in

MageMech Stacked Edition V2.0 de CoilArt : 400 g de puissance brute

Quand j’ai commencé la vape, j’allais dans des shops pour acheter des mèches pour mon eGo, et régulièrement, je voyais les vendeurs utiliser des engins qui faisaient 4 fois la taille du mien et faisaient 100 fois plus de vapeur.
J’ai appris plus tard qu’il s’agissait de mods mécaniques “stacked”, seule possibilité pour avoir de la puissance, à cette époque où la meilleure box électronique montait à 20 watts et coupait si le coil était sous 0.8 ohm.

Alors, comme il y en a ici qui font les malins avec des mods mécaniques, des NoisyCricket, des box philippines imbrobables, j’ai sauté sur l’occasion de découvrir la vape à 170 watts en mode stacké… stacké ? Ou frappé ? Frappé, sans aucun doute !

C’est CoilArt qui offre la possibilité aux vapoteurs contemporains, qu’ils aient connu ou non la vape d’avant 2015, de s’essayer au mod mécanique double accus en série (c’est bien ça que stacked veut dire), avec un mod moderne, pas cher, et au format 21700.

ATTENTION !
Ce genre d’engin nécessite de bien connaître la vape, les lois de l’électricité appliquées, les manières sûres de monter un dripper, les signes avant-coureurs d’une catastrophe rapide, et demande un matériel adapté.
Se lancer dans ce genre de vape sans ces connaissances pratiques équivaut à tenter pour la première fois de marcher sur une corde, sans assurance, à 200 mètres entre deux buildings du quartier de la Défense. C’est vous qui voyez ^^

Mod ou matraque ?

Avec 2 accus 21700, la bestiole pèse 400 g, mesure 16,5 cm au garrot, sans atomiseur, pour un diamètre de 26 mm. Pour autant, les gravures et le format général du mod le rendent agréable à tenir en main, en tant que mod comme en tant qu’haltère occasionnelle, voire en arme d’autodéfense.

Il est formé de deux tubes, et d’un switch, ce qui permettra bien sûr de l’utiliser en simple accu.

La construction est simple, mais fort bien réalisée : les pièces sont en laiton, les gravures sont nettes, la peinture semi mate semble solide, et les pas de vis sont un régal de geek sensible à la fluidité.
La petite pastille visible entre les deux tubes se place entre les deux accus, pour assurer la pression suffisante à leur bonne connexion.

Le switch est luis aussi simple et traditionnel : la base reçoit une bague en delrin sur ressort pour faire pression sur les accus, et le poussoir est constitué d’un pin argenté, d’un ressort et d’un bouton qui se visse dans le pin.

CoilArt founit, dans la boite, un ressort de rechange, un deuxième ressort plus court et plus souple, un pin doré, et un bouton en polycarbonate. Le switch est affleurant et assez souple, même en montant le ressort le plus ferme, et sa course est assez longue, ce qui évite les mises à feu intempestives.
Dans la boite, on trouve aussi 2 adaptateurs pour utiliser des accus 18650.

Le haut du mod se dévisse aussi, pour l’entretien, et l’on constate qu’il s’agit d’une connexion dite “hybride”, c’est à dire que le pin de l’atomiseur est directement en contact avec le pôle de l’accu.
Attention encore, cela ajoute aux risques inhérents à la vape en mod méca hybride, celui de savoir si son atomiseur supporte ou non ce genre de connexion.

Notons enfin que l’intérieur des tubes est tapissé d’un tube de plastique afin d’isoler les accus du laiton qui les constitue, ceci pour éviter qu’un étourdi ne se fasse roussir les sourcils en montant des accus aux revêtements défaillants.
Coil Art recommande vivement de placer les accus avec les pôles positifs en bas, vers le switch donc, ce qui est largement discutable. Mais l’autre possibilité est elle aussi discutable, nous n’en discuterons donc pas, ou alors dans les commentaires !
Notez que j’ai utilisé des Samsung 40 T, alors qu’avec de genre de vape qui demande de forts courants de décharge, il serait à la fois plus efficient et plus sûr d’utiliser des 30 T, mais je n’en ai pas.

En mode badass

Il est donc possible d’utiliser ce mod en simple accu : il suffit de ne pas connecter le deuxième tube.

