in

J'adoreJ'adore MerciMerci J'aimeJ'aime C'est CoolC'est Cool

Le TALO X RDA pas cher, pas cher!

Pour la présentation de ce Talo X RDA de chez Geek Vape, mon ami Vap’man s’est à nouveau incrusté par-ci, par-là. Donc, ne vous attendez pas à une revue démunie d’extrapolation ou qui file direct à l’essentiel.

Ci-dessous, le Talo X rda monté sur la Topside Dual de chez Dovpo.

IN BOX

• Talo X rda monté avec le pin positif standard
• 1 Adaptateur drip-tip 810 → 510
• 1 Pin positif B.F.
• 2 coils de 0,40Ω/coil (0,20Ω en dual) Ø30 Ni80 Fused Clapton 3*28/40
• 2 Lacets de coton organique Ø 30
• 1 Tournevis en T à têtes plates
• 1 Coil Trimmer
• 1 Sachet de spares
• 1 Manuel d’utilisation

Données techniques

• Type de vape : DL → RDL
• RDA dual coil
• Plateau de type postless
• Diamètre : 24 mm
• Hauteur : 21 mm hors drip tip
• Poids à vide : 39 gr avec drip tip
• Entre-axe posts : 7 mm
• Remplissage : Squonking / Dripping
• 100% flux d’air latéral aux coils
• Débit d’air réglable par bague d’airflow (top-cap)
• Dript tip : 810
• Matériaux :
– Ato : Acier Inoxydable
– Drip-tip : Ultem
• Origine : Chine
• Couleurs disponibles :

Fonctionnalités

  • Drip tip 810

Le drip tip 810 en Ultem d’un Ø de 18 mm pour une hauteur de 6 mm, en dehors de sa couleur “jaune caca d’oie”, profite de dimensions extérieures justes limites mais qui lui permettent, tout de même, de rester confortable entre les lèvres.

Pour un drip-tip 810, le diamètre intérieur de 7,5 mm est relativement restreint et peut engendrer une aspiration du jus, telle une paille, chez les vape-potos qui ont pour habitude d’enchainer de grosses taffes bien profondes et bien puissantes alors qu’ils ont bien réduit l’ouverture des airflows. A savoir que la moyenne du diamètre intérieur des dri-tip’s 810 montés sur des atos DL tourne aux alentours des 10 mm.

Le Talo X profitant d’un alésage 810 standard, il vous sera aisé de virer cette fiente d’oiseau séchée (nan, j’déconne) au profit de votre drip-tip 810 favori.

Plus encore, Geek Vape ayant prévu un adaptateur 510 dans le contenu de la boite, les amateurs du genre pourront laisser librement s’exprimer leur fantaisie.

  • Baril

L’ensemble baril plus top-cap compose le corps du RDA et la cloche d’atomisation.

L’intérieur du baril est usiné en deux partie, il possède donc deux diamètres intérieurs différents. La partie interne inférieure, calibrée à 22 mm, possède 2 ergots destinés au bon positionnement de ce baril sur le plateau.

Mis en évidence sur le cliché ci-dessous en rouge et vert, sur mon exemplaire, l’usinage de l’ergot du baril est décalé par rapport à l’axe des airflows décalant par là même l’admission d’air par rapport aux flancs des coils. Heureusement que la glissière du plateau profite d’une découpe plus longue que la taille de l’ergot du baril ce qui me permet, en plaquant le baril en butée d’un côté, de faire correspondre les airflows avec la largeur des coils. Dans l’éventualité où je joue avec la bague AFC et que le baril pivote ne fut-ce qu’un peu sur le plateau, les airflows seront décalés par rapport à l’axe des coils. Nan mon Vap’man, je me doute que tu trouves le principe sympa pour refroidir le coton mais avoue que ce n’est pas vraiment efficace pour bien refroidir les coils et donc diffuser la vapeur pour optimiser les saveurs.

La partie supérieure interne, quant à elle, a un calibrage de 21 mm et est destinée à recevoir le top-cap. Cette partie du baril se voit aussi percée des 14 trous (2 x 7) d’admission d’air de 2,5 mm de haut sur 0,7 mm de large chacun.

Les plus observateurs d’entre vous auront constaté que la gravure apposée en face avant du baril représente la forme en X du plateau de montage.

  • Top-Cap ou AFC

Le top-cap, en dehors d’accueillir le dôme d’atomisation en son intérieur, sert aussi de bague AFC (Air Flow Control). L’usinage des deux “paliers” de réglages permet un ajustement chirurgical du débit d’air. Mis en évidence par les hachures orange sur le cliché ci-après, l’usinage de ces 2 “paliers” est réalisé sous un angle de 45° de manière à orienter le flux d’air frais vers le bas pour lui permettre de frapper les coils en leur niveau inférieur de manière à créer un effet tourbillonnant visant à accroitre les saveurs.

