in

Mélanges, potions et élixirs

Le DIY bat son plein dans la chaumière, je ne sais plus où donner du flacon. Mieux vaut oublier tout de suite que c’est justement pour éviter ce grignotage de l’espace vital par les récipients et ingrédients divers que je ne voulais pas m’y mettre et regarder la situation de manière positive, sous forme par exemple d’un petit bilan des différents tests effectués.

“Hooch Gone Peanuts”

01 - arachideEt tant qu’à faire, autant se débarrasser tout de suite de l’épine dans le pied, de la tache de gras sur le costard neuf, bref de l’échec cuisant. Il se trouve que malgré un certain éloignement temporel, géographique et culturel de l’archétype d’un ado américain, j’apprécie beaucoup le goût de la cacahuète, notamment sous forme de “butter” que je consomme volontiers sur une épaisse tranche de pain confortablement recouverte de beurre salé, le tout rehaussé d’une fine couche de Nutella. Quoi, horrif ? Mais non, je plaisante, je ne mets pas de Nutella… Il fut en tout cas tout à fait naturel que je me laisse tenter par un flacon d’arôme arachide proposé par Inawera et c’est aussi naturellement que je décidai de l’ajouter à quelques millilitres de Grumpy’s Hooch pour tendre vers un “Hooch Gone Peanuts” inspiré de l’excellent Hooch Gone Nuts de SandsMods dont les “nuts” sont plutôt de pécan. Misère… L’arôme arachide a du être exclusivement élaboré à partir de la petite peau rouge et amère entourant les graines de cacahuètes fraîches pour ne donner ainsi que de l’amertume au Grumpy’s quel que soit son dosage. Déception, donc… Mais il doit bien exister quelque part un bon arôme “Peanuts Butter” qui permettra de rectifier le tir.

 

 

Red Astaire

02 - red_astaireRed Astaire de T-Juice est une star plébiscitée un peu partout sur les forums, il fallait donc que je le goûte. J’ai dilué le concentré à 15%, comme indiqué sur le manuel et ouf, beaucoup trop puissant pour moi ! La potion s’est avérée nettement plus vapable après ajout de quelques millilitres de base pour donner une mixture charpentée et bien parfumée. Le souci est que je n’apprécie pas beaucoup les fruités et que ce Red Astaire s’en réclame lourdement avec son cassis épais rehaussé d’une pointe d’anis tendant vers la réglisse lors de son interaction avec le fruit. Je ne le trouve pas franchement mauvais mais ce n’est pas mon truc. Peut-être suis-je victime des affres d’un flacon de Devil’s Juice de chez Green Vape chassant sur les mêmes terres gustatives et terminé à grand-peine la semaine dernière, à la limite de l’écoeurement. J’espère m’en remettre car confier une fiole de 10 ml de concentré à l’évier de la cuisine me laisserait fort dépité, comme si je balançais 200 ml de liquide “tout fait”… Il existe des liquides goût “champagne” qui, à défaut de saveur “muscadet” pourraient bien s’harmoniser avec Red Astaire pour donner une saveur “kir royal”…

Bob’s Passion et Boby Boom

 

03 - boby_boomLe Bob’s Passion, décrit à mots couverts comme un proche cousin du Boba’s Bounty, n’est pas mauvais du tout dès lors que l’on s’abstrait de cette encombrante filiation. Il y a bien un lointain air de famille dans les arrière-goûts mais Bob’s Passion me semble chocolaté là ou le Boba’s la joue noix de coco. Il présente en plus une légère nappe amère rappelant l’amande fraîche pour une saveur globalement équilibrée et plutôt agréable. La simple dilution d’un liquide concentré ne nécessite paraît-il pas le steepage requis par les mélanges d’arômes faits maison, je trouve néanmoins ce Bob’s Passion très susceptible de s’améliorer dans le temps. L’augmentation d’un chouia du dosage réglementaire de 15% pourrait également améliorer l’expérience. La recette du Boby Boom d’origine Vap Erod a été divulgée sur le Navire par son maître-coq ici : https://danyvape.com/boby-boom/. Il s’agit d’un Bob’s Passion amélioré par 5% de crème de banane Lorann Oils et 2% d’éthyl maltol. “Transcendé” serait d’ailleurs plus juste que “amélioré” car Boby Boom est excellent là ou Bob’s Passion est juste bon. La banane Lorann Oils est énorme, goûteuse à souhait et entraîne le mélange vers une gourmandise extrêmement agréable, meilleure à mon sens que Gorilla Juice, la version bananisée de Boba’s Bounty proposée par Alien Visions. La base Bob’s Passion s’efface au profit du fruit tout en restant un élément de charpente pour l’harmonie de l’ensemble, la justesse de l’alliance du chocolat et de la banane n’étant plus à prouver. Le liquide est à mon goût un peu riche pour un all-day mais se positionne sans hésitation comme candidat à des instants de vape pleins et mémorables.