Il se comporte alors comme tous les mods mécaniques, avec un look un peu bad boy avec sa peinture noire mate. Il tient bien en main, il est réactif, souple, c’est un bon mod méca hybride, ni plus ni moins.
Le switch de dépasse pas sous le mod, on peut donc le poser debout sans risquer de mettre le feu, et il tient assez bien debout avec ses 26 mm de diamètre.

En mode thug

Les choses changent quand on ajoute le deuxième tube, un deuxième accus 21700, que la tension monte d’un cran (8,4 volt en pleine charge, 7,4 en régime de croisière), et donc que la puissance quadruple. C’est que oui, la puissance varie avec le carré de la tension.
Attention. Avec un atomiseur gentiment monté en 0,2 ohm pour l’utiliser avec un mod mécanique simple accu, on obtient une puissance de 70 watts quand l’accu donne 3,7 volts. C’est très chouette, et on peut se dire qu’on pourrait pimenter ça en le montant sur un mod double accus en série.
Oui, mais quand 2 accus donnent ensemble 7,4 volts, le même montage produira une puissance de 275 watts, et demandera 37 ampères aux malheureux accus.
Deux valeurs qui sont tout à fait impropres à la consommation agréables et durable de liquides.

Ces choses étant dites (je suis un peu insistant et je sais bien que les lecteurs assidus du Navire n’ont aucun besoin de ces avertissements, mais ils comprendront que c’est nécessaire), le mod est aussi agréable à tenir en main et à utiliser dans cette configuration. Il est certes lourd, on ne risque pas de l’oublier et si par mégarde on le laissait tomber sur son pied ou sur toute partie du corps d’autrui, il pourrait faire des dégâts, mais ça fait partie du jeu, est c’est assez agréable. La souplesse du switch est ici vraiment appréciable, pour ne pas avoir à faire d’autres efforts que de tenir le mod et rester concentrer sur l’idée de survivre à la vape qu’il procure.

J’ai utilisé un dripper Xyrus ( de TRX, qui est une équipe de vape tricks indonésienne), fort bien construit par Oumier. Destiné à la compétition, il est aérien, et permet de monter les très gros coils nécessaires au genre stacked. Les coils sont des TurtleCoils, builder français. Ce sont de très beaux fused clapton en kanthal, composés de trois fil en 28 Ga gainés d’un fil en 40 ga. Leur résistance, et c’est là que tout se joue, est de 0,8 ohm chacun, ce qui nous fait un total de 0,4 ohm.

Et même comme ça, ça envoie du bois, tout de suite, à 170 watts avec des accus chargés à fond, et à 140 watts pendant le palier à 3,7 volts par accu. Manifestement, le volt drop de ce mod est modéré, et à 8 volts, aucun coil ne fait diesel !

La vape est évidemment chaude, c’est pas le moment de lambiner dans son aspiration. A l’inhalation, l’ensemble de notre corps augmente de volume et prend du poids tellement la vapeur est dense.
Je n’ai évidemment pas pu m’empêcher de défier ma compagne dans un concours  de clouds, elle qui se targue de vaper sur un TFV12 Prince autour de 100 watts.
Ha ha ha ha ha ! Minable. Misérable vermisseau de TFV12. Pauvre petit clearomiseur étriqué, laisse place à l’énormité, la magnificence de la vraie vape de bandit, capable de changer le climat de l’Europe en 4 barres.
Si Gérard Depardieu vapait, c’est ça qu’il utiliserait, et le monde en serait différent, à jamais !

Juste pour comparer : à droite un Wismec RX Machina de 25 mm simple accu, au milieu un tube électronique de Ehpro, le Mod 101 pro, en 25 mm aussi.

Bref, ce mod fonctionne bien, il est aussi sûr que possible, et il ne s’agit pas d’un mod méca boosté. La vape mécanique en série est une autre vape, qu’il faut apprendre à maîtriser pour l’apprécier, faire des montages appropriés, utiliser des liquides adaptés. Pour moi qui vape le plus souvent autour de 25 watts et qui m’encanaille parfois dans les 50 ou 60 watts, hou hou hou, c’est un autre monde. On a beau savoir comment faire, ça ne veut pas dire qu’on sait le faire, j’ai encore du chemin à parcourir pour trouver ma vape éventuelle dans ce registre, et elle ne sera qu’occasionnelle, festive, ludique, voire provocatrice. Mes voisins stupides vont avoir de nouveaux sujets de conversation, et de rumination.

