in

đź“Ľ Les synthĂ©tiseurs utilisĂ©s dans les MystĂ©rieuses CitĂ©s d’Or

Je reprends ici le célèbre article de mon ancien site, mais avec des MAJ et plus de détails ;-)

Les MystĂ©rieuses citĂ©s d’or! Le meilleur dessin animĂ© de ma jeunesse ;-) Je le revois souvent et on adore tous ses musiques.

La superbe musique originale du dessin animĂ© dans sa version originale occidentale a Ă©tĂ© composĂ©e par Haim Saban et Shuki Levy (Nobuyoshi Koshibe dans la version japonaise, bien pourrie, voir ci-dessous…).

Au moins, les américains ont repris le générique original à leur sauce

C’est le groupe Apollo a composĂ© la bande originale. Ils ont utilisĂ© diffĂ©rents synthĂ©s de l’Ă©poque, que nous allons voir en dĂ©tails. Pour les fans de la sĂ©rie, il y a un petit cadeau Ă  la fin de l’article ;-)

 

Les synthĂ©tiseurs de la BO des CitĂ©s d’or

Emulator E1

L’Emulator E1 a marquĂ© un tournant pour E-mu Systems, passant des synthĂ©tiseurs modulaires analogiques Ă  l’Ă©chantillonnage numĂ©rique. Il Ă©tait basĂ© sur des disquettes 5 1/4″ et avait une mĂ©moire de 128 Ko, soit environ 2 secondes. InspirĂ© par le Fairlight CMI, il est sorti en 1981, mais a initialement connu des ventes lentes, nĂ©cessitant des mises Ă  niveau pour inclure des fonctionnalitĂ©s comme les VCA/ADSR. MalgrĂ© des amĂ©liorations et un nouveau modèle lancĂ© en 1982, la production a cessĂ© en 1983, laissant la place Ă  l’Emulator II.

L’Emulator Ă©tait rĂ©putĂ© pour son absence de VCF traditionnel, remplacĂ© par un simple filtre passe-bas. Bien qu’il n’ait pas assurĂ© le succès commercial d’E-mu Systems, ses Ă©chantillons ont marquĂ© la musique des annĂ©es 80. Notamment avec des apparitions dans Blade Runner et des compositions de Stevie Wonder, toujours Ă  la recherche de nouveautĂ©s matĂ©riels. Aujourd’hui, il est davantage considĂ©rĂ© comme un objet de collection que comme un instrument pratique, mais reste un symbole de l’Ă©volution des technologies musicales.

Prophet-5

 

Le Prophet-5 est un clavier synthĂ©tiseur de type analogique conçu par la sociĂ©tĂ© Sequential Circuits en 1978. PrĂ©sentĂ© en avant-première au NAMM d’hiver de 1978, ce synthĂ©tiseur prĂ©figure les claviers modernes. Il est rĂ©ellement polyphonique, possède des mĂ©moires de sauvegarde et une bonne puissance de synthèse grâce au Poly Mod, un système de modulation sophistiquĂ©.

ARP Odyssey

 

 

Le ARP Odyssey est un synthétiseur analogique commercialisé entre 1972 et 1981 par la société américaine ARP.

CrĂ©Ă© dans le but de concurrencer le Minimoog, le ARP Odyssey en reprend une partie du concept. Il se prĂ©sente sous la forme d’un petit clavier Ă  trente-sept touches avec accès aux paramètres par des potentiomètres linĂ©aires. C’est le premier synthĂ©tiseur capable de jouer deux notes simultanĂ©ment (duophonique).

Du fait de son architecture, l’Odyssey offre un peu plus de possibilités en termes de synthèse sonore, que son concurrent direct de l’époque : le Minimoog. Si ce dernier est très apprécié pour ses basses et ses solos, l’Odyssey excelle dans les effets sonores, habituellement réservés aux synthétiseurs modulaires.

ARP String Ensemble

 

Le Solina String Ensemble, Ă©galement commercialisĂ© sous le nom d’ARP String Ensemble, est un synthĂ©tiseur multi-orchestre entièrement polyphonique avec un clavier Ă  49 touches, produit par Eminent BV (connu pour sa marque Solina ). Il a Ă©tĂ© distribuĂ© aux États-Unis par ARP Instruments de 1974 Ă  1981. Les sons qu’il incorpore sont le violon, l’alto, la trompette, le cor, le violoncelle et la contrebasse. Le clavier utilise la technologie de division «style orgue» pour le rendre polyphonique. Le chorus intĂ©grĂ© donne Ă  l’instrument un son distinctif.

Bonus : DĂ©dicace Zia

LinnDrum

 

La LinnDrum est une boite Ă  rythmes Ă©lectronique fabriquĂ©e en 1982 par Roger Linn, de la sociĂ©tĂ© Linn Electronic, pour succĂ©der Ă  la Linn LM-1, première boĂ®te Ă  rythme Ă  Ă©chantillons. La LinnDrum dispose de 15 sons de batterie Ă©chantillonnĂ©s Ă  35 kHz Ă  partir de sons rĂ©els de batterie, ainsi qu’un sĂ©quenceur permettant de programmer des sĂ©quences rythmiques.

LinnDRum a été utilisé dans les années 80 par de nombreux groupes, il est présent dans pas mal de tubes.

De bien belles machines, dans cette série ;-)

Pour conclure, voilĂ  l’interview de Bernard Deyriès, dessinateur, scĂ©nariste et rĂ©alisateur français des MystĂ©rieuses CitĂ©s d’or et de bien d’autres dessins animĂ©s de notre enfance ;-)

PS : il parle de la musique Ă  partir de 22’48 »

Aller Ă  la section Musique

Avatar photo

Ecrit par Cap's

Dany, fondateur du Danyvape et de Danyworld
Plus de clopes depuis le 1er jour, le 21 sept 2012...
Ă€ l'abordage !!

1 Comments

Laisser un commentaire
  1. Deyriès et Chalopin la classe. Des mecs novateurs et qui prennent des risques. La prod audiovisuelle et les diffuseurs sont frileux et préfèrent racheter ce qui marche à l’étranger. Incapable de voir la qualité où elle est et de miser dessus. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-)