in

Manabush : tabacs teepeeques !

Un univers original

Winneboujou, Winabojo, Wenabozho, Wenaboozhoo, Waynaboozhoo, Wenebojo, Nanaboozhoo, Nanabojo, Nanabushu, Nanabush, Nanapush, Nenabush, Nenabozho, Nanabosho, Manabush, Manabozho, Manibozho, Nanahboozho, Minabozho, Manabus, Manibush, Manabozh, Manabozo, Manabozho, Manabusch, Manabush, Manabus, Menabosho, Nanaboojoo, Nanaboozhoo, Nanaboso, Nanabosho, Nenabuc, Amenapush, Ne-Naw-bo-zhoo, Kwi-wi-sens Nenaw-bo-zhoo […] Michabo, Michabou, Michabous, Michaboo, Mishabo, Michabo, Misabos, Misabooz, Messou…

Litanie des dérivations du nom d’un facétieux personnage des mythologies indiennes… voilà bien une représentation de l’effet que procure la vape des liquides Manabush, tous orientés tabac : une modulation sur un thème de base ; une dérive au long d’une trace bien marquée mais changeant selon les formes du sentier de la guerre ; la multiplication de visions métamorphosant une sensation première… Puissance des arômes se développant à partir d’une fumée commune !
Génie de Martyn, alias Wenebojo, le créateur anglais de la gamme Manabush, qui, depuis un assemblage initial de feuilles de tabac, de céréales et de fruits à coque, liés par une touche de sirop d’érable, nous entraîne, calumet après calumet, variante après variante, vers une douce, étonnante, diverse, inédite, active, persistante  paix des papilles !
Nokomis, Powwow Sauce, Coyote Coconut, Chiricahua Sun, Mojave Dessert, Ixcacao, Nanabozho, Waxahachie… Litanie, cette fois, des noms des mixtures goûteuses autant qu’odorantes concoctées par notre grand manitou !
Depuis 2013, Martyn compose des liquides avec la patience et la détermination d’un artisan créateur. Il a élaboré une mixture de base et ajoute pour chaque variation un ou plusieurs arômes. Chaque déclinaison possède ainsi son caractère bien affirmé, sans s’éloigner de la signature du départ.

L’identité graphique, très réussie, est parfaite pour nous immerger dans l’imaginaire tribal des Indiens des Amériquesac. L’envoi de l’ensemble de la gamme est accompagné d’un dreamcatcher, afin, sans doute, de contrôler que les volutes vont dans le sens du bon vent des vapes…

image

La gamme Manabush

Tout tourne donc autour d’un « esprit » tabac. Cependant, ici, on est dans la complexité d’emblée. Pas de volonté de chercher un goût de cigarette grillée, introuvable au demeurant… Chez Martyn-Wenebojo, on se situe, calumet oblige, du côté des fragrances appuyées des meilleurs tabacs à pipe. Du cacao au gingembre, en passant par la banane et même par les fleurs, la gamme Manabush, subtile conjonction de force et de raffinement, a de quoi contenter tout amateur de vape exigeant.

image
Chaque flacon est affecté d’un logo et d’un nom dans le style indien chargé d’évocations et d’allusions légendaires, territoriales, pleines d’esprit. Le rêve américain vu du bon côté…
Les liquides sont à 50/50 de PG/VG et, pour ce test, en 6 mg de nicotine. Mon calumet… Stingray et Darang coilé à 0,4 ohm. Signaux de fumée, c’est parti !

Pour commencer : la potion de base. Nokomis est la fondation qui soutient le reste de la gamme. Tout l’esprit Manabush est là : une façon d’envisager un tabac qui ne se contente pas de la simplicité, ni même du réalisme (inatteignable). Nokomis mèle des feuilles de tabac assez fortes, une touche de noix, un soupçon de biscuit et ce petit quelque chose qui me rappelle tantôt l’érable, tantôt une céréale. On a ici un « tabac » déjà bien amélioré, mais qu’on ne peut pas qualifier de gourmand. Les notes principales donnent une certaine sécheresse à l’inspiration et les sous-notes un sentiment de douceur à l’exhalaison. Très bon hit à 6 mg et vapeur abondante. La fragrance de la fumée est persistante et embaume un peu comme un tabac à pipe. On reconnaîtra cette signature tout au long de la dégustation.