“Hooch Gone Banana”

04 - bananePuisque la cacahuète Inawera s’est avéré être une bouse, pourquoi ne pas tenter l’excellente crème de banane Lorann Oils sur du Grumpy’s Hooch pour viser cette fois un Hooch Gone Banana “maison” ? Aussitôt pensé, aussitôt fait. 10% de banane auront suffit pour obtenir un excellent liquide, à mon avis bien supérieur au mélange original. Je ne vais pas refaire l’apologie du Grumpy’s qui culmine très haut dans mes préférences de vape genre all-day durable et récurrent mais l’ajout de cette banane venue du cosmos confine à une certaine perfection. J’ai goûté la mixture lors de l’inauguration de mon nouveau dripper Magma réputé pour magnifier les arômes et n’en suis toujours pas revenu.

 

M-Type Premium

05 - m_typeM-Type Premium est un arôme riche et puissant suffisamment complexe pour pouvoir être vapé en mono. J’avais déjà fait quelques essais en ce sens mais un peu décevants, l’explosion attendue n’étant pas au rendez-vous. Lors du dernier essai, j’ai lourdement dosé le M-Type à 10% alors qu’un dosage de 8% est généralement conseillé. Ayant réussi à le laisser steeper une semaine, j’ai pu constater l’arrondissement notoire du mélange et l’apparition de notes florales très agréables sur un fond plus gras que celui du liquide non steepé. Bread Of Heaven n’est pas loin, je pense qu’un dosage plus téméraire à 15 ou 20% et un temps de repos plus long devrait encore réduire l’écart.

 

 

Tobacco

06 - tobacco

Tobacco est un nom très inspiré de mon cru, donné à une recette trouvée sur le site de Arom-Team. Cette mixture m’a intéressé par ses composantes RY4 et Graham Cracker :
– Tobacco (PA) 3,5%
– RY4 (M & P) 2,5%
– Graham Cracker (Capella) 4%
– Ethyl Maltol 2%
Après indispensable steeping d’une semaine, le mélange se révèle comme un tabac assez sec dont les arômes complexes se développent au niveau du nez. Le RY4 amène un soupçon de vanille et de caramel au goût assez marqué du biscuit Graham Cracker. Ce liquide est assez subtil, pas écœurant du tout et doit pouvoir se vaper all-day sans le moindre problème. La recette est à retenir, elle prouve si besoin en était qu’un DIY basé sur des alliances de saveurs éprouvées se montre moins ingrat pour l’apprenti assembleur que les mélanges hasardeux, souvent décevants !

NB : Pour passer des pourcentages aux gouttes : compter deux gouttes pour 1% d’un millilitre de base.

Amiral

Ecrit par Nesquick

Nesquick, dans la vape depuis 2013.
Intéressé par la découverte de ce nouveau monde de saveurs et de techniques... Bonne vape à tous !

75 Comments

Laisser un commentaire
  1. Ah, tu poursuis ton itinéraire dans la voie du DIY Nesquick!
    C’est drôle parce qu’on emprunte des directions quasi simultanées, c’est logique aussi, quand on recherche des recettes éprouvées après s’être amèrement essayé à la composition free-style, on recherche plus des valeurs sûres.
    Alors pareil pour le Red Astaire, j’ai du mal à le vaper, pas mon truc.
    Le Bob’s est en train de steepper ainsi que le Péregrin.
    Tu me devances donc de peu mais j’assure tranquillement mon rythme de Poupou, bien content que tu défriches le terrain.
    On continue nos gougouttes et on se tient au jus! :bye: .

    • Ah, ben je crois bien que quand on a commencé le DIY, on n’en revient pas…

      L’idée est de trouver de bons mélanges qui durent pour former un “fond de tiroir” sûr et économique. Peregrin, Boby Boom sont de bons candidats.

      On se tient au courant !