Soutenez cet article

4 points
Upvote Downvote
Référent

Ecrit par jib

Jib : nommé 1er maitre par le Capitaine. |
Vape libre et apaisée pour tous !
| carnetsdevape.wordpress.com

44 Comments

Laisser un commentaire
  1. J’ai été voir ce mod quand Kanti en a parlé et franchement, j’ai hésité pour le look, le fun et… La vape !
    C’est pas évident de gérer les 7,4 volts d’un mod méca série, comme le savent ceux qui sont passés ici faire les marioles avec leur Noisy Cricket v1 (?), il faut bien penser les montages et pas se louper.
    Entre challenge et confort rigolo, j’ai finalement opté pour les antipodes totales avec une pré-commande (pouah !) du Mod Tube de Cthulhu, un 18350/18650 méca aussi petit que le Mage est gros. Pour une fois que je choisis l’élégance…
    Mais qui sait ? Si ça se trouve, dès que le Porky ouvrira les crédits du mois prochain y’aura retour en fanfare au mode porkasse.

      • Oui alors c’est toujours la même chose avec les revues sur DanyVape… Le poids des mots, le choc des photos !
        V’là pas que la petite voix tant détestée par le Porky commence à me glisser à l’oreille que le Mage est déjà super-chouette en simple accu, qu’on est pas obligé de gérer la super-patate du mode stacké si on a pas envie…
        Ah là là… J’en ai marre… ?

      • C’est exactement ce que je me disais concernant ce genre de matos. Stacké de temps en temps pour un petit trip, mais en mode simple accu la plupart du temps… Le stack, c’est du bonus! Surtout qu’il a un look d’enfer ce mod et en 21700 en plus. J’économise…

  2. Hey, je ne risque rien, c’est de plus en plus ma vape, les 25 watts :good:
    Mais on a beau aimer le jazz, un peu de métal de temps en temps, c’est bon aussi :-)
    Pas de goût… ça dépend quand même de l’ato et du montage.
    Disons qu’avec le TRX, mon liquide à l’abricot, à 170 w, les saveurs sont équivalentes à celles d’un bon clearo à 80 w, c’est pas si mal.
    Mais ok, faut pas mettre du Azhad’s dedans, c’est gâché.

  3. Quelle REVUE JIB .. :good: Non les précautions d’usage n’étaient VRAIMENT pas de Trop..!! Et tu as très bien fait d’être insistant sur ce point.. :mail: En stacked & Hybrid, ça ne padonne PAS en effet.. :whistle:
    J’ai déjà eu quelques soucis en mono accu Meca 18650, alors 2x 21700, C pas pour les Etourdis.. :whistle:
    A embarquer le Samedi en Manif ce truc, sinon ça passe moyen aux soirées de l’Ambassadeur.. :bye:

  4. J’avais vu à un vapéro un truc énorme. C’était un mod avec 4 accu 26650 stackés. 30 mm de diamètre sauf erreurs et si je ne me trompe pas, ça devait être vapor giant qui faisait ça.. Après discussion avec le mec, il m’avait fait tester et la vape était très douce (surprenant). Par contre, pour se trimbaler ce mod toute la journée, fallait être body builder!!!

      • Les gars, un de ces 4, il va falloir que vous m’expliquiez ce qu’il y a à savoir pour vaper en méca en toute sécu.
        Trop les boules de passer à coté de tous ces si jolis tubes..!! :-(

        Il y a des tutos partout, je sais, mais j’ai pas confiance. Vous par contre, c’est pas pareil. :rose:

      • Clandestino, le grand avantage des tubes méca, après la beauté et le risque, c’est la réactivité. Mais il faut des accus en excellent état et nettoyer le tube, surtout le switch, très souvent.
        Il faut aussi doser tes inhalations en fonction de la décharge progressive des accus.
        Sinon, tu risque de « chauffer ».
        Enfin, il faut adapter ta résistance selon la loi d’Ohm pour que, au bout du compte, tu aies au départ, accus pleins, en dessous de 100 watts…
        Mais demande à Maître jib… c’est lui le caïd en loi d’ohm !