En appliquant un mouvement de rotation horaire au top-cap, la bague AFC viendra progressivement obstruer la moitié supérieur des airflows. La partie supérieure interne du baril ne bénéficiant pas d’ergot d’arrêt, le Talo X vous permettra de vous entrainer pour essayer de battre le record du monde de vitesse de moulinage de poivre en tournant perpétuellement cette bague AFC.

Le système de contrôle du débit d’air du Talo X permet le passage très progressif d’une vape DL plus que raisonnable à une vape RDL vraiment très restrictive. N’étant pas un MTLeux, j’avoue ne pas avoir monté le plateau avec un montage propice à ce type de vape mais en ne laissant que 2 airflows à moitiés dégagés, je trouve que le tirage sur ce RDA devient carrément MTL.

Pour ceux qui, comme moi, ont acheté l’exemplaire noir qui ne permet pas de repérer visuellement l’état d’ouverture de la bague AFC, l’astuce pour remédier à ce souci est de se référer à la gravure “TALO” du top-cap. Lorsque cette dernière est parfaitement alignée avec la rangée des airflows, ceux-ci seront full open.

  • Le Plateau de montage

Pour m’éviter toutes vociférations des puristes, je précise que le plateau dual coil du Talo X est un plateau de montage à posts usiné de telle façon qu’il se monte à l’instar d’un postless deck. Si t’as pas compris mon Vap’man, c’est pas grave! T’auras qu’à retenir que même un manchot attardé n’éprouvera aucune difficulté à installer ses résistances tortillées sur ce deck. Donc, si t’y arrive pas, il te reste la solution de la fenêtre à condition, bien entendu, de savoir comment l’ouvrir avant de te jeter afin de bien capter le génie d’Isaac et les principes de la loi sur la gravité qui porte son nom.

Afin d’éviter toute confusion, les pôles positifs sont facilement reconnaissables par leur beau placage or. L’entre-axe entre les plots de fixations est de 7 mm, ce qui permet de placer aisément de beaux câbles exotiques d’autant que le plateau du Talo X est bien dégagé. Les vis de fixation des coils, d’un Ø de 2,5 mm, sont à têtes plates et de bonnes factures. Les orifices d’alimentation par squonking sont disposés sur le plateau de manière à alimenter la cuve en jus perpendiculairement aux axes des coils. L’alimentation par BF est bien fluide, les jus même les plus épais ne rencontrent aucune résistance lors de la traversée du dispositif. Pas besoin de presser la bottle comme un acharné, comme pour certains autres RDA beaucoup plus chers, pour alimenter la cuve du Talo X en jus. Heureusement car en mode dripper, je trouve, au vu de mes habitudes vapistiques, que la capacité de la cuve n’offre pas vraiment une autonomie de vape confortable avec un montage à 0,18 Ohm (mon montage favori sur ce RDA).

  • Pin Positif

Qu’on choisisse la configue RDA ou Dripper, les deux pin’s positifs du Talo X dépassent suffisamment (1 mm) pour offrir une vape safe sur un mod méca hybride.

Attention! Les caractéristiques : longueur / faible diamètre de la partie filetée ( 2 mm ) / rétrécissement du Ø (partie conique) / largeur de la tête et donc du bras de levier, engendrent obligatoirement un point faible sur ces vis. Point faible qui les rend peu résistante aux forces de tractions. Je sais que cet aspect ne saute pas aux yeux sur l’agrandissement suivant mais je peux vous garantir que l’utilisateur qui serrera son pin comme un ouf, le verra plus que certainement se rompre à un moment donné.

Montage

Les avantages qu’offrent le plateau du Talo X ne me permettent pas de m’attarder sur ce chapitre. Comme je l’ai signalé précédemment à mon ami Vap’man, cette étape se fera les 2 doigts dans le nez d’autant que Geek Vape à eu la bonne idée d’inclure un Coil Trimmer dans le packaging.

Le seul conseil que je puisse vous donner est d’apprêter vos coils de la manière suivante avant de leur couper les pa-pattes…

… de manière à déporter le corps des coils vers les airflows afin d’accroitre au maximum les saveurs.

Ceci étant fait, il ne reste plus qu’à roder les tortillons de manière à pouvoir passer à la dernière étape, le …

Cotonnage

Pour la longueur des moustaches, comme c’est un RDA, j’avoue ne pas me prendre la tête et couper +/- au pif.

Perso, je travaille les moustaches de telle façon à ce que le coton couvre l’entièreté de la surface du fond de cuve. Ca permet à mon Gentle Cotton, lorsque je squonke, de directement absorber le jus s’échappant de l’orifice évitant aussi tout épanchement par les airflows.