    • Yo, il est top, le Boby Boom !

      La banane Lorann Oils est une tuerie… Merci Kessen de l’avoir amenée sur le Navire, merci Ludo d’en avoir parlé !

      :yahoo:

      Je crois que le DIY est un passage plus ou moins obligé, tôt ou tard… Et le Navire sait donner envie.

      • Au fait, tu le trouves vapable après combien de temps le Bob’s?
        J’ai l’impression qu’il se bonifie plus vite que le Péregrin. Ton impression?

      • Mon Bob’s a deux jours, il n’est pas mauvais mais j’ai l’impression qu’il lui faudra au moins une semaine de plus pour être au top.

        Il me semble que Pascal vape son Peregrin quasiment sans steeping. Je l’ai également apprécié dès la préparation mais le demi-flacon qui me reste a maintenant deux semaines et franchement, je le trouve meilleur. Les arômes sont plus fondus et le petit gratouillement de gorge ressenti lors de l’inhalation a disparu.

    • Voilà justement une question que je me suis posée… Le concentré permet-il d’obtenir le “vrai” liquide ?

      Effectivement, ce ne serait pas dans l’intérêt du vendeur…

  2. C’est vrai que le rendu du Red Astaire en DIY ne rend pas justice à mon souvenir du jus original. Mais comme il est proposé en 80/20 en commercial et que j’ai définitivement tourné le dos à ce taux de mélange je crains devoir renoncer à une copie exacte de toutes façons. Pas bien grave, y’a plein d’autres trucs à essayer!
    A ce sujet, dans la même gamme que le Bob’s, j’ai le One exclusif à tester également. Problème: j’ai plus de base! Argh, vite facteur!! :cry:

    • Le One Exclusif est présenté comme un Halo et j’ai cru comprendre des fines allusions de Arom-Team qu’il pourrait bien s’agir de Prime 15…

      Je fus un grand fan des Halo mais m’en suis détourné petit à petit. Il me reste LongHorn, Captain Jack, Midnight Apple et Tiki Juice, les autres je ne peux plus les vaper.

      Quand je pense que j’ai fumé les mêmes clopes des décennies durant sans même imaginer changer de marque… Gloups !

      • A l’odeur, il me ferait plus penser à du Tribeca que j’aimais bien mais que j’ai fini par trouver écoeurant, trop sucré. On verra à l’usage.
        Ouais, c’est vrai que trouver un fond de recettes fiables qu’on apprécie sur le long terme semble relever de la gageure…

  3. J’aimais bien Tribeca aussi et puis un jour… Beurk. On en parlait sur un autre post avec Ludo, faut alterner, faire tourner les liquides.

    Personnellement, deux jours sur un jus, pas plus. Bon, ça oblige à avoir du stock mais justement, le DIY permet d’assurer la rotation au meilleur coût.

    Peregrin, Boby Boom, M-Type Premium, la recette “Tobacco” de Arom-Team et le Hooch Gone Banana “maison” (avec la superbe banane Lorann Oils) constituent un bon fond de tiroir. J’alterne volontiers avec les HOL (Perique, Reserve, Guevara, Chivalry), le Gorilla Juice, les Halo cités plus haut, quelques Green Vapes (555, Holy Gum, Bollywood) et bien sûr Grumpy’s Hooch, mon indétrônable number one.

  4. En ce moment je suis revenu au Bread of Heaven que j’aime vraiment beaucoup et j’alterne avec le Wakanda, très sympa aussi. Et puis le 1492 qui me plait toujours autant, j’allais oublier.
    J’hésite de plus en plus à tenter de nouveaux jus, économiquement risqué, alors je me rationne (hum…) et je laisse steeper mes tentatives pour le moment.

  5. Hey, si tu as du Bread Of Heaven et du M-Type Premium… Que dirais-tu d’alimenter la polémique par un petit comparatif entre le Bread et un M-Type lourdement dosé à 12 / 15 % steepé 15 jours ?
    :whistle:

  6. Le bobby boom est excellent à partir de 10 jours de steeping. Le M-Type je connaissais pas du tout c’est devenu une révélation pour moi :good: . Le one est bel et bien un homologue du Prime 15, je confirme :yes: . Par contre le up de chez arômes team aussi m’a laissé sur ma faim. :-(

  7. La durée de steeping dépend des mélanges… Va falloir gérer le tiroir à liquides comme une cave à narpi.

    Mettre des dates sur les flacons, les tourner d’un quart de tour de temps en temps et tout le tintouin.