      • Merci Fil de m’entrouvrir les portes de ce monde que je sais magique mais qui pour l’instant me fait peur… :wacko:
        Voilà déjà quelques premières pistes intéressantes, qui appellent elles aussi déjà pas mal de questions.
        Je note ! :mail: :mail: :mail:
        :good:

  5. Ben voilà, elle se pose là la différence de genre …. Sur mon zenith à 13 W je trouve qu’il en fait déjà trop, de la vapeur, quand je chain vap …. ça me fait penser à mes repas avec mon viandard de frangin. Je suis prête à vomir après 20 gr d’une demi boulette de barbaque tandis qu’il s’enfile ses 800 gr de côte de boeuf, à l’aise. Même le chien, il a plus rien à ronger. :-)

  6. Là, je suis avec un Brunehild (il vient d’arriver :yahoo: ) monté à 0,18 ohm avec un mage mech stacked V2… et des accus 2 fois 21700 qui commencent à baisser un peu. CE N’EST PAS RAISONNABLE.
    Je fais un appui d’un dixième de seconde sur le switch et je rejette un cumulonimbus.
    Si je tire trois barres de suite, ça commence à sentir le roussi. Mais rien ne chauffe, ni l’ato ni le mod.

  7. Il y a à mon avis deux trucs à intégrer pour vaper méca sans danger. Le premier, c’est la capacité de décharge continue des accus utilisés que l’on ira chercher sur le site de Mooch ou sur DampfAkkus.de plutôt que de se fier aux chiffres des vendeurs, quasiment toujours surévalués. Le second, c’est la vérification du montage effectué afin qu’il ne risque pas de sortir les accus de leur zone de confort et nous péter à la truffe…
    D’après Mooch, les Samsung 40T ont une capacité de décharge située autour de 30 ampères. Si on en prend deux à 3,7 volts montés en série comme dans le MageMech, les tensions s’ajoutent et la loi de Ohm nous donne la résistance par R = U / I = (2 x 3,7) / 30 = 0,25 ohm, ce qui nous fait, toujours par la loi de Ohm, une puissance de P = U^2 / R = (2 x 3,7)^2 / 0,25 = 219 watts.
    Le gars qui vape en 0,2 ohm sur son MageMech demande P = U^2 / R = (2 x 3,7)^2 / 0,2 = 273,8 watts à sa paire de 40T, c’est trop, les accus vont être au taquet et ça commence à craindre…
    Attention donc, M. Le Doctor… Pour vaper “safe” à 0,18 ohm, il faudrait des accus de compèt’ dotés d’une capacité de décharge supérieure à 30 ampères, ce qui ne court pas les rues !

  8. Bon d’avance, pardonnez-moi pour le pavé qui va suivre, je m’en serais bien passé, mais c’est quand même important !! :rose:
    Alors voilà, j’ai repris l’exemple de Nes’, que j’ai adapté à mon cas de figure pour essayer de comprendre. J’ai déjà des questions !!
    Je livre ici mon raisonnement, qui comporte sans doute des erreurs, donc si c’est le cas, n’hésitez surtout pas à me reprendre de volée ! :yes: :yes: :yes:

    Bon déjà, je suis en simple accu 18650, le stacked, on verra plus tard.
    Suis allé voir sur Mooch, puis sur Dampfakkus, pour connaître la capacité de décharge continue de mes Sony VTC5A, et déjà, ils ne sont pas d’accord : entre 25 et 30A chez Mooch, et 28A pour Dampf.
    Donc première question : je prends quelle valeur, pour faire mes calculs ? J’ai opté pour 25A, en me disant que s’ils font réellement plus, tant mieux, mais que je peux partir du principe que j’ai au moins 25.

    Du coup, premier calcul avec la loi de Ohm, pour calculer la résistance “max” que peut supporter l’accu : R=U/I.
    Avec 4.2, j’obtiens R=U/I –> 4.2/25=0.17 ohm
    Avec 3.7, j’obtiens 3.7/25= 0.15 ohm

    En soit, il n’y a pas une énorme différence, mais comme on est en train de calculer la “ligne rouge” à ne pas franchir, autant ne pas se gourer.
    Du coup ici, j’opte pour le 0.17 ohm. En me disant qu’accu chargé à bloc, si j’installe une résistance à 0.15 ohm, je vais avoir un problème… D’où ma deuxième question : je prends quoi comme valeur de Tension, pour faire mon calcul R=U/I ? 4.2 (accu chargé à bloc), ou 3.7 (vitesse de croisière de l’accu) ? J’aurais tendance à prendre 4.2 en me disant que “qui peut le plus peut le moins”, mais est-ce la bonne logique ici ?

