in

Les belles doubles du Bouvier

Purebred adult Bernese Mountain Dog outdoors in the forest on a cloudy day during autumn.

La célèbre étoile Arcturus du Bouvier nous éclaire durant le printemps et sera visible jusqu’en aout. Facile à repérer, une des plus brillantes du ciel, sa constellation regorge de superbes étoiles doubles plus ou moins contrastées. Durant ces trois nuits d’observations, j’ai pu en faire le tour, en tout cas pour celles possibles avec ma petite lunette.

Seule Izar, celle à gauche d’Arcturus, bien orange, n’a pas pu me révéler sa compagne en raison du disque de diffraction formé par son étoile primaire. En observant bien, je suis certain qu’il y a une étoile faible en haut à droite du disque, mais impossible de la voir, quelle que soit la puissance.

La chasse aux étoiles doubles est une activité passionnante, un peu comme une chasse au trésor. Surtout quand on l’a fait sans Goto, juste en se repérant dans le ciel, avec nos yeux et l’application Sky Safari indispensable quand la double est hors d’une étoile visible à l’œil nu.

Ma technique s’appelle le saut d’étoiles. Je pointe une grosse étoile bien visible avec mon ES 20 62° et je me déplace en regardant la carte de l’appli. Il y a toujours des groupes d’étoiles qui font une forme pour s’avoir où on est ;-). Un système GoTo motorisé qui pointerait en quelques secondes ma lunette enlèverait bien du charme à ma quête des doubles, mon but n’est pas de faire un record… En plus cela permet de bien connaitre ses constellations, plus on cherche, plus on apprend.

Pour finir sur ce point, je ne dépends pas d’électronique, ni de batterie, à part mon téléphone qui doit être chargé. Pour être totalement indépendant, il faudrait une carte détaillée des doubles, un atlas.

À gauche d’Arcturus, je pars de celle du bas, Zeta Boötis pour la localiser.

C’est une très belle double, jaune orangé et l’autre plutôt marron, de taille différente avec une séparation de 6.7″, donc rapprochée, mais ça passe bien avec un grossissement moyen.

Une belle double blanc-bleu et Orange, en bas à droite de Xi

Double très intéressante, car deux étoiles bien différentes. Il faut partir de la dernière étoile de la Grande Ourse Alkaid, car elle est à la limite du Bouvier.

La primaire blanc-gris et l’autre faible avec des reflets bleutés. Elles sont bien espacées de 20″, donc pas de problème à les séparer.

La dernière, un peu plus facile à localiser, grâce à la grappe de 3 étoiles, en bas à droite d’Arcturus, on pointera la plus brillante.

Une blanche de luminosité moyenne, accompagnée d’une marron plus faible.

Je mettrai à jour cette page dès que j’en trouverai d’autres ;-)

Avatar photo

Ecrit par Cap's

Dany, fondateur du Danyvape et de Danyworld
Plus de clopes depuis le 1er jour, le 21 sept 2012...
À l'abordage !!