La vape du Talo X

Avant d’entamer ce chapitre, je me dois de préciser un point qui a toute son importance pour la bonne connaissance de ce RDA. Sachez que le concept d’une vape DL ou RDL est vraiment très relatif et bien souvent propre aux perceptions de tout un chacun. Pour ma part, je cataloguerais la vape de ce Talo X, airflows full open, dans la catégorie DL restrictive. Il vise clairement à satisfaire la vape des vape-potos qui apprécient une vape aérienne dont le débit d’air est très légèrement freiné par les caractéristiques des airflows, à l’instar d’un Asgard Mini, par exemple. Ca vous permet de vous imaginer les paliers de tirages permissifs en ouvrant ou en fermant progressivement la bague d’airflows qui, je le rappelle, offre une variation extrêmement graduelle et précise du débit d’air aspiré.

Ceci étant dit, la vape sur ce Talo X est des plus saisissantes, surtout au regard de la somme ridicule à débourser pour acquérir le bouzin. Sa vape restituée est smooth, dense comme il le faut et chargée à souhait des saveurs les plus subtiles de mes jus fruités complexes. La restitution est juste, en aucun cas il n’a sur-sucré mes jus les rendant sirupeux. Il sait relever, avec un parfait équilibre, les notes acidulées de certains fruits composant mes jus. Je ne sais plus quoi vraiment dire si ce n’est “que du bonheur”!

Conclusion

Ben mon Vap’man, je ne sais comment t’exprimer la joie que me procure ce Talo X? Ecoute, il envoie une vape de haut vol. Il est hyper méga simple à monter. Sa réalisation n’a pas à rougir face à la qualité de fabrication de certains produits dits high-end. Son packaging est plus que complet, fournissant tout ce qu’il faut, sauf le jus, pour pouvoir vaper dans les 5 min qui suivent le déballage de la bête. Et tout ce bonheur pour un prix de vente ridicule ne tournant qu’aux alentours des 19 balles! Dans ces conditions, et au vu du matos exécrable jusqu’à présent proposé par les marques concurrentes en ce cours d’année 2021, il est clair que ce Talo X à toutes les chances d’être élu comme mon coup de cœur 2021 lors de mon bilan vape de fin d’année.
Au départ, pour ma conclusion, je voulais écrire : “Pu*** (non censuré = punaise) du haut de ses 19 balles et au vu des avantages fournis par ce Talo X, il me fait amèrement regretter l’acquisition du Valhalla 28 mm qui voit son post positif complètement se mettre de travers en s’enfonçant dans l’orifice du connectique 510 lorsque je sers le pin positif BF, ou encore l’achat de …” mais la bienséance m’a obligé à ne pas comparer les nombreux avantages d’un produit d’entrée de gamme face aux nombreux inconvénients d’autres produits de gammes supérieures, payés au minimum 2 fois plus cher, voire 3 fois plus cher. Non, ça ne se fait pas ce genre de chose. Il faut rester neutre et comparer que ce qui est comparable. Pas de favoritisme sur le navire, que de l’objectivité !

Ce qu’il y a aussi de fantastique sur cet ato de 24 mm de diamètre, c’est qu’il permet une vape “propre” pendant près de 5 jours avec un dégagement de calories conséquentes à un montage à 0,17 Ohm. Je ne sais si c’est dû aux 2 diamètres intérieurs différents de la cuve, spécificité qui pourrait permettre un échange optimisé des calories, préservant ainsi toute formation prématurée de calamine sur les coils. Ou encore, le fait que le coton ne soit en contact qu’avec la partie inférieure et donc la plus épaisse du corps du baril, évitant une caramélisation des mèches à ce niveau de contact ? Va savoir, je ne suis pas ingénieur en vape !

Points positifs

• Saveurs et volume de vapeur au top
• Rapport “plaisir de vape / prix”… imbattable
• Prix
• Design sobre
• Qualité de fabrication
• Plateau plus que facile à vivre
• AFC permettant un réglage chirurgical du débit d’air
• Contenu du packaging

Points négatifs

• Pour le prix, rien à redire

Bonne vape à toutes et tous !

Ecrit par Bruce l’Air

Collectionneur de RTA, RDA, RDTA, single ou dual et de box électro, méca ou VV (ma préférence). Adepte de la vape DL et DL restrictive. Ah oui, mon pseudo vient du fait que je suis Bruxellois ;-)

44 Comments

Laisser un commentaire
  1. Hé ben mon Bruce….
    Encore une magnifique revue ! Pleine de mesures en mm, de détails en tout genre et surtout surtout, des photos à tomber par terre ! T’as changé de téléphone ? Ou optimisé ton éclairage ? Parce que là, vraiment, on atteint les sommets ! :good:
    Vap’man aussi, il atteint des sommets…. :whistle: LOL

    Bon sinon, ce Talo X…. Pas mal. Simple, sans fioriture, et apparemment facile à mettre en œuvre. Postless, j’aime bien. Je ne pense pas avoir à me téj’ par la fenêtre sur ce coup-là, mais pour éviter un hypothétique drame parmi certains de nos lecteurs anonymes, t’aurais p’têtre pu préciser la longueur à laquelle tu coupes les pattes des coils. ;-) 5 ou 6 mm j’imagine…