Sans aucun doute, le Powwow Sauce est, si j’en crois d’autres reviewers, la déclinaison favorite des amateurs anglo-saxons. La base, toujours présente, est agrémentée d’une touche de vanille crémeuse très présente, de l’ouverture du flacon à l’exhalaison de vapeur, en passant par un test olfactif de quelques gouttes sur les doigts. Ici, on est franchement dans la gourmandise, mais avec un je-ne-sais-quoi de sérieux qui rend Powwow agréable et pas écœurant. Le tabac n’est plus au premier plan, mais il contribue à réfréner le goût custard épais qui pourrait être lassant. Gourmand, soit, mais facétieux !
Alors, là, avec Chiricahua Sun, on est en plein dans un assortiment de fruits secs. Un mélange de noix (dans la base) relevée par des sous-notes d’amande grillée, de cajou, de pécan… Mais, en note principale, c’est la cacahuète qui s’impose. Inspiration : bon hit de peanuts butter. Expiration : douceur des autres fruits à coque. Un tabac enrichi avec force et équilibre, qui accentue avec bonheur les éléments de la base Nokomis. On reste dans l’esprit, mais décuplé par ce sorcier de Martyn !

Comme on sait, le coyote est un animal-totem auquel il est difficile de se fier… Coyote Coconut est une variante capricieuse. Si la noix de coco est évidente quand on teste à l’ouverture de flacon et au pressage entre les doigts, la vapeur, elle, peut nous jouer des tours. Une fois oui, une fois non… C’est quand je veux… Toutefois, un essai sur ato Kayfun lite à1,4 ohm et Pipeline 20 W confirme la présence de la coco. Encore une fois un liquide complexe, mais pas le plus évident à apprivoiser. Martyn a certainement voulu faire dans la nuance… peut-être trop. Gaffe, le coyote rôde, prêt à se jouer de nous…

On dirait le Sud ! Et comment… nous voilà chez les Mayas ! Ixcacao, évidemment ! Les saveurs chocolat sont quelquefois décevantes. Il faut de l’exigence et du savoir-faire. Martyn-Wenebojo est un sorcier, je vous le dis et répète. Il se sort des difficultés de l’exercice avec brio. Onctuosité, longueur en bouche et parfum vous entraînent… une réussite ! Je me demande si ce n’est pas la base Nokomis qui fait catalyseur et rend l’accord de cet Ixcacao si puissant. On est proche de la barre chocolatée, sans le moindre côté gras. What else ?

Voici des fruits, des fleurs, des feuilles et des branches, disait le poète… Oui, alors lesquels ? Mojave Dessert nous laisse dans l’expectative, pas dans le désert. Car ce liquide est bien peuplé. On pense petit agrume à l’ouverture du flacon, mais pas seulement. On a une sous-note de plante… À la vape, cette note s’accentue tout en restant peu identifiable. Martyn, un sorcier, vous dis-je ! Des recherches plus poussées chez les reviewers me mettent sur la piste : honeysuckle… quoi ? chèvrefeuille ? Ah bon… En tout cas, cette déclinaison de la gamme est très goûteuse et surprend : du végétal, du fruit, tout sauf sirupeux, avec une acidité et une légère amertume bienvenues. Mojave dessert tranche avec caractère sur le reste de la gamme.

Nanabozho est un esprit vraiment, mais alors vraiment, malin, facétieux et habile. Il a réussi à me faire vaper de la banane ! Vous l’aviez deviné, ici, ce fruit est le génie principal de cette potion. Pas l’ombre d’un doute à l’ouverture de la fiole. Banane, oui. Vapeur entre le fruit séché à l’aspiration et le fruit presque vert à l’expiration… autrement dit, tout le registre de la banane ! Encore une fois, je suis persuadé que la base Nokomis permet les métamorphoses et le développement d’une saveur a priori simple et très (trop ?) typée. Youpi les papilles !

Chaud devant, amigos ! On ne rigole plus… Ginger is comin’ to town… Waxahachie, l’avant-dernière variation (oui, oui, vous verrez plus bas…) est bluffante. La note qui prédomine est un gingembre légèrement confit mais qui n’a encore pas perdu en force. Une sous-note de chocolat vient à point pour faire passer en douceur l’inspiration de la vapeur et le hit considérable qu’elle produit. L’expiration nous fait redescendre vers la base Nokomis, certes, mais pas sans émotion. Le grand manitou Martyn a encore réussi à nous halluciner. Tabac et gingembre, voilà une mixture que je n’avais jamais trouvée quand je fumais la pipe. Merci, la vape, pour les sensations puissantes et inédites !

image

T’as du tabac ?