    Troisième question, pour être sûr : est-ce que 0.15 (ou 0.17) est bien la valeur de la résistance EN DESSOUS DE LAQUELLE je ne dois jamais aller ?

    ———–

    Deuxième calcul avec la loi de Ohm : la puissance (en watts) délivrée par l’accu, avec la formule P=U²/R
    Cas 1 : accu charge pleine : P=4.2² / 0.17 = 103.76 watts
    Cas 2 : accu en vitesse de croisière avec rés. à 0.15 ohm : P=3.7² / 0.15 = 91 watts
    Cas 3 : accu en vitesse de croisière avec rés. à 0.17 ohm : P=3.7² / 0.17 = 80 watts

    A priori, de ce que je crois comprendre, je n’ai pas vraiment à me soucier de ce calcul, étant donné que je suis en simple accu. Mais, on constate quand même qu’en fonction de la tension choisie et de la valeur de résistance retenue, les résultats finaux sur la puissance de l’accu sont très différents !
    Alors quatrième question : à quoi sert ce calcul, en vape simple accu ? Juste à informer ?

    ————

    Conclu générale (et questions) :
    Cinquième question : Est-ce que je peux considérer, en partant du principe que mon mod est totalement propre et que ma résistance ne présente pas de court-circuit, que je suis en totale sécu avec une résistance dont la valeur est strictement supérieure à 0.17 ohm ?

    Sixième et dernière (!!!) question : y a-t-il un “coefficient” à appliquer à cette “résistance max” pour définir la fameuse “zone de sécurité” ? Genre 30% de plus que 0.17 (soit 0.17×1.3 = 0.22 ohm) ?

    ————

    Voilà, j’ai fini, encore désolé pour le pavé, mais comme vous le voyez, je me pose encore pas mal de questions. Et j’en ai peut-être oubliées…? :unsure:
    Merci un milliard de fois à ceux qui pourront me répondre. :yes: :yes: :yes: :rose: :rose: :rose: :rose: :rose:

    • 28 A, c’est bien entre 25 et 30 A donc ils ont bon tous les deux ! Plus sérieusement, tu as raison de retenir 25 A par précaution.
      Idem pour le choix de retenir une tension de 4,2 volts. Nos accus sont à cette valeur en sortie de chargeur, ils chutent rapidement à 3,7 volts et y restent ensuite un bon moment.
      Ton calcul à 0,17 ohm est donc OK et safe pour tes accus. Si tu vas plus bas, tu dépassera la capacité de croisière de l’accu. C’est pas forcément grave, les accus peuvent facilement donner plus (cf. capacité de décharge instantanée) mais le risque de grouille augmente. À 0,15 ohm ça ira encore, à 0,05 ça risquera nettement plus de péter.
      La valeur de puissance délivrée est en effet indicative. Elle donne un ordre de grandeur et sert à se positionner par rapport à nos habitudes, par rapport aux boxes électro.
      Les systèmes multi accus fonctionnent de la même façon sauf qu’en montage parallèle, les intensités s’ajoutent, en montage série (stacked), les tensions s’ajoutent. Les quantités de courant globales délivrées restent identiques, c’est la façon de fournir le jus qui change.
      0,17 ohm pour un VTC5, ça va. Tu peux aussi mettre plus d’ohm si tu trouves le rendu trop péchu, aucun pb.
      On fait déjà de la marge en prenant 4,2 volts et les capacités de décharge continues, c’est pas forcément nécessaire d’en faire plus !

      • Alors là, c’est décidé, je te rebaptise !!
        Ce sera désormais “Le Professeur”, comme dans Casa de Papel. B-) Une tronche, le type !!
        Nes’, merci du fond du cœur pour tes explications personnalisées !!! :yes: :yes: :yes:
        Tu vois, quand j’étais solo à vaper dans mon coin, j’avais cherché ce genre d’infos un peu partout sur le net, et je n’avais jamais trouvé nulle part. Hé bien voilà, désormais, il y a une trace sur le Navire, et je pense qu’avec ton exemple chiffré et tes explications, beaucoup de vapotos novices en méca comme moi trouveront la réponse à leurs questions.

        C’est cool, sur le Navire, on a un Docteur, une Cuisinière en chef, on a désormais un Professeur attitré… ;-) :good:

        Mille mercis encore Nes’ :rose: :rose: :rose: :rose: :rose:

      • Oui! Merci à Cland’ pour les questions et à Nes’ pour les réponses. Suis content, j’avais bon à mon calcul. J’étais nul en physique…

        En plus, je suis plutôt du genre à essayer direct et à lire la notice après, souvent quand ça a pété ou que ça ne marche pas bien. Un homme quoi… N’importe comment j’ai compris pas mal de petites choses là. Merci les gars!