    Allez, ça va, te mets pas des coups de fouet, ta revue est vraiment super.
    Elle me donnerait presque envie de le commander, ce petit Talo. Mais je viens de recevoir il y a quelques jours seulement un RDA 24mm également, qui s’avère vaper du tonnerre également. Alors ok, ça vape bien pour pas cher le GeekVape, mais il va devoir attendre un peu.
    Tiens juste un truc quand même : lui trouves-tu une personnalité à ce Talo, ou est ce qu’à l’instar d’autres chinoiseries qui marchent bien aussi, sa vape est plutôt “neutre” ?

    • Salut mon bon Cland’s,

      Non, non, je n’ai pas changé de phone. Toujours mon vieux coucou qui me permet de prendre mes clichés. Maintenant, faut avouer qu’un ato noir sur un fond blanc permet un meilleur rendu qu’un ato SS qui renvoie et la lumière et ton reflet.

      Et non, cette fois-ci ce n’est pas un oubli! Je ne voyais pas l’intérêt de mentionner la longueur des pattes des coils vu que le Talo X est fourni avec un Coil Trimmer estampillé à la bonne mesure de coupe. Mais comme j’ai la sensation que tu n’en dormiras pas les nuits tant que tu ne le sauras pas, par souci de ta bonne santé et dans un élan de grande bonté je t’offre cette info. Il faut couper les pattes à 6mm.

      Et quoi, ce RDA que t’as reçu? J’espère, enfin, on espère que tu vas au moins nous en faire profiter par le biais d’une revue sur le navire!

      Très franchement, pour le prix, la vape de ce Talo X est plus que surprenante. Elle est vraiment précise dans le rendu des saveurs. La vape est bien dense pour un ato de ce diamètre et pour le débit d’air autorisé. Il n’envoie absolument pas une vape insipide qui ferait que tu voudrais ranger ce RDA dans le fond d’un tiroir au bout de quelques jours d’utilisation. Que nenni! Il t’accompagnera pendant 1 bon moment. Et c’est sans hésitation que je classe ce Talo X comme un maître achat. Ce RDA mériterait une palme. Du très bon et comme tu le dis, sans fioriture pour la valeur de 3 chiques et un ballon. Un petit RDA super simple à vivre au quotidien.

      • Merci pour les 6mm !! :yahoo: Effectivement, je n’en ai pas fermé l’oeil de la nuit.. :wacko: tu me sauves la life là.
        Pr le RDA que j’ai évoqué, il faudra attendre encore un peu, n’étant actuellement pas encore en état d’écrire. Ça ne saurait tarder maintenant, mais chaque chose en son temps, là je ne suis pas prêt.

        Pr le Talo, vu sa conception et ses airflows “en biais vers le bas”, je ne suis pas étonné qu’il envoie du très bon. La question n’était pas de savoir si il est bon ou pas, mais plutôt de savoir si il se distingue de ses petits camarades bâtis à peu près sur le même principe d’airflow, à savoir le dead rabbit v2 et le asgard mini que tu cités d’ailleurs dans l’article.
        C’est pas pour les 20 boules qu’il coûte, mais plutôt pour éviter les doublons, tu vois ?

      • Boarf mon Cland’s, ce n’est pas à toi que je dois apprendre que chaque ato a ses propres caractéristiques vapistiques en qu’en fonction de ça, même s’ils sont excellent, le rendu variera de l’un à l’autre.
        Pour ce qui de la comparaison avec le Lapin Crétin volume 2, je ne pourrais pas te dire vu que l’ignominie dégagée par le premier du nom m’a refroidi à tout jamais d’encore acheter un produit issu de cette marque.
        Pour ce qui est du comparatif entre ce Talo X avec l’Asgard mini, du souvenir que j’en ai, l’Asgard a un débit d’air plus restreint. L’Asgard envoie une vape plus smooth. Pour ce qui est du rendu des saveurs, il faudrait que je monte les 2 atos et que je les approvisionne avec le même jus pour emettre un avis des plus objectifs. Ben t’sais quoi, faudra attendre parce que je n’ai pas envie de me coltiner une vape aussi restrictive en ce moment. Mais le Talo X satisfait pleinement mes papilles gustatives relativement exigeantes. Je me fie donc à elles et à ma mémoire des goûts pour affirmer que ce Talo X envoie du très bon. D’autant qu’hier soir, j’ai switché sur ma Dovpo dual le Talo X au profit d’un nouveau RDA qui m’a envoyé direct une vape beurk beurk avec le même jus.

