in

J'adoreJ'adore J'aimeJ'aime MerciMerci

Le mod Sui-side par Suicide Mods, trapu et costaud !

L’histoire du présent mod Sui-side proposé par Suicide Mods ressemble me concernant à un grand classique du genre. Repéré dès sa sortie il y a quelques mois maintenant, je me suis alors dit “bien trop cher, nom idiot, double voire triple emploi avec d’autres pièces de ma collection, je passe mon tour !”. Il aura ensuite suffi, comme souvent, qu’un shop national le fasse à -20% pour qu’un exemplaire se précipite dans le panier puis file vers la maison quelques heures plus tard.

Il faut dire que ce Sui-side ne manque pas d’arguments pour qui cherche à se convaincre d’en faire l’acquisition. Pur mécanique hybride, format 21700 compact, esthétique réussie tant en finition noire, inox, cuivre que laiton et pour ne rien gâcher, quelques choix de conception en nette forme de jamais vu.

Découverte du Sui-side

Le mod Sui-side mesure 79 mm de hauteur pour un diamètre de 33 mm, ces mensurations lui conférant un aspect clairement trapu. La surprise lors de la première prise en main est venue d’un poids de 182 grammes, plutôt élevé pour un matériel aussi compact. Notre mod se démonte entièrement, ce qui est toujours une bonne nouvelle en vue de sa maintenance mais permet aussi de placer une excellente photo de pièces détachées au succès jamais démenti les années passant.

Évidemment, les ennuis commencent dès ce premier cliché montrant des trucs inhabituels pour un mod mécanique. Comment dans ces conditions, nommer les différentes pièces ? Nous avons ici sur la rangée du haut et de gauche à droite, une bague de top-cap en Delrin, un connecteur 510 en laiton, un tube de cuivre fileté et une enveloppe de Delrin échancrée. Sur la rangée du bas, toujours de gauche à droite, nous reconnaissons trois joints toriques, quatre vis longues et deux courtes, une lame d’acier inox et un top-cap du même métal. Avant de poursuivre cette passionnante exploration du Sui-side, jetons tout de même un œil aux “spares” accompagnant le mod dans sa jolie boî-boîte.

Le moddeur n’a pas été chiche, nous trouvons ici des joints toriques et des vis de rechange aux deux formats, de couleur dorée alors que les exemplaires montés sont noirs, une clé de type “Allen” et une lame d’acier ressemblant comme deux gouttes d’eau à celle vue plus haut. Inutile d’entretenir artificiellement un suspens insoutenable, cette lame est un switch alternatif pour le mod, destiné à offrir une expérience de vape différente aux vapotos exigeants. Les lames brillant de mille feux sont une vraie tannée à photographier, j’ai fait de mon mieux pour présenter quelque chose d’à peu près regardable.

La lame montée d’usine est celle de gauche, sa consœur alternative étant celle de droite. Cette seconde lame est plus épaisse, sa zone de contact droite et concave semble suggérer un positionnement au plus près du corps de mod et donc une course plus courte. J’ai bien sûr testé ces deux types de switch, nous y reviendrons plus tard si tout va bien, une fois notre mod remonté et opérationnel. La première étape vers ce magistral résultat étant l’insertion du connecteur de laiton dans le top-cap inox, nous nous en occupons sans plus tarder.

L’opération peut sans doute paraître dantesque au vapoto peu dégourdi mais les gars de chez Suicide Mods ont semble-t-il eu à cœur d’éviter toute justification trop évidente de leur patronyme imbécile en parsemant leurs pièces de détrompeurs divers et variés. Il n’y a de fait qu’une façon de loger le connecteur dans le top-cap et c’est fort bien ainsi.

La bague de Delrin vient ensuite achever le top-cap en fermant le tout grâce aux quatre vis longues. J’ai trouvé les différents matériaux constituant ce top-cap particulièrement denses et massifs peut-être est-ce un indice justifiant le prix de vente élevé du Sui-side, situé quand même autour des 95 boules. Le switch choisi, “long” ou “court”, se fixe au top-cap par les deux vis courtes à empreinte BTR.