    Misère…

  8. D”ailleurs; j’ai craqué! Trois jour pour le Bob’s. Pas mauvais déjà. D’ici à ce qu’il en reste dans une semaine, rien de moins sûr… Je vais me mettre aux gros contenants.

    • C’est terrible de choisir des arômes, de les mélanger et de devoir attendre ensuite plusieurs jours avant de pouvoir goûter le liquide obtenu. On est comme des enfants le 24 décembre au soir, la vape rend neuneu, ça craint. :cry:

      Mais il y a des solutions ! :yes:

      Le steeping rapide en bac à ultra-sons en est une, plusieurs fois évoquée par Ludo sur le Navire.

      L’organisation de la production en est une autre qui ne nécessite pas d’achat de matériel. Fabriquer ses liquides à l’avance, ne pas attendre de tomber en rade pour relancer un batch…

      Un loisir, la vape ? Pffft…

      • En fait, c’est surtout la chaleur, qui joue. Je me suis pris un ultrason chauffant histoire de départager la chose, et en rajoutant des glaçons pour contrebalancer la chauffe du bain par les transducteurs ultrasons, ça s’est bien départagé.

        J’ai aussi essayé au thermos, mais le mien doit être trop vieux, et plus trop isolé : il perd 5°C toutes les deux heures, donc ce n’est pas top (en tout cas, moins bien qu’un truc avec dispositif de chauffe intégré).

        D’ailleurs, des amis m’ont donné une idée : un chauffe-biberon. Je n’ai aucune expérience de la chose, mais si ça permet de maintenir un flacon dans un bain marie vers 55-60°C pendant quelques heures, ce serait bingo ;-)

        L’organisation de la production, je prends ça comme un jeu pour élaborer des recettes. Je me prépare d’abord du mono-arôme sur la saveur principale de la recette, histoire de trouver le pourcentage auquel on a du goût sans atteindre l’agueusie. Et après, je rajoute petit à petit des autres ingrédients en plus petite quantités, en les faisant varier tout doucement.

        Et vu que c’est plutôt bon quand même 90% du temps, et que je ne dois le faire qu’une ou deux fois par semaine (en petits “batches” de flacons de 10mL) ça reste fun :whistle:

        Et surtout, je me dis qu’à terme, je pourrai préparer en plus grosses quantités, mon but étant d’avoir 6-8 recettes à alterner, que je préparerai par 30-50mL (pour éviter de flinguer la nicotine trop vite en secouant les flacons, avec de plus gros volumes).

      • Slt,

        J’ai lu quelque part un camarade qui steepait ses liquides au micro-ondes. Je ne sais pas trop si c’était un gag…

      • Je ne parle pas d’en altérer le taux (aucune idée de si ça joue là-dessus), mais de l’oxyder, ce qui lui donne un goût infame.

        Et à chaque fois qu’on secoue un flacon, on fait rentrer des bulles d’air dans le liquide, et on accélère la chose.

        D’un autre côté, on est obligé de secouer, pour homogénéiser… D’où le compromis : limiter les volumes, aussi bien des flacons de liquide, que de base nicotinée :unsure:

        Pour le ‘cro-onde, aucune idée, mais je ne tenterais pas. Trop le bordel pour contrôler la température, et il semble que la nicotine commence à s’altérer au-dessus de 60°C (ça, par contre, ça fait descendre le taux, de ce que j’ai lu – apparemment, on peut le vérifier au changement de pH : faudrait que j’essaye un de ces quatre ).

  9. Je me sens moins seule au monde concernant le Red Astaire! Suite à l’engouement que j’ai vu sur des forums, je me suis précipitée de l’acheter (pas en DIY, hein, le juice tout prêt). Je l’ai trouvé immonde et grossier (cassis + anis + menthol qui dominent, c’est trois arômes forts ajoutés dans la marmite avec une grosse louche). L’impression de vaper du bain de bouche. Je dois passer à côté de quelque chose…

  10. Après 10 jours de steeping, le Red Astaire DIY change énormément pour s’améliorer très nettement. Les arômes se marient fort agréablement et le cassis “fond” pour devenir beaucoup moins “énaurme”.