      • Bon, si il est moins restrictif que le asgard, alors ça peut clairement le faire. Pareil que toi, en ce moment, j’ai besoin d’air. Allez, y’a un code promo qui vient de tomber ce matin sur un shop FR, chez qui j’ai de surcroit qq points de fidélité à liquider. Va y avoir commande, j’le sens bien…

        Ta gueule Porky, c’est même pas 20 balles…. :yahoo:

      • Nan nan Ez’, t’inquiète, c’est pas le virus (je touche du bois). Juste que je viens de changer de logement et que je suis encore au milieu des cartons là..

    • Du souvenir que j’en ai de l’Asgard Mini mon Cland’s, ce Talo X est un chouïa plus aérien mais je le trouve quand même restrictif.

      • Mmmmm, tu relances l’affaire là alors…
        Je ne cherche pas un tuba non plus, mais c’est vrai que mes 3 asgard mini, ça fait un bail que je ne les ai pas touchés. Trop serrés en ce moment.
        Au fait, tu le mentionnes aussi dans la revue : tu l’as vapé finalement le Valhalla ? Si pas encore, tu devrais. Ouvert pleine balle, il est quand-même pas mal aérien.
        Et puis ça permettrait de comparer avec ce Talo.. ;-)

      • Salut mon Cland’s et merci pour ce retour des plus détaillés.
        Ca me fait plaisir de savoir que tu sois sous le charme de ce Talo X. Ok il a quelques petits défauts vites pardonnés par son prix. Le seul défaut majeur que je retiens vraiment est sa faible profondeur de cuve qui l’handicape en mode dripper. Il est clairement plus agréable sur une box BF.
        Je suis désolé pour ton top-cap qui ne coulisse pas bien. Je n’ai pas mentionné ce fait dans ma revue et pour cause, mon exemplaire ne souffre nullement de ce souci.

        Tu m’as tellement tanné avec ton DR V2 que j’ai fini par en choppé un, en solde à 14 boules, pour ne pas mourir con :wacko: Plus, je n’aurais pas donné pour un produit de ce type provenant de cette marque vu que les expériences que j’en ai son toutes très décevantes.

  2. 2437 oui oui 2437 spires sur tes coils, non pas le nombre de tours, mais celui du fil secondaire entourant l’âme principale de tes clapton. Bruce tes photos sont si détaillées et la mise au point est parfaite, c’est impressionnant et quel travail de signalétiques pour entailler le propos. Pfiou :mail: :good: :yahoo:

    • Yoh mon Ez,

      Soit j’ai raté une marche, soit je ne suis pas encore bien réveillé car je ne capte pas le coup des 2437 :wacko:
      Merci mon grand. Il y a tellement de facteurs qui peuvent intervenir dans le choix d’un matos. J’essaie de faire au mieux pour être le plus précis possible de manière à bien renseigné mes vape-potos lecteurs.

      • Pas grave, dis nous plutôt quels sont les deux coils utilisé dans la revue? Merci
        (J’adore l’expression 3 chicks et un ballon) :good:

    • Oooops, vu que je n’ai pas enchaîné les clichés lors d’un seul montage, je pense que les 2 câbles suivant illustrent mes montages : Ni80 Tri Core Fused Clapton 3*28/40 et Ni80 Staple 8-.1*.3/36, tous deux de chez Coilology.

      Attention, l’expression est 3 chiques, de chewing-gum et non chicks, comme tu l’as écrit de poussins! Ca vient du temps de mon enfance ou il ne fallait que quelques petits sous pour acheter des chiclettes (Nom commun. (Belgique) (Suisse) (Confiserie) Gomme à mâcher, chewing-gum) et un ballon dans un distributeur ou encore pour acheter un de ces paquets surprises qui contenaient bien souvent 3 bonbons et 1 ballon. Une époque bien lointaine que les plus jeunes d’entre vous ne peuvent pas connaître…

  3. Ne sois pas si modeste, Bruce, ton vieux phone et toi faites de superbes images ! :good:
    Je resterai pudique sur mon âge, mais j’ai connu aussi le bistrot en face de l’école qui vendait des bonbons à partir de 5 cts de franc ! Mistrals perdants ou gagnants, bâtons de réglisse, Carambars, sucettes salées, Malabars et compagnie !

    • Merci Zaza mais à force de lui faire des compliments, mon vieux phone risque de rougir :yes:
      Ah ouais, les souvenirs d’enfance! Je me souviens du bonheur ressenti lorsqu’en rentrant dans la petite boutique à bonbons, le parfum de ceux-ci envahissaient mes sinus :yahoo: La petite dame vendait les bonbons à la pièce. Que du bonheur B-)

  4. Sympa ce dripper et avec ses arrivées d’aire inclinées, ça doit être de la bonne c’est sûr!
    Et le Bruce, le mec qui fait des photos toujours plus belles à chaque revue! Comment est-ce possible…

    • Yoh, merci mon Kanti ;-) Il est effectivement très sympa ce petit dual et tellement facile à vivre.
      J’avoue ne pas comprendre cet engouement pour mes photos, je n’ai rien changé :scratch: Peut-être que pour une fois, j’ai pris la peine de porter mes lunettes en tirant mes clichés? Je ne sais plus :whistle:

      • Non mais elles sont toujours somptueuses tes photos. Le problème c’est qu’elles sont toujours encore plus somptueuses que la fois d’avant… :wacko:
        J’adorais les sucettes cerise! Et avec 10 francs, on avait un beau sac de bonbecs!