Ces deux vis d’acier logées dans des pas taraudés au niveau du connecteur de laiton semblent robustes mais on ne peut s’empêcher de craindre un jeu s’installant au fil du temps et rendant le mod tout bonnement inutilisable… La même inquiétude prévaut d’ailleurs également lors de l’étape suivante du montage où nous vissons le tube de cuivre fileté garni de ses trois joints toriques sur le pas de vis usiné dans le Delrin de la bague du top-cap.

Le mode de fonctionnement du Sui-side saute littéralement aux yeux sur le cliché ci-dessus où nous comprenons sans coup férir qu’il nous faudra appuyer sur le switch jusqu’au contact avec le cylindre de cuivre pour faire feu. Je fus pour ma part assez friand de l’usage du cuivre dans les matériels à vaper à une certaine époque, poussé en cela par la conductivité élevée de ce métal, une des meilleures du monde. “Wesh ma gueule le vreucui y déchire sa race, gros !”. Sauf qu’un jour, un vapoto est passé chez Dany pour expliquer que la quantité de métal utilisée pour façonner un corps de mod constituait une autoroute à électrons suffisamment large pour gommer la différence de conductivité existant entre le cuivre et d’autres métaux dont l’inox et qu’il ne fallait de ce fait pas attendre de miracle en termes de réactivité même en farcissant le matos de métal rouge. Bon… Quoi qu’il en soit, nos amis de Suicide Mods ont choisi ici le cuivre, amenant de toute façon un point de fragilité majeur à leur mod par un taraudage métallique mordant un filetage de Delrin qu’il faudra veiller à ne pas forcer, sous aucun prétexte même si le dit Delrin semble ici de fort belle qualité.

Le montage s’achève par la mise en place de l’enveloppe Delrin, elle aussi de bonne facture. Les trois joints toriques portés par le cylindre de cuivre interne rendent l’opération quelque peu pénible mais il faut bien que l’enveloppe tienne fermement en place ! Nos éminents camarades de chez Suicide Mods ont tout de même pensé à pratiquer quatre trous à la base du mod afin de permettre l’échappement d’air et amoindrir l’effet piston lors de l’opération.

Bon et bien voilà, je crois que nous avons fait le tour de la question… Le mod Sui-side se présente donc comme un petit cylindre court et trapu plutôt dense, son poids élevé pouvant être vu comme un gage de qualité. Son connecteur hybride où le plot positif de l’atomiseur entre en contact direct avec le pôle positif de l’accu écarte les problèmes de maintenance habituellement liés à des systèmes plus sophistiqués et permet un gain de compacité notoire. Le switch réduit à sa plus simple expression paraît ingénieux, lui aussi exempt des traditionnels soucis de nettoyage et participe assez joliment à l’esthétique globale. Le seul bémol réside selon moi dans le choix du cylindre de cuivre vissé sur le filetage de Delrin, ce cauchemar à bourrin nécessitera un soin particulier lors des opérations de montage et de démontage du mod afin de le préserver d’un recyclage trop rapide en objet de déco sur une étagère poussiéreuse du grenier.

Mise en œuvre du Sui-side

Justement puisqu’on en parle… L’insertion d’un accu dans notre chouette Sui-side nécessite l’enlèvement de l’enveloppe Delrin et le dévissage précautionneux du tube de cuivre !

Un astuce classique permettant d’atteindre la fleuchitude tant recherchée par les vapotos de tous poils consiste à visser l’atomiseur bien à fond sur le connecteur 510 avant l’insertion de l’accu, comme montré ci-dessous avec l’excellent Reload S par ailleurs chroniqué ici par notre Bruce favori.

Il n’est ensuite pas forcément inutile de vérifier la position du plot 510 de l’atomiseur à l’intérieur du top-cap, un plot trop court ne produisant en général pas le résultat escompté sur un connecteur hybride tel que celui du Sui-side.