Tout le long du film Dead Man, de Jim Jarmush, le compagnon indien de Johnny Depp repose la même question lancinante et vaine : « T’as du tabac ? » Avec Manabush, la question ne se pose vraiment plus ! Le grand esprit Wenebojo a trouvé la solution… Martyn nous propose une gamme de liquides dont la relation au tabac est complètement transcendée. Ses assemblages sont dédiés aux vapers et réussissent la performance de nous faire percevoir le tabac en appliquant une série de métamorphoses qui l’éloigne de nous en beauté.
Tous ses liquides sont dignes des mixtures que nous pouvions naguère fumer en pipe, car, outre les variations de goûts, ils laissent dans la pièce d’abondants nuages de vapeurs aux parfums uniques, aux arômes denses et lents à disparaître.
Enfin, pour conclure, on trouve sur le site Manabush toutes les garanties de fabrication. Des tests sont en ligne et prouvent le sérieux de notre sorcier. Divers conditionnements vous sont proposés, ainsi que des packs de dégustation. Les prix me semblent corrects et dans la moyenne basse, compte tenu de l’effort de qualité et de la précision des assemblages.
Je conseillerai donc Manabush à tous les vapers, pas seulement aux amateurs de saveurs « tabac ». Je n’ai, pour ma part, jamais éprouvé de sensations aussi raffinées dans ce domaine. Cette gamme ne correspond pas non plus, à mon sens, à la catégorie « tabacs gourmands » car ils n’ont rien en trop qui pourrait lasser. Je trouve une justesse et une continuité dans la production de Martyn, qui sait, selon moi, transmettre l’amour d’un travail bien fait. N’hésitez pas, pour finir, à le contacter en personne. Il est parfaitement accessible.
Ah, oui, j’oubliais… Un nouveau jus est, à l’heure ou nous mettons sous presse, disponible. Son nom : Omusa. Ses notes dominantes : rhum, toffee, vanille. Vite, il me le faut ! Direct chez Wenebojo : http://www.manabush.com/
Bonne vape à tous, grand merci au Cap’tain et, bien sûr, à Martyn pour leur générosité !

image

Votez pour cet article

1 point
Référent

Ecrit par Fil

La vape m'a tiré du mauvais pas de la cigarette et j'ai appris pas mal de choses sur le Navire. Partisan du DIY et de la vape libre, je voudrais tenter d'aider les anciens fumeurs qui ont parfois un peu de difficultés à persévérer…
La preuve : je suis retombé pour un temps dans l'univers impitoyable de la clope...
Mais, une fois de plus, j'ai réussi à lâcher cette habitude mortelle.
Maintenant de nouveau sevré grâce à la vape, me voilà prêt à vous rejoindre toutes et tous ! On m’appelle « L’abominable doctor Fil », dans le milieu !

25 Comments

Laisser un commentaire
  1. Merci pour votre lecture !
    Le Navire semble faire partie de l’armada de Christophe Colomb ces temps-ci… On accoste pour un temps vers un nouveau monde… Ces liquides peuvent être pris comme une découverte d’un nouveau tabac… Aussi fort qu’en 1492 ! C’est l’Amérique !!
    Pour tous les renseignements pratiques, le site, très complet et esthétique : http://www.manabush.com/

  2. Je n’ai pas réussi à me connecter avant 22h00!
    Les raisons? J’espère qu’elles ne sont pas celles d’il y quelques temps.
    Tout d’abord bienvenu sur ce beau bateau et surtout merci de cet article de présentation de liquides que je ne connais pas.
    Sitôt lu, sitôt connecté, sitôt traduit en french, sitôt mis dans les favoris.
    Je retournerai sur ce site pour le regarder dans le détail.
    Le choix à l’air très large donc je vais regarder vraiment cela de près en espérant, mais à voir, que les packs puissent exister. Si ta prose de présentation au demeurant très agréable à lire me laisse dans l’admiration de la présentation des produits, je suis assez méfiant maintenant lors des lectures pour avoir dépensé des fortunes à la simple lecture d’articles surtout qu’en plus tu parles tabac là c’est du sérieux faut pas rigoler.
    En effet je me demande toujours comment vous faites pour écrire et extirper tous les ingrédients.
    Moi je ne sais pas le faire et souvent je ne trouve pas ce qui est mentionné dans la présentation du liquide et je le dis.
    Comme te le dis MadZMax je suis le dernier vapoteur tabac du bateau.
    Du reste je ne comprends pas pourquoi c’est sympa le tabac en vape aussi bien voire mieux que la pizza :-)

  3. Très chouette revue bien enlevée et bien travaillée… :good:

    Je ne connaissais pas Manabush et même si les saveurs dites “tabac” sont plutôt en perte de vitesse dans mes atos, je me suis pris le test-pack de la gamme en 9 x 10 ml.

    La démarche de cette marque me fait penser à celle de SandsMods, déclinant eux aussi diverses variations autour d’un produit détenteur de leur vision du liquide à vaper.