  5. Il me semble bien qu’une marque Chiclets de chewing-gum existait dans le temps, peut-être de celles qui firent connaître la gomme à mâcher dans nos régions lors de la Libération…
    Non je n’étais pas né, loin de là ! C’est juste une réminiscence floue ravivée par l’appellation francisée citée par Bruce. Des boîtes jaunes, plates avec des dragées de chewing-gum dedans.
    Bon… Et ce Talo, alors ? Et bien je pense m’en commander un dès la fin du petit séjour maritime qui me tient actuellement loin de ma box Wifi et de ma boîte aux lettres ! :yes:

    • La loi du talo. Ou le Talo sans Achille, pour souligner la perfection du matos. Ou encore 3 chiques et un ballon aurait pu s’appeler cette revue.

    • Yep mon Nes, si je comprends bien t’es en train de te laisser bercer par le mouvement des vagues à des miles de chez toi, le corps enduit de crème solaire, la raie irritée par le frottement de la ficelle du string indispensable à un bronzage parfait :whistle: Une question me turlupine, as tu pensé à prendre une box de type Aegis afin de te permettre de vaper tout en fendant l’air sur ta planche de surf?
      Nan, sans dec, profite 1 max de ces moments de répits :yes: , fesses bronzées ou pas.

      Y avait aussi cette sorte de barre au caramel entrelacée et couverte de chocolat qui s’appelait un truc du genre “3 Musketeers”. Ce petit délice qui collait vachement au dents à définitivement disparu des rayons de confiseries belges depuis… pfiou, bien plus que ça :cry:

      Ah ouais, tu comptes te prendre ce petit Talox! T’as raison, tu ne seras pas déçu pour la valeur de 3 chiques et 1 ballon ;-)

    • Merci mexicano ;-)
      Ben ce qui aurait de mieux c’est de voir le matos vape gratos pour tous, un nègre (personne qui écrit mon texte à ma place), un photographe pro qui tire les clichés et un grand bol rempli de confiseries de mon enfance pour me permettre de tenir le coup pendant que je supervise le taffe :yahoo:
      Nan, je sais que c’est utopique, on se contenterait juste du matos vape gratos pour tous :yes: il en va de la santé publique.

  6. Bien vue cette petite chronique, je ne vais pas m’étendres sur la qualitées artistique du Maître Samsung.
    Il date un peu ce Talo X il me semble, non ?! J’ai un vague souvenir au moment de commander le Asgard d’avoir lorgner dessus. Mais le dripper ne me sert que pour goûter mes jus en cours de steep, donc je passes.

    Sinon tu ne vapes pas les jus de chaussettes toi, et tu est plutôt Fruités. Oui oui ces grâce à toi que j’ai découvert le Pacha Mama. Eh bien j’ai fais une belle découverte venant du pays de la frite, je ne sais pas si tu connais la gamme OhmBoy ? J’ai tester le V2, et il est juste sublime !!! Moins sucré que le Pacha Mama, et tout aussi délicat.

    Merci pour cette belle revue. Bonne vape à Toutes et tous. :rose:

    • :whistle: salut PP Stavé, le Talo X est effectivement sorti il y a +/- 2 mois. Ca peut paraître vieux mais vu qu’il n’y a vraiment plus rien de bien qui sort ces dernières semaines ou alors déjà reviewé, on fait avec ce qu’on peut. Surtout que ce Talo X méritait vraiment qu’on lui rende hommage sur le navire. Il est passé trop inaperçu!

      Je connais Ohmboy de nom mais j’avoue ne jamais avoir testé. Là je viens d’investir dans une nouvelle gamme de jus mais je retiens bien ta réflexion. Je vais me préparer un petit panier avec du Ohmboy. Merci pour l’info :good:

  7. Rien de tel qu’un matos à vaper tout neuf pour se remettre d’une semaine de vacances !

    Le Talo X est arrivé ce jour, rapidement monté et sans aucune difficulté avec les deux bobines fournies, tournées dans un Fused 28 * 3 / 40 de Ni80 fortement prometteur, affichant une rez résultante tournant autour de 0,18 ohm tous rodages accomplis.

    Et alors ? Et bien il va falloir s’y habituer, c’est du Bruce donc c’est du bon. Le Talo me paraît après quelques cuves vidées se positionner beaucoup plus haut que son prix de vente, l’essayer c’est l’adopter. Il produit en effet une vape dense, épaisse et moelleuse, restitue parfaitement les saveurs des jus qui lui sont confiés avec tout de même une petite touche de personnalité un peu sucrée qui ne gâche rien.