Cette vérification faite, nous pouvons enquiller notre accu au format 20700 ou 21700 en le choisissant de préférence de bonne facture et en bonne santé, vape mécanique oblige.

Il nous reste alors à revisser doucement et précautionneusement le tube de cuivre en veillant à ne pas effleurer le switch lors de l’opération, sous peine d’envoyer le jus vers un atomiseur peut-être cotonné mais pas forcément rempli.

L’enveloppe de Delrin, quand même un peu difficile à pousser, termine le montage.

Et voilà, notre joli “setup” compact est prêt à faire son boulot !

Et pour finir…

Excellente conductivité du cuivre ou pas, ce mod Sui-side fonctionne vraiment bien, envoyant une réjouissante patate aux atomiseurs correctement vissés à son connecteur hybride. L’association cuivre / Delrin nécessite certes quelques précautions d’usage pour préserver la pérennité du pas de vis mais au vu de la qualité des matériaux, je pense qu’une main légère devrait garantir quand même un peu de longévité au mod. Tout serait donc à peu près parfait dans le meilleur des mondes ? Et bien non, pas totalement…

Comme on a pu le voir sur les différents clichés proposés ici, le switch du Sui-side est constitué d’une lame d’acier inox assez épaisse, solidement fixée au top-cap par deux vis d’aspect robuste, qu’il faudra amener au contact du tube de cuivre sous-jacent par la pression des doigts. Inutile d’être sorti major de Polytechnique pour deviner que ce switch s’avérera ferme à l’usage, très ferme voire trop ferme. Et c’est malheureusement le cas… Le switch du Sui-side est une horreur à manipuler, marquant profondément et douloureusement la pulpe des doigts, générant tendinites et autres désagréments musculaires après seulement quelques jours d’usage. Où avait-on la tête chez Suicide Mods pour proposer une telle purge ? N’y avait-il pas à disposition d’autres métaux plus souples et plus élastiques que ces affreuses lames d’acier rigides en diable pour faire le job ? Alors bien sûr, il y a le switch court fourni en spare que j’ai bien évidemment testé après environ deux taffes prises sur le montage par défaut mais sans aucune amélioration notoire. Je l’ai même limite trouvé pire que le premier, très rapidement remis en service.

Après cette approximation majeure et déplaisante, les deux autres points négatifs à souligner paraîtront sans doute anecdotiques. Le top-cap, tout d’abord, apparemment constitué d’acier inoxydable bien dense se pare de taches bizarres en cours d’utilisation, taches disparaissant fort heureusement sous l’action conjuguée d’un produit spécialisé et d’un frottage énergique.

Le tube de cuivre, ensuite, reste sujet à une oxydation assez rapide même protégé de l’acidité des doigts par l’enveloppe de Delrin. Plus grave, le point de contact du switch provoque de petites cavités à la surface du métal, vraisemblablement dues aux arcs électriques se formant lors de l’approche de la lame métallique.

Ce phénomène issu d’une approximation conceptuelle n’est pas forcément gênant en soi mais paraît tout de même de nature à perturber le fonctionnement du mod sur la durée.

Tout ceci aurait tendance à conforter l’idée d’un mod ne justifiant pas son prix de vente généralement observé autour de 95€ mais ne fait pas du Sui-side un mauvais mod, d’une part parce qu’aucun mod mécanique n’est parfait et d’autre part parce qu’il demeure un bel objet, compact et efficace. Pour être tout à fait franc, il me semble que le switch s’assouplit quelque peu après plusieurs semaines d’utilisation mais peut-être ai-je juste pris l’habitude de le serrer de ouf lors des prises de taffes… Quoi qu’il en soit, son association avec le Reload S marche du tonnerre et je ne le lâche plus, prenant soin de le changer fréquemment de main afin d’éviter de contracter le terrible “vapin’ elbow”…

Bonne muscu à toutes et tous, grâce au Sui-side mod ! :bye:

Dernière minute !

