmands aime le chocolat ou aime la musique par exemple. Alors que les gourmets aiment le chocolat et aiment aussi la musique mais le gourmet mange du chocolat noir et écoute de la musique choisi avec soin sur un système son dédié digne de ce nom. Pendant que le gourmand mange du chocolat au lait et écoute Foune radio dans sa bagnole. Mais les deux te diront qu’ils aiment le chocolat ou la musique ou que sais je, ce sont des exemples. :scratch:

  7. Encore une superbe pièce! Il est chouette et en plus il est verrouillable! Que demander de plus à part qu’il continue à envoyer la sauce avec le temps… Perso, je suis toujours tous les jours sur mon Trishul, depuis un an tout pile, qui est vachement moche mais qui balance encore comme au premier jour sans jamais avoir été nettoyé! :wacko:

    • Mes premiers mods méca (hello, dinosaure !) étaient de vraies purges, nécessitant un entretien quasi hebdomadaire pour rester opérationnels. Connecteurs englués de jus, switchs encrassés, tubes grippés et phénomènes parasites d’échauffement et baisses de performance. J’avais acheté un bac à ultrasons rien que pour eux !

      La génération des Mage / Arcless nous a bien sortis du bourbier, réduisant très sensiblement les contraintes d’entretien au point de les rendre secondaires. J’imagine que ton Trishul jamais nettoyé fait partie de ce courant, comme mon Sui-side ou mon Purge, particulièrement insensibles aux encrassements.

      Avec ce GG4S v2, le Golden Greek semble avoir rallié la cause. Le connecteur hybride se nettoie facilement, le switch très simplifié ne prend que peu de grouille. Bien sûr, la finition « shined » perd rapidement son lustre mais après trois semaines d’utilisation, ça poutre toujours comme il faut. Je repousse soigneusement l’heure de décrasser l’immense filetage du tube laiton…

      J’ai bien sûr jeté un œil au Trishul, les mods full mech n’étant pas légion sur les étals de nos bons shops. Les déclinaisons cuivre et laiton m’auraient bien plu mais voilà… Je fais un blocage terrible (de dinosaure ?) sur les tubes incurvés et il n’y a pour l’instant rien à y faire. :cry:

      • Je sais Nes, je connais tes standards. Je le trouve très moche aussi mais il est tellement efficace que je lui pardonne. Ce que j’ai plus de mal à pardonner, c’est qu’il n’est pas verrouillable et donc qu’il ne sort pas souvent de la maison. Par contre, ce GG4S est magnifique et verrouillable donc si je pouvais…

    • Ouais alors c’est un peu un raccourci, non ?
      Parce que la vie a commencé en milieu aquatique, jusqu’à ce qu’une bestiole genre amphibien en sorte pour initier les reptiles qui eux-mêmes se sont diversifiés en oiseaux et mammifères…
      Alors oui, on peut sans doute dire que les oiseaux sont des dinosaures mais aussi des crapauds, comme nous autres d’ailleurs !

      • Je vais pas faire genre le connaisseur ou celui qui étale sa science juste après avoir lu wikipedia, mais apparemment, c’est vraiment d’un point de vue scientifique. Pas seulement une histoire d’évolution des espèces. Y’a une histoire de familles de bestioles, et les oiseaux auraient tous comme parent direct les dinosaures.
        Perso, j’aurais plus pensé à des bestioles genre crocodiles, iguanes etc…, mais en fait nan, car eux ne sont pas de la même famille.
        Enfin bref, c’était juste pour dire que Dino n’est pas Nes’essairement synonyme de vieux crouton fossilisé tout moisi… :wacko: :yahoo:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-) 
 

eXpromizer v1.4 : Retour vers le futur

Test du Wotofo SRPNT RDA.