      • Si ça peut rassurer, je ne sors pas non plus la calculette avant chaque montage…
        En gros, tous les atos passent à l’ohmmètre ou sur une box électro avant d’aller chez full-méca.
        En dessous de 0,1 ohm (rare mais vu deux ou trois fois, notamment avec le mesh), la source d’énergie sera une box double accus parallèles.
        Entre 0,1 et 0,5 ohm, il y a débat entre simple accu et double accus parallèles.
        Au-delà de 0,5 ohm, ce sera plutôt électro, je ne vape quasiment jamais en méca série…

  9. Bon, je reposte mon com’ qui est resté bloqué en attente de validation. Visiblement, dès qu’on met un arobase devant un pseudo, ça met en attente.

    Donc voilà :
    Kanti,
    Ouais moi aussi d’ordinaire je teste avant de lire :-) , mais là non, pas sur le méca, où les conséquences peuvent être irréversibles si on n’a pas de chance. En plus, ma première expérience avec une box BF méca s’était soldée par un pré-dégazage (alors que j’étais sur une réz. aux alentours de 0.4 ohm – je n’ai jamais compris ce qu’il s’était passé – ), alors… Impossible de prendre des risques sur une telle question. Bon, là maintenant ça va, je suis rassuré, j’ai le sentiment de mieux comprendre ce qui se passe et surtout, d’être en mesure de déterminer de manière fiable où se situe la zone à risques.
    Sur ce coup-là, il faut aussi remercier Fil, sans qui cette discussion n’aurait jamais existé. :yes: :rose:

    Le Professeur,
    Ouais, je ferai comme toi, quelques barres sur électro pour m’assurer que tout va bien au niveau de la réz. avant de passer sur méca. On n’est jamais trop prudent. :whistle:
    Pour l’heure et pour commencer gentiment à me familiariser avec le méca, suis sur le Tube de Cthulhu et le Atto style de chez SXK, qui ne sont pas des pas full-méca. Le full-méca, je laisse ça pour plus tard. Mais maintenant c’est sûr, ça fait partie du programme à venir. Et j’avoue que ça me ravit ! :yes: :yes:

    Si je comprends bien ce que tu dis sur série et parallèle, en gros en série on met l’accent sur la puissance, alors qu’en parallèle on met la priorité sur l’intensité, ce qui permet de vaper des résistances vraiment (très) basses..?

    • Sur un système double accus 4,2 volts 25 ampères parallèle, on aura une rez max de R = U / I = 4,2 / (25 + 25) = 0,08 ohm.
      Sur un système série avec les mêmes accus : R = U / I = (4,2 + 4,2) / 25 = 0,34 ohm.
      Niveau puissance théorique, un coil en 0,5 ohm mangera P = U ^ 2 / R = 4,2 ^ 2 / 0,5 = 35,3 watts en parallèle et (4,2 + 4,2) ^ 2 / 0,5 = 141,1 watts en série.
      Série et parallèle ne sont que deux façons différentes de consommer l’énergie stockée par les accus. A résistance identique, les montages série balancent toute la patate tout de suite tandis que les montages parallèles en font moins mais le feront plus longtemps.
      Le plus souvent, dans un montage parallèle, les accus sont tous dans le même sens, les pôles “+” sont reliés entre-eux ainsi que les pôles “-” tandis que dans un montage série, les accus sont tête-bêche, le pôle “+” de l’un relié au pôle “-” du suivant.
      Les boxes méca multi-accus sont en général montées en parallèle, le montage série étant réputé assez peu confortable à utiliser. Par contre, la plupart des boxes électro multi-accus sont montées en série, laissant le chipset gérer le débit électrique. Cela permet d’avoir de la réserve sous le pied et d’inscrire de grosses puissances max sur les emballages.
      Personnellement, je n’aime pas trop le méca série. Avec deux accus en sortie de chargeur à 4,0 volts (pour faire simple), un coil en 1 ohm se prend encore 64 watts dans la truffe, bonjour la chaufferette !

Laisser un commentaire

Focus : Nouveau Kayfun Lite 2019!!

PayPal rembourse les frais de retour.