    Le seul bémol que je pourrais placer histoire de pinailler se situerait au niveau de la cuve, un peu justos pour les grosses taffes des vapotos hermétiques au BF dont je fais partie. Mais bon… Vaut mieux rajouter des gouttes et se régaler que vaper du pas glop.

    Le Talo se trouve à 19 boules en shop FR… DR v2, Asgard Mini, Mongrel, à la niche ! :yes:

  8. C’est gentil mon Nes mais je n’y suis pour rien dans les qualités de ce Talo X. Je n’ai fait que retranscrire mes impressions.
    Je n’ai pas voulu dire que ce Talo surclassait des atos comme l’Asgard mais au vu de son rapport prix / rendu, il méritait largement que je lui consacre une revue positive.

    Je ne trouve pas que tu pinailles. La cuve de ce Talo X n’est absolument pas conçue pour une vape all days en mode dripper. D’un autre côté, j’avais signalé cet état de fait dans la revue.
    De souvenirs, je ne me rappelle pas avoir autant squonké sur la fiole de ma bf avec un autre RDA.

    • On est d’accord, tu n’as pas supervisé la conception du Talo ni réglé les fraiseuses lors de sa mise en production, tu peux donc considérer “n’y être pour rien”.

      Sauf que si tu n’avais pas été le chercher pour lui consacrer une revue, je serais passé à côté.. Bon, ça n’aurait pas été un drame non plus mais un ato à 19 boules de cette qualité de fabrication, accompagné d’autant de goodies (joints, vis, réducteur de drip-tip, gabarit pour les coils, coils de qualité et coton) mérite d’être signalé à tous ceux qui nous font le plaisir de nous lire.

      J’ignore si mon jugement est très objectif mais il y a pour moi trois sortes d’atos. Ceux qui me bottent à la première taffe sur le premier montage, qui font généralement carrière, ceux qui me laissent l’impression de pouvoir mieux faire, me poussant à multiplier les tests mais à qui je reprocherai toujours l’effort exigé et enfin, ceux qui me gonflent d’en :mail: trée, soit mal finis soit trop serrés et qui filent quasi direct au fond du stock.

      La différence entre la première et la seconde sorte est la plus subjective puisqu’elle peut venir d’une erreur ou d’une maladresse de ma part mais c’est comme ça. Le DR v2 m’a plu d’entrée, je le vape toujours plusieurs mois après sa découverte. Le Talo X, monté sur l’Hexohm me branche bien, je ne l’ai pas lâché de la journée. J’ai remonté plusieurs fois l’Asgard, sûr de son potentiel, sans parvenir au 100% satisfait et il a récemment disparu de l’étagère pour rejoindre le tiroir. J’y reviendrai peut-être un jour mais il m’aura fait ièch et ne sera jamais intégralement pardonné.

      Peut-être que j’ai eu le bol de bien monter le Talo direct, peut-être grâce à ta revue d’ailleurs mais en tous cas j’aime bien ce qu’il propose, son prix attractif n’étant alors qu’un argument supplémentaire pour inciter d’autres vapotos à te suivre sur ce chouette matos.

  9. Bon alors, quand le Bruce dit qu’un ato mérite une palme, et que le Nes’ vient enfoncer le clou en enterrant ses DR2 et Asgard mini… là ça devient difficile de résister…. Surtout à 20 boules le bouzin…
    Bref, c’est commandé. :good:

  10. Je partage ton opinion mon Nes concernant les trois catégories d’atos sauf que j’ai encore la patience de tester pas mal de montages avant de mettre au rebus un ato qui me donne du fil à retordre :-)

    Que reproches tu à l’Asgard, son tirage ou sa restitution des saveurs?

    Pour infos complémentaires, tu situes où le niveau de tirage du Talo X par au DR V2 et à l’Asgard?
    Il y a tellement longtemps que je n’ai plus utilisé l’Asgard… mais du souvenir que j’en ai, je pense que le Talo est plus aérien, non?

    • Ouais Nes’, moi j’aimerais bien savoir sur quels critères tu as remisé les dr2 et asgard, au profit du talo : rendu de saveurs, ou facilité de mise en oeuvre ? :unsure:
      Parce que ce n’est quand-même pas rien, d’envoyer ces 2 dripper au placard…

  11. Ah mais j’en sais rien, moi !
    Des fois comme ça on est abonné à un ato qu’on trimballe partout en se disant que c’est le bon, qu’on ne trouvera pas mieux et puis un jour, au détour d’un article ou d’une musarderie sur le net on tombe sur un truc qu’on a envie d’essayer alors on l’essaye. Souvent, le truc fait pas le poids mais des fois il devient #1.
    J’ai pas mal vapé le Asgard, j’aimais bien sauf que quand les GT Coils sont arrivés, c’est le DR2 qui les a eus et c’est aussi lui qui est venu en vacances pour assurer le Goose revival.
    En fait, je crois que ça se joue à presque rien. Le DR2 est peut-être un poil plus aérien que le Asgard, j’ai peut-être juste mieux réussi son montage…
    Le Talo s’est retrouvé direct sur la Hexohm au chomdu depuis plusieurs mois, il s’est immédiatement mis à décocher de grosses taffes bien aériennes et pétées de goût, je l’ai adopté voilà tout…