    Reste à espérer que leurs délais de livraison seront plus courts que ceux du Grumpy et que ce test-pack me fera patienter en attendant ceux de SandsMods, commandés il y a maintenant trois semaines ! :yes:

  4. Le test pack est arrivé d’Angleterre hier, neuf flacons de 10 ml accompagnés du “dreamcatcher”… Sympa.

    Suivant la séquence de la présente revue, j’ai commencé par “Nokomis”, la potion fondatrice. Les effluves du flacon m’ont immédiatement parlé du “Tribeca” de Halo que je ne supporte plus même en photo… Moment de solitude face aux huit autres flacons bien alignés sur le bureau, construits selon Fil en variantes de ce “Nokomis”. :scratch:

    La vape confirme la filiation avec “Tribeca” mais le Manabush s’avère fin et subtil, délivrant plusieurs niveaux de sensation en bouche dont une belle nappe de tabac sec. Rien à voir avec la sensation puissante du Halo ! Le premier tank de “Nokomis” s’est vidé comme par magie, faut dire que le Origen v2 a un don particulier pour faire disparaître ce qu’on lui confie. Alors bien sûr, quand la vape est en plus goûteuse, complexe et extrêmement agréable…

    Ouf…

  5. Merci, Nesquick, pour ta dégustation avisée… qui commençait mal, pourtant !
    Dans ma vie de vaper, je n’ai vidé que 15 ml de Tribeca, qui ne m’avait pas convaincu.
    La gamme Mana, par contre, m’a aidé l’an dernier à ne pas reprendre la clop !
    Ce que j’aime, c’est la « retenue dans la complexité ».
    Bonne vape à toi et à tous, l’équipage et ses matelots !

  6. Bonsoir tout le monde

    J’ai besoin de conseils pour Jaqueline , ma voisine .
    C’est une vapoteuse régulière mais encore fumeuse de temps à autres .Elle vape des saveurs tabac , plutôt pas trop corsées et je suis totalement incapable de lui conseiller quoi que ce soit . :wacko:

    merci de votre aide .

      • Et je suis presque d’accord avec toi.
        Qu’appelles tu simple et pas cher?
        Sinon dernièrement il est passé un excellent article sur des arômes concentrés et particulièrement très concentrés.

        J’ai commencé à gouter du velours et tout le monde le sait je suis tabac et difficile en plus.

      • Bonsoir Alain
        Elle m’a dit qu’elle aimait les saveurs assez simples .
        Elle prend souvent du cavendish .
        Donc pas de tabac brun
        Pas de truc aromatisé alcool ou trop de fruits .

      • Tu n’as rien dit sur le domaine du diy!
        Ne connaissant pas le cavendish j’ai été lire ses caractéristiques.
        Je pourrais éventuellement lui conseiller le wakonda.
        Il est doux, café,vanille tabac et normalement une revue sur ce liquide devrait (pourrait) arriver mais après de conseiller tu sais comme moi bien difficile.
        N’existe t’il pas près de chez elle un revendeur liquides pour tester plusieurs produits?

    • Les Manabush ont de la personnalité et de la complexité… J’en suis à la moitié du test-pack (5 / 9) et pense vraiment qu’ils sont une belle découverte.

      Par contre, je ne saurais dire s’ils peuvent plaire à quelqu’un de vraiment tabac. Ils me font l’effet d’être assez sophistiqués, un peu comme des mélanges haut de gamme pour la pipe.

      • Bah justement elle fume aussi la pipe régulièrement .
        Faudrait vraiment qu’elle teste cette marque alors .
        ça donne quoi niveau arôme , ça se rapproche du amsterdamer ou des trucs comme ça ?

  7. Il faudrait peut-être commencer par Nokomis, la base, et éviter Nanabozho et Mojave Desert.
    Je n’ai jamais trouvé un goût de tabac grillé et je crois que ça n’arrivera pas de sitôt.
    Jacqeline devra être tenace et avoir le courage d’oublier toutes (ou presque) ses références et comparaisons.
    Par contre, au niveau de la saveur et surtout de la quantité de vapeur, une fois passé le cap,
    c’est vraiment le pied !!!
    Manabush ou autre, il y a beaucoup de très bonnes choses…
    Lâcher les références et vaper toute la journée au début… Courage !

  8. Omusa, le dernier Manabush du test-pack est presque terminé… Fin et subtil comme les autres jus de la gamme.

    Les neuf Manabush ne m’ont pas également plu mais impossible de faire un choix à l’heure du renouvellement ! Du coup, je viens de commander le “gift pack”, la gamme complète en 30 ml. :wacko:

    Merci encore Fil pour cette belle découverte… :rose:

Laisser un commentaire

Gamme Addiction, le retour : Arctic Kiwis

Rampage RDA… Le monstre ! (clone)