    On comprend mieux d’où ce liquide tire ses nombreux fans…

  11. bonjour a tous,
    je souhaite vous faire part de mes différent essais avec le M type qui est pour moi une révélation.
    je vape depuis 2011, des dizaines de liquides testés mais jusqu’à pressent aucun ne tenait plus d’une semaine mise a part le tiki sur lequel je reviens régulièrement.
    Avec le M type j’ai enfin trouvé mon arôme de base; Je l’utilise souvent en mono dosé a 8 gouttes pour 10 ml et puis je me suis lancé dans des délires, des mélanges improbables et deux sont devenu pour moi des incontournables:
    le premier est un mentholé, m type 8 gouttes pour 10 ml + 4 gouttes de concentré t juice Mintastic
    le deuxième sera pour les adeptes du red hot : pour 10 ml: 7ml de mtype préparé a 10 gouttes pour 10ml plus 3ml de tiki juice et 3 gouttes de napalm .deux mois maintenant que je tourne exclusivement dessus . si vous avez du napalm surtout ne le jeter pas c’est un super liquide a traiter comme un additif et avec le m type c’est une bombe (oui elle est facile).

    • Cool !

      Personnellement, je n’aurais pas pensé à associer le M-Type avec une menthe mais après tout, pourquoi pas… Je l’ai vu chez Arom-Team associé à de la pêche et m’apprête à tester dès réception du sweetener qui me manque pour la recette.

      Je ne connais pas le Napalm mais il a été cité comme un truc horrif sur le Navire il n’y a pas longtemps. Connaissant le M-Type et le Tiki, ça donne envie d’essayer. Recette notée !

  12. le napalm c’est de la cannelle tres hot une version vapable du big red de wirgley
    http://www.wrigley.com/global/brands/big-red.aspx. Je le vape en dripper de temps en temps le matin, oui oui l’odeur du napalm au petit matin … :))
    le mtype me surprend vraiment car il s’accorde avec beaucoup d’arômes et en sublime certain ou l’inverse parfois et tous bien réfléchi j’ai l’impression que bon nombre de e liquide commerciaux ont du m type a des pourcentages plus ou moins élevés.
    j’ai également testé mtype associé au turkish tob de halo mais alors là il faut pas du tout.
    mais avec une menthe pas sucrée voire carrément avec du menthol pré dilué ça le fait.

  13. A vos calculatrices!
    j’élabore une recette dans laquelle j’ai dilué 3 arômes dans 3 flacons nommés A,B et C.
    A 3% de gin de chez FA en 50/50 12mg
    B 5% de hypnotic myst de chez FA en 50/50 12mg
    C 8% de m-type premium en 50/50 12mg

    recette élaborée: 5 Gouttes de A,2 Gouttes de B et 1 Goutte de C sachant que 15gouttes correspond à environ 1ml

    quelles % de chaque arôme dans le e-liquide? :mail:

    • Ca dépend du volume de liquide que tu as préparé :whistle: Mettons que tu as préparé V_recette mL

      V_A=5/15=1/3~=0,33mL
      r_A=(1/3)/V_recette
      r_gin=3/100*1/3*1/V_recette=1/(100*V_recette)

      Du coup, si tu en as mélangé par exemple 1mL, ça fait 1% de gin (du gin… mais quelle horreur :whistle: ). Mais si tu en as mélangé 10mL, ça fait 0,1% de gin : ça change tout ;-)

      • V_x, c’est le volume de fiole “x” dans ta recette et r_x, le pourcentage (“r” pour “ratio”) de cette fiole dans ta recette. “r_gin” est alors le pourcentage de l’arôme gin dans le mélange. Tu dis que 15 gouttes, ça fait 1mL, donc 5 gouttes, par exemple, ça fait 5/15~=0,33mL.

        Mais les fioles sont elle-même des dilutions : (5/15)mL de A, c’est 3%*(5/15)=0,01mL d’arôme gin non dilué.

        Reste alors à connaître le volume total préparé pour savoir combien de pourcents de cet arôme il y a dans ce volume total : 0,01/5=0,2%. Et hop ;-)

        r_gin=(3/100)*(5/15)/5=0,20%
        r_myst=(5/100)*(2/15)/5~=0,13%
        r_mtype=(8/100)*(1/15)/5~=0,11%

    • Yep, c’est ce que je trouve aussi, et je trouve ça léger, en efffet (c’est la dilution dans A, B et C qui fait ça : tu es sûr que ce sont 3%, 8% et 5%, et pas 10 fois ça ? ). Mais si ça te plait, c’est quand même le principal ;-)

  14. non c’est un test que j’ai fait!et la question c’était de savoir ce qu’il y a dans mon magma!

    quand à l’arôme gin, c’est pas écœurant du tout c’est léger florale à 3% c’est light!

    merci pour la formule ludo!