  12. Talo X reçu et monté direct en fused 2*26/36. 4 spires 1/2 sur axe de 30, 0,15 ohm. Vapé entre 70 et 85 watts. Ça encaisse parfaitement ce genre de montage. La vape est tiède limite chaude, mais l’ato lui ne chauffe pas, c’est impeccable.

    De la bombe de saveurs, ce dripper. Rendu dans le même genre que le Dead Rabbit v2, peut-être même un cran au-dessus. Vraiment précis pour un ato vapé à cette puissance là, c’est assez bluffant.

    Effectivement, la cuve est vraiment limitée : 35 gouttes max, ce qui sur ma plage de puissance représente 3 taffes maximum. Comme je ne BF pas, c’est un peu contraignant, mais le rendu est tellement canon que le refill devient anecdotique.

    Ouvert pleine balle, il n’est pas si aérien que ça, j’aurais d’ailleurs kiffé obtenir le même rendu avec un peu plus d’air. C’est ma seule petite déception. Ah si, autre chose : même en changeant le joint orange, le top tank est plutot difficile à tourner pour régler le débit d’air. Bon, comme je pratique ce Talo en full open, ce n’est pas un soucis pour moi, mais ça méritait d’être signalé.

    Pour le reste, c’est un sans-faute. Le montage est ultra facile, plus simple tu meurs. Le cotonnage easy également, y’a de la place pour travailler sereinement. Et ce rendu, bordel…. :yahoo: Geekvape sait y faire, en atomiseurs ! :yes: Franchement, super came, ce Talo X. Merci qui? Merci Brucinet ! :heart:

    • Cland’, je voudrais pas faire genre cafteur mais tu ressembles de moins en moins à un MTLeux…
      Mon Talo n’est toujours pas descendu de “son” Hexohm, il s’incruste dans le quotidien. Content de lire qu’il t’a plu, cela confirme un bon matos très abordable, un excellent plan de vape.
      Je n’oublie bien sûr pas Bruce, le découvreur, qui nous a dégotté ce chouette RDA et l’a superbement présenté :rose:

      • Hé oui Nes’, c’est pas faux… En regardant mon stand d’atos fonctionnels, les 3/4 sont occupés par des atos DL. Que veux-tu, à force de trainer sur ce rafiot, j’ai testé tout un tas de trucs et, petit à petit, insidieusement, ma vape a évolué. Néanmoins, le MTL fait toujours partie de mon quotidien, notamment la journée quand je bosse, pour des raisons purement logistiques : j’embarque mon indéboulonnable KF Lite chargé de ses 5 ml, et je fais la journée avec. En revanche, à peine rentré du turbin, le Kayfun est définitivement posé pour la journée, et j’enchaine avec plaisir sur du matos aérien, pplus ou moins bourrin en fonction des jours. Donc pour résumer : en nomade, vape MTL. En sédentaire, vape DL.
        Le Talo s’est tout de suite taillé une place intermédiaire dans cette hiérarchie, avec son positionnement RDL. Je lui ai d’entrée de jeu confié un Balkan 6 Leaves, de Tabacchificio 3.0 pour voir ce qu’il avait dans le ventre, et j’ai été vraiment bluffé de voir à quel point il restituait fidèlement toutes les nuances de ce superbe jus.
        Effectivement, super plan vape ce Talo, surtout à ce prix-là ! :yes: :yahoo:

  13. @Bruce,
    Un DR2 à 14 boules, franchement là aussi c’est un bon plan. J’espère qu’il te satisfera autant que le Talo m’enthousiasme. Je suppose que tu l’as pris en SS avec le drip blanc, tu verras sur la Invader 4X, il fait un super setup ! :heart:
    Même genre de rendu que ce Talo X, avec la possibilité d’être nettement plus aérien que ce dernier, et donc d’encaisser plus de puissance. ;-) Hâte d’avoir ton ressenti sur le lapin crevé v2 ! :mail: Avec nootamment un petit comparo vite fait DR1 / DR2 :yes:

  14. Nan mon Cland’s, je l’ai prix plus blanc que blanc, c’est à dire tout blanc. J’avais envie ;-)
    J’espère aussi qu’il va me plaire. Je verrai bien et je ne manquerai pas de te faire savoir mon ressenti.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-) 
 

Le mod Sui-side par Suicide Mods, trapu et costaud !

Test des liquides Creamy par Abalon (coffret collector)