Depuis la rédaction du présent article, mon Sui-side s’est mis à l’échauffement et aux miss-fires. Incroyable pour une mécanique aussi simple ! Après investigation, j’ai découvert qu’une petite cavité comparable à celles montrées sur le tube de cuivre s’est également formée sur le switch sous l’effet des arcs électriques produits en cours d’utilisation :

Cette cavité rencontrant l’une de celles apparues sur le tube, forcément, ça marche beaucoup moins bien. Je pense qu’un petit coup de Dremel suffira à égaliser et à élargir la zone de contact avec le tube, j’ai pour l’instant choisi de monter le second switch fourni quitte à achever mes pauvres doigts déjà malmenés par le premier.

Quoi qu’il en soit, je pense qu’on ferait bien chez Suicide Mods de retourner à l’université chinoise prendre des cours d’électrochimie avant de se permettre la mise sur le marché de telles daubes non préalablement testées et d’en demander 95 boules. :negative:

Ecrit par Nesquick

Nesquick, dans la vape depuis 2013.
Intéressé par la découverte de ce nouveau monde de saveurs et de techniques... Bonne vape à tous !

27 Comments

Laisser un commentaire
    • Celui-là manque de travail sur le switch… La lame latérale plate tape le cylindre de cuivre au point de tangente, sûrement trop peu pour un contact franc du collier.
      Le second switch fourni en spare est mieux travaillé, la zone de contact de la lame est concave mais il est aussi plus dur encore à l’usage, trop pour moi.
      Je n’ai pas été voir si d’autres modèles side fire existent, s’ils sont mieux fichus et si leurs utilisateurs sont contents…

      • Dans cette gamme de prix, il y a le Quake 3.0 de l’Atelier mais je ne sais pas ce qu’il vaut à l’usage. Dommage quand même si les side fire qui avaient l’air de donner moins d’entretien ne tiennent pas dans le temps. Merci pour la review !

    • Oui, il faut encore jouer du Dremel pour passer le mois d’utilisation de ce mod…
      Ça aurait pu passer sur un article à 30 boules mais le Sui-side est vendu pas loin de 100€.
      Ce manque de respect du client est je crois ce qui m’énerve le plus.
      Enfin, si le dysfonctionnement signalé ici atteint toutes les pièces vendues, il va y avoir du monde dans les bacs à soldes !

  1. Il est vraiment mi-figue mi-raisin ce mod. Heureusement, tout ce termine bien avec un coup de Dremel. Nan, parce que moi je viens du blogue d’à coté dremel-lovers.com Vous l’aurez remarqué quand même depuis le temps que je ne suis pas là pour la vape? ahahah.

    Super taf mais comme ce n’est pas ma came, comme d’ab je raconte des conneries.
    Généralement je désapprouve le principe d’utiliser la flexibilité de la matière comme principe de fonctionnement, ici pour switcher. Même si le switch est vissé dans du laiton, c’est donc la lame qui va travailler et que c’est un moindre mal. Et comme tu le précises une deuxième est fourni.
    Aussi j’ai trouvé astucieux le gainage en delrine avec les trous qui évacuent autant l’air au moment de son enfilage, qu’en cas de dégazage. :good:

    Petite question perso, qui est Dany, qui est Nes et où est Kif sur la BD?
    :unsure: :-) :yahoo:

    • dremel-lovers.com… :good:
      Il n’y a pas une box méca dans ma collec’ qui ne soit passée au bricolo soit pour fonctionner, soit pour continuer à fonctionner. Jusqu’à présent, les tubes étaient à peu près épargnés, ce Sui-side vient d’ouvrir les hostilités !
      Je rejoins ton avis négatif sur l’utilisation de la flexibilité de la matière pour le switch. Une force de levier se développe au niveau des fixations et comme le dira Bruce dans quelques minutes, on aura alors toutes les chances d’observer une bonne grouille à ce niveau.
      Sur le Sui-side, l’accu est enfermé dans le tube de cuivre interne vissé au top-cap, non percé. En cas de dégazage, la catastrophe sera pleine et entière malgré les trous pratiqués dans l’enveloppe Delrin !