    • Un autre point, aussi, auquel je ne sais pas si tu as pensé : le volume total (les 5mL), ça doit correspondre au volume de base, plus le volume d’arômes (soit (5+2+1)/15=8/15~=0,53mL) : pas au volume de base tout seul.

      Si les 5mL, c’est juste la base, faudrait idéalement prendre ces 0,53mL en compte (mais ça viendrait encore réduire les pourcentages d’arômes non dilués, respectivement pour A, B et C, à 0,18%, 0,12% et 0,10%). Bon, c’est un peu du pinaillage :whistle:

  15. non l’arôme est incorporé dans la base donc pour le gin c’est 4,85ml de base et 0.15ml d’arôme gin

    je pensais qu’en préparant d’avance plusieurs e-liquide en mono-arôme,je pourrais gagner du temps en maturation donc obtenir en un temps très court un résultat quasi-immédiat en terme de saveur mais c’est peine perdu!
    Créer des e-liquides dosés à 30% d’arôme pas terrible si on c’est pas où l’on va!

    • Ah oui : le problème, c’est que comme ça, tu n’aurais qu’une part de la maturation. Les arômes doivent aussi intéragir les uns avec les autres :unsure: Mais il est vrai que, normalement, quand on augmente la concentration, ça doit “steeper” plus vite (plus de molécules, donc plus de chances qu’elles interagissent entre elles, en un temps et dans un volume donnés).

      C’est tout de même une bonne idée, mais pour accélérer très facilement, je fais ça en bain-marie : les flacons à ~55°C pendant 3-4h, dans un bain de flotte maintenue à température (le moins cher, c’est un thermos qui marche bien, et un thermomètre infrarouge pour contrôler, et qu’on est à la bonne température, et que le thermos ne perd pas de chaleur trop vite). Ca marche, aussi bien au goût qu’au changement de couleur (tout ce qui a de la vanille devient bien rose ; d’autres trucs, comme la fraise FA, ou plein de tabacs qui deviennent tout jaunes, changent aussi) ;-)

      Gaffe à maîtriser la température : la nicotine supporte mal d’être conservée à plus que 60°C. Gaffe aussi à ne pas secouer comme un fou toutes les 5min une fois que c’est chaud : secouer oxyde, notamment la nicotine, ce qui est accéléré par la température.

      Le principe est d’augmenter l’entropie, ie le désordre : la température, ça veut dire que les composants sont plus agités, donc ça augmente aussi les chances d’interactions entre eux ;-)

      • Salut Ludo,
        j’ai un thermos pour garder la bouffe chaude mais pas de thermomètre…Enfin si, celui des enfants genre pistolet du médecin.
        Mais admettons que ça ne marche pas bien, 55°C ca fait quoi? Ca brule un peu ou on peut laisser son doigt dans l’eau 5mn ou c’est comme un bon bain chaud?
        Merci de répondre à cette question bête du soir :whistle:

      • Bah, le thermomètre pistolet, normalement, c’est un thermomètre infrarouge (l’intérêt, c’est que ça mesure super vite, sans contact, et que… bah, ce n’est pas cher du tout), mais je ne sais pas si les médicaux mesurent jusque 55°C, en effet (je sais que le père d’un pote “steepe” au thermos, et qu’il vérifie avec le thermomètre oreille qu’il utilise pour son chien, mais ça doit dépendre des modèles).

        Normalement 55°C, c’est quand même bien chaud : normalement, c’est même vers la température maxi de l’eau chaude au robinet (le tartre se forme à partir de 60°C, donc les installations bien faites visent justement à être juste un poil en-dessous ;-) ), mais après, ce sont les normes : ça peut être plus ou moins que ça en pratique, selon l’installation.

        Je peux mettre la main dedans aussi longtemps que je veux, mais je ne suis peut-être pas une référence : j’ai toujours pris des douches hyper-chaudes, et mon AVC a tapé dans le thalamus, ie notamment le thermostat du corps… donc mes sensations de froid et de chaud sont parfois un peu bizarres :wacko:

        Vérifie quand même que ton thermos ne perd pas trop vite sa température : j’en ai un qui est plus vieux que moi (il était à mon père), et il perd presque 10°C par heure (ce qui est très mauvais : l’isolant thermique doit être foutu ; celui du perd du pote dont je parle plus haut ne perd que quelques degrés en 4h).

  16. pour le steepage,moi c’est simple la méthode nesquick, je pose les fioles pendant 5H environ sur mon poele à pellet en fonctionnement ,température constante à 40°C.pour les fioles de 5ml aucun soucis ça marche impec’ mais pour les fiole de 30ml ça le fais moins!

    pour créer des recettes complexes pas d’autres choix que de faire plusieurs échantillons et varié les dosages des différents arômes et laisser steeper!snif,snif.

    • Bah oui : le poële, ça chauffe par le bas : d’où le bain-marie :whistle:

      Pour les recettes complexes, oui… c’est chaud (aussi). Et encore, c’est sans compter l’olfaction qui fluctue entre le nez de limier, et l’agueusie :wacko:

  17. Coucou, Nesquick, comme l’autre post est clos, je te répond sur le tient :yes:

    Pour le menthol en fait je fait ça assez simplement.

    Je prend un flacon Halo de 30 ml, je met 6 grammes de cristaux de menthol, je rajoute 30 ml de pg (sans nicotine), je met le flacon dans une casserole d’eau frémissante et j’attends que les cristaux soit bien dissout.
    Et là j’ai ma préparation :good:

    Ensuite suivant les goûts, tu met x gouttes dans ta base.
    Perso je met 20 gouttes dans 10 ml de base et c’est très très bon :yahoo:

    Et tu peux faire des variantes, là j’ai fait un mélange menthe verte de solub avec 10 gouttes de menthol, moins “frais” mais petit goûts de menthe verte en plus.

  18. Non on est pas sur du subzero, mais plutôt, sur la menthe à Goldo (tu te souviens) celle qu’on a l’impression de plus pouvoir respirer, je peux pas avec celle a goldo, du coup je l’ai modifiée pour arriver à quelques choses qui me plaise a moi, c’est sur que ça rappelle le subzero mais ça n’en est pas :yes:

    • Bien sur, on ne peut pas oublier la menthe de Goldo (très sympa, j’aimerais bien le revoir!).
      Super liquide pour se déboucher le nez lors d’un bon rhume, mais je pense un peu limite niveau santé à vaper toute la sainte journée…

      • J’aurais dit qu’il y a un peu de réglisse dedans, et plein de menthol…
        Je me trompe peut être mais j’ai pas la sensation que c’est très complexe.

      • Menthol et réglisse, ça le fait ! Va falloir tester.

        Et voilà que ça repart en flêche sur les plans DIY à essayer… J’étais bien peinard ces derniers temps, me contentant de renouveler les flacons terminés. Et bing ! Menthol, réglisse, quelques fruités (pour mélanger avec les tabacs) et… Crème fouettée pour essai avec la fraise !

      • Ces jours cis je fais au moins 2-3 nouveaux liquides/jour… Je sais pas ce qu’il m’arrive mais j’ai plein d’idées.

        D’habitude je tourne autour de 2 flacons tests/mois :wacko:

      • Peut-être aussi un fond de menthe poivrée , pour le Sub (c’est frais, mais pas si froid que ça, ce qui me fait penser à quelque chose en plus qui donne ce frais). Je vous rejoins aussi sur la réglisse, qu’il doit y avoir, et qui passe en effet très bien avec le menthol. J’y ajoute (même s’il n’y en a pas dans le Sub) de la prune : ça passe super bien, l’effet givré, sur ce fruit.

        Sinon, techniquement, ton ingrédient est un poil plus concentré que la menthe de Goldos, Kessen : toi, c’est 6g/30mL – lui, d’après sa signature sur le gros fofo, c’est 6g/33mL (enfin, 18g/100mL). Mais bon, lui, c’est son liquide, toi, c’est un ingrédient à diluer :whistle:

      • Non, c’est la Baker Flavors (la marque russe dont j’avais déjà parlé, et qui fait la meilleure poire du monde), celle avec laquelle j’ai essayé. Faut que j’en essaye d’autres, mais le menthol n’est pas ce que je fais le plus souvent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-) 
 

Premier DIY

La ronde des liquides