  2. Moarf ce que ça fait du bien de découvrir un matos présenté par un autre que soi-même :good: merci à toi mon Nes.
    Ce mod m’avait fait de l’oeil, je l’avais même commandé sur un site FR. Malheureusement ou heureusement pour moi, le site s’est planté lors de la préparation de ma commande et pour finir, je me retrouve avec un tube méca hybride d’une autre marque que j’ai décidé de conserver.
    Tu n’en parles pas dans ta revue parce qu’il n’y a peut-être pas lieu d’en parler tant la qualité est subjuguante mais moi ce qui me fait aussi peur sur ce mod, c’est la durée de vie des vis de fixation du switch. A lire comment tu dois pousser comme un ouf sur cette lamelle, je me doute que ces minis vis de fixation de cette dite lamelle sont soumises à une force de traction considérable. En mécanique, il est de notoriété que toutes vis, écrous, boulons,… soumis à une force de traction excessive, par son utilité ou par couple de serrage élevé, doivent impérativement être remplacés à chaque démontage pour éviter une rupture de la matière… Je ne sais pas si depuis que tu possèdes ce mod, tu as déjà du donner un coup de serrage supplémentaire à ces vis mais si tel est le cas, ça prouverait quelles se sont étirées sous la traction du switch. Signe distinctif d’un affaiblissement de la matière.
    Suicide Mods a voulu faire un switch original mais en a oublié les principaux atouts que doivent développer un contacteur électrique :
    – contact franc pour éviter tout arc électrique, contact franc entravé sur ce mod par la rigidité excessive de la lamelle composant ce switch
    – une surface de contacte, entre les contacteurs, qui doit tenir compte de la valeur de la résistance utilisée, de la conductivité du mod, de la tension utilisée,… Si tel n’est pas le cas, les contacteurs feront office de résistance et s’ensuivra une surchauffe du mod + une chute de tension au consommateur = mauvais rendement. Et au vu de tes photos, la conception de ce switch ne me paraît pas répondre aux bonnes normes de fonctionnement électrique. Je suis quasi certain que Suicide Mods a fait ça au pif. Je ne pense pas qu’aucun de ces gars ne soit issu d’un enseignement électrique quelconque.
    Ce qu’il y a de triste, c’est qu’avec les Mods High End on est plus souvent déçu qu’avec les chinoiseries d’entrée de gamme.
    Bon, ce n’est pas tout ça mais le temps file et je dois m’arracher. Un tout grand merci pour cette superbe revue qui m’aura diverti et m’aura permis d’éclairer mes lanternes et me permet d’économiser près de 100 boules.

    • J’avais ce problème de fixation du switch en tête lors de l’évocation de vis d’acier prenant un taraudage de laiton… La différence de dureté des matériaux me paraissait de nature à créer du jeu au fil du temps mais je n’ai pas développé, merci de l’avoir fait !
      Le coup de Dremel passé sur le switch pour gommer la petite cavité apparue et aplanir un peu la zone de contact avec le tube a révélé une lame de cuivre plaquée du métal brillant visible sur les photos. Je suppose que le top-cap subit le même traitement et que si ça se trouve, un petit décapage me donnerait la version “copper” du mod !
      Comme dit plus haut tout cela ne m’aurait pas dérangé outre-mesure sur un matos à 30 boules. Le Sui-side n’est pas “high-end”, c’est un petit matériel à vaper conçu vite fait sur un coin de table en deux coups de crayons, sauf que Suicide Mods flirte dangereusement avec l’escroquerie en le vendant aussi cher.
      Après, le Sui-side reste agréable en main et refonctionne très bien après son coup de Dremel. Il me semble que le switch (de cuivre, donc pas d’acier comme dit dans l’article) s’assouplit légèrement au fil du temps, son association avec le Reload S est magique donc je l’utilise quotidiennement en ce moment.
      Jusqu’à quand… That’s the question !
      :yes:

      • Ouais mais je rappelle que c’est avec des mods méca qu’il faut respecter un maximum les bonnes normes électriques afin de vaper en sécurité. Alors, si pour 100 boules on doit se contenter, en fermant sa gueule, d’un bête tube en métal tourné, fraisé, soit un peu poli, soit un peu peint et qui risque à tout moment de mal fonctionner parce que le seul dispositif vraiment essentiel (le switch) est plus que mal conçu, rendant le dispositif dangereux… ben moi je dis nan! Et je crie haut et fort que mes 2 tubes Tauren, qui à eux 2 ont coûté les 2/3 d’un Suicide Mods ou d’un Vaperz Cloud Mod, sont beaucoup plus sécurisés, mieux étudiés et tout aussi bien finis. Y en a un peu marre de se la faire mettre bien profond. A croire que plus les fabricants sont incompétents, plus on paie cher leur daube. Ceci dit pour mon bon plaisir de pouvoir exprimer librement min mécontentement :yes: Si les déceptions continuent à s’accumuler, je sens que je vais aller du tube en cuivre dans le rayon plomberie, faire une ou 2 soudures à l’argent, passer 2 ou 3 coup de filière et de tarauds, récupérer les ressorts des stylos à billes, donner 2 à 3 coups de papier de verre à l’ensemble, polisher tout l’bazar et vendre ça la peau du cul aux pigeons de la vape (dont je fais partie).
        Nan mais faut que les fabricants arrêtent de s’appuyer sur une pseudo réputation obtenue en ayant produit un bête rda qui a su ravir quelques vape-potos pour fourguer du matos de merde dont ils ne maîtrisent pas la base essentielle.

  3. J’ai vu un nouvel article sur le navire parlant d’un nouveau mod méca 21700, avec en plus un side switch, je me suis dis “meeerde je viens de commander un arcless…”.
    Puis j’ai lu l’article et ouf, ça m’a suis conforté dans mon choix même si je suis désolé pour ton porky de cet achat malheureux !

    Bon le side switch ça sera pour une autre fois, pourtant j’en rêve ! Je ne sais pas pourquoi, mais je suis jamais au top de mon confort avec le switch au cul de mes tubes méca… j’ai bien lorgné le Quake de l’Atelier mais je ne sais pas ce qu’il vaut et surtout il est pas donné…

    Bon en tout cas, bravo et merci pour l’article ! C’est toujours, pour moi, un plaisir de vous lire ! :good:

    • Le Arcless est un bon mod, bien mieux travaillé que le Sui-side, je ne pense pas que tu regretteras ton achat… Pour ma part, j’en utilise deux exemplaires régulièrement depuis plusieurs mois sans souci, en faisant toujours attention, au cours des rares opérations de nettoyage, de ne pas foirer la rondelle de Delrin du switch lors du vissage sur son pas métallique.
      J’ai été jeter un œil sur le Quake suite à ta remarque et à celle de Davidoff ci-dessus. En fait, je l’avais déjà vu sur des portails chinois où sa v3 a été répliquée à tour de bras et son switch en forme de grosse lamelle ne m’avait pas trop plu, pas plus que sa forme incurvée d’ailleurs… Je préfère quand les tubes restent des tubes !
      Je suppose que nos amis suisses ont un peu bossé leur sujet et que leur mod à 100 boules ne tombe pas en rade au bout de quelques semaines.

  4. Hé ben merde alors !! 100 boules le mod, et il a autant de défauts que ça ??? Quelle déception, que ce soit vis-à-vis de ton fidèle Porky qui risque de méchamment te faire la gueule pendant quelques jours, ou vis-à-vis de Suicide Mods que je considérais, apparemment à tort, comme une marque fiable sur laquelle on pouvait compter en toutes circonstances… :cry:

    Le triste constat que ce n’est pas le cas donne encore plus de valeur à ta superbe revue, car franchement, passer du temps à faire un article sur un matos moisi relève de la pure philanthropie. Donc Merci :rose: d’avoir rétabli la vérité sur ce SuiSide mod, qui du coup porte magnifiquement bien son nom, car à la lecture de la majorité des retours client sur ce SuiSide, jamais on n’aurait pu se douter que ce mod présente autant de bémols. Forcément, quand on lâche 100 boules pour une daube notoire, la mauvaise foi n’est jamais très loin, mais on sait très bien que sur rafiot, on ne mange pas de ce pain, et ça ça fait du bien ! :yes:

  5. Merci pour cette petite revue fort sympatique, malgrès t’es déboire sur le dit SuiCide Mod.
    Bêtement je me demander bien à quoi servait la languette latérale, je me disais : Ahh bah ça doit être encore un truc de Geek pour l’accrocher à la ceinture en mode “Jedi du Vendredi”. Bein non ! Ces un switch latéral. Tu as éclairé m’a lumière. Merci Grand Maître, pauvre Padawan que je suis. Ce Mod me fais pensais à un mini Thermos à café et avec ces 33 mm je me disais qu’il devait être parfait pour un Ragnar ou un Nightmare.

    Dites petite question technique, j’ai un souci avec mon Ato ou ma Box (ça doit venir de la box, bien que …). Je viens de néttoyer mon Suprême V3 (donc l’Ato), et ma box indique 1.92 Ohm, puis je le replace elle me dit 0.82, je réessaye 1.84, non d’une pipe ! J’essaye sur une autre box 0.33 Ohm (là Ok, ces ce que ça doit être en vrai), bon je réessaye sur la box 0.51 Ohm … Rahhh vais devenir flou. Réessaye sur l’autre 0.34 Ohm, décidement. Une fois n’est pas coutume , je réessaye sur la box 0.92 Ohm, non d’une Schoumphette à paillette ces quoi ce cirque !!! En gros, elle ne me donne jamais la bonne réponse. Et je précise qu’elle ne fais ça qu’avec le Suprême V3, le Blotto ou le Asgard ont toujours le même résultat de résistance quand je l’ai montes dessus. Je précises que la Box ces une MORPH 2 de chez SMOK ( ça peux aider). Comme je me sert du Suprême exclusivement avec le Trishul (mod méca), au delas de me griller les neuronnes, je veux pas me griller la tronche (déjà assez de mal à faire ma moustache à la Hercule Poirot) …

    Merci à Tous pour ce merveilleux équipage :rose:

    • Salut PP Stavé,
      Je me permet d’intervenir sous la revue de notre bon Nes suite à ton souci.
      Si je comprends bien, ton problème de lecture de la valeur résistance ne se produit que sur une box. La première chose que je te demanderais, lors de cet entretien, as-tu contrôlé la bonne course du pin positif du connectique 510 de ta box.
      Le souci que tu relates provient d’un manque de contact franc (mauvais contact) provenantbien souvent de la partie positive du circuit. Ces mauvais contacts peuvent se situer au niveau de :
      – pin positif de l’ato et plot positif de l’ato
      – vis de fixation du coil et pattes de coil
      – pin positif du connectique 510 de la box et pin positif de l’ato
      En priorité, je te conseille de consulter ces points.
      Maintenant, tu ne nous mentionnes pas si en poussant soit latéralement, soit verticalement sur l’ato, la valeur de la résistance retranscrite par la box joue au yoyo. Tu vois, en jouant avec les les plots d’alimentation du rta alors que celui est correctement vissé sur la box. Maintenant, il n’est pas rare de voir un Ohmètre de box rendre l’âme. Dans ce cas, vu qu’il fait partie intégrante du chipset, tu peux dire adieu à ta box.
      Avant d’en arriver à cette dernière conclusion, vérifie déjà tous ces points et reviens vers nous pour nous faire part du résultat.

      • Merci pour les réponses, il est clair qu’il ne faut pas jouer avec ça.
        Bien le problême est résolu, c’était tout con au final, mais sans vous je n’y aurais jamais songé.
        Je le nettoyes de la tête aux pieds minimum une fois par semaine, mais je ne m’étais jamais inquiété du plot positif 510 qui en fin de compte été légèrement dévissé. Du coup j’en ai profité pour le nettoyer proprement et le souci s’est envolé :good: Dorénavant il m’indique la même valeur sur les deux box, ouff !!! Je trouvais des fois qu’il chauffais pleine balle sur le méca et d’autre beaucoup moins (rendu de l’intensitée de l’accu différente entre deux puffs), sans pour autant faire chauffer le tube et ne Chain vapotant pas, “tube froid = sécuritée”. Grosses erreur de débutant !
        Du coup ça me rassures sur le bon fonctionnement de ma MORPH2 (à peine 3 mois d’utilisation …). Ca doit être un coup du Schoumpth Farceur ça encore, Gast !!!! Mais je n’aurais jamais pensé à regarder du côté de cette petite vis sous l’Ato. C’est en vapant qu’on apprend :whistle:

        Merci à Tous et bonne vape ;-)

    • Ça, ça ressemble à un problème de montage. Peut-être juste une vis de maintien d’une patte d’une résistance qui s’est un poil dévisser. Ou la box qui a un coup de chaud en effet…

    • PP,
      Si avec les autres atos, tu n’as pas le souci, y’a p’us de chances que le problème vienne de l’ato (le suprême), et non de la box.
      As-tu bien vérifié tes coils dans le suprême ? Parfois, il suffit qu’une des pattes du coil soit mal serrée pour que tu obtienne des variations de résistance de cet ordre. Dans tous les, pas de vape avec cet ato avant d’avoir solutionne le pb, bien évidemment ! ;-)

    • C’est vrai que ce mod Sui-side de chez Suicide Mods a des faux airs de sabre laser non déployé, heureusement qu’il n’a pas envoyé le faisceau à la première pression sur le switch, j’aurais été bon pour repeindre le plafond.

      Sur le principe, le switch latéral n’est pas une mauvaise idée. Cette disposition permet de gagner en hauteur et de proposer des tubes vraiment compacts. Il faut juste que les concepteurs du système réfléchissent un peu aux fondamentaux du contact électrique avant de faire n’importe quoi !

  6. Il me faisait de l’oeil ce petit gros. C’est mort maintenant. Merci de gâcher mes rêves Monsieur Nes’! :cry:
    Merci aussi de m’éviter de me faire rouler… :rose:

    • Ah ouais, 100 balles pour un câle-livres, y’a de quoi avoir le seum’, clairement. Mais grâce au Nes’, le phénomène devrait être contenu.
      Ce rafiot est vraiment d’utilité publique. :heart:

  7. Oh, faut pas non plus assombrir le tableau plus que nécessaire…

    Sans le bug relaté en dernière minute, le Sui-side aurait été un bon mod, un peu cher malgré une constitution robuste et apparemment qualitative, juste bémolisé par un switch vraiment raide pour des mains sensibles.

    Évidemment, le fait qu’il parte en miss-fire et en échauffement assez virulent après quelques semaines de vape fait descendre la cote, le faisant flirter avec l’attrape-couillons.

    Mais pour sa défense, je dois rappeler que la lame du switch s’assouplit (un peu) au fil du temps et qu’un petit coup de Dremel a jusqu’à présent gommé tous les désagréments liés à ce switch mal gaulé. Je l’utilise d’ailleurs en “all-day”, parce que j’aime bien la prise en main, parce qu’il envoie la bonne patate et parce qu’il convient à merveille au Reload S.

    Le Sui-side aurait été parfait à 30 boules, on se serait dit “OK, faut lui mettre un coup de meule pour qu’il aille bien, comme souvent avec les chinoiseries bon marché” et basta… Sûr que là, à presque 100 boules, on est pas censés finir l’usinage à la maison donc forcément, ça tousse un peu mais encore une fois, ce tube n’est pas forcément à jeter surtout si les soldes s’en emparent.

    Et puis qui sait… Si ça se trouve, les finitions noire, cuivre ou laiton font peut-être moins la grouille que l’inox présentée ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-) 
 

The Troll X RTA, un monstre de la vape?

Le TALO X RDA pas cher, pas cher!